Transpacifique de mon petit sangria

Salut a tous

Ca y'est "santa Lucia" est à peu près prête. Déjà + de 2 ans que nous sommes revenus en France avec mon sangria , après notre petite boucle atlantique en 2006-2007.
Avec un départ fin mai, nous visons cette fois ci le pacifique, et peut être plus ,Inch allah .

Pour la transat, je pense retraverser vers janvier-Février, comme nous l'avions fait, car les alizées sont bien établis (voir même un peu trop ...)

Par contre, pour le Pacifique, un doute m’assaille.
Loin d'être très innovant, nous projetons de faire une classique "Galápagos- marquises" mais à quelle période peut-on traverser idéalement ?
J'ai regardé les "pilot charts" (GRATUITS sur :

www.nga.mil[...]ritime/

et il me semble qu'il en ressort que :
-L'activité cyclonique est quasiment nulle sur la zone Galápagos-Marquises.
-Que les vents ressemblent fortement aux alizées de l’atlantique. (Dominante E - NE -SE)
-Que la force de ces alizés me semble assez constante tout au long de l'année .
Quelqu'un peut il éclairer ma lanterne sur ce sujet ?
Peut-on traverser toute l’année ces 2900 miles de flotte ?

Merci d’avance, et merci pour tous les conseils prodigués durant ces 2 dernières années d’escale boulot. (Surtout a Lorenzo)

Laurent et Marie
Sangria Santa Lucia

L'équipage
14 fév. 2010
14 fév. 201016 juin 2020
0

photo
photo

14 fév. 201016 juin 2020
0

photo 2
photo 2 ( passage sous la place de la bastille en sangria)

15 fév. 2010
0

possible aussi de faire le canal à couple d'un remorqueur ou autre
je ne sais pas quelles sont les conditions

sinon avec bateau lent, pénalité plus hébergement pilote et line handlers

à nouveau pas du vécu , ce que j'ai lu souvent
mérite d'etre appronfondi !

14 fév. 2010
0

bonsoir captain
pas de conseils seulement, c'est chouette l'erdre en face de la préfecture et à côté du tram!

14 fév. 2010
0

je pensais
avoir reconnu nantes sur la première, çà y ressemble pas mal donc, méaculpa!.
paris m'est inconnu mis à part mon patronyme :-D

14 fév. 2010
0

ouais nossi
si tu parles d la photo C'etait lors au port de la bastille a paris , apres le canal st denis .
çA m'a fait un peu bizarre de me retrouver en bateau a paris apres une double transat

14 fév. 2010
0

La meilleure periode pour traverser de Panama aux Marquises
est de Fevrier à Juin...ce qui permet d'arriver en Polynesie à la bonne saison et d'en profiter avant la saison des cyclones...Je te conseille fortement d'acheter le livre " routes de grande croisiere " de Jimmy Cornell....un excellent bouquin qui te serviras à chaque fois que tu levera l'ancre pour de nouvelles destinations autour du globe....sinon , tu peux egalement consulter "noonsite" sur internet .....Bonne route

www.noonsite.com[...]

14 fév. 201016 juin 2020
0

Fervrier a juin ?
M.... , si je traverse l'atlantique en fervrier , ça peut bien faire 11 mois de glande , de trinidad a l'equateur . ça va etre furieux !

14 fév. 2010
0

d'accord
je comprends . pAR ailleurs il me semble que de "Fevrier a juin" les alizées du pacifique sont le plus établis sur cette zone , c'est ça ?

14 fév. 2010
0

oula !
Malheuresement , je ne serai pas dans le pacifique avant 2011 .(Si je reste en vie , bien sur ;-)

14 fév. 2010
0

tout ces miles en sangria
chapeau captain
:-)

14 fév. 2010
0

Tu dois tenir compte de la saison des cyclones
aux antilles qui s'etale de Juillet à Novembre avec le risque le plus elevé en Septembre...
Si tu ne veux rester que quelques mois aux antilles ... et aller vite dans le pacifique , tu peux quitter les antilles debut juillet et passer Panama debut Aout... c'est ce que j'ai fait en 1991 avec " Skua "....On peut traverser n'importe quand le pacifique entre les galapagos et les marquises ( aucun danger de systemes cyclonique ) mais en juillet - Aout , tu risques de devoir faire pas mal de pres pour arriver jusqu'au galapagos....c'est pour cela que je t'ai dis que la meilleure periode était " Febrier à Juin "....

14 fév. 2010
0

Je pense par ailleurs
faire route sur l'equateur avant les galapagos
(ça peut pas etre pire que le venez !)

14 fév. 2010
0

Oui....meilleure periode
de fevrier à Juin....alizes plus etablis...En tous cas je te souhaite bon vent pour on projet...c'est sympa de voir des petits bateaux tout simples naviguer au large...Si tu passes par Raiatea cette année , je devrais y etre pour septembre....on pourrait se voir...

14 fév. 2010
0

Les lettres de noblesses du Sangria.
Il les acquièrent avec des histoires comme celle qui commence ici pour toi Laurent, et Marie, à bord de Santa Lucia
Vraiment chouette ce programme. Vous allez vivre intensément une vie de bohème, unique, aventureuse, et qu'on espère partager grâce à internet.

La Polynésie, l'Asie, l'Orient sont les régions du globe qui me font le plus rêver. Nul doute que vous allez gouter du merveilleux, de l'insolite, à côtoyer des hommes et des femmes d'une autre culture au travers de paysages tout aussi étonnant.

Bon voyage.
Take care.
La vie est belle.

14 fév. 201016 juin 2020
0

merci lorenzo
De ton mail sympathique. On espère sincèrement pouvoir vous donner des nouvelles de l'extrême orient, si Dieu veut.
La dernière fois on est partit "a l'arrache" et mal préparé et bizarrement tout c’est très bien passé ...
J'espère juste que le "suréquipement" de mon navire, auquel je me suis adonné les 2 dernières années ne me portera
pas la poisse ...

14 fév. 2010
0

Une bonne preparation du bateau
est generalement synonyme de succes...enfin , c'a ne peux pas nuire ! Raiatea étant ma base de depart pour mes projets de nav , la Polynesie est devenue mon pays de coeur et d'adoption depuis dejà bien longtemps...alors je serais surement à Raiatea en 2011....

14 fév. 2010
0

Salut Roland,
Bravo pour ton projet !

Il y a plusieurs paramètres à prendre en compte :

  • La saison des cyclones dans la zone caraïbe et dans la zone Pacifique. Cela a été dit plus haut. Attention nous sommes dans une année El Nino, cela veut dire que l'on peut rencontrer une MTO "bizarre". En tout état de cause j'éviterais d'arriver en Polynésie avant mai.

  • Compte tenu de la taille du bateau, je ne pense pas que tu vas partir avec des tonnes de gasoil. Cela veut dire qu'il faut traverser dans la période des alizés. Ils sont le mieux établis à partir d'avril. Tu auras intérêt à visualiser les Grib avant de partir si tu ne les sors pas en route. Certaines années ils sont très sud (c'était le cas lorsque nous avons effectué notre traversée)

  • La traversée la plus problématique n'est pas les Galapagos / Marquises qui est longue mais se fait bien, c'est la traversée Panama / Galapagos. Il y a dans cette zone des conditions souvent aléatoires. Tu trouveras qq infos là :
    www.hisse-et-oh.com[...]cle.php

  • Si tu ne veux pas trainer dans l'arc antillais, tu as de super zone pour "perdre du temps" : la Colombie, les San Blas etc...

Salut Pierre de Kea !

Cordialement
Sergio

14 fév. 2010
0

je me semble me souvenir
:tesur: que gatsby le patromal (de l équipage)

a retraversé plusieurs fois la ligne(de l équateur) a cause de vents contraires
avant d arriver aux Galapagos!:langue2:

14 fév. 2010
0

Joël
sous son régulateur
il y a son moteur HB ;-p

14 fév. 2010
0

hors sujet
mais quelques choses me chagrine sur ton bateau ?

Au vue des photos les hublot sont toujours montés sur le joint caoutchouc ?

L'autre question porte sur l'éloignement du système de réglage du pilote, mais là encore peut être est ce un effet d'optique ?

14 fév. 2010
0

oui
j'ai vu donc l'éloignement est bien réel alors..
D'où une question pratique, le réglage ou le changement d'une pièce à cette distance est elle sérieuse, car , mais c'est toujours au vue de la photo et donc toujours sujet à caution, j'imagine que ce support doit être capable de tenir avec le poids d'un homme dessus et l'état de la mer....et là je me dit que tout ça sur un balcon me semble faible....

14 fév. 2010
0

Pour revenir sur un détail technique
Ton installation du Navik, très proche de celle présente sur mon ex-sangria m'interpelle sur un point que j'avais réglé. La tour d'aérien est ainsi suffisamment éloigné pour que cela en devienne parfois un chouya dangereux. Tendre la main à ce point pour atteindre la molette frise l'acrobatie dans le mauvais temps.

J'avais hérité d'un Navik dont la molette était remplacé par un réa, c'est grâce à une garcette que je réglais l'orientation de l'aérien,

en restant derrière le balcon arrière.

14 fév. 2010
0

Sur mon sangria
je n'ai jamais eu de problèmes quant à la tenue de l'ensemble ainsi éloigné (mais moins, pour mon Navik)
Laurent a monté aussi ce que j'avais ajouté : deux câbles qui partent de l'arrière du châssis pour rejoindre le haut du balcon. Avec ce genre d'haubanage, le maintien est renforcé et cela s'avère réellement efficace.

lorenzo.heoblog.com[...]dex.php

14 fév. 2010
0

oui
lorenzo , je viens d'aller voir tes photos, ton support était repris sur la coque, pas sur le balcon....effectivement tu avais mis des câbles sur le balcon, mais en complément, là l'essentiel des forces sont appliquées au balcon.

14 fév. 2010
0

El ninõ ...
à surveiller : j'avais mis 43 jours pour Panama Hiva- Oa (sans savoir que c'était une année AVEC ...). Comme la pluie a tendance à être rare sur le trajet ...

14 fév. 2010
0

Souvenirs...
Si je peux te faire part de ma petite expérience perso avec un bateau assez proche du tien en taille (kelt 8m), j'ai fait Panama/Galapagos début février en environ 7 jours avec globalement du petit temps.

Ensuite Galapagos/Fatu-Hiva vers la mi Février en un peu plus de 20 jours avec un vent de sud-est 15 nœuds en moyenne (juste une journée avec du vent fort et de nombreux grains).

Donc du beau temps, une mer formée avec une houle de sud,, la petite bière vénézuélienne tous les soirs au coucher du soleil, un mouillage magnifique, la baie des vierges, découvert le matin au réveil (pour cause d'arrivée de nuit), voilà voilà...elle est pas belle la vie !...

Surtout profite bien...

Ps- Nrs est un veinard, comme il a mis deux fois plus de temps que moi il en a aussi profité deux fois plus ! ;-)

14 fév. 2010
0

si ce n'est que
c'était la pétole ... mais c'est vrai qu'étant pas pressé :-) :-) :-)

Pour Hanavave (ou Baie des Vierges) attention, les fonds ne sont pas d'excellente tenue et juste avant notre arrivée, un voilier a chasser loin : une raie manta s'était emberlificoté dans la chaine d'ancre ... Mais c'est à ne pas manquer :-p

14 fév. 2010
0

pour faire raler ou parler
"j'ai envie d'un bateau à voile habitable solide etc..., que pensez-vous du Sangria?
grosses pensées à vous deux.
JJ

14 fév. 201016 juin 2020
0

bonjour
a tous et merci encore de vos intervenentions .
Au sujet d la partie Panama - Galapaos , je pense passer par l'equateur ( voir en PJ )
çA coupe en 2 , et par ailleurs j'ai bigrement envie de voir l'equateur . a voir ...

14 fév. 2010
0

Et par ailleurs
mon moteur HB ne consommant que 0.8 l a l'heure a 4 nds ,j'arrive a une autoomie pas trop degeulasse pour un petir voilier , en stockant des bidons d'essence .. ( un peu danngereux , je reconnais , mais que faire...)

14 fév. 2010
0

Autonomie
Panama / Equateur et Equateur / Galapagos tu peux avoir des courants contraires, ne compte pas trop sur 4N de moyenne au moteur dans cette zone...
A+ Sergio

14 fév. 2010
0

Oui , en effet
je viens de le remarquer .ça risque d'etre long !!

14 fév. 2010
0

moi, je dit bravo...
croise dans des mouillages en asie..et ailleurs,
j'ai eu un ami tres heureux apres un (ou deux ?) tours du monde sur son arpege.. ! un autre sur son first 30..un bouchon, ca flotte !
just do it ! mais avec un bateau simple et bien prepare...
bertho

14 fév. 2010
0

oui, j'essaye de
faire au mieux sans trop succomber au superficiel

14 fév. 2010
0

t'a tout dit Django

just do it!
la saison des orages en fond de mer des caraïbes c'est vers mai. Ca devient chiant tellement ça pleut, alors il est temps de passer de l'autre coté.
Petit détail peut être obsolète mais ...
dire au contrôle de jauge de Panama que ton bateau peut marcher à 8 noeuds, le ticket de passage sera moins cher.
bonne balade
Alex

14 fév. 2010
0

hi laurent
ne te mets pas trop la pression ;-)
do the job, ttes réponses seont évidentes en route
;-)

15 fév. 2010
0

Eh bien
je pense que nous naviguerons de concert.

Fleur delys

15 fév. 2010
0

OUAIS
j'ai bien entendu parler du coup des 8 nds a panama . Je vais essayer de baratiner tout ça avec mon meilleur castillan!

15 fév. 2010
0

peut-être..
Que serait pas plus cher et moins problématique de le passer "de l'autre côté" sur un camion?!...
(cause vitesse de transit... 4 équipiers+Skipper+pilote obligatoire...etc)
..qui aurait une info sur ça??

15 fév. 2010
0

j'ai un copain
parlant parfaitement espagnol (c'est un colombien) qui a fait ça en 2007 . Il m'a dit que ça lui est revenu a peine moins cher ;
Peut etre que depuis les choses ont évolués...

laurent

15 fév. 2010
0

8 nds Panama
Pour la vitesse de ton bateau dans le canal de Panama, il n'est nécessaire de palabrer avec les autorités :
- Quand tu fais les papiers, tu déclares 8 nds.
- Quand le second pilote monte à bord avant la traversée du lac Guatun, il demande ta vitesse réelle afin de planifier les écluses suivantes et tu lui indiques sincèrement ta vitesse, 4 nds, 5 nds ou plus.

15 fév. 2010
0

sympa l'équateur .......
on peux y laisser son voilier ( meme carener)et crapahuter sur les volcans , machu pichu etc..........
possibilité par les iles australes, marquises etc..... un peu chiant maintenant les galaps beaucoup d'administratif pour favoriser les nombreux bateaux charter .
c'est pû ce que c'était ..........
voir le site - plutot précis - de sailrover.
bon , leur canote , c'est pas un foudre de guerre ( via alu )dans le petit temps .

15 fév. 2010
0

Je ne me souviens du tarif exact pour le canal
Le coût est assez élevé.
Quelqu'un peut il rappeler les tarifs.

15 fév. 2010
0

heu...
... le Machu Pichu en Equateur ???? ;-)

Pour le canal on avait fait un papier, attention depuis les tarifs ont peut-être changé...

www.hisse-et-oh.com[...]cle.php

A+ Sergio

15 fév. 2010
0

Le cout pour Canal de Panama
le cout pour le franchissement du canal de panama en janvier 2010 est de 1000 dollars pour un bateau inférieur à 15m tout compris comme par exemple les pneus pour la protection.

16 fév. 2010
0

merci gary
tu as dû etre prof dans une autre vie .belles photos mais vue basse .

15 fév. 2010
0

Tout savoir pour Franchir le Canal de Panama
FRANCHIR LE CANAL DE PANAMA EN 2010

PREPARATION DU BATEAU ET DE L'EQUIPAGE:

1) Protégez votre bateau :
- Recouvrir les panneaux solaires de matelas et de tout ce qui les protègera des toulines envoyées par les "guide liners" du canal. Attachez l'éolienne, elle ne doit pas tourner.
(touline : Petit cordage servant à haler une aussière dont le bout est lesté)
-Ne lésinez pas sur les défenses, vous louerez des pneus pour 3 dollars. Alternez-les avec vos défenses. Afin de ne pas abîmer votre coque entourez les défenses de tee-shirt (même s'ils sont déjà couverts, vous jetterez les vieux tee-shirts après) Les pneus fournis par Tito sont enrobés dans des sacs plastiques.

2) lorsque le pilote monte à bord, lui demander que les toulines soient envoyées à l'avant sur le pont. Pour cela à chaque envoi, tous les équipiers doivent se tenir à l'avant du mât. Les "guides liners" viseront ainsi le pont et pas les panneaux solaires ou l'éolienne! A charge de l'équipier arrière de récupérer la touline et de revenir rapidement à l'arrière. Il exécute un nœud de chaise dans le nœud de chaise de l'amarre et le tour est joué. (Idem pour l'avant mis à part qu'il reste où il est!)
- Le nœud de chaise de l'amarre doit mesurer 3 pieds de diamètre (Ne pas oublier que les bites d'amarrage sont conçues pour cargos).

3) Préparez les amarres, posez-les bien en cercle, démunies de tout nœud sur le pont à côté de l'équipier en charge de récupérer ou de lâcher les amarres.

4) Dégagez le pont et les passe-avant, ainsi que tout l'environnement des taquets afin que les manœuvres ne soient jamais entravées.

5) Si vous passez à couple d'un bateau. Prévoyez en plus des amarres louées pour le passage des écluses, des amarres en suffisance afin de vous "ficeler" efficacement au bateau qui vous accompagnera. (Amarre avant, arrière et des gardes...)

6) Au moment du tir de touline, suivez le cheminement de celle-ci afin de ne pas la recevoir sur la tête. Ne tentez pas de l'attraper au vol, laissez là atterrir sur le pont. Le choc n'est pas tendre, mais les coques sont capables de supporter cela.

7) Munissez-vous de gants et gardez-les le temps des manœuvres.

8) Avant le passage, vérifiez la solidité de vos taquets.

9) Assurez-vous que les équipiers embarqués connaissent leur travail. (Nous sommes passés à couple d'un bateau dont les équipiers ne connaissaient pas le cheminement des amarres (hors des balcons, et non par dessus les filières... un tas de détails qui comptent). Une leçon vite et bien apprise avant le passage vaut mieux qu'un cafouillage en pleine action.

10) Intendance et repas des Pilotes:
Il faut prévoir un repas du soir pour le pilote de Colon, un petit déjeuner et repas de mi-journée pour le Pilote qui monte à Gatun.
A moins d'être nombreux à bord et d'avoir un cuisinier dont ont ait pas besoin comme équipier, préparez à l'avance des repas qui puissent se manger froid ou qui ne nécessitent pas de faire de longue cuisine. Le pilote qui est monté à Colon, a mangé, entre le Flat et les Ecluses. Il y a là, une période d'attente. Le pilote des écluses descendantes a partagé le petit déjeuner pendant la navigation au moteur entre la bouée et les écluses, puis il a demandé de manger dans la dernière écluse. Il faut comprendre qu'on fait beaucoup de choses en même temps, et s'attendre à ce que les repas se passent entre deux amarres à lancer, ou deux portes qui s'ouvrent. Bref, ne prévoyez rien de compliqué et laissez la main libre à l'improvisation. Prévoyez beaucoup d'eau, de sodas à mettre à disposition des équipiers et des pilotes, des friandises à grignoter...

A SAVOIR

1) Le passage est fatigant. Les premières écluses ne se passent qu'à la nuit tombée et l'arrivée au Gatun se fait parfois tard.
- Arrivez en forme
- Se munir d'une lampe éclairante pour bien repérer la bouée dans le lac où il fait très noir!
- Prévoir des chaussures qui ne glissent pas et qui supportent la fiente de Pélican pour l'équipier qui devra sauter sur la bouée du Gatun celle-ci est appréciée des Pélicans qui y laissent des cadeaux en abondance!
- Les équipages ont peu de temps pour dormir. Lorsque le pilote nous quitte, l'équipage se met à table, discute... on va se coucher tard, le pilote du lendemain arrive sur le coup des 6 heures.

2) La veille de votre passage, vous recevrez l'heure de rendez-vous sur le Flat F avec le pilote par votre agent. En général, ils prennent une marge pour être certains que vous y soyez. Il est aussi possible que les horaires changent. Il est impératif de garder sa VHF allumée et d'y faire une veille, les autorités du canal vous contacteront sur le 16 en cas de changement.

3) Dans le lac Gatun, il y a deux passages. L'un par la "route des bananes" (raccourci emprunté par les voiliers en général) L'autre par la longue route (une trentaine de milles). En janvier 2010, des travaux sont en cours sur la route banane. Tout le monde utilise donc la "longue route", c'est là que la vitesse du bateau entre en jeu. Au canal, lors de l'inspection, tous les bateaux inscrits sont enregistrés comme étant capables de soutenir une allure de 8 nœuds (si vous dites moins vous payerez plus). Lorsque le deuxième pilote monte à bord, il demande d'un petit sourire entendu :
"à combien va le bateau"
La réponse doit alors être précise et sincère, car il pourra planifier le passage dans les écluses en conséquence. Pour les plus lents, il contactera très tôt le matin les autorités pour éventuellement repousser de quelques heures le rendez-vous devant l'écluse Pedro Miguel.

5) Dans les écluses montantes (de Colon vers Gatun), le remous de l'eau est important. Veillez à être stables sur le pont et à tenir les amarres fermement.

6) Dans les écluses descendantes (de Gatun vers Pacifique) le remous est perceptible, mais beaucoup moins important que dans celles de Gatun.

7) La vitesse de montée ou de descente est en général d'un mètre par minute. Ce n'est pas lent, mais cette rapidité est tout à fait gérable pour les équipiers. Cette vitesse et gestion peut varier considérablement d'un passage à l'autre, selon que vous passiez ou non en même temps qu'un autre navire, sa charge influencera aussi les remous dans l'écluse surtout au moment où l'hélice de celui-ci se mettra en route. Veillez à ne pas être surpris.

8) Il est important que les équipiers gardent le bateau parallèle aux murs d'écluses, pour cela, il suffit de réguler le lâchez ou la reprise des amarres sur la descente ou la montée, tout en se synchronisant aux autres équipiers. Garder ses cinq sens en éveil, sans précipitation et restez concentré.

9) Passage à couple de voiliers. Le bateau le plus puissant sera celui qui guidera l'ensemble de la flotte. En général, les catamarans seront mis au milieu, il aura à chaque bord un monocoque. Dans ce cas de figure, les "équipiers" n'auront rien à faire dans les écluses, seule le barreur devra agir. Dans le cas de passage à deux bateaux, bien évidemment, seuls les équipiers extérieurs auront à travailler. Les bateaux se mettent à couple devant l'écluse Gatun (Colon) et restent à couple jusqu'à la troisième écluse de ce tronçon là. Idem pour les écluses côté Pacifique. Il y a un passage d'un mille entre la première écluse de Pedro Miguel et de Miraflores à parcourir à couple. Lorsque vous amarrez les bateaux, veillez à ce que les mâts ne soient pas parallèles. Il faut impérativement qu'ils soient décalés.

10) Bien que le passage sur remorqueur soit recommandé par les équipes du canal, il peut être scabreux. Il faut à chaque écluse se détacher du remorqueur et recommencer la "mise à couple", selon la hauteur de franc-bord, il peut arriver que cette opération inflige des dommages aux chandeliers... Néanmoins dans le cas où l'on est attaché à un "tuck", il n'y a pas de travail aux amarres, c'est le remorqueur, collé à la paroi de l'écluse, qui se charge d'elles pour les deux bateaux.

11) Dans les écluses passées de jour, il fait chaud! Vous passez en général entre 11 heures et 15 heures, prévoyez crème solaire écran total, casquette, vêtements légers, mais qui vous protègent, eau...

12) Pas de trains pour nous.
A l'arrivée devant les écluses Gatun, des "guide liners" sont sur les quais de part et d'autre du corridor qui mène aux écluses. Les "guide liners" servent de "locomotive". En effet, ce sont eux, qui marchent "en chœur" avec nous. Les trains du canal sont strictement réservés aux gros navires. Les "guide liners" gardent en main la touline, l'équipier au taquet garde l'amarre, entre les deux, la touline... et en avant pour une marche forcée pour le "guide liner".

13) Dans les écluses de Colon (montantes) le guide liners nous suit dans les trois écluses, d'où un seul envoi de toulines et une seule récupération d'amarres à la fin.

14) Dans les écluses du Pacifique (descendantes) du fait qu'il y ait un canal entre Pedro Miguel et Miraflores, il y aura largage de touline et récupération d'amarre dans la première et nouvelle opération dans Miraflores pour les deux dernières écluses.

15) La montée des pilotes à bord est parfois rock and roll. Il faut se conformer aux directives de l'équipage du bateau pilote. Réduire l'allure et mettre en panne, ce n'est pas vous qui manœuvrez c'est le bateau pilote qui gère l'approche et l'abordage.

DE L'AUTRE COTE

Sous le pont des Amériques, il y a plus de cinquante bouées d'amarrage du Balboa Yacht Club. Elles sont toutes occupées, même avec une réservation depuis Colon, il est très difficile d'obtenir une place actuellement. Le mouillage de Playta et de Flamenco sont vastes. Peu confortable, mais utile pour les dernières mises au point avant le grand départ. Un ponton existe côté Playta. On peut y faire le plein de diesel. Par contre par vent fort, il y a dans le port un fort courant. Il vaut mieux attendre un temps calme.

TRAVAUX CANAL 2010 A 2015 (voire 2019)
La société du canal de Panama travaille à son élargissement. Elle construit six écluses, trois côtés Colon, trois côtés Pacifique en parallèle avec les écluses existantes. De plus, afin que les "mégas-navires" puissent se croiser dans le lac Gatun, la société du canal procède actuellement au rognage des angles (travail de rabotage des îles et des rivages du lac par dynamite) ces travaux pourront influencer le programme de passage des navires.

AFFLUENCE ET CRISE ECONOMIQUE

Avec la crise économique, l'affluence des cargos a baissé légèrement. Le pilote nous disait que pendant quelques mois, il voyait les cargos à peine chargés de containers. Depuis peu, il voit une reprise. Les cargos sont de plus en plus chargés. Actuellement, une moyenne de 41 navires passe par jour, dans les deux sens. En général les gros navires (paquebots, cargos, tankers, navires de guerre) passent le canal dans le sens Pacifique-Colon depuis le matin tôt jusqu'en fin de matinée. Les gros porteurs qui vont de Colon vers le Pacifique passent l'après-midi et soirée. Les petites embarcations (voiliers et bateaux moteurs) sont programmées pour le passage "Miraflores" entre les deux trafics. IL EST IMPORTANT DE NE PAS RATER LE CRENEAU. Il ne faut donc pas traîner sur le lac Gatun.

PAVILLON DE COURTOISIE
Le pilote a fait enlever le pavillon du Panama. Celui-ci était usé. Par politesse envers les règles du Panama, les drapeaux abîmés sont remplacés (il existe un jour spécifique au Panama où tous les vieux drapeaux sont brûlés). Le pilote disait préférer ne pas voir de drapeau qu'un drapeau déchiré ou sale. Lors du passage des navires, la loi panaméenne sur les couleurs du pays est strictement respectée par certains pilotes. Que vous soyez de gros tonnage ou de petite envergure, un drapeau ce n'est pas ce qu'il y a de plus cher et il témoignera de votre courtoisie...

PRIX DU PASSAGE

Rappel :
Pour les bateaux inférieurs à 50 pieds, le prix du passage est de 600 dollars + 900 dollars de caution.
Le tout à verser EN ESPECES à la city bank
Tarifs de Tito (agent non officiel depuis 10 ans, la référence des marins)
Services : 100 dollars
4 amarres et venue des inspecteurs du transit : 60 dollars
Pneus : 3 dollars (il faut prévoir 1 dollar par pneu pour qu'ils soient repris à Panama City)
visa touristique : 30 dollars
check-in check-out : 50 dollars

Besoin de personnes supplémentaires à bord (il faut 4 personnes en plus du capitaine et du pilote)
Des copains de bateaux peuvent se rendre utiles et sinon, Tito sans charge 75 dollars par personne.

PASSAGE SUR INTERNET

La famille et amis peuvent suivre en direct le passage des écluses sur le net. Des caméras ont été posées à l'écluse Gatun de Colon et à l'écluse Miraflores côté Pacifique. Les internautes peuvent également suivre l'évolution des travaux des nouvelles écluses prévues pour les "mégas-navires". Elles devraient être finies en 2015 selon les uns et 2019 selon les autres (?). Pour les bateaux candidats au passage vous n'oublierez pas avant votre passage de communiquer les liens par lesquels on peut vous suivre. Et puis, un bon plan est de faire un bref appel téléphonique devant l'écluse de Miraflores (pour ceux qui ont un cellulaire local ou iridium) afin que la famille soit prévenue du passage.

&lthttp://

pour suivre l'écluse de Mira flores qui se passe généralement de jour (entre 11 heures et 14 heures locale (+5GMT) (+6 Europe l'hiver))

&lthttp://

page en haute définition qui se met à jour automatiquement

ATTENTION :

Ceci est une carte postale d'un passage en particulier. Il existe autant de cas de figure que de bateaux qui passent. Il est important que les candidats au passage se tiennent prêts à accommoder leur comportement à la situation telle qu'elle se présentera pour eux.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Peinards dans les Hébrides

Souvenir d'été

  • 4.5 (74)

Peinards dans les Hébrides

novembre 2021