transfo, shunts, afficheur et cie

Salut à tous !

Petite question : pour alimenter mon afficheur LCD qui fera ampèremètre grâce à un shunt, il m'est demandé, si j'ai bien compris, de l'alimenter en 5v.
(par exemple celui là : www.conrad.fr[...]869_FAS ).
Soit je met des piles, soit je détourne un chargeur 12V &gt 5V, branché en continu. Ce genre de chargeur / transformateur consomme-t-il si rien n'est branché au bout ? (afficheur à l'arrêt).

Question 2 : suis-je dans le vrai si je prends des shunts de ce type ( www.shuntetmat.com[...]P05.htm ) pour mon afficheur donné pour une "gamme de mesure : ± 199,9 mV" ?

Ou dois-je par exemple ajouter ce supplément à mon afficheur ( www.conrad.fr[...]867_FAS ) ?

Je sais, c'est long et compliqué, mais je vous serrai très très reconnaissant pour vos réponses !

Bon week-end,

fonkytur

L'équipage
09 avr. 2010
09 avr. 2010
0

Pourquoi ?
Essaie tu de recréer ce qui existe tout fait, par exemple : www.victronenergy.fr[...]0FR.pdf
Performant, complet, fiable et facile à installer.

09 avr. 2010
0

parce que ...
Salut Gilles,

La réponse est simple : parce que c'est cher !

09 avr. 2010
0

divers
Le shunt est correct si tu prends le 200A - 200mV, ce qui permettra un affichage (résolution 0.1A) sans ajustement du gain. Le seul problème c'est que ce shunt est énorme ! 220mm de long !

Pour l'alimentation de l'afficheur c'est plus délicat : ces afficheurs doivent avoir une alimentation sans point commun avec la mesure. Donc tu ne peux pas utiliser la batterie du bateau pour alimenter l'afficheur.

Il faut utiliser un CI DC/DC isolateur de petite puissance qui vaut quelques euros. P.ex. un "Traco 1205"

www.powergatellc.com[...]TME.pdf

09 avr. 2010
0

moins cher
Il y a des afficheurs moins chers : www.conrad.fr[...]ultView

09 avr. 2010
0

simple
vu la consommation de ce genre d'appareil, le plus simple c'est les piles!!! c'est ce qu'on a mis sur le bateau d'un copain et ca fonctionne parfaitement.

09 avr. 2010
0

ca existe aussi en auto-alimenté
par la tension a mesurer. J'ai mis ça sur mon tableau depuis 2 ans et j'en suis satisfait.
Pas besoin de shunt.

www.selectronic.fr[...]cle.asp

09 avr. 2010
0

résolution ?
mais c'est un voltmètre, pas un ampèremètre.

Sa résolution (0.1V)est un peu faible (il faudrait 0.01V) par rapport au besoin pour mesurer la tension d'une batterie.

Cela ne conviendrait pas pour faire un ampèremètre avec un shunt.

09 avr. 2010
0

0.1 ou 0.01 V
Une variation de 0.1V de tension de batterie correspond à 10% de variation de son contenu.

09 avr. 2010
0

Exact,
voltmetre et non amperemetre, j'avais pas bien lu la question.

:acheval:

Autrement pour la résolution, cela me parait suffisant de savoir que si j'ai 12,6V ou 12,7V c'est Ok
et que si je suis a 12,1 ou 12,2 il est temps de charger.

D'en savoir plus, genre 12,68 ou 12,17 V, perso je n'ai besoin d'une telle précision.

09 avr. 2010
0

pardon ...
le post est parti trop vite ;-)

Un afficheur numérique a toujours au moins 1 digit d'incertitude. Comme 0.1V (10% de la capacité résiduelle) est le dernier digit on a donc une incertitude de 20% sur le contenu de la batterie.

Pour simplement savoir s'il faut recharger c'est effectivement suffisant.

10 avr. 2010
0

Ce modèle
est bien meilleur que le Conrad qui ne supporte pas la moindre inversion de polarité et qui est très peu viable car la lecture dépend (un peu) de la tension de la pile d'alimentation.
Bref à déconseiller (le Conrad), c'est pas un produit sérieux. :-(

10 avr. 2010
0

J'ai pas dit ça
Mais je trouve déplorable qu'il n'y ait pas une diode de protection contre les inversions de polarité de l'alimentation. ;-)

10 avr. 2010
0

Diode
La bonne protection, ce n'est pas de la brancher en série, mais d'en installer une grosse entre le positif et le négatif de l'appareil :

Si inversion de polarité, le fusible saute car court-circuit, et si bien alimenté aucune influence sur le circuit. ;-)

Mais en effet utile pour du "volant" et parfaitement inutile sur une installation fixe...

_/)

10 avr. 201016 juin 2020
0

Conrad pas sérieux ?
J'ai sur le bateau 3 afficheurs LCD Conrad (2000 pts, 200 mV) payés 10€ il y a 8 ans, lisibilité parfaite, chiffres de 13 mm de haut, aucune variation de lisibilité en fonction de la tension d'alimentation. Bonne précision, puisque les 3 instruments donnent à 1 digit près la même mesure s'il sont branchés sur la même source.

Jamais tombé en panne durant ces 8 premières années.

Actuellement il coûte 14€ et c'est le DVM310
www.conrad.fr[...]138_FAS

Pour le même prix de toujours chez Conrad, et depuis 8 ans sans panne, j'ai une montre numérique à synchro radio, et un compteur digital branché sur le compteur d'eau ;-)

10 avr. 2010
0

ça se discute ...
On peut mettre une diode soi-même si on utilise l'appareil en "branchement volant" avec un risque d'erreur important. En branchement fixe ce n'est pas très utile et ce n'est pas vraiment souhaitable. L'inconvénient quand on met une diode de protection en entrée, c'est qu'on dégrade la stabilité de l'alimentation au cas où celle-ci serait stabilisée.

10 avr. 2010
0

Vos solutions contre les inversions sont
correctes. Mais, franchement, moi ça me fout les boules quand je vois un appareil non protégé contre les inversions! Intégrer cela à la conception, cela ne coute rien et, à mon sens, c'est une preuve de sérieux. Sinon, c'est de l'économie de bout de chandelles. Qui, dans la précipitation ou la distraction, n'a jamais fait une erreur d'inversion? ;-)

11 avr. 2010
0

Robert, un shéma...
... c'est possible ? Pourrais-tu donner le shéma du Voltmètre fait avec l'afficheur dont tu donnes la référence ?

Merci.

11 avr. 2010
0

Précision...
Je m'excuse, j'ai oublié de préciser que c'est pour mesurer, en fixe, la tension d'une batterie 12 V (mais ça semblait aller de soi).

11 avr. 201016 juin 2020
0

pour ça
t'embête pas achête un voltmètre à 5 euros, et en plus il peut servir à autre chose en dépannage

12 avr. 2010
0

Robert,
Tu aurait raison si on parlait "mesure" pour un contrôleur de charge. Mais la, il s'agit d'un simple affichage. Alors les 4 fils du shunt : on peut simplifier. Le "0" du voltmètre et le "0" de la mesure sur le même fil, le fil de mesure sur l'entrée mesure et l'alimentation au 12 volts via une réduction pour 5 volts.

Ce qui fait que le faible courant (moins de 1ma) faussera la mesure de l'ordre de 200 micro volts pour 10m de fil en 1 carré.

Pour l'alimentation, franchement une résistance et une zener suffisent, quitte a augmenter un peu le courant.`

le seul détail est plus sur le choix de la gamme et de l'affichage. Ainsi pour ma batterie j'ai un afficheur qui affiche 125,2 volts pour 12,5 volts.

Il n'y avait que cela de disponible.

Pour le shunt le plus simple est d'être si possible sur un multiple de 10 ex : 100A = 100mv

Et tant pis si on perd un facteur 2 en résolution.

12 avr. 2010
0

GilusBleu
ta suggestion, ça ne marche pas ici.

Je connais ces afficheurs, j'en ai. Comme la plupart des afficheurs peu coûteux, et ils ne supportent aucun mode commun entre l'alimentation et la mesure : les deux doivent obligatoirement être flottants sans point commun. L'isolation galvanique est assurée en interne sur des afficheurs plus coûteux.

Il faut obligatoirement une alimentation galvaniquement séparée de la tension mesurée pour ces afficheurs-là. Soit une pile (c'est le plus simple) soit un "traco" à 10€.

Pour les spécialistes:

Dans certains afficheurs ne supportant pas le mode commun, un électronicien fûté constatera que le "-" de la mesure est décalé d'une tension fixe par rapport au "-" de l'alimentation. Il pourra donc recréer ce décalage pour accepter un point commun. Sur les afficheurs cités ici, ce décalage est de 6 volts si mes souvenirs sont bons.

13 avr. 2010
0

55 € TTC
ben, j'en pense que pour 55€ au lieu de 10-15€ les performances doivent être bine meilleures ;-)

12 avr. 2010
0

Beaucoup de choses évoluent.
Que dis tu par exemple d'un modèle comme le LASCAR DPM-500. (Pris au hasard dans la doc RS.)

Environ 55€
radiospares-fr.rs-online.com[...]on.html

12 avr. 2010
0

AICA, je ne suis pas...
... à 5 euros près, heureusement !! Et j'ai déjà un multimètre numérique. Mon désir est d'avoir un joli afficheur permanent, même s'il consomme 1, 2 ou 3 milliampères et même si je dois payer un peu plus de 5 euros.

Merci quand même du conseil.

12 avr. 201016 juin 2020
0

Le plus joli
et pas trop cher

12 avr. 2010
0

Pas assez précis !
Merci Icioula mais ce modèle, joli et assez intéressant, n'est pas assez précis pour BIEN surveiller les batteries. Il est juste au-dessus des afficheurs à Leds multicolores (vertes/jaunes/rouges) !! :-|

Je préfère encore un afficheur donnant la tension avec deux décimales, quitte à l'alimenter avec une pile (Robert a parlé d'isolation galvanique avec la tension à mesurer - et un interrupteur ne coûte pas grand chose).

14 avr. 2010
0

pas sûr ?
ben, j'ai les deux sur le bateau : un indicateur à 10 leds, et un numérique à 4 chiffres ... c'est pas compliqué, les Led je ne les regardes même plus ... d'ailleurs, elles font la gueule :cheri:

Les schip' arrivent encore à caser les instruments à aiguille de ce genre grâce à leurs cadrans "vielle marine" , cela décore joliment le paysage du tableau à la table à carte :langue2:

12 avr. 2010
0

pas bon...
Icioula,

Ce n'est pas ça qui me fera un ampèremètre de précision...

Bonne journée,

14 avr. 2010
0

Sauf que..
..pour connaître avec précision l'état de charge d'une batterie c'est pas un voltmètre qu'il faut mais un moniteur.

Et puis je ne suis pas sûr qu'on surveille vraiment mieux sa batterie avec un voltmètre ultra précis qu'avec un simple afficheur analogique ou à leds.

14 avr. 2010
0

Le joli voltmètre
pas trop cher de l'image n'est sans doute pas cher à l'achat, mais sauf à l'utiliser au coup par coup il coûtera cher en consommation : beaucoup d'entre eux ont l'aiguille qui "bouge" grâce à un simple bilame ! C'est énergivore et peu précis... :-(

_/)

13 avr. 2010
0

Même projet encore moins cher.
J'ai prévu de faire la même chose. Toujours chez le même fournisseur, j'avais repéré www.conrad.fr[...]861_FAS à 4.75€ TTC (imbattable). Amplitude fixe (200mV) mais virgule réglable. Je prévois donc d'en utiliser :
- en mesure de tension avec un pont diviseur 20V -&gt 200mV ;
- en mesure de tension avec shunt 100A -&gt 100mV (conso moindre) ou 10A -&gt 100mV (conso + forte mais prix inférieur et meilleure résolution);

Pour l'alimenter, il faut 1mA en 9V. J'ai donc prévu un petit convertisseur faible courant à 3 pattes, dont je n'ai plus la référence sous la main, qui prend une tension assez peu précise en entrée (mais supérieure d'au moins 1V) pour sortir la tension voulue, à moins d'1€.

Au final soit plusieurs afficheurs, soit un seul avec un commutateur rotatif et un circuit multiple commuté un peu plus complexe. Ça fait l'équivalent de ça :
- plusieurs afficheurs :
www.accastillage-diffusion.com[...]aut.php
- un seul, juste en tension, avec commutateur :
uship.fr[...]fr.html
coût de revient : moins de 5€ plus les shunt (éventuellement 20€ pièce)

Qui c'est qui a dit "plaisancier, vache à lait" ? :-(

Encore sur certains instruments, ils ont exactement le même look que le sondeur ou speedo ou ils indiquent la capacité batterie en Ah de façon intelligente. Donc des trucs spécifiquement fabriqués pour les bateaux, chers car produits en faible quantité. Mais pour ceux que je cite, c'est exactement la même chose à l'intérieur que ce que nous proposons. À 400€, c'est vraiment de l'arnaque.

13 avr. 2010
0

Les références
J'ai retrouvé les références que j'avais noté chez Conrad (pas de lien, je n'arrive plus à accéder à leur site)

183270-62 Régulateurs de tension fixe 100 mA positifs, 9V (&gt11,5V), 4mA@12V 0,45 €
709310-62 Commutateur rotatif 6x2 1,85 €
718041-62 Bouton à aiguille universel 2,10 €
126810-62 Shunt de précision (20A 0,01ohm) 4,10 € (avec facteur 2)
104558-62 Shunt de mesure 50 A (50 mV) 17,50 €

D'autres choses en vrac intéressantes :
121325-62 Compteur horaire rond (quartz, 10-80V) 21,95 € (comme horamètre moteur)
067469-41 Fer à souder 12V 30W 4,90 €
840629-49 Relais 12V/20A 1,70 €
751227-62 Interrupteur à clef amovible 12,50 € (pour tableau moteur)
mais aussi des interrupteurs, porte-fusibles, LEDs comme voyants ou comme éclairage, buzzer 80dB pour alarme de déclenchement auto de pompe de cale, prises 12V, gaine thermo avec colle (étanche), ...

C'est bien de sortir un peu des magasins d'accastillage. On se rend compte que pour tout ce qui ne touche pas directement au bateau (comme l'électricité ou la visserie inox), contrairement aux ancres ou pare-battages, on nous prend vraiment pour des portefeuilles ambulants.

13 avr. 2010
0

mica...
Si tu relis attentivement le fil, tu verras qu'il faut être sûr que ton afficheur à 5€ supporte le mode commun entre l'alimentation et la mesure ... pas sûr, mais j'ai la flemme de vérifier moi-même ;-)

Si la réponse est non (ce qui est très probable), ton alimentation ne marchera pas. IL faut une alimentation régulateur traco à 4 fil et isolation galvanique.

13 avr. 2010
0

isolation oui, mais coût négligeable
j'avais vu ça mais je l'ai un peu négligé c'est vrai. J'avais cherché ce matériel il y a quelques mois et je n'avais pas approfondi ce point là, il faut bien lire la fiche technique pour voir s'il faut isoler. Un vrai DC/DC isolé est beaucoup plus cher que mes petits trucs à 0,45€ mais ça ne va pas loin : 8,03 € HT radiospares-fr.rs-online.com[...]on.html
Ou alors, un truc intéressant est de mettre un gros DC/DC à bord (selon besoins, 10W à 100W) pour tous les petits équipements qui veulent du "vrai" 12V. Dans ce cas, on peut faire le montage voltmètre avec petite puce 12V/9V non isolée car la mesure ne se fera pas au même endroit.

Il faut faire le calcul exact, mais pour un voltmètre et 2 ampèremètres ça ne dépasse pas les 50€, pour un simple voltmètre, moins de 15€.

Rien à voir avec les 400€ ou 100€ respectifs des "contrôleurs de batterie pour plaisancier au portefeuille bien garni". C'est vrai qu'avec le nombre de "marins" qui ont un bateau à 150k€ et 10k€/an pour naviguer 3 jours par an, beaucoup cherchent à exploiter la poule aux œufs d'or. Certains tendent le bâton pour se faire battre ou plutôt battre les autres...

14 avr. 2010
0

Je confirme
pour avoir fait l'erreur .... :-( ça crame illico!!!

13 avr. 2010
0

Bon, moi...
... je compte alimenter l'afficheur avec une simple pile de 9 V puisqu'il me semble que la conso est très faible. Et ça solutionnera l'isolation galvanique avec la tension à mesurer.

Mon problème est que je ne sais pas bien faire le diviseur de tension pour que l'afficheur affiche avec deux décimales avec la virgule bien placée.

Help !!

13 avr. 2010
0

pont diviseur
pour le modèle que j'ai indiqué le pont diviseur se fait directement sur le module, les valeurs de résistance à utiliser selon le calibre et le réglage de la virgule sont indiqués dans la notice PDF. Il n'y a pas plus simple et économique.

13 avr. 2010
0

pont diviseur
le lecteur fait 0.2V et il faut qu'il fasse 20V modifié. Il faut donc diviser par 100 la valeur reçue. Cela se fait avec deux résistances ajoutées sur le circuit du module. Ces deux résistances doivent avoir un rapport de valeur de 99 (ou 100 si on admet une erreur de 1%)

Par exemple 10 kOhm et 1000 kOhm.

Voir la notice du module qui dit bien les choses en détail.

14 avr. 2010
0

Okay, j'y vas le commander !
Et on verra bien pour le diviseur de tension.
Merci des explications.

14 avr. 2010
0

Il suffit de cabler :
+ 12V vers l'entrée d'un regulateur 8V
+ 12V vers une res 806K
sortie reg 8V vers + alim module
sortie reg vers 510k
2em 806K avec 2eme 510K au + mesure
entre + mesure et - mesure mettre 8.28K
le - reg au - 12V et au - module

14 avr. 2010
0

?
Hydra, tu a testé si ça marche comme tu dis ?

14 avr. 2010
0

isolation galvanique chez Conrad
Voilà pour moins de 9€ TTC l'isolation galvanique qui facilite tout ça (ni pile, ni interrupteur, etc...). 4 fil : deux pour entrer 12V, deux pour sortir 12V isolés galvaniquement.

www1.produktinfo.conrad.com[...]12S.pdf

www.conrad-electronique.fr[...]_577904

www.conrad-electronique.fr[...]_577899

14 avr. 201016 juin 2020
0

OK Hydra
ta solution est probablement la même que celle que j'ai utilisée moi-même à l'époque d'avant les € quand on comptait en francs (cf le commentaire sur le dessin) :langue2:

[b]Mais je ne la conseillerais pas à quelqu'un qui n'est pas habitué à l'électronique et à ses finesses. Car le point de fonctionnement doit être ajusté à chaque afficheur pour que ce soit précis.[/b]

Avec une isolation galvanique coûtant 8€ de plus (j'ai donné la réf Conrad un peu plus haut), le résultat est immédiat, sans ajustement et sans surprise.

14 avr. 2010
0

Ben
oui je l'ai testé.
le module coute 5euros
il y a 4 picots d'un coté pour connexion
de l'autre il y a 3 pad pour faire un pontage pour le point.
Sur ce type de module garantie que ca marche.

14 avr. 201016 juin 2020
0

schéma
Voici le schéma avec le circuit d'isolation galvanique de Conrad et l'afficheur. On ne peut pas faire plus simple !

Circuit d'isolation :www.conrad-electronique.fr[...]_577904

14 avr. 2010
0

A l'aide d'un multimètre ?
Il est peut être possible de construire le schéma donné par Robert puis d'ajuster la résistance variable en se basant sur la valeur donnée par un multimètre digital de précision branché sur la batterie 12 V, en parallèle avec le montage ?

Le but étant d'arriver à ce que le DVM affiche exactement la même chose que le multimètre (mis en fonction voltmètre), ce réglage n'étant à faire qu'une fois pour toutes.

J'ai bon ?

14 avr. 2010
0

Heu...
Je n'avais pas vu le deuxième schéma de Robert au moment ou j'ai tapé mon post parlant de réglage avec un multimètre...

14 avr. 2010
0

oui
"tu as bon". Mais le second schéma est tout de même plus simple, plus rationnel, et pas plus coûteux.

14 avr. 2010
0

Ah ?
Qu'est-ce qui te prends, Hydra ? Tu dis: "si tu veut avoir absolument raison tu as raison."

Tu donnes une solution dont tu dis qu'elle marche, tout le monde te croit.

J'en donne une avec schéma une qui marche aussi et qui est probablement similaire à la tienne.

J'en donne une troisième qui marche aussi, plus simple pour un non spécialiste.

Et alors ? Où est le problème qui t'énerve :heu: ?

14 avr. 2010
0

Décidement
je te donne le schema avec les valeurs des composants.
Encore une fois si tu veut avoir absolument raison tu as raison.

14 avr. 2010
0

Heu, Hydra...
C'est à moi que tu t'adresses ?
Je suis désolé mais j'ai été incapable (j'ai essayé) de dessiner un shéma de câblage à partir des indications écrites que tu as données. Je suis désolé (bis) mais je ne suis pas un électronicien de haute voltige.
Ce n'est pas pour t'embêter que je dis ça mais je dois avouer que les croquis de Robert étaient bienvenus.

14 avr. 2010
0

Heu, Robert,
Le convertisseur DC/DC dont tu donnes la référence demande 12 V en entrée (ce qui est OK !) mais sort du 12V... Or, l'afficheur demande une tension de fonctionnement de 9 V !

J'ai eu beau chercher sur Conrad.fr (c'est un peu le fouillis !!) impossible de trouver un DC/DC 12/9 V du modèle que tu indiques.

14 avr. 2010
0

8-12V
Celui-ci déjà indiqué dans ce fil (4.75€) va de 8 à 12V d'alimentation. Sa notice décrit les résistances à mettre pour avoir la gamme 20 volts d'affichage.

www.conrad.fr[...]861_FAS

Si tu choisis un modèle à alimenter en 9V, le convertisseur existe bien en 12V-9V, mais Conrad ne l'a pas dans sa liste de disponibles, donc il faudrait donc l'acheter ailleurs ou ajouter un régulateur 3 pattes 9V ... autant choisir l'afficheur acceptant 12V ou 5V en alimentation.

14 avr. 2010
0

Schèma régulateur CC 12/12
Bjr

Ci contre schéma de principe d'un régulateur CC12/12
Je peux fabriquer en série pour 15 euros pièce si cela vous intéresse

14 avr. 2010
0

JEPG
max 50 Ko uniquement.

_/)

14 avr. 2010
0

tu peux
sélectionner dans le PDF l'image en question, click droit pour copier l'image que tu colles dans n'importe quel logiciel de traitement d'images (Photofiltre par exemple, il est gratuit ... :-)), ensuite tu sauves avec le format qui va bien (JPEG) et tu nous post le tout ...

15 avr. 201016 juin 2020
0

suivant le conseil de NRS
j'ai suivi les instructions et je pense arriver à vous communiquer le dessin

16 avr. 2010
0

à GILUS
il ne faut pas rêver, le montage à simplement pour objet de LIMITER LA TENSION DE SORTIE.
C'est simplement une protection pour les instruments qui ne supportent pas forcement des tensions supérieur au 12V.
Bien évidement avec une tension de 10,5V tes instruments ne risquent rien

15 avr. 2010
0

Bin oui,
cela s'appelle de la masturbation intellectuelle ;-) mais cela passe le temps ..... et dire qu'il y a des produits tout fait et fiables. :-D
Par exemple www.selectronic.fr[...]cle.asp

16 avr. 2010
0

400 €
pour un truc aussi nul, c'est en effet très cher !

Pour 163 €, on trouve ceci www.uchimata-shop.fr[...]on.html chez ce marchand et en fouillant un peu le net à 150 €...

Avec ça, tu as un vrai gestionnaire de batterie et rien à bidouiller. Fiche technique : www.victronenergy.fr[...]0FR.pdf

[i]Qui c'est qui a dit "plaisancier, vache à lait" ?[/i] Tout le monde le pense en effet et c'est souvent justifié... mais pas toujours.

L'exemple du gestionnaire de batterie : je connais pas mal de plaisanciers heureux de ne plus flinguer leur parcs batteries, et aussi des ships qui font la gueule depuis qu'ils en vendent beaucoup moins ! ;-)

_/)

16 avr. 2010
0

Pourcentage de charge en fonction de la tension
Je n'ai pas ma table de valeurs sous la main. En voici une :
www.aeromarine-services.com[...]omb.txt

C'est la tension à vide ! En charge c'est artificiellement plus haut, en décharge plus bas (loi d'ohm). Ces valeurs sont valables uniquement pour 0 ampères entrents et sortants

16 avr. 2010
0

?
Je ne comprends pas bien l'argumentation ... A part le fait qu'un gestionnaire est bien plus coûteux qu'un voltmètre, je ne vois pas l'inconvénient d'avoir un gestionnaire, surtout pour un néophyte en électricité ... s'il peut se le payer et s'il a un parc de batterie conséquent ;-)

Le problème de la mesure de la capacité avec la seule tension au repos c'est:

1° le rapport entre cette tension et la capacité résiduelle dépend fortement de la technologie de la batterie. Une PbCa peut paraître pleine (en regardant sa tension à vide) alors qu'elle est largement vidée :oups:

2° la tension à vide devrait être lue à l'équilibre. Selon le courant reçu ou tiré de la batterie, cet équilibre met plusieurs jours à être atteint. Une mesure que j'ai faite a montré 10 à 20 jours pour que la tension descende à 12.7V après une charge totale ( = 100%) pour une batterie de technologie classique.

3° un néophyte un peu allergique à la technologie et aux math aura beaucoup de mal à utiliser cette gymnastique d'appréciation en fonction de la tension dynamique ... puisqu'on n'est jamais au repos dans un usage véritable à bord, même au petit matin puisque le frigo tourne aussi la nuit !. Cela sera source d'erreur et de désillusion, de vieillissement prématurée des batteries, pour le grand profit des vendeurs ;-)

4° un parc conséquent de 500Ah vaut entre 700 et 2000€ selon sa technologie, et dure de 2 à 10 ans selon le climat et le traitement qu'on lui fait subir. Un très bon gestionnaire vaut 150 à 200€. On comprend vite que l'amortissement du gestionnaire est immédiat s'il permet d'allonger la durée de vie ne serait-ce que d'une ou deux année :oups:

16 avr. 2010
0

Question :
Je ne comprend pas ceci : [i]J'insiste encore si nécessaire sur le fait d'avoir 2 mesures de courant : avec un seul ampèremètre on ne peut pas voir les petites consommations permanentes qui risquent de détruire la batterie quand il y a un courant de charge.[/i]

En pratique, à bord j'ai toujours une consommation 24/24 : frigos, congel, convertisseur 24/230 volts pour ceux qui ne sont jamais en stand-by.

Ce qui m'importe, c'est ce qui sort et entre réellement de la batterie, et pour cela un seul ampèremètre me semble suffisant : si par exemple je consomme 4 A et que le solaire charge à 10 A, l'ampèremètre m'indiquera que la batterie est chargée à 6 A... non ?

Concernant la tension comme indicateur de charge, c'est un peu délicat à interpréter pour un profane de l'électricité, surtout avec une grosse capacité où la tension varie très peu, et il y a un piège mortel pour les batteries dans lequel tombent la majorité des plaisanciers : ils partent avec une batterie chargée à 100%, descendent à 70%, remontent à 90%, descendent à 60%, remontent à 80%... et ainsi de suite jusqu'à arriver à travailler dans une plage entre 20 et 50% de capacité, enfin alertés par le voltmètre qui fait la gueule... et si la manœuvre a duré assez longtemps, c'est tout bénef pour le ship !

La morale de l'histoire : ce qui parait évident pour un pro l'est certainement moins pour un profane... ;-)

_/)

P.S. La plupart des installations solaires terrestres privées pourtant posées par des pros que j'ai eu l'occasion de voir n'ont comme indicateur de charge que deux leds : une verte et une rouge ! :-D

17 avr. 2010
0

fôte de frappe
J'ai un voilier, pas un kayak à voiles. Mon bateau fait 1100kg (dont 440kg de lest), et non pas 110kg. Un truc me rassure, je ne suis pas le seul, je viens de regarder ma fiche technique, c'est marqué 4400kg de lest ;-)

17 avr. 2010
0

Il n'y a rien de choquant
dans ce raisonnement ! ;-) Mais on ne peut certes pas comparer la batterie de 100 Ah en 12 volts d'un petit bateau avec celle de 1000 Ah en 24 volts d'une installation solaire terrestre ... non ?

Mon bateau perso est un peu plus grand, j'ai deux parcs de 350 Ah en 24 volts, (dotés chacun d'un gestionnaire de batterie) ce qui me donne 700 Ah de capacité totale, soit l'équivalent de 1400 Ah en 12 volts = 480 Kg... négligeables pour les 18 tonnes du camion !

Il m'arrive de me lever la nuit pour boire un verre d'eau fraiche et je regarde instinctivement mes instruments au passage : si les compresseurs frigos sont en régulation, je ne lit que moins d'un demi ampère de conso qui correspond à celle de mes ordis qui ne sont jamais arrêtés mais en veille, et j'ai déjà vérifié : si je coupe le convertisseur 24/230 volts, je suis bien à zéro !

Pour la charge, et comme je suis un maniaco-maniaque de la mesure, j'ai un ampèremètre analogique pour chaque source de charge : solaire, chargeur, alternateur d'arbre et alternateur auxiliaire du moteur de propulsion et du GE.

Mais un seul ampèremètre digital précis qui surveille ce qui entre et sort du circuit servitudes de la ou des batteries suivant le cas où elles sont en parallèle ou non, chacune étant surveillée par son gestionnaire dédié.

Pour revenir dans le sujet, je ne comprend toujours pas l'intérêt d'avoir deux ampèremètres, sauf à être encore plus maniaque que moi ! :-D

_/)

17 avr. 2010
0

Deux ampèremètres ?
En pratique, après diverses évolutions, j'ai fini par avoir la configuration suivantes (pour 500Ah de batterie):

1 gestionnaire à 200€ E-Xpert-pro de TBS qui mesure tout ce qu'on veut et plus encore. Principal handicap : avec un seul paramètre affiché à la fois, il faut manipuler les boutons pour voir un à un les autres paramètres.

1 voltmètre numérique batterie moteur à 10€
1 voltmètre numérique batterie servitude à 10€

Ces deux voltmètres sont commodes pour voir les tensions sans être obligé de manipuler le gestionnaire qui est en position "Ah"

1 ampèremètre numérique consommation servitude 10€ ([b]il mesure ce qu'on consomme[/b], et pas ce qui entre et sort de la batterie). Ce dernier ampèremètre est commode pour voir ce qui est en marche dans le bateau, ce qui parfois est commode pour être sûr que tout est arrêté ou que les gamins ne lisent pas au milieu de la nuit dans leur cabine fermée ;-) .

17 avr. 2010
0

Effectivement, ce n'est pas très stable
Mais pourtant la tension monte quand on charge et descend quand on décharge. Et si on décharge pendant plusieurs heures ce sera plus faible après. La tension faible indique bien que la batterie s'est vidée, non ? Elle ne va pas revenir par miracle à la tension d'origine ? On indique souvent pour la décharge une tension à 0% qu'il ne faut jamais atteindre, une tension à 50% qu'il faut essayer de ne pas dépasser. On fait aussi des "indicateurs" à LED pour voir l'état de la batterie (10 à 20 LED, ouge en bas, vert en haut). Ça marche avec des comparateurs de tension.

Quelle est la part de fluctuations/stabilisation et quelle est la part d'autodécharge ? Ou quelle précision sur l'état de charge obtient-on en regardant juste la tension après 1min, 1h, 24h ? 1%, 10%, 50% ?

Qu'est-ce que donne la courbe avec une consommation au début et une échelle log pour le temps ? Ou une décharge par palliers de 10% de la capacité à chaque fois puis repos, décharge, ...

19 avr. 2010
0

J'ai compris !
Je viens de réaliser que je savais tout ça mais que je n'avais pas bien pris conscience du fait qu'il ne faut pas mesurer à vide. Je savais que les grosses consos ou la charge modifient la tension et que la capacité dépend du courant de décharge. Ton fil sur le dimensionnement m'avait beaucoup intéressé par la méthode de calcul. Et ta 3ème figure m'avait parue logique mais ne m'avait pas plus fait réagir.

À vide, les seules informations qu'on peut tirer sont effectivement :
- elle a l'air chargée (en gros 12,5-13V) ;
- elle a l'air déchargée (en gros 11,5-12,5V) ;
- elle est morte (&lt11V, généralement 5V pour une batterie abandonnée en décharge) ;

Pour tester une batterie de traction par exemple je regarde la tension pendant que le démarreur tourne. Sur une batterie neuve chargée, ça tient les 11,5V. Sur une batterie bonne à recycler, elle s'écroule à 5V.

En fait quand je regarde la tension, c'est souvent sans charge (la nuit) avec une petite conso (du genre C/60), pour voir s'il faut couper ou s'il est possible d'allumer autre chose. La tension baisse régulièrement au fil de la décharge.

Je savais que la tension variait assez rapidement à la moindre conso avant de se stabiliser, mais jamais réalisé qu'il ne fallait pas regarder "à vide" mais plutôt "presque à vide", en disposant d'une courbe assez adaptée à la consommation réelle.

Quel est l'effet du vieillissement de la batterie ? La courbe pourcentage de capacité réelle/tension reste identique avec une diminution plus rapide (dûe à la capacité restreinte ?) Ou la tension maximale diminue ?

Le toute façon le point le plus important est d'avoir une capacité adaptée à la consommation et normalement ça marchera sans souci sans aucune surveillance (c'est le principe adopté par les collègues ou dans les installations domestiques). "capacité adaptée" signifie que tout changement de consommation devra être réfléchi.

Dans le cas de consommations très variables, si on se contente d'instruments simples (petit bateau, peu d'électricité, faible capacité, faible budget), il vaut mieux avoir un ampèremètre pour la consommation (et en option sur la recharge), c'est simple et précis, le voltmètre servant juste à une approximation de la charge.

16 avr. 2010
0

Pour être clair
je réponds à nisouck

18 avr. 2010
0

Expérience.
Icioula écrit : "Mais je comprends parfaitement les bricoleurs qui ont envie de s'amuser avec un appareil de leur fabrication."

En fait, je n'ai pas spécialement envie de m'amuser en restant à regarder bouger des centièmes de volts !

Je veux juste un voltmètre un peu plus précis que certains articles de bazard, construit pour pas très cher et assez joli pour être posé à demeure sur le tableau instruments. Il me permettra de surveiller (même de façon basique) mes batteries ; je me charge d'extrapoler le reste au fur et à mesure de mon expérience qui ne saurait rivaliser aujourd'hui avec les vôtres (un jour peut être !!!).

18 avr. 2010
0

Précision
Si on prend l'appareil indiqué plus haut et avec une précision d'affichage de 0.1 V, ça signifie que la mesure sera indiquée avec une précision de l'ordre de 1 % + ou - 1 digit, soit 0.2 à 0.3 V !
0.3 V ne permet pas de distinguer 40 % de charge de 70 % !
Une résolution d'affichage de 0.01 V permet de connaître la tension à 0.1 V près, une nette différence. Attention aux indicateurs digitaux !

18 avr. 2010
0

précision sur la précision ...
Avoir un voltmètre [b]précis[/b] ne permet pas de savoir précisément l'état de charge, c'est exact. Mais avoir un voltmètre [b]imprécis[/b] permet encore moins de savoir quoi que ce soit sur l'état de la batterie. Donc à coût identique, il vaut tout de même mieux avoir un voltmètre précis :langue2:

Il y a des cas où le voltmètre [b]précis[/b] est bien utile, par exemple

  • au retour d'un abandon assez long des batteries
  • pour suivre le fonctionnement de l'alternateur rudimentaire de base et sa tension de "plafonnement"
  • pour suivre le cycle de charge d'un chargeur de quai à 3 ou 4 états, notamment ceux qui ne calculent pas toujours bien la durée de la phase d'absorption.
  • et surtout, quand on connait bien sa batterie grâce à quelque temps de vie commmune, pour savoir la capacité résiduelle, non pas par sa tension au repos, mais par sa tension en débit. (voir le fil de papybato)

Un bon gestionnaire de batterie, un bon chargeur de quai, un bon régulateur d'alternateur, un bon régulateur solaire, mesurent la température de la batterie et font la correction idoine.

19 avr. 2010
0

Voltmetre à profusion
J'ai à bord un BMV....
Excellent produit et prix raisonnable par rapport au nombre de fonction.
Pour info indicateur de niveau de batterie: FARNELL ref 101 5945 PUHT 16,63
ou à la même adresse indicateur LCD ref 121 6318 PUHT 31,57

14 avr. 2010
0

ZUT
Le dessin est au format PDF et je n'arrive pas à le passer.
Si vous avez la méthode je suis prenneur

16 avr. 2010
0

12v à 12 V tension continue?
Le 7812 a un drop de 2 volts

Alors si on calcule l'amont 12 + 2 + la diode = ?? pour moi cela ne régule rien du tout sauf si ta batterie est en 15 volts et au delà (pas plus de 35V tout de même).

Et batterie faible, 12,5V par exemple tu aura pas plus de 10,5 v voire moins. Je ne vois pas à quoi sert la diode dans un pareil cas.

Autre schéma proposé

  • -------------------- sortie 0 -------------------- 0

C'est moins cher et ça marche à peu près de la même façon.

16 avr. 2010
0

?
Hummm ... à 10.5V, le risque c'est que des instruments ne marchent plus du tout, ou se mettent en alarme.

14 avr. 2010
0

Ah
Ok
je vais pas te casser ton biz
Mais pour 7euros j'ai le voltmetre complet.

15 avr. 2010
0

Super produit
Précision 0.2 V, ça c'est utile pour mesurer l'état d'une batterie (il vaut mieux 0.01 V !).

15 avr. 2010
0

tout fait ? ça dépend du besoin
Pour faire un simple voltmètre, oui, ça se trouve tout fait pour pas cher, c'est assez standard.

Pour mon besoin, un vrai tableau de bord électrique (voltmètre, courant de charge, courant consommé), ça se trouve aussi, mais à 400€ (lien AD que j'avais mis). Même un simple ampèremètre numérique sur shunt ça ne se trouve pas facilement.

Quant à la solution "multimètre dédié", ça ne me plaît pas pour plusieurs raisons :
- il faut l'allumer-l'éteindre à chaque fois ou changer les piles régulièrement (idem pour le module sur pile) ;
- ça prend de la place dans un tableau électrique réduit (mon voilier fait 6,5m, je ne peux pas faire un tableau d'1m) ;
- c'est moche et bizarre ;

Je préfère que le multimètre ne soit pas à poste mais disponible à bord avec d'autres utilités.

16 avr. 2010
0

gestionnaire de batteries ou voltmètre/ampèremètres ?
ces gestionnaires de batterie me plaisent bien et même si leur prix est un peu élevé ils font du bon boulot et comme dit précédemment c'est "intelligent" et donc pas réalisable avec 3 composants ou modules électroniques, contrairement aux autres.

Pourquoi je préfère la solution voltmètre + 2 ampèremètres ?

Nous avons au boulot plusieurs dizaines de stations automatiques en pleine nature, depuis au moins 40 ans. Nous avons été les premiers à faire du solaire en Guadeloupe il y a 35 ans, avec des panneaux à l'époque uniquement développés pour le secteur spatial et fournis par le CEA. Sur beaucoup de stations la technologie ne permet pas de surveiller l'énergie à distance, juste de savoir si ça marche. Nous avons pourtant des stations qui ont un "uptime" de plus de 10 ans sans le moindre souci, y compris pendant des cyclones (dont le fameux Hugo). Et d'autres qui fonctionnent quasiment depuis 30 ans avec juste un remplacement de batteries tous les 10 ans et dépannage éventuel de l'électronique. J'ai donc appris l'autonomie solaire à la "bonne école".
Malgré cela, nous avons encore de temps à autre des problèmes d'énergie, essentiellement dûes à :
- un mauvais dimensionnement (consommation trop élevée par rapport à l'installation solaire) ;
- panne matérielle (régulateur solaire HS, court-circuit, ...) ;
- erreur humaine ;

Et je constate que pour certains utilisateurs de ce forum les connaissances en électricité se limitent à savoir que les batteries sont ces trucs noirs au fonctionnement cryptique qui donnent une gîte permante au bateau. Quant à l'électronique, c'est ce truc qui fait vivre les accastilleurs et qui donne l'impression aux "faux marins" de savoir naviguer. Sur un voilier, je préfère que les marins sachent régler leurs voiles plutôt que de savoir souder. Mais ce n'est pas une raison pour qu'il se fassent arnaquer.

Ces batteries, c'est tout simple en fait : c'est l'éternelle histoire scolaire du remplissage de la baignoire qui se vide.
Alors quelques analogies pour comprendre avec une approximation suffisante les notions mesurées :
- la tension (Volts) est le pourcentage de remplissage ;
- l'intensité (Ampères) est la vitesse de variation du volume ;
- l'intensité de charge (Ampères) est le débit du robinet ;
- l'intensité de consommation (Ampères) est le débit de vidange ;
- la capacité batterie (AmpèresHeures) est le volume de la baignoire ;
- la capacité présente dans la batterie (Ampères
Heures aussi) est le volume d'eau présent ;
- le fond devient perméable s'il est à sec, une batterie trop déchargée diminue en capacité ;
- l'autodécharge est dûe aux fuites du fond ;

Jusque là, j'espère que tout le monde me suit.

Vu comme ça, on comprend facilement que :
- pour prolonger la durée de vie, il ne faut jamais vider complètement, et même le moins possible ;
- il faut prévoir d'arrêter le robinet quand elle est pleine, sous peine d'avoir des dégazages acides voire une explosion ;
- il faut que l'intensité de charge soit suffisante pour compenser la consommation sur une période donnée (24h) ;
- il faut savoir à quelle vitesse on remplit et à quelle vitesse on vide ;
- il vaut mieux vider quand le robinet est ouvert ;
- il vaut mieux que les grosses consommations soient suivies de remplissage (en solaire le matin plutôt que le soir) ;

Maintenant, passons aux instruments de contrôle.
Le "gestionnaire de batterie" mesure le pourcentage de remplissage (tension) et la vitesse de variation (courant global) et en déduit le volume stocké (capacité). Il est très fort pour ça, car il intègre une électronique sophistiquée qui justifie partiellement le prix.
L'ensemble voltmètre/ampèremètres ne détermine pas le volume (capacité), mais seulement le pourcentage de remplissage (tension) et surtout les débits d'entrée et de sortie (courants). Avec ça, un cerveau humain normalement constitué peut bien gérer une batterie :

  • on voit à quel rythme on remplit selon les conditions (plein soleil, nuages, nuit, orientation des panneaux) ;
  • on voit à quel rythme on vide : très utile pour voir si on n'a pas oublié d'arrêter un truc ou si on a sous-estimé la consommation d'un appareil (consommations aberrantes, mise en veille) ;
  • on voit au petit matin (avant les premiers rayons du soleil) si on n'a pas trop vidé dans la nuit (la tension basse) ; Bien sûr, on comprend vite qu'une grosse consommation de courte durée est moins risquée d'une faible pendant des heures qui risque de passer inaperçue et flinguer la batterie rapidement si elle se décharge trop toutes les nuits.

Je n'ai rien contre le fait de mesurer la capacité, c'est très bien, mais pas indispensable. La tension à vide indique un pourcentage de la capacité et cette capacité diminue avec le temps, d'autant plus rapidement que la batterie est déchargée profondément à chaque cycle. D'où l'intérêt de bien dimensionner au départ avec une capacité nettement supérieure à la consommation (24h d'autonomie minimum, au boulot on met entre 5 et 10 jours !). Il n'est pas nécessaire de savoir la capacité réelle de la batterie usagée, il suffit de voir si la tension en fin de nuit après une utilisation typique reste acceptable. Quand la batterie se décharge complètement en utilisation normale, il faut absolument la changer. En général, les régulateurs coupent automatiquement pour protéger la batterie quand elle est faible. S'il coupent après une forte sollicitation il n'y a pas lieu de s'inquiéter, si c'est le bonctionnement normal la batterie est HS.

J'insiste encore si nécessaire sur le fait d'avoir 2 mesures de courant : avec un seul ampèremètre on ne peut pas voir les petites consommations permanentes qui risquent de détruire la batterie quand il y a un courant de charge. Et ce n'est pas pratique pour voir les grosses consommations en temps réel. À moins de mettre l'ampèremètre sur la partie "consommation", mais on n'a plus l'info du courant de charge.

17 avr. 2010
0

Nous ne sommes pas vraiment dans le même contexte
D'abord, sur cette question de capacité liée à la tension, c'est quelque chose que j'ai souvent entendu ou lu et que j'ai pu constater aussi. Si avec certains types de batterie la tension ne varie pas beaucoup ou met des semaines à se stabiliser (je voyais plutôt 1h) c'est vrai que le voltmètre ne servira pas beaucoup.

Je n'ai rien reproché aux gestionnaires de batterie, j'ai même dit que c'étaient de bons appareils. Je considérais simplement que si on peut estimer l'état de charge d'après la tension à vide c'est du luxe. Si la conso permanente ne permet pas d'avoir une tension à vide ou si celle-ci ne veut rien dire, je retire ce que j'ai dit.

Le contexte n'est pas le même non plus : les 500Ah représentent en effet un gros investissement et il faut assurer ça par plusieurs instruments de qualité pour les gérer (pour tout mesurer et pouvoir vérifier la cohérence).

500Ah sur votre bateau ?
L'ensemble de votre équipement électrique (batteries, câblage, électroménager, électronique) doit valoir le prix de mon bateau ;-) Et le gestionnaire de batterie devient négligeable.

500Ah ça doit faire dans les 200kg, non ?
Sur mon 6,5m de 110kg lège, j'aurais une belle gîte sans voile (à moins de les mettre en plein milieu du "carré") et j'avancerai moins vite à la voile ;-)

Pour un peu d'éclairage intérieur et des feux de navigation (recommandés mais pas vraiment obligatoires), la capacité de la batterie n'a pas besoin d'être la même.

Pour moi, le fil de ce sujet était plutôt de ne pas payer la surveillance plus chère que la batterie : ça me ferait mal de devoir débourser 150€ pour surveiller une batterie à 100€.

Quant au double ampèremètre, je réitère ce que j'ai dit : avec un seul on ne voit que la somme entrant+sortant. Si on veut connaître un des deux ce n'est pas simple. tilikum dit : je consomme 4A et je charge à 10A, l'ampèremètre affiche 6A. Comment obtient-il les premières valeurs ? S'il croit avoir tout éteint et quitte son bateau en croyant qu'il charge à 6A, la nuit il va continuer à consommer 4A de trop. Si la consommation à bord varie beaucoup, comment sait-il si ses panneaux solaires débitent correctement ? Il faut arrêter des trucs, regarder ce que ça donne, calculer. Je trouve pratique d'avoir les 2 instantanément.

Messieurs qui avez la chance d'avoir des bateaux plus gros que le mien, bien sûr mettez un gestionnaire de batteries, c'est indispensable pour protéger votre lourd investissement, mais mettez aussi un deuxième ampèremètre si vous voulez avoir une vision plus précise de ce qu'il se passe dans votre bateau. Mais vous ne voulez pas forcément le savoir.

J'espère que c'est plus clair et moins choquant.

17 avr. 2010
0

4400 Kg
de lest ? Doit être bien raide à la toile ! :tesur:

;-)

_/)

17 avr. 2010
0

Mal formulé ?
480 kg de batteries ! Heureusement qu'il fait 18 tonnes ton camion ! Mais ça flotte un camion ? ;-) Quelle longeur ?

Ah ! Le verre d'eau fraîche en pleine nuit ! Une bonne bière belge me plairait plus. Mais bon, sur le 6,5m en Guadeloupe ça va être dur en dehors d'un port ! On ne peut pas tout avoir :-(

Tu dis que tu ne vois pas l'intérêt de 2 ampèremètres alors que t'en as plein.

Dans le début du fil (conception électronique) le but est d'avoir un ampèremètre précis et pas cher. À moins de 15€ l'ampèremètre électronique consommant 1mA je le préfère nettement au galvanomètre. Et j'en mets 2, 3, 4, ou 10 (pas la peine d'en mettre plus que de fusibles non plus) pour voir comme toi, en "maniaco-maniaque de la mesure", ce qu'il se passe exactement dans tous ces câbles. Un en entrée et un en sortie ça me suffit.

J'ai dû mal formuler.

Quant aux installations solaires professionnelles dont je parlais, c'est sur des dizaines de stations automatiques en pleine NATURE. Donc accès à pied (de 30min à 3h de marche) avec les batteries et les panneaux solaires sur les claies de portage. C'est donc optimisé pour :
- être très peu gourmand en énergie ;
- ne pas en mettre trop pour ne pas trop porter ;
- ne pas trop dépasser 20kg par élément ;
- convenir à toutes les conditions météo ;
- en mettre assez pour maximiser la durée de vie (10 ans) et ne pas avoir à en porter trop souvent.

Pour les applications domestiques, c'est souvent largement surdimensionné et les deux LED suffisent. Le poids n'est plus une limite.

17 avr. 201016 juin 2020
0

bonus ....
En bonus, Mica971, voilà la tension "mesurée pour de vrai" de mes batteries bien chargées, durant 2 mois au repos. Batterie classique au plomb, à plaques tubulaires positives, à usage industriel. Où est la tension d'équilibre au repos ? Je n'en vois nulle part.

Le premier jour, la tension a baissé sans arrêt de plus de 13.5V à 12.85V. Puis encore 1 jour pour 12.8V. Puis les 12.7V sont atteints après 20 jours, mais sans équilibre :oups:

Au décrochement de la densité acide ? dans ce cas, c'est 40-50 jours qu'il faut attendre, et toujours pas d'équilibre :heu:

17 avr. 2010
0

tension et charge
Cela signifie simplement que la tension d'une batterie est une résultante compliquée de son histoire récente (sur plusieurs jours) et qu'on ne peut pas en déduire des conclusions simples sur l'état de charge de la batterie ... et surtout pas un usager lambda qui n'a pas tout ça gravé dans sa tête. Evidemment, si on lit 13V on est à peu près sûr qu'elle est plutôt pleine, et si on lit 11.5V à peu près sûr qu'elle est plutôt vide. Entre les deux ... rien n'est sûr.

Dans le fil de Papybato (Mes batteries qui ont 15 ans ...) il lit 12.72V "après 12h au repos" (donc elle semble pleine à raz bord) alors qu'elle est presque vide puisque en débitant à C/60 elle est à 12V ;-)

Un paramètre mieux exploitable serait la tension pendant la décharge avec un courant bien défini (par exemple C/20 ou à C/50 ) si toutefois on possède la courbe pour sa batterie en particulier.

Tu peux lire ceci, la troisième figure montre un exemple réel mesuré. www.hisse-et-oh.com[...]cle.php

En pratique, seul un très bon gestionnaire sera capable de réellement dire quelle quantité reste dans la batterie, et encore, il faut pour cela qu'il soit bien calibré.

16 avr. 2010
0

Largement suffisant
Pour suivre correctement l'état de sa batterie, et donc pour 99% des utilisateurs.

A moins d'être un spécialiste avec sous la main une abaque tenant compte du type de batterie, de son âge et de sa température, suivre à 0,01V n'apporte rien de plus que la satisfaction de voir les chiffres bouger plus souvent.

Mais je comprends parfaitement les bricoleurs qui ont envie de s'amuser avec un appareil de leur fabrication.

18 avr. 2010
0

Et la température de la batterie ?
Je suppose que tu la mesures au degré près, car elle joue sur la tension pour environ 0,03 Volts par degré.

Il faut être réaliste : un mesure même précise de la tension ne permet pas de connaître avec précision la charge d'un batterie surtout dans la plage intermédiaire (voir ce qu'a écrit Robert plus haut).

18 avr. 2010
0

Tout à fait d'accord
Il faut éviter les voltmètres premiers prix, qui présentent en outre des risques de fluctuation dans le temps et vieillissent parfois mal.

Entre 30 et 100 € on trouve de bons voltmètres, analogiques, numériques ou à leds (en fonction des gouts de chacun), qui sont largement suffisants pour la plupart des plaisanciers, même s'ils n'affichent pas le centième de volt.

Pour les navigateurs au long cours il est effectivement souhaitable d'avoir un vrai gestionnaire de batterie et ne pas se contenter de la mesure de tension, même très précise.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

LAGON aux eaux turquoises et au sable rose de GRAMVOUSA en CRETE

Souvenir d'été

  • 4.5 (85)

LAGON aux eaux turquoises et au sable rose de GRAMVOUSA en CRETE

novembre 2021