transat retour reportée et sauvetage réussi!

Nous avions prévu de ramener le bateau (10m.) de Martinique vers la bretagne. Après 5jours de navigation, à 330 nm. au NE des îles St Martin et St Barth, se déclare ce que nous pensions être une appendicite ( en fait une occlusion intestinale ) et nous décidons le demi-tour. Jamais nous n'arriverions à temps !

Trois SOS envoyés:
-VHF-ASN, il semble que cela ne marche pas bien aux antilles...

-Balise Epirb, qui fonctionne bien et via CROSS, alerte les COAST GUARD.

-Balise SPOT qui fonctionne bien aussi, bien que les messages-position envoyés journellement durant le parcours ne soient pas tous parvenus. La cause en serait des nuages de sable, une alerte de niveau 9 aurait été donnée sur ce thème à cette période en Martinique.

Résultats, un avion, venant de Miami pour assurer pendant plusieurs heures la liaison VHF en volant à proximité de notre bateau (nous étions 330 nm. au NE de ST Martin), un cargo philippin dérouté, un patrouilleur américain envoyé pour amener au petit jour un hélicoptère en position de prendre le malade sur le cargo pour l'amener vers l'hopital de St Martin (terre française).

Des équipes des Coast-Guards américains efficaces et compétents, un équipage philippin très sympa et opérant une superbe manoeuvre nous permettant d'arriver contre ce cargo pour permettre au malade de monter à bord. Je n'aurais jamais cru possible, par mer forte, une telle manoeuvre sans aucune casse, même pas sur l'éolienne !

Nous avons aussi appris par la suite les interventions efficaces de l'équipe d'amis qui suivaient notre parcours par la balise SPOT, tout cela a permis une rapide hospitalisation en territoire français, à St Martin où nous avons pu rejoindre le malade un peu plus de 3 jours après.

Très belle leçon de solidarité, de compétences, de qualités de coeur, merci !

L'équipage
21 juin 2013
21 juin 2013
0

:pouce:

21 juin 2013
0

:bravo:

21 juin 2013
0

:bravo:

21 juin 2013
0

:bravo:

21 juin 2013
0

Ca fait chaud au coeur de voir en action la solidarité des gens de mer de tous les pays.

CaptainRV

21 juin 2013
0

:pouce:

21 juin 2013
0

:-)

surtout, dans la difficulté, un petit moment de bonheur parmi tous les autres cas de ces derniers mois qui ont eu des issus beaucoup pires

21 juin 2013
0

:bravo: :bravo: :bravo: :pouce:

0

"VHF-ASN, il semble que cela ne marche pas bien aux antilles..."

Pour info, la VHF (ASN ou non) a une portée d'environ 25 miles

21 juin 2013
0

bonne fin ! et vous repartez quand ?

21 juin 2013
0

A propos de VHF, couplée avec ASN, la portée , en format texte, serait de 150nm. pour un message SOS avec position. et effectivement 25 pour la transmission "voix".

Après quelques nav hivernales familiales, et un mois d'avril pour la visite des îles avec nos femmes, nous repartons à 2 pour le retour, en Mai prochain. Merci pour vos petits mots.

0

La portée effective peut en effet etre (beaucoup) plus importante par effet de sol, mais cela dépend que des conditions de propagation.

Mais la portée nominale est de 25 miles que ce soit en message numérique (ASN) ou en voix, bien que le message numérique puisse etre "compris" lorsque l'on est hors de portée d'un message vocal comprehensible

21 juin 2013
0

:bravo:

22 juin 2013
0

Les sauvetages réussis à grande distance des côtes ne sont pas si nombreux, bravo pour ce récit réconfortant.
Au fait, pas d'iridium ni BLU à bord ?

22 juin 2013
0

Bonjour, en effet, ni l'un ni l'autre.. mais nous verrons pour le retour, éventuellement emprunter ou louer un iridium pour cette occasion ? vos conseils seront bienvenus.

22 juin 2013
0

Bravo a vous et aux sauveteurs ! je pari que vous n'êtes pas près de l'oublier cette nav !

22 juin 2013
0

:bravo: :pouce:

22 juin 2013
0

Les bons dénouements, sont aussi à signaler cela conforte mon idée de la solidarité des gens de mer ... quelque soit le pays ... BRAVO
Thierry ;-)

22 juin 2013
0

ce sont vos balises qui vous ont sauvé !
n'en déplaise à ceux qui râlent contre les équipements de sécurité (réglementaires ou pas) ... :jelaferme:

22 juin 2013
2

En effet, et quand on voit de tels moyens mis en oeuvre pour sauver une vie, comme cela nous est arrivé, il nous reste, à nous, de respecter une obligation, morale au moins, d'avoir toujours le matériel adapté et en bon état. Sans cela, nous ne mériterions pas de fréquenter ce milieu tout de même hostile qu'est la Mer, il faut s'en souvenir.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer