trajet Corfou/Brest convoyage

bonjour à tous: devant prochainement convoyer un voilier(46 pieds ) de Corfou à brest;mon dernier convoyage dans ce secteur date de plus de 25 ans et je n'ai plus tout en tete ! aujourd'hui passeriez vous par Messine ou au large de la Siçile ?,apres Gibraltar directe ou cote Espagnole?ne connaissant pas en detail l'etat du voilier, et n'ayant pas du temps à l'infini j'envisageais eventuellement de l'enmener au moins de Corfou a st Louis du Rhone et de le mettre sur camion,le proprietaire ne sera pas la, et ce sera sans doute du solo donc questionnement? car mon dernier passage de Gibraltar il y a 3 ans fut plutot musclè
si vous avez un vecu recent du trajet merçi de m'informer des" nouveautès" = conditions Detroit de Messine etc

L'équipage
09 jan. 2022
09 jan. 2022
-4

Du convoyage de plus de 24 h en solo!!!!
C'est du bénévolat, je suppose!


09 jan. 2022
0

Perso je ferais Malte-Carloforte-Gibraltar.


captainwat2:merçi de l'information·le 09 jan. 18:47
09 jan. 202209 jan. 2022
0

pour polmar; j ai demandè des informations constructives pas à me justifier de quoi que ce soit ni de leçons de morale ni de jugements par rapport à des etats d'ame! merçi! mais pour vous rassurer je ne convois de voiliers (rarement) que pour la famille ou des amis et toujours gratuitement
quand à votre interrogation sur24 heures en solo???????en general je navigue parfois 2 mois en solo avec quelques escales et je n'ai strictement rien d'une exception ! je ne dois pas etre une exception sur heo


Polmar:Merci pour cette réponse qui clarifie parfaitement le cadre de cette navigation. Ce n'est pas du convoyage mais une navigation en solo sur une route à définir, avec l'aide d'Héonautes. j'ai été induit en erreur par le titre du fil de discussion incluant le mot "Convoyage" qui entre dans un cadre particulier et contraignant. Il y a d'autres mots à proscrire pour la majorité d'entre nous, comme par exemple "Passager", ... Je te souhaite une navigation pleine de bons souvenirs. ·le 10 jan. 11:46
captainwat2:merçi pour cette reponse beaucoup plus sympa! mais perso si je ramene un bateau qui ne m'appartient pas (,toujours gratuitement) j’appelle ça un convoyage ''du terme convoyè"sans jouè sur les mots bien entendu·le 10 jan. 11:56
10 jan. 202210 jan. 2022
0

Je l'ai souvent fait en équipage très réduit. Avec un routage favorable, je fais pratiquement toujours la traversée directe vers Vulcano (ïle éoliennes) en passant par Messine. J'attends des prévisions et un routage favorable en faisant attention aux prévisions de vagues. Par vent faible, on est souvent très ralenti par des vagues de face. Je n'ai atterri que deux fois un peu plus au nord, mais cela s'est toujours terminé en tirant des bords de près serré pour redescendre passer Messine. Je privilégie donc la route directe en faisant de nombreux routages pour choisir le bon moment pour traverser. C'est une traversée un peu longue mais on ne croise pas trop de bateaux. Il faut par contre être en forme pour passer Messine en mettant bien en marche son AIS et sa VHF. LA dernière fois, avec le bateau à plus de 7n, j'avançais à moins d'un noeud au bord du chenal. Les navires qui avançaient à plus de 20n appelaient le bateau par son nom pour prévenir et donner d'éventuelles instructions. Il ne faut pas s'inquiéter du vent fort très local à Messine car il n'y a souvent plus grand chose dès qu'on s'éloigne du détroit. Je mouille toujours à Vulcano pour me reposer avant d'aller le lendemain à Lipari. Ensuite, pour pouvoir alterner une nuit en mer et une nuit à terre, je fais la plupart des convoyages vers Ischia (îles Pontines) avant de repartir vers le Nord Sardaigne où il y a beaucoup de bons mouillages reposants quelles que soient les conditions. Mais si les prévisions sont vraiment trop favorables pour une traversée directe entre les îles Eoliennes et le nord Sardaigne, je n'hésite pas à sauter l'étape des îles Pontines. Je fais en sorte de partir autant que possible des îles éoliennes en pleine nuit pour profiter du spectacle des éruptions du Stromboli. Une fois en Sardaigne, j'aime aller mouiller aux Lavezzi en attendant des prévisions favorables pour traverser directement vers Porquerolles et la rade d'Hyères où il y a toujours moyen de mouiller à l'abri. LE plus dur est alors fait pour rejoindre Port St Louis du Rhone.
Attention de bien vérifier la propreté de ton réservoir de gasoil avant de faire le plein au départ car c'est souvent dans le convoyage retour de Grèce que l'on est embêté avec la houle qui remue le réservoir et envoie la merde vers le moteur. Il m'est arrivé une année de devoir démonter le décanteur plus d'une vingtaine de fois durant une de ces traversées avec pas de vent et de la houle. J'ai maudit les copains qui m'avaient laissé le bateau à la fin de trois mois de croisière.


matelot@19001:Sauf que là il s'agit d'aller à Gibraltar, pas à PSL.·le 10 jan. 15:39
roc:Pas forcément : l'auteur du fil se demande s'il ne va pas faire un convoyage en semi-remorque de PSL à la Bretagne.·le 10 jan. 15:47
roc:Sinon, ton itinéraire par Malte et Carloforte est bien, j'ajouterais volontiers Formentera pour un convoyage l'hiver. En choisissant un minimum sa météo, on fait la première étape au portant, la seconde... là faut viser, en hiver pour pas se prendre une branlée avec le vent dans le pif. Viser un flux de nord pas trop fort, à défaut d'est... D'où l'idée de faire relâche à Formentera par la suite.·le 10 jan. 15:52
10 jan. 2022
0

bonjour J-Marc; un immense merçi pour ces informations particulierement construtives qui rafraichissent mes connaissançes ;perso j'ai deja ramenè un gros voilier depuis Venise mais c'etait il y a une trentaine d'annèes, mon epouse connait tres bien la Greçe mais n'est plus trop interrèsèe par les convoyages lointains ,je devrais donc faire une parti en solo ; mon fils si ses occupations d'officier de marine et instructeur lui laissent du temps devrait faire un bout avec moi, ce qui me changera de mes balades habituelles dans le nord et grand nord !dans l’immédiat je devrais déjà verifièr completement ce voilier et les reservoirs en prioritè bien sure, en effet dans les pays du sud lointains, avec le covid beaucoup de voiliers de proprietaires nordiques sont restès plus ou moins à l'abandon depuis 3 ans et demandent une serieuse mise à jour avant de regagner la Bretagne, les proprietaires tres loin de leur ports d'attaches et les brookers locaux sont toujours beaucoup trop optimistes

tres cordialement


J-Marc:En 15 jours et plus pour aller de Corfou à port St Louis, tu as le temps de bien profiter des îles Eoliennes, des iles du Nord Sardaigne des Lavezzi en ayant le temps de choisir de bonnes conditions pour les traversées. ·le 11 jan. 08:25
captainwat2:merçi·le 11 jan. 11:10
11 jan. 2022
0

Salut
Tu peux relacher à Reggio di Calabria et en partir de facon à passer Messine (regarde par rapport aux horaires de marees a Gibraltar) avec le jus dans le cul.
Puis eventuellement Cefalu, Ile d'Ustica avant de taper sur la Madalena et Bonifacio. Puis Marseille en longeant la Corse vers le Nord jusqu'à la latitude de Calvi si tu n'as pas de vents favorables pour y aller direct.

On l'a fait l’année dernière avant de transater, 15 jours de Poros (mer égée) jusqu'a Toulon ( en passant par Corinthe)
Pour les previsions meteo www.lamma.rete.toscana.it[...] , tres fiables et precis.

Bon vent !
Cyrille


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Oh fil de l'Oh

Souvenir d'été

  • 4.5 (73)

Oh fil de l'Oh

novembre 2021