TOWT : transport marchand à la voile

Bonjour,
sur le site de France Culture,
une autre perspective pour cette alternative en transport maritime.
Pierre

L'équipage
16 nov. 2021
16 nov. 2021
0

Nous sommes prêt!


0

Intéressant, merci !
Mon préféré reste Grain de Sail (après Bourlingue et Pacotilles), et j'aime bien l'idée des rotors, Norsepower et Anemoi. Les voile-mâts téléscopiques semblent de la science fiction, comme d'autres projets fous, mais l'effervescence conceptuelle a du bon. Bravo aux ingénieurs créatifs ! Espérons des financements audacieux...


17 nov. 2021
0

Nous avons croisé le sea-cargo sc connector en juillet dernier en Norvège. Nous l'avons vu arriver au loin avec ses deux rotors/voiles de 54 m qui se sont baissés progressivement pour passer sous le pont qui se trouve avant Haugesund.
J'aurais aimé poster la photo ici mais erreur 500 du serveur!


17 nov. 2021
0

C’est marrant mais je n’arrive toujours pas à croire en la faisabilité financière du transport maritime à la voile.
Il y a déjà beaucoup d’aléas dans le transport maritime (i.e. : Ever Given dont les marchandises ont été déchargées avec 3 mois de retard) et pour avoir vu la fréquence et la diversité des litiges, ça n’est pas anecdotique.
Donc accroître l’aléa tout en restant rentable sur de la marchandise ordinaire, ça me semble irréaliste mais bon il y a des gens très informés qui y croient.
J’ai beaucoup plus de foi dans le développement, à terme, de navires autonomes ou téléguidés.
Et là on résout les problèmes de conditions de vie et de travail des équipages tout en économisant 30% du coût d’exploitation des navires.


17 nov. 2021
0

La vitesse des cargos est parfois très fortement ralentie pour tenir compte des aléas et conjonctures économiques. Alors aller régulièrement moins vite est-il réellement pénalisant pour certaines marchandises? Marchés de niches bien sûr.
Se rappeler l'origine du porto, un vin qui s'est modifié et bonifié lors d'un transport maritime!


Pexcha:A mon sens le problème n’est pas la vitesse, mais plutôt l’augmentation du risque d’avarie. Que se passe-t’il si le système en charge de la réduction de la voilure se bloque lors d’un coup de vent ? On fait chavirer un cargo ? Il y a assez de problèmes potentiels sur un navire marchand pour pas en rajouter. Grain de Sail c’est effectivement différent. C’est une niche pour des produits chers. ·le 17 nov. 15:53
Domde:Le problème c’est pas le temps du transport c’est le caractère aléatoire du temps mis incompatible avec l’organisation et l’activité des entreprises.·le 18 nov. 13:25
18 nov. 2021
0

Les bateaux sans équipage...j'ai un gros doute...j'ai navigué pendant des années à bord de cargos et pétroliers en tant qu'electricien...je peux vous dire qu'on était pas au chômage... des bateaux sans pannes ...on peut rêver !


Pexcha:C’est ce que disent ceux qui ont navigué au commerce, surtout à la machine bien sûr. Je pense que c’est pertinent sur la base des technologies actuelles de propulsion, mais peut-être moins si on simplifie au maximum la production d’énergie et la propulsion (pile à combustible + moteurs électriques).Pour le reste (manœuvres, manutention) et les pannes qui vont avec, c’est en zone portuaire ou à proximité donc avec la possibilité d’intervenir de terre. ·le 18 nov. 08:56
18 nov. 2021
0

Voici une photo du bateau dont parle entre-cotes mâts rabattus. La poupe à l'air d'être couverte de panneaux solaires. Impressionnant!!


sylvz1:Pour le haillon arrière, ce sont plutôt des renforts rigidificateurs je pense...·le 18 nov. 12:26
crescent76:Autant pour moi, on dirait même une passerelle de déchargement style ferry·le 18 nov. 12:50
zoom:OUi, ce sont les bavettes articulées de la porte arrière pour compenser les mouvements du navire et changement d'assiette pendant les opérations commerciales. c'est un RORO ·le 18 nov. 14:19
18 nov. 202118 nov. 2021
0

@crescent76: en effet, c'est bien de lui dont il s'agit. Ce qui nous avait interpellé, c'est de voir à l'horizon comme deux grands phares que nous ne trouvions pas sur la carte, d'autant plus que nous connaissions bien ce coin. Et comme le bateau, en se rapprochant, baissait progressivement ses turbines, c'était encore plus bizarre jusqu'à ce qu'on puisse comprendre en le voyant suffisamment avec les jumelles.
Il est passé à moins de 100 mètres de nous.
Ses turbines font 35 mètres de haut pour 5 mètres de diamètre. Ca fait une hauteur totale de 56 mètres au dessus de l'eau.
Quand il y a du vent, il charge ses batteries et arrive à naviguer à 100% sans moteur auxiliaire. De même il est totalement autonome à quai sans utiliser de groupe.


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (53)

novembre 2021