Tout savoir sur le first 260 spirit

Bonjour à toutes et à tous,

Vivement intéressé par l'acquisition d'un First 260 spirit en occasion, j'aimerais savoir quels sont les points à surveiller sur cette unité.

Je suis aussi preneur des avis de celles ou ceux qui ont navigué à son bord. Tenue à la mer, confort, performances, astuces, fiabilité. Bref, je suis preneur de tous les conseils possibles et imaginables.

D'avance merci.

L'équipage
06 juil. 2007
06 juil. 2007
0

excellent ......
sur tout les points...pour un presque 8 m seul gros bémol le wc entre le couchage et le carré et un petit bemol savoir compter jusqu'a 60 pour descendre ou monter la quille:pecheur:

01 sept. 2008
0

first 260 trop lord?
je pensais echeter un first 260 mais on me dit qui est trop lourd et dur a la barre au pres alors quoi acheter un first 26 ??? toi tu connais le first 260 ta naviger combien de jour? merci a+ jf

06 juil. 2007
0

Pourquoi
Faut-il savoir compter jusquà 60 ?
Tu veux dire que l'opération est longue ? Que compter sert de repères ?...

Pour les WC, j'ai compris.

Merci.

06 juil. 2007
0

compter jusqu'a 60...
Bonjour,
Sur les bateau bénéteaux munis d'une quille pivotante, le mécanisme est assuré par une vis sans fin. Lorsque le mécanisme vieillit la vis qui sert de butée peut être usée et ne plus servir à grand chose. Il est alors fortement conseillée de ne pas descendre la quille de plus de 60 tours de manivelle sous peine de faire sortir la quille de son logement et de devoir sortir le bateau de l'eau pour la remettre. Il n'est pas envisageable de naviguer avec une quille tombée : elle n'est plus tenue correctement et rique d'endomager le puits de quille à force de taper contre.
Cordialement

07 juil. 2007
0

Euh... Ah bon?

Bonjour,
Il n'y a pa de problème pour la vis sans fin.
Cela dit, si on ne compte pas les tours effectués à la descente de la quille, on tape dans la vis de buté à chaque fois et un jour elle finit par casser. Une fois la butée disparue, rien n'empèche la quille de sortir de la vis sans fin. Bien sur la quille est toujours tenue par son pivot mais elle peut alors pivoter librement sur quelques degrés et défoncer allègrement le puits de quille en cas de clapot. Ce n'est pas de la science fiction, je l'ai vu faire plusieurs fois sur des bateau UCPA (first class 8 et oceanis 311 DI) et par ailleurs, pour cette raison, les mécanismes de quille de la majorité de first class 8 étant dans des ports en eau profonde sont condamnés.
Cordialement

09 juil. 2007
0

ce n'est pas qu'un probleme de buté......
c'est exacte que la vis sans fin est plus longue que le trajectoire de la quille le problème se situe ,si j'ai bonne mémoire au faite que une fois la quille descendue au max si on continue a "maniveller"la vis sans fin prend appuie sur la quille et c'est le mecanisme sur la table du carre qui saute surtout qu'il a ete conçu comme sécurité en cas de talonnage :reflechi:

06 juil. 2007
0

Euh... Ah bon?
Et pourquoi donc?

Les derniers tours de descente sont ceux qui demandent le moins d'effort à la vis. En outre, si la quille n'est pas à sa place, la carène n'est plus dans ses lignes d'eau et ça ne fonctionne pas du tout.

Peut être veux tu dire qu'il ne faut pas la relever à fond. Un simple graissage abondant et régulier 1 ou deux fois par an pour une sortie tous les 15 jours avec montée/descente chaque jour) avec de la graisse flotteprouffe (Graisse Bardhal chez tous les bons fournisseurs de matériel pour auto)suffit à protéger le dispositif.

Il est strictement impossible de faire sortir par inadvertance la vis ou la quille de son logement (environ 25 cm de marge!). Il y a une goupille de sécurité en fin de vis

Il est en effet indispensable de retenir le mouvement de la quille descendue par un tour de vis.

08 juil. 2007
1

Divergence cognitive
"si on ne compte pas les tours effectués à la descente de la quille, on tape dans la vis de buté à chaque fois"
Sur les quilles relevables dont j'ai fait la connaissance, la quille baissée est est en équilibre sur son axe.
Le dispositif ne comporte donc pas de vis de butée.

En effet, comme je le précisais, il est indispensable de maintenir un tour de serrage pour immobiliser la quille.

En revanche, je ne connais pas personnellement de classe 8 je n'apporterais donc aucune expérience sur la fiabilité de son mécanisme de quille que tu décris comme "perfectible".

Je maintiens que sur le 260 la longueur réelle de la vis sans fin est bien supérieure à la course de la quille, ce qui impose la dépose de la quille pour déposer la vis.

La raison de la "péremption" des mécanismes en eau profonde ne serait-elle pas plutôt consécutive à manque d'entretien ?

06 juil. 2007
0

Suite
Le sujet "dont auquel je cause" a un mécanisme vieux de 25 ans.
Ca doit pas être si fragile...

06 juil. 2007
0

Ah, c'était donc ça !
Donc, si j'ai bien compris, de la position haute à la position basse, il y a soixante tours de manivelle. Mais comment peut-on être sûr et certain de partir d'une de ces deux positions extrêmes ?

N'y a-t-il de risque que pour la descente ? La vis sans fin peut-elle se changer sans occasionner trop de frais ? Est-il facile de s'assurer de son état ?

Le système est-il fiable ? Connaît-on des 620 qui auraient perdu leur quille ?

Je crois savoir qu'il existe une version quillard, sans doute moins répendue, mais peut-être plus fiable au fond. Le bateau, hormis le fait qu'il est limité par son tirant d'eau est-il aussi bon marcheur ?

06 juil. 2007
0

tu l'as remonte .....
au max,:reflechi: c'est facile de reconnaitre la monté de la descente par la résistance de la manivelle,quand tu es au max c'est a dire quand la quille a presque traversé la table du carré c'est bon tu t'arrêtes :reflechi:

07 juil. 2007
0

j'ai fait
une sortie dessus, et j'ai bien aimé,
c'etait lors d'une petite régate locale de club, on est passé a coté d'un flirt, j'avais l'i:mpression qu'il était arrété,
bref il marche plutot pas mal, suel hic, le moteur que je trouve un peu bruyant.
mais un voilier comme ça, c'est pas fait pour marcher au moteur.

08 juil. 2007
0

dérive
en 1998 le prix du mécanismme de dérive coutait 2520 francs hors taxe + la pose
pas nécéssaire de déposer la quille, le bateau doit être posé sur un ber qui permette la descente complète de la dérive.
en nav, à la descente de la dérive, quand la manivelle est libre remonter de qq tours pour que la dérive soit en tension sinon détériation du roulement.

02 sept. 2008
0

First 260 ou 25.7
J'ai un Class 8 et je peux confirmer que le mécanisme de remonté de quille est fiable si il est bien entretenu (graissé régulièrement). Il n'y a pas de risque d'abimé la vis en descendant la quille au max. Pour le First 260, il est vrai qu'il est dur à la barre dès 12-13nds de vent au près à cause du bi-safrans pas assez profond. Mais il faut aussi tenir compte de la forme de la carène qui nécessite de reculer les poids au max sur le bateau, ainsi il est plus agréable à barrer. Grâce aux gigantesques coffres à l'arrièe il est très facile de reculer les poids.
Autrement le First 26 est très agréable à barrer lui, mais il est nettement moins rapide. :-)

02 sept. 2008
0

Dématage...
Les deux First 260 Spirit de Cherbourg ont dématé suite à la rupture d'un embout de bas-haubans.

Je crois qu'ils avaient 7 ans.

Vice ou coincidence?

15 août 2009
0

Bien connu ?
Combien de cas identifiés dans ton enquête "rapide" ?

Avant de mettre en cause le bateau il faudrait peut être mettre en cause le loueur et demander l'avis d'un expert et celui de Bénéteau.

Il y a quand même plus de 800 F260/25.7 qui naviguent sans problème.

04 sept. 2008
0

ou alors mauvais réglage...
... de la tension des bas hauban. Ces deux navires ont-ils été livrés par le même établissement?

Vice ou coïncidence ?

15 août 2009
0

dématage sur First 260
J'ai dématé le 10 août 2009 par petit temps avec un First 260 loué à Saint Malo. La "crosse" de capelage du bas hauban sur le mat s'est ouverte. C'est une pièce bizarroïde qui porte à faux et qui est un facteur de grave fragilité. Après enquête rapide, le First 260 est bien connu pour sa propension à démater, à cause de cette erreur de conception par Bénéteau.

Michel Dabadie

17 août 2009
0

pas du tout
j'ai comparer les vitesses en course avec les F 260 ( Cherbourgeois ) et mon F 26 au pres vitesse identique , pour les autres allures je n'avais pas un super spi donc mais en temps compensé y pas eu photo efin cette année ;-)

08 oct. 2008
0

le 260 spirit est-il transportable?
j'aimerais savoir si qqu'un peut répondre à ma question sur le transport d'un first 260 sur une remorque pour des trajets + ou - longs sur route? merci pour les réponses...

09 oct. 2008
0

Non transportable
en tout cas au sens habituel du terme. Largeur de + ou - 2,80m, donc hors gabarit routier et poids de + de 2 tonnes en ordre de marche sans compter le poids de la remorque.

Maintenant, tout se transporte .... avec un camion, un clignotant orange, une voiture "ouvreuse", un motard de la gendarmerie ... ;-) ;-)

21 nov. 2013
0

Cherche sur le net, j'ai vu les photos d'un 260 sur une remorque construite par un Canadien...

17 déc. 2015
0

le gabarie routier américain est certainement diffèrent du notre. pour nous 2,55 et je crois même 2,60 pour les frigos

02 juin 2009
0

Infos First 260vspirit
www.first260.com[...]
amicalement

02 juin 2009
0

260 spirit...
Pour avoir eu , comme adversaire en régate, un spirit, je confirme que c'est un excellent bateau de prés , son tirant d'eau de 1,80 m yest pour beaucoup, par contre le volume habitable est réduit , ainsi que les rangements , mais l'esthétique exrérieur y gagne , par rapport à un 265 , que j'estime plus polyvalent, à performances comparables , et plus abordable en occasion .......

02 juin 2009
0

Très bien
C'est un bateau qui est très bien placé pour son programme. Bonnes performances et confort correct à deux, plus difficile si plus nombreux. Mais il ne faut pas demandé à un 7m50 plus qu'il ne peut donner.
J'en ai eu un pendant 3 ans. Bateau vivant mais un peu trop ardent pour moi. Le mécanisme de relevage est très simple et robuste. Il est facile à entretenir et simple à changer si nécessaire lorsque le bateau est hors d'eau.
J'ai vécu en mer un force 7, jamais plus avec ce bateau et je n'étais pas en danger.

04 sept. 2009
0

GSE 260 a vendre
Je dispose d'un GSE ELVESTROM pour first 260 en très bon état à vendre. Il n'a pas beaucoup navigué. L'objectif est surtout d faire de la place! Faire offre
06 25 76 25 15

29 sept. 2009
0

reponse sur le first 260 spirit
Je possède un first 260 spirit de 2004 c'est un bon bateau très polyvalent, facile d'usage et rapide
Concernant le graissage de la vis sans fin, il n'y a pas de problème particulier, le bateau étant au sec tous les ans, il suffit de faire remonter la visse sans fin dans la cabine pour la graisser.
Concernant la barre, elle n'est pas dure, il est indispensable de disposer d'un stick suffisament long ainsi qu'un bon palan de grand voile pour la démultiplication.

30 sept. 2009
0

Graissage vis
Cette méthode n'est pas valable pour l'ancien système dans lequel la vis sans fin est côté quille.

Avec ce système, il y a deux solutions :
- au sec, quille basse, graisser par en dessous
- à flot, verser un peu d'huile par l'orifice en haut du mécanisme dans la cabine ; j'utilise de l'huile pour embase de HB en tube, c'est facile et propre, mais il faut en mettre régulièrement (dès que la vis devient dure)

08 nov. 2013
0

Propriétaire d'un 25.7 depuis 2011 je confirme que c'est un trés bon bateau. J'apprécie tout particulièrement la sécurité qu'il procure et la facilité de manoeuvre en solo. Je navigue en méditerranée et je sors en confiance même quand les conditions sont dures (pour moi). Je précise que j'ai une quille fixe. Les défauts parce qu'il y en a, rangements intérieurs limités, barre un peu dure si beaucoup de vents au pré, difficultés de manoeuvre au moteur avec l'hélice de série du fait des doubles safran, j'ai monté une kiwiprop et depuis plus de pb en marche arrières.

21 nov. 2013
0

si tu es dans la région de Nantes contacte moi et on se fera une sortie sur le miens ça vaudras mieux que des commentaires car il est parfois difficiles d' exprimer par mail les différents points j'ai le miens depuis 3 ans et en suis très content Cordialement D F

21 nov. 201321 nov. 2013
0

J ai également un F260 spirit depuis 2008 et j'en suis trés content.
Deux bémols toutefois:

1-Le systéme de relevage dont la fourchette au bout de la vis sans fin est articulée sur la dérive (pourtant en inox) s'est s'est corrodée à un point qu'on aurait dit de l'éponge!
Benetau ne propose que le kit complet vis sans fin+noix+fourchette à plus de 1000€ sans compter la main d'oeuvre! Finalement j'ai scié les parties corrodées puis fait souder par un pro des parties neuves de fabrication maison (150€). Je pense qu'il faudrait une anode sur le systéme de relevage et je vais le faire pour la prochaine saison.
Il faut remonter et redescendre la dérive réguliérement pour empécher tout blocage par les concrétions et graisser la vis sans fin une fois par an minimum.

2-Le système de tringlerie qui relie la barre aux deux safrans, qui est mal conçu et prend un jeu important rendant la barre désagréable, avec un risque de casse.
Voir dans un autre fil la modification que j'ai réalisé et qui donne toute satisfaction.

19 avr. 2014
0

je suis très intéressé par la modification du système de tringlerie que tu évoques. Pourrais-tu m'indiquer le "fil" où je puis trouver cette information ?
Merci d'avance,

03 déc. 2015
0

bonjour,
ayant un first 260 depuis peu je suis très interessé par la modification (très sérieuse!) de la barre décrite, et je suis curieux de savoir, avec le recul, ce que cela donne. En tous cas bravo pour la conception et merci pour le partage.

19 avr. 2014
0

Mille fois merci. Je vais me mettre au travail.

11 déc. 2015
0

quelqu'un sait-il comment joindre "Barravel44" car je suis tenté par la modification de la tringlerie de la barre et je voudrais avoir son avis avec le recul .

11 déc. 2015
0

Après deux saisons de navigation, toujours pas de jeu ni de vibrations.
Une grande précision de barre (en particulier dans les ports) aucun rapport avec la sensation que je pouvais avoir avec le montage d'origine.

11 déc. 2015
0

Super, je vais donc tenter la modif car c'est déjà un bateau performant, mais avec une barre plus précise doit être le pieds sur le plan route et cap ... bon ben y'a plus qu'à ... Encore merci.

18 déc. 2017
0

celui-ci doit être marseillais , 15 noeuds je voudrai bien voir ça avec un first 260

11 déc. 2015
0

J'ai possédé un first 260
Bon bateau jusqu'à 15 NOEUDS, il va vite.
Les safrans ne sont pas assez profonds, ils correspondent à ceux du first 21.7 ce qui peut poser problème de décrochage à la gite
Attention au système de barre, la barre est fixée au système de tringlerie par une tige inox arrêtée par un écrou , la tige inox peut cassée.
BENETEAU est au courant depuis de nombreuses années et à ma connaissance ce mécanisme existe toujours.
Au port comme les bateaux avec double safran par vent fort la seule solution est de sortir en marche arriere.
Il existe un site sur le first 260

12 déc. 2015
0

Effectivement la barre devient "dure" à partir de 16-18Kt et le bateau a tendance à "monter au lof" la solution consiste à prendre un ris et tout redevient normal.

En ce qui concerne la casse, cela se produit au niveau du boulon soudé dans le support inox de barre franche et qui traverse l'oreille soudé au milieu de la barre qui relie les 2 safrans.
Entre les 2 bénéteau a mis une sorte de petit passe-câble en caoutchouc qui ne tient pas plus de 2H de navigation.
Ensuite c'est le frottement acier contre acier, le trou s'ovalise et le boulon se cisaille progressivement et un jour c'est la casse.
J'ai donc remplacé ce passe-câble par une entretoise en Ertalon (modèle E),
comme c'est l'entretoise qui peine le plus, je pensais devoir la changer tous les ans, mais elle n'a pris qu'un peu de jeu, je la changerai la saison prochaine.

A l'époque où j'ai rédigé les tutoriels, je ne savais pas encore quel matériau exact utiliser pour les bagues et j'ai utilisé le mot générique "PTFE" c'est lors de l'usinage que l'ERTALON a été choisi en accord avec le fabricant, et cela donne toute satisfaction.

Pour les manoeuvres de port, suivant l'orientation du vent et le sens de rotation du moteur, il peut être beaucoup plus facile de sortir en marche arrière.

13 déc. 2015
0

@Barravel44

salut j ai une question technique concernant le perçage de tes portes safran pour y mettre une bague plastique? j ai fait réaliser des bagues sur mesure pour les insérer dans le porte safran la ou les trous s ovalise du au contact de l axe inox contre le porte safran en alu. Mon porte safran a bien dans les trous du bas 1 mm d ovalisation, avec un jeu très désagréable à la barre.
Comment as tu réalisé le perçage des portes safran ? une perceuse à colonne et un foret de 13 et ensuite du 14 cela suffit? mes trous sont pas mal ovalisé j ai pas envie d empirer le pb .

merci

14 déc. 2015
0

sinon pour info le tourneur m a realisé les bagues en vesconite. www.vesconite.com[...]french/

14 déc. 201514 déc. 2015
0

L'alésage a été fait à la perceuse à colonne, le porte safran bien fixé dans l' étau, en utilisant des mèches de tailles progressives 13, 14... Ne pas tourner trop vite, et lubrifier.

S'il y a une grosse ovalisation, on peut rectifier à la lime (c'est du boulot d'ajustage!) avant de repercer.

Il peut être judicieux de faire le réalésage avant de commander la fabrication des bagues, comme ça si les trous sont un peu grands, on commande des bagues plus épaisses!

Tu peux aussi demander au tourneur qui le fera au tour ou à la fraiseuse.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

L'eau de l'Aude là

Après la pluie...

  • 4.5 (1)

L'eau de l'Aude là

mars 2021