Tous osmosés

Tous osmosés

Avec un bateau de plus de 15 ans l’humidité tel un cancer pénètre la coque.

Si le bateau est sur ber huit mois par an, peu de risque d’humidification avant une bonne cinquantaine d’années.
Mais si le bateau n’est hors d’eau que quelques jours par an, le mal se répandra irrémédiablement.

Et donc avec les conséquences diverses selon la façon dont a été moulée la coque.

Il convient de préciser à ce niveau qu'il n'y a qu'un seul processus d'osmose, mais que ce dernier peut entraîner différentes dégradations plus ou moins conséquentes sur la structure elle-même. Le phénomène peut soit affecter superficiellement le gelcoat, soit toucher à plus long terme l'intégrité du stratifié par décohésion des couches verre-résine. Il est nécessaire de bien réaliser que le phénomène est inéluctable dans la vie d'une structure fibre de verre-polyester insaturé : l'osmose est un vieillissement naturel qui apparaît généralement très tard dans la vie d'un bateau, sauf cas particuliers relatés par les médias, où des accidents dans la formulation des constituants de base des matériaux ont accéléré le phénomène. Le processus d'osmose peut néanmoins être limité et presque éradiqué (de la même manière que la corrosion des métaux peut être freinée) par un choix convenable de constituants (résine, mat ...), et un contrôle qualité de toutes les étapes de fabrication, de l'approvisionnement matières, du produit fini et par un examen des carènes au cours de la vie d'une coque de bateau.
Gérard BOULAN

D’aucuns considèrent au regard de leur coque parfaitement lisse sous les couches d’antifouling et en l’absence de toute cloque que leur voilier est « sain »

Il s'agit des bateaux de 15 à 20 ans d'âge ou plus : à cette époque les gelcoats étaient de moins bonne qualité et plus perméables. L'eau est passée à travers, a hydrolysé la résine et le "jus" s'est formé mais le gelcoat est tellement perméable (c'est une "passoire", ça sort aussi facilement que ça rentre) que la pression osmotique ne peut pas s'établir, il n'y a donc pas de bulle visible sur l'extérieur de la coque qui paraît saine. Pourtant si on fait des mesures, on verra que le taux d'humidité du stratifié est élevé et si la coque est sablée on voit alors les "cratères" qui sont les endroits où l'hydrolyse s'est produite : le stratifié est bel et bien dégradé. Ceci répond à la remarque souvent entendue : "les vieux bateaux étaient mieux fabriqués puisqu'ils n'ont pas l'osmose". En fait, ils subissent le phénomène même si les dégradations ne se voient pas extérieurement. Seules des mesures d'humidité du stratifié peuvent détecter ce type de dégradation par osmose. Elles confirmeront la pénétration d'eau dans le stratifié. En fait, dans ce cas, le terme d'osmose n'est pas tout à fait exact puisqu'il n'y a pas de pression osmotique et pas de bulle, il faudrait plutôt employer le terme "d'endommagement interne par l'eau" (plastification, hydrolyse) qui caractérise la dégradation pure et simple du stratifié par l'action de l'eau.
Au-delà d’une mesure d’humidité, l’apparition de microbulles, d’écaillage, fissures et autres permettent de déterminer l’apparition du processus osmosique.

Gérard BOULAN

L'équipage
12 juin 2012
12 juin 2012
0

et après?

12 juin 2012
0

C'est un sujet rémanent ou toutes les opinions les plus contradictoires se sont largement exprimées, faut relativiser: je crois que j'ai hélas plus de chance d'attraper une maladie quelconque du troisième age qui m'interdit la pratique de la voile que de voir mon bateau de 35 ans à l'eau toute l'année couler à cause de l'osmose.
Il a quand même été traité intégralement il y a 9 ans bien que faiblement osmosé sur une partie seulement de la coque.
Certainement que l'osmose va se manifester à nouveau même si les mesures d'humidité sont OK pour l'instant, il sera alors temps d'aviser si cela en vaut la peine et le coût vu son grand age...

12 juin 2012
0

Ben oui et, après ?

N.B.
"les vieux bateaux étaient mieux fabriqués puisqu'ils n'ont pas l'osmose". La phrase n'est tout à fait exacte, c'est "les bateaux anciens en polyester étaient mieux fabriqués", ce qui est vrai pour beaucoup car on en voit peu s'affaisser sur leur lest lors des grutages. Donc plus épais.

Certains ont montré des marques d'osmose, vraisemblablement dues, pour partie, à la qualité du Gelcoat.

Tout cela est parfaitement connu, surtout des intéressés. Les nouvelles méthodes de mise en oeuvre des tissus/époxy permettent d'espérer une durée supérieure avant l'apparition des fameuses cloques.

Quant à la détection, ne pas oublier le carottage et la recherche acoustique.

12 juin 201212 juin 2012
0

Ben aprés , c'est une pub déguisée ou quoi ?
Gérard Boulan , c'est un chimiste ou un chantier naval spécialisé ds le traitement de l'osmose ????
On va pas ouvrir un fil sur un sujet récurrent depuis des lustres ??? :reflechi: :reflechi: :reflechi:

12 juin 2012
0

A qui profite le cri de la pression osmotique le soir au fond des criques ????

12 juin 2012
0

Gérard boulan est un expert maritime et cet article est disponible en clair sur voile et V

12 juin 2012
0

Comment ça "en clair"... c'est codé sur HeO ???
:-p

12 juin 2012
0

Marco06 est-il Gérard boulan ??
Ce n'est pas son profil qui aide beaucoup.

25 mai 2018
0

Non....il avait la flemme de l'écrire lui même...il a pompé l'article sur V&V... :heu:
Ou alors, c'est un polémiste.... :mdr:

12 juin 2012
0

L'osmose sujet récurent mais quelqu’un connait il un bateau qui aurait coulé à cause de l'osmose ? Pas que je doute du phénomène et de sa gravité mais de là à ouvrir une voie d'eau j'imagine que cela ne doit pas arriver souvent non ?

0

Je me souviendrai toujours d'un Ohlson 41 qu'on a commencé à traiter.
Principe à l'époque; on ponce jusqu'à ce qu'on tombe sur du sain.
En partant de l'extérieur, on a fini dans sa salle à manger. Ben oui, il eut pu couler.

12 juin 2012
0

t'as raison le rouge !
ça me fait un peu sourire ce genre de déclaration...
et comme disait django: "et alors ? "
o:)

12 juin 2012
2

ça m'en touche une sans faire bouger l'autre !!

ou l'art de faire stresser pour vendre du service ! on connait! la peur fait consommer (ici du traitement anti-osmose) puis ce sera le tour du moteur, ou du gréement ou autre chose. A qui le tour ??

Profitez de vos voiliers en naviguant !! la vie est tellement courte, l'osmose on s'en fout !

12 juin 201216 juin 2020
0

bonsoir,il ne faut pas stresser mais....photo 1 après sablage
et résine époxy ,photo 2 enduit poncé et re résine époxy,
photo 3 enfin la fin des travaux on peut recommencer a naviguer.A prendre quand même au sérieux car ça creuse.
Cordialement

12 juin 2012
1

Bonjour, je ne comprends pas la photo 1, après sablage, on devrait voir la coque blanche, cad le polyester, et non le bleu de l'antifouling ?

CaptainRV

12 juin 2012
0

Ceci étant avec le prix du stockage à terre pendant 6-8 mois/an, pendant 15 ans, on pourrait faire 3 traitements curatifs complets dans les règles de l'art...

12 juin 2012
0

bonsoir CataPleiades
effectivement sur la photo 1 après le sablage,séchage environ 9 mois avec des rinçages de coque pendant la saison hivernale,j'ai commencé le traitement osmose 3 couches de résine pour étancher la coque (température et hygrométrie obligent ) voila le pourquoi de la chose. DAN

12 juin 2012
0

bonsoir 307
tu as poncé toute ta coque ou juste par endroit?

13 juin 201216 juin 2020
0

après l'enduit,ponçage de la coque à la ponceuse orbitale
plus légère et plus maniable qu'une vibrante .Le canot à entièrement été traité jusqu'à la quille .C'est très dur a faire
mais vu le résultat ,le bateau à retrouvé des "ailes".Sablage
complet+séchage 9 mois =-400kg au peson à la remise à l'eau ( x couches de brai et primocon sur la quille )

13 juin 201213 juin 2012
0
  • 400 kg au peson ??

Sur les photos le bateau fait quoi 9 m ?
soyons fou 20 m² de surface mouillée (ça doit plutôt être 15).
400 kg d'eau sur 20 m² ----> 20 kg / m² soit l'équivalent d'une épaisseur de 2 cm d'eau !!!
c'est plus que l'épaisseur de ta coque !!
c'est juste impossible !!!

13 juin 2012
0

L'osmose ?
Bof, sur un bateau de 1980 avec au minimum 6 cm de coque, c'est pas trois cloques qui vont faire un trou !

13 juin 201213 juin 2012
0

6 cm ?

13 juin 201213 juin 2012
0

Oui largement dans le retour de galbord d'un Chassiron ....

13 juin 2012
0

Dommage j'ai pas photographié la "carotte' quand on a installé le propulseur d'étrave. C'est pas étonnant que Lady JANE passe les grosses vagues sans taper.

13 juin 2012
0

Je me souviens, il y a de cela plus de 30 ans, avoir visité un chassiron au salon dont le vendeur exhibait fièrement la carotte du sondeur et qui faisait dans les 35mm...
Cela m'avait impressionné...
Mais 60 mm quand même...
sérieux?

13 juin 2012
0

étonnant, mais sérieux : plus de 14 tonnes sur la balance quand même.......

13 juin 2012
0

Et qu'en est-il d'un bateau en zone d'échouage, qui ne flotte qu'à mi-marée, 6 heures sur l'eau, 6 heures posé. ? On peut penser que ce qui est entré ressort, ou sèche ?

13 juin 2012
0

pour répondre à Capucin, je pense qu'en zone d'échouage ça ne change pas grand chose, l'humidification est plus rapide que le séchage ...

13 juin 201213 juin 2012
0

Aïe. Je crois que tu as raison. Il est plus facile de mouiller une serviette que de la sécher.

13 juin 2012
0

Autres temps autres mœurs...

13 juin 2012
0

tout de même... 6 cm d'épaisseur de strat au minimum... je voudrai voir ça !
c'est pas plutôt 6 mm ?

14 juin 201214 juin 2012
0

Possible, moi aussi j'ai une sacrée epaisseur. J'ai pas mesuré mais le type qui a fait le trou pour le sondeur a été tres étonné. Et pourtant il n'a enlevé que la premiere peau. C'etait sain, mais on a pas mesuré le taux d'humidité. On sais qu'on a de l'osmose. Ca me nous empeche pas de dormir.

13 juin 2012
0

bonsoir ,
tous osmosés ,certainement pas, CNSO construisait des voiliers en résine epiquote pas d'osmose .j'ai eu un summezr twins et actuellement j'ai un nonsuch 30 en vinylester agé de 26 ans pas d'osmose ..
donc ne pas généraliser .
le prix de la coque c'est enviropn 25% du prix final du voilier
,utiliser da materiaux de qualité n'influencerait pas tellement
le prix final .
mais , mais nous sommes dans une société de consommation ,il ne faut rien fabriquer qui soit perenne
les meubles "boule" prennent de la valeur en vieissant ,les gallets aussi ,mais pas le navires ,si ils ne s'usent pas il faut les incendier ou les couler pour en vendre d'autres autrement nos chantiers vont fermer ,nous allons mettre des familles à la rue ,c'est du zola .....
donc :
si vos batos n' s'osmosent pas ,grattez les quais sans parre battages pour donner du travail aux masses laborieuses dans les chantiers navals ,faites la meme chose avec votre véhicule
si celui qui est devant n'avance pas ,rentrez lui dedans pour que le carrosier du quartier ne licencie pas .
je sais je dérive , je ne remonte plus au vent de la conso ..
mais j'aime bien garder les choses que j'aime je finis meme par leur trouver une âme .
alain

14 juin 2012
0

J'ai déjà lu ça. Mon Karaté était osmosé, épiquote ou pas. D'ailleurs, il y a des coques osmosées malgré la résine Epoxy.

24 mai 2018
0

la resine shell epikote était une option chez CNSO.

Aujourd'hui les bateaux traités anti osmose d'origine ont une couche dure en vinylester après l'application du gelcoat. C'est très simple à mettre en oeuvre mais ça n'est manifestement pas la priorité de tous les chantiers .... :-)

13 juin 2012
0

de la théorie de la parlote ...à la parlote théoricienne....Osmose?????????...34 ans la coque en stock....et ça navigue toujours.....!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! :mdr:

13 juin 2012
3

l ' osmose fait couler plus d' encre que de bateau !!!

14 juin 201214 juin 2012
1

Tant que l'ancre ne traverse pas le bateau, il n'y a pas d'osmose.

15 juin 2012
0

Super, génial!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

14 juin 201214 juin 2012
0

encore une grosse pub pour une revue que je ne lis plus....

14 juin 2012
0

Bonjour,
sujet récurrent, certes , mais toujours d'actualité. Au moins tant qu'on pourra garder non "vieilles "coques.
En revanche, je serais plus réservé sur l'affirmation qu'aucun bateau n'ait coulé à cause de l'osmose.
J'ai vu sur le Chris Craft d'un ami la carène tellement attaquée qu'une chaise d'arbre d'hélice s'est arrachée et nous avons constaté en outre après pelage des cloques pratiquement traversantes. Je pense quant à moi qu'une atteinte sévère peut tout-à-fait affaiblir suffisamment la structure pour créer un problème grave en cas de choc ou de très mauvaises conditions de mer

15 juin 2012
0

Ben.......................c'est comme l'arthrose?????????...............soit té naze...................soit tu peux encore naviguer............Mais moi, pour l'osmose, j'ai............................PHYTALGIQUE!

14 juin 2012
1

J'ai acheté mon fier navire avec des traces d'osmose (quelques petites cloques, mais petites!).

Sur le quai, un gars me voit dubitatif. Il vient à moi et me dit : "On vient de sortir cet Aloa 23, au peson, il fait 8OOKg de plus que la normale. C'est une éponge" Ouch! me dis-je, mon Melody va faire au moins 3 tonnes de trop, il va s'effondrer sous mon poids, s'ouvrir en mer, je me suis fait baiser!

Hé bien non, à la remise à l'eau il faisait 300Kg de plus que les spécifs constructeur, avec le plein d'eau, de gasoil, un deuxième mouillage, plusieurs bouteilles de rosé du Gard...etc.

J'ai revu le gars qui m'avait flanqué la frousse, il travaillait au chantier d'à côté, chantier spécialisé entre autre, en traitement de l'osmose.

Epilogue : Quand j'ai changé mes vannes (4) il y a deux ans, j'ai dégagé tout l'étanchéifiant pour inspecter la strat. Rien vu de spécial.
Mais ça ne fait que 15 ans que je l'ai.
:scie:

14 juin 2012
2

On ne peut pas juger de l'osmose d'un bateau en le comparant à un poids dit "normal".
Je doute qu'un bateau, sorti tout droit du chantier, fasse le poids indiqué par le constructeur.

14 juin 2012
0

Oui je reviens sur mon intervention, car elle a été mal perçue où n'ai-je pas exprimé correctement ce que j'avais à dire.

En effet, l'osmose est un sujet récurent, je n'en disconviens pas. Et comme beaucoup d'entre nous je suis souvent à la recherche d'une quelconque "cloque" contenant son fameux liquide osmosique.
Mais voilà qu'à l'aune de mon dernier carénage, je suis surpris de découvrir que la manisfestation visuelle d'une coque osmosée ne se manifestait pas seulement par la présence de "cloque". Oui, je sais pour certains très au fait de ce problème, ma remarque s'apparente à un truisme. mais peut être mon constat pourra interesser certains marins aussi "novice" que je le suis dans ce domaine.

Or, donc, pour en revenir à mon constat :
J'ai gratté, poncé, jusqu'à enlever en totalité, antifoulling, et primaire. Ce qui fait que le gelcot est blanc et lisse comme un bateau neuf. Mais en regardant de pret, je constaste de fines traces de fendillement en de nombreux endroits.

Et pourquoi donc ai-je suer et transpiré pendant quatre jours pour gratter ce voilier de 14.5m ?

Par ce que l'expert Anglais qui l'avait inspecté indiquait un taux d'humidité maximum de 23 sur l'échelle de Sovereig...
et la présence de cloques . Ceci après seulement trois jours après la sortie du voilier de l'eau et alors que les fonds étaient remplis d'eau. N'étant pas présent lors de cette expertise, j'ai voulu en avoir le coeur net. Et n'ayant constaté la présence d'aucune "cloque" lorsque je ressorti le bateau un mois plus tard, je me mis à gratter la coque.

Pour conclure: Bien que l'expert ait indiqué, qu'il fallait "traiter", je n'ai pas les moyens de mettre 17 000€ selon le devis d'un chantier pour cette opération.

Enfin, l'un d'entre vous a t-il fait le même constat sur sa coque ?

  • je suis sur navy service célèbre zone à sec sur ber où quelques 1000 bateaux sont attente de rejoindre un jour peut être leur élément. Et en parcourant les allées je ne trouve pas une coque sans antifouling ou primaire qui pourrait me permettre de constater ou pas la présence de fines felures sur leur gelcot comme le moi.

Merci de m'avoir lu et sans esprit polémique.

Marcus

24 mai 2018
0

Bonsoir , moi j'ai ca sur mon biloup 10, j'ai l'impression que c'est quand meme assez grave. Surtout que ca a ete restratifié par dessus par un ancien proprio(autant rien faire que faire de la merde)

24 mai 201816 juin 2020
0

voici ce que j'ai , si quelqu'un peut me dire la gravité

24 mai 2018
0

tu plus qua tous dégommer pour virer toute cette merde et faire de jolie scarf et stratifier au polyester avec du mat 450g et rowing 500g 1sur 2 au moins 4 couches et finir par un jolie délaminé et une fois polymérisé (le lendemain) on retire le déla et on lui mets un jolie top coat .

24 mai 201824 mai 2018
0

bonjour,
là on est à l'intérieur ...
qu'en est 'il de l'extérieur ?,si ça a traversé ,il y a du travail
il va falloir tout enlever ce qui est pourri et refaire du neuf .
j'ai vu un 4800 qui avait la quille qui bougeait ,la coque a été découpée tout autour et refaite .
pour répondre au fil ,il ne faut pas généraliser ,tout dépend du matériau utilisé
et des protections appliquées préventivement ou curativement .
alain

le biloup il en deux et apparament ce n'est pas par là que l'eau est entrée ..
alain

24 mai 2018
0

c'est vachement formidable les bateaux en polyester : 8 mois au sec sur 12???

moi mon bateau en bois il dois resté 12/12 dans l'eau ,c'est mieux , il ne se plait pas au sec , normal c'est un bateau .. :pouce:

25 mai 2018
0

C'est pour ça que tu en es réduit faire la manche.... :mdr:

24 mai 2018
0

Lors du prochain carénage , je pense m'attaquer a ce soucis d'osmose traversante .
En effet , il va falloir que j'eleve toute l'epaisseur du stratifié.
J'ai prevu de commencer par l'interieur jusqu'a la moitié a peu pres , et le lendemain faire pareil de l'exterieur pour pouvoir garder la meme forme de carene.
En plus , il y a le safran a coté , et le bateau est censé s'appuyer dessus , c'est un biloup.
Je suis assez manuel , mais est ce que je devrais pas confier ca a un pro...

24 mai 2018
0

Je pense que tu sous-estimes l ampleur de la tache. Enlever la strat et restratifier le même jour et faire l extérieur le lendemain ? De quelle surface parle-t-on ?

24 mai 201824 mai 2018
0

(je voulais ecrire : que j'enleve toute l'epaisseur du stratifié )
Oh fait , je suis entrain de penser , mais mieux de faire la reparation a la resine polyester ou epoxy ?

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

En Ecosse, soit il pleut, soit il va pleuvoir...

Après la pluie...

  • 4.5 (161)

En Ecosse, soit il pleut, soit il va pleuvoir...

mars 2021