tous ces sangrias pas chers....

salut,
si on cherche au boncoin, on trouve tout plein de sangria à vraiment pas cher, moins de 5000€ sans problème. à vos avis, celà cache quelque chose ?
osmose, peut être ? et du coup, question subsidiaire : faut il avoir peur de l'osmose ? peut on vivre avec ? et globalement quand cela deviendra trop pressant quel budget pour la traiter tout seul, du décapage du gel-coat au nouvel antifouling ?
merci pour vos avis/suggestions ?

L'équipage
12 mar. 2014
12 mar. 2014
1

Bonjour,

les Sangria ne sont pas chers car ils commencent à franchement dater et il peut y avoir du boulot pour les remettre en bon état de naviguer.
D'autre part, le marché de l'occasion est quelque peu saturé. beaucoup de vente, peu d'acheteur because crise et manque de place. Sans parler de la défection globale pour le nautisme, moins en faveur auprès du grand public, futur éventuel pratiquant.
Le nautisme devient un peu à m'image de la bagnole : qui a envie d'acheter une vielle caisse à part les démunis ?

11

Les collectionneurs.
Les nostalgiques.
Les maladroits
Les économes.
:litjournal:

12 mar. 2014
2

Les collectionneurs : le Muscadet en ait l'un des plus beaux fleurons.
Pour le Sangria, c'est plutôt la quatrième catégorie qui l'emporte assez largement… ;-)

12 mar. 2014
0
  • moi ! :oups:
12 mar. 2014
0

vu que je suis dans ce cas, moi-même !
concernant l'osmose, qu'en dites vous ? ce genre de canot y est sujet, j'imagine ?

0

Pas forcement

12 mar. 2014
1

Mais pourquoi veux tu un Sangria avec osmose ?

vu qu'il y en a un certain nbre en vente, autant prendre un qui n'a aucune cloque apparente !

Certes l'osmose ne fera pas couler un bateau, mais chaque année au carénage, tu ponceras les cloques, + epoxy, attente de remise à l'eau etc sauf si tu aimes, sinon pourquoi s'emm..der à cela ?

12 mar. 2014
0

En 2014, l'acheteur est roi !

12 mar. 2014
1

En ce moment, les prix ne sont pas cassés, ils sont massacrés. C'est le moment d'acheter ! Et encore... On se demande si la dégringolade ne va pas continuer.

12 mar. 2014
0

exactement Lorenzo, le premier choix serait plutôt un muscadet, mais difficile pour le budget pour le moment... alors repli vers sangria ; il sera toujours temps plus tard ! à moins qu'un coco à bas prix....
c'est pas que je veuille un bateau avec osmose à tout prix, mais j'avais peur qu'à ce tarif, ce soit quasi-incontournable. mais vu vos réactions, les prix de vente ont l'air de dépendre plus du marché de l'occasion que de l'état des bateaux.
je vous tiendrai au courant quand j'en aurai vu quelques uns de plus près (j'en suis pas à ce stade pour le moment, par manque de place au port...) !

12 mar. 2014
0

les Muscadet ont en effet la cote et se vendent à des prix qui permettent d'avoir un Sangria en très bon état.
Le Sangria étant plus spacieux et un voilier très marin, il y a peu de regrets à avoir !

12 mar. 201412 mar. 2014
2

Personnellement, j'aurais plus peur d'un pont délaminé, des cloisons ou varangues structurelles en contreplaqué pourri, d'un mat bouffé à l'électrolyse ou fissuré, de voiles cuites par le soleil, d'un moteur à bout de souffle trop vieux pour avoir encore des pièces détachées disponibles que d'osmose.

Et gros problème : tous les gens qui ont suffisamment de moyens pour assumer les frais annuels d'entretien et de port d'un bateau de la taille d'un sangria ont finalement les moyens d'acheter un bateau bien mieux qu'un sangria.

Parce que le bateau, on ne l'achète qu'une seule fois. Mais l'entretien et le port, c'est tout le temps.

Et sinon, dès l'instant ou un bateau a un soupçon de transportabilité, il sera immédiatement beaucoup plus demandé et donc plus cher qu'un sangria. Même s'il est plus petit. Ne serait ce que pour pouvoir le changer de port, ou le mettre dans son jardin pour le retaper tranquillement ...

12 mar. 2014
0

Merci pour ces points de contrôle, françois. J'en ai quelques un de plus, les fonds secs ou humides, les chandeliers et balcons qui bougent ou non, les cadènes solides et en bon état et leurs alentours pas délaminés ou suspects, les boulons de quille idem... quels autres points sensibles voyez vous ?
pour ta remarque d'avoir les moyens ou non, ce n'est pas mon cas : je peux assumer des frais de 1000-1500€ par an (au mouillage, et avec un entretien à base de récup et de tout fait tout seul), mais pas forcément de mettre 15 ou 20000€ à l'achat -sinon ça fait un moment que je naviguerais en Coco, ou même en first 30 ou en figaro1....
après, peut être que 1500€ de frais par an, c'est illusoire ? en mangeant des haricots secs, je pourrai pousser à 2000....

12 mar. 2014
0

Bien regarder aussi le pied de mat qui est un point faible bien connu sur la plupart des sangrias.

12 mar. 201412 mar. 2014
2

On l'a déjà dit de nombreuses fois : ceux qui achètent des voiliers comme le Sangria ont souvent un tout petit budget et compte le retaper via bidouilles, matériels d'occasion, bons plans. Il est clair qu'on peut alors obtenir un voilier en bon état, en limitant le budget au maximum. Par contre, il faut disposer de beaucoup de temps. Pour la rénovation et pour la recherche des bons plans.

Tout cela permet d'échelonner les (petites) dépenses sans passer par un éventuel emprunt.

Sur l'aspect transportable tu as en partie raison. Le Muscadet est cependant différent des autres. Sa cote sentimentale est très très forte. Suffit d'entendre leur propriétaire.

12 mar. 2014
0

question con : comment juger le pied de mat ? rouille ? état du gel-coat autour ?

12 mar. 201412 mar. 2014
0

Parle t'on du pied de mât ou de l'emplanture ou du support pont ?

12 mar. 201412 mar. 2014
0

Le pied de mât peut s'avérer très oxydé, cela se voit tout de suite.
L'emplanture : en inox, est souvent en bon état.
Coté pont proprement dit, c'est difficile de savoir ce qu'il en est, et c'est en démontant l'emplanture, qu'on peut inspecter la partie âme du sandwich.

12 mar. 2014
0

pas facile à voir avant d'acheter... à moins de démâter et de tout démonter, mais déjà que les vendeurs rechignent parfois à sortir le bateau de l'eau --et dans ces ordres de prix, c'est peut être normal ?!

12 mar. 2014
0

L'idéal alors est d'acheter un voilier déjà sur terre-plein.

12 mar. 2014
0

et dont le gars n'aurait pas passé l'antifouling après avoir percé les cloques

12 mar. 2014
0

Tu m'étonnes; quand on parle d'un bateau de moins de 5.000€.
Faire tourner le moteur, c'est le minimum. Et à terre c'est facile.
Quant aux voiles, là encore, vu le prix, on regarde s'il y a de la couture, et pas si le nerf de chute ceci, le penon cela....
Sachons raison garder.

12 mar. 2014
0

Lorenzo
Oui, mais c'est encore pire quand le bateau est à terre. C'est vrai qu'on voit bien la carène à terre, et ça c'est cool. Mais on ne voit rien d'autre... On ne peut pas faire un essais en mer pour (voir la forme des voiles creusées par l'âge...), on ne voit pas si il prend l'eau... et faire tourner le moteur ? pour constater si (tout) va bien (rejet eau refroidissement, couleurs de fumée, bruits... etc). Pas facile !
Et les vendeurs rechignent à le mettre à l'eau, comme ils rechignent à le sortir.

12 mar. 2014
0

Oui, tu n'as pas tort...

12 mar. 2014
1

Les gens qui comptent leur sous, sont forcément plus attirés par une sangria gratuite à la rochelle, qu'un punch de croisière en martinique, là c'est la "cata" !
Ou alors ils ont les moyens, mais ont un coté bobo, et veulent rester pauvres mais avec classe (ou inversement), mais c'est plutôt rare à mon avis !

12 mar. 2014
0

Avoir les moyens et rester pauvre avec classe : du pur masochisme. Une espèce nautique dont j'aimerais bien rencontrer un spécimen s'il en existe.

12 mar. 2014
0

Eh bien, un "écolo" ! mais un vrai...
:heu:

12 mar. 2014
0

Je connais des "bourges" qui s'habillent "pauvre" bohème pour mieux cacher leur réalité de bourge, et par les temps qui courrent, c'est peut-être preferable pour eux de jouer la "non-ostentation de richesses" ;)
Pour les bateaux, je pense qu'il y a aussi des gens qui naviguent sur des bateaux "modestes" qui ne correspondent pas à leur "standing de vie", que ce soit pour éviter les vol qui sait, pour faire des économies substantielles sur d'autres postes, ou pour des raisons de conscience peut-être;
Cela dit, un petit bateau restera à mon sens toujours plus manoeuvrable en solo et donc sans dependre des autres, qu'on ait le porte feuille plein ou vide

12 mar. 2014
0

Pour faire simple (à mon sens), "petit bateau" ou "gros bateau", sont des notions qui correspondent au programme de nav possible. Le "petit bateau", par sa petite taille, ne permet pas une traversée hauturière sérieuse. Pour ce qui est du Sangria, bien que je connaisse personnellement deux cas qui l'ont fait, un Sangria n'est pas fait pour traverser un océan.
Bon après, il n'y a pas de limites dans la "folie des grandeurs"... mais là c'est autre chose...

12 mar. 2014
0

Sans animosité aucune, ça veux dire quoi "un petit bateau" ??? ça commence où ? ça finit ou ?
.
A mon sens à moi, pour reprendre ton expression, un 10/12 m ça se manœuvre aussi facilement et aussi bien qu'un 6.50 m (voir mieux !) et en atlantique, un 10/12 m, c'est déjà un gros bateau alors qu'en med/adriatique, c'est presque ce qu'il y a de plus petit ...

12 mar. 2014
0

C'est bien ce que tu dis là, en petits bateaux sympa il
y en a plein dans les annonces, le sangria est vivant à la barre, mais il a un pont un peu mou à mon goût, je préfère l'Aloa 23 ou le Dufour...
je trouve qu'il sont d'une qualité supérieure.

12 mar. 2014
2

A lire certains commentaires, on a l'impression que le Sangria est quelque bateau complètement dépassé et qui risque d'être complètement pourri, pour autant qu'un bateau en polyester puisse l'être>.
Sur le grand nombre de bateaux construits, bien qu'effectivement un peu ancien, on croise régulièrement des Sangria en excellent état.
C'est un excellent bateau, très marin et qui peut apporter beaucoup de plaisir pour un relativement petit budget. Alors pourquoi s'en priver.
Quant à lui préférer un Muscadet, c'est une approche plus sentimentale que rationnelle. Malgré les éminentes qualité du Muscadet, il est tout de même plus vulnérable au vieillissement et vraiment petit pour de la croisière à plusieurs.

Je plaide d'autant plus volontiers pour le Sangria, que j'ai pratiqué occasionnellement, que je navigue avec un Ecume de Mer, de la même époque et qui permet de faire de belles navigations. Les deux peut être même plus sûrs que d'autres plus récents.

12 mar. 2014
0

J'ai eu un Sangria pendant 7 ans. Pour cette taille, et ce budget, c'est un bon choix. Il est solide et marin.
La coque au fond fait 23 mm d'épaisseur... Le safran repose sur un aileron, et la mèche passe à travers la coque (par un tube jaumière), ce qui est un gage de sécurité par temps musclé... Avec le mien, je remontais le vent par force 7 (avec un 3ème ris).
Il a tout comme un grand, mais en petit : Hauteur sous barrot "debout", WC, moteur in-board. On partait à 5 pendant 15 jours (2 adultes et 3 enfants).
Pour ce qui est de l'osmose, tous les Sangria sont osmosés, que ça se voit ou non. L'apartion de cloques est un "état avancé" d'osmose. Mais c'est pas bien grave, comme dit plus haut, la coque est épaisse... Et dans le pire des cas, ça se traite (rabotage gel coat, restratification et protection).

12 mar. 2014
1

Pour avoir navigué 6 ans sur un Sangria de 1971 (Baléares et Corse sans moteur et avec 2 enfants en bas âge : une autre époque... ;-) ), et avoir effectué un traitement curatif osmose, les points à surveiller sont les suivants :

Le Sangria est un bateau performant dans le petit temps, mais est de construction relativement légère, ce qui fait qu'une attaque osmotique peut avoir rapidement des conséquences néfastes sur la structure du bateau.
Sur le mien, avant traitement, j'avais noté un net ramollissement du bordé des oeuvres vives, notamment au niveau du coffre arrière tribord, là où l'épaisseur est moindre et absence de cloison de renfort.
Après pelage, sablage et séchage, j'avais dû restratifier à plusieurs endroits pour récupérer une solidité structurelle correcte.

La quille en fonte a été aussi traitée à l'époxy après un séchage de 18 mois.

Le varanguage est assez minimaliste (préservation de la hauteur sous barrot) et mérite une inspection minutieuse et souvent une réfection en plus costaud.
C'est particulièrement vrai si le bateau a l'habitude d'échouer souvent, ce qui fait travailler les fonds.

Le gréément d'origine aura probablement de nombreuses attaques électrolytiques et le sabot de mât en aluminium : c'est à surveiller.

Parfois, je me dis qu'un Sangria avec un mât neuf (donc bien plus léger que le marco-Polo d'origine), des voiles à coupe orientée neuves (sans enrouleur), une carène bien préparée et... vidé complètement de tout aménagement... pourra faire un très bon bateau de régate à pas cher et disposant d'un rating avantageux en HN.

12 mar. 2014
0

Des sangria à moins de 5.000 € ne cachent forcément des problèmes , c'est tout simplement qu'ils ont de l'age .
Je suis sur qu'il y en a des très bien dans ces prix .
Un budget de 1.000 à 1.500 € annuel est envisageable à condition de naviguer dans une région ou les places ne sont pas trop chères .

12 mar. 2014
1

Il a été construits 2156 Sangria de 1970 à 1983. Normal qu'il y en ait beaucoup à tout petit prix et dans un état moyen à pas terrible.
Et bien sur, d'autres sont en bon ou très bon état.

12 mar. 201412 mar. 2014
0

Ah non, 1500 € c'est que pour l'entretien !!! Si tu rajoutes le(s) port, c'est plus du tout pareil. Rien qu'un carénage annuel, avec grutage... etc, les produits (peintures, antifouling, anodes, pièces moteur)... :tesur:
À cela, tu rajoutes tout ce qui se change de temps en temps : cordages, voiles, tauds, chaînes, manilles, poulies... etc (la liste est encore longue). Et bien sûr, ne pas oublier les trucs qu'on rajoute à l'équipement (électronique, confort, bidouille sympa... etc). Et n'oublions pas l'assurance... et tout le reste...
En deux mots, si tu t'en tire à 1500 € (sans le port) tu peux déjà être content.

12 mar. 201412 mar. 2014
0

faut pas s'inquièter tant que ça pour l'osmose, 100% des bateaux polyester de plus de dix ans en ont si aucune protection epoxy n'a été appliqué sous la ligne de flottaison. Et les vieux bateaux sont bien pires que les récents car l'osmose n'est pas forcément apparente du fait de gelcoat complètement pérméable, la pression osmotique ne crée pas de bulles ou très peu. Donc il faut vérifier qu'il n'y a pas de partie molle sur la coque avec un petit marteaux à bout rond et ça devrait suffir (quand le bruit est sourd, la strat est délaminée en dessous).
On dit qu'un bateau ne coule pas à cause de l'osmose, c'est vrai et faux, si on prend la foudre les bulles peuvent éclater et le bateau se disloquer; en cas de choc sur une zone délaminée, la résistance ne sera pas la même non plus; une zone délaminée autour d'un passe coque peut entrainer une voix d'eau.

12 mar. 201412 mar. 2014
1
  • La très grande majorité des coques osmosées, quelle que soit leur âge, se repèrent par des cloques visibles
  • Tester une coque avec un marteau : seules les coques très osmosées seront ainsi révélées.
  • La meilleure détection : un testeur d'humidité qualité pro
12 mar. 2014
0

Eh bien justement, avec un testeur d'humidité, tu verras que les coques sont osmosées bien longtemps avant que n'apparaissent des cloques.

13 mar. 2014
0

Oui bien sur, mais j'ai l'impression que ceux qui achètent un voilier 5000 euros, font assez peu appel à un expert. Vous connaissez beaucoup de particulier ayant un testeur de coque ?
Du coup c'est souvent sur l'aspect que se fait le jugement.
C'est ce qu'il me semble.

12 mar. 2014
0

C'est un voilier, mais un point très important, c'est le moteur

12 mar. 2014
0

Bonjour!

Pour faire le tour de la question Sangria, le point de départ devrait être ici: www.sangriaquilamis.org[...]/

12 mar. 2014
0

Bonjour, pas trop d'inquiétude, j'ai un Téquila de 1972, refait plusieurs fois, le gelcoat est surement perméable car la coque n'a aucune cloque mais il est sûr et solide. Il passe l'hiver à sec ce qui doit lui faire du bien. Personne n'a encore vu un voilier couler à cause de l'osmose... je connais de très bons navigateurs qui font de grandes croisières avec un Feeling osmosé avec des cloques importantes sans y porter plus d'attention que cela mérite. Je suis d'accord avec les avis, il faut verifier la structure, le grément, le moteur et les voiles dans une moindre mesure (on peut les changer...)

12 mar. 2014
1

Je suis dans un des ports les moins chers de france parait 'il (gravelines). J'en ai pour 536 € de place à l'année pour mon sangria, il est en très bon état pour un bateau de 1979, le moteur a été changé il y aune grosse quinzaine d'année et tourne encore très bien, je fais les vidanges et contrôles moi même après avoir payé un peu plus que prévu un mécano la première fois pour qu'il m'explique tout. Je l'entretien comme il faut et le sort de l'eau tous les ans pour 180 € aller retour. L'entretien courant et les trucs à changer à droite à gauche tous les ans ne me coutent pas plus de 1000 € par an c'est sur ! Par contre, le jour ou il faudra changer les voiles, le budget prendra un sacré coup dans le nez. une voile sur un budget entretien de 5000€ par an, c'est raisonnable, quand on tire un peu sur le budget, le prix représente tout de suite une part plus importante. Et en effet je crois que le marché de l'occasion des sangria dépend énormément de l'entretien du bateau durant sa vie mais il y a moyen d'en trouver pour pas trop cher. Pour info j'ai payé le mien 9000 € il y a 4 ans et je n'ai pas eu l'impression de me faire arnaquer au vu de son état impeccable. Un bateau à 5000 € avec quelques travaux à prévoir, dans le contexte actuel, ça me parait pas incohérent.

12 mar. 2014
0

Calhoc2 , va donc voir ce site : www.sangriaquilamis.org[...]/
tu y verras des ... beaux sangrias et tu pourras avoir des contacts avec des passionnés de cet excellent bateau qu'est le Sangria !

12 mar. 2014
0

Possesseur d'un Sangria depuis bientôt 4 ans je suis étonné du fait que l'on considère les possesseurs de ce type de bateaux dans la catégorie des: Économes.
Les collectionneurs.
Les nostalgiques.
Les maladroits

Ceci n'est aucunement une attaque envers nemo1qui reflète une pensée "globale" .

Je suis heureux de posséder ce type de voilier qui a permis de démocratiser la voile il y 40 ans et offert à beaucoup d'entre nous d'avoir pu évoluer dans notre passion favorite.

Je rends hommage à tous les possesseurs de ce voilier qui chaque jours se battent pour conserver cet état d'esprit .

Des Sangria aux environs de 5000€ à 7000€ avec un moteur inboard en état bien entretenu ne me dérange pas.

Y a t 'il à ce jour un constructeur qui offre une série de ce type de bateaux accessible dans les mêmes critères ?

J'aimerai posséder plus grand ,plus confortable et aussi fiable,
mes obligations professionnel ne le permette pas donc je conserve ce que possède et l'entretien plutôt que de rester à quai et avoir un navire mal entretenu .

Mon souhait est que le jour de la revente je puisse céder mon bateau en toute confiance à une personne qui veuille posséder un navire plus petit (cela existe ou en état pour débuter .

13 mar. 2014
1

Il semblerait Mish que tu ne te rendent pas compte de la réalité actuelle du nautisme, qu'on devine assez aisément en ouvrant n'importe quelle revue dédiée.
Le Sangria, excellent petit voilier des années 70, ouvre la porte de l'habitable assez confortable à ceux qui n'ont pas de gros moyens. Un constat qui n'entache absolument pas, la qualité du bateau et celle de leur propriétaire.

13 mar. 2014
1

A acheter ancien j'ai préféré de mon côté opter pour de l'alu. Sarum 28 à 7900€ trouvé en Espagne. C'est exotique et du coup abordable. Par contre pas mal de frais à faire dessus mais avec une coque béton au moins je ne me préoccupe pas de la solidité de la structure et je devrais pouvoir revendre sans trop de problème plus tard le cas échéant.

13 mar. 2014
0

A ce prix la , on peut , en cherchant un peu un fantasia

www.leboncoin.fr[...]256.htm

13 mar. 2014
0

Ce n'est pas le problème du prix d'achat.

C'est combien pour le retaper, et surtout combien en entretien et frais récurrents.

Sinon, pour le même prix d'achat, il y a ça aussi:
www.leboncoin.fr[...]822.htm
www.leboncoin.fr[...]033.htm
www.leboncoin.fr[...]515.htm

13 mar. 2014
0

Bonjour François2,
a rapprocher du cout de possession moyen d'une voiture qui était de 4350€ par an en 2012.(isabelleetlevelo.20minutes-blogs.fr[...]982.pdf )
Après faut savoir ce que l'on veut mais rien n'est jamais gratuit....

Mais 4000€ comme ticket d'entrée dans le monde de l'habitable, c'est même pas le prix d'un dériveur un peu affuté

13 mar. 2014
0

Juste une remarque à propos du prix des bateaux.

Je cherche un petit bateau moteur ( pour aller sur les canaux l'hiver quand mon bateau sera hiverné loin). Bateau avec confort minimum mais si possible un carré et couchage pour 3 ou 4 , comme dans un voilier de 7 -8 mètres.

Ce genre de bateau est assez rare: on trouve soit de petits peche-promenade soit des vedettes luxueuses mais pas beaucoup dans les tailles intermédiaires. Et ceux que j'ai vu sont plutôt autour de 10 000 euros ( c' est en tout cas le prix demandé).
Par contre, il y a énormément d'annonces de voiliers entre 7 -8 mètres qui eux sont autour de 3 ou 4000 euros.
Comme quoi l'offre et la demande...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

lever  du  soleil  à la  Cala  Mongo Costa  Brava

Après la pluie...

  • 4.5 (48)

lever du soleil à la Cala Mongo Costa Brava

mars 2021