Tourmentin sans étais largable ?

Bonjour,
Question : le bateau ayant un étais principal avec un enrouleur de génois, y aurait-il un inconvénient à envoyer un tourmentin sans étais ? sur un petit bateau le TMT fait 3 m2, je m'explique :
l'idée serait de frapper une poulie ou un réa sur une ferrure de mat en dessous du réa de génois et de hisser le TMT avec une drisse en Dyneema, le point d'amure du TMT étant pris sur une estrope en Dyneema prise dans la baille à mouillage (en fait sur la cadène de proue servant à treuiller le bateau, par l'intérieur de la baille à mouillage). La drisse serait étarquée au winch soit en passant dans le mat, soit avec une poulie de renvoi en pied de mat.
Avantages : simplicité et faible coût
Inconvénients : découpe/perçage du capot de la baille à mouillage mais sinon pour une si petite voile je vois pas, vos avis ?
Bon Dimanche

L'équipage
02 avr. 2017
02 avr. 2017
1

Si tu as la force d'etarqu? ton étai. 3 m2 c grand ?

02 avr. 2017
1

Etarquage au winch...ou alors avec un palan en bout d'estrope ? 3m2 c'est 3m2...(guindant : 4m)

02 avr. 2017
0

Bonjour,
Une fois dimensionnées drisse et poulie, pense à l'affalage, en libre quand ça souffle, ça va pas être facile.
Jean-Charles

02 avr. 2017
0

Oui c'est vrai, obligatoirement face au vent et à deux, un qui affale et un qui maintient une tension dans la drisse, ou alors en bordant les deux écoutes de façon à ce que la bordure reste tendue dans l'axe du bateau, puis on affale d'un coup et on ferle le TMT sur sa bordure.

04 avr. 2017
0

Si au portant

02 avr. 201702 avr. 2017
0

Bonjour,
le problème, c'est que tu n'arriveras jamais à étarquer convenablement le guindant, même s'il est câblé. Donc, tu auras une voile creuse, totalement inefficace au près, limite dangereuse. La solution dès qu'on a un enrouleur de gênois passe par un étai largable.

02 avr. 2017
0

Pourtant sur dériveur léger c'est bien ce qu'on fait, foc en place l'étais ne sert à rien, d'ailleurs il est mou...

04 avr. 2017
0

Bien sûr que si ,à tu déjà vu des drisses mouflés sur gosses unité.

02 avr. 2017
0

Un foc de 505 fait d'ailleurs plus de 4m2

02 avr. 2017
0

ce n'est pas vraiment comparable...

02 avr. 2017
4

Sans étai, la seule solution sérieuse est le Storm Bag. Tout le reste (imaginé chez soi, bien au chaud et au sec) n'est que bricolage inutile et dangereux. MM

02 avr. 2017
1

Sinon, un étai largable textile, ça coûte moins cher et ça à l'air efficace...

02 avr. 2017
0

Justement c'est ce qui me pose questiuon, si on met de côté les questions d'affalage et d'envoi qu'elle est la différence entre étarquer un étais textile et étarquer le guindant du TMT ?

02 avr. 2017
0

Tout à fait t'accord. Le principal c'est d'avoir un étai. MM

02 avr. 2017
1

de mon expérience : le tourmentin tu l'utiiseras quand ça bastonne , donc envisager d'envoyer deux equipiers sur le pont avant c'est pas vraiment une bonne idée !!!en plus maitriser une voile dans le gros temps est très dangereux.
je viens de poster dans un fil concernant une trinquette arisable , je crois qu'il vaut mieux avoir un tourmentin sur l'étais largable et pouvoir remonter au vent jusqu'à 45 kn .

02 avr. 201702 avr. 2017
0

La je ne comprends plus rien...pourquoi 2 équipiers ? dans tous les cas pour établir le TMT il faut bien qu'au moins un équipier aille à l'avant non ? alors quelle différence ?
D'autant que des bateaux qui remontent dans 45 noeuds il n'y en a pas des masses et le Challenger Horizon n'est pas de ceux-là (pas conçu pour naviguer au-delà de F8)

02 avr. 2017
0

je t'avais dis deux équipiers parceque pour envoyer une voile sans l'endrailler ( et à fortiori une coile de gros temps) deux personnes c'est un minimum...
maitriser une voiles même de la taille d'un tourmentin par plus de trente KN c'est du sport et c'est dangereux

02 avr. 2017
0

Et oui, la question, quel temps tient-il pour remonter au vent? 45 kts me parait bien exagéré pour ce dériveur pur de 7,50?

02 avr. 201702 avr. 2017
0

En Med, la météo évolue à une vitesse supersonique et tu peux te trouver dans des conditions apocalyptiques dix minutes après une pétole. Et là, ben, faut gérer. Même si tu n'es pas trop loin, il faudra mettre le bateau en capacité de remonter au vent, si l'on prend pour principe que les vents forts en printemps / été sont du Nord ou Nord Ouest et que les abris sont justement dans cette direction. Et dans du gros mauvais temps de Sud, il faudra aussi pouvoir gagner du large selon où tu te trouves pour pouvoir rentrer dans un port dans lequel tu puisses le faire en sécurité si tu ne veux pas te scratcher sur une plage en Camargue en Languedoc-Roussillon ou les rochers sur la côte d'azur
Alors, sur un petit bateau, c'est important de pouvoir porter la voilure adaptée au temps, et donc d'avoir l'équipement ad hoc.
Et justement, un trimaran s'est vautré sur la jetée de Canet pris dans une déferlante dans un coup de Garbi, trois morts, alors que s'il avait pu aller sur Port Vendres, ben ça se finissait au bistrot une demi heure après en attendant le taxi.

06 avr. 2017
2

Après 35ans de nav et 4000nm an depuis 15ans je n'ai jamais la situation apocalyptique que tu dis en Méditerranée à par les orages le mauvais temps ne touche que les inprudents ????

02 avr. 2017
4

C'est juste extremement dangereux de hisser ou d'affaler une voile meme de petite surface par vent trés fort si elle n'est pas guidée par un étai. La voile va battre de manière très violente avant d'etre étarquée ou ferlée sur le pont.
C'est pas un hasard si on utilise un étai qu'il soit fixe ou largable.
C'est dans les conditions difficiles qu'il faut avoir du matériel fiable et éprouvé. C'est sur qu' au port ou par petit temps on peu tout faire

03 avr. 2017
0

On s'égare. La question posée est étai ou pas étai. Je répète : sans étai c'est Storm Bag et rien d'autre. Avec étai, volant ou pas, le choix est plus vaste. J'aime bien le génois sur enrouleur et une petite trinquette sur emmagasineur. MM

03 avr. 2017
1

Un étai textile, un palan

04 avr. 2017
0

j'acquiesce, un etai textile, un plan 2 ou 3 brins en bas, un TMT d'environ 1m2 par tonne de deplacement endraille avec des velcros et tu es pare jusqu'a 50nds. Au dela c'est chaud...

04 avr. 2017
0

Paré jusqu'à 50 nœuds avec un challenger horizon ? :lavache: :lavache:

07 avr. 2017
0

50 kts moyen rafales 75 kts soit 40% superbe???? cette hiver seulement 3fois à Sicié, 30 kts rafales? 45 c'est pas la même chose parque à 50 kts même avec un 60 pieds voir les films du Vendé globe

04 avr. 2017
0

Quand on aime... ! ! !

04 avr. 2017
1

Ok je me situais plus sur un 40' dans mon propos meme si ce n'est pas le vent qui soit le probleme, c'est la mer qui casse. Un Horizon peut-etre en difficulte a 25-30nds si la mer est mauvaise et jouer a 35nds en baie abritee.

05 avr. 2017
0

Challenger Horizon catégorie "B" de l'époque donc F8 et vagues moyennes de 4m. Le TMT fait plutôt 2m2/Tonne (2.70m2 pour +/- 1400 kg).

08 avr. 2017
0

C'est pourtant le TMT d'origine...tu ne peux pas raisonner comme tu le fais car la puissance de la voile dépend de sa coupe et de son réglage, et pas qu'un peu, car sinon comment expliquer qu'un laser std tienne le F7 avec une voile de 7 m2 et un bateau avec équipage de moins de 150 kg ?

07 avr. 2017
0

2.7m2 a F7 (35nds) c'est environ 108kg/m2, a F8 (40nds) c'est 141kg, a F9 (45nds) c'est 179kg. C'est surement de trop pour un Horizon.
Je pense que le ratio 1m2/t est plus realiste.

05 avr. 2017
0

Il y aussi la solution de l'emmagasineur. J'ai déjà utilisé ma trinquette sur emmagasineur par 25 nœuds réel et GV à 2 ris : le bateau marche super bien. Un tourmentin par 45 noeuds ? Euh... Je commence déjà par prendre le 3ième ris et enrouler complètement la trinquette. Ça doit pas suffire...

06 avr. 2017
0

Tu nous diras ton montage et surtout le résultat.

06 avr. 2017
0

un étai largable c'est facile a poser et peux servir a reculer le plan de voilure d'avant, pourquoi se priver?

06 avr. 2017
0

Ces questions de voile, il faut vraiment bien les envisager. Hier, par exemple, entre grand'anse et Ste Anne, j'ai dû tirer des bord avec un gréement de côtre vraiment mal foutu. Chaque virement, enrouler le génoist(7,77m de bordureX13,50m de guindant) et le renvoyer sur l'autre bord. PLUS JAMAIS. 1m20 enrtre l'étai de génois et celui de trinquette. Monsieur Wharram avait du fûmer la moquette lorsqu'il a pondu cette hérésie. Je vais virer le grand génois, qui en plus est du fort grammage, pour le remplacer par une petite voile et utiliser la trinquette a ris comme voile de route, après avoir viré le baby stay(que je garde au pied de mat) et enfin des viremernt faciles. Contrairement certaines idées reçue, ce cata passe bien le lit du vent, mais encore faut-il que la voile suive, une fois à contre...

06 avr. 2017
1

C est vraiment dommage d avoir un enrouleur pour de si petit genois (et d avoir un étai largable)
,un genois un foc et un tourmentin c est suffisant.moins de poids, étarquage convenable,plus rapide,moins cher et plus de facilité à mater sans grue...

07 avr. 2017
0

Par contre, je ne vois aucune autre possibilité dans la config qui est la mienne pour un génois. Virer de bord avec des coulisseaux impliquerait affaler à chaque fois, ce n'est pas réaliste... :doc:

08 avr. 2017
0

@l'estanquet
Pour un cotre de la taille de mon cata(12m) le génois ne passera jamais seul, avec ses 7,77m, il arrive au cockpit, et se sera bien plaqué sur l'etai de trinquette et la bas étai avant que je ne puisse faire quoi que ce soit. Peut-être qu'il y a un truc qui m'a échappé, une astuce que je n'ai pas perçue. Exemple: je suis en route, genois et GV, je veux virer de bord. Avec un sloop, un coup de barre, la GV change d'amure, et le genois se met à contre. Le bateau réagit immédialement, je reprend l'écoute sur le nouveau bord, j'affine le cap et voilà. Avec ce gréement de cotre, j'ai 2 étais à passer, même pas en rêve, je passe 5 bonnes minutes à enrouler le génois qui est à contre, je ne suis plus sur mon cap, je sue comme un boeuf, l'ere du bateau est cassée, et je suis dans un cas de figure sympa, pas de cailloux où autre chienlit qui menacent.
Non, je ne vois que 2 solutions: je n'utilise le génois que sur de très longs bord, en traversée, et je prend comme voile de route ma trinquette à (3) ris après avoir rangé le bas étai au pied de mat, enfin, lorsque je pourrais m'offrir un ridoir pélican, où que je me déciderai à en fabriquer un. Pour garder ce bas étai en cas de gros temps.
Il rest la solution de virer l'étai de trinquette et de me configurer en sloop, avec encore la possibilité de le conserver volant.
9a reste pourtant bien cet étai pour gréer un tourmentin...
Toujours des compromis, qui tous ont leurs défenseurs, et leurs applications spécifiques...

06 avr. 2017
0

D'accord avec toi. Pour le matage je le fais seul, j'ai fabriqué une articulation.

06 avr. 2017
0

Bonsoir, quand tu envoi le tourmentin, c'est que la météo....n'est pas terrible, et voire même, un peu trop de vent, sans parler des vagues qui ont une fâcheuse tendance à envahir le pont.
Donc pas question de bricolage, de trucs trop long, ou compliqué à mettre en place.
Tu à un faux étais, ou un étais largable, sinon le stormbag.
Pour être en sécurité il faut du simple, de la qualité ,du costaud et une bonne installation.
Contrairement à nous la météo ne tient pas compte des capacités de nos bateaux.

06 avr. 201716 juin 2020
0

bonsoir ,
de mon expérience à ce jour :
naviguant souvant en solo je n'envisage pas d'envoyer un voile de gros temps sans étais . Le capelage de l'etais largables est tres proche de l'étais principal donc je ne laisse pas à poste ( sinon l'étais principal n'est pas assez tendu et rupture du profilé entre l'enrouleur et le profilé dans lequel on glisse le guindant ( heureusement facile à réparer sans dépose de l'étais )
Ensuite j'anticipe et suiavnt la météo et l'allure suivie j'installe l'étais volant et j'endraille ma trinquette qui à une coupe très Yanquee . j'installe systématiquement un halle bas sur la trinquette de manière à pouvoir l'affaler du cockpit .
j'ai un ris sur cette trinquette mais pour pouvoir correctement l'utiliser il faut installer un estroppe pour remonter le point d'amure , rouler le ris , le ferler , ce qui en solo est assez sportif ...
dons je préfère affaler ( en anticipant ) et envoyer le tourmentin

07 avr. 2017
0

Pour ma part, je crois que je vais garder l'idée du textile... Assez simple à poser, à mon avis, avec palan pour l'amure. Je me pose la question du prix (je ne me suis pas vraiment renseigné encore), à mon avis, le plus compliqué est de faire une bonne accroche au niveau du pont (traversante par la baille à mouillage). Mais je me pose une question, en fixant le point de drisse 40/50 cm sous la tête de mat (mat de 10.50m), faut-il y mettre des bastaques ou est-ce du superflu ?

07 avr. 2017
0

pour ce qui est de l'accroche j'ai choisi d'utiliser le chassis du guindeau ,

pour ce qui concerne le capelage en haut du mat il est à la hauteur des haubans

08 avr. 2017
0

Bon les avis semblent unanimes donc je vais réfléchir à un étais largable, sans étais l'envoi ne me semble pas un problème car le TMT est dans son sac frappé sur le pont et il faut environ 4s pour l'envoyer à la volée depuis le cockpit puis autant pour l'étarquer au winch (120 kg), il n'y a personne sur le pont au moment de la manoeuvre. Affaler semble plus problématique car même face au vent au moteur il faudra bien qu'un équipier aille à l'AV pour le récupérer...
Sinon pour la prise d'étais sur le pont il faudra repercer l'étrave car l'anneau de traction est trop bas dans la baille et du coup l'étais traverserait complètement celle-ci, bah c'est pas une grosse affaire, une barrette inox deux vis de 8, un pontet et 2 écrous + rondelles. Le capelage sur le mat et le réa pour drisse intérieure pas de soucis, reste comment faire le palan d'amure, je pensais à un 3 poulies en série (X8) avec une des poulies à coinceur.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bien fini ?

Après la pluie...

  • 4.5 (181)

Bien fini ?

mars 2021