tourmentin obligatoire dans la nouvelle reglementation ?

Bon, un tourmentin , c'est mieux qu'un genois presque tout enroulé mais est ce que la nouvelle règlementation oblige toujours a avoir un tourmentin sur un bateau équipé d'un enrouleur ?

Cordialement.

L'équipage
14 mar. 2005
14 mar. 2005
0

un tourmentin
c'est certe mieux qu'un génois tout ou presqe enroulé, mais il faut une drisse qu'on peut lui accorder, et un endroit ou l'endrailler.
J'y pense parce que ce n'est le cas sur aucun de mes bateaux "référence"!!
Amicalement
Benjamin

14 mar. 2005
0

non
La nouvelle réglementation ne dit plus rien à ce sujet. Libre à chaque propriétaire d'évaluer ses pratiques, ses risques et de s'équiper en conséquence.

Pour mémoire, la réglementation est disponible en ligne à:

www.mer.equipement.gouv.fr[...]04).pdf

Avec 2 tableaux récapitulatifs synthétiques de ce qui change:
www.mer.equipement.gouv.fr[...]au1.jpg
et
www.mer.equipement.gouv.fr[...]au2.jpg

14 mar. 2005
0

si je peux me permettre
ne faites pas l economie d un tourmentin ( ca represente pas grand chose en investissement par rapport a la valeur du bateau )

QUe la nouvelle reglementation dise oui ou chacun fait comme il veut, soyez justement responsable, un tourmentin ca sert ( certes pas tous les jours ) mais servira surement un jour

Enfin perso, samedi a ANtibes, j etais bien heureux de faire du pres sous tourmentin et gv, alors ques les plus gros faisaient des bords carres sous "sac" enroulé

14 mar. 2005
0

Pb de coût
le tmt n'est pas tout. Quand tu dois avoir étai larguable, cadène de point d'amure, drisse supplémentaire dans le mât,...
Suivant ton type de nav (croisière côtière,pas de rase-cailloux, pas de courant...), tu peux préfèrer quelquefois faire l'impasse.
Par contre, il est certain que de naviguer avec la toile du temps est TOUJOURS préférable à naviguer avec un ersatz de voile d'avant.

17 mar. 2005
0

Soyons responsable !
Bonjour,
Un Tourmentin et son système d'installation, un deuxième mouillage ect... coutent de l'argent et on les trimballe en espérant jamais s'en servir, mais quand ils sont nécessaire et qu'on ne les a pas , on est dans la M...En voiture on trimballe bien une roue de secours et pourtant.....
Amicalement
Alain

17 mar. 2005
0

la comparaison
avec la roue de secours est parlante !

je m'en sers très rarement (du tourmentin ;-)), le solent arisé que j'utilise etant souvent suffisant quand le vent monte...mais je ne me separe pas de mon tmt.

cependant c'est vrai que dans certains types de nav (cotiere, estivale, bon suivi mto) cela peut paraitre inutile

17 mar. 2005
0

Et un moteur de secours ?
Et un siège conducteur ? ....
Raisonnement que tu devrais aussi appliquer à ton annexe, ta nouvelle paire de pompe, ton slip, etc...
Non c'est pas le problème de la rechange.
Un tourmentin , c'est la voile d'avant adaptée pour le début de gros temps (le niveau du gros temps étant lié au bateau ET à l'équipage et non à l'état de la mer et la force du vent). On devrait aussi avoir une suédoise et pourtant tout le monde s'accorde à reconnaitre que 3 ris (voir 4 pour l'hémisphère sud) font l'affaire.
La vraie question est de savoir si, suivant le type de nav, un enrouleur peut suffire (comme 3 ris suffiront) ou non. Et ce toujours suivant son bateau et l'équipage. C'est donc une réflexion personnelle et adaptée à SES besoins qui n'a rien à voir avec des pré-établis.
Etre responsable c'est ça, et ce n'est pas répéter ce qu'on lit dans les bouquins ou dans un vieux règlement caduque.
Personnellement, parce que j'envisage une grande croisière, je cherche un moyen d'envoyer une voile d'avant réduite (TMT) sur un système adéquate plutôt que de me servir de l'enrouleur. Et ce parce que je serais peut être amené à naviguer plusieurs jour dans des conditions qui nécessitent une voilure réduite, comme cela m'est déjà arrivé pendant 3 jours entre les canaries et le cap vert.
Je n'irais certainement pas conseiller à mon voisin de ponton qui ne sort que le dimanche en été quand il fait beau d'entreprendre des modifications de son voilier pour pouvoir accueillir un étai larguable et tout le bordel. Le jour où il changera de style de navigation, il sera temps pour lui d'y reflechir.

17 mar. 2005
0

oui biensur

Avoir un tourmentin c'est bien mais dejà combien d'entre vous l'on dejà mis?Qui a été le mettre par force 7 ou 8?Et qui est capable de le faire donc qui a l'entrainement pour cette manoeuvre?

Par ailleurs maintenant la plus part des bateaux ont un enrouleur et lorsque l'on voit les pauvres petit étai larguable ,pour la securité il me semble qu'il est bien preferable pour ceux ci d'enrouler le genois en consequence que de mettre un TMT qui va tout pété et alors là!.

AMHA il faut etre un navigateur aguerie pour mettre un TMT ,et avoir aussi un équipage a qui l'on peut confier la barre durant cette manoeuvre .

Je crois que pour une naviguation cotiere même un peu plus donc pour 95% d'entre nous il est surement bien preferable du point de vue de la securité de reduire le genois, et de serrer les fesses.

josé

17 mar. 2005
0

arrêtez moi si je dis des c....ries
mais peut-on réellement faire du près avec un tourmentin ?

Car il y a la surface de cette petite voile dite "propulsive" par rapport à tout le reste, mât haubannage génois enroulé etc., que l'on appelle "fardage négatif" et qui n'a aucun rôle propulsif, bien au contraire...

Il me semble donc que le tourmentin est une voile de "fuite"...?

D'autre part un force 7 ou 8 peut relativement bien s'étaler suivant la taille du bateau en arrivant à faire un près honorable, mais c'est bien la taille du bateau qui permet la surface de voilure nécessaire pour avancer.
Et si cette surface n'est pas suffisante, le bateau n'avancera pas.

17 mar. 2005
0

si un jour, vous avez l occasion
dans de la baston d essayer differentes types de voilures, essayez.

Le vent monte en general progressivement ( meme si parfois rapidement ), etant donné qu on est responsable et qu on anticipe, au dela d une certaine force de vent, le tmt sera deja a poste, pret a etre envoyé.

Mon experience ( sur un petit bateau ) est le suivant :

Faire du pres sous gv reduite : le bateau remonte mal, a du mal a relancer dans la vague, a un mal de chien a virer.

Faire du pres sous tmt seul : à oublier, au mieux, faire du travers, par contre, douceur de barre, beaucoup de mal a virer, mais abat tres facilement ( logique )

Faire du pres sous gv reduite et tmt : le bateau a beaucoup plus de puissance ( ca gite plus c est sur ) on arrive a remonter honorablement ( faut etre à la barre pour gerer les embardées et gros coup de gite ).

Faire du portant sous gv reduite seule : le bateau fait beaucoup de zigzag, danger d empannage violent.

Faire du portant sous tmt, le bateau est tiré par le nez, barre douce, peu d embardées

Portant sous tmt et gv reduite : plus de puissance et plus d instabilité, au VA, le danger vient de la GV

J ai essayé a chaque fois ces differents modes de propulsion dans du Force 8 etablit.

Maintenant, chaque bateau est different, a plus ou moins de stabilité, plus ou moins de puissance, bref à vous d essayer, mais c est tres formateur

17 mar. 2005
0

Merci Norbert de Takari

tu arrives donc à faire du près par force 8 avec TMT et GV arisée, mais certainement sur mer plate (coup de mistral à proximité des côtes).

Mais ce force 8 est-il vraiment établi où lu sur l'anémomètre quand le bateau se redresse après un départ au lof...

Il est vrai que tu n'as pas de génois sur enrouleur, la voile d'avant est donc bien plus "propulsive".

Quand à moi j'ai fait Port Camargue -&gt Ciudadella en 36 heures sur un 38 pieds avec un (vrai) force 8 dans les fesses et juste un petit bout de génois à l'avant, j'avoue ne pas avoir eu la moindre envie de faire demi tour sachant que je n'y serai pas arrivé.

Certains bateaux marchent très bien sous GV seule en faisant un près honorable, ce n'était pas le cas de ce 38 pieds, et d'autres arrivent à virer face au vent sous génois seul...

Tu as raison Norbert, il faut essayer avec son propre bateau, et aussi suivant comment il est "chargé" (plein d'eau et de bouffe pour faire une transat)...

18 mar. 2005
0

Important d'essayer
Tu as parfaitement raison d'insister sur l'anticipation car j'ai l'impression d'avoir lu qu'à force 7 ou 8 on met le tmt et c'est tout.
Avec le premier bateau (Sloop,11m,DL alu)j'ai passé 3 jours au TMT entre canaries et cap vert.
C'était au portant et certains, vu le vent apparent de 30 à 35 noeuds seulement (soit 8 ou 9 réel) seraient rester au genoa enroulé ou au #1 ou #2. Je suis passé au TMT rapidement pendant que c'était encore très maniable et en même temps que le 3èm ris (que j'ai affalé par la suite pour limiter les embardées en crête de vague). Bien m'en a pris car plusieurs heures après, je ne pense pas que j'aurais été capable de mettre ce p...t.. de crochet pélican et de tendre l'étai. Mais j'étais prévenu, j'avais essayé en Med dans du 6/7 (en fait c'était un essai pour voir comment le bateau tenait la cape).
Avec le 2ème bateau (Cotre, 14m, quille longue), en remontant sur Hawaï, j'ai passé un peu plus de 24 heures au bon plein/travers avec 40-45 noeuds de vent apparent (soit un 7 / 8 réel). Je suis resté sous trinquette partiellement roulée (15% et après un essai sous yankee partiel) et GV au 2ème ris (intenable par le régulateur avec GV totalement affalée et pas de 3 et 4 èm ris). Je n'avais pas de TMT car après essai, j'estimais inutile et dangereux d'essayer d'aller envoyer une voile de gros temps sur un bateau fin et très gitard au pont en teck. J'avais déjà testé la tenue sous yankee partiel ou trinquette partielle. Je reste persuadé que même avec plus mer ou de vent, un TMT n'aurait pas apporté grand chose à l'équilibre du bateau par rapport à ma configuration (j'avais aussi essayé la cape à contre avec yankee ou trinquette pour voir...)et que la prise de risque pour l'envoyer et le coût pour le gréer n'en valait franchement pas la peine.
Il ne faut pas oublier aussi que faire route n'est pas toujours la meilleure solution et que la fuite ou la cape sont des stratégies qui ont leurs avantages. Evidemment près des côtes les options se limitent, mais c'est justement le moment où il faut savoir anticiper (et beaucoup anticiper) pour, soit trouver un abri assez tôt, soit s'éloigner des dangers suffisemment. Le choix entre TMT ou Genoa enroulé fera aussi partie de la stratégie : si on n'a pas assez anticiper pour que les capacités à remonter du TMT fasse la différence, c'est qu'on est dans des conditions où il serait dangereux de gréer le TMT (sans parler de la perte en cap le temps du changement de voilure).

Ecoutons les conseils de Norbert : reflechissons aux différentes options et stratégie et surtout, surtou, validons nos choix dès que possible par des essais dans les meilleures conditions.

Hors sujet, mais rapport avec le gros temps : C'est un peu comme les exercices d'homme à la mer... (j'avoue que je n'en fait jamais :-( ).

18 mar. 2005
0

en suivant
salutatous

je ne suis qu'un marin débutant, mais un génois partiellement enroulé dans du 7/8, c'est pas le meilleur moyen de tout casser ? un enrouleur, partiellement déroulé est vraiment prévu pour encaisser une tempête ?

bonne nav et bon vent

très cordialement

laurent

18 mar. 2005
0

TMT
Désolé, je me cite
" La cinquième nuit toutefois, le vent oscillait entre 34 et 40 nœuds apparents et nous faisions 7 nœuds avec un génois réduit à quasi rien ! Nous savions depuis 72 heures que nous serions rattrapés par cette dépression née dans le Midwest, nous recevions des infos météo par email plusieurs fois par 24 heures. Les emails provenaient alternativement de Milner retourné dans son Vermont et d’une amie australienne de Tom, le navigateur, ce qui permettait de ne jamais rester longtemps sans info compte tenu des décalages horaires. Tom dessinait avec amour les fronts sur la carte avec des flèches montrant leurs vitesse de déplacement mais il n’y avait pas d’options, partir au près tribord amures vers le sud ou bien au près bâbord amure vers le nord ? On ne va quand même pas se plaindre de faire de la route directe ! Après une courte réflexion, je renonçais à établir le tourmentin pourtant modifié à cet effet pour l’enrouleur par Etienne Giroire d’ATN à Miami . Je me contentais lâchement de bloquer le tambour avec une manille dans un trou prévu par Harken à cet effet. Mais cela nécessitait quand même de ramper à l’avant ce qui n’était pas du tout une partie de plaisir. Les nuages noirs passaient à toute vitesse et la mer était vraiment impressionnante, le vent soufflait désormais presque du sud et des vagues pyramidales se créaient à l’occasion. Plusieurs fois nous sommes tombés dans de véritables canyons mais jamais le bateau n’a enfourné. Personne ne se plaignait d’être dehors, il ne faisait pas froid, il fallait beaucoup de concentration pour barrer et le spectacle était magnifique."

en conclusion j'ai un TMT bien foutu je ne m'en servirais que pour tenter de faire du pres pour m'éléver au vent d'une cote.
Autre habitude amqj, j'affale la gv des que le genoa roule nous tire deja à la vitesse de coque + et j'en profite pour utiliser les bastaques de mi mat qui ont été rajoutées sur la plupartd es First 30.
Deavnt Bilbao je suis remonté une fois au pres à bonne vitesse sous genoa à 110 % roulé avec 40/45 noeuds dans les rafales mais c'était du vent de terre avec 5 milles de fetch, clapot odieux neanmoins

18 mar. 2005
0

petite precision
Pour ces tests, je naviguais par mistral, sous le vent d une cote à environ 5 - 6 nautiques ou des claques sur un anemo à terre montaient à 35 nds ( ca fait presque un 8 ca non ? ) ce qui faisait du 8 sur ma zone de nav'.

Mer pas formée, juste un clapot court d environ 1, 50 m, de quoi se faire une belle thalasso quoi.... ensuite passage d un cap, ou la houle rentre beaucoup plus fort, le pres tres moyen evidement, les vagues font beaucoup plus de terrain a courir en surface ( comme le contraste de faire du 4X4 et de rouler avec une berline sur autoroute ), et je ne parle pas du courant surface lié au vent.

Pour ceux qui se dirait que je suis fou, un grand mouillage pouvait m accueillir sous le vent à 15 milles ou la passe est facile d acces.

Alors bien sur, j avais un tourmentin gree sur l etai ( pas d enrouleur, chouette alors ), donc moins de poids dans les hauts, moins de toile dans les hauts, une forme de voile propre.
Ceci dit, je pense que meme un bateau avec enrouleur et etai largable prevu a cet effet, le bateau aurai bien marché ( centre de voilure plus rapproché du centre de derive ).
Ce jour là j aurai aprecié aussi d avoir un troisieme ris ( en encore, ma gv est toute petite, mais surement utile quand c est beuacoup plus fort )
Je ne suis pas trop partit au tas ( chariot choqué, voile legerement choqué, juste un appuis pour faire du pres quoi, d ailleurs, ca m a fait repensé a la theorie de Gérard sur le chariot de gv, d ailleurs, si tu passes encore par là, bonjour Gérard !), juste le winch a fait un petit plouf une fois, le liston aussi une ou deux fois sur une nav d une journée.

Point de vue secu : harnais acroché, VHF à portee de main, GSM pas loin, se deplacer à quatre pattes tout le temps, porte et capot d entree fermé ainsi que le coffre et le capot avant.
Deux personnes a terre prevenu de ma balade en solo et des conditions meteo( important en cas de pépin ) et maintenant, je me sens un peu plus pret à me faire bastoner par surprise en croisiere, et ca à mes yeux, c est capitale, le bateau est fiable, c est ce qu on peut en attendre non ?

Voila la petite precision,

18 mar. 2005
0

Depuis que je mle suis pris un onze en manche,
132 kmh enregistrés au sémaphore de Dieppe.
sur un edel VI livré de série avec seulement 2 bandes de ris et un tourmentin, je ne me pose même plus la question TMT ou pas TMT, c'est évidemment la première solution et sans état d'âme.

Evidemment, aujourd'hui, avec le rêve d'Antilles, je n'ai jamais pris plus de 8 établi et le n°2 suffit amplement. Je n'ai jamais non plus utilisé le 3è ris, mais il y est et quand j'aurai ma GV à refaire, il y aura au moins 3 ris.

La taille du bateau et son poids jouent énormément. Il ne me vient pas à l'idée de comparer.

Avant l'enrouleur, il fallait toute la garde robe pour faire la toile du temps : Gégêne léger, gégêne lourd, inter (avec ris) n°1 dit foc de route, n° 2 et TMT.

Aujourd'hui, je n'ai plus de léger, mais un gégêne lourd de 350gt sur enrouleur et je ne le roule que'à l'équivalent de l'inter.

Ensuite, je passe au n°2 sur étai largable avec le 2è ris.

AMHA, l'enrouleur évite d'affaler et d'envoyer un gros bout de torchon, mais c'est une erreur de l'employer comme outil de réduction important. On déforme très vite la voile d'autant qu'elle ne s'enroule pas réulièrement les 3/4 du temps selon la force du vent. De plus quand le vent monte, il est impossible de rouler sans choquer l'écoute suffisamment et bonjour les coutures qui claquent au vent.

Donc pour moi, ce n'est pas une histoire de règlement, mais une nécessité avec au moins du 500 fr et des écoutes frappées dessus en fixe.

19 mar. 2005
0

interressant
ton force 11, ca fait quel effet de se faire " branler " avec un tit bateau comme l' edel, ca serait sympa de nous pondre un tit article sur ton experience et tes etats d ames pendant ton epreuve !

19 mar. 2005
0

tourmentin et règlementation
Salut et merci a tous de vos contributions.

Bien sur , la conversation a directement dévié sur une comparaison tourmentin / enrouleur et bien sur l'avantage est au tourmentin... ( que des purs et durs ici, et ce n'est en rien péjoratif!)
...Ma problématique est différente... je suis un "navigateur du dimanche"...(pas péjoratif non plus). J'ai acheté un petit bateau (Challenger Junior , 6,50m) je navigue seul , sur les cotes de la méditerranée.Je n'ai pour l'instant pas de tourmentin, et je me suis apercu qu'il ne me couterait pas beaucoup plus cher de metrre un enrouleur plutot qu'acheter un tourmentin....sauf s'il faut que j'achete aussi un tourmentin, plus installer un etai larguable.... ext...
.... d'ou ma question sur la règlementation a laquelle Hubert a repodu.

Bon vent a tous .

Mistral.

19 mar. 2005
0

Hubert a effectivement bien répondu :
"Libre à chaque propriétaire d'évaluer ses pratiques, ses risques et de s'équiper en conséquence."

Donc si ton bateau se retrouve à la côte ou pire posé sur une digue suite à un coup de vent (orages cycloniques) qu'il y a deux trois fois par an dans les parages, ton assureur pourra rétorquer qu'il n'assure pas les frais de réparation car tu n'étais pas équipé en conséquence...

Et sans vouloir taquiner takari, les rafales ne rentrent pas en compte dans la mesure de la force du vent qui est sa moyenne pendant une heure.
Météo Consult fait une grave erreur en donnant ses buletins météo du style :
"vent de force 6 avec rafale à 8"
Météo France dira : "force 6 avec rafales à 40 Nds...
Ce qui n'enlève rien à la difficulté de gérer la situation tout en alimentant les conversations de bistrot...

19 mar. 2005
0

assurances
&gt ton assureur pourra rétorquer qu'il n'assure pas les frais de réparation car tu n'étais pas équipé en conséquence...

Ca, je sais pas. Il est tout à fait possible d'être assuré pour les erreurs d'appréciation qu'on peut faire.

Si je recule tout seul ma voiture dans un arbre et que je suis assuré tous risques, l'assurance me rembourse le pare-chocs. Si je me plante dans une manoeuvre et que j'emboutis le ponton, l'assurance me rembourse le gelcoat. Si je tire sur le bateau comme un bourrin dans du vent frais et que je démâte, l'assurance me rembourse le gréement. Moyennant vétusté, franchise, etc... Et parfois en se faisant tirer l'oreille. Et en tentant de faire rentrer le problème dans un cas d'exclusion.

Une exclusion classique est la non-conformité réglementaire, ce qui ne sera plus un problème maintenant. Mais y a-t-il des exclusions se rapportant à la mauvaise évaluation du risque et des équipements de sécurité? A chacun de lire son contrat...

19 mar. 2005
0

l interet des interventions
etait ( je pense ) de convaincre qu un tourmentin etait indispensable ( meme si il restera surement longtemps dans son sac ) par rapport a genois sur enrouleur.
Surtout en solo sur un tit boat ( beaucoup moins capable de bien naviguer dans la brafougne ), m enfin, ce n est que mon avis.

Pour repondre a attalia, je ne me base pas sur des moyennes mais sur ce qu il se passe sur le moment.
C est un peu si la meteo me prevoyait un force 4, que je commence par petole et que je finisse avec un 8 ( c est vraiment pour imager .... )

Pour l assurance, je me suis meme pas posé la question, je suis en tiers minimum ( meme pas regate )......

20 mar. 2005
0

en parlant de moyenne
si tu vas de Lyon à Marseille en 3 h 20' avec des pointes à 140 Km/h, tu n'auras fait que du 100 de moyenne...

Le vent c'est un peu pareil, il y a une différence entre 35 Nds établi (ça descend jamais en dessous) et 25 Nds établi avec des rafales à 35.

Ce n'est pas une rafale de 35 Nds qui fait un force 8 :-)

Et comme je le dis plus haut, ça alimente les conversations de bistrot ! :-D
Et le prochain coup c'est ma tournée... :-p

20 mar. 2005
0

bien sûr
Mais si une rafale à 35 Nds casse ton mât...

... un force 8 pourrait cassé ton bateau !!!

0

meffions nous
quand meme des rafales a 35 n et des forces 8 la mer m'a rendu modeste

0

par contre
une rafale peut casser ton mat

20 mar. 2005
0

pardon
casser avec e r ...

20 mar. 2005
0

comme promis je paye ma tournée...

Mais je n'arrive plus à savoir si la force du vent est sa moyenne pendant une heure ou pendant dix minutes, cela mesuré à 10 m au dessus du sol.

Donc la force du vent en général n'est pas la mesure du vent apparent que donne l'anémo fixé en tête de mât, surtout au moment où le bateau se redresse après un départ au lof dans une rafale...

20 mar. 2005
0

en navigation cotière
qui a utilisé un fois son TMT ?
qui aurait pu l'utiliser ?
(cad le hisser à la place du genois sur étai volant)

20 mar. 2005
0

Je n'ai jamais eu
d'anémomètre, ce qui m'a probablement évité quelques fois d'avoir peur, par contre j'ai un tourmentin, et il m'a servi, ce qui parait logique puisque je n'ai pas d'enrouleur... :-)

20 mar. 2005
0

tourmentin amélioré
Je me souviens, lors d'une traversée St Bart- Florès m'être résolu, pour que mon tourmentin qui battait comme un diable n'explose pas, l'avoir tangonné (ça m'a pris une bonne heure, mais après c'était le bonheur, le bateau filait ses sept noeuds de moyenne et 15 ou 20 noeuds dans les surfs (un Gib Sea 33!)la barre vibrait comme une moto et la moustache blanche jaillissait en permanence le long du bateau. Bon, il faut dire que c'était en mars dans l'Atlantique Nord...Pas très prudent et à ne jamais refaire.

21 mar. 2005
0

Info ou intox ?
Vu dans le catalogue général Plastimo 2005
.. à la page 176, (voiles gros temps )dans le milieu de la page , un encardré avec le texte suivant: " Le tourmentin fait partie de l'armement obligatoire de sécurité de la 1ère à la 5ème catégorie de navigation ".
Bon comme il n'y a plus que 2 catégories, on peut imaginer que ce texte n'est plus d'actualité....
Bon vent a tous.

22 mar. 2005
0

Météo prévisible ou non...
Sur ce plan, j'ai la chance de naviguer en Manche en solitaire la plupart du temps avec mon Ecume de Mer, mais il y a d'autres difficultés!
Génois sur enrouleur et TMT à bord. Le problème est que, sans étai largable, le TMT est en fait inutilisable correctement.
Les prévisions météo étant fiables à 24 ou 48heures, j'évite de m'engager dans des situations qui risqueraient de poser problème.
En Méditerranée, il est évident que je ferais les frais d'un étai largable pour pouvoir envoyer ce fameux TMT.
Mon génois ayant été fabriqué avec un système de rattrapage de creux bien étudié conserve une forme satisfaisante même partiellement enroulé.
Une réserve toutefois sur les prévisions en Manche : l'an dernier, au terme d'une traite Boulogne/Dieppe au moteur faute de vent, j'ai été confronté à un grain blanc en début de soirée à 3/4 de milles de la jetée de Dieppe.
Pendant quelques minutes, j'ai eu droit à un vent que j'estime à 40N environ. Toutes les voiles étant enroulées ou ferlées, je n'ai eu rien d'autre à faire qu'à maintenir le bateau face au vent. Si j'avais été sous voiles, je n'aurais jamais eu le temps de gréer le TMT.
Donc en fait, lorsque je suis confronté àun grain orageux, j'enroule plus ou moins le génois, ce qui prend quelques secondes alors qu'aller faire l'acrobate à l'avant pour envoyer le TMT serait risqué.

22 mar. 2005
0

Le problème c'est la fiabilité des prévisions
Aujourd'hui, nous pouvons dire qu'elle est bonne à 48 heures dans 80% des cas. Dimanche en Manche est avec Django nous devions avoir 2 à 4 d'est. tous les modèles MF, Weatheronline, Met Office, Hambourg, la NOAA prévoyaient la même chose....nous avons eu pétole de chez pétole.

Par contre le 11 novembre 1977 en Manche le 11 a duré une douzaine d'heures et n'était pas prévu. Après coup, nous avons su qu'une petite dépression secondaire a été propulsée à la périphérie de la dépression principale centrée sur le nord de l'Ecosse et nous avons eu en résultante le synoptique de la principale + le synoptique de la secondaire + la vitesse de translation du centre d'action.

La semaine précédente, nous avions jugé préférable de laisser l'edel à Cowes par 7/8 annoncé et nous sommes revenus au portant comme une fleur sur un ovni 24. La même meteo étant annoncée, nous ne voulions pas laisser l'edel plus longtemps en face. Oui mais c'était sans compter sur l'imprévu.

26 mar. 2005
0

Comme j'aime bien la précision...
...voici les prévision de Weather on Line d'aujourd'hui.
www.weatheronline.co.uk[...]ail.htm

Wind Forecast: Gulf du Lion Region Local Time Sat Mar 26 Sun Mar 27 Mon Mar 28
a.m. SE 1-2 NW 4 NW 4

p.m. S 2 NW 4-5
(Gusts 37 mph) NW 4

Tonight S 2-3 NW 4 NW 3

C'est un tableau qui n'aime pas le copier coller, mais ce qui est intéressant c'est pour demain après midi :
NW 4-5 / gusts (rafales) 37 mph (noeuds)

Si je navigue demain je ne viendrai pas dire lundi que j'ai eu un force 8 hier après midi...

26 mar. 2005
0

erreur mon cher
in english, les mph ne sont pas des knots mais des miles terrestres par heure

KTS to MPH

www.disastercenter.com[...]ert.htm

26 mar. 2005
0

pas loin de 32...
et pour certain 32 Nds c'est force 7...

26 mar. 2005
0

sorry my dear
et autant pour moi...

C'est vrai que les anglais appellent nos noeuds des knots, j'aurai du faire gaffe...

Alors est-ce que 37 mph font environ 29 Knts ?

23 sept. 2005
0

La 1ère idée est souvent la bonne...
Après avoir ouvert en début de saison un sujet un peu polémique; après qu'environ 50% des avis soient pour l'enrouleur et environ a peu près autant contre.... j'ai tranché.
...Depuis 6 mois j'ai un enrouleur et j'en suis HEUREUX !
Bon vent a tous.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Baie de la madeleine - été 2013

Souvenir d'été

  • 4.5 (11)

Baie de la madeleine - été 2013

novembre 2021