tourmentin

BJ
quelle surface de tourmentin pour un 41 pieds?

cdt

L'équipage
26 août 2013
26 août 2013
1

A ma connaissance il n'y a pas de règle en la matière, à part celle des OSR (règles offshore) de l'ISAF : surface inférieure à 5% de I au carré (I = hauteur du triangle avant) et guindant inférieur à 65% de I. Pour un bateau de 41 pieds je dirais 8 ou 9 m2 ça paraît pas mal. A voir aussi avec la voilerie ils auront sûrement une idée là-dessus.

26 août 2013
0

Qui à déjà navigué avec ? Moi en 25 ans de plaisance on l'a jamais mis ...

26 août 2013
2

bonjour,

J'ai un 40 pieds, et un tourmentin de 6m², bien sagement emballé dans un coffre
Faut dire que c'est le même que celui que j'avais dans le coffre de mon ancien bateau, un 31 pieds
J'espère n'avoir jamais besoin de m'en servir !!!
Pour tout dire, je crois que j'aurai un peu la pétoche d'aller l'envoyer à l'avant sur l'étai largable, après avoir affalé ma trinquette...
Et plus les années passent... et plus ça me sera difficile !
frederic

26 août 2013
0

HS à la seconde réponse :pouce:

26 août 201326 août 2013
2

La seconde réponse ne répond pas à la question... ni la troisième...
Il y a deux façons de considérer le "tourmentin".
On peut vouloir avoir une très petite voile pour évoluer dans le gros temps, même au près. Cela permet d'avoir une voile plate qui fonctionne "mieux" que le sac qu'est devenu le génois très très réduit...
Ou bien, (mais l'un n'empêche pas l'autre) comme le disait Tabarly :
"J'ai toujours à bord truc indestructible et très petit, genre la partie renforcée en sur-épaisseurs du point d'écoute d'un immense génois, de façon à pouvoir, dans les pires conditions, garder une certaine vitesse en fuite..."

Compte tenu que, dans certaines conditions extrêmes, on ne peut plus rien envoyer du tout, le principe d'avoir (en plus de tout le reste) du blindé-minuscule est à encourager. Après, pour ce qui est de la taille... cela dépend du bateau, du lest... etc. Mais "trop petit" n'a jamais manqué !

26 août 2013
1

Pour être sorti par F6 et F7 une bonne vingtaine de fois en quatre ans, j'ai du envoyer deux fois le tourmentin, bien que mon foc soit arrisable.
J'étais bien content de l'avoir :)
Il mesure environ un cinquième du génois, un quart de la GV.
Pierre

26 août 2013
1

Mais oui, moi aussi en 30 ans de plaisance, je l'ai utilisé plusieurs fois ! Et même si on ne l'a jamais utilisé, ça ne veut pas dire qu'on n'aura jamais à l'utiliser.
Vu d'une autre manière que vouloir manoeuvrer dans le vent fort, c'est comme la ceinture de sécurité en voiture : Ce n'est pas parce qu'en 25 ans de voiture elle n'a jamais servi, qu'elle ne va pas servir au prochain carrefour... Après il y a ceux qui la mettent pour faire plaisir au gendarme, et ceux qui ont un tourmentin pour faire plaisir aux contrôleurs en mer.

26 août 2013
3

Ben disons que quand ça se muscle je déroule un peut de génoi, c'est un sac à patate certes mais largement suffisant pour se rentrer.
Et j'ai pas envie d'aller faire le guignole devant pour mettre le tourmentin quand c'est musclé.
Mais bon moi en cas de vents frais je ne sors que contraint et forcé ...

26 août 2013
0

@ Pilou 69,
tu veux dire surement que... tu enroules !!!

26 août 2013
0

Non car je ne sors jamais les voiles sauf en cas de gros temps ^^) . (effectivement lapsus... )

26 août 2013
0

l'étoile est une erreur, je voulais répondre à Pilou69
Oui, Guignol Guignol, je vous en prie ! je n'ai rien d'une marionnette quand je passe à l'avant ! Même qu'alors, je ressemble à Kersauson et Riguidel :)
Chacun trouve son plaisir où il veut, et le muscle ne me déplait pas, tant que je peux. Je n'aurais pas choisi un bateau sportif pour me trainer sans faire de sport.
Enfin, quand ça monte plus haut que frais, heureusement que mon tourmentin n'a pas un profil de génois enroulé !

26 août 2013
2

Sac à patates largement suffisant pour rentrer, peut-être, et largement suffisant pour flinguer le génois ...

Le génois, c'est bien, enroulé jusque max 1/3, après trinquette ou foc, après tourmentin.

Alors on peut traverser du mauvais temps en gardant un bateau qui répond bien et qui est manoeuvrant.

Et génois ouvert de quelques tours ... tu imagines si la bosse d'enrouleur venait à casser net? Très peu pour moi.

26 août 2013
1

Ici en mediterrannée la météo est capricieuse ; du coup je me suis parfois trouvé en mer par F6 F7 (plusieurs fois, même, je dirais...)
Très sincèrement, AMHA F6 ou F7 c'est bon pour envoyer une trinquette ; pas un tourmentin
En tout cas, F6 ou F7 à la trinquette, c'est très gérable (au tourmentin je sais pas, puisque je n'ai pas ressenti le besoin de le sortir)
Pour moi, un tourmentin c'est pour... après (F7 très prononcé, voir F8 et +)
Et ça (ouf) je n'ai pas encore connu... ailleurs qu'à l'abri
Cela dit, et c'est pour cela qu'il est important d'avoir un tourmentin à bord, c'est que, si un jour je suis dehors et que les conditions "pour l'envoyer" sont réunies... ne pas l'avoir n'arrangera rien... alors que l'avoir... pourra peut être m'aider à passer ce long moment de solitude ?
La question soulevée par Veurey est une bonne question, car le tourmentin fait parti des éléments de sécurité indispensables à bord
A l'époque j'avais acheté le mien chez Uship, qui n'avait que 3 tailles dispo...
www.uship.fr[...]fr.html
frederic

26 août 2013
0

Notez que le tourmentin peut aussi servir à établir, au mouillage, une sorte de "tape cul" (un peu comme peuvent faire les ketch avec l'artimon) :scie:

26 août 2013
0

C'est vrai, on a tous gardé "le sac enroulé" par vent fort au portant (par flemme). Mais dès qu'on veut remonter un peu ça change tout... Car l'endroit où l'on veut aller s'abriter n'est pas toujours sous le vent. Et combien d'entre nous se sont retrouvé en mer avec 7 ou 8... ou plus, sans l'avoir vraiment choisi ?

26 août 201326 août 2013
0

Question subsidiaire: un tourmentin sans étai largable (avec un enrouleur bien sûr), comment on fait???
Parce que c'est mon cas. Même si je ne fais principalement que la de la côtière, on ne sait jamais...
Je précise aussi que la pose de l'étai largable est prévue l'année prochaine. Mais en attendant...?
Précision aussi, je ne l'ai pas encore regardé pour voir s'il a un câble en guise de guindant.

26 août 2013
1

Le problème c'est après avoir installé la trinquette sur l'étai largeable d'aller la rentrer pour installler le tourmentin, faut pas trop attendre que les conditions de mer deviennent impossibles et dangereuses (plus que la force du vent)
C'est pas le tout d'avoir un tourmentin, je me suis toujours demandé si je serais encore capable d'aller faire le singe à l'avant pour remplacer la trinquette par cette voile l'age n'aidant pas.

Pour répondre à Amzerzo35 sans étai largeable il y a un système de sangle pour placer le tourmentin sur l'enrouleur, mais je pense que c'est moins efficace. Et justement en cotier s'il faut à tout prix s'éloigner de la côte contre le vent un tourmentin ça peut sauver le bateau et l'équipage.

26 août 2013
0

j'ai souvent mis mon tourmentin
impératif en hauturier

26 août 2013
0

comme vu sur un forum étranger, un tourmentin devrait être en toile hyper solide, de couleur vive (orange) avec bandes réfléchissantes ...

27 août 201327 août 2013
0

Amzerzo :
Cela fait longtemps que je me dis qu'on doit pouvoir installer un tourmentin équipé d'un solide câble acier dans son guindan, sans le monter sur un étai. Dans ce cas, c'est son câble de guindan bien étarqué qui lui sert d'étai. Je dis ça parce qu'il nous est arrivé à tous de constater que le guindan d'un foc était plus tendu que l'étai sur lequel il était monté, rendant celui-ci un peu mou et... inopérant.
Là, c'est fastoche : On peu naviguer à l'approche du gros temps avec le tourmentin déjà installé et solidement roulé au pied de mat, écoutes en place. Le moment venu, hop-la-boum ! en 10 secondes il est opérationnel !!!
Et pourquoi pas aussi pour petite trinquette ? Il faut, je pense dans ce cas, faire fabriquer les voiles spécialement... Mais le concept ne me déplaît pas. Bon, il est vrai, si la voile est un peu grande, qu'on risque d'avoir un problème en hissant, la voile n'étant pas tenue, elle partira en vrille si on n'est pas assez rapide. Mais pour un petit tourmentin, ça peut le faire...
Quand je fais des traversées (genre Corse) j'installe la trinquette bien ferlée le long des chandeliers avant, avec écoutes en place, de façon à n'avoir plus qu'à mettre l'étai largable et l'envoyer.

27 août 2013
0

bonjour,
Un tourmentin envoyé sans étai pourquoi pas sauf que cela ressemble fort à une voile sur emmagasineur.
L'envoie d'une telle voile n'est pas plus difficile que celui d'un spi, il faut la hisser le plus vite possible mais pour l'affalage ça se complique un peu.
C'est un peu ce qui est reproché au tourmentin double peaux type "stormbag", leur affalage n'est pas facile à un moment oú il y a encore trop de vent.
Jean-Charles

27 août 201327 août 2013
0

Tourmentin :

une fois sur un Muscadet en 72 je crois, coup de vent plus averses de neige

une autre fois ou j'aurais pu, du ? je garde un doute car même dans le mauvais temps il y a une gradation, entre 30 35 ou 40 c'est pas le même monde, hors en fuite ou quasi il faut aller vite pour ne pas etre rattrapé et peut être roule, le genoa enroulé, avec tambour bloque par une manille (@micmarin)

désolé je me cite mais ça me parait répondre au fil !
""
La cinquième nuit toutefois, le vent oscillait entre 34 et 40 nœuds apparents et nous faisions 7 nœuds avec un génois réduit à quasi rien ! Nous savions depuis 72 heures que nous serions rattrapés par cette dépression née dans le Midwest, nous recevions des infos météo par email plusieurs fois par 24 heures. Les emails provenaient alternativement de Milner retourné dans son Vermont et d’une amie australienne de Tom, le navigateur, ce qui permettait de ne jamais rester longtemps sans info compte tenu des décalages horaires. Tom dessinait avec amour les fronts sur la carte avec des flèches montrant leurs vitesse de déplacement mais il n’y avait pas d’options, partir au près tribord amures vers le sud ou bien au près bâbord amure vers le nord ? On ne va quand même pas se plaindre de faire de la route directe ! Après une courte réflexion, je renonçais à établir le tourmentin pourtant modifié à cet effet pour l’enrouleur par Etienne Giroire d’ATN à Miami . Je me contentais lâchement de bloquer le tambour avec une manille dans un trou prévu par Harken à cet effet. Mais cela nécessitait quand même de ramper à l’avant ce qui n’était pas du tout une partie de plaisir

""
en fait je l'ai à bord mais je ne le sortirai que pour faire du pres

27 août 201327 août 2013
0

J'ai utilisé le tourmentin une seule fois dans ma vie. C'était dans les années 80 avec mon paternel. Juste nous deux à bord, bateau très solide de 11m. Je devais avoir 14 ou 15 ans. Retour d'urgence Brighton-Calais parce que ma grand-mère se portait mal.

Les jours précédents, il y avait eu un 9 bft bien établi, et nous sommes parti avec un 8 bft bien établi. La mer était vraiment bien formée donc, vagues de 5-6m. Mais vent d'ouest-sud-ouest, donc portant. Au début, on était parti son GV seule avec 3 ris, mais le bateau allait trop vite à notre goût (surfs à plus de 10 nds). Et il était très difficile à tenir. Après une ou deux heures de nav, on a décidé d'affaler la GV et de continuer sous tourmentin seul. Le changement de voile a été assez épique. La GV ne voulait pas descendre. Et endrailler le tourmentin tout à l'avant dans des vagues de 5-6 m, c'est assez impressionnant.

Néanmoins, on y est arrivé et c'était le bon choix. Le bateau avançait à un bon 6 nds avec des surfs plus raisonnables à 8 nds. Et il était devenu bien plus facile à barrer. Le reste de la nav s'est déroulé sans histoire. On a eu juste un petit moment de stress quand on est passé sur les bancs de sables au milieu des TSS: les vagues sont alors montée jusque +/-8m.

27 août 2013
0

ah oui sur illusion , un yawl tout neuf en bois made in poland, pavillon américain, départ de camaret pour la corogne, apres 2 bonnes semaines d'attente, sans effte, octobre

tourmentin et un ris dans l'artimon, je crois, bien gité au pres avant de tourner à gauche

je me souviens d'avoir gréé le tourmentin en étant submergé à chaque vague, il fallait une pince pour fermer chaque manille, ce n'était pas de mousquetons

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (99)

mars 2021