Tour du monde : petit cata ou grand sloop ?

Bonjour à tous, je suis en train de chercher un bateau pour un tour complet en passant par les trois caps. Le tout sur un ou deux ans avec à priori de la piaule à un moment ou à un autre. Je n'ai jamais pris plus de 3 mètres de houle avec un petit cata de type lagoon 41. Pour les navigations possiblement difficiles comme pour Le Cap Horn par exemple, j'aimerais bien avoir vos avis.
Plutôt sloop de 50 pieds ou cata de 41 ?
Ps: navigation à deux voire solo.

Ma question, vous l'aurez compris depasse le marronnier habituel mono/cata.

Merci.

L'équipage
26 juil. 2020
26 juil. 2020
-1

Et , qu'est ce qui t amenes a envisager un tdm par les 3 caps ?


26 juil. 2020
1

C'est un projet que j'ai toujours eu. Il est temps maintenant de le réaliser.


26 juil. 202026 juil. 2020
26 juil. 2020
0

C'est étonnant comme question. La réponse parait tellement évidente. Comme tu n'as pas de bio sur ton profil et que tu es tout nouveau sur H&O, tu as déjà navigué?


26 juil. 2020
0

Oui, j'ai navigué de longues années sur mono et sur cata mais la réponse n'est pas si évidente pour moi. Bien sûr j'ai déjà ma petite idée, mais la confrontation peut etre intéressante.
Merci.


Surform:Confrontation sur le plan des idées et des expériences bien sur.·le 26 juil. 17:38
26 juil. 2020
-1

Si c'est la crise de la quarantaine , je comprends.
Vu la pandemie ce sera un tdm sans escale. Donc gros stockage .
Après, il y a des recits...
Un cata peut embarquer plusieurs combinaisons de survie et quelques survies .Ce qui est un avantage.
Je blague un peu mais c'est un sujet serieux.
Il y a eu un lagoon spécialement préparé pour. Je ne sais s'il y a eu des suites ? ??
En mono , c'est plus rassurant et tu vas trouver ici des infos sur les meilleurs choix.


tikipat:pas de suite pour le Lagon , grosse pub et petit prétexte pour pas le faire .... ·le 26 juil. 17:55
26 juil. 2020
1

Moi je prendrais un petit cata comme ça tu est tranquille au mouillage moins de roulis, vers le cap horn il y en a plein de petits mouillages vraiment sympa, et sur navily c'est assez complet comme road book. Sinon ne pas oublier de prendre une gaffe pour ramasser deux trois casiers péruviens. Ils ne s'en plaignent pas tant que tu leur offre quelques cigarettes.


tdm2023:Le cap Horn c'est pas le Pérou.·le 26 juil. 17:57
26 juil. 2020
0

Je recherche un so 52.2 en réalité, mais je me pose quand même quelques questions sur la gestion et la capacité d'un petit cata avec le programme que je me propose de faire. J'ai quand même fait environ 30000 miles sur petits catas dans de " bonnes" conditions. Je les connais très bien quand même...


Ness:Cela me semble un bon choix, bateau bien construit et confortable, sans être trop physique (enfin seul sur 15m cela reste un challenge mais selon ton physique c'est jouable). Une carène éprouvée de B. Farr qui passe bien dans la mer, sans fatiguer. Perso je partirai sur les versions "vintage" construites à la fin, au look plus moderne, et avec un lest profond. Après, un 44' pourrait aussi convenir, en étant plus manœuvrant..·le 28 juil. 09:56
26 juil. 2020
0

pour se casser la gueulle un cata dans les 41 p est bien ... mais bien par les alizées


26 juil. 202026 juil. 2020
0

Un Lagoon dans les mers du Sud. Ils ont l'air de calculer leur nav très méticuleusement.



[les sélections musicales sont en option mais peut être que ça aide :)]


Franck Bavaria:voila des videos qui me convertiraient au catamaran... qui tient vraiment bien la mer ·le 28 juil. 19:22
Franck Bavaria:je note en plus que c'est un Lagoon... pas un catana ou outremer...·le 28 juil. 19:24
26 juil. 2020
0

Ben, c'est surtout la gestion de la fatigue en solo...Après les très grosses mers avec un 410....je ne peux pas dire...

C'est au sujet d'une telle expérience que j'aimerai avoir de infos.
Merci.


oliviert:L'age est un gros facteur en ce qui concerne la fatigue nerveuse, qui se convertit en fatigue physique. Plus pernivieuse et moins recuperable. La simple physique, musculaire et sommeil,est gerable, cata ou mono. Meme avec un capitaine plus tres jeune. Mais la fatigue du bruit, des chocs, de la crainte associee, de la tension des la moindre survente( 10 a 15 grains la nuit de baja california a kiribati,3000nm , 20/30 par l'arriere du travers, c'edt epuisant de bruit, et de chocs. Un mono assez lourd bien equilibre, aurait ete un monde de calme en comparaison. En solo,ca depend du trajet. Mais je ne sortirai pas de l'autiroute panama, marquises, australie, malaisie. Apres, ca risque d'etre vraiment dur en terme de fenetre meteo. Et ce,apres au moins deux a trois ans de voyage. Passe le cap,. Namibie/ st helene/ bresil/ antilles , ca va. Mais, seul, se posent d'autres problemes. Donc c'est un long voyage, et si on veut le terminer, il faut etre realiste, et ne pas rever. Encore une foisa 30 ans, ce discours est inutile, a 50, il fait du sens, a 70 ,? Faisable seul, mais ne faire aucune impasse.·le 24 août 02:50
26 juil. 2020
0

Je connais cette vidéo qui reflète juste une navigation virile, mais rien d'extraordinaire. Je parle de.mer plus formée.


26 juil. 2020
0

Je sais pas si c'est à recommander, mais voilà exemple d'un passage du Cap Horn sur un cata anglais de 30 pieds, en famille de surcroît.

trove.nla.gov.au[...]4911257


libenter:Rehu Moana par les canaux de Patagonie et en famille aussi.·le 26 juil. 18:30
Surform:Ah oui!!! Mais là non. Lol·le 26 juil. 18:33
26 juil. 202026 juil. 2020
0

dans la traversée du pacifique je me suis bien fait brasser et parti qq fois en surf de ouf avec peu de voilure , alors dans les 50 ieme je donne pas cher ....


oliviert:Le probleme est moins de risquer sa vie que de laisser tomber le projet en cours de route: fatigue nerveuse, perte de motivation, casses multiples,craintes legitimes, conscience du caractere limite du reve( comportement a risque). C'est ,je le pense, du cote de l'abandon ,avec les consequences personelles et financieres associees , que reside le risque. Le pire est de continuer par orgueil, sans joie. Mais il s'agit d'un choix personnel et respectable. Si on n'engage que soi. Je me permets de commenter un peu par experience, un peu pour apporter des infos. Un projet, c'est un reve avec un plan.·le 24 août 02:59
26 juil. 2020
0

C’est sûr que TDM par les 3 caps en cata de 40 pieds, faut pas trop tenir à la vie...


26 juil. 2020
0

Ceux qui se sont fait brasser en allant en NZ ont souvent modifié leur pensée sur les avantages du cata.
J'ai le livre de chris White qui dessine et construit des catas ( usa) il preconise l ancre flottante.
Pas n importe laquelle.
En mono , je chercherais un materiau silencieux et une bonne isolation. Un truc bien éprouvé.
Que tout fonctionne , soit reparable et avec un back up surtout pour le pilote.
J'ai un ami qui as renoncé a cause de pilote hs . Son regulateur non éprouvé fonctionnait mal.
Plus le moral et malgre une super experience a abandonné.
Je crois que 43 " est facilement utilisable meme fatigué. 15 m ca veut dire du tissus a voile plus lourd a manipuler .
Et le choix , c'est vraiment un truc qui facilite le travail des pilotes avec safran( s) abouti (s).
Plutôt mou que ardent.


26 juil. 2020
0

Bonsoir Lolapo, je ne comprends pas bien à dernière phrase. Merci.


26 juil. 2020
0

la dernière phrase. Merci.


26 juil. 2020
0

Qui tienne son cap .
Pour cela , j'ai remarqué que les bateaux de course genre mini , class 40 ont leur quille de plus en plus en arriere.
Regarde le post sur le centurion 40 qui as des démêlés avec sa tenue de cap au portant.
J avais déjà remarqué cela sur 50 pieds pour tour du monde en solo.
J'ai lu sur l essai du dernier pogo mini qu il fallait tjs pousser la barre ds le petit temps et en ai deduit que c'est leffet recherché pour la tenue du pilote.
Les quilles longues track bien .
Quand je vois au large , en transat les voiliers bien bousculé par la houle parce qu'ils ne mettent pas la gv , je me dis que ce ne sont pas des voiliers hauturiers.
Une fois , je me suis dérouté pour savoir ce qu'il se passait.
Accident , tombé a l eau ??
Que sais je ?
C'était des retraités sur un hr.
J'en avais le mal de mer pour eux...


26 juil. 2020
1

Je ne connais pas les bateaux de serie.
Je m interrogerais sur la tenue du safran .
Pour moi , il faut un canote custom.
Ce n'est que mon opinion ...


26 juil. 2020
0

Merci pour tous ces avis. Je voudrais savoir si quelqu'un connait des 50 pieds avec une construction classique (membrures et varengues) comme le 52.2 des années 2000.
Merci.


26 juil. 2020
0

Tu parles bordé classique ??


27 juil. 2020
0

Non, polyester mais avec membrures et pas avec: moule/contre-moule.


27 juil. 2020
1

salut Surform
au dessus des 40N 35S tu dois rencontrer un cata croisière pour 100 monos, perso jamais vu un cata du côté d'Halifax ou du rio de la plata, plus haut plus bas et Pacifique il faut voir avec d'autres collègues heossiens, tu en tires les conclusions que tu veux !


oliviert:Halifax au 44 N, si.

La Nouvelle Ecosse est a 90 nm du Maine( Penobscott bayME a Yarmouth, NS). J'en suis encore immigrant ( Lunenburg, plus precisemment) Quoique non resident, maintenant. Le Nord de la Floride est au 27 N, NY, NY au 40 N et Halifax, NS, au 44. Je montais chaque annee pendant 5 ans avec mon snowgoose 37 des Bahamas , et redecendais a l'ete Indien, septembre . Aucun probleme, sauf le terrible brouillard du N J a Terre Neuve de juin a septembre. De 1982 a 2006, j'ai monte/ descen du cette cote Est Amerique du Nord. Que du bonheur, et tres facile. Homards, poissons et girolles.·le 24 août 03:13


27 juil. 2020
0

Hello ,
De memoire tu as eu un Sister ship qui avait envie d1 tdm en escales diverses. François heo blog
Il s'est fait construire son reve du cote de Vannes en sandwich.
Je l'ai aperçu aux Canaries .
Joli voilier sympa pour y piquer de bonnes idees. Aka 135 plan Lerouge.


27 juil. 2020
0

Ok, merci à tous pour ce premier tour d'horizon sur la question. Ca confirme mes impressions à savoir que je me vois déjà limite sur une transpacifique avec un petit cata même si ça doit passer quand même.


27 juil. 2020
0

Hello,
Ouais...je pense que j'aurais rejoint les Marquises sans trop de soucis sur mon petit cata.
Mais pas de retour en Europe prévu ensuite.
J'ai pu rencontrer à Trinidad et sur le Guadiana quelques couples sur cata(Leopard 39, Snowgoose 37...) rentrant d'un TDM, mais pas sur 2 ou 3 ans, et sans passer par le Horn, et ben, à priori, ça n'avait pas été une partie de plaisir...surtout dans l'Indien..
Le mono de 50 pieds me parait une bien meilleure option également...


oliviert:Absolument d'accord. Jusqu,en Asie du SE, Malaisie, Thailande ,c'est assez facile. Mais apres, on ne regrette plus d'avoir pris un bon mono. Un 40 pied solide et equilibre suffit largement.·le 24 août 03:16
27 juil. 2020
1

Salut sans hésiter un mono si tu veux te reposer de temps en temps dans la piaule ,sur un Cata et surtout un petit avec une olive sous les fesses tu fait un litre d huile tandis pierre


27 juil. 2020
0

C'est ça, même en uberman (sommeil polyphasique) j'ai finalement toujours été sur le qui-vive en cata, surtout quand ça commence a chauffer.


28 juil. 2020
1

bizarre mais,lagoon 41 et cap horn...y’a un intrus.


28 juil. 2020
0

Tout navigateur doit avoir envie de faire les trois caps or un catamaran ne peut pas faire les trois caps donc un catamaran n'est pas le bateau d'un navigateur.
C'est bien ce que vous voulez le dire ?
😉


28 juil. 2020
2

Je n’ai pas envie du tout de faire les trois cap mais chacun sont truc j ai dit si tu lis bien que à choisir je prendrais un mono genre first 51 autant se faire un peu plaisir à la barre je pense qu il part avec un équipage
Pour avoir fait fait trois tour du monde si le virus me laisse terminé le troisième deux en mono et un en Cata faut avouer que la vie sur un Cata est royal mais dans le gros temps je suis pas tranquille


tikipat:bravo , on devrait plus de demander du a ton expérience mais ici on s en fou .... ·le 28 juil. 20:44
28 juil. 2020
0

Si tu n'as jamais pris plus de 3 mètres de houle en cata, tu ne sais pas comment ce comporte un cata dans une grosse mer et ta capacité à gérer le stress que cela peut engendrer. Des surfs à 20 nds avec les étraves au raz de l'eau, il faut pouvoir gérer. Et vu la route que tu veux prendre, sans expérience en cata de grosse mer, je te déconseille fortement le cata dans ces mers (je suis pourtant un fervent défenseur des multicoques).
Dans ces coins là le multi pardonne moins qu'un monocoque et tous les marins même les coureurs les plus aguerris se sont fait peur.
Il faut un bateau fiable et sur lequel tu as entièrement confiance quand tu dors même avec 10-15 mètres de creux et 60nds établis.


28 juil. 2020
0

Oui, j'ai une expérience pro du cata sur des zones classiques. Pas vraiment plus de 3 mètres établis en effet, en revanche une fois du 17 nœuds (gps) à Gibraltar avec un lagoon 45 (convoyage) et une fois env. 70 nœuds de vent avec un 410 avec speedo à 13 noeuds et un anemo à 57nds en charter sous le vent ( enfin à l'ouest) de ste Lucie.
Une maigre expérience en fait. Je voudrais bien des témoignages sérieux avec des gens sérieux qui on bien ramassé avec ce genre d'unité.
Pour l'instant, je note deux ou trois personnes qui ont contribué à faire avancer le fil comme le post sur la traversée du Pacifique et l'article du journal. Merci quand même a ceux qui donnent des conseils sans en avoir l'expérience, l'important n'est-t-il pas de participer? 🙂


tangnard:Je n'avais pas vu qu'il fallait étaler son CV nautique pour répondre, mais rassure toi, j'ai déjà pris cher en multi et beaucoup plus de 3 mètres de creux et dépasser plusieurs fois les 20 nds.·le 28 juil. 18:08
libenter:A défaut de m'exprimer , ai je l'autorisation de lire?·le 29 juil. 09:09
28 juil. 2020
0

Sur mon précédent bateau, Catana 48, des vitesses de 14-15 nœuds étaient courantes avec un peu de vent. J'ai remonté une fois toute la côte de Balagne à 16 nœuds sous un orage avec vent à 40 nœuds, sous 3 ris, le bateau était tout à fait stable sous pilote. Mon record : un surf à 21,6 nœuds au sud de la Grèce, les creux devaient bien faire 4 m. Il faut quand même bien tenir la bête à ces moments-là mais le bateau était vraiment taillé pour. Je n'aurais pas fait le Horn avec, cependant !


oliviert:Sans etre trop critique, j'espere, on n'entend pas ce genre de discours sur les quais en Afrique du sud, parmi les gens, souvent 50/70, qui terminent leur premier ou deuxieme TDM. Securite, fiabilite,confort, rangements, etc... Ils discutent de ca. Jamais de vitesse, de performances etc... Mais il y a un age pour tout.·le 23 août 17:44
28 juil. 2020
0

Merci, ça c'est intéressant. Catana 48....joli morceau et belle qualité... je me suis même laissé dire qu'on pourrait peut-être leur faire lever la patte...J'ai travaillé un petit peu chez Catana, mais je n'ai pas cette expérience. Je me souviens d'une collègue sur un Catana dans les 40 pieds qui me lâchait alors que j'étais sur lagoon 57...
En tout état de cause même avec cette unité là, pas de passage de Drake. Ca laisse rêveur quand aux qualités marines que l'on attribue véritablement aux catas en général...


tangnard:Le souci c'est que la plupart des catas sont concus pour la location, pas pour naviguer. Les Dazcat, Lerouge, Lusher, Danson eux sont des catas marins fait pour traiter la route et être serein en haute mer. ·le 28 juil. 20:52
28 juil. 2020
0

Il y avait a puerto Montt un gros cata de 15 m ? L équipage avait tiré des bords depuis panama.
Quelques problèmes de structures.
Mais si c'est juste un tour du cap horn qui t intéresses .
C'est une solution.
T attends les bonnes conditions apres t être ballade ds les canaux.


28 juil. 2020
0

Prend un cata lerouge, c'est un peu plus spartiate, et encore, mais ca passe partout et plus vite.
Avec mon rackam 33, la vitesse permet de se sortir de situation foireuse, car a 10 kts de moyenne au portant, on voit la vie autrement,...


tangnard:J'adore nos catas de 10 mètres lerouge et je suis super en confiance sur mon cata en solo dans le programme croisière semi-hauturiere ou même une transatlantique, mais soyons raisonnable pas pour ce genre de navigation. ·le 28 juil. 20:45
28 juil. 2020
0

Salut Surform,

Quand souhaites-tu partir ? Pour combien de temps ? Finances tu le bateau seul ? Quelles sont tes motivations pour partir, celles sur la route, et tes intérets en route ? Le mythe des 3 caps et du TDM? le voyage/aventure ? La vie sur un bateau ? Peche ? Plongée ? Découverte du monde ?
En partie solo. OK, mais sinon, avec qui ?
Raconte un peu... merci


28 juil. 2020
0

Oui, bonjour, les motivations sont multiples et personnelles. Ca serait pour un départ "hiver 2021". Deux à trois ans en couple (ma femme aime la mer, tient bien la mer après quelques jours) mais mis à part 3 convoyages sur Malte, Engleterre, Turquie sur lesquels je l'avais embarqué elle ne sait pas naviguer. C'est pour ça que je parle de solo. Financement perso.🙂


28 juil. 2020
0
29 juil. 2020
0

Voici un Cata qui serait explicitement conçu pour naviguer par tous les océans :
www.garciayachts.com[...]amaran/

Mais il fait 52 pieds, pas 41.

Peut être il y a des propriétaires sur le forum qui pourraient nous faire un retour d'expérience ? :)


Crazy Cat :Je crois que le premier Explocat n'est pas encore livré. Il n'y aura donc pas de retour de "propriétaires". Par contre il est actuellement à l'eau à Cherbourg et fait des essais il me semble.·le 30 juil. 13:36
30 juil. 2020
0

Bonjour j'ai un oncle qui il y a quelques années est parti en Antarctique avec son voilier il s'agissait d'un via 52 en aluminium d'après ce qu'il m'a dit la navigation dans les glaces avec un catamaran et extrêmement dangereuse en effet dans certains mouillage de l'hémisphère sud des glaces peuvent dériver dans la nuit et prendre en tenaille le bateau seul un monocoque robuste avec une coque bien ronde permet de se sortir d'une telle situation cependant il me semble tout à fait possible de naviguer en terre de feu par exemple en évitant absolument de se trouver dans des zones de glace le problème de ce genre de région au niveau de la météorologie et le phénomène appeler Willy way il s'agit de rafales de vent extrêmement puissante de l'ordre de plus de 120 kilomètres à l'heure qui surgissent sans prévenir naviguer avec un multicoque dans ses régions impose la plus grande prudence il s'agit de phénomènes présents dans les canaux de Patagonie pour ma part j'ai un peu le même projet que toi je fais en ce moment construire mon catamaran dans le but de navigation trans océanique tropical si tu étais intéressé je peux t'envoyer quelques documents de ce qui se fait chez le constructeur que j'ai retenu c'est catamaran sont construits à l'unité et personnaliser en fonction des besoins du client nous pouvons en discuter en message privé si tu le désires bien cordialement et bonne continuation à toi


tikipat:Quel est le constructeur ?·le 30 juil. 12:48
tangnard:Un cata peut croiser un iceberg et même le toucher s'il est conçu assez solide. Un trimaran F31 l'a déjà fait avec juste un peu de kevlar sur l'étrave pour la renforcer. En cas d'emprisonnement dans la glace comme l'explique ton oncle ça c'est vraiment plus problématique et je pense que le cata a toutes les chances de se disloquer. Pour les Willy Way, je ne connais pas, mais dans les fjords en norvège, l'hiver il y a les vent catabatiques qui descendent des pente enneigées et froides. On pouvait passer de 5nds à 40nds avec une bascule de 180° sur moins de 20 mètres, mais on voit clairement les rafales sur l'eau, et on a le temps de prendre le ou les ris bien en avance. Il suffit de naviguer de jour et être attentif avec toujours une personne qui veille.·le 30 juil. 13:51
30 juil. 2020
0

Merci pour ce retour d'expérience très intéressant, mais je me dirige sur un monocoque et de plus mon budget n'est absolument pas en phase avec la construction ou même un bateau neuf.
En effet sur le marché du mono d' occasion, on trouve actuellement des perles car il y a une désaffection pour ces bateaux. Il semble aussi que dans quelques temps, il y ait des affaires en or sur le marché. Amicalement.


30 juil. 2020
0

Là , il faut reviser vos classiques. Catas en antartique ,genre wharam en bois il y en a eu au moins 1. Et certainement d'autres. Mais celui dont je parle , son skipper est en fer , et bien trempé. ..


30 juil. 2020
1

la il faut etre motivé sur un wharran en antartique


30 juil. 2020
0

Ou avec le gros 63' et 2 belles allemandes pour te tenir chaud fr.wikipedia.org[...]Wharram ;-)


tikipat:il n a pas etait en antartic avec ....·le 30 juil. 23:03
ED850:Non, mais quitte à aller en Antarctique avec un wharram, autant avoir 2 belles allemandes 😉·le 30 juil. 23:17
Quizas:ED850: tu veux dire avec 2 Deutz diesel 50cv ? c'est clair c'est plus sur !·le 31 juil. 01:13
30 juil. 2020
0

Les skippers en acier, j'en ai connu. Ils ont assez vite rouillé puis ont très vite coulé...un classique 🙂.


31 juil. 2020
0

En plus d être super navigateur est constructeur de ses canotes ,c'est peter Hill
Il est tout simplement tres au dessus du lot mais tres humble.
Je l'avais rencontré.


Tupperware :Je ne pense pas que c'est un wharram. ·le 02 sept. 11:34
Tupperware :Mais c'est toi qui avait donné l'info :-) www.hisse-et-oh.com[...]-jongue ·le 02 sept. 11:40
31 juil. 2020
0

Des suisses y sont allés , en Antarctique libellule


macadok:Magnifique !! 👍·le 23 août 09:21
31 juil. 2020
0

Merci pour l'information, je ne le connais pas, de toute évidence, c'est une pointure...


23 août 2020
5

Pas une seconde d'hesitation: bon monocoque.
Apres 40 ans de vie a bord, 7 bateaux, 5 traversees atlantique, un tour du monde, en cata 45' FP( tres solide), j'ai vu en 6 mois au Cap( Afrique Sud), beaucoup de bateaux TDM.
Que ce soit pour les ancres, les conseils, ou le type de bateau, on apprend avec des gens qui naviguent beaucoup, et ont essaye differents types de voiliers dans des endroits tres differents.
La grande majorite des voiliers sont des monos.
Pourquoi grand?
Pas la peine.
Inutile et couteux.
De 40 a 50 pieds( avant grands,maintenant moyens), il existe de tres bons bateaux monocoque ( fiabilite/ qualite structure et systemes, confort donc securite,facilite, rangements, TE modeste ,6 pieds , 1,85 mt max ,vitesse et cap tres accessoires , sauf tres mauvais plans,rares).
Le cata est parfait aux Antilles,tour Atlantique,voire Pacifique , pour un equipage jeune, moins de 60🙄, avec une bonne CB, mais est, pour moi, un engin fatiguant a long terme , des annees plus tard, un ou deux oceans plus loin.
Un bon mono de 12/15 t, et vous dormirez mieux, arriverez moins fatigue, et aurez toujours assez de volume et de surface pour vous occuper.


23 août 2020
0

pour moi sans hésiter un bon cata de mer , genre un Lerouge , pas de gite , de roulis donc moins de fatigue , bon volune a l escale , rapide les traversées donc moins de temps en mer . bref plus de mono pour moi


23 août 2020
0

Je ne sais pas si ma reponse a ete enregistree.
Je donnais une experience de 40 ans de vie a bord, 7 bateaux, dont 2 catas( 100 000 miles en cata).
On peut tout faire sur n'importe quoi.
On peut rouler avec des pneus lisses sans accident pendant tres longtemps.
Mais si on compte avec l'experience des autres, on s'arrete comme moi, et d'autres, au Cap, et on voit passer la charette de l'annee en TDM.
Peut etre entre 50 et 100 bateaux.
J'ai vu 3 catas, dont le mien.
Qui vevigue pepere, a 70 ans, obsede de meteo, pas de vitesse.
Jamais, sauf de rares ecxites, je n'ai entendu d'equipages parler de vitesse.
Et apres 5 traversees Atlantique , un TDM sans ennui, tres bon Casamance FP, je reviens avec soulagement a un bon, solide, confortable mono.
Donc si Panama, et la suite dans les Alizes , sans contraintes de temps( timing planning = casse),
Un cata peut le faire, evidemment , mais bonjour la fatigue, surtout nerveuse.
Ca cogne, ca fait du bruit, ca donne une impression d'urgence , des que ca devient un peu dur.
Les 3/4 du voyage en TDM alizes se
retrouvent en Mers croisees.
J'ai tout essaye ,sur mon cata pas surcharge, et, venant de la mer de Cortez,mexico, j'ai plonge de suite aux iles de la ligne, kiribati, certain que le cata etait fendu dans tous les sens.
Évidemment non, mais cette crainte de casser, je ne l'ai jamais connue sur mes monos.
Afrique, Amerique sud et nord.
Donc pour un TDM par les caps: mono, sans un gramme d'hesitation.
Si on pense securite, pas exploit ou pire.
Pensez aussi a la revente et a la fatigue structurelle des catas dans des mers difficiles.
Enfin, pourquoi in gros mono?
40/50 pieds, 12/15 t, bien construit.
Et vous dorlirez mieux la nuit, donc plus de securite.
IMHO disent les anglos saxons,: a mon humble avis.


23 août 2020
0

C est pour ça que je dis un bon cata , bien construit , un vrai plan pour la mer ( genre Lerouge car je connais bien cet archi et ses catas ) évidament si tu veux partir sur un Bali ou un lagon qui pése un poids de ouf c est pas bon ... un bon cata doit étre léger , la nacelle a mini 80 cm au dessus de l eau et fait pour la mer , pas pour la location ...


23 août 2020
2

Bonjour,
rares sont les skippers qui ne pensent pas que leur bateau est un vrai bateau de mer.
Ayant connu au Bresil voici deux ans des participants de la course et rally celebrant la viree de 1968, ils dont partis sur des Jeanneau et des Benetteau.
Souvent entre 50 et 70 ans.
Hommes et femmes.
ils ont faut les 3 caps sans gros ennuis.
Les rares qui n'ont pas continue, d'apres mes renseignements, l'ont fait pour des raisons de fatigue psychique et motivation) fatigue.
De meme pour pas mal de TDM abortes.

Ce qui veut dire, on mon avis, que les monos sont intrinsequement mieux dessines pour ce genre de voyage.
Moins fatiguants, donc avec un element de securite supplementaire tres important.
Moins de temps sur l'eau?
Premierement , j'aime etre en mer.
Certains endroits sont si pourris(RSA), si vite, que la vitesse ne vous aidera pas.
Mais surtout un bon mono ne vous met pas, en etat de " course continuelle".
Tout evidemment depend de votre etat d'esprit.
Et de ce qui vous fait naviguer.
Il n'a aucun jugement de valeur, mais si on met pas mal de criteres dans le processus de choix, la balance penche pour les monos, ce que les statistiques prouvent sans appel.

Etant un homme avec ses forces et ses faiblesses, je trouve que ces engins,multi de croisiere, meme tres bons, fatiguent le bonhomme, sur le long terme, et que de toutes facons, ils demandent une attention de tous les instants.
En equipage reduit, apres des annees, et peut etre 200 000 miles de bourlingue, j'en ai simplement marre de me faire secouer.
Un mono berce.
Et , de surcroit,mon budget depend d'une retraite SS tres tres modeste.
La vitesse se paie.
Et vraiment, etant enfin un peu adulte, je me demande pourquoi aller vite sur les oceans.
Je vous en prie, passez devant.
Cordialement.


23 août 2020
0

comme quoi il faut les deux , mono pour toi cata pour moi ayant marre du roulis . un cata coutera plus cher a taille égal qu un mono c est sur . mais je trouve bien moins fatiguant en mer un cata qu un mono


tikipat:d ailleurs je reconstruis un cata sur mes idées et dessiné par E.Lerouge de 40 pieds pour partir . ·le 23 août 19:17
23 août 2020
0

Pour moi (30 ans d'expérience en croisière côtière, mais jamais de grande croisière), je continue de regarder, de vous lire, d'étudier et d'expérimenter (en location).

Pour l'instant j'observe que la majorité des navigateurs en grande croisière (ceux qui publient quelque chose tout du moins) le font en cata. Et comme je ne vois pas paraitre beaucoup d'annonce de fortunes de mer sur catamaran, je me dit que au moins de ce point de vue là, c'est jouable.

Olivier, ton point de vue est une variante sur le thème du confort (tranquilité à bord), appuyé par une longue expérience, et influencé par des considérations personnelles ("j'aime être en mer") et budgétaires.

Dans mon projet, l'amirauté n'aime pas être en mer plus que nécessaire. Pour elle, le confort, c'est aussi d'arriver vite, si possible quand il reste encore des places au port ou au mouillage. C'est aussi de pouvoir poser son mug de café sur la table sans qu'il se renverse. En plus du reste largement discuté. Je rajouterai que le confort, c'est aussi pouvoir s'écarter rapidement d'un système météo dangereux (situation qui ne se produit jamais en côtier car dans ce cas je ne pars pas).

Dans nos expérimentations côtières, le bilan confort (au mouillage comme en navigation) reste en faveur du catamaran, même du point de vue tranquilité d'esprit. Mais peut-être est-ce l'inconscience de l'incompétent au deuxième stade de l'apprentissage? Néanmoins, ce point de vue semble partagé par de nombreux tour du mondistes.

Je continuerai à lire, à apprendre et à expérimenter avant le grand saut dans 4 ou 5 ans.


damienz:En 20 ans de nav entre 80N et 68S je n’ai pas la même vision. La majorité des tdm se font en monocoque. C’est vrai que le compte en banque des navigateurs en cata est globalement très très fourni avec souvent une chaîne YouTube. Ce sont des gens qui aiment se montrer. Le budget de voyage des quelques catamarans rencontrés dans le Pacifique est supérieur à celui de l’ensemble des monocoques naviguant sur la même route. Et en cata on se limite aux tropiques. Et comme on voyage léger on n’a pas de spare à bord et on va de Marina en Marina. Mais c’est vrai que sur les catas, c’est souvent la femme qui a fait le choix du voilier...·le 24 août 04:53
jdmuys:Dont acte. Merci pour ce témoignage, qui contribuera, comme les autres, à nourrir ma réflexion. ·le 24 août 06:10
damienz:Ceci dit je ne suis pas contre les cata. Un TS50 pour un TDM par les alizés est une très bonne option si tu aimes la vitesse et que tu peux te permettre l’entretien. Après je pense vraiment qu’il faut bien définir ton programme et tes priorités avant de faire le choix. Un cata a clairement des avantages en vitesse et en confort au mouillage.·le 24 août 07:08
tikipat:@damienz , quelle vison de ceux qui voyage sur un cata ... désolant ·le 24 août 07:30
23 août 2020
3

Rebonjour,
j'ai bien lu votre reponse.
La mienne etait centree sur differents criteres, le confort etant egalement un element de securite, souvent ignore.
Il est inutile de revenir sur les arguments mono/cata en navigation cotiere ou pour des petites croisieres..
Ceux relatifs a la longue croisiere et au TDM, Panama ou Horn, sont tres differents:
_ la fatigue nerveuse , et son corrolaire, la motivation, sont a prendre en compte.
Europe/ Panama est juste un hors d'oeuvre.
_ le cata a de nombreux avantages , que j'ai trouve importants:
1/ possibilite de reparer) carener loin d'un travellift, introuvable dans de nombreux pays.
2/ bien que pas reserve aux catas, le faible TE permet de trouver des trous a cyclones, et de se refugier dans de nombreux mouillages proteges par une barre,ou un hautfond, visiter rivieres et coins recules, les plus interessants a mes yeux.
Et puis il reste des endroits super ou un petit TE fait une grande difference: Bahamas, par ex.
_Generalement, on se sent moins en danger de tomber, et je pense que ce n'est pas qu'une impression.
_ plus de reserves, quoique le poids soit prohibitif.
Mais ou mettre facilement sur un mono,un compresseur de plongee , 4 bouteilles de propane de 9 kgs,3 mois mini automie propane loin de tout( US,Australiennes , les plus faciles a recharger autour du monde), pieces, petit atelier, etc...?
Sur un mono de 45 pieds c'est pas evident.
_ pas de roulis rythmique, mais beaucoup plus d'energie( carre de la vitesse et frequence) amortie par le bonhomme.
D'ou meme si pas ressentie, accumulation de fatigue.
_ sauf jeune equipage bien entraine, et encore, je suis sur que la tension nerveuse dans certaines traversees est beaucoup plus forte en cata.
Mer de Cortez/ Kiribati,Maldives ou Chagos/ Rodriguez, Seychelles ou Mada, Mada/ Mozambique, tour de la RSA, pour ne prendre que quelques exemples.
_ peu sendible dans l'atlantique ou les caraibes, mais la majorite des oceans recoivent deux a trois trains de vagues.
La hauteur sous nacelles, n'est pas le seul element limitant les chocs.
Ils sont tout simplement epuisants.
J'ai retrouve certaines equipieres sur des sites, elles cherchaint des embarquements: ONLY Monohull!
_La vitesse ne vous fera pas eviter des endroits pourris a la meteo tres surprenante( cote EST Afrique du Sud, avec depressions soudaines par exemple, pas celles venant de l'Atlantique,bien repertoriees.
Un abri tous les 150 nm, entree difficile, et courant de 3 a 4 nds contre vent .
_ pour les ports, on paie souvent 50 pour cent en plus en cata.
Maintenant en 8 ans de TDM, j'ai mouille presque tout le temps, sauf Afrique du sud( RSA), sans mouillage , ou Maroc, interdit.
Cuba, on demerde.
Dans beaucoup de pays, pas le choix, pas de marinas.
On peut aller de Panama a Terre Neuve, trajet que je connais bien, en mouillant tous les soirs.
Je terminerai( tant a dire) en me permettant d'infirmer votre impression de quote part cata/ mono sur un TDM.
Il y a :
_ceux qui parlent
de partir
_ ceux qui preparent et ne partent pas
_ ceux qui attendent une piece ou un equipier
_ tous ceux qui arretent en chemin( antilles, panama, marquises, Nouvelle caledonie, Australie, Malaisie)
Au passage des charettes annuelles de TDM au sud de la RSA, voici deux ans, pendant 6 mois a Simonstown, l'arret habituel des TDM, avec Capetown, j'ai vu de rares catas, dont le mien.
vi:Amel, HR, et les monos moins capes, Benetteau, etc...
Et je comprends pourquoi.
Mais,encore une fois, tout est tres subjectif, et tout depend de l'age du capitaine, nombre de miles,
motivation de l'equipage,budget exigencess femme/ equipiere .
Pour terminer
, Et ceci apres 7 bateaux, en vivant a bord depuis 1982: il n'y a aucun rapport entre la type de bateau, sa longueur, etc.. et le sentiment de liberte et de joie de son equipage.
Par contre, plus le bateau est cher, exigeant,complique, plus l'equipage passe sa vie a le reparer, attendre des pieces, et se fait assassiner par tous les "specialistes" rapaces qui les attendent.
Solution:Bateau simple, tout en double( pas la compagne),TOUT pouvoir reparer soi meme, sauf electronique, ( en double, surtout pilote et sondeur), sont des elements de paix et des aides precieuses pour aller loin et continuer.


mitch58:merci olivier , voila les reponses de quelqu’un qui sait de quoi il parle. des reponses claires. experiences sur 40 annees,de miles,de differents bateaux,de meteo,de lieux géographiques ... pour ma part je te lis,je t’ecoute et je me tais ....respect. et merci de partager ton expérience avec nous. mitch·le 24 août 15:10
pierre 2 the minimalist:Oliviert ,j'aime beaucoup ce que tu dis !·le 24 août 21:38
23 août 2020
0

il y a autant de boulot sur un mono qu un cata en maintenance , a part un moteur ( plus faible ) en plus le reste est pareil


23 août 2020
0

Je voudrais confirmer les propos d'Oliviert. Sur nos TdM, nous n'avons que très peu rencontré de catamarans au delà des Caraïbes. Un Wharram à Pago Pago et c'est tout. Ayant travaillé en charter sur un Kennex 445, j'ai apprécié l'espace et le confort au mouillage, par contre je trouvais les mouvements en mer plus durs que sur mon bateau monocoque lourd. Je me suis aussi fait peur quelque fois avec trop de toile au portant (comment je réduis la GV?). Comme lui, j'aime être au large. J'aime les grandes traversées et la vitesse ne prime pas pour moi le confort et la sérénité.Non, un cata, c'est pas mon kif.


23 août 2020
0

en quelle année ? , car maintenant beaucoup de multis autour du monde


ED850:Ah, on vieillit tous ;-), le dernier était il y a 25 ans. Néanmoins, l'an passé, Feroe/ecosse, pas vu un cata. On a passé quelques temps à Nouméa avant noël l'an passé il n'y a pas des masses de catas. Pareil en Guyane. Ni à Degrad des cannes ni à St laurent il n'y en avait. Par contre, Aux Antilles l'hiver d'avant, oui, beaucoup de catas de loc. ·le 23 août 22:56
tikipat:a Noumea peu de cata , tu as du mal voir ... ·le 24 août 07:20
tikipat:depuis 25 ans le choses ont ben changés sur l eau ·le 24 août 07:23
23 août 2020
0

Ídem au Brésil, la quasi totalité des bateaux voyageurs que j'ai croisé en 2017-2018 étaient des monocoques.


23 août 2020
0

Rien ne sert de débattre pour savoir qui a la plus grosse 😉La plaisance c'est de la passion ! Et comme toutes passion chaqu'un prend son pied où il veut!🙋⛵⛵😷


24 août 202024 août 2020
0

petite catin ou grande saloop...
si tu aimes giter prends un sloop
si tu aimes rester a plat ..le cata.

les 2 font des tours du monde.


mitch58:je m’auto censure..nul 😠·le 24 août 15:52
24 août 2020
0

pour ceux qui ont fait de grandes routes de croisière on en revient toujours à la même constatation, à partir d'une certaine longitude et latitude sauf exception il n'y a plus de multi de voyage, que des monos , on en tire les conclusions que l'on veut ... ce sera peut-être différent en 2030


24 août 2020
0

@ tikipat
Le sujet est les 3 caps.
Je ne savais pas que tu comptais effectuer cette nav. avec ton nouveau cata ...


tikipat:Non , et je l ai bien indiqué , pas fait pour les 50 iéme , mais de la a dire qu un cata peut pas faire l ocean indien et pas passer le cap , beaucoup le font ·le 24 août 07:22
24 août 2020
0

Pour t’aider dans ton choix, imagine que tu es sur ton cata avec une houle de brise dans les mers du sud.

Tu as le vent bon plein et tu te fais des super surfs à plus de 15kts sur des belles vagues de 15m.

Soudain une risée te pousses plus vite que la vague et tu vas planter ton étrave dans la vague de devant. Là ta vague de surf passe sous le bateau et te fait sancir.

Ton cata se retrouve à l’envers dans une houle de 15m de creux et une eau à 4°C sans aucun espoir de pouvoir redresser le bateau.

Le monocoque a l’avantage de se redresser grâce à sa quille. C’est pour cette raison que les multis ont disparus de la Vendée Globe.


tikipat:il n y a jamais eue de multi dans le Vendée globle . ·le 24 août 12:36
juliusse:Déjà, +1 pour tikipat. Ensuite, sans aller dans les mers du Sud, imagine l'été dans le sud du Gascogne par petole avec une bonne houle de travers...·le 24 août 15:13
mitch58:excellent exemple,ca fait froid dans le dos ( pas uniquement a cause des 4° de la mer) . sans aller si loin,en méditerranée entre PSL et baleares ,2 h du matin pleine lune,un gros mistral (+ 35 kts app a 150° du vent) et une belle houle ,3 ris pris et une houle devenant de plus en plus pentue et deferlant sur le 1 er tiers, on filait a 11/12 kts et bcp plus en surf,2 geysers devant les etraves.. je n’avais jamais vecu cela.( je sais j’entends la moitié me dire que c’est du pipi de chat,qu’il font ça tous les matins pour se dérouiller les phalanges et s'aérer les neurones) entre rester trop droit ,depasser la vague sur laquelle on se trouvait et planter sur le dos de la precedente,ou rester un peu en travers,oui mais pas trop,a cause de la pente bien raide...partir en survitesse au lof sans pouvoir abattre et se retrouver travers a la vague. bref ,bien moins gros que ce ALEBA decrit,et bien deja la tu te fais pleins de scénarios et si ca tourne mal (sans jeux de mots) le mono finira par se redresser,lui.

cela dit ce ne sont pas les conditions que je recherche contrairement a l’auteur du sujet.·le 24 août 15:49


ALEBA:La golden Globe... Sorry pour les pointilleux. Alain Colas ca vous dit quelque-chose?·le 25 août 11:40
damienz:Il y avait bien un multi dans le Golden Globe (Teignmouth Électron) mais ce n’était pas Alain Colas le skipper. Il n’a jamais participé au Golden Globe. Teignmouth Electron n’a pas été plus loin que le Brésil mais le problème ne venait pas du bateau... Quitte à être pointilleux autant l’être jusqu’au bout. :-)·le 25 août 11:46
24 août 2020
0

Essayez les houles du pacifique Sud...


24 août 2020
0

Surform plus de débat, la solution :
Salt, un monocoque modulable en multicoque et vice et versa:

www.bateaux.com[...]ticoque


24 août 2020
1

Merci a ceux qui trouvent des infos utiles sur ce site.
Il n'est pas question d'avoir raison contre qui que ce soit.
J'ai fait ma part de betises, souvent lies a de vieux reves.
Etje n'ai jamais beaucoup ecouter les autres quand j'etais jeune.
Mais combien de projets mal commences et encore plus mal finis.
Alors que savoir n'est pas connaitre, et que connaitre ses limites est quand meme une des conditions des voyages termines sans histoires de vagues gigantesques ou de vents abominables.
Enfin, et nous n'en parlons pas, car c'est limite histoire personnelle: en couple, dans un projet a long terme, le pire edt presque toujours certain.
Je m'explique: une bonne equipe est indispensable, c.a.d. des valeurs proches, un but bien explique et completement partage, et une bonne dose d'humour.
Les projets qui echouent en route, le font, dans la majorite des cas, pour des raisons de demotivation d'un des deux membres de l'equipe.
Ce n'est pas une question de possibilites physiques ou intellectuelles, mais d'investissement et de bonne entente.
Lors des vacations BLU( presque indispensable) voici deja 3 ans ,entre Mada,Le mozambique,la RSA, sur 10 bateaux de toutes nationalites, 8 ou 9 des vacations( position, route, meteo) etaient assumees avec brio par la partie feminine des equipages, presque tous des couples.
C'est meme etonnant.
Par contre cel


24 août 2020
2

Suite et fin: par contre cela prouve , il me semble, que ces equipes, en fin de TDM , donc "reussi", etaient equilibrees et responsables, donc complementaires( gouts et partage taches) ET supplementaires (pour la partie NAV.)
Tout peut arriver ,mais en couple, les deux doivent pouvoir manier le bateau au cas ou.
Cela renforce motivation et securite.
Cela me semble surement un element plus importants que la vitesse, la tenue par 50 nds plus, les courbes de rappel en situation limite, presque inconnue si on est prudent et on choisit des routes avec attention.
Mais la aussi, il y toutes sortes de gens,et pas mal de skippers en "recherche" de sensations,compensations multiples,fantasmes, reves sans projet, ou pire projet sans reve , sans vrai plan.
Chacun sa vie.
Les marins se ressemblaient plus il y 50 ans.
Maintenant le clivage social terrien de retrouve de plus en plus dans la communaute voiliers.
Et, souvent en filigramme, un eventail des valeurs,moyens,motivations, plus large.
D'ou incomprehension souvent,ostracisme quelquesfois.
Et aussi de belles rencontres qui depassent ces differences, l'ego au placard pour un soir.
Pour moi un joli voyage est un voyage sans casse,donc tres prudent.
Avec de belles rencontres et des yeux ,des oreilles, un un coeur ouverts a l'escale.
Et laisser du temps au temps.


25 août 2020
0

nombre de prétendants a l’aventure devraient te lire.

je plussoie sur ton resumé,n’ayant pas de velléités ( vous connaissez la poussee velléique ..!c’est quand tu mets les voiles) a me frotter aux caprices d’eoles et neptune,je remets a plus tard si les conditions ne me conviennent pas ,prendre le temps ,ne pas se mettre des butees inaccessibles,rencontrer,decouvrir,partager...et plus si infinité ♾


25 août 2020
0

Oui c est comme ça sur l eau maintenant. Je l ai bien remarqué et souvent indiqué sur ce site. En 40 ans de voyage tout a bien changé pas dans le bon sens .


25 août 2020
1

Bonjour ,
Je ne change pas de categorie de discussion, bien que nous soyons assez loin du sujet cat/ mono.
Quoique...

Merci pour ce que tu ecris, sur mes digressions et quelques conseils pratiques, tres personnels.
Je crois, toutesfois, que les pretendants a l'aventure ne trouveront que des confirmations , et que les autres n'y verront que des ruminations de dinosaures en quete de reassurance, rires.
Il y a ceux qui recherchent des l
mouillages inconnus, et ceux qui recherchent des " traces" pour open CPN afin de ne pas prendre le moindre risque.
Voyage organises en partie, longue corde de Zorba le Grec..
Ca peut servir pour des passages scabreux, mais quand un jeune me dit"
: je veux des cartes justes( naivete dangereuse des qu'on va loin), ou " je ne mouille que la ou un autre a deja mouille", je me me
pose la question de ce qui reste des annees 70 , et de l'esprit d'aventure"( tres bon livre sur la question).
Il y a manifestement deux poles qui cohabitent sur l'eau, un , moins fortune, qui recherche un autre mode de vie et qui voyage sur sa l
Maison,depanne et apprend,pas le choix, la fonction creant l'organe, et ceux qui agissent , pensent, naviguent,dans les memes shemas que ceux de la societe qu'ils ne quittent pas un instant.
La encore, il y a moult exceptions, nuances et melanges. Radicaliser( ce qui ne veut pas dire reduire) les positions est souvent mal compris.
Pourtant, je pense que ce clivage est tres net.
Je demerde un max, a cote de bateaux tres beaux , occupes a telephoner sur irridium (tres bon marche , ah bon), la CB toute prete.
Est a dire que les seconds ont " trahi" quoique ce soit, ou sont des gens moins "sympas"?
Bien sur que non.
Il y a des fauches teigneux, beaucoup de solitaires renfermes et alcooliques, et des " dominants" adorables.
Reste que sur l'eau, le clivage social , la distanciation de valeurs et motivations, a impregne la communaute bateau, et que l'aventure est soit recuperee mediatiquement,prive par blog ou publique( si c'est pour la caisse de bord, parfait), soit percue comme ringarde, soit meme genante.
Les egos, les comparaisons, le paraitre, a pris une grande place depuis quelques decennies.
Le monde du bateau,a enormement change, mais il reste des gens simples, aventureux et ouverts,partout, heureusement.
Et s'ils savent prendre de la distance , humour, voire derision , parler de voyages et non pas d'experience( challenge, intermede,fantasme ), nous nous comprenons.
On ne change pas les gens.
Mais ceux qui iront loin ,reviendront encore plus differents.
Et souvent, le virus de " la manie deambulatoire", bien plus violent que le covid, les fera repartir pour un tour.
"Juste pour verifier", comme disait R Devos.


02 sept. 2020
0

Voilier ou cata pour autant que ton projet se réalise, c est bien.
Il y a un âge où l on réfléchit 🤔 trop, où les efforts sont trop grands, trop lourd.

Quand on devient seul même à deux, et que l autre ne veut plus ou pas.
Tout le monde a déjà rêvé d un tdm mais c est pas facile de quitter vraiment le sol pour voguer ailleurs vers un inconnu qui fascine et effraie aussi.
Alors on se prépare petit à petit si jamais cela arriverait,par hasard ! Et on voyage aussi dans le rêve, l expérience vécue des autres.
Ils en sont presque tous revenus ! Et nous racontent leurs beaux voyages.
Et on rêve encore un peu plus...
Continuez d écrire !


lolapo:Tu trouves que les blogs sont interessants ?? Hyper rare que je regarde. C'est plus un truc pour ceux resté à terre ( famille etc...)·le 04 sept. 19:48
04 sept. 2020
0

En route pour la Nelle Zélande, un grand Cata coulé en quelques heures par la rencontre avec un cétacé le mois dernier... l'équipage récupéré par un "long-liner" (palangrier) chinois, puis transféré sur un cargo et débarqué à Auckland, leur destination !

www.noonsite.com[...]amaran/

A méditer...


lolapo:A noter que c'est le cata qui a attaqué la baleine et non le contraire sur l'autre post d'attaque de killer whale.·le 04 sept. 19:41
matelot@19001:"La zone se trouvait dans le placard avant de la cabine principale, difficile d'accès de l'intérieur et également inaccessible de l'extérieur."

On construit quand même des bateaux sacrément mal foutus 😁·le 04 sept. 19:50


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

entretien carène mai 2020

Bricolages d'hiver

  • 4.5 (129)

entretien carène mai 2020

février 2020