Torqeedo hors bord électrique

Je construis un tri de 22 pied 500kg! J'ai pensé au Torqeedo 1003 LS comme moteur. Sur les catalogues et vidéos cela paraît parfait en dehors du prix total(chargeur, 2ème batterie, chargeur solaire) soit près de 3500 euros.
J'aime l'idée ecolo, l’absence de bruit, d'odeurs, et la légèreté, mais un ami m'avertit que des connaissances sont totalement déçu notamment en ce qui concerne la solidité et la corrosion en milieu marin Quelqu'un at-il une expérience objective à ce sujet?
Daniel de Wéoflaïf

L'équipage
09 avr. 2013
09 avr. 2013
0

Hello,
C'est également dans mes projets...au niveau budget,1700E pour le 1003,600E pour une batterie supplémentaire.
J'ai fait quelques recherches sur le forum,contacté quelques utilisateurs,que des réponses positives sur la fiabilité...
Il y aurait eu un souci sur un lot de batteries qui a été réglé par le fabricant...
Ton ami n'a qu'à te mettre en rapport avec ses "connaissances" déçues...suis preneur de toute info également!
Perso le choix est fait,je tenterai le coup...ça fait des années que je galère avec toutes sortes de petits moteurs thermiques(tondeuse,tronçonneuse,débroussailleuse...)j'ai envie d'essayer le système,une fois installé à bord...
Et puis,j'ai pas vu beaucoup de fils consacrés aux pannes d'un Torqueedo...contrairement à ceux consacrés aux thermiques! :-D

09 avr. 2013
0

Je n'ai pas pratiqué moi-même mais l'un des particpants à nos régates en avait un sur son Astus 20.2 (grosso modo, même gabarit que ton tri).

Puissance correcte sauf que contre le vent et avec de la mer, par exemple approche portuaire, vaut mieux économiser en remettant sous voile et en tirant des bords.
Je dirais que l'on se trouve dans une config proche d'un 2,5cv 4 temps.

Les embruns : malgré que le tri reste à plat, le moteur prend pas mal d'embruns. Et il a connu des difficultés de mise en marche.
Il n'a jamais refusé la remorque lancée par un thermique !

Bref, ayant moi même un petit tri, je suis dubitatif et préfère jongler avec mon 4cv ou mon 2.5 cv suivant le bassin de navigation et les conditions météo.

09 avr. 2013
0

Ah,petite précision importante...mon projet concerne une annexe de 3.20m! :heu:

09 avr. 2013
0

merci pour les précisions, j'espère encore d'autres avis si possible et puis mon tri n'est pas encore finit je viens seulement d'achever les flotteurs et bras de liaisons (en novembre passé) depuis, et avec cet hiver qui n'en finit pas ce n'est pas l'idéal pour travailler en composite
cheers,

10 avr. 2013
0

Bonjour, j'ai construit un cata de raid cotier d'environ 20'. J'ai un torqeedo et c'est le top. Ici, il y a parfois du vent et malgres le fardage de mes coques, le moteur a toujours répondu. Pour ce qui concerne la corrosion, pas de probleme particulier.

PS: je l'ai depuis 3ans.
André

10 avr. 2013
0

Après une expérience de 3 ans, à combien estime-tu l'autonomie réelle d'une batterie en condition d'utilisation moyenne (pas pépère mais pas extrème non plus)?

10 avr. 2013
1

Hello,
J'avais trouvé pas mal d'infos sur ce fil:
www.hisse-et-oh.com[...]ermique
Pour l'autonomie,la doc donne 3.30h à 2.5-3 noeuds.
Par contre,il faut prévoir 15h de charge pour la batterie,si complètement déchargée...d'où l'investissement éventuel,selon son utilisation,dans une 2ème batterie.

10 avr. 2013
0

L'autonomie tourne environ autour de 4h. Le système d'information grace au GPS est assez fiable. Pour la recharge c'est vrai que ça peut paraitre long, mais moi je branche la nuit et hop le matin c'est ok. De toute façon même avec une autonomie de moitie, je ne reviendrais jamais vers un thermique de 2 à 4 cv. Pour le gros cata que je suis entrain de construire et dont je construis aussi l'annexe, le moteur sera le torqeedo. L'electrique c'est génial, peu de bruit, pas d'odeur.
André

10 avr. 2013
0

folet,
J'avais réfléchi au moteur électrique pour Erendil, cata de 3 t qui navigue en med. J'ai bloqué sur la génération du courant électrique. Il aurait fallu un groupe de 4Kw pour l'alimentation.

Tu fais comment pour alimenter ? a moins que dans ton cas, le moteur électrique soit pour l'annexe ?

Jacques

10 avr. 2013
0

Hello,
A vérifier,mais le cruise 4.0 aurait besoin de 180Ah pour 3h d'autonomie à 4.5 noeuds,et 8h à 3 noeuds...dixit la doc!
www.torqeedo.com[...]-tonnes

10 avr. 2013
0

Oups,
Je n'ai pas du etre tres clair dans mon precedent mail. Donc oui, le torqeedo est prevu pour l'annexe qui est elle aussi un petit cata. Le gros cata (45' et quelques 10 tonnes) aura 2 moteurs termiques (pour le coup c'est surtout un pb de cout).
André

10 avr. 2013
0

Bonjour
je possède un petit bateau de 3m60 pour aller sur les lacs de Provence qui sont interdits de moteurs thermiques
j'ai eu pendant 10 ans un moteur minn-kota 45 lbs de poussé mais un peu lent pour mon bateau chargé avec 4/5 personnes + le pic nic et bazar de baignade
je l'ai remplacé par un Torqeedo 2.00 à barre franche avec batteries 24v ( 4 x 6v) 200 Ah
j'ai multiplié la vitesse par 3 ( au gps) et doublé l'autonomie par 2 .
6h d'autonomie à mi régime .
à fond il n'y a qu'1h30
le bateau + le moteur + les batteries (120kgs) + l'équipage + le bardat = 700 kgs
j'en suis super content mais je ne navigue pas en mer avec.
je suis un peu septique sur l'étanchéité au niveau de la barre , les commandes se raccordant sur la tête du moteur au moyen d'une prise RJ45.
JF

10 avr. 2013
0

Faut aller voir là,minute 3.42:

:mdr:

10 avr. 2013
0

oui bien sur l'autonomie, la puissance, la recharge et le temps de charge sont bien entendu des inconvénients mais après tout nous avons des voiliers et le moteur n'est en principe que pour les entrées et sorties de ports.
par contre mon expérience en moteur électrique peu apporter quelques conseils pour les grands voiliers du moins! Cô skipper pro j'ai traversé en 2010 avec un Lagoon 420 hybride, pas de vent durant cette période, j'ai fait le plein en Martinique, complété en Guadeloupe, puis refait le plein à St Martin (avec des bidons en plus) et du refaire les pleins à Florès aux Açores. J'ai remonté le Tage sous voiles car plus de fuel(et j'étais pas à l'aise parmis le traffic sans moulin)! CONCLUSION je n'avais encore jamais consommé autant de gasoi en transatl car le groupe électrogène qui chargeait les batteries buvait plus qu'un marin.... en guindaille !
lorqu'il y avait du zef je tentais de recharger sous voiles mais pas convainquant! D’autre part l'hors de ma circum sur mon canote, il y a eu des zones ou il est préférable d'avoir un bon moteur cfr les côtes du Venez, l'Indonésie, les remontées de fleuves ou les waterways, etc...! Maintenant je me construis un tri léger pour faire de la voile même avec peu de zef, et c'est vrais y en a marre du bruit des moteurs, de leurs puanteurs, et d'ouvrir le portefeuille pour le plus grand plaisir des pompistes, et les entretiens ou les réparations incontournables, la galère.

Bon revenons au Torqeedo. Pour recharger le Torqeedo quelqu'un a-t-il essayé le solaire?

10 avr. 2013
0

Perso je prévois de recharger la batterie via le convertisseur déjà installé à bord,il me semble que la puissance demandée est de 40W.Je prévois 400W de panneaux solaires pour charger les batteries de service(2X220Ah)
Je table sur 1h d'utilisation en moyenne par jour,donc environ 4h de charge...
Je préfererais,suivant l'usage,investir dans une 2ème batterie plutôt que dans le chargeur solaire(1000E quand même)qui ne me semble pas pratique à utiliser.
Voili-voila...

24 avr. 2013
1

Bonjour. Je pense qu'il est utile que votre HB électrique ait la même poussée qu'un moteur thermique de 4 à 6 CV, afin d'étaler un vent de face de 25-30 noeuds et la mer associée quand tu voudras sortir du port sans pouvoir t'écarter d'un chenal étroit, à marée basse par exemple. J'ai un cata type KL28 Trophée d'environ 800kg, le paramètre n'est pas le poids, c'est le fardage, le bateau est comme une feuille sur l'eau, le mat est immense comme la pression du vent sur le gréement, a fortiori si tu envoie la GV! Bonne réflexion.

05 juin 2013
0

J’utilise un moteur Torqeedo depuis plus de deux ans sur une annexe avec un panneau solaire. Ci-joint les tests que j’ai effectués en réel l’année dernière.
seasunstories.com[...]unware/

Cette année j’ai eu un problème d’oxydation de la prise de charge réparée de façon artisanale…
seasunstories.com[...]trique/
be Green get Blue - Bonne mer et bon vent

05 juin 2013
0

Hello,
Sympa, le retour...j'ai le mien depuis 1 gros mois, essais 2X par semaine sur l'Yonne, jusqu'à 4 noeuds de courant!
Le "coco" pousse quand même, au bout de 30mn d'utilisation, batterie autour de 70%, rechargée à bord en 4h...
Un copain est venu l'essayer...y a pas photo!
Par contre, je rentrerai la batterie+ colonne de direction au sec, le reste dehors sous housse...
Pour les occas...y en a de temps en temps...beaucoup moins que des thermiques! :alavotre:

05 juin 2013
0

en veux tu , en voilà : www.ebay.fr[...]3462292

06 juin 201306 juin 2013
0

je peux répondre à la dernière partie, et donc à la question posée, puisque je me sers tous les jours de mon torquedoo :
"J'aime l'idée ecolo, l’absence de bruit, d'odeurs, et la légèreté, mais un ami m'avertit que des connaissances sont totalement déçu notamment en ce qui concerne la solidité et la corrosion en milieu marin Quelqu'un at-il une expérience objective à ce sujet?"

Tout est en plastique sur le machin, le sel n'a aucune prise ... il faut m'expliquer ou ca ne tient pas le milieu marin moins qu'autre chose. Je me suis meme amusé à lui faire faire de l'apnée complet il y a deux jours, pour voir ... il n'a pas bronché d'un iota. je rince les connecteurs à l'eau claire et je les essuis de temps en temps, c'est le seul point peut etre un peu faible en effet mais je n'ai pas encore eu de soucis.Il faut se méfier des a priori et des "on-dit", la preuve, beaucoup parlent de ce moteur et n'en n'ont jamais utilisé.
L'autonomie est variable, correcte mais sans plus au taquet, et aux environ de 15 miles en y allant cool. L'autre jour nous étions 5 + annexe (environ 350 kg je pense), courant dans le pif et f6, il n'a pas bronché et l'autonomie m'a même surpris.
Je ne vois qu'un seul défaut : la charge lente. à partir de 50% de batterie restante, ca commence à prendre du temps. Je rentre souvent à 30% en y allant à fond, je mets en charge systématiquement vers 20h30 et à 7h30 le matin ca charge encore pour s'arreter peu de temps après. C'est objectif puisque je le vis chaque jour. si je vais cool, et qu'il reste 80% alors ca prend 3 ou 4 heures. Le bridage est interne à la batterie et c'est pénible.

02 août 2013
0

Hello,
Petit retour d'expérience...la batterie n'aime pas les fortes chaleurs...pas moyen de recharger!
Heureusement, depuis qu'on est en Manche, plus de soucis... :-D

02 août 201302 août 2013
0

Dis nous en plus Pat.!
je suis le sujet aussi.
:litjournal:

02 août 2013
0

Et ben...on a quitté notre Yonne sous 35° à l'hombre, et ça ne s'est rafraîchit qu'au Havre, il y a quelques jours...pas moyen de charger la "bête", par contre, la batterie ne perdait pas la charge existante.
D'après Torqueedo, la température était trop élevée...il y a eu plusieurs retours, parait-il, avec des symptômes parfois différents, mais le même résultat au final...
Tout est revenu à la normale, essai nickel dans la baie aujourd'hui...
Affaire à suivre, donc... :scie:

02 août 2013
0

Pas bon pour les tropiques, ça.......... :reflechi:

03 août 2013
0

Certains chargeur de lipo ont des sécurités de T°.
Me semble que le mien est réglé sur 53°, c'est vite arrivé en plein soleil.

04 août 2013
0

retour bis ...
un coup de calgon l'autre jour du moteur, il s'est mis en erreur. La chaleur peut etre, sinon je ne vois pas trop. Il m'a suffit de recalibrer le logiciel, après être rentré au bateau à la rame :-)
Autre point négatif : les plastiques de la partie poignée sont fragiles, j'ai cassé bêtement un morceau, que j'ai rafistolé.
Le reste en revanche est très solide,rien à dire.

Enfin, j'achète prochainement le panneau solaire pour la recharge constante et l'autonomie. Car si c'est très acceptable déjà avec la batterie et sans mettre la poignée en coin, il n’empêche que ca a des limites...

12 août 2013
0

Hello,
Même mésaventure hier, à la mise en route.marche AR,AV,message d'erreur(E 45,je crois).
J'ai juste débranché le connecteur, attendu 1 mn, rebranché, puis suis resté appuyé sur le contact de mise en route.
Tout s'est réinitialisé impec...du coup, toujours pas utilisé les rames...! :-D

16 août 201316 août 2013
0

torqueedo 1003L + tricat 22 +annexe nautiraid 190

puissance (poussée plutôt) : y'en a autant que les chaise moteur de mes embarcations peuvent en encaisser. A savoir l'équivalent d'un 2.5ch

autonomie : 1h à 1h30 sans trop se traîner, donc pas de quoi rentrer de tataouine sans un pet de vent. Ca reste un petit voilier, gaffe à la météo et aux horaires de marée...

fiabilité à l'usage : à coté des caprices démarrage et embrayage d'un petit 4T c'est juste parfait.

fiabilité au long court : pas assez de recul pour donner un avis.

qualité construction :
facile & bien pensé, mais ça demande de la délicatesse coté connectiques
éviter de talonner , l'embase en plastique fera fusible
ne pas laisser en plein soleil à longueur d'année : tellement facile à ranger n'importe où qu'il serait dommage de le ruiner avec les UV quand on ne s'en sert pas.

=> pour un dayboat léger à mon avis c'est idéal
- manœuvres de port et de mouillage simplismes
- stockage et transport sans odeurs, pas d'entretien sauf rincage à l'eau claire et occasionellement un coup de WD40 sur les connectiques exposées aux embruns.
- transbordement annexe / bateau : à peine 10kg le moteur sans batterie, y'a pas plus facile.

à propos de coups de chaud batterie : pour éviter ça j'utilise le câble rallonge 2m qui me permet de garder la batterie à l'abri dans le cockpit, voir dans la "descente" . Et au passage ça enlève 4kg de la chaise moteur.

fragilité poignée : pareil, câble 5m de rallonge et je stocke la barre là où elle ne prendra pas de coups. Et puis en solo ça permet, en particulier au mouillage, de manœuvrer le moteur depuis la poutre avant. c'est très pratique.

16 août 2013
0

je conseille d'investir (malgré le cout) dans le panneau solaire.
En y allant cool, mais assez pour remonter le vent léger, l'autonomie est infinie. Dès qu'on arrete le moteur, la charge s'enclenche (même temps que sur du 220v).
Bref, indispensable.

19 août 2013
0

Hello,
Je rejoins AL1 dans ses recommandations, je ne laisse ni la poignée, ni la batterie à poste quand je ne m'en sers pas.
Pour le coup de chaud, il suffit de mettre la batterie au frais quelques minutes, et elle accepte à nouveau la charge.
En arrivant sur la plage hier, j'ai dû toucher le sable avec l'hélice, en remontant le moteur, du coup, j'ai cassé la petite goupille à l'intérieur de l'hélice, du coup, elle n'embrayait plus...bon, on a pu rentrer quand même au bateau, à petite vitesse.
Je pense qu'il est bon de prévoir quelques clous à bord, et une bonne pince...ça permet de se dépanner...et quelques rondelles du bon diamètre également!
Bon, je démontage -remontage de l'ensemble prend 5 mn...avec une clef à douille de 17...
Au niveau autonomie, je pense que le bon compromis est de ne pas aller en dessous de 60% de charge, soit 40mn d'utilisation à 200W...ça permet de recharger en 5h environ. :scie:

10 jan. 2014
1

Bonjour
Pas du tout convaincu. Je prends la doc constructeur Cruise2.0 :
-On nous dit puissance propulsion 1120W equivalent thermique 5CV
Sachant que 1CV vaut 736W donc 3680 W. Depuis quand les Watts electriques seraient ils plus puissants que les Watts thermiques ?
En fait ce moteur propulse à 1120/736 = 1,5 CV
i
Tramontane dans le nez je ne remonte pas le chenal sur mon 6m.
i
-On nous dit puissance d'entrée 2000W .Sur 1h de d'utilisation voyons voir cela fait 20003600 = 7 200 000 joules/h
1A/h en 24V cela fait 1
24*3600 = 86400 joules.
Soit 7 200 000/ 86400 = 83 AH pour 1 h d'utilisation en 24V Sachant que les derniers AH on du mal à sortir de la batterie il faut mini une batterie de 100AH en 24V ( Batterie de camion) .
i
Le courant 83 A : Avec un courant pareil en courant continu Il faut prevoir des fils et des connexions balezes et bichonner les contacts.
Du 25 mmcarré est un minimum.
i
Sachant qu'une batterie qui ne sert pas ou prou viellie tres vite.......Hummmmm pas convaincu de cette solution pour secu d' une panne moteur.
Cordialement

26 avr. 2014
1

Hello,
Je remonte ce fil car j'ai trouvé l'origine de la coupure inopinée de mon Torqueedo lorsqu'on l'utilisait à plus de 50% de sa capacité, avec un message d'erreur correspondant à une alarme de sur-chauffe...
Il suffit, en fait, de décharger de temps en temps la batterie jusqu'à 0...et le problème disparait.
Test aujourd'hui...3 à bord(270kgs environ), à fond pendant 5 bonnes minutes, vitesse au GPS de 3.5 à 4.5 noeuds suivant le vent et la marée et rien à signaler.
Cela permet également de se rendre compte qu'il reste encore pas mal d'autonomie, même à o% de charge...une petite ultime réserve, au cas où! :heu:

30 jan. 2015
0

Bonjour,
Votre calcul n'est pas bon...
Les 1120 watts c'est la puissance de propulsion. Celle d'un moteur thermique de 5CV correspond à 995 watts.
C'est ce qui reste après toutes les pertes....
Les moteurs Cruise sont vendu avec l'ensemble du câblage... Et c'est pas une batterie de camion (= batterie de démarrage), mais des batteries type AGM, GEL, traction ou lithium...
Cordialement..

30 jan. 2015
0

Bonjour, je crois que je peux aider car j'ai pas mal de recul, j'ai un torqeedo depuis plus de 4 ans sur mon petit fifty (2,5 t) et je l'utilise beaucoup (à chaque sortie) c'est un modèle Cruise 2R extrêmement fiable il est sur le tableau arrière et mon bateau est dans l'eau toute l'année. Pour l'instant, unique entretient une fois par an un peu de WD40 sur les contacts. j'ai deux batteries au gel de 110Ah rechargées par panneau solaire, alternateur et prise de quai. Je l'utilise pour entrer et sortir du port, Attention, l'autonomie est de 3/4 d'heure à pleine puissance, il faut donc y aller doucement mais je peux remonter le fleuve sur 10 km sans problème.
Voilà je peux répondre à toutes les questions.
Le site sur mon fifty cox22.jimdo.com[...]
Jack

01 août 2019
0

Bonjour,
Après avoir tester le Torqeedo1003_1000w, le prochain moteur sera un epropulsion 1.0.
Voir mes précédents post.

01 août 2019
2

Bon Evidence, tu ne vas quand même pas nous déterrer tous les fils qui parlent de Torqueedo ? :tesur:

05 août 2019
0

Merci :-SS

02 août 2019
0

C bon suis calmer... Dsl

02 août 2019
0

Avé. Je crois qu'iEvidence répond comme ça parce qu'il a eu de mauvais souvenirs, faut pas le blamer.
Par contre on a très peu de retour des moteurs électrique en usage dans le nautisme, à croire que tous ceux qui en achètent ne connaissent pas Héo ou ne font que de la rivière (ce qui est fort possible) et donc n'ont pas à connaître Héo.

02 août 2019
0

J'ai un tri de 8,60 m. J'ai un Torqeedo Travel 1003C pour l'annexe 3D Tender. J'ai un Yamaha 8CV 2T pour le tri. Le HB sert uniquement aux approches de port. Dès qu'il y a du courant ou de la houle, il ne sert à rien. Le moteur, c'est la voile qui est beaucoup, beaucoup plus puissante (sauf calme plat). Il me faut 4 kn de vent pour décoller et le HB est alors inutile. Aujourd'hui, le Yamaha est tombé en panne et j'ai installé le Torqeedo à sa place. A Cherbourg ce matin, casi-pétole. Sous voile, 2 kn. Torqeedo à fond, près de 5 kn (dans la grande rade), à mi-puissance 3 kn. Avec l'annexe, à mi-puissance, j'ai plus de 5 heures d'autonomie. Le Yamaha consomme 4 litres à l'heure à mi-régime. Recharge de la batterie à quai ou dans un pub. Si l'on recharge dès qu'on peut, sans attendre une décharge profonde, cela se recharge en 2 pintes. Le Yamaha, même 2T, c'est lourd, ça pue et il faut trimbaler une nourrice qui pue et qui est lourde. La batterie, je la range dans la cabine. Unique point faible du Torqeedo : le connecteur de la barre (tiller). Il faut le serrer doucement (l'erreur du débutant c'est d'essayer de les visser à fond et plus) et éviter toute corrosion (aérosol de temps à autre). Rincer à l'eau douce quand c'est possible. Depuis près de 3 ans, je n'ai jamais eu de problème avec le Torqeedo. Quand il existera un Torqeedo assez puissant pour remplacer mon 2T qui pèse au minimum 50 kg de plus (nourrice comprise) avec une autonomie identique, je n'hésiterai pas.

02 août 2019
0

Le problème des Torqeedo faible puissance (comme le 1003= c'est qu'on a peu d'informations sur la technologie des batteries employées et que c'est des engins plus destinés aux bassins fermés ou étangs, rivières. Pas trop de courant, pas de vague, eau douce et pas trop de distance à parcourir.
Apparemment ils utilisent pour les petits moteurs (1003) des cellules Li-ion, donc pas très puissance, pas beaucoup de cycles de charge/décharge mais acceptant une forte décharge. Les moteurs, pour moi, tournent trop vite, ça mouline au lieu d'utiliser le couple naturel d'un moteur électrique. Avec ces moteurs, pas la peine de vouloir aller vite, on ira pas loin. Pas la peine avec les hélices standards de chercher à avoir de la poussée, elles ne semblent pas dessinée pour.
Donc il faudrait prendre des LFP, changer l'hélice pour avoir plus de traction et profiter du couple. Mais qui veut le faire, faire les essais et tests non subjectifs? Ce n'est pas donné à la fin du compte...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Calme Norvège

Souvenir d'été

  • 4.5 (83)

Calme Norvège

novembre 2021