To be or not to be...

Bonjour,
J'ai offert un moteur neuf à mon Kelt 9M ( qui le vaut bien ). Il s'agit d'un YANMAR 2YM 15, en remplacement du 2GM 15 d'origine qui était atteint d'un cancer des chemises en phase terminale. Pas de modifs, hormis deux entretoises sur les silent-blocks arrière décalés de 2 cms par rapport aux inserts.
Le problème: j'ai toujours, en nav sous voiles, et sur tous mes bateaux, ( c'est le 5ème ) bloqué l'hélice en embrayant la marche arrière, sans jamais avoir eu de problème particulier au niveau de l'inverseur.
Mon meccano me dit que je suis un inconscient qui ne fait que saloper la bonne mécanique nippone et que si je grippe mon inverseur, ça sera bien fait pour ma g... et qu'il faudra pas venir pleurer, que pour la garantie je pourrai toujours me rhabiller et que et que.
Après lecture attentive de la notice technique remise avec le moteur et qui ne mentionne aucune restriction à ce sujet, toujours têtu, je bloque mon hélice comme d'hab. Et au bout de dix heures de nav, bonne brise avec des pointes à 6,5 noeuds, ( Port Camargue - Port Vendres )impossible de revenir au point mort. J'ai dû démarrer le moteur embrayé en marche arrière, et là, plus de problème, point mort et marche avant impec.
Je précise que l'inverseur est un KANZAKI KM2P1, embrayage à cônes, donc mécanique, donc identique aux précédents de la même marque, et je suis perplexe. Quelqu'un pourrait il m'exliquer pourquoi je devrais laisser tourner l'arbre en bouffant bague hydrolube, joint à lèvre, joint spi et roulements sur ce type d'inverseur ? Merci d'avance, et bonnes navs à tous

L'équipage
20 juil. 2010
20 juil. 2010
0

2YM15
Bonjour hoolof,
J'ai fait installer ce moteur en 2007 sur mon bateau en remplacement du petit 1 GM 10. La différence avec toi c'est qu'il est monté sur un sail drive SD20 yanmar. A ce jour, je n'ai jamais eu aucun probleme de remise au point mort aprés une nav, hélice sur la marche arriere. Le pb ne viendrait-il pas justement de ton inverseur ? Mes connaissances mécaniques sont trop faibles pour pouvoir répondre à ta question.
Ceci dit, je suis, pour l'instant, entierement satisfait du rendement de ce moteur. Il ne m'a donné vraiment aucun souci. De ce coté là, je pense que tu as fait le bon choix.
Cependant, je me permets de t'inviter à préciser la région du port d'attache de ton bateau. Ainsi, on pourrait peut etre te transmettre éventuellement des bonnes adresses de mécanos, qui te donneraient un autre avis.
Bien cordialement.

20 juil. 2010
0

Même type de problème
En navigation sous voiles, je bloque toujours l'hélice en marche arrière. Je n'ai jamais connu le moindre problème. Et puis, il y a 3 semaines, je m'en allais tranquillement vers Porquerolles avec mon inverseur en arrière, hélice bloquée. Au moment de remettre le moteur en route, la commande était très très dure et il m'a fallu forcer un peu pour la replacer dans sa position initiale. Habituellement, elle se manipule tout en douceur. Après démarrage du moteur, je n'ai pas connu de souci pour les manoeuvres en arrière. C'était la première fois que cela se produisait et je n'ai pas eu de problème particulier les fois suivantes.
Je ne connais pas la marque ni le modèle de l'inverseur. Le moteur est un 2GM20 de 1988.

20 juil. 2010
0

même combat
bonjour je n'ai pas d'explications mais par contre j'ai eu la même aventure avec un 3YM30F tout neuf, pas moyen de passer au point mort avec la vitesse du bateau. J'ai cassé la commande et je suis rentré au mouillage en marche arrière. Et depuis je laisse tourner l'arbre.
Je pense que la poussée de l'eau sur l'hélice en prise rend très difficile le passage au point mort moteur arrété bien sur. Je ne vois pas d'autres explications puisque qu'à l'arret cela fonctionne très bien ....

20 juil. 2010
0

tiens!! bizard pendruig
j'ai moi aussi un 3ym30 et il est impossible de bloquer l'hélice en AV ou AR et c'est normal et voulu par le constructeur...donc, çà tourne et de toutes façons, avec une tripale, il n'y a aucun intérêt.

20 juil. 2010
0

.
Sur un bateau de loc, marche arrière pour bloquer l'hélice. Pour remettre au point mort il fallait faire descendre la vitesse vers les 1 ou 2 knts. La doc conseillait aussi de ne pas dépasser les 9 knts si on bloquait l'hélice avec l'inverseur.

20 juil. 2010
0

Merci
à tous pour vos contributions. En effet, l'explication la plus plausible est la pression de l'eau sur l'hélice ( tripale qui plus est ) à partir d'une certaine vitesse, qui perturbe un peu le système. Je vais réessayer ( toujours têtu... ) en laissant tomber la vitesse en dessous de 2 noeuds avant de remettre au point mort. Et promis, je ne dépasserai pas neuf noeuds! Ou alors, tout à fait exceptionnellement au comptoir après plusieurs apéros.

20 juil. 2010
0

Un petit coup
Salut,
perso je mets un petit coup vers l'arrière, puis retour au neutre ce qui bloque mon hélice.
Si je reste trop longtemps en arrière, j'ai beaucoup de mal à remettre au point mort.

20 juil. 2010
0

idem
J'ai eu le mème cas une fois.
Il ne faut pas forcer, ralentir et au besoin
démarrer embrayé.

21 juil. 2010
0

si j'avais ....
pu lire ces contributions avant je n'aurai pas forcé et donc pas cassé le cable d'embrayage et tout ce qui en a suivi et tout cela devant une plage au milieu de la Sardaigne et en solo.
Enfin maintenant je le sais

21 juil. 2010
0

y-a-t-il des vrais mécaniciens sur heo?
Pour que l'inverseur bloque en marche arriére, il faut que son réducteur soit dit "irréversible", alors que un réducteur parfait, sans frotemments, est réversible, c'est à dire qu'il tourne dans les deux sens quelle que soit l'extrémité ou s'applique le couple.
S'il est irréversible, il "coince", d'ou les problèmes que vous rencontrez.
c'est pourquoi les inverseurs hydrauliques sont "réversibles" et ne bloquent pas

22 juil. 2010
0

exact hoolof
mais donne le début de l'explication:
le réducteur est bloqué de par le dessin des engrenages, qui coincent littéralement. Il ne s'agit pas d'une butée mécanique qui ne serait sujette à aucune friction.
Donc, quand on veut "décoincer" il faut appliquer un effort et les méthodes décrites plus haut, de démmarrage en marche arrière, semblent adéquates et sans danger.

22 juil. 2010
0

Doc Volvo
Bonjour,

La doc volvo de mon MD2030 avec inverseur MS10 précise que sous voile il faut laisser tourner l'helice donc point mort, pourquoi ?

Dans le doute vu le prix du materiel Volvo je laisse tourner, je ne suis pas sûr que je perde de la vitesse.

Stan

21 juil. 2010
0

A priori...
ça n'explique pas vraiment grand chose... Mais on va y réfléchir à tête reposée

21 juil. 2010
0

idem
sur mon Solé Mini 44!

Je bloque en marche arrière, comme auparavant avec mon vieux 4108, et paf! la commande devient très dure.

Ma solution. Un petit coup de débrayage (appui sur le bouton rouge, sur ma commande), ce qui me permet de ramener la position du levier au neutre, et là, je débloque facilement la commande et revient au point mort...

Si c'est une connerie, chers spécialistes, merci de nous le dire! ;-)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (122)

novembre 2021