TK Bremen. Du bon usage des ancres. Appel aux pros .....

.
Dans l'excellent Le Marin de cette semaine, en page 9 en haut à droite, un papier qui pourrait passer inaperçu mais qui m'interpelle.

C'est un lecteur, Paul Jeanjean, instructeur, qui réagit au rapport du BEAmer concernant le TK Bremen.
Voilà ce qu'il écrit :

"Je suis instructeur depuis 11 ans au centre d'entraînement de Port Revel et nous avons de nombreux exercices d'utilisation des ancres en situation d'urgence.
Les capitaines sont surpris de l'efficacité et de la maîtrise qu'ils ressentent en utilisant les ancres à draguer.

Dans le cas du TK Bremen, trois remarques : l'utilisation de la deuxième ancre en plomb de sonde évite au navire de venir en travers lors d'un rappel de la longue chaîne et donc de rester bout au vent, ce qui évite les chocs trop violents sur la chaîne et la possibilité de sortir l'ancre en soulevant la verge.

Lorsque le navire vire son ancre à déraper, il tombe en travers du vent et, étant lège avec l'hélice sortant périodiquement de l'eau, il perd le contrôle.
La solution est de garder deux ancres à draguer afin de faire route avec une faible vitesse mais une grande stabilité pour s'échapper ou gagner un point de mouillage sûr.
De nombreux témoignages nous revenant à Port Revel attestent de l'efficacité de cette méthode.

Le fait pour les stagiaires de le vivre sur une maquette est très parlant et très physique contrairement aux simulateurs où tout est programmé et qui ne font que tenter de copier une réalité mal connue.".

Voilà. C'est tout.

Questions suscitées :

-que veut dire "utiliser des ancres à draguer"
-que veut dire "utilisation de la deuxième ancre en plomb de sonde"
-préciser "lorsque le navire vire son ancre à déraper".

Merci de vos retours d'expérience.
.

L'équipage
07 mai 2012
07 mai 2012
0

Bonjour,

Sauf erreur de ma part :

2ème ancre en plomb de sonde : il s'agit de laisser filer cette 2 eme ancré en vertical de l'étrave, ce qui limite en partie ou ralenti tout au moins l'évitement, permet de savoir si l'on dérape (en fonction du "montage"), et permet de rattraper une partie de la force si l'ancre principale vient à déraper.

Virer son ancre à déraper : lors de l'évitement, le bateau viré autour de son ancre. .. Or une ancre est construite pour tenir les efforts "dans l'axe" de la verge et pas en latéral. Le bateau ayant virer (ou évite), la traction devient latérale et non plus dans l'axe donc l'ancre dérape.

Pour cette partie, il ne s'agit pas de ce que je. Rois savoir, mais me semble logique ...
Les ancrés soc de Charue pourrait rentrer dans la catégorie des ancrés à draguer ...
Ce type d'ancre arrête le bateau au début puis dérape lentement (ce qui est presque normal...) [forme équivalente à celle utilisée par nos anciens pour la bourrer les champs, tirée par des chevaux ou des bœufs.

07 mai 2012
0

Ancres à draguer : on fait route en laissant les ancres dehors avec suffisament de chaine pour qu'elles touchent le fond et....draguent ce dernier.
Ancre en plomb de sonde ; ancre à pic, c'est à dire prete à deraper,mais en l'occurence avec un peu de chaine pour qu'elle puisse crocher,d'une part puisqu'on mouille, d'autre part pour eviter que le nez du navire fasse essuie glace....Souvent quand on mouille dans un endroit incertain, la premiere ancre est mouillée normalemnt,puis on mouille la seconde "en plomb de sonde" en enlevant le cliquet du guindeau, pour entendre un derapage intempestif, par la rotation du barbotin et le defilement de la chaine que l'on peut laisser filer en la controlant pour avoir un deuxieme mouillage dans l'axe....
Evidement, attention à l'evitage, qui risque de poser probleme à l'appareillage....
Virer à deraper : l'ancre etant à pic, la chaine verticale, on continue de virer et on "derape" l'ancre du fond.

07 mai 2012
0

Ancres à draguer: le mouillage est très court, de sorte que l'ancre ne croche pas, mais drague sur le fond. Etait utilisé pour ralentir un navire à l'approche d'un quai par exemple...

Plomb de sonde: OK

Virer son ancre à déraper: relever la chaîne jusqu'au point où l'ancre est prête à déraper (= à se désengager du fond)

07 mai 201216 juin 2020
0

.
Merci de ces réponses étoffées !

Mais alors, concernant le mouillage en plomb de sonde, ça demande une maîtrise parfaite de la longueur de chaîne qui va être lâchée et donc parfaite connaissance du tirant d'eau à l'avant et de la hauteur d'eau disponible car je suppose que s'il n'y en a pas assez c'est inefficace et s'il y en a trop pour l'effet recherché c'est la casse assurée.

Je ne savais pas qu'une ancre dans cette position pouvait freiner un navire.

@Shamane95, les ancres socs de charrue existent-elles sur les navires de commerce ?
Il me semble voir toujours le même type.

07 mai 201216 juin 2020
0

Les commentaires de l'auteur de cet article sont tout à fait pertinents, mais... c'est un peu comme quand un type avec une batterie d'ordinateurs établit que le Titanic aurait coulé beaucoup plus lentement si le capitaine n'avais pas fermé les portes étanches. facile... après.

Port Revell est un centre d'entrainement à la manoeuvre des trrrèèès gros bateaux, que ne fréquentent que les capitaines de super tankers et les pilotes de ports. trop cher pour le capitaine d'un caboteur turc. Aucun moyen pour lui de connaitre ce genre de théories

07 mai 201216 juin 2020
0

Un exemple de manœuvre d'un yacht en laissant draguer (extrait de "L'art de la manœuvre" du contre-amiral Marcel de Kerviler) :

07 mai 2012
0

Lulu2 manoeuvre tout simplement sublime .....vraiement du grand Art !

mais ..........! ..........quel plaisancier fréquentant notre forum serait capable de l'éxecuter ???
(à part nous deux , qui disposons de deux gueuses de dix kilos prêtes a etre mouillées alors qu'il est plus courant d'avoir une gueuse de 80 kilos qui ne veut pas etre mouillée ..........)

07 mai 2012
0

a defaut de geuze que je prefere lambic on peut aussi utiliser une bonne vielle ancre en la montant à l'envers ce qui lui evite de crocher et lui permet donc de derapper de la meme façon que des gueuzes de lest.
les anciens ne possedants pas de moteur savaient faire ces manoeuvres simples et efficaces que beaucoup d'entre nous ont oubliée.
qui aujourd'hui sait encore parmis les plaisancier non professionnels faire une manoeuvre sur garde ?
n'etant pas utile pour une prise de ponton cette façon de manoeuvre en s'aidant des aussiere tombe elle aussi dans l'oubli.
ceci dit l'exemple est superbe.
jpierre

08 mai 2012
0

Honni soit qui mal y pense !
:bravo: :pouce:

07 mai 2012
0

Ce n'est valable que pour les cargos ou les navires (quelque soit la taille) qui n'arrive pas a virer stoppé par fort vent. Sur un voilier, outre le bordel de gérer ce mouillage, il n'y a pas assez de puissance pour ce type de manoeuvre.

07 mai 2012
0

??????
de quelle manoeuvre parle tu?
si c'est celle du derapage des ancres elle ne necessite pas de puisance mais permet au contraire de se sortir d'un mauvais pas en cas de manque de puisance en permettant au bateau quel qu'il soit de deriver dans une direction différente de celle que lui donne le vent ou le courant
si c'est la manoeuvre sur garde elle permet de s'ecarter d'un quai facilement et sans avoir de gros efforts à fournir afin de pouvoir se degager en securite sans laisser d'equipier sur le quai pour deborder le bateau. je l'ai pratiquee et la pratique encore souvent sur des bateaux de toutes dimensions. en plus la encore pas besoin de puisance, la plus part du temps je laisse le moteur au ralenti, juste embrayé.
bref je ne comprend rien à ta remarque certainement justifiee...
jpierre

08 mai 201216 juin 2020
0

Tiré d'un manuel récent sur la conduite des navires: l'utilisation d'une ancre à draguer (dredging)

08 mai 201216 juin 2020
0

Tiré d'un cours du Nautical Institute:
Utilisation de deux et d'une ancre à draguer

08 mai 2012
0

j'ai vu une fois un voilier utiliser la manoeuvre ancre à draguer, je ne sais pas si c'était fait exprès mais il faut faire bien attention à la vitesse car ce que j'ai pu voir s'est terminé par l'ancre venant taper dans la coque en dessous. je ne crois pas que ce soit valable sur un petit bateau. Quelqu'un a essayé ?

08 mai 2012
0

L'ancre en plomb de sonde, ça marche bien, je le fait souvent car ça facilite (surtout en dériveur) la remontée au vent au moteur voire pour rester face au vent par exemple lors de prise de mouillage par vent très fort,
En général je laisse filer la longueur du fond du mouillage prévu, à faible vitesse, la chaîne ne racle pas contre la coque et l'étrave reste plus facilement dans le lit du vent pendant le ralliement. Lors du mouillage, l'ancre déjà près du fond accroche tout de suite et sans à-coups, et en général ça tient !

08 mai 2012
0

Et si l'ancre croche, vu la puissance dont dispose un voilier, t'es pas dans la m.... Ne pas confondre un cargo (inertie, puissance moteur, fardage) et un voilier, peu d'inertie, puissance ridicule, et peu de fardage (sauf multicoque), mais si quelqu'un veut faire une demo avec fort de travers (petit guindeau, fond de 5/8 ml), je suis preneur. Moi, perso, en dehors de la garde, je ne mouille que pour m'arrêter.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

un soleil gros comme ça

Après la pluie...

  • 4.5 (154)

un soleil gros comme ça

mars 2021