Tissu de voile

Quelqu'un pourrait-il m'éclairer sur la différence entre deux tissus à voile?
contender fibercon dacron haute ténacité 370 gr/m2 Marque Polypreg 8.46oz et

350gr/m2 dacron haute ténacité Marque Polyant à trame renforcée (Fil Strong)
C'est pour refaire ma GV en full batten environ 26m2
Avec mes remerciements.

L'équipage
25 mai 2012
25 mai 201225 mai 2012
0

Ben, tous les deux sont du Dacron haute ténacité et le poids n'est pas le même.
Quant au reste, je crains que ce soit uniquement du charabia de publicitaire.

Mais le mieux c'est de s'adresser à un bon voilier (y'en a) en précisant quand même le type du bateau et le type de navigation pratiqué.

A tout hasard, j'ai un génois de 50m² en Prolam. C'était un voilier qui débutait, il était sympa et je me suis laissé tenter.

Bien sûr l'année suivante il avait fait faillite. Donc si un Héossien connaît ce genre de tissu et sait où en trouver (ça vient du Brésil) je le remercie par avance. :-)

25 mai 2012
0

Dacron, c'est la marque du polyester utilisé, le même donc dans les deux cas. Contender et Dimension Polyant sont les tisseurs, qui produisent donc avec le fil Dacron, un tissu à voile.

Ces deux marques sont les références du marché. Leur produit sont assez similaires mais pas équivalents (Dimension est moins souple que Contender). Ton voilier a l'habitude de travailler avec l'une ou l'autre de ces marques, à lui d'expliquer son choix.

le Prolam ? Lam est le diminutif de "laminé", qui désigne un tissu composite avec une ame souvent en mylar et, collés dessus, des fibres UD souvent de polyester (dacron). Tu as l'équivalent chez tous les voiliers (DC chez dimension Polyant, ACL pour Contender par exemple).

Jacques

25 mai 2012
0

Jacques,

Ce tissu a été développé au Brésil car les taxes d'importation sont très élevées sur le Dacron et les voileux voulaient un tissu moins cher.

Il n'existe qu'en un seul grammage 220g/m² et selon le type de voile, surface ils mettent une couche ou plus en répartissant les épaisseurs selon les contraintes.

Donc je ne crois pas que l'âme soit en mylar car le Prolam est meilleur marché que le Dacron. Je l'ai depuis 6 ans et apparemment ça ne se déforme pas, mais si j'ai une réparation à faire je ne sais pas où en trouver; j'ai déjà montré l'objet du délit à deux voiliers et ils ne connaissaient pas.

P.S. J'ai évidemment recherché sur la toile et je connais le fabricant au Brésil mais il ne vend que par rouleau de 1000m (mille)!

Jean-Claude

25 mai 2012
0

Alors précise moi comment il est.

Déja, est ce que la coupe est triradiale ou non ?

Tu dois le remplacer pourquoi ? Déchiré ? Dans ce cas, tu vois bien si c'est un laminé ou un tissé.

Et tu le remplaces par l'équivalent.

Jacques

25 mai 2012
0

Oui c'est une coupe triradiale, double couture surpiquée et collée. Je ne veux par le remplacer mais simplement être capable de le réparer ou faire réparer, au cas où.

Comme c'est peu connu je doute que le voilier à qui je pourrais m'adresser puisse s'en procurer dans des délais raisonnables.

Oui c'est du laminé qui supporte les pliures et stockage en vrac sans problème.

Jean-Claude

25 mai 2012
0

Merci pour vos réponses, en fait les deux voiliers semblent persuadés que leur tissu est un peu meilleur que celui du concurrent pour des raisons un peu obscures et pas vraiment convaincantes. Je déjà fait une de mes voiles dans le premier tissu cité, je crois que je ne vais pas changer à prix équivalent.

25 mai 2012
0

Et ils ont probablement raisons tous les deux, dans la mesure où chacun a du adapter sa manière de travailler aux spécificités du tissu utilisé...

Si tu as une solution qui te convient déja, alors reste sur la même.

Jacques

25 mai 2012
0

Bonjour à tous , je crois que dans les laminés , le dacron, ou le kevlar ,ou encore le carbone , et quelquefois un mélange de ces matériaux , constituent l'âme , qui est collée entre deux films de mylar , qui bloquent les fibres , et assurent l'étanchéité......ces voiles demandent à être roulées , plutôt que pliées ......
le pliage provoque des cassures dans le film extérieur, l'eau pénètre dans la trame , et le film commence à se décoller.....
C'est le début de la fin...
on peut effectuer qlq réparations avec de l'insigna ,(adhésif vendu par les voiliers.)......il existe du transparent qui est pratique pour des voile mylar.....

25 mai 2012
0

Oui c'est vrai pour ces voiles de luxe et hors de portée pour moi mais pas pour ce tissu particulier.

Ma question était de savoir si quelqu'un connaissait le Prolam et où en trouver.

25 mai 201225 mai 2012
0

Melody, ne bloque pas sur le prolam. Tel que tu me le décrit, une pièce en laminé (donc DC de dimension polyant ou ACL de Contender) conviendra parfaitement si tu dois réparer. Sinon, pour une pièce, même un dacron HT conviendra.

Pour Pitalugue, ce n'est pas si exigeant. C'est surtout les fibres twaron qui supportent mal le flex. Les membranes ou laminés avec des fibres polyester, pentex ou autres sont quand même résistantes. Je viens de changer une GV en DC qui avait 12 ans et qui a toujours été stockée pliée (sur la bome ou dans son sac) sans problème.

Les techniques ont beaucoup progessées et la durée de vie de ces voiles avec. Ma première GV en laminé (c'était du Norlam à l'époque) avait duré 5 ou 6 ans.

Jacques

25 mai 2012
0

Erendil, je ne bloque pas sur le Prolam. Si un spécialiste me dit qu'il a un truc identique, je suivrai son avis. J'espère que ça existe en couleur car mon génois est jaune et noir...et beau. :heu:

26 mai 2012
0

Bonjour,

Je commence à me renseigner sur les différents tissus pour un nouveau jeu de voiles. Je m'étais plutôt orienté au départ vers du dacron de bonne qualité, pensant que les laminés étaient performants mais fragiles, mais en lisant que Jacques a remplacé sa GV après 12 ans de service, je constate que ce n'est pas (plus) le cas!
Est ce que ces voiles conservent leur forme vraiment plus longtemps que les voiles en dacron?

Arnaud

26 mai 2012
0

Oui, les voiles en laminés gardent une excellente tenue de forme tout au long de leur vie.

Une voile en dacron se déforme au fil du temps (et parfois trés vite si elle sous contrainte, comme par exemple un mauvais étarquage qui fait un pli).

Les voiles en laminés ne bougent pas.

Elles ont un défaut, une tendance à moisir au bout de quelques années.

C'est, maintenant, une solution fiable.

Renseigne toi aussi sur l'hydranet radial, que je ne connais pas, mais qui a aussi une bonne réputation de fiabilité.

Jacques

26 mai 2012
0

bonjour,
il y a maintenant le DVX qui est un dacron renforcé avec du fil carbone , cela me parait une bonne alternative surtout au niveau prix par rapport à l'acl par exemple .
j'ai trouvé une bonne voilerie en europe qui pratique des prix très interessant avec un travail irréprochable pour ceux qui sont tentés par les voiles aux yeux bridés ....
pour le DVX aller faire un tour chez "laminates"
alain

26 mai 2012
0

l'hydranet, on me l'a déconseillé pour mes petites voiles (17m2 et 10m2 pour le solent)...

26 mai 2012
0

Vous ne croyez pas qu'il serait judicieux, quand on évoque la durée de vie d'une voile,de raisonner autrement qu'en années d'utilisation, mais plutôt en nombre de milles parcourus, ce qui serait plus significatif pour juger de la durabilité.
On pourrait même ajouter le type d'utilisation.
A mon avis dire qu'un voile a durer 10 ans ne veut strictement rien dire quand à sa qualité.

26 mai 2012
0

Oui et non. En effet, 10 sorties de 20 milles n'usent-elles pas plus la voile qu'un long bord de 200 milles, compte tenu des manoeuvres en mer, départs et arrivées au port...? Sans compter l'éventuel vieillissement du tissu mais je ne fais transposer une notion relative aux cordes de montagne que l'on met au rebus après un certain nombre d'années d'utilisation, considérant les propriétés des matériaux ne sont plus en mesure de garantir la résistance initiale... Mais là, peut-être que je m'égare un peu...

26 mai 2012
0

En effet Arnaud2, je suis assez d’accord avec toi pour dire que dix sorties de 20 milles, avec à chaque fois deux hissages, deux affalages, soit quatre manipulations (plus ou moins soigneuses) useront plus une voile qu’une seule nav de 200 milles.

Il n’en reste pas moins que le nombre d’années d’utilisation d’une voile ne signifie rien en tant que tel. Ce qui détermine l’usure d’une voile, c’est le nombre de milles parcourus, le type d’utilisation (course ou croisières tranquille), UV important ou pas, le soin accordé au matériel, la façon dont elle est stockée etc.

Mais dire que tel ou tel matériaux ou tissus est bon ou mauvais parce qu’on a gardé la voile X années n’a pas de sens. Enfin, c’est un avis, que bien sûr je partage…

26 mai 2012
0

Faites voir à un voilier le grammage, il me semble en 350g déja bien lourd pour une GV de 26m²,je viens de faire refaire la mienne pour un Hood38, 38m² on m' a proposé du 350g, avant j'avais du 370g/m², un peu trop lourd.....!!!!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Mouillage a cap Lardier dans une eau digne des plus beaux lagons

Souvenir d'été

  • 4.5 (173)

Mouillage a cap Lardier dans une eau digne des plus beaux lagons

novembre 2021