théorie de la cannette

quelqu'un a signalé le site de "little bigorneau" (un breton qui en a ). Que penser de sa "théorie de la cannette" : fourrer des petites bouteilles en plastique vides et bouchées dans tous les espaces inutilisés du bateau pour assurer une insubmersibilité partielle au cas où ? Quelqu'un peut-il valider ou invalider cette option ?

L'équipage
03 juin 2007
03 juin 2007
0

ca peut marcher si le bateau est leger
il faut que le volume des bouteilles soit superieur au deplacement du bateau,ca en fait hein !
il y a quelques années un radeau construit sur ce principe(flottabilité avec des bouteilles plastiques vides)a traversé l'atlantique ,c'etait le "son of a town hall"

03 juin 2007
0

je ne comprend pas
par exemple cela veut dire et c'est une question ?
pour un bateau de 1000kg il faut un volume de 1000 d'air ? dans l'eau de mer
les petites bouteilles elles font 0,5litre soit 2000 bouteilles pour 1 tonne, mon raisonnement est juste ??
Le site est pour l'instant saturé mais j'ai lu ce matin le bateau c'est pas 3 tonnes ?? poids lourd pour traverser,soit 6000 bouteilles oui ,non ??

c'est drôle comme démarche !!!

04 juin 2007
0

3 pour cent
la salinité de l'eau de mer c'est plutôt un peu plus que 30 gr de sel par litre soit 3,3% et non pas 33% me semble-t-il.

MichelR

04 juin 2007
0

salinité
c'est vrai qu'à 33% de sel, plus de problème de flotabilitée ,on descend du bateau et on va à pied!

04 juin 2007
0

He calimero
La vie est vraiment trop injuste :mdr:

04 juin 2007
0

désolé
desolé ,j'écrit trop vite,mais ce n'était en aucun cas de la moquerie ,je suis mal placé pour le faire :-(

0

en fait il en faut un peu moins
car il faut tenir compte de la flottabilité des materiaux qui constituent le bateau (bois etc )mais pour une tonne de lest il faut bien 1000 litres d'air moins les 33 pour cent de sel en med!

0

bon
j'ai oublié la virgule!merci de corriger

0

t'etais pas obligé d'en rajouter
l'erreur est humaine! ;-)

0

oui c'est vrai schtroumf grognon
c'est vraiment trop injuste! ;-)

03 juin 2007
0

je me mouille
plutôt AHMA je pense que si on calcule le volume nécéssaire pour maintenir le bateau à flot et comme plus il descend plus l'eau va entrer donc un nombre trés important de bouteilles. Ces bouteilles ne doivent pas pouvoir s'échapper donc il faut trouver à les fixer. Elles vont prendre des places qui pourraient être occupées par du matériel. Sans compter que ces bouteilles risquent de propager le feu en cas d'incendie.
Bref je suis pas pour ....

03 juin 2007
0

En cas d entrée d eau !
:tesure: il cherchera au milieu de ses canettes pour aveugler la voie d eau ?

Amha , complétement illusoire et dangereux !!

Bon ,si cest pour le fun !!!:mdr:

03 juin 2007
0

j'au vu ce genre de choses
dans un petit bateau de 5m du style rocca !
entre les 2 paroies de la double coque , plein de sortes de bouteille en plastique !et celà d'origine !

si il y a un trou , il y a quand meme moins d'eau qui rentre dans le caisson !

je dirai que c'est pas si c.. que ça !

03 juin 2007
0

En feuilletant la bible...
Calcul pour insubmersibiliser un Nautile en bois

Coque : 800 kg
Gréement 100kg
Lest : 900 kg
Ancres et chaînes 150kg
Equipage: 600kg
Equipement, bagages, vivres 300kg
Total : 2850kg

Le gréement sera entièrement hors eau 100kg
L’équipage sera entièrement hors eau : 600kg
La coque sera moitié hors eau : 400kg
Pour l’autre moitié 400- 620 de poussé = - 220kg
Les équipements ¼ hors eau3/4 sous l’eau
Poids apparent négligeable : 0
Ancres & Chaînes entièrement sous l’eau
150 – 20 kg de poussée = 130kg
Lest entièrement sous l’eau :
900- 125 (poussée) = 775kg

TOTAL : il faut compenser 1860 kg

Soit environ 1860 litres de matériaux expansés
Pour la marge et la stabilité 1/3 en plus
1860x 4 = 2480 litres
3

03 juin 2007
0

Position des réserves de flottabilité.
Ne pas oublier que des réserves de flottabilité ne doivent pas êtres disposées au hasard.

La répartition longitudinale doit permettre de conserver une assiette correcte.

Des réserves situées trop bas, entraineront une instabilité latérale pouvant aller jusqu'au retournement.

Enfin, il faut prévoir des dessus ou des fermetures de coffre suffisamment solides pour résister à la pression des bouteilles vides si on ne veut pas les retrouver sous le roof une fois le bateau rempli.

03 juin 2007
0

et puis
prendre des bouteilles carrées plutot que ronde
ça prend moins de place

04 juin 2007
0

Historique :
Il y a eu lors de la dernière guerre mondiale des vedettes lance torpilles américaines en CP d'une douzaine de mètres, dont l'insubmersibilité était assurée par le remplissage de tous les volumes non utilisés... par des balles de ping-pong ! ;-)

[color=blue]_/)[/color]

04 juin 2007
0

Bon , pour une transat
:tesur: des balles de ping pong a bouffer ou des bouteilles vides a boire !! :lavache:

04 juin 2007
0

et dans le dernier Voile magazine
Alain Maignan a fait la même chose sur son Sun Rise avec lequel il vient d'achever le TDM.
Mais dans les 2 cas, il s'agit d'une sécurité en cas de crash par l'avant. Si le bateau se remplit par la descente, il coulera quand même...

04 juin 2007
0

Dans le dernier V et V
Il y a cet article qui parle du gars (je me souviens plus le nom), qui a fait son Vendée sur son 10m.

A l'avant on voit, qu'il condamné la porte et bourré de polystirène.

04 juin 2007
0

Le coup des balles de ping pong
me rappelle vaguement une histoire de renflouement d'un bateau par injection de balles de ping pong, qui avait avorté par suite de l'arrachement du pont sous la poussée des balles (même pas liftées !:-)).

Je suis incapable de me rappeler plus de détails de l'histoire... Il ne s'agissait pas d'empêcher le bateau de couler, mais de le renflouer. Les données ne sont donc pas les mêmes. Mais c'est peut être à prendre en compte quand même.

04 juin 2007
0

celà me fait penser

en cas de trés gros pb ,bateau sur le point de couler par exemple, ne serait-il pas judicieux de faire peter le radeau de survie dans la cabine du bateau ainsi il est probable de maintenir celui-ci à flot.

il faut que j'y reflechisse.

josé

04 juin 2007
0

Dans un ancien fil
J'avais suggéré des sortes de bare-bat' dégonflés avec cartouche à percuter en cas de situation où le bateau coule.
Cette idée n'a pas remporté sur le forum les succès mérité (snifff).
Je suppose que c'est pour une bonne raison. En tout cas cette solution, qui n'assure pas un bateau manoeuvrant, permettrait d'éviter de la perdre.

04 juin 2007
0

un genre ...
d'air bag géant quoi... ;-)

04 juin 2007
0

Pas mal , on peut aussi gonfler l annexe
:tesur: dans la cabine avant, le temps d une longue traversée !:heu:

04 juin 2007
0

autre idée ...
mettre des "air-bag" dans le bateau, celui-ci deviendrait insubmersible à volonté

:pouce:

04 juin 2007
0

HA , tu veux dire ?
:tesur: Que , lorsquel on tape dans l ofni , ils ce gonflent d autorité ? Pas mal !!mais , là soit on reste coincé sur sa couchette ou dans le cockpit !!:lavache:

04 juin 2007
0

pas pratique mais loin d'etre idiot
Sans revenir sur tout ce qui a été dit, et avec lequel je suis globalement d'accord, je rappelle un 1er point : à priori un bateau ne coule pas, et il vaut mieux en cas de pb rester dessus (ou dans le bib, amarré au boat, couteau prêt à tailler dans l'aussière, selon gravité) : en général l'épave est repérée plus vite que le machin dérivant, hé oui.
Ce qui signifie aussi que ça flotte déjà. Il n'y a donc plus qu'à rajouter un complément de flottabilité (avec des couvercles qui ferment bien, effectivement, et au bon endroit / bon niveau). Maintenant, autant j'envisagerais peut_être cela pour aller baguenauder dans le grand Nord (là où l'espérance de vie, même dans le bib, se compte en heures), autant pour Bretagne / Irlande je ne le ferai pas. Mais qui sait ? Et puis (cas du TRES gros pépin), si je gagne déjà 2h pour finir de préparer mon bib (le votre a les rations pour 10 jours, l'eau pour 20, le jeu de tarot pour le moral, etc ? Pas le mien), et bien c'est déjà ça.
Le bateau fait partie de ces lieux où être ridicule avec sa ceinture et ses bretelles peut permettre de dépenser ses sous en levant des verres à la mémoire des copains si fringants et si élégants qui n'avaient ni ceinture(s) ni bretelles...

04 juin 2007
0

Perso ,
:tesur: j ai , dans un premier temps retenu , un début de solution plus active : un pompe de cave pour eau usée :pas trop cher , car en 220 v 400 W et un convertisseur 600 W eficace (1200) en instantané! 10 000litres Heure ! le tout pour 110 roros

J arrive a étaler facilement le tuyau d eau ouvert a fond !!, il faut dire que l ile a une gate de fond assez grande !! :heu:

04 juin 2007
0

en effet
ça semble très réaliste vu les conditions météo nécessaire pour retourner un bateau :reflechi:

04 juin 2007
0

Mieux vaut flotter sans grace...
...que couler avec élégance (c'est encore des glénans,cette formule, mais je l'aime bien aussi)
Une autre, apprise en stage de survie:
N'abandonnez votre bateau que si celui ci vous a abandonné !
Taduit en langage Glénan ça veut dire que lorsque, debout sur la tête de mât, l'eau arrive à vos narines, vous pouvez vous installer dans la survie.

04 juin 2007
0

et en cas de retournement ?
Dans ce concert d'idées fantaisistes (mais pas bêtes....), il m'en est venue une (idiote) : en cas de retournement complet du bateau à 180 degrés, et à supposer que le mat soit encore debout (enfin..en bas), ne pourrait-t-pas imaginer un système pour 'hisser' sous l'eau le bib et de le percuter une fois celui-ci en tête de mat ? Histoire de revenir 'au bon sens' ???

04 juin 2007
0

Attention
Ce systeme d'air bag existe deja (depuis longtemps) sur les constructions alu amateur.
Sur un bateau polyester il faut faire attention a ce que la liaison coque pont tienne le coup.
Sinon je suis disponnible pour vider les cannettes.

04 juin 2007
0


on monte dans un bib uniquement en montant.

04 juin 2007
0

pour la théorie de la cannette
je me souviens qu'on l'avait appliquée avec le vaurien (en bois): on en avait rempli l'avant ...et bien non apres chavirage il se transformait en baignoire !

05 juin 2007
0

résistance à la poussé des bouteilles
ne pas oublier que si on met deux cent litres de fottabilité dans un coffre ( avec des bouteilles, des vessies de porc gonflées à l'hélium, ou autre ) le couvercle du coffre devra résister à une poussée de 200 kg vers le haut...problème déjà évoqué par les ponts qui se décapsulent lors des tentatives de renflouement.

06 juin 2007
0

Un inconvénient
des bouteilles vides (et de tout autre remplissage non monobloc), est qu'elles ne sont pas homologuées comme dispositif d'insubmersibilité, car en cas de déchirure assez large de la coque, elles s'échappent et vont vivre leur vie individuellement au fil de l'eau !

06 juin 2007
0

vi , mais
:tesur: Si tu perd tes flotteurs d un coup !!!!

:langue2: :mdr:

:acheval:

06 juin 2007
0

Ha pas
:tesur: de traces alors si tu prends l eau bon,charge le canoé !! , blurps , excuse !! :mdr:

06 juin 2007
0

les vieux matafs
avaint tout compris, eux, pour l'insubmersibili-bili-té ils mettaient le bateau dans la bouteille, après l'avoir vidée, hips !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Piégeage des gouttes

Après la pluie...

  • 4.5 (37)

Piégeage des gouttes

mars 2021