Testeur de fuite électrique trop sensible ou pessimiste?

Bonjour à tous,
Sur mon bateau alu, j'ai un testeur de fuite électrique Tecsup, qui semble signaler des fuites importants, voir photo.
J'ai cherché, je ne vois pas quel est l'appareil qui provoque cette fuite.
J'ai fait le test (merci Plaisance Pratique) avec un ohmmètre, entre le moins des batteries et la coque, aucune continuité,
avec un ampèremètre et une ampoule en série, un très faible ampérage de l'ordre de 0.07 A entre la borne plus et la coque, et encore, ce courant ne dure pas longtemps, il retombe à 0 au bout de 3-4 secondes.
Je me demande si ce testeur Tecsup, pour lequel je ne trouve aucune notice, ne serait pas un peu trop chatouilleux?

L'équipage
25 fév. 2020
28 fév. 2020
0

y a quelqu'un?

28 fév. 2020
0

si tu veux, on est un peu paumé avec tes batos, tu as donc un bato métal maintenant...
tester ton testeur sans le connaître c'est un peu l'aventure, surtout si tu ne vois pas de fuite avec les autres moyens que tu exprimes, soit il est en panne, soit il y a des connexions oxydées
je suppose cet appareil mesure des tensions, sur le moins c'est facile, court circuite les fils et vois l'affichage
pour le plus c'est plus compliqué, mais si ça va pas sur le moins, ça ne peut pas aller sur le +
qd tu teste sur le +, tu charges un condensateur coque/câblage +12, une fois chargé le courant s'annule, c'est normal
JL.C

28 fév. 2020
0

@simbad : en effet, j'ai changé de bateau : www.hisse-et-oh.com[...]ovembre

Merci pour l'explication au sujet du test sur le +, c'est très clair.

28 fév. 2020
0

Bonsoir,

je suis, en espérant comme toi des réponses, n' y connaissant rien en matière de détection de fuites électriques.

Gorlann

28 fév. 2020
0

il me semble Tecsup existe tj sur Lyon, tu peux peut être leur demander
JL.C

28 fév. 2020
0

Tecsup existe toujours en effet, mais je n'ai rien trouvé sur le net au sujet de l'appareil installé.

28 fév. 2020
0

Bonsoir, c est une intensité que le système mesure. Vérifier avec un ampèremètre (qques milliamps) si il ' existe pas une fuite. Après c est peut être le chargeur de batterie ou similaire qui peut faire des perturbations ds la mesure.

28 fév. 2020
0

Ah oui, débrancher le chargeur, c'est une bonne idée, je l'essaierai.

08 mar. 2020
0

Débrancher le chargeur n'a rien changé.
Par contre, j'ai refait le test avec l'ampèremètre et une ampoule, je trouve 0.15 mA sur l'échelle 2mA, dans les deux sens : ce qui est curieux, c'est, en plus du fait que l'ampoule ne s'allume qu'un instant (j'ai lu qu'il y a une explication à cela), que le testeur n'affiche plus de défaut quand ampèremètre + ampoule sont branchés.

17 mai 2020
0

@Papy-Zoom,
Du nouveau sur ce détecteur de fuites électriques Tecsup...en cause ou pas finalement?

Et sinon, l'un ou l'une d'entre-vous aurait-il un avis sur celui-ci, svp:
www.tyboat.com[...]ts.html

21 mai 2020
0

Je n'ai pas avancé dans mes recherches, ayant pris du retard dans mes autres travaux pour cause de confinement,je me satisfais provisoirement du test avec l'ampoule...

21 mai 2020
0

Et 3 anodes pandouillantes

26 oct. 2020
0

Un peu tard pour une reponse... Mais ayant moi même un testeur de fuite Tecsup, je partage la notice...

27 oct. 2020
2

Mieux vaut tard que jamais!
Merci beaucoup!
image téléchargée et imprimée.

27 oct. 2020
0

Donc, à partir de ce manuel succinct, 1mA égal une diode d’allumée.

28 oct. 2020
0

@Philgé : exact
J'ai testé à l'ohmmètre le conduit d'échappement en le déconnectant du chauffage : il n'est pas isolé de la coque.
Maintenant que je sais grâce à MS29 à quoi correspond l'affichage du testeur, je peux dire qu'il y a un courant de fuite de 3 à 4 mA pendant la phase d'allumage, puis un petit (la diode clignote un peu) 1mA pendant le fonctionnement.
1mA, et uniquement quand le chauffage est en service, est-ce grave?
Merci!

28 oct. 2020
-1

Je ne peux te répondre à ce sujet, d’autres mieux informés le feront pour moi, par contre, si malencontreusement le système de chauffage ne se coupe pas ou ne se déconnecte pas en cas de pépin au démarrage, peut-être aurais-tu une fuite permanente de 3-4 mA, voir le fonctionnement du chauffage et voir si cette fuite peut être dangereuse pour ta coque ou tes batteries.

28 oct. 2020
0

Oui, je préfère que tout soit en ordre sur le bateau, et envisager de réaliser l'isolation électrique de l'échappement.

28 oct. 2020
0

"J'ai testé à l'ohmmètre le conduit d'échappement en le déconnectant du chauffage : il n'est pas isolé de la coque."

Et donc, si tu enlèves ce tuyau du passe-coque ou du chauffage (donc plus relié à la coque) as-tu encore le défaut ou non ?

28 oct. 2020
0

Non, tuyau débranché à la sortie du brûleur, il n'y a plus aucune fuite, même pendant le démarrage.

28 oct. 2020
0

Donc c'est l'échappement qui crée le retour et le défaut.
Allo Flexinox, pouvez-vous m'envoyer un catalogue et une jolie commerciale ?
;-)

28 oct. 2020
0

ça doit quand même être plus simple de débrancher le fil qui relie le - de l'alimentation de ce chauffage à sa carcasse.
En tout cas ça vaut le coût de faire l'essai...

28 oct. 2020
1

Pas plus simple, il faut que tous les éléments soit en bipolaires et isolés comme il est fait sur le moteur du bateau, sodes, moteur de la soufflerie etc

28 oct. 202028 oct. 2020
0

C'est un bateau alu, dont la coque est isolée du - des batteries, et les circuits sont en bipolaire.
Il constate une fuite en mettant en route le chauffage. Il y a donc contact entre le moins et la carcasse du chauffage. Ce contact ne devrait pas être dans un bateau alu.
Il suffit de démonter la carcasse, repérer le fil de masse, le débrancher, faire l'essai.

28 oct. 2020
0

ben non, relis, si il débranche la "cheminée", il n'y a plus de fuite, donc le chauffages est isolé, par sa fixation du bateau, par conte le chauffage est à la masse.

28 oct. 2020
0

Ben oui : cela montre que "le chauffage est à la masse" mais pas que cela est indispensable.
Cela montre aussi que que la "fuite" passe par le conduit.

Il y a donc 2 solutions :
- soit trouver ce qui amène le moins au conduit, c'est à dire le fil très classiquement relié à la carcasse d'un matériel électrique. Le débrancher, faire l'essai de mise en route. Si ça marche, c'est réglé.

  • soit isoler le conduit, ce qui implique comme le dit Phigé "Allo Flexinox, pouvez-vous m'envoyer un catalogue et une jolie commerciale ?", des dépenses et pas mal de boulot...
28 oct. 2020
0

Relis: si le chauffage est conçut avec -sur l'ensemble, il est impossible d'isoler les éléments sondes moteur de soufflerie etc
peut être une solution : un isolant entre la sortie du chaffage et le conduit, ce qui évite de repercer

28 oct. 202028 oct. 2020
0

"si le chauffage est conçut avec"

oui, "si" et seulement "si"...
Mais si ce n'est pas le cas ?

Pour le savoir, une seule solution...

29 oct. 2020
0

@fab9 : tu as peut-être raison, mais je ne veux prendre aucun risque en intervenant sur les circuits intérieurs de l'appareil : il y a des sécurités, des sondes de contrôle, etc.
Je mets une photo du passe-coque, et comme le suggère Philgé, je vais poser la question à Flexinox.

29 oct. 2020
1

Bonjour,
Quel est la marque et le modèle de votre chauffage SVP ?
Cordialement.
Patrick

29 oct. 2020
0

Ben ça alors, c'est la première fois que je vois un beau passe coque en inox tout beau et tout brillant bien boulonné directement sur une coque en alu! C'est du très beau travail ...mais est-ce suffisamment bien isolé ? Pourquoi ne pas avoir fait un passe coque en alu ? Peut est-il en alu et bien astique?

30 oct. 2020
0

C'est de l’inox.
Webasto fait des chauffages avec sortie par tube inox flexible, il est logique et normal d'avoir une sortie ou un passe coque en inox qui supportera la chaleur et le temps. L’aluminium ne le supporterait pas.
Ensuite, suivant le support, il faut adapter la pose et c'est le boulot de l'installateur.

Pour le plastique ou coque résine, sandwich, un isolant thermique (même si il y a une sortie "double peau").
Pour l'aluminium, un isolant électrique et des canons.
C'est le boulot de Webasto de calculer et fabriquer un produit pouvant se monter sur la majorité des supports, c'est le boulot de l’installateur d'adapter le produit au support.

31 oct. 2020
0

Je serais dans ton cas Papyzoom, je mettrais une grosse rondelle de silicone, excellent isolant électrique, supporte très bien de hautes températures, pas d'incompatibilité avec les alliages d'aluminium.
Il existe des plaques plus ou moins épaisses dans lesquelles on peut tailler ce qui nous convient...

01 nov. 2020
0

Échappements moteur, générateur et cheminée du chauffage du poêle modèle antartic, marque force 10....tous les 3 en alu et pas encore fondus !

29 oct. 2020
0

Bonjour Papy Zoom,

pourquoi n' isoles-tu pas tout simplement le passe-coque de la coque?

Gorlann

29 oct. 2020
0

Salut Christian,
Take care and keep well !
Amitiés à toi et à Valéna.
Patrick & Evelyne

29 oct. 2020
1

C'est ce que je lui ai proposé de faire en examinant le montage fait par l’installateur car il est fort possible qu'il l'ai installé classiquement comme pour une coque plastique.
Dans ce cas, et comme le est à "double paroi", du moins avec un vide évitant une surchauffe de coque plastique, il est possible que l'installateur l'ait monté classiquement, sans l'isoler de la coque métallique.

Il "suffirait" de rajouter soit un joint, soit d'inverser le montage du joint (ou d'en ajouter un pour avoir l'étanchéité à l'eau et à l'électricité) mais de mettre un système d'isolation des vis ou gougeons par des canons isolants électriquement les vis ou le système de fixation.

Dans ce cas, on aurait réellement un découplage électrique du passe-coque et de la coque et roule ma poule.
L'autre solution aurait été de mettre un tuyau isolant de chez Flexinox entre le passe-coque et le tuyau, mais la première solution, si elle est faisable facilement serait la plus simple et rapide.

29 oct. 2020
0

A toutes et à tous,
Voir extrait joint du catalogue WEBASTO confirmant l'existence de 2 modèles standards de passe-coque d'échappement: l'un est fourni avec rondelles d'isolement électrique et l'autre pas.
Or, la photo produite montrant ledit passe-coque monté sur le bordé aluminium indique explicitement un montage non isolé électriquement: dont acte.
Il demeure que le plus simple étant souvent le moins compliqué (;+), la masse métallique du corps de chauffe (et par voie de conséquence sa ligne d'échappement en acier inoxydable) ne devrait pas être reliée au moins (-) de l'alimentation électrique à la conception, à moins qu'il s'agisse d'un défaut intervenu ultérieurement: toute masse métallique WEBASTO est-elle donc électriquement isolée d'origine de l'alimentation électrique (le moins, par nature) ?
Merci de vos réponses sur ce seul point précis précédent SVP.
Un isolement électrique des masses métalliques WEBASTO (comme EBERSPÄCHER, WALLAS et tous les autres du reste) permettrait simplement d'éviter l'utilisation de la rupture diélectrique indispensable pour le passe-coque (loupée sur le cas en photo produite !) ainsi que pour toute la longueur du collecteur d'échappement par la gaine silicone diélectrique suggérée (cf. lien FLEXINOX indiqué), afin de parfaire l'isolement électrique par précaution car la gaine d'isolation thermique WEBASTO en fibre de verre ne demande qu'à se charger d'humidité à la première occasion (n'est-ce pas?) avec le risque corollaire d'un contact électrique indésirable avec tout élément métallique de coque exposé (n'est-ce pas?).
Bien cordialement à toutes et à tous.
Patrick

29 oct. 2020
0

C'est un Webasto.
En effet, le mieux est de démonter ce passe-coque, puis de le remonter avec joints ou pâte d'isolation, ce qui semble ne pas avoir été réalisé par l'installateur.
Mais l'échappement est au fin fond du coffre, et le démonter demande moulte contorsions, que j'aurais voulu éviter vu mon âge...
Je pourrais aussi faire appel à un BON pro.
J'attends la réponse de Flexinox sur la meilleure méthode d'isolation.
De toute façon, avec le re-confinement, l'accès au bateau va sans doute m'être interdit.

29 oct. 2020
0

Jean-François,
Au vu de l'état exemplaire de votre passe-coque WEBASTO, je pense raisonnable de faire appel à votre installateur pour une mise en conformité avec les règles de l'art, le cas échéant à titre de garantie -légitime à défaut de contractuelle-.
Sans omettre la réponse à ma question, en rappel: "toute masse métallique WEBASTO est-elle donc électriquement isolée d'origine de l'alimentation électrique (le moins, par nature) ?".
En effet, si la réponse professionnelle est, par pure hypothèse, "oui"; alors vous avez un défaut d'isolement électrique à la masse du corps de chauffe WEBASTO, imputable probablement à l'alimentation électrique votre chaudière WEBASTO (un fil (-) qui touche la masse métallique et polarise le collecteur d'échappement, lui-même en contact électrique à la coque, alors qu'il ne devrait pas l'être !).
La réponse dudit professionnel m'intéresse car, actuellement en Ecosse, je dois remplacer mon ancienne chaudière et suis très intéressé par le résultat de cette mise au point technique.
Bien cordialement.
Patrick

29 oct. 2020
0

@PANGAIA : Merci pour cette analyse et la photo du catalogue Webasto.
Je partage votre point de vue sur la préférence à donner à une séparation du" - " de la masse du système et de son échappement.
à votre question: "toute masse métallique WEBASTO est-elle donc électriquement isolée d'origine de l'alimentation électrique (le moins, par nature) ?", il est difficile de répondre sans avoir le schéma de câblage de l'appareil (ou une exploration de son intérieur?) : mais où trouver ce schéma, sauf à avoir les notices techniques réservées généralement aux spécialistes de la marque.

29 oct. 2020
0

Jean-François,
Le plus simple est l'approche pragmatique, je pense (bien que les plans soient fort utiles, surtout pour remettre en ordre un éventuel défaut): après avoir débranché le connecteur bipolaire d'alimentation électrique de la chaudière, un simple contrôleur universel (Metrix) en fonction Ohmmètre entre la borne moins mâle sur la chaudière et son tuyau d'échappement en acier inoxydable, à la sortie du corps de chauffe, permettra de savoir s'il y a continuité entre le moins (-) de l'alimentation électrique et la masse métallique WEBASTO.
Idem avec le plus (+), bien que moins probable à mon avis, sauf défaut franc.
Merci de votre retour d'information SVP.
Bien cordialement.
Patrick

29 oct. 2020
0

Trois questions, les deux premières d'ordre franco-française, l'autre plus générale :

1- De quand date l'installation ? Donc application ou non de la garantie via le vendeur ou l'installateur. Le vice caché peut aussi être invoqué, mais là, on part dans l'inconnu, surtout avec les consignes de confinement...
2- Lors de l’installation d'un matériel par un professionnel, celui-ci est en devoir de donner tout document permettant la mise en fonction et les particularités de l’installation, donc les schémas électriques de l'appareil et ou de l'installation et les modifications éventuelles faites au bateau (simple note ou détails).
3- Lors de l’installation, as-tu contrôlé ton installation électrique au niveau des fuites ou remarqué un défaut ou non d'isolement électrique. Cela pourrait, si il n'y avait pas de défaut à l'installation (et en supposant qu'il y a eu contrôle soit par toi, soit par le pro à cause de la coque aluminium) qu'effectivement, un fil ou une zone de l'installation s'est mise à la masse, provoquant ce défaut, même minime.

Remarque générale, humour [ON] : "Mais l'échappement est au fin fond du coffre, et le démonter demande moult contorsions, que j'aurais voulu éviter vu mon âge..."
Mouais, encore des excuses... du genre, si le bateau s'effrite à cause de la fuite électrique, c'est parce que je suis vieux et quasi impotent.
C'est ce que tu veux sous-entendre ?
;-)
En tout cas, le problème avance, il y a des solutions.

29 oct. 2020
0

Réponse @Patrick et @Philippe:
l'installation a 10 ans, elle a été faite en GB, où la notion de vice caché est difficile à faire valoir, surtout au bout de 10 ans.
J'ai récupéré le schéma électrique, je vais investiguer... si pas le confinement me permet d'aller sur le bateau!

29 oct. 2020
0

Jean-François,
Pourriez-vous me transmettre ce schéma électrique SVP?
Bien à vous.
Patrick
pecf.blosse@wanadoo.fr

30 oct. 2020
0

Voici les scans de la notice du chauffage :

29 oct. 2020
1

Je n'avais pas lu tout le fil... je suis surpris de l'âge de cette installation, 10 ans que ce boulonnage inox sur alu à été réalisé et aucune trace de corrosion...il y a un secret là ! Secret que je voudrais bien connaître ...

29 oct. 2020
0

Ben ça alors, c'est la première fois que je vois un beau passe coque en inox tout beau et tout brillant bien boulonné directement sur une coque en alu! C'est du très beau travail ...mais est-ce suffisamment bien isolé ? Pourquoi ne pas avoir fait un passe coque en alu ? Peut est-il en alu et bien astique?

30 oct. 2020
0

@Papy-Zoom, est-ce que tu as (aurais) une sonde de CO² branchée sur la sortie 9 de A2 en haut à droite de la carte (module de contrôle/commande) et qui alimenterait via la connecteur X8 un capteur S3 (CO² setting).
Hormis le tuyau de chauffage avec un défaut d'isolement possible, ce serait la seule piste optionnelle de retour à la masse du bateau.
Et comme ce capteur C0² peut être alimenté lors du fonctionnement ou initialisation du chauffage (?)...
Mais amha, concentres-toi sur l'éventuel défaut de masse de l'échappement, j'ai pitié pour ton arthrose et celui qui l'héberge...

30 oct. 2020
0

Bonjour

Philippe,
Je partage votre lecture du schéma électrique ci-dessous.

Jean-François,
Merci pour votre contact et ces 2 documents, bien reçus.
Vous notez cependant que le schéma de câblage (cf.PJ) n'indiquant aucune liaison électrique avec la masse métallique de la chaudière (malgré question permise concernant en particulier S3: capteur CO2), je vous invite à l'approche pragmatique mentionnée sur le site H&O car elle prend en compte le seul résultat utile, celui de la réalité mesurée pratiquement de l'isolement électrique à la coque de votre montage, quelles qu'en soient les causes.

Après avoir coupé l'alimentation électrique de votre chaudière en ouvrant les 2 pôles (disjoncteurs ou sectionneurs à fusibles) et avoir testé le bon fonctionnement de votre Metrix, mesurer à l'Ohmmètre la continuité entre:
- la borne Moins (-) de l'alimentation électrique sur la chaudière à la borne 4 (br=brun) du connecteur X9c
et
- la masse métallique, en touchant le collecteur d'échappement en acier inox à la sortie de la chaudière.
- noter la valeur: 0 ou Infini ou Valeur indiquée.
Recommencer la mesure pour
- la borne Plus (+) de l'alimentation électrique sur la chaudière à la borne 3 (rt=rouge) du connecteur X9c
et
- la masse métallique, en touchant le collecteur d'échappement en acier inox à la sortie de la
- noter la valeur: 0 ou Infini ou Valeur indiquée

Vous me direz SVP.

Prenez soin de vous.
Bien cordialement.

Patrick

30 oct. 2020
0

il existe des échappements moteur en plastique, voir si c'est compatible avec T°C de la chaudière.
www.bigship.com[...]astique

30 oct. 2020
0

Non, pas bon, uniquement compatible avec des échappements refroidis par eau donc avec waterlock.

30 oct. 2020
0

Bonjour à toutes et à tous,

David,
Voici un lien qui permet de répondre à votre interrogation.

Par exemple le PTFE (Téflon), d'un prix accessible, permet de tenir 260°C en service permanent, température à mon avis compatible avec celle des gaz de combustion à la sortie coque, après parcours de 1,8m de collecteur calorifugé.

Jean-François,
Pourriez-vous mesurer cette température pratique et me dire, SVP ?

Bien à vous.

Patrick


30 oct. 2020
0

Bonsoir Parick,
non, je ne pourrai pas mesurer la T° de l'échappement, j'ai démonté le chauffage, pour pouvoir faire les mesures suggérées:
Le connecteur X9C se trouvant dans la cabine arrière, à proximité du petit panneau de contrôle du chauffage, j'ai tiré un fil de 2m (2x1,5mm) depuis l'échappement jusqu'au Métrix, voici les mesures :

Après avoir coupé l'alimentation électrique de votre chaudière en ouvrant les 2 pôles (disjoncteurs ou sectionneurs à fusibles) et avoir testé le bon fonctionnement de votre Metrix, mesurer à l'Ohmmètre la continuité entre:
- la borne Moins (-) de l'alimentation électrique sur la chaudière à la borne 4 (br=brun) du connecteur X9c
et
- la masse métallique, en touchant le collecteur d'échappement en acier inox à la sortie de la chaudière.
- noter la valeur: 0 ou Infini ou Valeur indiquée. INFINI
Recommencer la mesure pour
- la borne Plus (+) de l'alimentation électrique sur la chaudière à la borne 3 (rt=rouge) du connecteur X9c
et
- la masse métallique, en touchant le collecteur d'échappement en acier inox à la sortie de la
- noter la valeur: 0 ou Infini ou Valeur indiquée: 0.950 à 1.003 (échelle 2M Ω)
Nota : on trouve la même valeur avec le fil vert/blanc (connecteur 1)
Enfin, ce connecteur ne sert pas dans la configuration actuelle.

30 oct. 2020
0

Merci Jean-François,

Donc: Isolements
(-) / Masse = Infini
(+) / Masse # 1MΩ
Nota: Le connecteur X9c demeure en attente, en effet. Il nous a simplement été utile pour atteindre le (+) et le (-) de l'alimentation du circuit électrique de la chaudière, selon votre schéma.

Maintenant que votre chaudière est sur l'établi, examinez-la pour détecter visuellement toute cause pouvant expliquer que l'isolement du câblage (+) n'est pas Infini: toute blessure, salissure anormale peut être suspectée, sans préjudice à l'encontre d'un composant défaillant donc (*)!
Avec 1MΩ dans les conditions idéales de votre test, en ambiance bien humide la valeur doit bien chuter !
Dans tous les cas, ce risque de perte d'isolement doit être supprimé: idéalement à sa source -par conformité d'isolement du circuit électrique de la chaudière elle-même versus conception du fabricant-, voire par isolement électrique à chacun des points perfectibles -toute masse métallique de la chaudière est à isoler strictement de tout risque de contact avec la coque, par compromis donc-.
Bien considérer le risque d'humidité: pour seul exemple emblématique, la gaine d'isolation thermique du collecteur d'échappement que l'on voit sur la photo ne demande qu'à accepter une humidité -même improbable- qui activera une conduction électrique parasite à la coque par contact sur tout point potentiellement exposé le long de ses 1,8 mètres de cheminement entre la sortie chaudière et la sortie coque.

Comme je suis intéressé par cette chaudière pour mon Romanée, je suis parallèlement actuellement en contact avec WEBASTO, en attente de retour d'information technique pour savoir si l'alimentation électrique est isolée par conception-fabrication de toute masse métallique de la chaudière.
Je vous dirai lorsque j'aurai l'information.
(*) De votre côté, pourriez-vous prendre attache avec le SAV WEBASTO pour savoir leur position sur l'isolement électrique nominal à la masse de la chaudière (neuve) en tant que fabricant, de préférence sur document naturellement.

A ce stade, pour avancer, je pense raisonnable de modifier d'emblée votre raccordement à la coque, ou bien en complétant le montage de la sortie coque en photo ci-dessous avec rondelles, entretoises et canons isolants en PTFE -à tester à l'Ohmmètre après travaux- ou bien en intercalant un manchon PTFE (260°c) entre le collecteur annelé d'échappement en acier inoxydable -par l'extérieur, sans réduction du diamètre nominal D24 naturellement- et la sortie de coque, ou bien les 2 (ceinture et bretelle en somme !).

In fine, si l'isolement Infini sur le (+) est retrouvé sur le circuit électrique de la chaudière, vous aurez en tous cas amélioré votre installation pour le cas éventuel d'un prochain défaut d'isolement, toujours critique sur la durée, voilà tout.

Lors d'un prochain démarrage, pourriez-vous prendre la température d'échappement stabilisée en bout de collecteur SVP (Cf. thermomètre de BBQ à moins de 10€, gradué à 400°C en général)?

Prenez soin de vous.

Patrick

30 oct. 2020
0

Heu, je ne comprends pas le sens de cette mesure et pourquoi la faire.
Moi, je parlais du connecteur X8 qui accueille le capteur de CO².
Là, on parle du connecteur X9c qui sert à quoi, je ne sais.

Je ne comprends pas l'énoncé de la demande de mesure :
La borne (-) est commune avec la borne 4 du connecteur X9c.
La borne (+) et la borne 3 du connecteur X9c ne sont séparées que par un fusible F3.
Sinon, entre le (-) et la masse, infini, c'est bon, pas de continuité par retour à la masse.
Entre le (+) et la masse, là il y a entre 950 kO et 1MOhm, est-ce normal?
Entre parenthèse, I-fuite en milliampère = U-alimentation en volt/R- en Ohm, 1MOhm égal 1000000 Ohm, ce qui donnerait environ 1 milliampère.
Rien dans ce connecteur? Si non, il y a un retour de continuité qu'il faut élucider. Est-ce que le tuyau inox était débranché physiquement soit de la chaudière, soit du passe-coque lors des mesures?

31 oct. 2020
0

@PhilGé : oui, le tuyau inox était débranché de la chaudière.
Je prévois de réaliser une bonne isolation du passe-coque avec colle haute T° et vis téflon.
Mais pour le moment, standby à cause du confinement, bien que j'habite à 200m du bateau...

31 oct. 202031 oct. 2020
0

Hum... Si le tuyau était débranché physiquement lors des mesures, ça veut dire que la chaudière ou une partie de la chaudière est en contact physique avec la masse ou la coque du bateau ou l'alimentation positive.
Une petite investigation à faire ?
Comme le souligne Patrick plus haut, un fil blessé, une protection en tôle légèrement tordue, une trace de rouille, saleté, même les résidus de combustions peuvent, avec le temps, se transformer en circuit résistif conducteur, surtout par la présence non pas d’humidité en tant que telle mais de cette humidité plus le chlorure de sodium présent dans l'air qui produit un excellent conducteur.
Avec le corollaire inverse que le sel sec n'est pas ou peu conducteur, et dans ce cas, si présence de sel, avec la chaleur, la fuite devrait disparaître.

Papy, la chaudière est à la maison, il faudrait pouvoir la remettre en condition électrique comme à bord et refaire les mesures et contrôles.
Pour les colles, Thermafix ou GEB 60712.
Ne collera pas directement sur téflon, logique.
J'ai du mal à trouver des canons isolants en téflon, on en trouve facilement en plastique mais ils ne tiennent pas la chaleur. Et à faire tourner, difficile.

31 oct. 2020
0

le silicone tient très bien les hautes températures !

31 oct. 2020
0

Jean-François, voici l'idée dont je t'avais parlé, à tourner en PTFE (téflon), cotes à adapter suivant diamètres respectifs du tuyau inox chauffage Webasto et passe-coque.
Dans ce cas, facile à faire tourner, pas besoin de canons difficiles à trouver et pose/dépose facile hormis contorsions pour arriver au passe-coque.


31 oct. 2020
0

Bonjour Philippe,

Merci pour ce croquis.

Après contrôle de la température pratique de sortie des gaz d'échappement -par précaution-, votre manchon PTFE (260°c) permet en effet la rupture diélectrique requise (), compromis indispensable compte tenu que l'état de l'art revient à la conception-fabrication pour produire un appareil avec un circuit électrique bipolaire et réellement effectivement électriquement isolé de toute masse métallique.
_Cette disposition revient à traiter le risque à la source et n'interdit pas l'option complémentaire préventive dont nous discutons.
Les certificats techniques d'isolement électrique à la masse du fabricant correspondant (WEBASTO, EBERSPÄCHER, WALLAS, PLANAR, etc.) m'intéressent avant tout achat pour ma part. Merci de me les transmettre si vous pouvez en obtenir: nous savons tous le risque -et le *
prix à payer à terme- en cas de perte électrique à une coque métallique** n'est-ce pas ? _

(*) NB: Pour ne pas impacter une perte de charge indésirable, je propose de conserver le diamètre nominal (D24, je crois) du montage: le tuyau annelé est donc à emboiter dans le manchon par son diamètre extérieur et non son diamètre intérieur, si vous en êtes d'accord.
La longueur centrale du manchon (zone d'épaulements internes) gagnera à être maximisée à mon avis, simplement pour garantir le risque de conduction indésirable en cas de salissures et d'humidité, tant internes qu'externes, à terme.

Bien à vous.

Patrick

31 oct. 2020
0

Je n'ose pas vous parler d'un plastique permettant une température permanente de 310°C (cf.PJ) tant son prix est... astronomique: Duratron - Celazole: ø50x1220 = 1750.00€


01 nov. 2020
0

@Philippe et Patrick :
oui, ce système devrait permettre d'isoler dès la sortie du chauffage, sans se soucier de ce qui se passe ensuite avec le tuyau d'échappement.
Mais n'y-t-il pas un risque de surchauffe du téflon, la T° à ce niveau là étant, je pense, trop élevée pour le plastique?
Je m'orienterais plutôt vers une isolation du passe coque, au moyen de pâte à joint, et de rondelles Teflon à épaulement (TID INOX) pour les boulons de fixation (qui pourraient aussi être en nylon?).
Ensuite, il faut veiller à ce que le tuyau ne vienne pas au contact de la coque, mais comme il est habillé d'une gaine en fibre de verre, ça doit être facile.
A moins que Flexinox ne propose une autre solution...

01 nov. 2020
0

Je crois que je demande dans une des réponses la longueur du tuyau inox, ou alors c'est un message subliminal incluant les pertes en charges. Aurais-tu un thermomètre permettant de mesurer la température de la paroi en sortie du tuyau inox et, cerise sur le gâteau, au départ de la chaudière, ce qui permettrait de mesurer le delta T° ?
Un thermomètre de four à sonde à fil (j'en ai un qui monte à 250°, un autre, sonde à thermocouple plus adaptateur, monte à 450° mais il faut le brancher sur un multimètre Fluke) ou à piquer dans les rôtis pourrait faire l'affaire. Vu le Covid, il y a plein de thermomètres IR en vente partout actuellement. Prendre la bonne gamme de mesure, mais en plus, ce genre d'accessoire peu onéreux est extrêmement utile sur un bateau en cas de surchauffe moteur, de fuite thermique d'un frigo, par exemple.
Ma solution ne doit pas être trop chère et pérenne si on connaît la température de sortie des gaz de la chaudière en fonctionnement normal, si on ne les connaît pas, on discute sur ce point pour rien.
D'un côté, tu doutes (sans vraiment connaître la température de sortie des gaz) sur un manchon téflon, mais de l'autre tu parles de rondelles à épaulements sans en donner les références, ce qui serait sympa de connaître en même temps, mais si on ne connaît pas la température, inutile d'ennuyer quiconque surtout en période Covid.

D'autre part, perso, j'aurais appelé Flexinox pour pouvoir savoir si leur produit pouvait se monter, s'adapter sur un tuyau de sortie chauffage en fonction de la température de fonctionnement. La discussion sur l'isolation diélectrique du passe-coque aurait été plus courte et pérenne en cas de produit adaptable. Le fait de monter ce tuyau Flexinox le plus loin de la sortie chaudière aurait aussi permis une meilleure tolérance d’icelui, mais pareil, on n'a pas la température...
J'ai appris à ne pas penser sans éléments tangents, concrets, indiscutables, mais c'était une partie de mon métier.
Le simple fait de lire "Ensuite, il faut veiller à ce que le tuyau ne vienne pas au contact de la coque" me fait penser qu'effectivement ça peut marcher, mais qu'un jour, Murphy s'invitera à bord...

31 oct. 2020
0

Je ne connais pas la longueur actuelle ni maximale permise par le fabricant du chauffage et montée sur le chauffage, mais suivant la longueur actuelle installée, perdre au maximum deux millimètres côté tuyau inox (pour un tube de 1mm d'épaisseur) ne serait pas une grosse perte de charge, surtout si le manchon se trouve en fin de course, les gaz ayant déjà refroidis.
Ne connaissant pas non plus la structure du tuyau d'échappement (épaisseur nominale de la paroi) et sa fabrication (extrudée ou enroulement spiralé), je suis parti sur un montage tuyau emboîté sur le manchon ce qui permet un serrage optimal.
Principe KISS.
Après, l'emboîtement externe ou interne ne change pas grand chose pour le tourneur, et de toute façon le point chaud éventuel se produirait là ou se trouve l'épaulement interne qui sert de butée côté passe-coque éventuellement, épaulement à calculer à minima pour bloquer mais ne pas trop réduire le passage des gaz.
Le fait d'être en fin de tuyau inox doit considérablement réduire la température de fonctionnement aussi.
Attendons les résultats des mesures de Papy-Zoom afin de savoir si ce manchon serait obligatoire ou complémentaire pour renforcer l'isolation électrique. Si la chaudière a un défaut électrique, il va falloir le trouver d'abord et évaluer son niveau de danger ou d'utilisation pérenne même si le manchon permet une isolation totale.

02 nov. 2020
1

Quelques exemples de thermomètre sans contact à usage industriel ou hobby :
Personnellement, je préfère des produits alimentés par deux piles AAA que ceux alimentés par une seule pile de 9v, pile qui n'a pas la durée de vie des piles cylindriques. Le Bosch est certainement de la même fabrication que les autres et du même pays de construction, mais deux à trois fois plus cher.

Pour 27€, on lève les doutes concernant tout problème de température ou de refroidissement moteur.

02 nov. 2020
0

Oui, mais là, le chauffage est démonté, difficile de prendre la T° pour le moment.

02 nov. 2020
0

Tu ne peux pas le faire tourner à la maison ? Dommage.

09 nov. 2020
0

J'ai pu vérifier l'isolation électrique du passe-coque, il y avait un problème : continuité électrique à cause d'un mauvais montage.
J'ai réparé, maintenant l'isolation est parfaite.
Mais j'ai toujours 3 à 4 mA mesurés par le testeur de fuite pendant le démarrage du chauffage Webasto, ça descend à 1 à 2 ensuite.
Il semble donc que cette fuite de courant soit due au circuit électrique intérieur de l'appareil.
Webasto est un peu vague sur le sujet, et n'a pas répondu aux questions posées, pas plus que SVB d'ailleurs.
Il serait intéressant, pour ceux qui envisagent l'installation d'un chauffage de ce type sur un bateau alu, de questionner les autres fabricants sur le respect de la bi-polarité de leurs appareils.

09 nov. 2020
0

Bonsoir Papy-Zoom,

ou alors, faire un montage du chauffage totalement isolé de la coque.

Gorlann

09 nov. 2020
0

D'après M. Métrix, il est totalement isolé de la coque, là est le mystère...

10 nov. 2020
0

Bonjour Jean-François, à toutes et à tous.
Je vous rejoins totalement: "Il serait intéressant, pour ceux qui envisagent l'installation d'un chauffage de ce type sur un bateau alu, de questionner les autres fabricants sur le respect de la bi-polarité de leurs appareils." étant bien noté toutefois que la bipolarité n'est pas tant en cause que l'effectivité d'un isolement électrique à toute masse métallique interne à la chaudière.
En effet, par analogie, nous savons tous qu'un moteur câblé en bipolaire conserve néanmoins ses bougies de préchauffage et son démarreur non isolés de la masse du moteur pour une sollicitation momentanée, tandis que le reste du circuit est bien bipolaire et isolé de toute masse métallique (sondes, alternateur, etc.).
Cordialement.
Patrick

09 nov. 2020
0

Il y a donc un défaut électrique entre l'armature ou la ferraille composant le chauffage et un fil électrique ou une carte, un composant électrique (là, ça peut être une vis qui touche une masse qui ne devrait pas la toucher.).

10 nov. 2020
0

Le corps de la chaudière et l'échappement étant bien isolés, peut-être dans le faisceau des câbles d'alimentation/commande?

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer