terre ou mer...le grand pas

Bonjour a tous,

nouveau inscrit mais observateur depuis longtemps, j'apprécie la vitalité de ce forum,
et l'avis souvent pertinent des contributeurs;aussi je souhaite partager avec vous l'ébauche de mon projet, et par avance, je remercie ceux qui y consacreront un peut de temps et d'attention!.

le contexte: 48 ans, vivant a marseille, plusieurs années d'activité en charpente de marine,maintenance plaisance, construction navale mais...peut de navigation..quelques régates en tant qu'équipier,quelques sorties en mer avec des amis..bref trois fois rien.térrien,locataire,en appart...et là, c'est plus possible.

mon idée est d 'acheter d'abord le bateaux et de me former a la navigation sur ce bateaux grace au coaching , stage ect...pourquoi? parceque tant que je reste en appart je n'ai pas les moyens de naviguer serieusement, je ne peut pas avoir les deux !
alors premiere question : est ce une idée débile ????

d'autres part je ne suis pas a la retraite, ni rentier, a ce jour je suis intermittent du spectacle (ont ne ricane pas svp!) et donc je dispose de temps pour naviguer mais, dans un premier temps je n'envisage pas de partir trés loin, je dois conserver mon gagne pain!
mon planning c'est donc 5 semaine sur marseille, suivit d'environ 2 MOIS de liberté, et c'est dans ce cadre que je souhaite inscrire mes programmes de navigation: formation dans la rade,porquerolles,corse,sardaigne,majorque,canaries,...cap vert ???
deuxieme question : est ce coherent comme approche ??

pour conclure, le sujet chaud !!!le choix du bateau...

budget d'achat : entre 250000 ET 30000
compromis : habitable, évolutif en terme de navigation. (investir dans une unité taillée pour le hauturier même si elle n'est pas équipée pour, au depart )
voila voila mes petites questions existentielle du moment !
j'etais partis sur du 40 pieds mais a la lecture de vos nombreux avis éclairés je pense plus aujourd'hui à du 35, voire 34.
je trouve les bavaria sympa...
les aciers m inspire confiance
les prétoriens sont vraiment class a mon gout..
les morgans aussi...
bref c'est le grand flou !
mais c'est excitant !
merci pour vos avis

L'équipage
24 mai 2020
24 mai 2020
0

Sympa ton programme.

Le budget est confortable. Pour le modèle, je me garderais bien de citer un nom mais comme il semble que le programme de navigation sera majoritairement méditerranéen, il te faudra un bateau qui soit une bête de près et pourvu d'un moteur plus puissant qu'en standard.
Il devrait être équipé pour l'autonomie énergétique, sauf à laisser une fortune dans les ports.
Le reste, c'est tes goûts personnels qui y pourvoiront.

24 mai 2020
0

merci pour tes conseils chtit Luma, mais c'est our ca que je parle d'un bateau evolutif ..a terme,d'ici 2,3 ans j'aimerai bien tirer jusqu'a valparaiso, les galapagos ,dans le coin quoi

24 mai 2020
0

"budget d'achat : entre 250000 ET 30000"

Le budget c'est 250 000 - 300 000 ou 25 000 - 30 000?

24 mai 2020
0

ah non c'est 25000 /30000.. erreur de frappe

24 mai 2020
0

Hello,
Inutile d'insister sur le 0 en trop, très certainement...
C'est pas une idée débile du tout, étant donné ta façon de vivre.
Le problème sera de trouver une place de port proche de ton boulot, quand tu travailles.
Un 9 ou 10 m, pour ton projet, ça devrait convenir, avec de bonnes voiles, y compris pour le petit temps et un moteur en bon état de marche.
Je ne te conseille pas l'acier, trop lourd dans cette taille.

Bonne recherche !

24 mai 2020
0

FLORA, pour une place de port ponctuelle sur marseille, meme un peut cher c'est pas un soucis, au frioul par exemple, le reste du temps soit en nav soit un anneaux de mouillage je pense que c'est jouable, l'acier je le vois plus dans la perspective au long cours..merci flora

24 mai 2020
1

Beau projet,
Le bon bateau c'est celui qui t'amène loin. Pas besoin d'un tank bateau acier, pas besoin d'une bête de course qui remonte au près très bien, pas besoin d'être sur motorisé. Il faut juste un bateau en bon état et un skipper de bon sens. Dans l'ordre à vérifier ne pas perdre la quille, ne pas perdre le safran, ne pas perdre le mât, le reste une bonne caisse à clous et on se débrouille.
Bon vent à tous.

0

un acier d'occasion c'est beaucoup de travaux d'entretien et des soucis en perspective sur un bateau ancien

rechercher dans les bateaux anciens genre évasion 37, gladiateur, espace 1000 ou chez les constructeurs étrangers plutot nordiques ou british

24 mai 2020
0

ouep vous avez sans doute raison pour l'acier, alors plutot un 35 d'avant 90 ? UN DUFOUR par exemple ?

0

Le dufour 31 est un exellent bateau performant et habitable et maniable. Le 35 est plus "lourd"

24 mai 202016 juin 2020
0

Bonjour domdom13, je viens de faire l'acquisition d'un Chatam 33 en acier de 78. Un choix murement réfléchi après 5 voiliers en plastique.

Sur tout bateau d'occasion il y aura toujours des travaux d'entretien et des soucis en perspective c'est le lot quotidien du plaisancier.

Je ne vois que des avantages dans mon choix. Facilité d'aménager l'intérieur à sa convenance, vie à bord confortable, réelle sensation de sécurité en navigation...etc

Pour un budget de 30000 euros, je l'ai armé en hauturier pour 4 personnes avec place au port pour 2 ans...

Après chacun est libre de ses choix et de ses convictions.

Bonne chance dans vos recherches et bon vent.
jafama

24 mai 2020
0

jafama, je suis impréssioné ! il est magnifique ton cannot ! tu en a eue pour 30 000 en tout ??
as tu des photos de ton amenagement ?? en tout cas bravo !

24 mai 202016 juin 2020
0

Merci

Oui je suis encore dans mon budget initial.
J'ai eu la chance de prendre la suite d'un propriétaire méticuleux.
Pour ma part, j'ai refait le circuit puissance avec un parc de 2 batteries bord de 110 ap et une moteur de 70.
Actuellement recablage du mat avec nouveau feu à led pour le mouillage, route, hune et pont.
Le bateau dispose d'une cabine unique à l'avant d'un carré transformable, d'un espace navigateur avec table à carte amovible et bannette.
D'une cuisine four, deux bac évier, frigo 50 litres. 400 litres d'eau douce avec production d'eau chaude et douche de pont.
Moteur bêta marine 3 cylindres.
En travaux également les sanitaires, je prévois des toilettes sèches.
Toujours de l'entretien, mais quel bonheur...

24 mai 2020
0

j vais jetter un oeil sur ce specimen .

24 mai 2020
0

oui il a l'air sympa mais pas de modéle plus recent que 79..? ca date un peut et une transat est elle envisageable sereinement sur ce cannot ?? même doute pour l'habitabilité sur le long terme

24 mai 2020
1

Drôle de question. Ces plans Caroff sont tous des bateaux conçus pour des TDM .

24 mai 202024 mai 2020
2

Bonsoir, je ne vais pas te conseiller de bateau mais 2 auteurs de livres qui sont partis.

Le plus connu a écrit des livres de mer et de marins, puis de philosophe. Sa dernière compagne véronique, a regroupé tous ses conseils et ses notes sur le choix du bateau, l'équipement et sa simplicité plus une foule d'astuces pour vivre en communion avec la mer sans les contraintes d'un mauvais bateau, mal préparé. Il est parti sur un bateau en acier. Son exploit le plus connu c'est La longue route durant 303 jours de mer avec l'arrivée à Tahiti un 21 Juin. Date mythique qui est aussi celle de son décès.

Sa phrase de départ, vient de Baudelaire:

Si tu peux rester, reste. Pars s'il le faut.

Le livre à 21 € pour éviter les premières erreurs: Voile Mers Lointaines, îles et Lagons de Bernard Moitessier.
Trouver ses livres n'est pas facile, mais à travers les rééditions on y arrive, tu le trouveras facilement dans cette librairie de la fameuse rue de Siam à Brest.
www.librairiedialogues.fr[...]arthaud

A lire doucement puis à garder à bord pour le consulter.

Le deuxième c'est Georges Meffre, il est parti sans préparation, sans entrainement, tout l'inverse de Moitessier. Il a laissé derrière lui son entreprise, les finances stables avec son épouse et enfants. Ils ont acheté un bateau de 11,50m en bois en 1978, sans avoir jamais navigué puis ils sont partis et on appris au fur et mesure le bateau et la mer sans être pressés, car ils étaient dans leur élément. En communion parfaire dès le début.
Tu peux lire le résumé de leur vie ici:
atelier-horn.fr[...]-meffre
Les bateaux suivant ont été en aluminium.

Comme bouquin, pas facile car il y en a beaucoup, celui que je préfére est:
LES MEFFRE, DEUX ANGES AU PARADIS. Equipements et options d'un " voilier vagabond

www.decitre.fr[...]52.html

Leur point commun c'est le chantier Meta où ils ont participé à la création de leur bateau.

Malgré toutes ces lectures, je suis resté. Mais je navigue presque tous les jours avec mon épouse.

Mon bateau préféré c'est Métapassion, il n'y en a qu'un!

24 mai 2020
0

bonsoir courtox56, merci pour ces conseils de lecture, je connais Moitessier sana l'avoir lu ,la famille Meffre est une découverte, c'est vrai qu'il y a quelques choses de radical dans le depart, le depart sur l'eau dans son propre bateaux j'enttend; je ne crois pas que les voyages même long par voie terrestre portent la même charge emotionelle...il y a forcement dans ce choix, partir,quand ce n'est pas pour une epreuve sportive ou quelques semaines de vacance, quelques chose qui tient a la quête, ou a la fuite..

25 mai 2020
1

Ni quête ni fuite, ça peut être juste une envie de vivre autrement.
Mais le préalable indispensable, c'est aimer naviguer à la voile, sinon ça n'a pas de sens.

24 mai 2020
1

A propos des Chatam consulter le site d'Alain Kalita et son voilier Naila

25 mai 2020
0

Heu ...
Je voulais revenir sur le coeur du sujet :
en gros, il s'agit non pas de partir, mais de travailler et naviguer pendant les périodes de pause.
Je suis dans le même cas à ce jour, sauf que je me suis prévu un boulot avec une alternance travail / pause beaucoup plus longue.

...
Ben c'est clairement pas facile à concilier

Si l'idée c'est de vivre à l'année dans le bateau, la première qualité du bateau, c'est bien de pouvoir y vivre. Chacun à son idée du confort, mais il faut bien noter que quand on bosse à coté, cela ajoute quelques contraintes.

Après, il faut aussi voir les choses clairement : faire le tour de la Corse, depuis Marseille, ca se fait en 15jours sans soucis. En 2 mois, on a le temps de se faire une jolie promenade (mais en prenant le temps, on commence à avoir du mal à dépasser l'Italie ou l'Espagne... Après, il est possible d'aller vite, je le sais pour l'avoir fait, mais c'est quand même un peu triste)
Un programme du type TDM, ca se compte en années. (ok, en mois si on fait la course non stop, et une année seulement si on se contente juste de quelques pauses avant de repartir)
On est alors plus vraiment sur un programme boulot/voile.

Sauf ... si on a un bateau posé quelque part dans le monde, et un appart le temps du boulot, avec un avion entre les deux.

La deuxième contrainte, c'est l'équipage.
En gros, le plus simple, c'est de pouvoir être accompagné, mais de ne pas en avoir besoin. Concilier les plannings de travail de plusieurs personnes, ca devient vite très difficile et ca bloque beaucoup de choses.
Du coup, la seconde qualité du bateau, c'est de pouvoir naviguer seul... On se retrouve alors sur un bateau suffisamment grand pour y vivre à l'année, et suffisamment petit pour naviguer en solo.

Et là, on n'a pas encore parlé des qualités nautiques du bateau.. Un bateau puissant et facile en solo, c'est pas super confort. Un bateau puissant et lourd, c'est pas super en solo.
Sur un TdM, à moins de faire la course, pas sûr que cela change grand chose.
Par contre, en méditerranée, si le bateau n'est pas affûté, il vaut mieux que le moteur soit vaillant (pas besoin qu'il soit surdimensionné par contre ...), et dans ce cas, on se rapprocher d'un pratiquement fifty.
(c'est le choix que j'ai fait : avec un bateau dont le déplacement est au moins le double des autres bateaux à hauteur de mat égale)

Le matériaux de la coque n'est pour moi pas la bonne question, c'est plus une question de construction à mettre en relation avec un programme. Si on ne sort pas des sentiers balisés (med nord, transat, transpacifique dans le bon sens, etc.), avec de gentils ports à l'arrivée, pas besoin d'un tank. (et de toute manière, même un tank, ca n'aime pas les cailloux)
Par contre, il est vrai que la conception simple et robuste se retrouve plus souvent dans les bateaux métalliques (et là encore, c'est mon choix, mais d'un autre coté, mon premier mouvement a été de lui faire quitter la méditerranée, où je trouvais qu'il n'était pas très adapté)
Après, sur ce forum, pas mal de gens mettent en garde contre les voiliers en acier... Après, il faut reconnaître qu'il y a de superbes unités pour un prix très attractifs... Mais il semble y avoir aussi de véritables épaves flottantes, et la différence ne saute pas aux yeux si on ne sait pas où chercher.

25 mai 2020
0

Bonjour peuwi, bon recadrage ! Et en effet tu cernes bien les composantes de l équation. On lit vraiment tout et son contraire sur les aciers...ayant principalement bosser sur des bois j avoue qu au depart j etais rebuté par le metal..mais dans une perspective de long terme je vois les choses différemment. Petit budget plus vraisemblable pour un 34 ou 35 acier bien équipé, etje peux aisément réaliser moi moi-même les aménagements intérieur..donc tjrs en reflexion.pour les sessions de 2 mois de nav c est sur que tu t échappe pas tres loin! Mais comme preciser au debut du post ca correspond a une periode transitoire d apprentissage et d amélioration du canot, sur 2 ans environ..après, a un moment donné faudrat réellement tout lâcher pour allé plus loin

25 mai 2020
0

Il ne faut pas avoir peur de l’acier. Ça fait des bateaux lourds donc plus stables dans le gros temps. Ils ont une plus grande inertie et ne s’arrêtent pas sur les vagues raides. Et une fois lancés ils vont aussi vite que leurs homologues en plastique.

Vérifie bien les fonds, notamment sous le moteur et au fond des coffres. S’ils sont exempts de corrosion c’est très bon signe. Une fois que tu vis dessus tu seras dans la meilleure position pour éviter la corrosion.

26 mai 2020
0

Merci pour le conseil pogo, j ai reperé un Vulcain V a sec,pas tres loin de chez moi, je vais lui rendre une visite cette semaine! Je vais concentrer mes exigences sur les 3 aspects de base qui sont : une coque saine, un greement en etat et un moteur correct,si les 3 facteurs sont réunis pour,ppur moins de 15000 euros ca sera je crois un bon début.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bandol en vue, août 2008 sur Colo

Souvenir d'été

  • 4.5 (160)

Bandol en vue, août 2008 sur Colo

novembre 2021