tension sur les voiles et effort sur chariot d'écoute de GV

Comme je prends encore un hiver dans la vue, scotché communk, je me disais que je pourrais peut être avancer un poil en faisant un bimini rigide pour even le magnifique. Utilisant ce cerveau remarquable qui fait du lapin un être supérieur, je me disais tossi que pourquoi que j'y collerai pas mon chariot d'écoute de GV pour faire bato de salon GTI.
Le hic, c'est que ça devient plutôt un poil trop technique pour mes jolies petites pattes poilues et qu'avant de voir si j'allais me plonger dans la résine, il faudrait savoir de quoi on parle.
Il y avait un fil sur les différentes forces en jeu que je n'ai pas pu retrouver par les recherches. Alors je repose la question : y a-t-il une formule approchant les différentes tensions aux différents points (surtout point d'écoute) en fonction de la surface de voile et la force du vent ? Comment peut-on apprécier mathématiquement les efforts sur le chariot de GV ?
Comme je recherche une réponse chiffrée et non le "trop fort n'a jamais manqué" sécurisant, je me disais tamoimême que je n'avais encore jamais repérer dans les intervenants habituels, un spécialiste/pro du gréement. Y en a-til un ?
A la limite, un constructeur averti, voir un archi ;-) , saurait peut être approcher le problème de façon réaliste.

Merci de bien comprendre le sens de mon intervention et de ne pas tomber dans les polémiques sur la qualité des réponses obtenues dans le forum, l'utilité ou la perversion des interventions de pro ou sur l'utilité de faire un bimini rigide sur un bato scotché depuis 5 ans :-D .

L'équipage
06 oct. 2006
06 oct. 2006
0

Humm
Il est interdit d'interdire :-D

06 oct. 2006
0

Tu trouveras
cela dans les doc de fabricants d'accastillage.
Dans le catalogue Harken entre autre.

Si tu n'as pas je te fais un scan

06 oct. 2006
0

je l'ai merci
mais rien n'est dit sur le chariot lui-même.

La formule proposée pour la GV est fortement contestée par d'autres accastilleurs mais a le mérite d'être clairement écrite.

06 oct. 2006
0

Peut-on appliquer le même raisonnement
pour le chariot d'ecoute de grand voile (double) que pour l'avale-tout de génois ?

Avec les deux poulies (une à 45° et l'autre à 135° par exemple) et les tensions divisées par 2 (??), on approche correctement le problème ?

06 oct. 2006
0

En fait
il faut que je regarde mieux le catalogue harken, pour retrouver le truc qui m'avait choqué.
En fait c'est assez difficile de prendre le bon raisonnement car leur approche est soit par rapport à la poulie, soit par rapport au chariot,soit par rapport au cordage... tu vois ce que je veux dire.
Et pour un tilapin gaucher contrarié - et mononeuronique de surcroit - c'est pas évident.

06 oct. 2006
0

comprend pas ?
Si tu connais ta tension d'ecoute, tu connais ta tension sur le chariot ?
Il suffit de determiner en fonction de ton circuit d'ecoute le % de charge qui arrive sur le chariot.

Après pour le controle du chariot on estime cela à maxi 20 % de la tension d'ecoute.

06 oct. 2006
0

Oui,
Si tu decomposes tes forces dans chaque brins, puis les deviations, ...,mais c'est plus simple que cela.

Dans la pratique normalement ton ecoute tire verticalement. (au moins quand ça tire fort)
Elle est composé de x brins.
Tu fais le prorata entre tes brins arrivant sur le chariot et ceux qui vont ailleurs, (cadene, point fixe, palan fin, ...) et tu auras le prorata a aplliquer a ta tension d'ecoute globale pour connaitre la tension sur le chariot.

Fait un croquis de ton circuit d'ecoute si tu veux.

06 oct. 2006
0

Fait un crocquis
de ce que tu veux,

après c'est facile.

06 oct. 2006
0

Tôme 2 de Pierre Gutelle
Je vient d'y jetter un coup d'oeil. Tout y est décrit quand au calcul de l'effort de flexion de la GV et du point d'écoute en fonction de sa position, mais il y a quelques pages de lecture et de calculs pas simples !

si tu veux t'y coller...

06 oct. 2006
0

Ben oui
ca m'occupera mes longues soirées d'hosto :-) .

Tu as la possibilité d'en faire des pdfs ou quelque chose d'exploitable par mail ?

06 oct. 2006
0

chariot sur bimini
il y a des montages comme ça chez hunter, je crois.
Il y en a un sur le ponton d'en face, je ferais une photo.

C'est tentant car ça dégage le pont du rail, mais évidemment ça tire dur sur le bimini, qui n'est plus alors un vrai bimini, mais un portique solide

ou voit ça aussi assez souvent sur des bateaux a timonerie (rail sur le toit) mais la timonerie est en dur.

trés grosso modo, si ton palan de gv est relié au chariot par une manille de 8 ,( et que quand tu as mis une de 6 une fois pour remplacer ,elle s'est tordue) c'est que l'effort atteint 3T de temps en temps (choc au virement)
bien sur 90% du temps c'est 10 fois moins

06 oct. 2006
0

Effectivement
Dans mon cas, les calculs harken donnent 2,1 tonnes pour 40 noeuds de vent et les manilles sont effectivement de 8 (t'es déjà venu mesurer ? ;-) ).
Tout ça me parait assez conservateur - aussi bien sur la force du vent (1er ris à 25 noeuds) que sur l'échantillonage (+50%)- et (je touche de la peau de singe) ça fonctionne bien. Je ne voudrais pas faire moins.

Mais d'un autre côté, je me demande si le fait de relever le chariot d'écoute n'augmente pas les forces en jeu en augmentant l'angle sur les poulies... Tu vois le genre de reflexion, un gros nul le lapin :-)

06 oct. 200616 juin 2020
0

Salut Bugs ,
Une chtit tof de ma future barque de, dans 2/3 ans ;-)
Le chantier installe toujours ce genre de barre d'écoute, à la fois support de capote et bimini.

Pitétre que si tu poses bien la question (genre, j'aime bien votre barre d'écoute mais j'ai keks doutes...)t'auras des reponses !
Ah wi, j'oubliais, c'est un Malö yacht de chez la Suede.

Te fais confiance ;-)

06 oct. 2006
0

Ouarghhhh !
T'es bien décidé ? tu regretteras rien ? parce qu'avec un engin pareil, tu vas être obligé de continuer à naviguer :-D :-D .

En plus, avec la "swedish sailing perfection" on risque de te voir encore plus rarement sur le forum :-) .

En tous cas, je vais te me leur concocter la question qui tue (ça risque de prendre une bonne semaine ;-) ).

PS : tu as déjà été le voir ?

06 oct. 2006
0

C'est surtout,
le porte monnaie qui va regretter...

J'ai vu un ancien 38 en Med, mais pas encore les nouveaux modéles, me faut faire un tour à Dusseldorf ou Londres en debut d'année prochaine.

Mais pour le moment j'pars de l'autre coté ;-) A+

06 oct. 2006
0

Une autre façon de répondre par une question...
qui m'interesse aussi : quid d'un vrai hale-bas et d'un point d'écoute fixe (sous-entend aussi une bome qui tient la route)???
Il me semble en effet que certains nouveaux bateaux , et pas des moindres, remettent ça au gout du jour !
Celà éviterait de plonger tes pattes velues dans la résine... :-D

06 oct. 2006
0

Even keel est un cata
et le passage du palan d'écoute poserait de véritable problème.
C'est vrai que le chariot d'écoute de GV permet un meilleur contrôle de la voile, mais qu'avec les fullbattens d'aujourdhui, le devers ne se contrôle plus aussi finement qu'avant...
Pour ce qui est des modes, il ne faut pas non plus oublier les intérêts économiques qui entrent en grande partie dans la reflexion des chantiers de grande production.
En tous cas, merci d'essayer de me conserver les patounettes en état . :-D

06 oct. 2006
0

sui qu'une pôôôv bêêêteu
c'est exactement ça mon problème (voir réponse à michel).
J'ai pas envie de faire un truc dément, mais pas non plus envie que tout s'arrache (genre roof de graal 42) dès que ça dépasse 20 noeuds.
J'étais parti pour le truc simple avec 4 tubes droit inox mais ça vaut certainement le coup de voir quel investissement (temps, matos) ça demande pour faire le truc bien top... Il faut donc pouvoir apprécier les implications au niveau du pont (sandwich balsa) en terme de contrainte et de reinforcement.
De là, je verrais si le jeu en vaut la chandelle.
:-)

07 oct. 2006
0

Ben oui mais
Les 4 tubes c'était 2 avants et 2 arrières (l'arrière incliné si besoin) supportant un bimini de 3650mm par 2350mm. Le bimini en sandwich mousse ou balsa avec un passage pour monter dessus ? (walkway) pour ranger la GV correctement si besoin. Une légère tonture pour la rigidité et le tour était joué... Et puis, et puis...

Avant d'avoir recours à un pro - en tant que client ou non -, j'aurais aimé savoir où je vais mettre les pattes de derrière :-) pour ne pas avoir de beaubourg et les kilos qui vont avec.

C'est la quadrature du cercle... Mais je suivrais ton conseil et irais voir, si j'en trouve, un pro de la meca.

06 oct. 2006
0

l'effort
sur le charriot est important à connaître, mais il faut aussi tenir compte de l'angle de tire de l'écoute sur l'ensemble charriot/"bimini musclé".
Le bimini doit en gros tenir l'effort max en vertical (disons les 2-3T déterminées) certainement un peu moins en transversal, mais à évaluer en fonction de l'allure (au près beaucoup vertical, au largue, presqu'horizontal et en avant).
tout ça pour dire que le bimini, faut pas le voir en 1 dimension, mais plutôt en 3 pour calculer les contraintes au pied. Evidemment si c'est une piste d'aterrissage, ça se diluera dans la surface.
Je sais bien vous êtes pas bêtes, mais je voulais juste préciser. :-p
à+
jlc

06 oct. 2006
0

je comprends,
4 tubes droits (2 fois 2 de chaque bord) inclinés comme il faut, entretoisés quelque peu et d'un bon échantillonnage sont suffisants, encore faut-il bien les dimensionner... ce qui est le réel pb qd on n'est pas dans le coup. Mais n'importe quel mécanicien de structure métallique doit pouvoir le faire, le tout étant de donner les bonnes instructions (efforts/directions, efforts/durée...).
Il en découle les efforts au raccord du pont et le miex est de se rapprocher du bordé pour profiter de sa rigidité sans rajouter de renfort maousse à plat pont. Ton pb sur cata, ce sera la largeur de la structure, un poteau au milieu ou plus ?? ça devient vite le centre Pompidou.
moi je serai toi, j'irai voir les pros de la méca.
en plus si tu fais toi même, les soudures !!!
bonne recherche. :reflechi:
jlc

07 oct. 2006
0

à la louche ...
Le point de fixation de la poulie basse du palan étant quasiment à la hauteur de la bôme, il n'y aura presque pas d'effort vertical, mais surtout des effort horizontaux. Je vois deux conséquences:

1) il faut un hale bas sérieux pour reprendre les effort verticaux.

2) je présume que le plus gros problème ne sera pas le calcul des efforts (approximatifs), mais le calcul de la structure du portique pour obtenir une bonne rigidité en déformation "parallélogramme" sous l'effet des forces horizontales ... pour un poids raisonnable ;-)

Quand on "secoue" un biminitop, on perçoit que la rigidité pour des efforts horizontaux perpendiculaires à l'axe du bateau est très faible.

Je pressent que l'usage de tubes de section circulaire n'est pas bien optimal pour arriver à cet objectif de rigidité transversal. Ou alors il faut des contreventement tels que ce sera invivable.

07 oct. 200616 juin 2020
0

moment d'inertie transversal
Comme il te faudra un moment d'inertie transversal beaucoup plus important que longitudinal, la structure sera très "anisotrope", épaisse en transversal et fine en longitudinal.

Celui des deux "portiques" qui recevrait la poulie du palan de GV pourrait ressembler à ça , en tube de section raisonnable ...

Mais bon, c'est à la louche ;-)

07 oct. 2006
0

doc

J'ai un exemple ,il en resulte que pour une GV de 20 m2 l'effort sur l'écoute est de

315daN (300kg)

Mais AMHA je multiplirais par 2 lors d'un ampannnage non controlé.

josé

07 oct. 2006
0

ça colle ...
j'ai lu de temps en temps qu'au pire (navigable) on a 20kgF/m2 (donc 400 kgF pour 20 m2) , ce qui correspond bien à ton chiffre

07 oct. 2006
0

j'ai repensé à un vieux truc
qui disait :
quand tu winches, tu développes sans "trop" forcer environ 10Kg à deux mains.
Tu prends le numéro de ton winch et tu multiplies par 10, tu auras la tension max pour lequel il fonctionnera avec des efforts humainement possibles.
Par ex un ST 44 de lewmar "emmenera" plus ou moins jusqu'à 440kg de tension (faut être un poil sportif tout de même , mais comme on le voit tous les jours, la voile c'est pas un sport de pénards ;-) ).

Je ne sais même pas si c'est pas à partir de ce principe que les fabricants numérotent leur winch.

07 oct. 2006
0

T'as fait quoi
de tes st40.J'aimerai bien changer mes ST?
Christian

07 oct. 2006
0

si on rapproche ça de la formulation harken
à 20 noeuds de vent (cas typique de l'utilisation d'un winch au max de ses capacités), j'ai une tension de 525 kg. Pour mon piti confort personnel, la première amélioration que j'ai apporté à Even Lebo a été de changer le ST40 par un ST44 que j'avais du précedent bateau.
Maintenant, à 20 noeuds, ça va sans problème.
Tout ça pour dire que, comme dit robert, ça va être plus qu'approximatif, mais qu'on a quand même un ordre d'idée de l'échelle de force sur laquelle on travaille.

La formule harken semble "gonfler" les résultats (c'est en général ce qu'on lui reproche, en plus de n'être applicable qu'aux "petits" monos), mais c'est seulement de 20%à 30% (ce qui peut rattraper l'erreur dûe au cata).

L'idée du portique stratifié doit faire son bonhomme de chemin. Je crois que c'est le poids de l'ensemble qui sera le plus gros facteur de décision.

07 oct. 2006
0

a mon humble avis
on est plutôt dans la structure d'un portique que d'un bimini, avec plus d'efforts latéraux que longitudinaux

pour eviter une catastrophe esthétique en tube soudés, je ferais plutot un arceau en stratifié, de section rectangulaire progressivement elargi vers le bas. j'ai vu un portique comme ça , c'est vraiment super comparé aux horreurs en tube/treillis.

il me semble que c'et la solution adoptée sur le dehler, il est même incliné vers l'avant, car ça tire comme ça au portant.

en réalisation sans moule, on peut imaginer une structure creuse en cp, stratifiée copieusement par dessus (ou une ame pleine en mousse, comme ceux qui fabriquent leur funboards)

07 oct. 2006
0

Eh le lapin,
si tu demandais à Eric55 ( qui malheureusement passe plus trop sur le forum ), les Galileo 37 et 41 sont comme ça ( strat pour le 37 et tube pour le 41 )

perso.orange.fr[...]bal.htm

Sinon tu peux faire tout rigide avec des gros pilier genre Parlay cat ou St Francis

www.parlaycats.co.za[...]/
www.stfrancismarine.com[...]ex.html

Désolé de pas te donner la réponse précise que tu souhaites...

Séb

07 oct. 2006
0

Entièrement d'accord
Esthétiquement, il faudra que je fasse de sacré efforts mais j'ai vu des trucs existants qui arrive à s'intégrer.
Par contre, le poids ajouté risque de devenir significatif.
Un arceau en mousse + un bimini en mousse (je resterais peut être avec mes 2 tubes inox sur l'avant ;-) ), ça fait de la flottaison en plus non ? :-D :-D

07 oct. 2006
0

effectivement
Pourquoi l’inox
A partir de tubes carbones (genre planche à voile,ou autre) reliés entre eux par une âmes en CTP (pour la rigidité) collé avec des joints congés, ajouré d’une façon esthétique , puis une stratification fibre + époxy reliant l’ensemble d’une belle façon
Bien sur un piétement en inox (incorporé au portique) avec contreplaque est de rigueur
Les tubes carbones permettant un passage des câbles de tous les accessoires beaucoup plus facile qu’avec l’inox surtout si l’on à prévu des gaines dans chaque montant (tube) lors de la mise en œuvre

Bien étudié, ce principe devrait être aussi solide sinon plus qu’avec de l’inox et d’un coût bien moindre (récup de matériaux), sans parler du poids. Toute modifications étant beaucoup plus faciles
Avec ceci on peu rajouter une esthétique plus raffinée que celle treillis de ferraille

Inconvénient, la prise au vent sur des bateaux de petite dimension

bon, si cela se trouve , je suis en train de réinventer ce qui existe déjà

07 oct. 2006
0

on se fait de fausses idées
le fardage d'un treillis est beaucoup plus important que la somme des sections: en fait il peut être proche ou même plus fort d'un voile plein
Pour vous convaincre regardez les aerofreins d'avion la prochaine fois que vous aterrissez: se sont des treillis en passoires! qui freinent plus que du plein!

07 oct. 2006
0

Fardage.
D'accord, le fardage d'un treillis peut-être plus important que la section pleine ... ça dépend du treillis et de la forme de la section ... Mais ça peut aussi être l'inverse, le treillis qui farde moins. Difficile à prédire au pif.

Cependant je pense que concevoir la forme profilée d'un élément structurel vital comme celui que Serge prévoit ne peut pas se faire au pif sans une bonne expérience ou un minimum de simulation numérique pour savoir où il faut mettre de l'épaisseur et combien.

L'avantage du treillis soudé, c'est qu' on peut peaufiner la raideur au fur et à mesure de la construction, ce qui n'est pas bien faisable avec une structure profilée creuse qui doit être bien dimensionnée du premier coup.

D'accord pour l'esthétique, c'est moche en inox soudé :-(

09 oct. 2006
0

hunter!
c'est ce que j'ai vu aussi (j'ai dis plus haut delher par erreur)

09 oct. 2006
0

Dimensions .
bimini de 3650mm de largeur par 2350mm de profondeur.

C'est vrai que le design du hunter s'intègre bien, mais dès que je l'ai vu, je me suis demandé si ça tiendrai le coup.
Plein de bonnes infos dans ton post merci (échantillonage, positionnement,...). Ca me donne une idée assez précise du minimum acceptable (la GV d'un hunter doit faire dans les 30m2 et la mienne en fait 44. Comme tout ça est exponnentiel (au moins ;-) )... et qu'avec un cata, les efforts sont immensément plus violents (on ne salue pas la risée), il va vite falloir que je change de braquet.

Je vais bientôt avoir le temps de calculer correctement les efforts et je vous passerais le résultat de mes reflexions, mais n'en profitez pas pour vous la couler douce et continuez d'apporter les infos que vous jugez utiles. :-D

09 oct. 2006
0

hyperbolique ?

:jelaferme:

09 oct. 200616 juin 2020
0

j'ai vu un super portique
sur un 356 HUNTER (voit photo), pas très gros, 2 tubes de 45/50 de diamètre, dommage je n'avais pas d'APN. costaud et de qualité, ce n'est pas désagréable à voir.
boulonné sur la coque par des boulons de 8 je pense, sur des platines de 20 par 10cm env, à plat sur le pont près du bordé, distants de 40cm env au pied, plus rapprochés en haut et une seule entretoise dans le haut le tout soudé, incliné sur l'avant; inspiré de cela, le reste du bimini peut être plus light pour ne pas ressembler au centre Pipoudon.
AMHA, il n'est pas besoin d'un super treillis, une structure métal acceptera les chocs en se déformant (empannage) qui sont les pires qu'acceptera moins les matières plastiques (vibrations).
reste à voir si les dimensions (un cata c'est large et d'ailleurs, cher cousin - du lièvre, quelle largeur y fait ton hohhie cat ? ton bimini ?) ne nécessiteront pas de fixer tout ça sur la poutre, donc à la renforcer, mais de tte façon, si le rail d'écoute est dessus, c'est pareil.
il faut faire des calculs pour optimiser tout ça, prévoir des amortisseurs (frein de bôme, hâle bas correct) et peut être une géométrie arc de cercle du rail s'il est long.

09 oct. 2006
0

pas tout à fait
ce n'est pas exponentiel. l'exponentiel est rare en mécanique courante, sauf pour la croissance des populations de lapins (aie!!! even est un lapin..)

09 oct. 2006
0

Peut être un bétise, mais je me lance
Ton palan, il doit bien avoir un pièce faible (manille, poulie, chariot ...). Si tu n'as jamais cassé cette pièce, tu connais la charge que doit supporter ton support sans casser...
L'architecte qui a dessiné le bateau a dut refléchir à l'accastillage minimum (sur un cata on ne cherche pas a rajouter du poids pour avoir le plus gros winch oul aplus grosse pulie), il a donc fait les calculs et déduit que pour ce genre de bateau, il fallait que l'accastillage supporte telle charge, donc il fallait telle poulie, ou tel chariot, car si plus petit risque de casse...

09 oct. 2006
0

C'est exactement mon point de départ.
Et puis en approfondissant, je me dis que les efforts sont répartis différemment : pas tout le long de la crossbeam arrière mais sur seulement 2 points et que le pont en balsa c'est pas pareil que du CP stratifié et réenforcé.
D'où j'essaye de voir exactement ce qui est en jeu au niveau du support et si mon joli piti barlu peut supporter ça (je sais par exemple que je ne pouvais pas monter de mât à balestron car les crossbeams avant ont une géométrie particulière qui ne permet pas la charge de la totalité du gréement juste en pied de mât)...

Pour le rail et l'accastillage, je ne me casse pas le cul, je re-installerais simplement le même si c'est possible.
En fait, j'ai mal posé la question parce que je suis à un stade de réflexion patatoïd. Je me suis dit qu'en partant de la charge sur l'écoute, je pouvais tout déduire... mais la répartition selon l'accastillage est aussi importante etc... et pour connaître les véritables forces en jeu au niveau des attaches au pont, la démarche est peut être simplement fausse. N'étant pas ingéméca et la physique étant pour moi une matière d'école et non un objet réel, j'ai du mal à lier tous les bouts ensembles. (J'ai l'impression que je vais être obligé de ré-ouvrir les bouquins de 3èm :-D :-D).

09 oct. 2006
0

Dans la même idée
que Tangnard avec la pièce faible, il y a aussi le fusible: calculer l'installation à l'effort maximum, c'est peut être dangereux pour toute la structure.
Je m'esplique: si tout est prévu pour que ça tienne, sur un empannage violent du cout c'est peut être tout le pont qui va partir (ah ben m.... alors ! Trop costaud mon truc !) alors que si c'est la manille qui pète......
Donc calculer la structure pour des efforts normaux, et prévoir le fusible pour l'effort anormal.
Bon, chais pas hein, juste histoire d'ajouter ma carotte dans le potager
:-)

09 oct. 2006
0

Principe sécuritaire
La mécanique c'est comme l'électricité. pour éviter les casses dramatiques il suffit de respecter la règle suivante :
on accroche toujours un moins solide sur du plus solide (le fusible amont doit toujours être plus fort que le fusible aval et chaque fusible plus faible que le faisceau qu'il protège. Un fusible ne protège pas un organe mais un faisceau).

En pratique hors l'écoute dont le gabarit est plus du ressort du confort :
la poulie doit être dimensionnée pour l'effort maxi de la voile sur l'écoute + marge.
La manille qui tient la poulie doit être plus résistante que la poulie, l'anneau du chariot doit être plus résistant que la manille, le chariot etc...jusqu'au pont.
Dans ces conditions, le pont ne sera jamais arraché, ni par la voilen ni par quoique ce soit qui est solidaire du portique.

10 oct. 2006
0

l'utilité du fusible
c'est la protection ultime, le court circuit quoi et bien sûr il faut le faire.
néanmoins il faut réaliser quelque chose de durable et ce que le lapinoux veut faire, ce n'est pas simple. le fait de déporter le point de tire sur une tructure élevée aux points de fixations "réduits" augmente les contraintes en ces points par effet levier; si le rail est sur le pont, l'effort est réparti dans la surface et l'angle de force est bien contrôlé. Aux allures de près, quasi vertical et aidé du hâle bas l'effort est soutenu dans la durée, mais à peu près constant. Aux allures de largue, ce sont les différences de force, dues au roulis ou empannge qui doivent être pris en compte; les vibrations, les accélérations décuplent les forces et fragilisent les structures; l'angle de tire est faible par rapport au pont, et l'effort se réparti dans la section du pont et limite l'effort d'arrachement. Tout est changé si on additionne un bras de levier et au pied du portique, il faut assurer le coup en connaissant parfaitement la répartition. Un simple hauban permettra de répartir l'effort sur le pont; c'est du travail de spécialiste.
conclusion, fusible oui, mais structure costaude oui aussi. ;-)

13 oct. 200616 juin 2020
0

j'ai retrouvé ça evenkeel,
si ça peut aider.

13 oct. 200616 juin 2020
0

photo 2
portique 2

13 oct. 200616 juin 2020
0

photo 3
vu sur un UY 44 ( universal Yachting)
architecte Paul Lucas
voilier en alu de 13.70m
deplacement 11 t

13 oct. 2006
0

franchement
avec un arceau en dur comme ça, pourquoi ne pas finir le reste en dur..plus simple plus solide, moins de pb de vitrage gondolé,
je suis sur qu'il ne le replie jamais: abri contre l'eau ou soleil selon l'heure.

Mais au salon nautique ça ferait "fifty" (:&gt)

en tout cas ça confirme que le plus important si on met le rail dessus est la rigidité transversale, qui semble sérieuse .

13 oct. 2006
0

big de boug
ca parait bien costaud et dans l'ordre d'idée de ce que j'ai en tête. Les efforts doivent être comparable : un cata de 11m doit développer à peu près la même puissance qu'un mono de 13.5.

A première vue, je vais avoir de big problèmes de largeur à résoudre. De même, l'angulation vers l'avant devra être bien calculée pour que l'esthétique n'en souffre pas trop.

J'ai pas encore commencé à évaluer ça sérieusement et je me demande encore par quel bout le prendre.
Il y a pas mal de cata ici, et des nouveaux, alors j'essaye de voir ce qui se fait.
Le seul truc comparable était un Schionning mais c'est totalement intégré depuis le départ dans un arceau/ crossbeam en carbonne !
Le reste c'est du lagoon 500 ou 440 avec le poste de barre en l'air, donc rien de vraiment comparable.

13 oct. 2006
0

sur le dernier LN (octobre)
il y a un article sur un plan Lombard de 15 m en alu qui a le rail de gv sur un arceau fixe servant aussi de support au bimini.
A voir ...

13 oct. 2006
0

Evenkeel
peux tu nous faire un petit dessin de ce que tu as en tete ?

Et seconde question, une fois que tu as déterminer les forces en presences, comment fais tu pour déterminer les échantillonnages ?

Séb

13 oct. 2006
0

OK , j'ai bien l'impression
qu'il va falloir que je bosse :-).
J'essaye de faire un truc représentatif.

Pour les échantillonages, selon le matériau, je comptais aller sur les sites de constructeur amateur et demander des avis sur les forums.
Il existe aussi des programmes free d"archi navale" qui font un minimum de calculs. Ca peut conforter des avis.

Pour la réalisation, je suis loin d'être un caïd et ça peut aussi me poser un problème si ça devient trop technique (cuisson ou sous-vide particulier).
Tu vois, j'en suis encore qu'aux balbutiements.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bien fini ?

Après la pluie...

  • 4.5 (33)

Bien fini ?

mars 2021