Tension mesurée sur entrée régulateur de tension...

Salut
Lorsque je débranche mon panneau solaire des bornes du régulateur de charge, et que je mesure la tension sur ces bornes (bornes d'entée), j'ai 350 mv... Est-ce normal ?
La fonction "anti-retour" du régulateur fonctionne t-elle correctement ?

L'équipage
30 mai 2013
30 mai 2013
0

Alors, ma question n'inspire personne ?

30 mai 2013
0

Bonjour :)

Sans être un spécialiste de la question ...
Batterie déchargée environ 12v
350mv = 0,3% de 12v ...
Les chargeurs ne sont jamais à 100% de rendement ...
Le bon sens voudrait donc que le chargeur "consomme" pour fonctionner un faible % ... 0,3% semble donc être un super rendement ...

Cette perte du au fonctionnement peut être pris soit côté batterie soit côté producteur, le côté batterie assurant un fonctionnement sans faille ...

D'un autre côté si le dispositif anti retour (souvent diode) était hs tu devrais donc voir une tension = à celle des batteries ...

À moins qu'il ne s'agisse d'un bateau en alu ou la moindre fuite est à prospecter, 350mv ne me semble en rien inquiétant (et ce au risque de dire une ânerie plus grosse que moi mais puisque tu es sans réponse ...)

30 mai 201330 mai 2013
0

Merci "Chat-man" (le mari de Cat Woman ?) :mdr:

Oui, il s'agit d'un bateau en alu. Mais j'ais connecté le moins des batteries à la coque, pour éviter le problème des fuites. En plus, les batteries sont juste au cul du régulateur, qui est en plastique, donc pas de possibilité de fuite...

Merci pour ta réponse. Je pense aussi que ça devrait être bon, mais je me demande si avec cette mesure de 350 mv (donc passage de courant), mes batteries ne risquent pas de se décharger dans le panneau...

30 mai 2013
0

Pour en être "certains", tu couvre tes panneaux d'une couverture opaque, tu branche ton appareil en ampèremètre en série sur le plus ou moins de l'entrée du regul, tu rebrancher les panneaux et tu regarde si du courant passe.

L'école française demande sur les bateaux métallique de ne pas relier la masse à la coque et de n'installer que des interrupteurs bipolaires.
L'école anglaise conseil de mettre la masse à la coque ...

Dans tous les cas, l'alu m'est interdit car j'aurais été un phobique des fuites ...
Même de toutes petites valeures peuvent 24/24 7/7 avoir de "grandes conséquences ...

Concernant le "système" anti retour du regul je ne serais pas inquiets a ta place ...
Les 350mv pouvant facilement s'expliquer par la conso du regul ...

Concernant un bateau alu, dont de surcroît la masse est reliée à la coque, ces 350mv ne me laisseraient pas bien dormir ... ( à moins que tu n'es un bon appareil testeur de fuite ...)

Cordialement,
Shamane

30 mai 2013
0

Comment a été faite cette mesure, avec quel type d'appareil, que dit l'appareil lorsque tu mets qu'un seul fil et l'autre en l'air.

30 mai 2013
0

Juste en passant,
les 350mv sont-ils constants en durée?
et aussi quel milliampèrage?
quel avantage de connecter en permanence le négatif et la masse?
Bien vu d'AICA, l'effet de champ ça existe!

30 mai 2013
0

effet de champ, oui ...
Mesurer une tension entre coque et haut du mat peut affoler les jours de grand vent ... 200, 400 v à plus de 15 m de haut ne sont pas abhérant ... alors brancher "son 0 de référence" sur la coque ...

30 mai 2013
0

Petit rappel élémentaire d'électricité :

"avec cette mesure de 350 mv (donc passage de courant)"

S'il y a passage de courant sous 12v, celà correspond à 30 milli ampères ... Les gens que je connais qui ont des bateaux alu et qui cherchent les fuite, cherche en micro ampère, donc 30 milli ampère est "énorme" en terme de fuite si s'en est une.
Rappel :
milli ampère = 10x/y-3 soit 0.001 ampère
micro ampère = 10x/y-6 soit 0.000001 ampère ...

Mais tension ne veut pas dire qu'il y a courant (autre que celui servant a effectuer la mesure).

en électricité, 2 notion bien distinctes :

tension (u mesuré en volt [branchement appareil de mesure en paralèle , un fil sur + et l'autre sur -]).
Ampérage (A mesuré en ampère [branchement en série, soir les 2 fil du controleur sur le + soit le - mais surtout pas l'un et l'autre]).

Pour imager ...
Prenons un bete cailloux de 100g environ ...
Lève le de 5 cm et lache le sur ta main ouverte en dessous a 10 cm : celà ne fait pas mal ....

Lève ce cailloux a 2 mètres de haut et lache le en visant ta main ... ca se sent déjà beaucoup plus fort ...

Dans l'ex, la masse du cailloux est l'ampérage, la hauteur le voltage.

Il peut y avoir un fort voltage sans forcément avoir d'ampérage.
et inversement si très fort ampérage (court circuit) alors il n'y aura plus de tension ...


Entrons dans le "vif" du sujet :

prenons 2 batteries de 12v, appelons la 1ere A et la deuxieme B.
Branchons les comme suit :
+A-+B-
Donc le moins de A sur le + de B.
En branchant un volmètre sur +A et -B on va lire une mesure de 24V.
En branchant le même volmètre sur +A et -A on va lire 12v.

En gros le fil noir (ou moins) n'est pas un 0 absolu, mais la référence qui va servir de 0 pour mesurer la différence avec le fil +.

Dans l'école française :
Masse non relié à la coque, et coque isolée électriquement parlant du réseau électrique.

Si tu lis un voltage et ou une consomation de courant entre le + et le - quelque soit l'endroit du circuit, tu es certains qu'il s'agit d'un problème électrique interne au bateau.
car la masse est isolée de l'extérieur, le 0 de référence s'pllique donc au cablage électique interne au bateau.

Dans l'école anglaise :
Si masse (- batterie relié à la coque). donc circuit électrique relié à la coque.
Si tu lis un voltage ou une consommation ou apport de courant, alors celà vient soit du circuit électrique à bord, soit d'une fuite électrique d'un bateau proche qui te donne ou te prend du courant, soit d'un réaction électrolitique entre ta coque alu et une coque acier par ex ...
trouver dans ce cas d'ou provient le problème devient donc assez complexe ...
car la masse électrique est relié à l'extérieur, le 0 extérieur pouvant être très différent du 0 interieur (relire l'ex des 2 batteries plus haut) ...

Maintenant chacun fait comme il lui plait bien entendu :)
Mais en terme de "simplicité" je suis personnellement convaincu que l'école française est la meilleure solution concernant les fuites éventuelles sur un bateau alu :)

30 mai 2013
0

"S'il y a passage de courant sous 12v, celà correspond à 30 milli ampères ."

euh! ?? non , on ne peut pas dire ça , on ne connait pas la résistance interne du voltmètre ni la résitsance de la "fuite" , or là on mesure la tension d'un pont diviseur constitué de la R de fuite et de la RI du voltmètre . Les deux sont inconnues . enfin il me semble .

30 mai 2013
0

Oui , si pas de courant la mesure ne veut pas dire grand chose , mais si courant il y a , on ne peut pas le déterminer sans connaître la valeur des résistances qui le font naître . la seule chose qui est sure c'est les 12 V (théoriques) de la batterie et les 350mV sur l'entrée après passage par le régul dont on ne connait pas la R interne équivalente en inverse .( je la pressent très élevée car le voltmètre aussi a en général une RI très élevée et comme il s'agit d'un pont elle doit faire ~~34 fois la valeur de la RI du voltmètre !!!) Si je prends 1mégohm pour valeur de ri voltmètre , ce qui est un minimum , ça nous donne un courant de 12/34000000 =0.0000003A soit 0.3nA ce qui est dérisoire . Mais là je parts sur une hypothèse de 1 megohm et c'est plutôt beaucoup plus( on néglige en général car considérée comme infinie ) donc un courant beaucoup beaucoup plus faible ! mais pas quantifié précisément .

30 mai 2013
0

c'est bien pour celà que j'ai mis "si" en début de phrase ;)

30 mai 2013
0

on peut entrer dans les détails avec plaisir dans un autre fil :)

Un controleur de tension un peu étudié est plus proche de 20 Mh (méga hom) que de 1 :)
Je ne suis pas entré dans le détails d'un pont réducteur de tension (détail pointus [voir la tentative de pédagogie avec la pierre et la hauteur pour faire appréhender courant et tension]) car je ne m'addresse visiblement pas un spécialiste (auteur du fil) :D

31 mai 2013
0

Merci pour ces explications claires !
:pouce:

30 mai 201330 mai 2013
0

Quelle est la résistance interne du voltmètre utilisé ? très grande sûrement .Mesurer une tension sur un système quasi ouvert au travers d'un équipement dont on ne connait pas le schéma interne ne renseigne pas ( sauf à trouver une différence par comparaison avec un autre équipement identique dans les même conditions de mesure ) Il est plus parlant de mesurer le courant( panneaux branchés mais masqués) , voir shamane95 plus haut.
De toute façon les panneaux sont équipés de diodes anti-retour donc pas de soucis en principe .
Tu dis
"La fonction "anti-retour" du régulateur fonctionne t-elle correctement ?"
je rajoute : y en a-t-il une ?

30 mai 2013
0

Ben, ma mesure avait pour but de le déterminer.

Pour ce qui est d'une fuite possible dans la coque de 350 mv... Ce n'est pas possible les gars ! Je répète la manoeuvre : Mesure au voltmètre faite sur les bornes + et - d'entrée (où est branché le panneau solaire) du régulateur de tension en plastique. Les sorties du régulateur entrent directement sur la batterie. Pas de câbles qui courent, rien de tout ça. Il ne peut y avoir de fuite !

31 mai 2013
0

Si tu voulais mesurer la fuite éventuelle en courant continue sur un bateau cablé à l'école française (donc masse non relié à la coque) ...

Je te dirais de simplement éteindre tous les consomateurs du bord, puis de mesurer le courant qui passe dans le - du circuit.
Puis de mesurer le courant qui passe dans les fil qui relie une anode du bord (à ce sujet dans l'idéal il vaut mieux n'avoir qu'une seule anode de pont).
Ce qui te donnerais déjà une bonne idée :)

Mais celà ne t'indiquerais pas les fuites éventuelles en 220 puisque non continus ... mais c'est une autre discution.

Par contre en école anglaise avec masse sur coque j'avoue que là je ne vois pas comment analyser le problème de façon simple et cohérente sans osciloscope et bonne formation avant ...

31 mai 2013
0

"Mais j'ais connecté le moins des batteries à la coque, pour éviter le problème des fuites"

L'eau n'est pas un isolant, c'est pour cette raison qu'à priori tu es bien inspiré à mettre des anodes flotantes du pont.

Donc ton - en plastic isolé va à la batterie, qui elle va à la coque, qui elle va à l'eau par l'intermédiraire des anodes ...
De là l'eau qui est conductrice se comporte comme un fil et donc fuite possible .... Enfin à priori sauf miracle ou détails non expliqué.

une fuite (ce qui fait mal à une coque en alu) n'est pas en volt mais en ampères ...

quand tu prend la mesure de la tension d'une batterie posé par terre relié à rien, tu y lis une tension ... disons 12.8 pour une batterie neuve et bien chargée.
Or elle ne "produit" aucun courant.
A part celui due à la mesure qui lui est négligeable : 12.8 / 20.000.000 = 0.6na soit 0.6 nanoampère soit 10-9 ampère, soit 0,00000064 ampères ...

31 mai 2013
0

"Ben, ma mesure avait pour but de le déterminer."
dans l'absolu ,tu as la réponse : c'est non .
Avec un bémol , il n'y a certainement pas des diode anti retour dans le régul , mais le blocage est assuré par le ou les transistors maintenus bloqués , mais leur courant de fuite en inverse est un peu plus conséquent et c'est vraisemblablement la raison de la tension que tu mesures . Elle n'est pas significative .
j'ai compris que tu voulais savoir s'il y avait un risque de retour de la batterie vers le panneau .La seule mesure efficace est celle préconisée par Shamane : Je le cite:

"Pour en être "certains", tu couvre tes panneaux d'une couverture opaque, tu branche ton appareil en ampèremètre en série sur le plus ou moins de l'entrée du regul, tu rebrancher les panneaux et tu regarde si du courant passe."

Il n'y a probablement pas de diode anti-retour dans le régul. Une diode ampute de 0.7v(0.4 pour shottky) la tension utile alors que les panneaux en sont pourvus en interne . Il est contre productif en terme de rendement global d'en rajouter une .(1.4v de diminution totale ).

31 mai 201331 mai 2013
0

Ok, merci.

Donc, pour résumer (la question du régulateurs), c'est la diode interne du panneau qui servira à elle seule d'anti retour. Je brancherai donc en parallèle mes deux régulateurs (eh oui, j'ai ai deux, pour deux parcs indépendants).

Ensuite, pour la question des fuites 12 V sur la coque, j'ai choisi la version "anglaise" pour éliminer le problème. Les fuites, si il y en a, se déchargent aux batteries. Par contre, l'interconnexion n'est faite qu'en un seul endroit, et tous les équipements sont alimentés en bi-polaire. À aucun moment la coque sert de négatif (comme sur les voitures).

Par ailleurs, je ne me branche pas au 220 V du quai, et la terre du quai n'est donc pas connectée à la coque. C'est la cause très fréquente de dégâts de corrosion galvaniques (le plus souvent, et non d'électrolyse). Je n'ai ainsi pas non plus de fuites 220 V...

J'ai fais la mesure de potentiel galvanique, et j'ai - 965 mv, ce qui est parfait.

Bon, je ne veux pas relancer une polémique au sujet de l'électrolyse mais... J'ai constaté qu'une "psychose des problèmes électrolytiques" hante l'esprit de beaucoup de plaisanciers.
Comme toutes les grandes peurs de l'humanité, elle vient de l'inconnu, du mystère, de la méconnaissance du phénomène. Les "on dit non expliqués" courent les rues, et font peur. On rencontre rarement des discours cohérents sur cette question, en particulier venant de personnes qui n'ont pas de bateau en alu, et qui (pour cause) n'ont pas exploré le domaine concrètement, en détail. Par exemple, je croise régulièrement des gens qui confondent électrolyse et corrosion galvanique.
Il est vrai qu'il n'y a, ne serait-ce que 20 ans, le phénomène de l'électrolyse était fort mal connu sur les pontons (moi le premier...). Pour cette raison, beaucoup de conneries ont été faites, sans savoir... d'où cette psychose...

Et pour terminer, je ne pense pas que les américains sont plus maladroits que nous... (sur cette question du moins...).
D'ailleurs, les professionnels français ont, eux aussi, adopté le système américain.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

parapluie de Cherbourg aux Hébrides

Après la pluie...

  • 4.5 (123)

parapluie de Cherbourg aux Hébrides

mars 2021