Tension étai largable

Bonjour,

Après une navigation sous étai largable, j'ai constaté que dans les surventes, la flèche augmentait pas mal. Bien que le pataras ait été repris.

Est-ce normal ou fallait-il reprendre de la tension. Dans ce cas là, comment l'évalue t'on ?

Merci pour vos contributions.

L'équipage
14 nov. 2005
14 nov. 2005
0

Doute ...
je suppose que tu parles de la flèche du mat ... dans ce cas, ce n'est pas le pataras qu'il faut reprendre, mais les bastaques en même temps que la tension de l'étai larguable.

Si tu n'as pas de bastaque, et que le point de capelage de l'était larguable est nettement en dessous de la tête de mat, reprendre le pataras va augmenter la compressin du mat et va AUSSI augmenter la flèche du mat. En effet, le pataras tire au dessus du point de capelage de l'étai larguable et crée donc un couple de flexion sur le mat par rapport à l'étai. Il n'y apas de vraie bonne solution dans ce cas.

14 nov. 2005
0

D'ailleurs
C'est ainsi que l'on reprend le creux de la G.V. me semble-t-il.

MichelR

14 nov. 2005
0

Mal exprimé
En fait je voulais dire que l'étai se creusait tiré par le solent.

Je n'ai pas de bastaques, mon étai largable est fixé en haut du mât et juste derrière l'enrouleur.

14 nov. 2005
0

etai larguable réglable
J'ai modifié un ridoir standard avec un croc pélican d'un coté chappe de l'autre le tout avec des filetages de 12mm .entre la tension de pélican et le réglage du ridoir on a environ 15 cm de réglage possible
A+Stephan

14 nov. 2005
0

donc je présume que ...
donc je présume que ... si tu as un étai largable, c'est que tu as un étai avant à enrouleur,

surtout, il ne faut pas que l'étai largable soit plus tendu que ton étai d'avant, (et ça se voit à la main, si je puis dire) donc ça veut dire que ton étai largable sera toujours plus mou que ton étai avant et c'est normal car sinon ce serait lui qui tiendrait le mât et il n'est pas fait pour ça

donc il est normal que ton solent le fasse se mettre en arc de cercle plus prononcé que l'étai avant

voilà, c'est ce qu'on m'a appris

cordialités maritimes
larent le hareng

14 nov. 2005
0

Dur dur de repondre sans voir en vrai
Pour te donner une reponse correcte, il faut absolument qu'on sache quel type de grement tu as.
En Tete ou fractionné ?
Barre de fleches poussantes ou non ?
Selon le type de grement, les differentes manoeuvres peuvent avoir de effets opposés. (avec certain grement quand tu reprends tu pataras, tu molis l'etai par le biais du ceintrage du mat...)

14 nov. 2005
0

Je suis du même avis
que larent le hareng (je fais toujours aussi gaffe à l'orthographe des pseudo :-D). Mais il me semble qu'avant de retrouver toute la tension du mat dans l'étai largable, il y a une marge qui te permait d'avoir une voile d'avant avec un meilleur profil.
Cela dis, comme dis Fdm, le plus simple serait que tu nous invite tous sur ton bateau :-) :-) :-) :-)

14 nov. 2005
0

Grément
Je précise : grement en tête, barre de flèche non poussante, pataras double donc réglable car j'ai mis un palan entre les deux, génois sur enrouleur.

14 nov. 2005
0

vivent les courbes
Comme dit laurent, arreter d'étarquer lorsque l'étai principal mollit, car il va secouer ses attaches avec risque de détérioration.
Comme dit un autre, il y a levier entre le point d'ancrage de l'étai et la tête de mat, donc augmentation de la flèche du mat.
Ensuite, il ne faut pas faire un fixation sur la raideur de l'étai, car lorsqu'il se creuse sous la force du vent, l'angle d'attaque du guindant s'affine et permet une meilleure remontée au vent. Si ça devient monstre c'est qu'il y a trop de vent pour la voile. Réduire en conséquence.
chö
Alex

14 nov. 2005
0

Quand le guidant d'un foc fait le rond,
ce n'est pas dû à la tension de l'étai. C'est la drisse elle même qui est mal étarquée ou la ralingue de la voile qui n'est pas assez raide et qui s'allonge.

C'est nuisible au près, mais çà n'a pas d'importance dès que l'on arrive un peu.

14 nov. 2005
0

pas d'accord maraudeur,
sans vouloir polémiquer ta remarque ne vaut pas un coup de cidre
amicalement quand même
Alex

14 nov. 2005
0

Attention, c'est un gréement non poussant
Donc il y a risque de cintrage excessif du mat en reprenant trop le pataras.

En effet, on tire sur le pataras, le mat se cintre vers l'avant en son milieu, ce qui fait que l'étai reste détendu.

Mais sans voir sur place effectivement ....

Fab, as tu remarqué que ton mat pompait vers l'avant ? Si oui, il faudrait peut être envisager des bastaques, qui sont en fait très courantes sur un gréement droit

14 nov. 2005
0

Pourquoi l'étai larguable ne serait-il pas...
fait pour encaisser autant que l'étai principal ?

Ce dernier est en effet capable d'encaisser les 3 / 4 / 5 / 6 tonnes traditionnelles de limite rupture en fonction de son diamètre, lequel est fonction de la puissance du bateau

L'étai larguable et son point d'ancrage sont concus pour la même charge et comme cela a été dit plus haut, l'essentiel est que l'étai principal ne se ballade pas trop, encoprte qu'il ait été en principe prévu avec des cardans dans les deux sens en haut et en bas, ce qui évite les ruptures aux sertissages comme sur les haubans sous le vent en cas de tension insuffisante

Ceci pour dire que le problème posé par Fab reste de mon point de vue... entier !

J'ai moi-même posé la question des bastaques à mon gréeur il y a 15 jours lors du démontage de mon mat en vue de ... la pose d'une drisse pour solent volant, ce qui revient exactement au même, au matériau près (spectra/vectran au lieu de cable) et il m'a effectivement conseillé de &lt&ltrecourir aux bastaques si le mat s'avère pomper de trop&gt&gt

Et entre nous, ce ne devrait pas être une surprise dans le cas d'un gréement en tête... en effet, présupposant par ses diverses contributions que Fab ne s'est pas amusé à raidir plus que de raison son pataras :
- Soit les haubans sont dans l'axe, généralement avec un bas étai et alors - sauf à ce que ce dernier donne en permanence de la flèche au mat - que peut-on faire pour un mat dont cette flèche témoigne qu'il n'est pas capable de supporter la compression ? DES BASTAQUES !!!
- Soit le gérement est poussant et c'est effectivement un peu plus délicat de réglage mais encore une fois à supposer que le réglage est correct, c'est à dire que les haubans ne sont pas exagérément tendus par rapport aux bas haubans, le remède est le même

Je crois enfin me rappeler qu'il y a déjà eu un fil sur le même sujet qui préconisait à gréement constant de s'arrêter de raidir le pataras une fois la flèche déclenchée, mais ça, c'est du bon sens !

14 nov. 2005
0

Freja, pouvez-vous préciser ?
Bonjour,

Sur le Sun Legende (gréement "droit"), je constate souvent ce phénomène de pompage , lorsque j'ai 2 ris dans la GV et GNE réduit sensiblement (50%) ,ou solent sur étai larguable (4/5ième du mat). Sans bastaques, comment peut-on éviter ce phénomène que je n'aime pas du tout ?

14 nov. 2005
0

On se tutoie c'est plus simple ;-)
C'est simple, il te faut des bastaques, tu es typiquement dans la configuration où il en faut, surtout en plus avec un gréement non poussant.

4/5ème du mat, cela fait un capelage de l'étai à 20% de la hauteur de la tête de mat alors qu'un fabriquant sérieux recommande des bastaques à plus de 8%. Donc c'est déjà bien que tu n'aies pas encore pris la mat sur la figure.

Tu peux télécharger ce document si tu veux en apprendre plus sur le réglage du mat:

www.seldenmast.com[...]oad.cfm

En complément, tu peux avoir un phénomène de pompage vers l'arrière également, qui est néfaste à la survie du mat (mémoire des matériaux). Un bas étai règlera facilement ce problème.

Bonne lecture :-)

14 nov. 2005
0

merci...
...je m'empresse d'aller "compulser" !
j'en profite pour commander les bastaques tout de suite... ;-)

14 nov. 2005
0

mais une question me taraude...
lorsque je parle de "pompage" , dans cette configuration, il s'agit d'un pompage "arrière" , entre le point de drisse de la GV (2 ris, donc assez bas par rapport à la tête de mat) et le point de drisse du GNE (tête de mat) ou du solent (4/5ième).Autrement dit, à chaque vague, le mat se "cintre à l'envers" (léger... mais j'aime pas !) .
J'en déduis :
1- cas du solent établi : étai larguable et/ou drisse pas assez étarqué(e).C'est donc l' étai principal qui "prend le dessus" d'où le pompage à l'envers.
2- cas du GNE (roulé ou non, d'ailleurs) : même phénomène ...
Quid du pataras, trop ? pas assez ?
Si pataras trop étarqué...compression du mat et étai qui se détend.
Si pataras "mou", tête de mat sujette à tension de l'étai et...pompage à l'envers
Ou est la solution ?

14 nov. 2005
0

en relisant le fil....
je dirai que sur un grément latéral,le pompage arrière vient d'un manque de tension du bas étai(et non de l'étai largable,car trop loin en avant et trop près du capelage de l'étai principal)ou d'un manque de tension des bas haubans av.
sur un précédent bateau,j'avais,pour éviter ce genre de soucis,j'avais gréé un palan 4 brin,à 1'7m de haut,que j'étarquais des les premiers signes de pompage.
cordialement,jacquot

14 nov. 2005
0

oubli
le palan,évidemment était gréé entre les deux bas haubans av.

14 nov. 2005
0

étai élstique
quand on le largue, on peut avec du bol se faire un piaf et si on met une pierre ca devient une fronde pour les avions.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Eté norvègien

Souvenir d'été

  • 4.5 (44)

Eté norvègien

novembre 2021