Tension de l'étai qui fléchit sur enrouleur

Bonjour à tous,
Grande joie ce jour avec les premiers ronds dans l'eau du Chassiron CF sous voiles. Très bonne impression. Mais...

En regardant bien dans l'axe de l'enrouleur, positionné au balcon avant, le guidant m'a paru assez fléchi alors que le vent était encore modéré. Nous avons bien vérifié la tension du gréement après re-mâtage, pataras haubans et bas haubans, sans avoir malgré tout réussi à utiliser correctement le tensiomètre SureCheck. Le mât est bien droit, tout est tendu, mais sous voile l'étai et le tube d'enrouleur (c'est comme ça qu'on dit ?) est assez courbe.

Aux vues des photos ci-dessous, diriez vous aussi qu'il n'est pas assez tendu ? Comment vérifier la bonne tension puisque le câble est caché par le tube qui l'entoure ?

Merci

[i]la troisième photo est un détail en agrandissement de la deuxième[/i]

L'équipage
22 mai 2019
22 mai 2019
2

Avez vous essayé de reprendre du pataras ?

22 mai 201922 mai 2019
0

@super typhon : le pataras n'est pas réglable sur ce bateau, à ma connaissance, comme c'était le cas avec un petit palan sur mes bateaux précédents.
Reprendre sa tension aux ridoirs peut-être ?

22 mai 2019
0

Il y a quand même bien un ridoir sur le pataras ?

22 mai 2019
1

oui, ou sur l'étai, peut-être caché par le tambour ...

0

@ bil56 : pas vu de ridoir sous le tambour. Le seul réglage à l'avant, ce sont les perforations des deux chapes qui viennent de l'étai et qui vont sur la fixation (cadène, en plus gros) avant.

0

Oui, ridoir sur pataras

23 mai 2019
1

Je vous suggère de serrer ce ridoir de pataras, vous tendrez automatiquement l'étai de cette manière.
Si vous naviguez avec l'étai trop creux comme actuellement vous risquez de flamber le tube d'enrouleur. Ce serait bête.

0

Ca m'est arrivé lorseque l'étais volant de la trinquette reprennais trop les tension du mat vers l'avant

23 mai 2019
2

Je viens de voir sur la photo que le pataras est double, vous pouvez le serrer en y mettant un palan qui les relie.

0

Entendu, je vais installer un palan entre les deux brins.
Vous pensez donc bien, à la vue de la photo 3 plus haut, qu'il manque de tension n'est-ce pas ?

23 mai 2019
-1

Hello,
Oui il a raison, un petit palan et protéger les points de portée sur les câbles...on peut mettre des reas aussi et c'est le système qui glisse et rapproche les câbles .
Moi je trouve que le profil est un peu détendu,mais il ne faut pas rêver, on ne peut pas avoir un etai totalement droit,sauf sur des bateaux hyper rigides.
Après difficile de voir sur les photos
Attention à ne pas déformer la coque en souquant exagérément aussi, surtout sur des coques souples .

23 mai 2019
0

Je ne suis pas sûr qu'en souquant le pataras cela tende l'étai. Il serait peut être préférable dans un premier temps de descendre d'un cran (si possible) les perforations des deux chapes. Je dis çà par expérience parce qu'en général tendre le pataras a pour effet de tirer le haut du mat vers l'arrière mais latéralement ce qui souvent a pour effet de rabaisser le point haut de fixation de l'étai et donc un effet pas trés important sur le raidissement de l'étai. Personnellement je tenterai plutôt de descendre d'un cran les deux chapes. Les deux solutions sont peut être a appliquer.

23 mai 201923 mai 2019
4

Bonjour,

pour bien juger de tes photos il manque un élément essentiel.
A quelle gite, ou a quelle force de vent ont elles été prise.
Si le bateau est chargé genre gité 15° ta flèche d'étai me semble tout a fait normale pour un bateau de croisière.
Si il y a 5 knts de vents et que le bateau est a 5° de gite, en effet la flèche doit devenir excessive a un niveau de charge supérieur.

Il n'y a AUCUN risque de flamber les profils d'enrouleur - y a qu'a voir au montage/démontage - manutention - la flèche que ça peut prendre.

Ce bateau a un gréement en tête, avec bas haubans AV et AR.

Sur ce type de gréement la quête se règle par ajustement de la longueur d'étai (latte à trous, ridoir)
Tendre le patatras se répercutera directement en tension d'étai.

Le cas de figure du gréement qui s'affaisse et de la tension d'étai qui n'augmente pas n'arrive que sur des gréement souples typé course - généralement fractionné, et à bastaques (conception années 80 - Selection - Class Europe - Half - etc ..)

19 juin 2019
0

Le risque existe de flamber un profil d'enrouleur si l'étai est trop mou et que l'attache du nerf de chute du Génois est naze. Dans ce cas là des vibrations se créent surtout par vent soutenu lors de longs voyages avec pour conséquences la rupture du profil et déchirure de la voile...

23 mai 2019
0

Raccoucir l'étai fait avancer la têe de mât, avance le centre de voilure et rend le bateau plus "mou"
Choix de compromis
:heu:

23 mai 2019
1

Place-toi la tête au pied du mât, sur le dos, et regarde ton mât s'il est droit ou pas. Ensuite ajuste la tension comme dit plus haut. MM

23 mai 2019
0

Tout d'abord , il est nécessaire de connaître le type de gréement pour effectuer le réglage optimum du mât .
Dans le cas du chassiron CF , il doit s'agir d'un gréement à barres de flèche droite , non poussantes .
Dans ce cas , l'équilibre de la tension de l'étai dépend :
1 / de la tension de l'étai
2/ du raidissement du patatras
Il faut donc agir nécessairement sur les lattes ( probablement cachées dans le tambour ) d'étai . Pour cela détacher le patatras et basculer le mat vers l'avant en le sécurisant avec des drisses . Reprendre un oeuil de latte , puis remettre le patatras et vérifier la droiture du mât ( éviter un cintre ) .
Comme cela , la tension de l'étai sera en harmonie ( essentiel ) avec le reste du gréement .
C'est un boulot passionnant .

1

Merci à tous pour vos réponses précises et nuancées, c'est super.
Sans reprendre une à une vos interventions, je note que j'ai bien oublié quelques précisions !...

Gréement en tête bien sûr, pied de mât fixe (on ne peut pas modifier son implantation) ; pour la photo et les condition, 7 ou 8 nœuds de vent, bon plein, peu de gite (cinq tonnes le pépère..)

Je programme donc la prise d'un œil supplémentaire aux chapes de l'étai, avec la méthode de safioran, le réglage derrière de toutes les tensions, la mise en place d'un petit palan sur pataras.
Comme je l'ai trouvé un peu ardent, ça devrait améliorer la chose n'est-ce pas.

Je vous tiens au courant d'ici huit jours des résultats.

23 mai 2019
0

Idéalement, avant de changer quoi que ce soit, je ferais un essai par disons 15 nds de vent et au près serré. Dans ces conditions-là, la courbe de l'étai sera beaucoup plus parlante et ce sera beaucoup plus évident de dire s’il faut faire quelque chose ou pas.

23 mai 2019
0

Si tout semble bien raidi au niveau des câbles, vérifier peut-être aussi l'usure éventuelle (voire la destruction !) des paliers plastique de l'enrouleur au niveau des jonctions des profilés.

0

Je n'ai pas vu de jonction dans le profilé quand il était à terre. C'est un Goiot : est-ce possible que le profilé soit d'une seule pièce ?

24 mai 2019
0

Hello,
Il existe des profilés d'une piece (je sais pas s'ils les fabriquent mais Z Spars livrent certains mats avec).
Ton enrouleur vu les photos n'est pas dans le cas, on dirait qu'on voit les jonctions des profilés .
Sous ces jonctions il y a des guides pour le cable.
Si,on peut flinguer l'enrouleur si trop de flèche,j'en ai eu un une fois avec un profilé flambé...
Au démontage il prend la forme qu'il veut en statique, mais quand il doit s'enrouler il ne faut exagérer pour la mollesse ,ça esquinte les paliers et s'il commence à y avoir du jeu ça peut aussi attaquer le tissu de la voile, voire se désolidariser et se désaxer...affaler ou hisser avec des efforts démesurés la voile en est souvent le symptôme.
Après, il est normal que ça ne soit pas droit sur des coques de croisière,tout est dans la nuance.
Tu essaies en nav et en douceur de reprendre de la tension du pataras (une fois tes lattes réglées sur l'etai), au près comme dit Numawan,tu dois constater une diminution de la flèche, mais tu ne la supprimeras jamais totalement.
Si je peux me permettre juste une remarque amicale, evite de brider aussi fort la grand voile ainsi sur la bome quand elle est ferlée dessus, ça marque l'enduction sur le tissu et l'esquinte.
Après elle n'a l'air vraiment de première fraîcheur...

0

Oui, pour le bridage, c'est inhabituel. Je suis bien de cet avis !

Toutes ces précisions me sont bien utiles, merci.
C'est mon premier enrouleur :heu:

24 mai 201924 mai 2019
0

Sur ce type de gréement à barres de flèche neutres :
Le réglage des lattes d'étai permet de régler la quête (mou-ardent)
Le réglage du pataras permet de tendre l'étai
Le réglage des haubans assure la raideur en latéral (hauban sous le vent au prés légèrement détendu)
Bonne idée d'agiter l'enrouleur à la main pour vérifier qu'il est bien centré sur l'étai mais ce n'est pas à mon sens l'origine du problème.

24 mai 2019
0

Tu as en partie raison sur le réglage des lattes qui influencent la quête du mât , cependant , il faut tenir compte de la longueur du cable de l'étai qui est fixe , ce qui ne permet pas d'assurer une tension suffisante du cable dans le profil . Pour atteindre cette harmonie de tensions entre étai et patatras , il faut commencer par tendre l'étai , puis le pataras , vérifier la quête , puis il faudra probablement retendre le gréement en latéral par les galhaubans et les haubans . J'ai adoré régler mes mâts tant en régate ( gréement en 9/10 ) ou sur mon super maramu ou l'ajout d'une trinquette m'a obligé à harmoniser la tension des 2 étais pour que les profils d'enrouleur ne soient pas déformés sous les efforts .
Comme sur un instrument à cordes , chaque tension est en harmonie avec les autres .
PS : Attention a ne pas atteindre des tensions trop fortes , sinon le bateau se déforme ......... :oups:

0

Une interrogation encore..
Au point d'ancrage de l'étai, un réglage par chapes (lattes ?) bien visibles, celui que je vais modifier bientôt, mais également trois positions plus ou moins avancées qui écartent (ou rapprochent) l'étai vers la proue.
La trace de l'ancien réglage donnait le point le plus près de l'étrave ; je suis passé au second, celui du milieu, qui écarte de 2 ou trois centimètres vers l'avant, et je vais essayer de passer au plus éloigné de la coque la semaine prochaine.

Question : en variant d'un degré à chaque position, j'avance très légèrement le centre de voilure. Quelle influence (ardence/molesse) ; comment connaître "la bonne position" ?

24 mai 2019
1

En théorie plus le point d'ancrage est avancé mieux le mat est tenu mais franchement sur ce type de bateau cela semble négligeable.
Le plus important à mon sens
est de se concentrer sur le réglage de quête et les réglages de tension haubans et étai.

19 juin 201916 juin 2020
0

Bonjour à tous, quelques nouvelles ;

en premier mise en place d'un palan de pataras sur les deux brins. Vérification de la constance des tensions sur haubans gale haubans avant arrière, à l'aide d'un tensiomètre SureCheck qui était sur le bateau. (je veux bien une explication quant à la partie supérieur en téflon/nylon, qui possède trois encoches : en fonction du diamètre des câbles sans doute ? Aucun repère permettant de choisir la position appropriée : si quelqu'un sait, je veux bien l'info).

Ce lundi, brise de mer, sortie pour essayer toutes les voiles, 2 Bf, "rafales" à 3 Bf !... GV + asymétrique (pas sur que ça en soit un...), ajout du foc sur l'étais largable, contrôle des tensions et courbure du mât. Trop peu de vent, tout va bien.
Essai avec le génois déroulé et le foc et la Gv (sans lattes..) : tout roule. Réglage avec reprise du pataras. Le comportement est moins ardent, un tendeur suffit à tenir la barre et le cap.

Vivement le week-end prochain si ça souffle un peu.

En tous cas, merci pour vos avis et conseils, je dirais si quelques chose le mérite, mais je suis rassuré. Un dernière vérification avec 3 ou 4 Bf est ce sera parfait.

Pierre

0

Essai hier par 20/25 nœuds et rafales 35.

Les deux côtés, sous deux bords, sous le vent, passavants à fleur d'eau, vérification des haubans bas haubans : tous bons, avec un léger cintre vers l'arrière du mât.

Nous v'la rassuré !

Bonnes navigations

16 juil. 2019
1

bonjour,
ces voiliers n'aiment pas la gîte ,ça ne sert à rien de dépasser 15° au près serré ,après ça dérive énormément ,on crois que l'on va plus vite ,mais c'est faux .
alain

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

un éléphant ça trombe

Après la pluie...

  • 4.5 (199)

un éléphant ça trombe

mars 2021