Tension de la ligne de vie. Y a-t-il une norme ?

Bonjour,
La ligne vie en textile de mon voilier de 10m50 est détendue, 1 mètre environ au centre. Elle est tenue par 2 manilles fixées sur le rail de largue. Faut-il obligatoirement resserrer pour que la ligne de vie soit à plat sur les passavants ?

L'équipage
25 mai 2018
25 mai 2018
0

pas de norme, mais faut pas trop de jeu quand même, sinon ça plus la longueur de la ligne de harnais, tu vas trainer 3m derrière le bateau !

25 mai 2018
0

Certains passent la ligne de vie derrière le ridoir de hauban. Bonne idée ?

25 mai 2018
0

Ma ligne de vie est grée à l'intérieur des haubans.
L'avantage si on tombe à l'avant, c'est que la longe se bloque sur le hauban et que le maladroit se trouve bloqué au maître bau et non pas traîné derrière le canot.
Inconvénient, il faut parfois faire un peu de contorsions pour passer à l'avant par l'intérieur des haubans.

25 mai 2018
1

Je crois me souvenir non pas d'une norme, mais d'une règle de physique. Une ligne tendue à plat serait beaucoup moins résistante qu'une ligne faisant un angle sous la traction.
Mais mes souvenirs à ce sujet sont bien lointains... :doc:

25 mai 2018
0

En effet, plus la ligne est tendue, moins elle résiste à une force tangentielle (ref. les diagrammes de forces qu’on nous a inculqué à l’école).

Une bonne ligne de vie est une sangle plate posée relativement tendue pour ne pas gêner la circulation sur le pont mais possède un ‘fusible’ sous la forme d’un repli maintenu par une couture faible qui casse lorsque la ligne est sollicitée et rallonge ainsi la ligne.

25 mai 2018
0

Correction . . . . lire force perpendiculaire au lieu de force tangentielle . . . ;(

25 mai 201825 mai 2018
0

D'accord avec sailabout, plus rapide..
Oui par le diagramme de la décomposition des forces, les efforts aux points d'attache d'une ligne tendue sont très importants.
Mais avec une ligne trop lâche, l'hlm va trainer dans l'eau...
Il y a surement un compromis à trouver, un peu détendu.

26 mai 201826 mai 2018
0

Sèche elle est tendue, mouillée elle est détendue. Alors tu reprends le grand mou quand elle est sèche et c'est tout.
JJ

0

Pour répondre à la question : oui, il y a une norme.

La hauteur des filières par rapport au pont est définie en fonction de la longueur du navire :

"La hauteur de ces protections au-dessus du pont n’est pas inférieure à 600 mm pour les navires de longueur égale ou supérieure à 8,5 mètres, et 450 mm pour les autres navires. Lorsque la hauteur des protections dépasse 450 mm, la hauteur entre deux filières ou entre le pont et la première filière ne dépasse pas 300 mm."

Si la filière est détendue, elle pendouille et ne va plus respecter la cote.

26 mai 2018
2

pas réveillé le Nemo !
on parle de ligne de vie sur le pont, pas de filière ! :coucou:

0

:oups: :jelaferme:
Il était tôt :-(

Pour me faire pardonner :

"Points d’accrochage des lignes de vie et harnais
- Lorsque requis par les tableaux ci-dessus, une ligne de vie ou un ensemble de points d’accrochage permettent à une personne de circuler harnachée sur la totalité du pont de travail. Ce dispositif supporte sans rupture une force de 2000 daN appliquée dans la direction d'une droite reliant deux points d’ancrage, et jusqu'à un angle quelconque de 30° par rapport à cette droite.
- Les points d’accrochage pour les longes de harnais satisfont aux conditions suivantes :
- résister à une force horizontale de 360 daN dans une direction quelconque ;
- être situés aussi près que possible des zones de manœuvre, du poste de barre et de la descente principale ;
- être séparés de moins de 3 mètres ;
- permettre de réaliser l'ensemble des fonctions du pont de travail.
Note : Il n’est pas nécessaire que les points d’accrochage soient spécifiquement conçus pour cet usage, mais ils doivent avoir la géométrie et la résistance requise. "

Pani notion de tension. :non:

26 mai 2018
0

Les lignes de vie en sangle ou en Dyneema doivent être suffisamment tendues et être fixées solidement à l'intérieur des haubans pour qu'en cas de chute on ne passe pas par dessus bord et on reste sur le pont.
Je ne ferais pas confiance à un rail de fargue en alu pour résister à une traction qui peut être très forte en cas de chute.

26 mai 2018
0

Merci pour les réponses.
Vu l'effort demandé sur la ligne de vie dans les cas extrêmes, et vu la réponse de Némo (1 daN = 1 kg), il vaut mieux faire installer la ligne de vie dans les normes, avec des points d'ancrage et contre-plaques à l'intérieur. Les installations que l'on voit sur les voiliers dans les ports, pour la plupart ne sont pas sécurisées. Les constructeurs (Bénéteau en l'occurence) n'ont pas conscience du danger HLM. Malheureusement, la conception des aménagements intérieurs prévalent sur la sécurité de l'équipage...

26 mai 201826 mai 2018
2

D'abord, quel est l'âge de ta ligne, combien d'heures à t elle passé aux UV ?
C'est a dire est tu sur de sa solidité ?
Un grand classique est de faire courir la ligne sur le pont.
Il me paraît beaucoup plus pertinent de la mettre sur le roof, si c'est possible,car en cas de chute ' tu peux te retrouver dans le passe avant, au lieu de passer par dessus les filières , ça change tout.

26 mai 2018
0

Ma ligne vie n'est pas en cause, elle est stockée chaque hiver, et n'a aucun signe d'usure. L'idée de la faire passer sur le pont pourrait être bonne si elle ne risquait pas de s'emmêler...

26 mai 2018
0

Il faut la passer au dessus de tous les autres cordages pour pouvoir se déplacer sans se détacher.

26 mai 201826 mai 2018
0

La resistance d'une ligne est égale au point le plus faible qui risque bien d'être les coutures. Il semble prudent de les refaire périodiquement.
Pourquoi les laisser à poste quand le navire ne sert pas ?
Mes lignes de vie partent de l'avant et s'arrêtent au rouf. Dans le cockpit, ce sont des padeyes escamotables. Je n'aimerais pas être traîné derrière le bateau, surtout en solo.

27 mai 2018
0

On peut remplacer les lignes de vie en sangle par un bout en dyneema ensimé pour le protéger des UV. J'ai ajouté une courte ligne de vie au fond du cockpit.

27 mai 2018
3

Je ne suis jamais passé par dessus bord , néanmoins je crois qu'il doit être plus aisé de remonter à bord par l'arrière du bateau, là où il y a l'échelle de bain. Auquel cas : Quel intérêt de passer la ligne de vie à l'intérieur des haubans qui impliquera d'être trainé sur le flanc du bateau avec un rail de fargue trop haut pour avoir une chance de remonter ? ( je parle de nav en solo ) . A moins d'avoir des abdos en béton..... :heu:

27 mai 2018
0

Justement en positionnant les lignes de vie à l'intérieur des haubans et de chaque coté du roof, avec un longe courte, c'est de ne pas passer par dessus bord.

27 mai 2018
0

Dans les bateaux avec chandeliers et filières, un corps lourd suspendu du coté du bateau reste là, la longe presse la filière vers le bas et ne reussit pas à passer "au délà" de la tête du premier chandelier qu'elle rencontre.

27 mai 2018
0

Comme beaucoup, (passer par dessus bord même avec une longe) je me suis posé cette question, qui reste évidemment sans réponse car je n'ai pas essayé, et je n'ai eu aucune connaissance de ce type d'incident; alors on cherche, on gamberge.
Comme le dit si bien BIDUL, il est certainement plus facile de s'accrocher et de remonter par l'arrière du moins sur certains bateaux.
A tord ou raison, quand je pars en croisière, j'ai toujours à poste les bras de spi qui longeant l'extérieur de la coque pourraient me servir le cas échéant pour me glisser vers l'arrière.
Mais bon en solo comme je l'expliquais lors d'un contrôle en mer , on a pas le droit de passer par dessus bord. isn't it ?
JJ

27 mai 2018
0

Avoir toujours un couteau sur soi en solo au cas où il faudrait sectionner la longe

27 mai 2018
3

Pour ma part , à mon départ transat solo, j'ai adopté les conseils du formateur de la formation STW ( Sécurité et Survie en mer, niveau 2) à savoir:
- mettre les lignes de vie le plus proche possible du centre ( et donc à l'intérieur des haubans)
- de façon à ce que la longe de harnais permette les mouvements nécessaires sur le pont
- sans permettre de passer par dessus bord quand on est en tension.
Quitte à la passer en plusieurs segments sur la longueur du pont
Et avoir prêt à poste à chaque segment un morceau de longe cliqué, et adopter le principe de l'accrobranche ( t'as pas le droit de tomber sinon t'es foutu ... donc on s'accroche sur le segment suivant 'avant' de décrocher le précédent - j'ai deux segments personnellement)

J'ai trouvé ce principe assez rationnel et sécurisant. Le formateur (Manu) était un type qui préparait notamment les mini-transateux sur ces aspects de sécurité ...

Anecdote:
lors de mon arrivée à Madère, j'ai fait connaissance d'un 'vieux' solitaire anglais qui m'arpprocha un jour en ne demandant "are you also a single handler ? " et allez, on boit un verre et on se refait le monde vite fait ? ....
Il s'était pris une grosse branlée en atlantique en descendant (genre" moi l"informatique ça me gave, pour la météo ... I check my barometer and I watch the sky) .. heu oui mais pas sûr que ça marche à tous les coups, ça ... pépère s'est à un moment fait éjecter de son cockpit par une déferlante, hop à la baille !
Et là je vous jure, véridique, sa réaction en bon "flegme britannique" fut de raconter ceci:
" And I said to myself, ... well ! you're in the Atlantic, now !"
La suite = rejeté par une autre vague à l'intérieur de son cockpit, deux côtes cassées (solitaire, hein?) arrivé tant bien que mal à Madère direction l'hosto ...

... Bon, j'ai rajouté aussi une cadène dès la sortie en haut des marches .... pour pouvoir m'accrocher tout de suite ....Quand t'es tout seul .. t'es tout seul !

Dom

27 mai 2018
0

"Et avoir prêt à poste à chaque segment un morceau de longe cliqué, et adopter le principe de l'accrobranche ( t'as pas le droit de tomber sinon t'es foutu ... donc on s'accroche sur le segment suivant 'avant' de décrocher le précédent - j'ai deux segments personnellement) "
je vais étudier cela de très pres ;-) merci pour le conseil

27 mai 201816 juin 2020
0

Oui tu as raison, je m'accroche aussi pour sortir en étant encore à l'intérieur.

27 mai 2018
0

pour ma part, la ligne de vie Tb passe le mât côté Bb et inversement pour l'autre parce j'ai tj pensé qu'une ligne de vie au bord du bord ne servait à rien qu'à se rassurer (déjà pas mal) et au pire se faire traîner ds l'eau ss espoir de pouvoir remonter...sauf miracle
JL.C

27 mai 2018
0

Bonjour,
Pour moi, si elle est à plat elle genera moins, donc la tendre quelle que soit sont emplacement.
Par contre par experience, la remontée dans le bateau doit etre possible ! Donc à etudier

27 mai 2018
0

je ne sais comment la ligne de vie est foutu mais s'il y a 1m au centre le grand risque c'est de passer le pieds dedans et de se retrouver à l'eau ,m^me au port ..

perso je la tends pour eviter de me prendre les pattes dedans

27 mai 2018
0

Tout aussi important que les lignes de vie : 2 cadènes fixées dès la sortie de la descente, et où on frappe sa longe dès qu'on sort, c'est quand même là qu'on passe le plus de temps. Calculer la longueur de longe pil'poil pour pouvoir bouger mais surtout pas permettre de passer par dessus bord

27 mai 2018
0

J'ai aché une LDV trop grande et dans le mode d'emploi il fallait faire des boucles et les coudre.
J'ai pas trouvé ça sot. En cas de choc c'est comme les ceintures de sécurité, amortie en cas de surtension.
de toute façon, faut dégréer en hiver

27 mai 201827 mai 2018
0

bis répétition

28 mai 2018
0

Il faut éviter absolument de tomber à l'eau, donc ne pas laisser trop de jeu et avoir des longes pas trop longues et doubles c mieux pour assurer en permanence.
La ligne de vie est faite surtout pour rester sur le bateau et pas pour être suspendu sur le côté a l'extérieur du bateau ou derrière. Je crois que dans ces conditions si on est seul soit on se noie soit on reste derrière...

28 mai 2018
0

Sur le romanée je n'avais pas de ligne de vie.
Un point de croche dans le cockpit et pour le reste je me fixais sur les bouts qui revenaient du mat aux cockpit. j'en prenais deux ou trois soit au choix drisse de génois, hale bas, hale haut de spi, balancine etc.

28 mai 2018
0

Petite demo de l'utilité des lignes de vie:

28 mai 2018
0

Impressionnant, mais à la fin de la vidéo, on voit un équipier sortir sans être arnaché. Très dangereux si une nouvelle vague était arrivée.

28 mai 201828 mai 2018
0

@ tuperware Fallait avoir une confiance certaine dans les taquets coinceurs !

28 mai 2018
0

Avec trois ou quatre taquets qui lâchent en même temps c'est vraiment un mauvais karma.

28 mai 201828 mai 2018
0

C'est plutôt malin de crocher la longe à la drisse de foc : en cas de chute à la mer, ça libère la drisse, le foc s'affale, le bateau se met face au vent et s'arrête. On peut alors nageotter tranquillement vers le bateau et remonter à bord.
:reflechi:

28 mai 2018
0

J'avais mal interprété cette phrase :" j'en prenais deux ou trois soit au choix drisse de génois, hale bas, hale haut de spi, balancine "

28 mai 201828 mai 2018
0

Sauf que tu ne vas pas plus loin que le mât sauf à avoir une longe longue ce qui ne te permet pas de rester sur le pont en cas de chute.

28 mai 2018
0

Après le mat je n'ai jamais eu besoin de me balader.

28 mai 2018
0

Y a aussi à cogiter le système d'une garcette prise sur le vérin du pilote et qui pourrait le faire sortir de la tête d'homme quand on tire dessus ou qu'on tombe à la patouille. La barre n'est plus maintenue et le bateau part au lof. C'est sûr qu'il faut traîner avec soi une garcette supplémentaire mais ça peut sauver je pense

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Grisaille sur les Pertuis …

Après la pluie...

  • 4.5 (25)

Grisaille sur les Pertuis …

mars 2021