temps de séchage entre calfatage mastic de minium et mise et à l' eau

Bonjour,

Je vais boucher des fissures sur un tableau en bois de galoupe (barque bois de l 'Adour), pour cela je vais utiliser du " Blious" (choucroute de mastic, étoupe et minium)et faire un peu de calfatage.

Je voudrais savoir si je peux pratiquer cette réparation sur les oeuvres vives durant les 6 heures de basse mer ou si il est nécessaire de pratiquer un temps de séchage plus important pour le mastic de minium.

Me proposeriez vous une autre technique pour réaliser l' étanchéité en rapport du fait des 6 heures de séchages puisque la barque est sur une jetée.

merci,
ludovic.

L'équipage
01 juil. 2011
0

il me semble que "les anciens" faisaient cela le temps d'une marée, pour les bateaux qui restaient à l'eau en permanence.
Pour m'être renseigné sur le même sujet (calfatage) je sais que SIKA propose ses produits pour cette application précise, mais je ne sais pas si le séchage passe en 6h.

hervé

01 juil. 2011
0

L'important, ce n'est pas tant le séchage du mastic ou du blious, c'est son adhérence au bois. De toute façon, ça sèche très lentement, et c'est tant mieux car ainsi le mastic reste souple. Si on veut que ça durcisse, on peut toujours ajouter un peu de siccatif.

Pour utiliser du blious ou du mastic minium, il est préférable que le bois (et éventuellement l'étoupe) soit peint préalablement (au minium, p.ex.). En conséquence, l'idéal est de laisser sécher le bois avant de passer une couche de peinture (éventuellement précédée d'une couche très diluée).
Conclusion : si on veut bien faire les choses, on ne le fait pas sur une marée.

Mais Hervé 31 a raison aussi : pour du calfatage classique (étoupe ou coton plus mastic), on peut se passer de peinture et le faire sur une marée. C'est moins bien, mais c'est possible.

NB : On n'utilise généralement pas le blious pour le calfatage, mais du mastic. Le blious, c'est plutôt lors du montage d'un assemblage qu'on veut étanche : on écrase un cordon de blious entre les deux pièces en les serrant l'une sur l'autre.

01 juil. 2011
0

Sur le dernier point (technique rapide), le sika peut être immergé sitôt posé. Je pense que le silproof aussi.
Mail reste toujours le pb de la préparation des surfaces pour la bonne adhérence ...

De toute façon, c'est l'étoupe qui assure l'étanchéité. Le mastic ou le sika n'est là que pour la protéger.

11 juil. 2011
0

Effectivement le "blious" est un melange de blanc de zinc et d'huile de lin,siccatif à discretion, mais pas trop pour que l'ensemble reste souple un peu plus longtemps, pour que l'huile puisse mieux penetrer le bois.
A employer, comme le dit Lulu 2, pour assembler, etancher, des masifs qui presentent une surface de contact moyenne.....

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

un soleil gros comme ça

Après la pluie...

  • 4.5 (94)

un soleil gros comme ça

mars 2021