Tempête CIARA en mer du Nord => on prie tout de suite ou on reste optimiste?

Bonjours à tous,

Dimanche apparemment, ça va secouer en mer du Nord. On nous annonce la visite de la tempête "CIARA" et sa suite de vents jusqu'à 120 km voire plus en mer du Nord.

A peine proprio d'un Sangria dans la marina de Novus Portus, à Nieuport (B), j'aimerais récolter vos expériences et conseils. Samedi, on se rendra là-bas en urgence pour doubler les amarres et tenter de retirer genois sur enrouleur et GV. Côté pare-bats on en a 7 en tout (4 coté ponton et 3 de l'autre, plus un protecteur d'étrave en "V" (mais rien à quai, nous venons de changer de ponton la semaine dernière.).

Pour l'instant, pas de second bateau dans le box (enfin le we dernier, on était les seuls), mais pour cause de dragage, pas mal d'unités doivent déménager.

Doit-on craindre le pire... ou les dégâts, avec ce type de tempête et un amarrage sur pont flottant et catways sont-ils plutôt rares? (je ne vous cache pas qu'il existe de splendides video de "touché-coulé" en mariba par force 10 ou 12 sur youtube, qui donnent juste envie de pleurer.

Et s'il ne me reste qu'à prier, une suggestion de psaume/neuvaine/cierge à déposer, etc? (non je rigole, mais sans déconner, je suis (novice et) inquiète).
Merci!

L'équipage
07 fév. 2020
07 fév. 2020
0

Novus Portus à Niewpoort me semble bien abrité, il ne devrait pas y avoir de dégâts.
Si tu ne peux amener ton gènois, quelques tours supplémentaires des écoutes autour de la voile devraient bien le sécuriser.

07 fév. 2020
4

Les tours des écoutes autour du génois sont une bonne précaution, mais pas suffisante!
Si les écoutes se trouvent libérées pour quelque raison (je pense éventuellement au rigolo qui les largue en passant!),le génois va se libérer et battre dans le vent. Des bretelles pouvant être utiles en plus de la ceinture, je fais plusieurs tours avec un bout solidement noué autour du génois pour l'assurer définitivement.

07 fév. 2020
1

Ombrelune, retirer les voiles est rapide et facile, mais les remonter plus tard peut être plus compliqué quand on est novice.
Je te conseille de prendre des photos. Avant de démonter/défaire quelque chose, prends une photo.
Ainsi, tu auras une référence quand tu remettras tout en place.

Pour l'amarrage, n'oublie surtout pas les gardes.

07 fév. 2020
0

si tout est en bon état pas de soucis

Un amarrage sérieux avec des amarres en bon état, diam 14 pour un sangria ne lâcheront pas si il n'y a pas une houle de 2m dans le port. des amortisseurs peuvent aider si le port est agité, mais attention a bien les assurer en cas de rupture.

Virer les voiles et une précaution élémentaire en hiver sur un bateau, cela permet aux protections UV de durer deux fois plus longtemps, de faire un check de la voile et de réparer rapidement les débuts de faiblesse... et en hiver de supprimer du fardage, notamment sur un bateau conçu sans enrouleur!

Les parbat, il n'y en a jamais assez.
deux parbat sérieux de 23cm en plus d'autres plus petit sont un minimum coté ponton. la protection d'avant le sert a rien: l'avant ne doit jamais pouvoir toucher, sinon amarrage a revoir.

Pour ma part je n'utilise plus que de l'amarre double tresse, (et pas de drisse ou de l’écoute: ça reste très élastique comme du 3 torons ou du square), je fais des épissures, et sur le point de raguage, je récupère un morceau de gaine pour surgainer: ainsi mon amarre de 16mm passe à 20mm sur le passage du chaumard, mais surtout, avant que le raguage ne détruise mon amarre, les poules auront des dents!
Deuxième point, une amarre à poste à l'année, c'est pas éternel. Les miennes ont 6 ans et je vais les changer pou l'hiver prochain, malgré le bon état apparent, l'absence de raguage... car le cordage s’abîme à l’intérieur. Ça coûte 40€ pour deux amarres, je fais les épissures, en récupérant les cosses coeurs inox, et gaz

07 fév. 202016 juin 2020
0

Oui CIARA arrive. Mais sur les grib on constate une prévision d'un truc encore plus gros en fin de semaine. J'ai vu quelque part un article sur les courants Jets qui étaient particulièrement forts et bas en latitude en ce moment. Je trouve que ça souffle beaucoup et souvent depuis plusieurs mois. Cela va-t-il devenir la norme ?

07 fév. 2020
0

souvent les prévisions à long terme sont catastrophiques avec les prévisions Grib mais au final ça s'améliore. Sinon oui c'est vrai que depuis septembre on a pas été épargnés par le vent et la pluie!

07 fév. 202016 juin 2020
1

Sur Windy, on peut voir les jet streams à différentes altitudes:

07 fév. 2020
0

Merci

07 fév. 202007 fév. 2020
0

Merci pour ces conseils:

  • voiles: nous avons acheté le bateau en novembre, mais hésité à les retirer car nous sommes novices (et avons eu peur de ne pouvoir les remonter, avant d'être plus expérimentés) mais nous prendrons des photos avant de les retirer samedi, et nous les attacherons (encore) mieux si on ne les retire pas.

  • Pare bats: ils font entre 60 cm de long (pour 20 de circonférence), + deux de 80 cm de long (et un peu plus larges) C'est gros pour un Sangria, mais nous sommes prudents (et conscients de notre inexpérience) :p

-Ca ne touche pas à l'avant, le bateau est retenu à l'arrière pour maintenir une distance entre l'étrave et le ponton.

De toute façon, on compte bien passer faire un tour au Shipcnadler avant (sandows, bouts, voire autres bats => on pourra faire un "Grand pavois" de pare bats en été, en les décorant, si on en a trop (et si le bateau résiste à la tempête, hein)... :p

07 fév. 2020
1

si tu n'as pas d'autre bateau à couple, tu peux t'amarrer sur les 2 catways certainement.

07 fév. 2020
0

Pour les parbat, j'ai aussi de quoi faire un grand pavois... en fait l'été j'en vire la moitié, notamment les plus gros

Cela fait 10 ans que je n'ai pas acheté de parbat!
quand ils sont en nombre suffisant et surtout de qualité, ils durent longtemps!
et chaque été c'est l'occasion d'en pêcher un ou deux pendant la croisière... c'est dingue le nombre de parbat qui semblent perdus, car sincèrement je ne les cherche pas plus que ça.
du coup, j'en donne régulièrement à des copains, car au delà de 14, c'est un peu too much!

Si tu n'as pas de notion concernant l'amarrage, demande a un vieux du coin de t'aider, car c'est pas facile au début .

07 fév. 2020
1

j'ai eu une formation théorique (cours pour permis "Yachtman" ) et pratique lors d'un we de "manoeuvres au port" en école de navigation, mais je vais réviser les "Glénans" et autres "Vagnon" au cas ou je ne croiserais personne samedi.

Le we dernier, pa (encore?) d'autre bateau à couple, mais étant donné les manoeuvres dues au dragage, je n'oserai pas occuper l'autre catway avec des amarres (c'est pourtant bien tentant...)

Et sinon Cédric, on pourrait organiser une grande brocante de vieux pare-bats dédicacés par des légendes du Vendée Globe ou du GGR? Ca me paierait un GPS dans le Sangria :p

07 fév. 2020
0

Il n'est pas très évident de vous conseiller sans être sur place...

Renforcer l'amarrage d'un bateau, en dehors de la théorie (vous disposez de guides papiers réputés c'est un bon point de départ, on ne va pas pouvoir faire mieux comme explication sur un forum) va dépendre de pas mal de facteurs propres à son environnement immédiat, quelques conseils en vracs :
- faire le maximum pour virer les voiles : le plus gros risque dans un tel coup de vent au port (sauf si ça tourne à la tornade mais là à part prier...), c'est bien de voir la garde de robe du bateau partir en lambeaux. J'allais écrire de vous conseiller de prendre un maximum de photos en vue de remontage mais cela a déjà été écrit par un autre intervenant. Quand on re-gréé des mois après pas toujoujs évident de se souvenir de quel bout passe par où. D'autant plus si il y a des prises de ris automatiques, etc.

  • Après si on prépare le bateau en vue d'un coup de vent "prévu et localisé", il peut être intéressant d'observer le port en tenant compte de la direction attendue du vent et voir si changer de place (surtout si le bassin est vide) ou d'orientation du bateau ne peut pas aider. pas de recette miracle : si le bateau prend le vent de face, ça réduit le fardage (surface exposée au vent) et évite qu'il ne roule et si on peut le déplacer dans une zone plus abritée (sous le vent d'une digue, quai plus haut, hangar), il serait dommage de s'en priver.
  • Amarrer le bateau comme dans les bouquins, en cherchant des points solides sur le ponton et si on double les amarres, en essayant d'utiliser des points différents sur le quai (sinon le taquet / bitte d'amarrage est le maillon faible et ça réduit l'intérêt de doubler les amarres.)
  • Si vous avez un doute sur le type ou l'état des amarres que vous avez récupéré avec le bateau, les remplacer par du neuf n'est jamais perdu et ça ne représente pas un gros budget. Dans le pire des cas si les anciennes n'étaient pas si mal, elles serviront toujours en réserve. Même chose pour les pare-battages.
  • Ne pas non plus négliger l'intérieur : comme en navigation, éviter les trucs qui se baladent avec le risque d'abimer à la longue les vernis et autre peinture. Si vous ne pouvez pas sécuriser des objets encombrant, le mieux c'est de les poser sur le plancher et de les caller (coussin, matelas, vestes, etc)

D'après les prévisions, ça va en effet être un peu sportif mais pas dramatique non plus, pas trop un temps à aller naviguer : heureusement, il y a le Boat Show de Gand ce we, je prévois d'y passer dimanche et de peut-être poussé jusqu'à la côte...au cas où n'hésitez pas à demander. Mais vous allez probablement trouver du monde demain sur place j'imagine.

07 fév. 2020
0

Plutôt que prendre des conseils à distance... voir sur place avec les voisins, les gens de la capitainerie, etc... c'est quand même plus simple de faire appel aux gens en direct. C'est eux qui savent ce qui se passe dans un cas similaire !

Le bassin semble bien fermé et assez loin de la mer, il ne devrait pas y avoir de houle à l'intérieur... que le vent ?

07 fév. 202016 juin 2020
0

C'est très gentil. A la base, mon we est assez occupé, j'ai une réunion samedi matin, mais j'avais prévu ensuite de filer à Gand, au "Boat Show" (snif). On ira plutôt à Nieuport, et tant pis pour cette édition-ci (suis (hélas) pas dispo dimanche, di djouss!). On se rattrapera en automne, avec le "Boat Show float". Au plaisir de vous rencontrer sur l'eau où là-bas!

Je prendrai un max de photos avant de retirer les voiles. Pour l’amarrage actuel ( réalisé avec aide, quand nous l'avons bougé la semaine dernière, par we venteux): il doit être renforcé (garde, traversière). Les deux plus petits pare bats vont être un peu relevés, et le premier en partant de l'étrave sera placé un peu plus vers la proue.

Je sais, ça a l'air d'être le désert, mais c'est plutôt la transhumance de ce côté-là des pontons. J'ai pas l'impression qu'un porte-avions va s'amarrer à côté, mais on ne sait jamais (c'est quand même la marina de la force aérienne ;) )... Ce n'est jamais qu'un petit Sangria tout frêle.

07 fév. 2020
0

Flora: le we dernier, il n'y avait quasi personne et le club était fermé. Ce sera peut être différent samedi, mais, sans savoir, je préfère demander.

Nous ne sommes pas si loin de l'ouverture du bassin, et le chenal est assez long, mais la construction d'une barrière "anti-tempête" (en cours), me laisse penser que les risques ne sont pas nuls (inondations en 53, entre autres).
Tiens, on vient de recevoir l'avis de tempête du club...

07 fév. 2020
2

pour l'amarrage il est imperatif de n'avoir aucun ragage sur les cordages qui sont bien assez solide en général ,il faut a tout prix les protéger ,quelque soit le diametre un ragage en viendra à bout rapidement

07 fév. 2020
1

Calypso a raison. Sur la photo, on peut voir que les aussières ne sont pas protégées du ragage au passage dans les chaumard. Vite un saut au magasin de bricolage du coin pour acheter 2m de tuyau d'arrosage du diamètre approprié et le couper à 50cm, à enfiler sur les aussières avec des bouts de chaque côté pour l'empêcher de glisser hors des chaumards.
En fait, je place le bout à l'extrémité du tuyau avec deux nœuds de cabestan et je reprends le même à l'autre extrémité du tuyau avec également deux nœuds de cabestan.

07 fév. 2020
0

Un week-end calme en plein hiver... pas étonnant qu'il n'y ait eu personne !
Bon, chacun fait comme il le sent, moi j'aime bien connaître mes voisins.

07 fév. 2020
0

je n'attends que ça ;)

07 fév. 202007 fév. 2020
0

Cela vaut ce que ça vaut un avis d'après photo mais bon :
- Les pare-battages ont l'air de la bonne section / costauds: pas utile de prendre plus gros. Peut-être un ou deux de plus pour allonger la zone protégée au cas où ça gigoterait beaucoup.
- L'étrave est à un bonne distance du ponton: l'erreur est de souvent trop serrer avec le risque que ça touche dans les rafales.
- De fait ajouter une garde arrière pour limiter les déplacements "avant-arrière"
- Par acquis de conscience, (peut-être en demander au Havenmeester la permission mais bon peu probable que ça gène et si après le coup de vent un autre bateau vient amarrer il vira l'amarre), porter une traversière en plus sur le bout de l'autre catway à tribord. Mais bon pas vraiment indispensable.
- Faire attention par où les amarres passent : chaumards, etc. Une amarre qui frotte sur un truc pas prévu pour peut très vite se cisailler ou au contraire esquinter un liston ou un pont. il existe des manchons en caoutchouc qui se vendent ou pour moins cher quelques morceaux de tuyaux d'arrosage tendre enfiler sur les amarres aux points qui frottent. Dans l'urgence, bricoler avec ce qu'on peut, j'ai déjà utilisé de la bâche épaisse pour blinder les points de contact d'un mouillage.
- Comme déjà dit : dégréer les voiles, si vraiment pas possible : le génois a déjà l'air bien sécurisé, pour la grand voile, il est parfois plus simple de rentrer toute la bôme dans le bateau sans devoir tout dégréer mais impossible à dire à distance. Si pas possible de dégréer : saucissonner le taud / lazy bag pour éviter qu'il se gonfle et qu'il ne batte: sinon il risque de dire "zut" très vite

07 fév. 202016 juin 2020
1

@Ombrelune, pour l'amarrage de ton bateau, ajoute comme sur l'image une garde arrière.
Repositionne un poil plus haut tes pare-battage en hauteur car s'il y a de la houle, la coque pourrait rouler. Le pare-battage avant ne sert à rien comme il est là, tu peux l'enlever.

07 fév. 2020
0

Cool, merci, je comptais faire ça: garde= remonter les deux plus petits pare bats plus haut, mais je peux remonter le tout (les deux gros font 80 cm) Super, merci :)

Je ne suis que novice et je profite bcp de vos conseils, mais j'espère un jour pouvoir etre utile a d'autres, ou a vous d'une autre manière, on ne sait jamais. jJe n'hésiterai pas.

07 fév. 2020
2

Merci pour cette analyse sur photo (avec les précautions émises). Je note tous vos conseils et imprime le fil de discussion. Comme il y a un magasin d'accastillage pas loin, je complète l'équipement selon recommandations.

Anecdote:ce magasin a récemment été repris par plusieurs personnes, dont un marin aguerri qui a possédé plusieurs bateaux. En papotant avec lui, on a réalisé que notre vieux Sangria figurait parmi son ancienne flotte. On ne va donc pas hésiter à lui demander conseil aussi :)

07 fév. 202007 fév. 2020
1

Les capitaines de ponton et les services de la marina veillent au grain.. Novus Portus est bien protégé et 120 km ce n'est pas la fin du monde non plus.

Tu doubles les amarres et utilise tous les taquets disponibles en circuits autonomes (si un taquet lâche, cela ne doit pas être un problème), mets quelques rabans autour de la bôme et du génois (que tu auras enroulé au plus serré avec quelques tours de plus pour que les écoutes soient également un peu enroulées), tu assures le point d'écoute à l'aide d'un raban également. Si tu as une chaussette a génois, tu t'assures qu'elle est bien serrée de manière à ne pas battre.. Dis toi enfin que ton bateau est mieux à l'eau que sur un ber au sec..

07 fév. 2020
0

@Ombrelune je suis dans la même marina mais à terre pour l'hiver, j'ai acheté mon voilier sur place début novembre, j'ai aussi reçu l'avis de tempête du club, comme je suis à 800 km de Nieuport je verrai passer la tempête de loin ;) , tout va bien se passer... au plaisir de faire connaissance au retour de la belle saison !

07 fév. 2020
2

J'ajouterai également d'attacher la barre et la bôme sr chaque bord afin d'éviter qu'elle se balance.

Rassure toi, Ombrelune (pseudo poétique!), nous avons tous débuté un jour. On apprend petit à petit de ses erreurs, des conseils des "ainés en navigation", des lectures, des stages naturellement. En y allant prudemment, l'apprentissage se fait. Même avec quelques décades d'expérience, on se surprend encore à faire des erreurs.

07 fév. 2020
2

Tempête ou pas, GV et génois n'ont aucune raison de rester à poste .

07 fév. 2020
0

je sais, j'ai expliqué plus avant pourquoi j'avais hésité à les ôter. ;) Nous ferons de notre mieux samedi.

07 fév. 202007 fév. 2020
-8

Effectivement, j'ai lu … raison pour laquelle j'ai précisé : aucune raison !
Chacun fait bien comme il veut, mais vous viendrez, ensuite, demander conseil pour la chute du génois décousue ou déchirée, pour l'élimination des marques de moisissures apparues sur le tissu des voiles …
Gréer-dégréer est simple comme bonjour et doit être assimilé avant de savoir lancer le moteur !

Bon courage

07 fév. 202007 fév. 2020
7

Je pense que ça a été largement expliqué et qu'Ombrelune a tout autant expliqué pourquoi les voiles n'avaient pas encore été dégréées. Bien dommage de se montrer agressif.

07 fév. 2020
-10

1 - il n'y a dans mon intervention aucune agressivité sauf à devoir en revoir la définition

2 - trouver normal d'être propriétaire d'un voilier sans savoir le gréer-dégréer - le Sangria mesure moins de 8m - clôt la discussion .

07 fév. 2020
2

Heureux de savoir que tu as été propriétaire de ton premier bateau et que tu as su tout bien gérer du premier coup. Si tu veux, demande à Ombrelune le numéro de téléphone de l'ancien propriétaire qui ne les a pas aidé / conseillé de dégréer en leur vendant le bateau pour lui donner ton avis. Débat clos en ce qui me concerne

07 fév. 2020
3

Rassurez-vous, je ne me suis pas sentie agressée, mais oui, je suis propriétaire (depuis deux mois et demi) d'un bateau par opportunité (le prix, l'emplacement, etc), sans encore savoir gréer/dégréer. Je sais que , pour l'apprentissage, il y a le BDA, mais nous n'avons pas de plaisanciers dans notre entourage, ne sommes pas asociaux non plus (loin de là) mais à la quarantaine, on n'avait pas forcément envie de se lancer tous deux, dans des bourses d'équipiers pour apprendre . Qu'avions-nous à offrir d'ailleurs?
Donc, on a modestement acheté ce petit bateau, qui nous semble accessible pour les débutants, mais en exprimant toute la prudence et l'humilié de la démarche.

L'achat n'était pas programmé si tôt. J'ai suivi tout un cursus théorique en hiver 2018 (certes théorique, mais je voulais me donner des bases en navigation avabt de passer le permis, même 'il n'est pas obligatoire chez nous) et ensuite passé un we de manoeuvres au port qui devait se poursuivre par d'autres stages au printemps. Nous avons testé le bateau avec son propriétaire et appris quelques trucs. Mais oui, nous DEVONS encore apprendre a gréer/dégréer et nous avons préféré attendre le printemps (occasion de tisser des liens au sein de la marina et de recueillir des conseils, avis, de se former petit à petit) avant de gréer/dégréer , dans des conditions climatiques plus calmes que celles que nous avons connues depuis l'achat fin novembre, (et en fonction de nos disponibilités).
D'où ce choix (bien conscients du dilemme, on ne l'a pas effectué de gaité de coeur) d'avoir laissé les voiles par peur de mal les gréer ensuite, mais ce choix n'est pas fermé, et grâce à vos conseils, on fera de vôtre mieux, samedi. Nous DEVONS apprendre. Mais avant d'apprendre, on ne sait pas. Et apprendre à naviguer, en théorie et en pratique est une chose. Apprendre la voile en est une autre. ;)

07 fév. 202007 fév. 2020
0

Essayez de vous faire aider par quelqu'un qui a l'habitude. on a vite fait une erreur si on n'a jamais fait (de même quand vous ferez l'inverse). Perso je ne désarme pas l'hiver (sauf la fois ou j'ai tous mis chez le voilier pour entretien), mon voilier au mouillage en rivière est susceptible de sortir dès qu'il fait beau. Je suis en déplacement professionnel, donc il restera comme ça pour le coup de vent, ce n'est pas le premier ni le dernier qu'il passera au mouillage. J'espère pouvoir faire une sortie pendant la dernière quinzaine du mois.

tiens mon assurances vient aussi d'envoyer un mail!
newsletter-mc.pantaenius.com[...]14.html

09 fév. 202016 juin 2020
0

Mode "humour on"/ à Niewpoort, tu as la chance de trouver de quoi te perfectionner :

10 fév. 2020
0

Trouver anormal de débuter sans tout savoir clôt en effet la discussion.

07 fév. 202007 fév. 2020
0

Dans le port où réside mon bateau (Zélande) avec marée et pontons flottants, le club gestionnaire impose de dégréer les génois sur enrouleur de fin octobre à fin mars. Il y a également une obligation (ou du moins une pratique recommandée... donc suivie par les membres) de s'attacher à l'arrière des bateaux voisins (ou, si la place est vide, au catway) et de doubler les gardes. On doit aussi laisser un amarre disponible bien en évidence pour que le personnel du club (Ils sont 3 à l'année) puisse palier à toute défaillance.
Ils passent sur tous les pontons matin et soir, toute l'année et plus encore en cas de tempête. Et encore, le port est encore bien protégé avec des pontons entretenus et inspectés.
Grâce à tout cela, il n'y a quasiment jamais d'incident. Les seuls problèmes surviennent chez ceux qui ne dégréent pas le GSE. Chaque année il y en a toujours bien un qui se déroule et part en lambeaux. Et comme c'est le personnel du club qui doit gérer le distribil quand ça arrive, ils ne se privent pas de nous rappeler de dégréer.
.
Pour ce qui est des défenses, sur 35 pieds, j'en ai 6 de 73X20 + 2 boules de 45 cm + 1 pour l'étrave (et 2 défenses plates mais que je ne sors jamais). Mais, en principe, ils travaillent pas trop fort vu comment sont ficelés les bateaux.
.
Pour ce qui est de la tempête Ciara, mon bateau est au sec en extérieur mais devra encaisser 35 noeuds établis avec des pointes à 55 noeuds a priori de SW donc de face. Croisons les doigts.

07 fév. 2020
0

Oui il faut désarmer les voiles l’hiver Ainsi que démonter et ranger tout ce qui le peut à l’extérieur ça évite d’abîmer pour rien.

Des rafales à 120 130 c’est capable de bien faire gîter un bateau au catway et d’arracher les voiles. Cela dit c’est la houle qui peut poser problème et je pense que nieuport est plutôt bien protégé

Demande un peu aux anciens ce qu’ils en pensent

Vérifie l’amarrage, il doit être fait avec de véritables aussières en bon état et des noeuds corrects sur des taquets prévu pour,préviens le raggage, mets une garde avant et arrière je crois que tu n’en as pas sur ta photo.

Mais ne t’inquiète pas outre mesure des tempêtes comme ça il y en a plusieurs par hiver dans notre coin et en général ça se passe bien.

07 fév. 2020
0

Bonjour .cool! Pendant 25 ans avant d atterir en bretagne mes voilers eteaient amarrés a y c n bien avant la construction du novus portus des tempetes d hiver a force 11/12 il y en a eu les bassins gelés aussi et meme d enormes congeres sur la plage de nieuport mais je n ai jamais eu de degats,les bassins sont loin de la mer.par contre dans les années 50 lors de l ouragan qui a dévasté la Hollande et fait énormément de victimes c etait dantesques! Mon pere m avait emmené quelques jours plus tard. L estacade d ostende avait disparu celle de nieuport detruite il y avait des bateaux dans les champs le raz de marée avait ete meurtrier le spectacle avait marqué ma petite enfance

07 fév. 2020
0

merci, je note.

ON va tout faire pour enlever les voiles, bien sur.
Merci a tous et pour le conseil de laisser une amarre bien en évidence. On ajoute ça a la liste des courses ;)

07 fév. 2020
2

Il peut être intéressant de fixer 2 gros pare-battages sphériques au catway.
Dans les grosses rafales et quand le bateau roule, j’ai vu plusieurs fois des listons à hauteur des catways et parfois les défenses retomber sur le catway.
Cordialement

07 fév. 2020
1

Et puis tant qu' à faire, on pourrait conseiller à Ombrelune, le guide des manœuvres de Tabarly, dont le chapitre consacré à l'amarrage dans les règles de l'art.

07 fév. 2020
0

merci, oui pour les pares bats, et d'ailleurs aussi la défense de quai j'y ai pensé (même si le réglement interdit d'en fixer, il y en a sur plusieurs pontons). Il y en avait une sur notre nouveau ponton, mais elle a dû être défoncée, elle est trop basse, je vais voir si on peut la remonter, et si pas, en placer une autre sans la fixer de manière "définitive". Comme nous allons passé par le ship, on en parlera au vendeur.

Que l'esprit de Tabarly ne soit pas offensé s'il nous regarde ;) J'aurais aimé pouvoir démarrer la voile enfant, quand je contemple le parcours de certains. Mais hélas, je n'étais pas dans une famille très ouverte d'esprit.

07 fév. 2020
-8

Quoaaaaa?
Une femme sur HeO?
..qui vient avouer qu'elle est novice !
...qui achète un bateau sans rien y connaitre !
...qui n'a que 40 ans !!
.. venant d'une famille pas très ouverte d'esprit !
Heureusement encore qu'elle fait profil bas.
Chiara risquerait de n'être pas grand chose face aux vieux "sages" habituels d'HeO !!

07 fév. 2020
1

La chose la plus importante à mes yeux est de réfléchir d’où vont venir les vents les plus forts, et comment le bateau sera orienté par rapport à ces vents. Idéalement, je préférerais que le bateau soit nez au vent dans les vents les plus forts. La situation la plus défavorable, ce serait du vent de travers qui pousse le bateau sur un catway ou un ponton. Si les pare-batages sautent, dégâts à la coque garantis. Vu qu’il y a plein de places disponibles, je mettrais alors mon bateau sur un autre catway de façon à ce que le vent l’en éloigne.

07 fév. 2020
0

Je n'ai, heureusement, pas hérité du balai profondément enfoncé (et là croyez-moi, même Ciara n'aurait pu le défoncer) dans le fondement de certains de mes parents. :p

07 fév. 2020
-1

Choking !!!!

07 fév. 2020
3

Tousse un coup, ça va passer.
(Je suppose que tu voulais dire : shocking ?)

08 fév. 2020
0

Choking = étouffement, suffocation.

08 fév. 2020
0

Choking, de to choke

verb
étouffer : stifle, choke, smother, suffocate, suppress, quell
étrangler : strangle, choke, throttle, strangulate, suffocate, garrotte
obstruer : obstruct, block, choke, stop up, tie up, bung
engorger : clog, engorge, choke, congest, flood
boucher: clog, plug, block, stop, obstruct, stop up
arrêter : stop, arrest, quit, shut down, turn off, switch off
embouteiller : bottle, block, jam, choke
s'étrangler : strangle, break, choke

Et après on s'étonne qu'il y ait tant de dyslexique chez les anglo-saxons...
;-)

07 fév. 2020
0

dimanche je vais à gand au salon nautique, je pousserai jusqu'à nieuport pour jeter un oeil sur mon gladiateur qui est à sec au VYN.

08 fév. 2020
0

Je connais bien Nieuwpoort pour y avoir un appartement et navigué. Mon boat est désormais en Grèce. D'après la photo, le catway semble être à peu-près Nord-Sud.
Régles générales:
- les amarres qui vont être les plus sollicitées sont celles dans le sens du vent, en placer le maximum possible
- diviser les efforts en multipliant les amarres et les points d'attache sur le bateau (tous les taquets, les winchs, le mât, les étais)
- éviter autant que possible de passer dans les chaumards avec un angle de déviation supérieur à 30°, cela évite de les arracher, car l'effort qu'ils encaissent est multiplié jusqu'à par 2 dans le cas d'un aller-retour (surtout pour les gardes).
- régler "lache" et loin du ponton et catway, le bateau doit pouvoir suivre les mouvements de la mer
- voir avec le capitaine du port pour autoriser des traversières, de relier entre elles les pointes des catway ou de les trianguler avec le ponton.
- les amarres: c'est du consommable, mieux vaut répartir les efforts, elles s'useront moins.
Bon...coup de vent....

08 fév. 202016 juin 2020
0

Ciara se confirme avec des rafales à 130km/h de SO demain soir sur Nieuport. Je ne connais pas du tout l'orientation du bateau, mais si la photo est un rendu réel de la situation, les amarres me semblent un peu détendues.Peut être les doubler.

08 fév. 2020
0

Toujours compliqué au départ avec un nouveau bateau ou un nouvel emplacement ou pire les deux ensemble..pour trouver les bons réglages pour les amarres ... ça se fait généralement dans le temps en observant les bateaux orientés de la même façon et ses expériences, là évidemment y a un coup de vent annoncé c'est un peu l'urgence..mais pas d'inquiétude ça se passera bien..

09 fév. 2020
0

Pendant ces dernières heures aux Needles 65-70 noeuds vent moyen, rafales 80+

www.weathercast.co.uk[...]17.html

09 fév. 202016 juin 2020
0

Force du vent en m/s (multipliez par 1.94 pour obtenir la force en nds) au bout de l’estacade de Nieuport.
meetnetvlaamsebanken.be[...]/Map

10 fév. 2020
0

Ombrelune, votre Sangria a bien passé l'obstacle ?

0

Bonjour,
Ce matin 120 km/h enregistré à Groix à 5 heures.
Même à 35 kms dans les terres, ça m’a réveillé.
J'espère Que le Sangria a bien survécu. Attention, les coups de vent se succèdent cette semaine.
Bonne journée,
Patrice

10 fév. 202016 juin 2020
0

Bonjour,
ici le passage du front s'est effectué à 0:50 ce 10 Février au phare de la Teignouse. Le vent est passé rapidement de 45nds à 25nds . La houle est à 6m
Nombreuse coupures de courant, dont une de 2h vers 15:30 le 9/10

10 fév. 2020
0

A Quiberon, on n'a pas été vraiment concerné par la tempête, elle est passée plus au Nord.

10 fév. 2020
0

Rafales à 70 noeuds dans la nuit sur le côté picarde

10 fév. 202016 juin 2020
0

Hier vers 10h30, rafales dans le port de la Roche-Bernard!

10 fév. 202016 juin 2020
0

Pfff.. petits joueurs 😁
Porquerolles vers le 20 janvier dernier.

10 fév. 2020
0

si tu es sur place, pourrais tu me dire s'il y a eu des dégats sur les bateaux aux mouillage en face?
notre First 28 est dans la seconde ligne (first 28 avec une jupe et une bande rouge quasiment en face du vieux port, rive opposéee).
merci et bonne journée.

10 fév. 202016 juin 2020
0

Salut Arno, pas de dégâts sur les canots et le tien en particulier, amarres avant arrière toujours en place. Il y a eu de bonnes rafales mais pas de mer, l'avantage d'un port et mouillage en rivière....
Ton mât paraît bien précintré, ou alors c'est une illusion d'optique....

12 fév. 2020
0

Après Ciara voici Dennis.

Vous qui êtes en première ligne, cela vous parait habituel en cette saison ou bien y a t'il une intensification des coups de vents ?

12 fév. 2020
0

Pour moi, normal d’avoir des perturbations et coups de vent en "hiver", mais qu'on les nomme donc qu'on les classe comme tempêtes, c'est nouveau.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer