Techniques de connexions electriques

Quelle est la meilleure methode pour realiser une derivation sur un circuit electrique, autrement dit comment relier deux "petits" fils sur un seul "gros" fil?

Le domino c'est pas terrible... une soudure étamée plus de la gaine thermo-retractable sur 3 fils (pour faire un Y), ca marche??

Merci d'avance!

L'équipage
23 nov. 2004
23 nov. 2004
0

soudure
oui la soudure fonctionne, mais pour assurer la rigididé mécanique, il convient de faire une boucle au niveau de la soudure et de relier les fils par un collier.

23 nov. 2004
0

Fatche, c'est pire que voile ou moteur ça ;-)
Le plus propre semble être la soudure et le thermo , mais il y a de farouches opposants à la soudure (oxydation au moment de la soudure, cassante aux vibrations,...).

23 nov. 2004
0

Ceinture ET bretelle ...
c'est à dire torsade ET soudure :-)

23 nov. 2004
0

torsade?
Qu'est-ce que tu entends par torsade Robert?

23 nov. 2004
0

Ah oui précisions pour la soudure
Si tu soudes, ne le fais pas bout à bout.
Tous les fils dénudés dans la même direction, tu les tournes ensembles (tu peux même t'amuser à faire des tresses des petits avec des parties du gros :-) ), et tu soudes le tout. Après thermo replié sur lui même à l'extrémité. Ca parait pas très pro mais ça tiens bien et pas mal de pros emploient cette méthode (il y a même des cosses spéciales pour ça).
Ainsi les contraintes mécaniques sont très fortement réduites, ensuite comme dit frablo, tu tiens tous tes fils par des ties électriques ou autres.

Seul problème, c'est un vrai merdier quand tu dois modifier le bazar. C'est pour ça qu'il y a les adeptes du domino ;-)

23 nov. 2004
0

J'utilise
des borniers à vis, avec des cosses serties au bout des fils.

Mais il faut une "vraie" pince à sertir, pas les machins de supermarché qui écrasent plus ou moins les cosses... :-)

24 nov. 2004
0

soudure
perso boucle et soudure+ une gaine thermos quand c'est possible

24 nov. 2004
0

si possible..
pas de derivations sauvages: si une commande va vers deux fonctions, il faut deux fils qui partent de la borne du tableau distributeur. ainsi tout est net:
-le cablage est bifilaire partout, ce qui limite les champs magnetiques parasites
-les extrémités sont sur cosse soudée au tableau , et selon le bornier ou le connecteur de l'organe de l'autre coté
-on n' a jamais a depanner un raccord caché "quelque part"
-toutes les masses vont sur une barette epaisse
-tous les fils actifs vont au switch ou fusible de tableau

bon mais c'est la theorie, en pratique si on est obligé, on fait un raccord serti ou soudé , c'est bon

le domino c'est pas si mal, si on prepare bien les extremités, soit avec des embouts sertis (les trucs sans cosse qui maintiennent les brins et permettent de serrer fort) ou un peu de soudure pour attacher les brins

je suis fana du sertissage avec soudure en plus: le sertissage fait dans les regles assure la tenue mecanique, et la soudure a l'interieur garanti contre la corrosion

24 nov. 2004
0

Petit fil sur gros fil ?
Penser à calibrer le fusible de protection suivant le diamètre du plus petit fil . Il y en a qui ont brulé pour moins que ça ;-)

24 nov. 2004
0

pour info
la soudure est interdite sur les fils électriques en aviation et il doit bien y avoir une raison

par contre, les boitiers de dèrivation sont autorisés..

amicalement

24 nov. 2004
0

JP a dit:
" ... la soudure est interdite sur les fils électriques en aviation et il doit bien y avoir une raison ... "

Ben voyons ... qu'est-ce que ça pourrait bien être ... hummm ... Fastoche: un fonctionnaire à la gomme qui ne savait pas souder qui a décidé ça :-)

Non, je plaisante, JP :-D

24 nov. 2004
0

tu as raison Robert, et meme on peut penser que ce fonctionnaire
du ministère des transports a été muté au service navigation de plaisance et que c'est lui qui a pondu la nouvelle règlementation

en fait il se dit sur les aérodromes que c'est pour les raisons suivantes:

l'étamage fragilise mécaniquement le cable électrique par traitement thermique et rigidification du cable, donc moindre résistance aux vibrations

la soudure introduit de l'acide (flux) dans le cable et une corrosion invisible sous l'isolant peut diffuser par cette porte d'entrée

l'aéro utilise des connecteurs et des pinces de sertissage très performants qui rendent moins interressant le recours à la soudure

le sertissage est très facilement controlable et normalisable alors que la soudure ne l'est pas

pour ma part, je pense que c'est vrai, mais pas aussi critique sur un bateau que sur un avion, donc chacun fait comme il le sent

pour info, une pince à sertir les cosses en aéro coute environ 1500 € soit beaucoup + qu'un rouleau de Sn Pb Ag

amicalement

24 nov. 2004
0

Et en plus
en cas d'échauffement (mauvais contact) l'étain peut fondre et sortir de la cosse... :-)

24 nov. 2004
0

Pinces de sertissage
Les pinces aero, c'est hors de prix du fait des normes de controle.Une très bonne pince de sertissage avec serrage controlé ISO vaut environ 100 Euros (Facom) pour des petites cosses (Inferieures a 6mm2).(eviter absolument les saloperie de super marché). Pour des cosses jusqu'a 50MM2 c'est déjà plus balaise et ça vaut autour de 300-400 Euros. La soudure sur gros cable est difficile ( entout cas pour ma part) car la chaleur se propage a l'isolant et a tendance à le dégrader sur une bonne longueur. Je serais plutot adepte du sertissage, au moins sur les gros diametre. Pour les petits, je serti et ensuite j'étame avant de recouvrir en thermo retractable.

24 nov. 200416 juin 2020
0

Celle
à moi que j'ai... ira ? :-)

24 nov. 2004
0

ça serait pas le fameuse
pince ISO Chausey?? :-D :-D

24 nov. 2004
0

Celle-là
je l'adore : la seule pince 100% biodégradable :-D

24 nov. 200416 juin 2020
0

et la mienne
elle est pas nickel? :-D

24 nov. 2004
0

chez nous
on dit pas "aux normes", mais énorme, sûr!

24 nov. 2004
0

Derivation ou pas derivation?
Ca serait juste pour connecter l'eclairage interieur, histoire d'eviter le surplus de fils au tableau... faut vraiment eviter?

24 nov. 2004
0

Le plus important,
c'est de protéger la ligne, si tu fais un piquage par exemple sur un gros câble protégé par un disjoncteur de 50 A, le petit fil de 1,5 mm² de la dérivation risque de griller en cas de court-circuit de ton éclairage avant que le gros disjoncteur ne réagisse...

Dans ce cas, la solution est d'installer un porte-fusible volant sur la dérivation et au plus près de celle-ci, avec un fusible calibré pour ton éclairage... :-)

24 nov. 2004
0

soudure aero..a jp
la soudure est le seul procedé accepté en spatial, alors!
je crois que pour l'aero, c'est du a la maintenance qui oblige a bouger souvent pas mal de torons, avec risque de les fragiliser..

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Nos belles soirées !

Souvenir d'été

  • 4.5 (60)

Nos belles soirées !

novembre 2021