tarifs de ports et places disponibles

comme tout le monde le sait, il n'y a plus de places nul part........bon,mais il faut voir....si dans le secteur proche ,il n'y a pas une solution.
exemple :j'ai un pote, Stephane,qui va descendre bosser à Marseille,sont boulot surblombe le port.il va descendre de Paris avec son voilier Biloup( 7m).et il ne sait pas comment gerer le truc...
y a t'il des places disponibles,ou en attente?,à
quel prix ?comment faire autrement?en fait,il est dans la merdasse.......
qui peut me tuyoter" sur ce fait precis.ou avoir une idée salvatrice.
merci d'avance les mecs....

gerard.

L'équipage
11 jan. 2004
11 jan. 2004
0

des places? où?
marseille dur dur dur qu'il essaye martigues, port st louis du rhone mais viiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite avant la fin de l'hiver

11 jan. 2004
0

A voir
Demande à la capitainerie de Port Frioul à Marseille
Il faudra aussi voir pour les horaires des navettes

12 jan. 2004
0

Il y a toujours des places visiteurs ...
Bonjour,

Pour les places de port, le mieux est d'arriver avec le bateau sur les places visiteurs et après de dicuter avec le responsable du port (très aimablement), et de revenir tout les jours pour ce faire voir et toujours gentilement de demandé une place annuelle !

Cela fonctionne à 80% des cas, car en fait il y a toujours du mouvement et c'est par piston que tu a la place. Je le vérifie tout les jours, les gents en liste d'attente ne sont pas pressés, puisqu'ils n'ont pas de bateau en général, ou qu'ils attende dans un autre port.

Le principal, c'est de rester courtoit et cela passe bien, les responsables n'aime pas être dérangé tout le temps, alors il craque si vous restez synphatique à leurs yeux !

Bonne Balade,
Nono

12 jan. 2004
0

Ok mais alors
ou est la solution? .En ce moment je recherche un bateau mais mon plus gros probleme est de trouver une place .Tu me diras, trouve un bateau là ou tu veux une place.D'accord mais déja c'est pas evident de trouver le bateau ou tu veux et même si tu y arrive le fait de ceder la place est tout à fait illegal également puisqu'en aucun cas la place n'appartient au vendeur.

En conclusion je crois car je l'ai déja vu dans mon coin (Port camargue ) que la solution est celle de Nono ou alors tu abandonne definitivement l'idée de posseder un bateau !

12 jan. 2004
0

moi aussi
je suis dans la meme situation que Hakuna matata (faudrait dire Kuna matata plutot), en plus je cherche plutot bretagne ou normandie et je croyais que avec l'exode vers la médit ce serait plus simple...

en plus n'y habite pas donc les mots doux au capitaine de port tous les jours... dur dur

12 jan. 2004
0

A la recherche d'expérience
qui eux ont réussi à trouver une place car les bateaux se vendent alors ou vont'ils les mettre car si je trouvais une place mes recherches pourrais s'etendre sur un territoire beaucoup plus grand et avoir une chance de trouver des bateaux à des prix raisonables.

Gébé vu que tu as cette expérience de l'autre coté , un port peut-il te refuser la place si tu achetes le bateau sur place ?

12 jan. 2004
0

ce n'est qu'une question d'argent ...
En effet on trouve toujours une place, simplement ce sera cher au mois, sauf en hiver dans certains ports comme Porquerolles qui sont assez vides et qui cherchent le chaland ... mais en hiver seulement !

A propos dela gestion des ports, il y a aussi les ports privés, dans lesquels la loi du marché s'applique librement, et où les liste d'attente n'ont aucune valeur, le patron-propriétaire du port fait ce qu'il veut car il est chez-lui. Dans la rade de Toulon, il y en a bien 3 ou 4 de ce genre, faut prendre les pages jaunes de l'annuaire des P&T ou l'annuaire du Nautisme sur le Web. C'est comme ça que j'ai eu ma place sans probème dans le pire des coins (le Var).

Robert.

12 jan. 2004
0

Pourquoi le pire?
C'est quand meme pas si mal le var et le principal aprés tout et d'avoir son boat et de pouvoir avoir une place pour le mettre

12 jan. 2004
0

Du provisoire qui peut durer!
En Languedoc, y faut:
1 Se faire inscrire sur la liste d'attente( pas forcement trés longue suivant la taille du boat)
même si on n'a pas encore le bateau.

2 Chercher une place provisoire: ya toujours des batôs en réparations au sec, bloqués pour expertise, ect... et généralement on peux trouver un arrangement entre la capitainerie et le proprio pour qcqs mois. Surtout si on est pas trés loin, pour eventuellement déplacer le bateau; on attend ainsi sa place officielle ;-)

3 Il ya des capitaineries qui appliquent à la régle la liste, d'autres qui préferent la cooptation...donc surtout pas s'énerver!

4 Ya des trucs qui peuvent aider: s'inscrire au club local, dire qu'on va participer aux régattes, ect...

5 Les capitaineries qui avaient bloqués pas mal de transactions en refusant la vente bateau+ emplacement, reviennent en arriere, et l'acceptent à nouveau( dans le coin)

12 jan. 2004
0

port Napoleon
Je suis sur qu il y a encore des places a flot , et on n y est pas si mal ...

12 jan. 2004
0

Il y a toujours des passe-droits
Pour avoir une place à coup sûr dans certains ports de Normandie ou Bretagne, il faut acheter son bateau à un marchand ( un beau bateau ayant une belle valeur marchande). Pour lui il y a presque toujours des places de côté, n'en déplaise à certains Maîtres de port.En effet "le marchand" a l'argument imparable :"je fais vivre le pays , j'emploie tant et tant de personnes etc..etc , vous ne voulez tout de même pas mettre x personnes au chômage, de plus je suis bien avec les élus ou les dirigeants de la CCI gestionnaire du port............." .
Les listes d'attente, c'est pour ceux qui n'ont pas les moyens financiers ou pour ceux qui n'ont pas de relations ou pour ceux qui ne font pas trop BCBG sur eux.

12 jan. 2004
0

désolé,le non inscrit.
c'est pas comme cele chez nous.
les vendeurs ont leurs pontons et la liste d'attente est bien reelle et si l'amabilité est parfois determinante en cas de selection multiples,ce n'est surement pas le fric ou le costar qui fera la difference.par contre ce qui est sure,c'est qu'il y a des mecs friqués et meme des en costard qui sont vachtement plus sympa que des aigris qui ne le sont pas (friqués)....
il ne faut rien generaliser,ça doit arrivé,bien sure,mais pas plus et meme surement moins que les plaques d'immatriculation passe droit pour les bagnoles................

ps.je voulait monter a un moment un mouvement pour:"le coup de pompe dans la portiere des caisses a plaques privilegiées"
et puis merdre,chacun vie sa vie.........
kool raoul........

12 jan. 2004
0

c'est qui le pov' mec qui m'a tué,
ou il est le planqué qui n'est pas daccord avec moi?,qu'il s'exprime,ce bran.......au lieu de se cacher derriere les eclairs de la mort qui tue !!!
sort de ton trou !

allez,vient,vient !!!!!

0

robert
j'ai pas compris- le var le pire des coins!!
alors qu'a toulon on paye 8000 f a l'année pour un 10m je trouve que c'est raisonnable

12 jan. 2004
0

comme chez nous
c'est le pris a ouistreham,et seulement pour7m a courseulles

12 jan. 2004
0

Au sujet de Port Napoleon
Je suis tombé dernierement sur le nom d'une association qui était "l'association de défense des usagers de Port napoleon".

Apparament il y aurait beaucoup de conflits entre la direction et ceux-ci.
Je n'en sait pas plus mais à se mefier et je pense qu'il vaut mieux se renseigner avant car en plus c'est un des ports les plus chers.

Mais sinon c'est vrai que je pense qu'ils ont encore des places

12 jan. 2004
0

j'aurais pu ...
lancer le sujet après 1 mois de recherche merd...pour pouvoir changer de port, car le notre est passé du moins cher au 'plus' cher du coin....
bref on a trouvé ; mais partout il y a la saison qui commence à une autre date ou il faut se désinscrire à telle période ou s'inscrire à un autre moment, bref tout mais alors TOUT pour pas perdre le client comme si ils ont peur d'une place vide dans un port malgré le nombre de demandes !!!!!!!!!!
la voile UNE LIBERTE, mais alors il faudrait prévoir des places forfait au mois et naviguer ou l'on veut 2 mois ici et 3 mois là, sans devoir payer à l'année ou à la saison et sans les cotisations membres, qui sont parfois exagerées !!! j'ai fait la difficile on vient à 3 bateaux ou on vient pas, non mais si on peut pas avoir les copains c'est triste de déménager seul(e), c'est de l'anti LIBERTE, les mentalités ports de plaisance, un truc est certain les 9 m. ça se case mais le plus dur c'est les 10.50-12m, donc on arrete de penser plus grand, et on bichonne le notre qu'on peut encore caser partout,
bon courage, pour ceux qui n'ont pas de place c'est pur que les crèches pour nourrissons qui faut inscrire avant de tomber enceinte !

12 jan. 2004
0

la charrue avant les boeufs ?
bonjour, bonsoir

alors quand j ai decide, deconne,d' avoir mon bateau, j' ai d' abord cherche ou le mettre.
Après avoir trouve le mouillage, le bateau, fastoche, il y en avait plus que je ne pouvais acheter.
Ceci etant, rebref a raison, mais pas partout,et maintenant que j ai ue place, je convoite d' autres , mais je ne passe pas tous les jours, moi non plus , je ne suis pas sur place, mais on m' annonce 2 ou 3 ans, a voir?
Et parfois je me demande si en insistant, tous les jours?, ne serai-ce que par téléphone, ne ferai pas avancer mon dossier, plus efficacemment ?
mais acheter un bateau sans mouillage ?
je sais pas faire................
une bonne année 2004, a tous, sur l' eau, avec les mouettes !

13 jan. 2004
0

Hé les gars...
Hé les gars, un peu de calme... ce n'est pas en s'énervant que l'on résoud les problèmes.

En Languedoc Roussillon, il y a des places. Les règles sont différentes qu'en Bretagne. Le gars qui achète son bateau sur place est prioritaire, et conserve la place, si elle lui plait evidemment.

Ceux qui n'achètent pas sur place, s'inscrivent sur une liste, et seront avisés lorsque l'une d'elles se libèrera.

C'est pour cela que nombre d'amoureux de voiliers, achètent sur place. La considération d'achat englobe donc et le bateau, et l'emplacement, qui est somme toute presque aussi immportant que le bateau. S'il faut passer sa vie sur ber, sans pouvoir naviguer, c'est le ponpon....

Les passe-droits ont toujours existé, dans ce domaine comme ailleurs. Le copain de l'employé de capitainerie passera surement avant les autres -en tout cas ici-, mais c'est dû plus à la nature de l'homme, qu'à autre chose, et applicable à beaucoup de domaines. Ca s'appelle le piston, on dit ici 'pistounache', car cela existe aussi pour le travail en mairie par exemple.

Il existe aussi des gens intègres, des capitaineries honnêtes. Je ne doute pas que celle de Gérard soit l'une d'entre elles.

Salut les gars.

13 jan. 2004
0

Pierre 2 ...
Je disais que le Var est le pire des coins du point de vue de la demande de place qui y est exceptionnellement forte.

Les tarifs de Toulon et de St-Mandrier anormalement bas sont une sorte "d'exception culturelle" car il sont liés à des clubs locaux si je ne m'abuse ? ... A ce prix là c'est normal qu'il y ait des liste d'attente de 10 ans qui n'ont aucun sens car personne ne va attendre 10 ans pour trouver une place :-) Ce sont donc des inscriptions en attente purement formelles.

Pour ceux que ça intéresse, à la Seyne sur Mer un nouveau port est en préparation, les listes sont ouvertes :-)

Sinon, allez voir le long de la baie du Lazaret dans la rade de Toulon les petits et moyens chantiers qui ont leurs ports privés, et chez lesquels on négocie selon des règles commerciales plus saines d'offre/demande que des liste d'attente bidon :-)

Ce qui est sûr, c'est qu'il ne faut pas être psycho-rigide quand on cherche une place de port, et croire que ce sera comme à la Poissonnerie à Auchan où on prend un ticket "numéro d'ordre" en attendant son tour, avec certitude d'être servi. Le "certain" est inexistant, seul le "probable" et le "provisoire" peut se produire au départ. Ensuite ça se stabilise.

En quelque sorte un prélude à "l'adaptatbilité" qui sera necessaire pour le futur grand "voyage" :-) :-)

Robert.

13 jan. 2004
0

Tout...
à fait d'accord, avec toi Robert.

Je pense aussi que la taille joue. Ici, un 6.5m aura des chances d'être casé. Par contre, un 8m niet -c'est la longueur moyenne-, et pour un 10m, c'est carrément niet.

Alors de nouveaux ports, ou alors des ports à sec, puisque les 3/4 des-dits passionnés viennent deux semaines par an.

Si j'étais dictateur dans une capitainerie, j'aurais à flot ceux qui naviguent en priorité, les autres, ce serait à la demande, et ils m'appelleraient pour que je leur sorte leur bateau du ber, le jour J. Ils seraient à terre quoi.

Beaucoup de gens voudraient naviguer, mais sont pénalisés par le peu de places à flot.

Mon système serait bénéfique car les bateaux s'abimeraient moins à terre, auraient le temps de sécher, pour les coques éponges, et tout le monde serait content.

13 jan. 2004
0

Les angelots, Réveillez vous!
Les maîtres de port désintéressés et les employés honnêtes, cela existe encore dans le midi. Mais la corruption commence à faire tache d'huile.
L'année dernière, sans se concerter, des journalistes de Nice-Matin ont enquêté sur le sujet, et des reporters de Capital ont piégé des employés indélicats.

Scénar classique: Tu écris ou tu téléphones. On te répond qu'il faut t'inscrire sur liste d'attente. Pour une place dans 10 ou 20 ans...
Mais, déjà au téléphone, on te suggère quand même de passer. Quand ce n'est pas le vendeur du bateau qui insiste pour que tu voies Untel de sa part. Etrange, non?

Tu te présentes. Là, il arrive qu'on te murmure qu'on peut s'arranger. Si tu demandes des précisions (les murs ont des oreilles!) on parle de places privées, ou provisoires, ou de bateaux à terre pour le moment.
Puis on t'invite à prendre un pot, après la fermeture de la capitainerie. Et là, dans l'ambiance anonyme d'un bistrot quelconque, les négociations sérieuses commencent. Depuis les caméras cachées, certains utilisent même un tiers pour pouvoir le désavouer en cas de problème. D'autres te font l'accolade mafieuse (comme au cinéma!) pour vérifier que tu n'as rien planqué.

Il faut savoir que, dans certains ports officiellement pleins, moyennant 3000 à 10.000 euros (et plus?) en liquide évidemment, on trouve facilement une place.
Comment?

  • Miracle de l'informatique (on ne voit pas les ratures comme sur les registres d'antan!) ta demande est antidatée de 10 ans, par exemple.
    Et hop, tu doubles tout le monde!

  • Plus classique: On écrit à ceux qui sont en tête, un double figure bien à leur dossier, mais on "oublie" de poster les lettres. Pas de réponse donc. Au bout d'un mois, on les déclare désistés et la place est libre!

  • Encore plus simple: On te loue à l'année (avec le tarif qui va avec) une place au ponton visiteurs. Il y a même eu un cas où le locataire payait la location directement à 2 emloyés chargés du planing et du contrôle. Officiellement son bateau n'existait pas... Jusqu'au jour où une vanne a laché, l'esquif a coulé et le pot aux roses a été découvert.

  • Témoignage perso: Après âpres négociations, un employé modèle m'a dit un jour avec son accent pagnolesque: "Vous me donnez 5000 euros, et pour compenser, je classe votre 10 m et quelques dans les 7,99m. Vous voyez que je suis un honnête homme!" (sic)

-Enfin, il faudrait parler d'une pratique de certains maîtres de port qui va bien au delà des petites amitiés, mais obéit aux injonctions des politico-mafieux du coin. Le passe-droit y est considéré comme normal. Banal. Légitime même.
En contrepartie, pas d'enveloppe. Mais plutôt, à terme, un de ces "fromages" dont la ripouxblique sait si bien récompenser ses plus fidèles serviteurs.

Quand ce n'est pas plus simple: Certaines de ces places de "capitaines à terre" sont attribuées au piston, après un simulacre de pollicitation.
Il y a donc des ascenseurs à renvoyer...

Dernier point: Oui, il existe encore des places dans des ports publics et privés qu'on peut obtenir à la régulière.

Mais, soit il s'agit de places d'hivernage où l'on va une fois parce qu'on ne peut pas faire autrement mais où l'on sait qu'on ne retournera jamais (panne battue par les vents, chaînes mère fragiles ou mal lestées, pontons branlants pouvant partir en dérive, absence de surveillance et descentes souvent fracturées)

Soit il s'agit de places à terre à des tarifs exorbitants (de 400 à 500 euros/mois en hiver pour un 34' dans certains ports publics, le terre plein étant sous-loué à des requins, très généreux envers les politico-mafieux locaux)

Soit il s'agit, dans certains ports privés, de places surbookées, un "parisien" étant convaincu que c'est plus prudent de laisser son bateau sur ber, sa place étant relouée illico à un local...
Soit d'une surcapacité organisée où les bateaux surnuméraires sont mis à couple, avec tous les risques que cela représente en cas de gros coup d'Est ou de mistral. Mais pas fou, le gérant te fait signer une décharge de responsabilité avant.

Voilà, je m'excuse si j'ai cassé le rêve de certains. Mais, connaissant une partie de la triste réalité, je n'en pouvais plus de lire des propos rassurants qui rendent compte d'aspects dont je ne nie pas la véracité mais qui ne sont eux même que partiels.
Même si, faute de preuves solides, je ne peux donner des noms. C'est bien d'ailleurs tout le problème avec ces canailles qui agissent, le plus souvent, sous des apparences réglo, font leurs coups sans témoins, empochent le fruit de leurs combines en liquide, et ont peu de chances d'être dénoncés par leurs "victimes" complices.

13 jan. 2004
0

Une place de port, c'est un fil à la patte !
Nous, on a fait nôtre choix, nous n’avons pas de place fixe. C’est pour cela que nous faisons de la location en saison, car le bateau doit sortir sous peine de frais de port astronomiques !
Et finalement, je ne m’en plains pas ! J’y vois pas mal d’avantages. Bien que nous soyons bien vu (on a de plus en plus de discours du style : « ne partez pas, vous êtes bien ici, vous ne trouverez pas mieux ailleurs, … » dans notre port habituel, je ne suis pas sur que nous allons faire une demande pour une place à l’année. Nous ne nous sommes même pas inscrits sur la « liste d’attente ».

Pourquoi ?

Parce que j’y vois finalement une forme de liberté. Si j’ai envie de changer le bateau de coin, je n’ai pas d’état d’âme quant à ma place. Il suffit que le coin offre un bon potentiel pour le tourisme et la location, ce n’est pas ça qui manque ! Aujourd’hui en Corse, demain en Tunisie, après demain en Turquie ou en Grece, en attendant le grand départ, pour nous, le voyage a déjà commencé. Un peu comme si on avait de longues périodes d’escale pour finir de remplir la caisse de bord. Cela nous oblige à rechercher de l’aide pour s’occuper du bateau, et du coup cela créé des liens. Du coup, cela permet à d’autres de travailler avec nôtre bateau, en tant que skipper ou pour faire les mises en main. Nous rémunérons également les gens qui nous apportent leurs services pour l’entretien du bateau. Et nous, quand nous allons au bateau, nous avons plus de temps pour naviguer, et ne mégotons pas pour l’entretien du bateau. Un espèce de petit équilibre en quelque sorte, basé à la fois sur l’amitié et l’échange de service.

Bien sur, celui qui habite au bord de la mer (nous sommes à Paris) aura plus d’intérêt à laisser son bateau dans le port du coin. Mais je me vois mal posséder une place pendant 10 ans et passer mon temps à faire les mêmes ronds dans l’eau. Pour moi, un bateau, c’est fait pour voir de nouveaux horizons. Mais il en faut pour tous les goûts, et ce que je vous raconte n’a sûrement pas valeur de vérité universelle. C’est un choix en fonction de certaines contraintes, propres à chacun.

Quand nous avons acheté le bateau, nous n’avions pas de place. Nous n’avions absolument aucune idée de l’endroit où nous allions le mettre. J’avoue qu’au début, le mois pendant lequel le bateau est resté à Toulon en attendant de finaliser la vente, je n’ai pas dormi ! Quelle connerie avions nous fait ! Puis cela a fonctionné, nôtre bonne étoile ne nous a pas laissé tombé, et nous nous sommes débrouillé. Alors je suis tout à fait d’accord avec Robert, c’est une première étape dans l’apprentissage de l’adaptabilité et de la débrouillardise !

Maintenant, je propose une idée (qui n’est pas de moi, on me l’a proposée) : nombre de bateaux sur ce forum ont un projet de grand voyage. Nombre de ces bateaux ont déjà une place de port et vont devoir l’abandonner (qui va à la chasse, perd sa place !) pour ce voyage. Nombre de ces bateaux aimeraient bien la retrouver en rentrant !

Pourquoi ne créerions (oups !) nous pas une bourse d’échange ? Pour être en conformité avec les règlements de capitainerie, il suffit que le partant soit propriétaire d’une infime partie du bateau (1% est suffisant) de celui à qui il laisse sa place. Il n’y a même pas d’argent à débourser, juste à passer aux affmar pour changer l’acte, et on fait un contrat en bonne et due forme (Je prend 1% de part du bateau, et tu as a la place pendant x temps, à mon retour, j’abandonne le % et je récupère ma place)
L’idée me paraît intéressante pour ceux qui veulent changer de coin pour quelques temps, ou qui recherchent une solution temporaire. Moi, cela me branche pas mal. On pourrait même créer une bourse sur le forum, cela renforcerait sûrement les liens entre les participants !

Qu’en pensez vous ?

13 jan. 2004
0

Voilà une idée qu'elle est bonne
:-) :-) :-)L'idée de la bourse d'échange des place. Mais ça ne va pas être facile à mettre en place.
Je suis en train de monter une bourse d'entraide au sein de mon asociation (Avenir et Traditions Marines) et c'est plutôt coton.
Si on peut faire quelque chose pour aider à monter un système d'échange c'est bien volontier.

13 jan. 2004
0

place
bonjour
cette solution m'irais bien il fdaut voir avec la capitainerie avec le partage des frais de port ceux qui n'ont pas de place à flot ou yun bateau transportable seraient surement interresse, ma place reste à dispo plus de 6 mois, c'est à creuser
A+
daniel13/73

13 jan. 2004
0

Belle idée, Fréjà ...
mais faudra bétonner le contrat des 1% entre nous :-) C'est pas parce-qu'on cause sur HEO qu'on est globalement plus sympa, honnête et angélique que la moyenne ... Même à 1% de copro, tu deviens co-responsable de toutes les con****es que va faire le proprio à 99% ...

Ta manière de gérer ton bateau est efficace, mais je ne suis pas sûr que je la supporterais pour mon usage: bateau trop personalisé pour être loué, trop d'affaires perso qui restent dedans, trop d'affects attachés à ce tas de ferraille pour supporter qu'un presque inconnu mette ses bottes dedans comme locataire :-)

Robert.

13 jan. 2004
0

place
bonjour
cette solution m'irais bien il fdaut voir avec la capitainerie avec le partage des frais de port ceux qui n'ont pas de place à flot ou yun bateau transportable seraient surement interresse, ma place reste à dispo plus de 6 mois, c'est à creuser
A+
daniel13/73

24 jan. 2004
0

place au port
bonjour nous avons acheté un cata pro kennex 445 [13m50 sur 7m50) et nous n\'avons eu aucune difficulté pour trouver un place a sec de + on nous a proposé une place a l\'année dans un port du golf du lion

26 jan. 2004
0

berre
hello
il faut aller voir siur l'etang de berre , st chamas, et autre c'est tres jolie et il y a 1 heure pour aller en plaine mer sans porte d'ecluse a passer.
port de bouc est a voir aussi
bises

26 jan. 2004
0

L'étang de berre, oui, mais...
...à part les problèmes de pollution par l'eau douce qui fabrique des algues de longueur démesurée, pour aller en mer faut attendre l'ouverture du pont de Martigues, deux fopis par jour seulement. :-(

26 jan. 2004
0

il n y a pas que le var
les alpes maritimes est aussi une galères pour nos monstres

Takari a eut un coup de moule, il a reussit à trouver une place à Antibes pour quelques semaines, apres, l' aventure continue

Quand je voit certain bateau-vantouse, j ai vraiment les boules

ex : dans le port du crouton, un bateau est en train de pourrir ( c est aussi un cognac ), le proprio ne veut pas s en separé pour garder la place.
A cet endroit, il y aurai surement un heureux qui voudrai le remettre à neuf et profiter de la mediterranee, mais non, les places sont chères...

26 jan. 2004
0

Je connais un port vide!!!
ce port a été construit pour accueillir les pêcheurs de Sète, mais ils ne veulent pas y aller. Alors pourquoi ne pas en faire un port de plaisance au lieu du Yacht club merdique a l'entrée du port actuel??? où on ressemble a une bouteille d'orangina chaque fois qu'un chalutier passe et où les toilettes ne sont pas entretenues...
Il suffit d'y rajouter une navette gratuite, contrebalancée par une légère augmentation du prix de la place des pécheurs à Sète et voilà un port calme, bien abrité, sans polution et vite rentabilisé. Mais que fait la (POL...) le syndicat du tourisme ????
C'était mon coup de gueule!

:-D :-D :-D

26 jan. 2004
0

Il y a de la place
Il y a de la place a des prix défiants toute concurrence de Cherbourg à Dunkerque : Carantan, Gravelines, Dunkerque, Calais etc...
Bien sûr tout le monde veut la Méditerrannée ou la Bretagne Sud. C'est le problème.
Et les rivières?

26 jan. 200416 juin 2020
0

les pecheurs veulent pas y aller....
Moi non plus!
C'est vrai que le mole st louis est un peu remuant mais il est à portée de la ville, tu ne fais pas 10km en hiver pour boire un coup, acheter une manille ou du pain. Je dement ton avis sur les sanitaires qui sont propres et les douches chaudes!
Tu délires quand tu crois qu'on va taxer les pecheurs pour te permettre d'avoir une place qui te plait dans un deseet entre une halle au poisson et le parking des camions de Express marée et de TFE.
Non merci...
moi je veux rester au môle st Louis.
Je crois que tu n'as jamais du visiter St Cyprien ou Canet en hiver c'est triste comme une journée sous la pluie

C'est mon coup de gueule a moi, moi j'aime Sète
:-)

27 jan. 2004
0

Des places....
il y en a à Corbières Port services, juste après l'Estaque vers Carry. mais là aussi, il est nécessaire d'être courtois, aimable, propre, d'avoir un bateau rangé, etc....

27 jan. 2004
0

problème de transmission
en principe les anneaux ne sont pas transmissibles quand on vend un bateau.
Un exemple récent à Palavas : un gars vendait un Rush, mais si on voulait la place avec il fallait que la transaction se fasse par l'intermédiaire d'un courtier local. C'est ce qu'on appelle : "défendre ses parts de marché".

05 fév. 2004
0

y a un truc...
j'ai lu dans moche et fauche a moins que ces soit dans loisirs mitiks ou mato que yves Parlier lancait un serveur pour gerer les places des ports qui ont des clients qui partent en nav...

06 fév. 2004
0

gestion des places de port
il me semble bien que celui des Sables d'Olonne est déjà géré un peu comme cela, il suffit que l'on signale son départ à la capitainerie en indiquant plus ou moins son retour et bien evidemment en précisant que l'on met son ponton en pool, c'est à dire que le port a la capacité à attribuer cette lace pendant ton absence et cerise sur le gateau car ce n'est pas partout pareil, te reverse 80% (si je ne me trompe pas) des loyers perçus.
et en plus ils sont aimables et le port est plutôt bien tenu

19 fév. 2004
0

ca c 'est fort
A quiberon Quand tu part en croisiere ils louent ta place sans demander ton avis et ne te reversent evidement rien !

06 fév. 2004
0

et le port à sec ?
Bonjour à tous,

J'ai eu de la chance en trouvant assez rapidement une place dans un petit port de Méd, mais quand même avec un tarif annuel élevé (près de 1.500 euros pour un Gibsea de 8m40)au regard des prestations fournies. N'habitant qu'à une trentaines de kilomètres du port, je ne me plains pas puisque je peux sortir assez souvent (... même avec une compagne, qui n'est pas très voileuse).

Nous sommes nombreux à fréquenter les ports et à constater que nombre de bateaux ne sortent jamais et sont à eux seuls, de vrais parcs à moules.

Bien sûr, ils acquittent les redevances qui sont réclamées, mais pourquoi ne pas créer pour eux des sites à sec, libérant ainsi les places à flots tant recherchées ?

06 fév. 2004
0

et le port à sec ?
Bonjour à tous,

J'ai eu de la chance en trouvant assez rapidement une place dans un petit port de Méd, mais quand même avec un tarif annuel élevé (près de 1.500 euros pour un Gibsea de 8m40)au regard des prestations fournies. N'habitant qu'à une trentaines de kilomètres du port, je ne me plains pas puisque je peux sortir assez souvent (... même avec une compagne, qui n'est pas très voileuse).

Nous sommes nombreux à fréquenter les ports et à constater que nombre de bateaux ne sortent jamais et sont à eux seuls, de vrais parcs à moules.

Bien sûr, ils acquittent les redevances qui sont réclamées, mais pourquoi ne pas créer pour eux des sites à sec, libérant ainsi les places à flots tant recherchées ?

05 jan. 202016 juin 2020
0

Bonjour à tous
En relisant ce fil de 2004, j'ai eu la curiosité de lancer une recherche sur LBC avec les mots clés "voilier place port" dans la rubrique nautisme.
www.leboncoin.fr[...]herche/
C'est quand même surprenant que cela renvoie à 530 réponses qui correspondent assez bien à des voiliers à vendre avec la possibilité de récupérer la place ou ils sont amarrés.
Dommage que l'on ait pas de comparaison possible en 2005, mais cela ressemble bien à une confirmation que la situation commence à changer, à cause des raisons déjà évoquées :
- vieillissement de l'age moyen des plaisanciers
- faible relève des jeunes qui font face à d'autre contraintes
- coût croissants de la plaisance
- précarisation des situations professionnelles(?)

05 jan. 202016 juin 2020
1

Je viens de faire la même recherche, et certaines annonces sont purement mensongères !
On NE peut PAS transmettre (légalement...) sa place de port à La Rochelle... C'est clairement indiqué dans leurs conditions

05 jan. 2020
0

Intéressant, peut-être qu'il faut distinguer le règlement originel lors du lancement de l'activité du port, et la réalité de la situation prise en compte par les acteurs y compris ceux qui gèrent les ports. Possible que certains ne voient que l'intérêt à renouveler "en douceur" le cheptel de clients par le biais de la transmission de propriété. Mais évidement, cela est-il vraiment en phase avec le mission publique des ports de plaisance et l'honnêteté du principe de la liste d'attente ? Je met un ? car la réponse n'est pas si simple que l'on pourrait le penser. Amha, une malhonnêteté réside plus dans le fait que des informations et possibilités soient cachées et non disponibles à tout le monde, si la possibilité de rachat d'unité avec attribution de la place en respectant des conditions est inscrite dans les règlements de ports, le marché doit s'équilibrer en conséquence, mais si c'est à la tête du client, voir sous la table.., là c'est carrément biaisé..
Peut-être que Legiplaisance pourrait nous éclairer, mais indépendamment de l'aspect légal et moral, il y a-t-il bien au sujet des places de ports une évolution de la balance offre/demandes depuis 15 ans ?

05 jan. 2020
0

Bonjour,
Je me suis fait la même réflexion hier en me baladant sur les pontons des Bas-Sablons, à Saint-Malo. Je n'avais jamais vu autant de bateaux arborant un panneau "à vendre".
J'ai l'impression que les délais d'attente pour obtenir une place de port vont sérieusement se raccourcir ces prochaines années...

05 jan. 2020
0

Je cherche à ST-Gilles-Croix-de-vie une place annuelle pour un volier de 10/12m que je n'ai pas si quelqu'un à une piste.

05 jan. 2020
0

Le soucis c'est que les transactions ne se font pas faute de place, j'ai mis mon bateau en vente récemment, j'ai déjà eu plusieurs demandes et a chaque fois le sujet place de port qui venait polluer la transaction. A titre perso, j'aurai déjà change de bateau pour plus grand depuis quelques années si les listes d'attente n'étaient pas si longues.

05 jan. 2020
1

Ou pas :
J'ai fait une demande de place en novembre (2019) et j'ai eu ma place fin décembre (2019).
Je devais l'occuper à partir de janvier 2020 mais ça sera plutôt février : le bateau n'est pas prêt...

Je précise que je ne connais pas les gens de la capitainerie et que je n'ai aucun piston.

05 jan. 202005 jan. 2020
0

Je confirme que quand j'ai fait une rafale de demande pour les ports de med, les ports sur la partie Ouest ont répondu très rapidement et j'ai compris que la tension sur liste de demande est nettement moins forte... Est-ce que cela aurait été le cas 15 ans avant ?

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

double arc en ciel au ras de l’eau…magique..!

Après la pluie...

  • 4.5 (146)

double arc en ciel au ras de l’eau…magique..!

mars 2021