tangoner un genois

je voudrais essayer de tangoner mon genois sur mon gibsea 24.Comment fait on ? Comment fixer hale bas et balancine sur le tangon ....
Merci d'avance

L'équipage
08 juin 2004
08 juin 200416 juin 2020
0

La version simple...
Il suffit de fixer une balancine de tangon à l'extrémité du tangon (pt d'écoute du génois)
(cf. photo).
Par petit temps, c'est l'écoute (et le poids du tangon) qui fait office de hâle-bas.
Si le temps forcit, il faut un hâle-bas en plus. Si le gréement de spi existe, il n'y a rien à modifier pour le génois.

Cordialement
gatonegro

08 juin 2004
0

tres simple aussi
du boute de 5 ou 6, on le passe dans les machoires ou dans les petits trou avant les machoires ( avec du boute a surlier en plusieurs epaisseurs ), faire un noeud au milieu pour laisser passer la balancine et faire le noeud de chaise, pareil pour le hale bas

Le portant, y a que ca de vrai ( du moins pour ma femme !!!! )

09 juin 200416 juin 2020
0

Si ca peut t'aider
Voici une photo de génois tangonné.

09 juin 2004
0

Très jolie photo...
... mais n'est-ce point le cap Sicié que l'on voit dans le fond...??? ;-)

Le tangon est presque à l'horizontale, passé entre le bas hauban avant et le galhauban, la balancine se détache bien sur la bande anti UV de génois, mais pas de hâle bas... Vu l'état de la mer c'est l'écoute de génois passé dans le crochet ouvrant du tangon qui sert à garder le tangon "en bas".
La contre-écoute rouge que l'on voit "molle" pourrait-elle servir de hâle bas en la passant autour d'un taquet d'amarrage qui doit se trouver sur l'avant et en la "bordant" sur bâbord...?
Mais n'est-ce pas dangereux ?

Bon tangonnage

Alain Pert...

10 juin 2004
0

La contre écoute rouge
Non il ne faut pas fixer cette écoute sur un taquet pour s'en servir de hâle bas de tangon!

Le cas ou le vent refuse, dans cette configuration, il est alors aisé de repasser le génois en bordant l'écoute rouge, le tangon étant pris entre le bas hauban et le galhauban reste en place.

Ce qui ne se voit pas sur la photo, c'est qu'une retenue de bôme est également à post, ce qui empêche la bôme de passer d'un coup de l'autre côté et qui de ce fait, en plus du choc pas toujours très sympa empêche la GV de venir déventer le génois.

Quand au cap Sicié, bien vu Alain Pert

:-p

10 juin 2004
0

C'est notre méthode à tous, sauf que...
Nous tangonnons nos génois avec le tangon de Spi. C'est à peu près valable au vent arrière surtout si comme sur mon bateau, le génois n'a pas un trop fort recouvrement et donc que sa bordure n'est pas trop longue.
Avant que Tabarly ne montre à tous en 1964 que l'on pouvait manoeuvrer seul le spi d'un bateau de 13,7m, les marins tangonnaient les génois dans différentes configurations. Souvenez vous des fameuses "trinquettes jumelles" et de cette terrible photo où l'on voit Pen duick II s'enfuir à l'horizon alors que Gipsy-moth se traine sous génois tangonnés au premier plan.
Pour tangonner un génois correctement et surtout pouvoir naviguer au grand largue sans être sur une fausse panne soit du génois soit de la GV, il faut un tangon très long, établi au vent et qui déborde le point d'écoute le plus loin possible. La lecture du livre de Chichester sur son record de l'Atlantique est tout à fait intéressante sur ce point. Je ne me souviens plus du titre, mais certains d'entre vous s'en souviendront. Je dis "certains" car c'est une littérature d'il y a 35 ans et peut-être y en a des qui n'étaient pas nés...
A+
bili

10 juin 2004
0

idées
du bon plein au travers, je frappe l'écoute de spi sur le génois, à l'aide d'un barber sur le rail de fargue.
cette confiduration à l'avantage d'ouvrir davantage le génois qu'avec des rails à l'intérieur des passavants et de le rendre plus propulsif. La GV peut être choquée davantage.
Le gain de vitesse et d'équilibre de barre est sensible.

Du travers au largue, je tangonne sous le vent avec le tangon derrière les haubans !
j'utilise pour cela les ferrures de tangons écarteur ( jockey pool ) qui sont sur les faces latérales du mat.

la formule, peu académique je l'accorde, a pour avantage de pouvoir border le bord d'attaque du génois tout en le maintenant très écarté de la GV.

le gain de vitesse est impressionnant comparé à un génois bordé normalement sans tangon.

A partir du grand largue, je tangonne le génois au vent, pour qu'il ne soit pas déventé sous le vent de la GV.
Le génois prenant accidentellement à l'envers dans les lofs n'a jamais causé de soucis, même par brise forte.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer