Talonnage safran

Bonjour à vous tous,
Je m’en remet à vos avis éclairés pour me sortir d’une impasse.
Nous naviguons sur un s.odyssey 42.2 /1999. Sommes actuellement en Grèce/ ioniennes et dans un port, suite à une vague notre safran à tapé 5 fois “gentiment” et raclé sur des rocher en bord de quai.
Après inspection , il apparaît que le bas du safran à perdu son gel coat et la résine apparaît sur la longueur(je pense avoir perdu 1cm).
Nous devons partir sur les Canaries en fin d’été et il n’est pas prévu de sortie de l’eau avant l’année prochaine.

La ou les question sont:
- Devons nous sortir rapidement le canote pour une réparation avec un temps de séchage de 8 jours Max?
- Devons nous rester une saison de plus en Grèce pour sortir le bateau de l’eau et laisser sécher le safran cet hiver?
-Pouvons nous faire un colmatage de fortune sous l’eau et attendre ainsi 1 année supplémentaire?
- est il prudent de retirer le safran à l’eau sur ce type de bateau?
Ou bien qu’en est-il du dit safran si nous ne faisons rien?
Dans l’attente de vous lire
Amicales salutations
Francis

L'équipage
14 juil. 2018
14 juil. 2018
2

Une réparation sérieuse s'impose ainsi qu'un contrôle de la mèche ? MM

14 juil. 2018
0

bonjour
c'est la resine fibree qui est partie , reste que la mousse .
beaucoup de resistance de perdue qui va favoriser un delaminage du safran .
faire une inpection serieuse sous l'antifouling ,voir beaucoup plus haut
pôur moi il faudrai donc une depose du safran .
la meche n'est pas tordue ?
peu etre contacter ton assurance .

salut

14 juil. 2018
3

Un safran est la pièce vitale d'un bateau.
Envisager de continuer à naviguer avec un safran dont on sait avec certitude qu'il a un problème, en faisant l'impasse sur une réparation nécessaire à frais sans doute modérés est vraiment étrange.

14 juil. 201814 juil. 2018
0

Ca m'est jamais arrivé, mais je crois que je commencerais par voir si on peut déposer le safran sans sortir le bateau de l'eau. Normalement, il n'y a aucun risque que l'eau rentre par le tube de jaumière.

14 juil. 2018
1

s'il y a assez de fond on peut le sortir à flot
et le remonter aussi
donc ...
ne pas trop tarder je doute sur les cellules fermées de la mousse
alain

14 juil. 2018
0

encore merci pour toutes vos infos.
A priori nous allons chercher un ponton vers preveza ou nidri (pour retirer à flot le safran) et le faire réparer dans un chantier attenant.
Si vous connaissez un lieu adéquat,je suis preneur.

14 juil. 2018
1

Comme alternative à un chantier, tu peux peut-être trouver un strateur de planches de kite ou de surf ? C'est ce genre de personne qui m'a straté ma dérive arrière à Cadiz, pour un prix très raisonnable. Ils sont de plus en plus nombreux.

14 juil. 2018
0

il va peut être falloir percer le haut de la mèche et le tarauder pour fixer un boulon à oeil ce qui facilitera la manip avec un palan sur une chévre ..et dans ce coin là il y a des pashmina
alain

14 juil. 2018
0

j'ai retapé un safran ya pas trés longtemps endommagé de la meme façon si la meche n'a pas souffert c'est bon aprés c'est de la stratt et du temps

14 juil. 2018
0

je te conseille aussi de sortir ton safran à flot . j'ai fait cette opération sur mon sun fizz . il y a un retrait sur le haut de la méche du safran pour pouvoir mettre éventuellement une barre de secours et cette partie est pourvue d'un trou pour bloquer la barre de secours. c'est suffisant pour passer un bout de dynema pour pouvoir descendre ton safran sans qu'il se fasse la malle . il faut un plongeur dans l'eau bien sur . une fois ton safran déposé vérifie l'axe de la méche pour voir si elle est tojours d'aplomb . si oui "simple" travail de strat après séchage (rapide c'est de la mousse synthétique au vu des photos ) si les pattes perpendiculaires à l'axe n'ont as bougée . si oui tu en est pour de plus gros travaux ; refection d'un safran complet après reédressement de l'axe et ou des pattes . cela te prendra une semaine max si tu as tout dispo sur place

14 juil. 2018
0

Je t'ai répondu sur facebook. Fait le test de liaison axe / pelle tant qu'il est encore en place.

16 juil. 2018
0

Je vais contacter le sav de Jeanneau mais je n’arrive à trouver le tel. L’un de vous aurait-il une info à ce sujet
Vous en remerciant par avance

16 juil. 2018
1

Service Client
Customer Department
Tél. : +33(0) 2 51 64 20 20
service.client@jeanneau.fr

17 juil. 2018
0

de rien

17 juil. 2018
0

bonjour, merci beaucoup pour l’info et désolé pour le délai de réponse car j’étais hors réseau

17 juil. 201817 juil. 2018
2

ATTENTION à 1 chose: ce n'est pas tant la mèche qui souffre en cas de talonnage du safran mais c'est le peigne (qui constitue l'armature du safran et qui est soudé à la mèche) qui lui peut tasser la stratification intérieure sous les coups répétés du talonnage. Et l'espace tassé fait que le safran prend du jeu, ce qui se traduit un peu comme si les bagues avaient du jeu au niveau du ressenti. Mais pour voir un éventuel jeu, il faut être à sec. Et surtout, seul un chantier aguerri peut le voir! Et si c'est le cas, il faudra ouvrir le safran en 2 et refaire la stratification, ce qui se chiffre à beaucoup plus qu'une franchise d'assurance.
De plus, il faudra voir s'il n' y a pas d'infiltration d'eau sur la liaison haut de la mèche/safran due aux mêmes éventuels déplacements sous les chocs.
En résumé, fais voir ton safran par un pro et le bateau à sec: c'est un 42 Ft que tu as, pas un Kite. Les conséquences sont un petit peu plus sérieuses...qui doivent être prises en compte par des gens sérieux.

17 juil. 2018
1

Mon petit grain de poivre au sujet des safrans, surtout suspendus. Pour moi, c'est anti-mécanique. Les efforts sont concentrés sur un point de la mèche, au sortir de la coque et les vibrations induites par le fouling, une dissymétrie du profil, la vitesse, un choc fragilisent encore plus cette zone. Les paliers s'usent, s'encrassent, prennent du jeu. En cas de rencontre avec un bout, ofni, ça encaisse le choc souvent avec des dommages, l'acier inox est malléable.
D'accord, c'est joli, esthétique, facile à faire pour le chantier, mais les risques de problème sont plus grands que sur un safran derrière un aileron ou sur une coque longue. Bon, je n'aime pas les bateaux à quille longue (pourquoi, je ne sais pas).
Et les ailerons peuvent poser d'autres problèmes, mais au moins, ils semblent plus solides qu'un safran suspendu.
Mais bon, tout ça peut être un effet de mode, marketing, de facilité de fabrication (et donc de coût) et est valable pour des bateaux rapides ou n'étant pas "de voyage".

17 juil. 2018
0

mille étoiles, il est bien difficile de faire pire comme methode de safran pour un bateau de croisiére ; c'est tres bien pour la compéte mais surement pas tres securisant pour mr tout le monde ..

une question de mode sans doute

17 juil. 2018
3

c'est une mode qui a plus de trente ans quand même : sur mon sun fizz c'est déjà un safran suspendu.
Pas entendu beaucoup de plainte à ce sujet .
perso j'ai déja fait plus de 15.000 mile sans pb

17 juil. 201817 juil. 2018
0

lorsque l'on voit le nombre d'intervenant rien qu'ici sur les problèmes de safrans suspendu on peut se poser des questions ,c'est un sujet tres frequent et ordinaire ...mécaniquement c'est tout de m^me le plus difficile a realiser .

et un safran s'est tout de m^me un élement important sur un bateau de croisiere ,il doit etre fiable ,enfin il me semble

17 juil. 2018
1

il y a en effet beaucoup d'intervenant mais SEO il n'y en n'a qu'un qui a des problèmes de safran et c'est suite à un talonnage.

17 juil. 2018
0

Les problèmes concernent surtout des safrans pourris, ayant pris l'eau, ou avec des paliers usés ou gonflés, sans rapport avec le fait qu'ils soient suspendus.
La mèche d'un safran suspendu travaille en flexion, c'est facile de dimensionner correctement la mèche et les paliers.

17 juil. 2018
0

sauf que la flexion entre les deux paliers oblige a avoir une rotule d'auto alignement qui va accompagner la fleche dû à la flexion ..

mais cette flexion crée un effort de matage au niveau des rotules qui (au pif) ne doit pas etre negligeable ...donc les rotules travaillent a la compression ,à la friction et au matage

d'où a nom humble avis tous les problèmes qui l'on nous rapportent ici ...compte tenu sans doute du matériaux utilisé ..

un safran avec trois points ne rencontre pas ce genre de probleme et permet d'ailleurs d'avoir une meche moins grosse

17 juil. 2018
0

pas de rotule d'auto alignement sur le sun fizz

17 juil. 2018
0

Aucune raison d'avoir du matage si les rotules sont correctement dimensionnées. Sur un safran avec aileron, la mèche ne sert que pour transmettre le moment de rotation, et c'est l'aileron qui encaisse les autres efforts (et qui casse lui aussi quand les efforts dépassent sa résistance).

17 juil. 2018
0

ben si ... le fait qu'il soit suspendu introduit un "passage" possible de l'eau entre la structure de pelle et sa mêche ce que n'a pas un safran sur tableau (dans une ou des cages par exemple)

17 juil. 2018
1

Une mode, oui et non. Pour moi, la mode vient des fabricants qui ont orienté les clients vers ce genre de concept en leur disant ou montrant les bateaux de course, de vitesse, en montrant (encore une fois?) du rêve. Il y a tellement d'interventions sur les safrans suspendus - on en parle un peu partout , mais je suis sûr "qu'on ne nous dit pas tout" - qu'à mon petit avis, il y a un lien de cause à effet entre prix de revient (fabricant), vente avec plus-value (vous avez le top, monsieur, madââme) et retour à la case concessionnaire (pour les plus fortunés) pour réparation et entretien. Combien de paliers JP3 remplacés en urgence, qui en plus sont noyés dans la stratification?
Si on est pas bricoleur, outillé et sans main gauche, on fait faire, et retour à la case constructeur et affiliés, on entretien un marché.
Je ne veux pas dire qu'il y a toujours des soucis, mais en cas de talonnage ou touchette parfois imperceptible, on voit vite le quidam venir sur le forum en posant des questions au sujet de vibrations.
J'ai eu un bateau avec un aileron, j'ai touché, tapé, frotté, mais quand j'ai sorti le bateau, rien sur le safran, c'est l'aileron qui avait toujours pris le ou les chocs, avec plus ou moins de souplesse et de bonheur. Et ça se répare plus facilement qu'un safran suspendu. Le seul problème, comme pour le suspendu, est que pour un safran derrière l'aileron, il faut soit creuser sous le safran, soit faire lever le bateau, d'où coûts supplémentaires lors d'une intervention, mais c'est le même poste au départ, cette levée double pour la dépose et la repose.J'ai refait mon safran car avec l'âge, il prenait l'eau, et n'ayant pas compris au départ qu'il y avait des raidisseurs en acier, mon Tramex sonnait partout. Refaire une forme sur un safran derrière un aileron n'est vraiment pas difficile, faire la même chose sur un safran suspendu est plus difficile.
On pourrait en parler des heures, et pareil pour les saildrive, très fragiles en cas de touchette ou bout qui traîne, mais on est HS,

17 juil. 2018
0

l'avantage justement des safran suspendu c'est que tu les déposes sans pb à flot . perso je ne vois pas plus de difficultés de faire la forme d'un safran derrière un aileron ou suspendu . la seule chose vraiment indispensable est de prendre des gabarits en carton sur le safran existant tout les 15/20 cm pour pouvoir contrôler son travail sur le nouveau

17 juil. 2018
1

Les safrans suspendus ont été "imposés" par les chantiers avec l'avènement des jupes qui est un argument commercial. C'est aussi simple que cela. Car pour un chantier, un safran suspendu coute bien plus cher à fabriquer qu'un safran sur tableau arrière.
Sur le plan mécanique, un suspendu est une hérésie face à un safran sur aileron, et pire encore face à un safran sur aiguillot sur tableau arrière. Sur le plan esthétique, c'est pourtant l'inverse. Où l’esthétique à (encore une fois?) primé sur la fiabilité ...

17 juil. 2018
0

Un safran suspendu est quand même la manière la plus simple de concevoir un safran compensé.
Avec un safran sur skeg ( j'en ai un) il faut un espace de plus de 10 cm entre les deux pour pouvoir introduire une compensation.
Sans parler de l'effet de voûte que n'a pas un safran sur tableau.

17 juil. 2018
0

et la facilité de giration d'un safran suspendu vs celui sur aileron , et pire en prolongement d'une quille longue ...

17 juil. 2018
0

Certes car aligner parfaitement trois points dans l'espace est en pratique une tâche impossible.

17 juil. 201816 juin 2020
0

Celui la etait boqué suite à talonnage au mouillage.
Donc non manoeuvrant, snsm, grutage, creuser des acces pour le redressage a la presse etc. 7000.

17 juil. 201816 juin 2020
1

Bonsoir à vous,
Reçu ce jour du sav Jeannot concernant mon safran
“ le safran du Sun Odyssey 42.2 est en polyester avec structure inox. La mèche de safran est pleine en inox.
Vous trouverez en pièces jointes des plans de ce safran.”
La question est de savoir si mon safran flotte ou pas car j’envisage peut être de le sortir dans l’eau .
À vous lire je me demande si ce type de bateau est prévu pour un grand voyage même en étant parfaitement préparé.
J’avais auparavant une enclume dans l’écume à savoir un rêve d’Antilles dont j’étais satisfait pendant 12 ans.


17 juil. 2018
0

:bravo: c'est bien d'avoir pu avoir ce doc !

18 juil. 2018
0

Même en CP le safran ne flotte pas le poids de la barre en inox et des plats est trop grand . Mais tu peux quand même l'enlever à flot la seule chose à s'assurer est de pouvoir fixer un bout sur l'axe soit Côme sur le sun fizz en utilisant un bout en dyneema que tu passe par le trou prévu pour le la barre franche de secours soit en fixant un anneau sur le sommet de l'axe comme l'avait suggéré Alain .

17 juil. 2018
0

Bien alors maintenant tu peux souffler. Car contrairement à mon safran de sun fast 42 de 1996, celui-ci n'a pas de CP à l'intérieur, visiblement ils l'on remplacé par du plat d'inox. Tu n'as donc que de la strat enveloppant de la mousse sans risque d'accumulation d'humidité et de pourrissement interne (comme cela m'était arrivé). Le temps de séchage va donc être déterminant dans ta réparation. Garder la forme, poncer jusqu'à arriver au "sain", laisser sécher et scarfer dessus avec la bonne résine et mat/ roving sérré, ébuller (où à vide si tu trouves, cela va dépendre de l'endroit où tu est), gel coat etc.etc.etc...
Il faudra quand même que tu vérifies si la structure métal n'a pas pris de jeu "vertical" dans les talonnages répétés. Car si elle a créée un espace autour d'elle dans la mousse, il y a de fortes chances que celui-ci ne fasse que s'aggraver ... tout n'est pas encore gagné, mais tu est en bonne voie. Courage.

18 juil. 2018
0

Le CP est lui aussi assemblé sur la meche avec du plat d'inox.

18 juil. 2018
0

bonjour ,
je suis contre les safrans suspendus et pourtant j'en ai un
avec une mêche de 60mm en rond d'inox sur palier bronze avec graisseur .
et pourtant l'année dernière un rocher qui c'est détaché de la digue
est venu se coller dessous ,la pelle n'a pratiquement rien eu mais la mêche a été tordue .
donc dépose ouverture de la pelle et changement de la mêche
confectionnée à façon par un tourneur et soudée sur les plaques
qui étaient restées dans la pelle au démontage .coût 4800€
comme aucun chantier ne voulait s'en occuper ,toute la main d'oeuvre
c'est bibi qui se l'est tapée ...
si j'avais eu un skeg c'est lui qui aurait explosé en plus ..
donc ...
les safrans montés sur paliers autoaligneurs posent beaucoup de problèmes de conception ..mais ça s'arrange ..
alain

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

🎶Always the Sun 🎶

Après la pluie...

  • 4.5 (140)

🎶Always the Sun 🎶

mars 2021