tableaux electriques

Bonsoir a tous
Je souhaiterais avoir vos avis sur les tableaux elect
Pour choisir un tableau electrique ,faut-il avoir des protection 12v dc par disjoncteur uni ou bipolaire ou fusibles .
Quelle consommation engendrera un volmètre analogique
avec bouton de sélection pour un parc de 3 batteries 8-16v.
Pourra-t-il tester correctement une batterie moteur et 2 batteries servitudes solaires .
J'ai lu dans d'autres post qu'il est plus interressant d'afficher en amp/heure l'etat de charge ou de décharge des batteries.
Merci de vos contributions.
A+Stephan

L'équipage
12 déc. 2005
12 déc. 2005
0

Beaucoup de questions ...
il faudrait des pages pour détailler !

Si tu n'est pas électricien habitué, le plus sûr es d'acheter un (bon) tableau pour bateau tout fait du genre:

equipements-bateaux.proship.fr[...]495.htm

Pour le voltmètre il vaut mieux prendre un compteur d' Ah cela rend bien plus de services. Le moins cher (mais pas le meilleur) est ici:

www.accastillage-diffusion.com[...]gue.asp

Pas de voltmètre analogique, ce n'est pas assez précis.

Et tu peux relire ceci:

www.hisse-et-oh.org[...]cle.php

et ceci:

www.boten.nl[...]ook.pdf

@+ Robert.

13 déc. 2005
0

En complément des liens de Robert
Il y a aussi les tableaux Blue sea systems, pareil que les BEP et également rétroéclairés, mais moins chers !

ex:

www.bluesea.com[...]uct.asp

On trouve le tableau 8 positions pour environ
120 $

Je pense que c'est ça que je vais prendre

12 déc. 2005
0

Sans être un grand pro de l'électricité
(mais j'aime bien ça), je planche aussi sur le changement de mon tableau.

Je conseillerais aussi le tableau à disjoncteur pour éviter de trimballer un stock de fusible.

Conso du voltmètre du tableau: aucune idée, mais bien d'accord aussi que ce n'est pas efficace pour une vraie gestion de batterie.
Il vaut mieux utiliser un appareil adapté (vrai controleur de batterie), qui pourra être installé au plus près des batteries (donc plus précis).
C'est un outil à mon avis indispensable pour celui qui ne rentre pas tous les jours au port.
Conso du controleur: 0,2 à 0,3 A/H

Par contre pour les disjoncteurs du tableau, je pense que l'on doit parler d'unipolaire, vu qu'il n'y a que des plus qui arrivent au tableau ?(enfin dans mon cas, c'est monté comme ça). Mais là, pas sur du coup (mais cela me semble logique)

Un petit truc: je trouve personnellement que les tableaux retro-éclairés sont plus pratiques (en plus d'être classe) car souvent sans trop de lumière on ne voit rien. Les Goiot sont supers, mais chers, et ils ne font pratiquement plus de sur mesure.
Si tu vois des tableaux retro éclairés dans ta recherche, je serais preneur de l'info .... :-)

Pour le controleur, si tu en installe un, attention au montage: je me suis rendu compte que le circuit de servitude sur lequel est installé le controleur, recevait également le cablage du guindeau.
Or, le shunt du controleur fait 50 A, et le guindeau fait 1000 W ........ :lavache:

12 déc. 200516 juin 2020
0

Bipolaire ...
sur mon tableau 12V , tous les coupe ciruits sont en bipolaire. Cela facilite le cablage : une ligne principale à deux fils (+/-) de 16 mm2 vient de la batterie au tableau et est distribuée en 2 fils sur tous les interrupteurs disjoncteurs en parallèle sur leurs entrées.

De chaque interrupteur-disjoncteur partent 2 fils (+/-) vers l'appareil concerné.

12 déc. 2005
0

Exact Fast 30 ...
mais je trouve cela plus simple (et pas plus compliqué !), car une masse commune fini par fabriquer un boxon épouvantable après quelques années et ajouts d'appareils divers dont la masse est prise on ne sait plus où ;-)

Comme on prend souvent du câble à 2 fils sous gaine, le cablage bipolaire coule de source.

13 déc. 2005
0

Circuit ...
Non, Stéphan, ce n'est pas un ampèremètre, c'est un pseudo voltmètre sous forme d'une barre de led (rouge, orange, vert) qui indique l'état de charge (gadget inutile et sans intérêt car trop imprécis). L'autre petit circuit vertical est un contrôleur de courant de fuite (le bateau est en alu). Ce tableau est un tableau commercial "prêt à l'usage" standard des années '80-'90.

Comme je fais ces choses moi-même (donc ça ne me coûte pas cher) j'ai 2 afficheurs numériques pour les tensions des deux batteries (10 euros chaque), et un afficheur numérique pour le courant de la batterie de servitude (10 euros). En plus un gestionnaire d'Ah commercial (250 euros !).

POur un usager non électronichien, je conseille de se limiter au gestionnaire de batterie commercial, c'est nécessaire et suffisant ;-)

16 déc. 2005
0

Divers ...
La conso est probablement négligeable, le pb sera plutot de savoir sous quelle tension marche le voyant !

Attention avec les afficheurs numérique, très souvent il ne supportent pas que la tension mesurée soit celle qui sert à les alimenter ! Donc tu ne peut pas te servir du 12V pour les alimenter ET le mesure en même temps. Certains modèles permettent cela, mais ce sera expressément précisé, car c'est pas le cas général.

J'ai mis mon gestionnaire de batterie sur le tableau de la table à carte, car c'est nu instrument qui doit (à mon avis) être visible sans arrêt et sans effort, car on le consulte rapisement à chaque passage devant le tableau, un peu comme le point quand on navigue !

17 déc. 2005
0

Divers ...
La boite marquée "shunt" contient un shunt (burp, très drôle !) qui en fait peut être celui du gestionnaire de batterie ou celui d'un ampèremètre.

Je suis d'accord avec Yves, ayant comme lui un voltmètre digitral sur chaque parc de batterie et un ampèremètre sur la servitude, on peut se passer du gestionnaire de batterie .... néanmoins, depuis que j'en ai un (gestionnaire de batterie) le stress a baissé d'un cran à bord ;-)

Avec ou sans gestionnaire de batterie, c'est un peu comme la différence quand on fait une entrée de port dans le brouillard en tendant l'oreille pour entendre les bruits et se guider, ou faire la même entrée avec un radar en marche et un logiciel de carto sur PC qui te montre où est le bateau sur la carte ;-)

.... du stress en moins pour gérer son énergie électrique !

16 déc. 2005
0

afficheurs tension intensité : retour d'expérience ;-)
Je suis équipé :
- d'une part un afficheur de la tension des batteries de servitude, en permanence
- d'autre part un ampéremètre pouvant afficher (rotacteur à 3 voies) la conso sur servitude ou là production babord (ALT + PS) ou tribord (ALT + PS + chargeur)
Inutile de dire que l'Amètre est en permanence sur "conso SERV", comme un reproche vivant (plutot sur 15 que sur 3) !

A la longue je constate que ça me suffit tout à fait, mon envie initiale de système donnant me donnant le nombre de coulomb (le "gestionaire commercial d'ah") orésent dans les batterie s'est estompé, j'arrive à avoir une bonne idée des mes batteries avec le volmètre et l'ampèremetre seuls. Ce qui ne veut pas dire que je déconseille.

Maintenant, si tu te décides comprendre la chaîne électrique de ton bateau, je te souhaite bien du courage, c'est une tâche (exaltante, certe) de longue haleine. Gaffe tout de même à ton dos dans la première phase (relevé de l'existant)

Fourniture recommandée : un logiciel de dessin de schéma électrique (visio ou autre)

Yves.

17 déc. 200516 juin 2020
0

le circuit à mon bord
C'est un cata, d'où des distances parfois importantes (15m aller et 15 m retour entre la cale Bd et le parc de servitude, même en 25 carré une charge à 75A fait chuter au bas mot 500 mV)
Il y a 6 * 120 Ah en servitude, placé au milieu du bateau dans la nacelle et 105 Ah dans chaque cale moteur.
Vu les ddp liées aux distances j'ai décidé de déconnecter le chargeur des bat MOT Bd et Td. Le chargeur ne charge que les SERV. chaque ALT charge sa batterie et la SERV (et je dois toujours installer la ref du ALT sur les SERV)

Tous les producteurs chargeant à Td (ALT Td, PS Td, chargeur, ...) passent par le shunt Td dont la mesure est renvoyée au tableau électrique dans le cockpit. Idem pour Bd. Tous les consomateurs sur les SERV passent par un shunt (bon, le guindeau y passe pas, le goret) renvoyé aussi au tableau général. D'où le sélecteur à 3 positions.

Du coup je peux connaitre la production Bd (ALT Bd, PS Bd) et/ou Td ALT Td, PS Td, chargeur) ainsi que la consomation sur les SERV. Et je fais le bilan dans ma tête avec des intégrations au calcul mental ....

Bien sur il y a une toute petite erreur puisqu'une partie de la production Bd (ou Td) est détournée pour recharger (rarement) la batterie moteur Bd (ou Td)

Le cablâge des batteries de servitude est surprenant au premier abord mais tout à fait logique à la réflexion (voir schéma) : la longueur de cable partant du +, passant par le consomateur et retournant au - est la même quelque soit la batterie considérée.

17 déc. 2005
0

ça ne passe pas : l'homme 0, la machine 1
C'est pourtant une image bitmap ingérée par photofilter et recrachée en jpeg.
Problème de phase lunaire ?

Yves.

Warning: imagecreatetruecolor(): requires GD 2.0 or later in /home/www/hisse/htdocs/lib/libgraph.php on line 37

Warning: imagecopyresized(): supplied argument is not a valid Image resource in /home/www/hisse/htdocs/lib/libgraph.php on line 39

Warning: imagejpeg(): supplied argument is not a valid Image resource in /home/www/hisse/htdocs/lib/libgraph.php on line 41

Warning: imagecreatetruecolor(): requires GD 2.0 or later in /home/www/hisse/htdocs/lib/libgraph.php on line 37

Warning: imagecopyresized(): supplied argument is not a valid Image resource in /home/www/hisse/htdocs/lib/libgraph.php on line 39

Warning: imagejpeg(): supplied argument is not a valid Image resource in /home/www/hisse/htdocs/lib/libgraph.php on line 41

votre contribution a bien été saisie.

17 déc. 2005
0

Y a pas photo
Bonsoir,yves d

Je sais pas si c'est chez moi que çà coince ,je ne visualise point ta photo "resavle d'injure".
Tes alternateurs moteurs sont utilisés pour la recharge de tout le parc batteries ou bien utilises-tu un alter plus adapté au tension des batteries solaires ?
A+Stephan

13 déc. 200516 juin 2020
0

fournitures ...
Le tableau de réception et distribution "grossiste" près des batteries je l'ai fait avec du matériel batiment standard de bonne qualité, fixé contre le bac à batterie.

Le tableau 220V est ailleurs, dans un autre coffre pour des raisons de sécurité: dans l'un (12V) on met les mains sans précaution, pas dans l'autre (220V) ;-)

Le tableau "grossiste" est lié au tableau de la table à carte par du 2 x 16 mm2 (au moins). Ce tableau de table à carte est celui d'origine du bateau (1988) et donc je ne connais pas l'origine des disjoncteurs bipolaires lumineux qui sont dessus, je peux relever cela la semaine prochaine. Mais je pense que chez RadioSpares il doit y avoir ce qu'il faut (réf 212-1890 , 70FHT en 1999, 409-851 57FHT, 286-0725, 100FHT, etc ...).

un bas de gamme (300 manoeuvres):

www.radiospares.fr[...]lay.jsp

un bon certifié aéronautique à 16 euros:

www.radiospares.fr[...]lay.jsp

12 déc. 2005
0

bipolaire bis
le fait d'avoir une alimentation en bipolaire permet
d'avoir la bonne section de fil aussi bien en positif et négatif..
pas de masse commune ,donc l'on maîtrise mieux les circuits d'alim les uns des autres ,non?
Cela est plus complexe mais plus sûr ?

12 déc. 2005
0

circuit bipolaire
Sur la photo qui accompagne ton post ,je vois en
position horizontale un circuit es-ce un ampèremètre
destiné au controle des batteries?

16 déc. 2005
0

led temoin
Bonsoir,robert

Chez radiospares il existe aussi des disjoncteur bi pol sans eclairage intégré .Est ce que la conso elect du temoin lumineux est négligeable ou bien a-t-on intêret de coupler une led temoin en parallèle de chaque disjoncteur. juste pour avoir des temoins lumineux plus discret.
J'ai vu chez un fournisseur des afficheurs numériques
tres petits qui peuvent être utilisés soit en voltmètre soit en ampère-mètre ,est-ce pratique d'avoir ces mesures visible sur la tableau table a carte et le gestionnaire d'ah commercial sur le tableau primaire de fourniture et distribution .
Etant décidé a comprendre correctement toute la chaîne electrique de mon bateau ,j'ai deux mois pour
planifier mes implantations et approvisionner les fournitures.
Je compte sur votre pédagogie bienveillante.
A+Stephan

16 déc. 2005
0

afficheurs alim 9v
Le plus simple et le plus pratique un gestionnaire ,les afficheurs numériques faisant dble emploi sont plutot a eviter?
La resistance du disjoncteur 0.03 ohms,+ou- en fonction des capacités de protection 2.5A,5A etc..
Dans ton compartiment elect proche des batteries,le shunt c'est quoi un systhème de régulation qui permet de connecter plusieurs source de producton .
Il a éte dit qu'un panneau solaire avec diode anti retour pouvait être connecté a une batterie servitude sans régulation a partir du moment ou la capacité de la batterie est correcte .Par ex un panneau de 80w et un batterie de 120amp/h a priori si un consommateur groupe froid est toujours sous tension il n'y a pas de risque de surcharge?

16 déc. 2005
0

conception totale du circuit
Bonsoir, yves d

Je suis en cours d'amenagement complet de ma coque pontée,je dois faire le circuit elec de A a Z.
Je suis incapable d'utiliser un logiciel de dessin ,
par contre j'ai plusieurs tirages de plans de l'archi.
et en faisant des calques j'ai déjà pu dessiner mes aménagements .
ton parc est composé de 2 ou 3 batteries?
Tu contrôles ta production sur toutes les batteries servitudes soit en nav "babord" soit a quai "tribord"
ou bien je dois comprendre littéralement batterie babord et batterie tribord?
A+Stephan

17 déc. 200516 juin 2020
0

avec la photo ?
Le dernier post a eu droit a une savle d'injure et la photo n'est pas passée.
Plus de chance ce coup-ci ?

Yves.

17 déc. 2005
0

y a pas photo, suite
Je me fais jeter lors de l'envoi de la photo. Dommage.

chaque ALT moteur est raccordé à un répartiteur (diode) qui alimente la batterie MOT de ce bord et les batteries SERV. Le ref de ce ALT est pris sur le s bat de servitude (choix).

Chaque producteur d'un bord se raccorde au shunt de ce bord.

Yves.

20 déc. 200516 juin 2020
0

la photo devrait passer ce coup-ci
et toc ?

13 déc. 2005
0

disjoncteur bipolaire
Bonsoir,robert

Le reseau en bipolaire m'intéresse beaucoup et comme je dois faire mon circuit elec de A a Z.
Je préfèrerais partir dans cette voie.
Dans ton article sur l'installation electrique,
tu indiques de séparer par un tableau proche du parc batteries les divers fournisseurs electriques ,l'arrivée 220v du quai, coupe circuit et inverseur.
Chez qui peut on commander des disjoncteur bi pol qui

fassent temoin lumineux.
Sur la photo de ton post je vois bien les alim +et-
dans le haut des disjoncteurs.
A+Stephan

12 déc. 2005
0

les liens de robert
Bonsoir ,freja

Les liens de robert sont trés interresants.
le 1er entre autre ,le tableau est 50euros mions cher
que chez un autre fournisseur ou pourtant j'ai eu de bons prix sur du matériel pompe eau de mer.
Comme quoi il faut vraiment fouiller .
Le Net c'est un sacré outil.
Pour le guindeau je pense avoir bien compris l'intêret de l'alimenter par la batterie moteur,utilisation la plus fréquente moteur tournant
donc la conso du guindeau est étalée par l'alternateur moteur.
A+Stephan

12 déc. 2005
0

Consommmation du guindeau.
Le (gros) guindeau bouffe 100 à 150A en montée en tirant fort et beaucoup moins en descente. Il débite je crois me souvenir 10 mètres minute, donc 5 minutes à tout casser pour 50m de mouillage. Soit 15 Ah en montée et beaucoup moins en descente. Pas de quoi vider un accus en bon état ;-)

Sur un bateau alu (ou autre métal), le montage bipolaire est obligatoire. Mais je trouve que c'est tellement plus logique, que même sur un tupperware ( ;-) ) je le ferai aussi en bipolaire, surtout en utilisant du cable à 2 fil sous gaine.

13 déc. 2005
0

Bipolaire ?
Admettons que le cablage soit fait en 2 fils pour chaque "consommateur" à partir du tableau de la table à carte (ce qui est le plus logique et rationnel quelle que soit la nature du matériau de la coque).

Ensuite se pose la question: couper un fil (+) ou les deux fils (+/-) au départ du tableau de la table à carte pour chaque consommateur ?

En usage "normal" couper un fil (+) est suffisant pour couper l'appareil (p.ex. la lumière ou une pompe). C'est en cas de problème et/ou de panne que la coupure des deux fils au tableau devient intéressante.

Un exemple banal:

Des câbles cheminent ensemble dans un endroit à raguage (p.ex. dans le mat ...). Problème : le fil (-) du feu de mouillage et le (+) du phare de pont ont ragué et font un contact plus ou moins en court jus entre eux. Chaque fois qu'on va allumer le phare de pont, le fusible de celui ci va sauter aussi longtemps que le fil (-) du feu de mouillage ne sera pas coupé au tableau ...

Si les interrupteurs du tableau sont bipolaires, en 2 minutes on saura où est le problème en coupant les instruments les uns après les autres.

Si les interrupteurs au tableau sont monopolaires (+), il faudra prendre la pince coupante et sectionner tous les (-) les uns après les autres pour trouver le coupable ...

Si en plus le cablage n'est pas en deux fils, mais avec un (-) commun pris dans un endroit quelconque (et variable selon le consommateur) du bateau, on peut chercher des heures, voire des jours d'où vient le problème ... et encore, en supposant qu'on a un schéma du cablage :-(

Bien entendu on peut imaginer bien d'autres scénarios qui justifient le bifilaire-bipolaire. Un grand classique est que deux consommateurs se retrouvent en série (chacun alimenté en 6V) suite à la coupure d'un fil (-) dans une installation monofilaire.

Sur une installation un peu compliquée, si on ne travaille pas en bifilaire il est très difficile de ne pas créer des incongruités de cablage, même pour un électricien averti et soigneux.

Compter sur le coupe-circuit général en bipolaire est bien pour la sécurité ultime (on coupe tout), mais c'est un peu frustrant de n'avoir plus rien qui marche pour une petite bricole comme l'exemple que j'ai donné ci-dessus entre feu de mouillage et feu de pont :reflechi:

16 déc. 2005
0

Simple polaire repentant ...
ben, si ça marche bien comme ça, le plus simple est de laisser comme c'est ...

Surtout que si tu l'as fait toi-même tu sais où passent les divers câbles, donc tu peux localiser les problèmes en cas de besoin ... en attendant que Altzheimer t'attaque ;-)

Si tous les moins arrivent au même endroit dans le tableau, c'est déjà presque gagné en cas de prolème pour trouver la solution.

P.S. quand j'ai acheté mon bateau, l'ancien proprio avait fait des trucs très drôle: quand on éteignait la lumière dans le carré, y en avait plus dans la cabine arrière babord ... qu'à cela ne tienne, il avait déménagé dans la cabine tribord :-D ... le frigo ne pouvait pas s'arrêter du tout (ni fusible ni interrupteur), le compresseur de la plaque eutectique était actionné par une minuterie de cuisine (bricolée avec un interrupteur) pendue au dessus du moteur par ses fils électriques ... et j'en passe et des meilleures :lavache:

13 déc. 2005
0

Yves : Les deux mon général ;-)
Je me gourge de 10 en trop peu ( 1 mètre minute) et toi de 6 en trop (60 mètre minute) :-D

GUINDEAU HORIZONTAL EAGLE 1000W 12V + POUPEE
Caractéristiques :
- Puissance moteur : 1000W
- Tension d’alimentation : 12V.
- Force d'arrachement : 1250kg
- Force de relevage maxi : 390kg
- Force de relevage en continu : 130kg
- Courant de relevage : 140A
- Vitesse de relevage maxi : 10,5m/mn

13 déc. 2005
0

normal
les beaux vieux .... ç a fait perdre la tête :-) :-) :-)
Yves.

13 déc. 2005
0

sans aucun doute tes neurones
1 m /s c'est ingérable (aïe pour stopper la spade direct dans le davier avec 10 cm en 1/10 de s)

les guindeaux les + véloces sont donnés pour 20 à 22 m/mn à VIDE et largement bien moins en charge(de l'ordre de 10 et souvent moins)

amicalement

avec un peu de repos, du poisson aux épinards et quelques allumettes à sucer, ça devrait aller mieux demain matin :-D

12 déc. 2005
0

Oui,
à condition quand même de l'utiliser en manuel pour la descente.

En effet, si on l'alimente en descente, j'aurais personnellement peur qu'un jour au moment de repartir la batterie soit à plat.

Alors que si ce n'est que pour la remontée qu'on l'utilise, le moteur tourne puis on quitte le mouillage, ce qui recharge la batterie moteur.
Enfin c'est ma façon de voir, je n'en fait pas un principe universel.

Robert, le fait que ton circuit soit bipolaire n'est il pas lié au fait que ton bateau soit en alu ?

13 déc. 2005
0

Coupes circuits bipolaires sur coque métallique
Je comprends bien le problème et la nécessité d'un câblage bipolaire sur une coque métallique et surtout en alu, mais quel est l'intérêt du coupe-circuit bipolaire ?

Le coupe-circuit est là pour protéger les éléments électrique en aval du coupe circuit, non ? Un unipolaire le fait très bien.

Est-ce pour pouvoir couper complètement un circuit, dans ce cas on recherche plutôt une fonction d'"interrupteur". Un gros coupe-batterie bipolaire ne peut-il pas le faire ?

Merci d'avance pour vos explications éclairées (en 12V) !

Benoît

15 déc. 2005
0

Très convaincant Robert, mais...
l'information arrive un peu tard car cela fait 2 ans que j'ai refait mon cablage selon les principes "Voilelec" revus "Loïc", c'est à dire avec :
- Toutes les arrivées de "moins" bien isolées des "plus"
- Tous les "plus" arrivant sur des fusibles et surtout ne risquant pas la promiscuité avec les "moins"

Comme c'est très bien dit dans le Crabe Tambour, on ne choisit pas entre le bien et le mal mais le + souvent entre un bien et un autre bien !

Alors que faire lorsque, simple polaire, on n'a pas du tout envie de tout refaire ?
NB : là je suis sûr que Robert me comprendra car il s'est sûrement déjà payé le voyage !

Une solution immédiate consisterait à éliminer le risque "mat" en prévoyant une boite de jonction en pied de mat sous le pont, bien pratique pour démater et aussi pratique pour isoler ce fauteur de troubles multi récidiviste...

Robert, as tu d'autres préconisations de ce type pour simple polaires repentants ?

Merci d'avance

Loïc

13 déc. 2005
0

euh, ta mémoire aussi ?
10 mètres minute c'est 16 cm/s
C'est l'ordre de grandeur de la vitesse d'un escargot au galop ça ;-)
Je soupçonne que même en manuel on va plus vite mais ça j'ai complètement oublié.

Un rapide calcul avec plein d'aprox comme on les aime ici suggère plutot une vitesse à la remontée de l'ordre du mètre par seconde (100 A x 12 V +-= 100 kg x 9,8 x 1m; 1200 W +-= 980 J/s)

Alors, ta mémoire ? mes neurones ?

Yves.

13 déc. 2005
0

re-gourge ...
heuuu non, je me suis pas gouré, j'avais bien mis 10 mètres minutes ... Yves , tu me fais perdre la tête (chanson de Piaf) :-D

13 déc. 2005
0

bonjour le rendement
en continu, 130 kg
Force = 1300 neuton (à un poil près)
Travail = 1300 N x 0,16 m = 208 J
Le tout pendant en une seconde
Donc puissance = 200 Watt
et ça baffre 1000W ?

Que dire : pas écolo ? pas mettre les doigts dessus

Quand je pense qu'on s'écharpe (en tout bien tout honneur, comme il siet à ce forum) sur un autre fil autour de rendement diesel à 35-40%

Yves.

13 déc. 2005
0

je suis sûr
en effet que tu risques de pèter le fameux boulon de la S.... si tu remontes à cette vitesse : affûtes un peu la chaîne et tu pourras couper le bois pour le feu de camp !

14 déc. 2005
0

mea culpa
Effectivement, ce dernier argument (1/2 seconde pour les réflexes donc 50 cm de chaine) est contondant.
A ce régime là c'était le davier dans la baille de mouillage, direct.

Bon, j'ai bien dormi ... et suis prêt à repartir :-)

yves.

13 déc. 2005
0

Chez Pochon
Chez Pochon tu trouve toute sorte de tableaux en AC 110v ou 220v et DC 12v et 24 v, unipolaires ou bipolaires. Ils font les marques Scheiber, Mastervolt et surtout VDO. De 4 à 18 fonctions, avec instruments, rétroéclairage, etc.
Appercu sur
Liste de prix totale sur
Je n'arrive pas à remettre la main sur le lien du catalogue Pochon pro.

Les tableaux VDO équipent le nouveau Biloup 36 et son de bonne facture et sympa.
Amicalement
Denis

14 déc. 2005
0

allez, un petit effort SVP
bien utile ce tarif pro, je m'apperçois que pochon fait plein de trucs pour lesquels j'ai cherché un distributeur.
Mais le catalogue pro ça serait encore mieux.
Allez, tu es dans la bonne voie, encore un petit effort SVP ;-)

Yves.

13 déc. 2005
0

Chez Pochon
Chez Pochon tu trouve toute sorte de tableaux en AC 110v ou 220v et DC 12v et 24 v, unipolaires ou bipolaires. Ils font les marques Scheiber, Mastervolt et surtout VDO. De 4 à 18 fonctions, avec instruments, rétroéclairage, etc.
Appercu sur
Liste de prix totale sur
Je n'arrive pas à remettre la main sur le lien du catalogue Pochon pro.

Les tableaux VDO équipent le nouveau Biloup 36 et son de bonne facture et sympa.
Amicalement
Denis

17 déc. 2005
0

voltmètres
Comme écrit Robert, l'obligation d'une alim isolée pour les voltmètres digitaux de tableau est un problème qui complique la conception et le câblage.

J'ai installé 2 voltmètres de marque Datel, achetés chez Radiospares (je n'ai pas la référence ici) qui sont autoalimentés, c'est-à-dire qu'il n'y a que 2 bornes, comme sur un voltmètre analogique. Il sont étanches, précis (2000 points) et fiables. Ce n'est pas un affichage à cristaux liquides mais à led, ce qui fait que ça consomme un peu plus (7 mA) mais c'est bien visible en rouge.

Ils sont branchés en direct, sur chaque batterie, affichent le centième de volt, et ça me suffit pour le contrôle de mes batteries, avec l'habitude.

J'ai aussi un ampèremètre de la même marque (Datel) avec shunt incorporé, qui donne l'intensité consommée par le tableau.

Seul inconvénient : ils sont chers chez Datel, mais j'ai oublié le prix (ce qui confirme l'adage des marchands de tapis : "le prix s'oublie mais la qualité reste").

Robert, pourrais-tu stp donner les références de tes disjoncteurs chez Radiospares, je n'ai pas pu faire fonctionner le lien. Merci !

17 déc. 2005
0

Comment bousiller des batteries.
C'est très fréquent en location longue (plus d'un mois), mais cela peut arriver par manque d'attention à n'importe qui, même avec un bon voltmètre. Exemple catastrophe :

La batterie est chargée à 100%, le lendemain à 70%. On la recharge à 90%…
Le jour d'après nous sommes donc à 60%, on recharge à 80%…
Puis 50%, recharge à 70%
Puis 40%, recharge à 60%
Puis 30%, recharge à 50%, etc. etc.

Bien sûr je caricature en prenant de grands raccourcis, mais c'est pourtant ce qui se passe plus fréquemment qu'on pourrait le croire !

Il est donc très facile de bousiller un parc de batteries en quelques mois pour ceux qui ne sont pas très attentifs.

Pour ceux qui font fréquemment escale à un ponton où brancher un chargeur, aucun problème car la batterie est régulièrement rechargée à bloc, ils ne s'aperçoivent même pas du mauvais traitement qu'ils font subire à la pauvre batterie.

Un bon contrôleur de batterie est donc bien utile, pas de stress ni pour la batterie, ni pour le propriétaire, et au prix d'un gros parc de batteries de servitudes, l'appareil sera vite amorti. :-)

_/)

17 déc. 2005
0

charge batteries
Bonsoir,fred

Robert et toi vous êtes tous deux d'accord pour préférer un bon contrôleur de charge de parc batteries de servitudes.
Un tel contrôleur peut-il prendre en compte sans être endommagé la charge "Simultanée" par panneaux solaires ,une eolienne et l'alternateur secondaire du moteur principal ?
Tu as indiqué utiliser un groupe electrogène de grosse capacité pour palier au manque d'ensoleillement ,est-ce qu'un petit groupe type yamaha EF1000 qui produit un courant de charge en 12v dc de 10amp et 700watts a 60hzs en 220v est capable par l'intermédiaire d'un bon chargeur d'effectuer une recharge rapide du parc batterie ?
Quel chargeur serait le plus adapté avec cette source en 220v ?
A+Stephan

17 déc. 2005
0

PS
Si tu as deux alternateurs dont un de grande puissance, le Sterling est peut être moins intéressant pour toi: tu reserves l'alt GP aux servitudes, avec un régul 3 phases qui va bien, et reserves l'alt classique pour la batterie moteur. Mais bon vu le prix du régul, le Sterling reste quand même à considérer.

NB: avec ou sans régul d'alt/chargeur d'alt, c'est toute la difference entre charger à 13/13,5V (charge m.... qui conduit à ce qu'expliquait Fred) et charger à 14,1/14,5 (en fonction du type de batterie) qui est une vraie charge "à donf" des batteries.

Les chargeurs 220V, c'est vraiment réservé au quai où tu arrives à avoir 30 A (dans les bons coins, parce que sinon c'est plus souvent 5 à 10 A) ou au groupe electrogène de grande puissance

Il n'y a aucun chargeur sur le marché (et ça c'est vraiment dommage, il y a un beau créneau) qui intègre à la fois un chargeur 220V et un chargeur 12V type Sterling avec differenciation des circuits de charge serv/mot

Le groupe portable peut t'éviter le besoin également d'un convertisseur, en fonction de tes besoins électriques bien sur

17 déc. 2005
0

gestionnaire et shunt
Bonsoir,robert

Si je comprends bien lors de l'achat du gestionnaire je dois definir la capacité du shunt livré avec ,ou bien est-ce un composant "option" du gestionnaire .
J'ai des difficultés a ouvrir le cataloque sur la page sterling peut être a cause de Mozilla ?
Pourrais-tu m'indiquer le lien direct d'un fournisseur sterling ? Merci d'avance
A+Stephan

17 déc. 2005
0

Quelques remarques :
Les "bons" contrôleurs de batteries, en tout cas les deux ou trois marques que je connais, ont des shunts de 500 ampères/50mV qui permettent une lecture de l'intensité au dixième d'ampère, et la tension au centième de volt, ce qui est d'une précision suffisante.

Un shunt de 500 A n'est pas monstrueux : 70 x 30 x 30 mm

Ces contrôleurs peuvent gérer une batterie de 10 à 2000 Ah, les meilleurs ne consomment que 8 mA !

Un chargeur de 40 ampères de qualité "pompe" environ 750 watts, un GE d'un Kva devrait suffire.

Les chargeurs dernière génération peuvent fonctionner avec une tension d'alimentation de 90 à 280 volts, et en fréquence de 45 à 65 hertz. cela laisse de la marge pour utiliser un petit GE plus ou moins bien régulé en tension et vitesse, et ça permet en voyage de se brancher sur un ponton US délivrant du 115 volts 60 Hz aussi bien que sur un ponton européen 230 volts 50 Hz, sans avoir besoin de transfo. :-)

_/)

17 déc. 2005
0

Beaucoup de questions
Il n'y a pas que Robert et Fred qui soit convaincu qu'en grande croisière, un controleur de batterie est indispensable, on est plein !

Le mien est positionné dans la descente, si je ne le regarde pas 20 fois dans la journée (à chaque passage), c'est que je ne suis pas sur la bateau ! Utile que ce soit en nav, au port et au mouillage, c'est mon instrument favori :-)

Le controleur ne sera jamais endommagé, il prélève la quantité de courant dont il a besoin pour faire sa mesure et c'est tout. Par contre, si ton shunt n'est pas proportionné à ce qui passe dedans, il va sacrément chauffer et fondre (vécu): dans mon cas, le shunt est un 50 A, et le guindeau était raccordé sur les servitudes (un controleur pour batterie moteur ne sert pas à grand chose, mais certains peuvent mesurer plusieurs circuits) et il a pris 80 A dans le nez, il n'a pas aimé.

Sinon:

  • le controleur peut parfaitement controler toutes les charges, il suffit que le shunt soit bien dimensionné: tu auras un régul de 8/10 A pour les panneaux, idem pour éolienne donc pas de blème. Par contre,si tu mets un alternateur grande puissance et que ça passe par le shunt, il faudra qu'il soit proportionné.

  • il pourrait être bon pour toi de regarder au passage le chargeur d'alternateur Sterling qui te fera un vrai circuit de charge avec tension adaptée pour chaque parc et controleur de charge en option (comme ça, tu controles la charge et la décharge avec les dux controleurs. . Regarder "alternator to battery chargeur"

  • un groupe portable comme tu le dis 10 A en 12V ou 3 A en 220V. Si tu as 100 ou 200 A à recharger, calcule toi même le temps qu'il faudra pour recharger ... :-). Par contre, le groupe est un excellent moyen de disposer de 220 V au mouillage, et d'avoir une source de production electrique de secours (vecu aussi) toujours plus utile qu'on ne le croit.

  • Robert ou Fred pourront confirmer, je pense qu'il peut être intéressant de brancher le groupe portable sur le chargeur d'alternateur Sterling pour avoir le maximum de jus qui passe en 12V ? (c'est une question qui m'interesse aussi)

17 déc. 2005
0

30 A au quai ?
Fréja, un chargeur secteur de 40A en 15V, ça fait 600 watts, soit 3A en 220V environ ... pas besoin d'une borme de quai de 30A pour cela ! Le groupe portable 220V de 1KVA fera l'affaire.

17 déc. 2005
0

Divers, fast30
Le gestionnaire de batterie peut mesurer jusqu'à 500 A de courant selon le shunt livré ! (seul le shunt

défini le courant maxi) mais vaut mieux prendre un shunt 100 à 150 A, ce sera une mesure plus précise. Pas de

pb pour y faire passer tous les producteurs de courant, dans la mesure où leur somme ne dépasse pas la valeur

maxi autorisée du shunt. Mais on ne fait pas passer dans le shunt le guindeau qui demande des courants

obligeant à mettre un énorme shunt pour rien.

Avec un petit groupe de 1KVA , tu peux faire marcher un chargeur de 40 A environ en pratique (en théorie

beaucoup plus). J'ai un Mitsu 4 temps de 1 KVA ...

Mais il faudra utiliser un chargeur dont le courant est réglable, car si le chargeur est un peu trop gros il

va faire disjoncter le groupe régulièrement. Il est donc préférable de pouvoir demander au chargeur un

courant plus faible en cas de besoin. Mon chargeur (Sterling Power, modèle "digital International" de 40A,

réglages déportés au tableau de la table à carte, vente directe d'usine en GB) permet 3 réglages: 100%, 2/3,

1/2 de la pleine charge. Ceux de Victron sont pas mal aussi, même un poil mieux, mais peut-être un peu plus

cher, faut vérifier.

Pour le chargeur , il est important qu'il ait un senseur de la température des batteries pour bien les

charger.

22 déc. 2005
0

pour rester dans le meme sujet
Quelle est une bonne philosophie pour atribuer des fusibles aux postes de consommation , en monopolaire ou bipolaire? J'ai entre 30 et 40 points de consommation avec les eclairages interieur, les feux, les instruments et autres. Faut-il mettre un fusible ou disjonteur par poste, cela fait un enorme tableau, ou peut-on les regrouper avec un fusible de plus sur les fils ? Quelles sont les bonnes regles,

Alain

22 déc. 200516 juin 2020
0

E général ...
on les regroupe par paquets logique ... quoique la logique se discute ;-)

Voilà un classique pour un bateau de 12m bien équipé. Chaque interrupteur est en fait un disjoncteur bipolaire.

23 déc. 2005
0

un fusible protège un fil
les électriciens affirment qu'un fusible sert uniquement à protéger le fil qui est derrière, et que les deux sont calibrés de manière à ne pas permettre un début d'incendie.

De ça on (les bateliers ignares que nous sommes) déduirait qu'on va prendre la somme des conso totales des consommateurs à l'autre bout du fil, on va dimensionner le fil en consequence (y a des abaques pour ça) et mettre le fusible protecteur apparié au conducteur.

Bien gentil, mais ça fait pas notre affaire, nous ce qu'on voudrait c'est protéger l'équipement lui même (le conducteur on a tendance à l'oublier), ce dont semble se contrefoutre l'électricien prodigue de conseils.

Il semblerai que la bonne idée soit de mettre à l'autre bout du fil et juste devant le consommateur le fusible qui doit sauter dès que le consommateur sort de son épure (ce qui le protège). D'ailleurs on trouve souvent un fusible à l'intérieur du consommateur lui-même, et pas que sur les équipements anglais.

Donc : fusible en tête de ligne pour protéger le conducteur dimensionné pour alimenter tous les consomateurs qu'il dessert, et ensuite fusible individuel à l'autre bout juste avant chaque consommateur pour empêcher ce dernier de consommer de manière dangereuse. Il existe dans le commerce des portes fusibles pour fusibles sous cartouche de verre avec des tas de calibres (de 100 mA à 10A) adaptés aux équipements à protéger.
Bon, ça fait des fusibles (sous verre) disséminé un peu partout dans le bateau en plus des fusibles au tableau.
L'autre solution est "un équipement : un conducteur et un fusible sous dimensionné pour le conducteur et au poil pour l'équipement, et le tout au tableau". Très cockpit d'avion. Aisé à gérer, onéreux à implémenter.

Yves.

23 déc. 2005
0

il n'y a pas assez de fil
Robert, quand je vois les photos de l'arrière de ton tableau ce la table a carte, il y a deux fils par disjoncteur qui partent vers les consommations, donc il y a quelque part quelque chose qui multiplie (ou divisent) ces fils pour les amener aux differents points associes à ce disjoncteur. Quest-ce que tu utilise: des dominos ?, un sous tableau ?

Alain

24 déc. 2005
0

les dominos
Des dominos, oh le monstre ! et sans doute du cuivre non étammé donc maintenant noir sur toute la longueur.

Pour info, il existe chez radiospares des borniers dans lesquels on presse un bouton pendant qu'on insère le fil puis on relache le bouton (pénible ces descriptions mais j'ai pas de photo sous la main). On trouve ça souvent à l'arrière des ampli hifi et c'est ce que autohelm utilise pour la connectique des centrales de nav..
Le contact est de très bonne qualité, encore meilleur sur un conducteur étammé, bien sur.

Yves.

24 déc. 2005
0

dominios sur rail DIN
Tilikum, tu as entièrement raison de recommender dominos sur rail DIN, c'est vraiement le top, comme est top tout truc électrique serrable dans lesquels tu flingue le tournevis avant de flinger la vis (et quand on voit les électriciens serrer ... des vrais dingues ces gars !).

Je n'ai pas encore de problème avec le dominos à ressort que j'ai utilisé dans un endroit bien protégé. Je surveillerai le vieillissement.

Yves.

25 déc. 2005
0

En fait j'avais compris
L'électricien de service qui - dans l'entreprise oou j'étais - souquait comme un malade tout bornier qu'il voyait m'a racconté l'histoire de son collègue qui a part mégarde fait griller tout un étage en desserrant par mégarde un bornier d'une desserte en tri-phasé. Du coup les appareils, normalement alimentés en 220V l'ont été - brièvement - en 380V avec toute la fumée est les constats d'assurance qui en découlent.

J'ai examiné sérieusement le tournevis du gars, c'était pas le même que les miens, à l'époque. Depuis je me suis aligné, et je souque :-)

D'où aussi mon admiration pour les borniers DIN, rien à voir avec les dominos en papier maché.

Souquons !

Yves.

25 déc. 2005
0

J ai oublié
S il y a une interconnection entre les différent recepteurs ,ce qui est AMHA SOUVENT LE CAS sous une méme protection différenciel!!le neutre étant commun méme si les phases sont équilibrées!!bon je suis en vacances donc hors sujet!!!bon vent ,amitié a tous

25 déc. 2005
0

la bande 3M auto vulcanisante, ou le vernis électrique
Puisque tu lance le débat la dessus, as-tu une solution pour éviter que la corrosion ne remonte dans les fils non étamés à partir de la partie dénudée.
Sais-tu rendre ce dénudage étanche ?

Bon, bien sur, tout en étamé, c'est quand même mieux mais c'est rarement pratiqué.

Yves.

25 déc. 2005
0

Un moyen simple
même si ce n'est pas le top : je trempe le fil dénudé dans mon petit pot de graisse silicone avant de sertir la cosse.

Pour les liaisons, j'ai trouvé chez Radiospares des manchons à sertir (rouge bleu et jaune), la marque est Duraseal. Une fois les fils sertis, un petit coup de chauffe au pistolet ou au briquet, l'isolant est thermoretractable, et bave une sorte de mastic. Parfaitement étanche, même à l'immersion ! Pour ceux que ça intéresse, le code RS est : 533-667 pour les bleus, les autres sont sur la même page. :-)

Pour le scotch autovulcanisant 3M, il ne faut pas oublier de le recouvrir d'un scotch vinyl si utilisé à l'extérieur, car il est très sensible aux UV's. J'ai utilisé ce produit sur des manchonnages de câbles 400 volts immergés, impec !

_/)

25 déc. 2005
0

Tout à fait d'accord
sur le fait que la graisse silicone est isolante, mais une fois la cosse sertie avec une vraie pince à sertir, amha il ne reste plus la moindre molécule de graisse entre les parties de cuivre écrasées entre elles (fils et cosse).

La graisse ne comble que les parties où il reste de l'air, et où pourrait s'infiltrer de l'humidité. ;-)

_/)

25 déc. 2005
0

En plus,
il faut faire attention à une chose méconnue : certaines graisses utilisées en mécanique sont légèrement acides, ce que déteste l'étamage des cosses...

_/)

25 déc. 2005
0

Pas tant que ça !
La "petite" pour cosses rouge/bleue/jaune (1 à 6 mm²) en qualité de sertissage aéronautique, environ 150 €, et la "grosse" qui va de 10 à 70 mm², environ 450 € il y a une quinzaine d'années... ;-) mais les prix n'ont pas dû beaucoup varier... :tesur:

_/)

23 déc. 2005
0

220V ou 12V ?
Le fusible qui protège la ligne est un concept qui vient des installations en 220V mais qui ne s'applique pas bien au bateau en 12V.

En effet en 220V on se fiche du rendement, et on ne craint pas de perdre quelques volts dans la ligne, donc on prend des fils assez fins par rapport au courant transporté et il faut protéger le fil de la ligne.

En 12V sur les bateaux, chaque Ah compte, et le but est de perdre le moins possible de volts dans les fils de la ligne pour avoir une tension finale constante. Pour un courant donné, on prend donc des fils bien plus gros en 12V que dans un installation 220V. Si le fusible devait seulement protéger la ligne, il pourrait donc être TRES fort !

Exemple, pour aller des batteries au tableau de la table à carte à 5 mètres de distance, qui va consommer au total 15-20A en pointe passagères, on met au moins du 16 mm2 ... en 220V on mettrait 2.5 mm2 pour le même job ;-)

Le compromis (bancal) final en 12V est de mettre des fusibles à mi-chemin entre protection de la ligne et protection de la somme des instruments branchés sur la ligne. Le compromis mène souvent vers 10A "lent", sauf pour les "gros" genre quindeau.

23 déc. 2005
0

girouette ...
ta question ne se pose que pour un petit nombre de cas, à savoir les lumières de cabine et les feux de nav. Pour les autres inter-disjoncteurs, il n'y a qu'un seul "consommateur" au bout de la ligne.

Donc pour les deux ou trois cas "multiples" .... je ne peux pas te répondre, car la distribution date d'avant "moi" ... mais vu le niveau général assez bordélique de l'installation initiale, je suis prêt à parier que ce sont des dominos :-(

24 déc. 2005
0

Les dominos à ressort
C'est comme cela que j'appelle ces connecteurs industriels, que perso je déteste !

En théorie, c'est bien car le ressort maintient une pression constante sur le fil, alors qu'un connecteur à vis doit être resserré au moins une fois quelques semaines après la mise en service.

On en voit pas mal dans les tableaux de bateaux modernes, sans doute à cause de la vitesse de montage que ça autorise, mais ça ne vieilli pas bien.

Etant un dinosaure, je préfère les connecteurs à vis, dont je décide moi-même la valeur du serrage. (les connecteurs industriels sur rail DIN, pas les dominos)

Le top, ce sont les borniers acceptant les cosses serties ou soudées au bout des fils… :-)

_/)

24 déc. 2005
0

Ahhh ! Les tournevis...
Ils doivent bien entendu être adaptés aux vis qu'ils sont sensés manoeuvrer... je dois bien avoir plus de trente tournevis dans ma caisse à clous, pour faire face à toute éventualité ! :-)

_/)

25 déc. 2005
0

ben Yves on est toujours le dingue de quelqu un!!!!mdr
Tu dois étre énervé par un truc pour devenir aussi electrolisé!! un elec de profession ce doit de vérifié les serrages des bornes suivant le cahier des charges de l entreprise ou il intervient!!!Comme dit Tilikum il suffit d avoir le bon tournevis et la sensation d un bon couple de serrage dans la main pour que cette opération soit bonne!!ou alors bonjour l échauffement ou l incendie,AMHA bien sur!! bon vent bonne année!!

25 déc. 2005
0

oui yves
DONC une instal en tétra!!tu coupes le neutre en premier !! c est une tension tri que tu envoies sur le récepteur prévu pour du mono! pas de probléme , c est mort!!encore que les borniers sont maintenant iso et quelques constructeurs ne sont pas encore compatibles!! au cern les bornes ne sont pas toutes adaptées din _iso! ainsi que moultes vieilles installations en france bon salut a tous ! bon vent

25 déc. 2005
0

Au sec !
Sur les dominos mis par mon prédécesseur, j'ai constaté qu'en les enrobant d'élastomère autovulcanisant (bande à étirer) ils restent en bon état même longtemps après et dans des endroits humides (j'en ai un malencontreusement dans la baille à mouillage pour les feux avant !)

25 déc. 2005
0

étamé ?
Rétamé, oui ! Je plaisante ... non j'ai pas de solution bien sûr, sinon ça se saurait ... sauf peut-être travailler en courant alternatif, comme ça cela corrode les deux fils, c'est plus satisfaisant pour l'esprit :lavache:

25 déc. 2005
0

oui maisTilikum
La graisse silicone est isolante, donc à l écrasement du fil tu retrouves bien sur la conductivité moins quelques pertes!! juste pour dire que toutes les graisses ne sont pas conductrice , pas pour toi bien sur mais pour les ceusses qui ne le saurait pas!!pour le scotch auto amalgament ,il est méme utilisé pour les boites 20 000v avant résine époxi!! tu as tout a fait raison, c est super !!! bon vent, bonne année

25 déc. 2005
0

Sur Tilikum!!
Jai bien dit que ce détail était pour les gens que le terme graisse induirait en erreur! pas toi ni les gens utilisant souvent le dit produit!!!!bon vent

25 déc. 2005
0

Il existe méme
Des graisses :style contactol qui servent a détruire l alumine sur des barres aluminium pour un meilleur contact,ou pour empécher la presence d air dans les cosses(en 20 et 63 000volts !!bon !! pas sur la téte les gars!!! :-p :-p :-D

25 déc. 2005
0

Oui,
Ca m'étonnait de ne pas les voir citées ces cosses, c'est bien pratique. On trouve ça maintenant dans tous les magasins de bricolage.

Vite fait à sertir, et je suis vicieux au point de rajouter une gaine thermorétractable par dessus la cosse et de plus grande taille, qui épouse et rend encore plus étanche la connexion.

Par contre, ce n'est pas utilisable partout: s'il faut intervenir de nouveau, il faut couper.

25 déc. 2005
0

Somptueux les duraseal
C'est vraiement le top.
Dommage que nos pinces à sertir ne soient pas toujours à la hauteur.
La tienne, tu l'as payé 2000 ?

Yves.

26 déc. 2005
0

C'est bien ce que je craignais
Je me suis offert il y a qq années une pince (chez CGE distribution) à +-300 ... francs
Elle marche plutôt bien, les machoires sont de bon alois mais elle arrive malgré tout à rater qq cosses

J'avais lu qu'il fallait prévoir 2000 francs pour un sertissage de haute qualité, ce que tu semble confirmer, hélas.

25 déc. 2005
0

Au sujet des tableaux éléctriques...
Je suis à la recherche d'une notice d'installation, et d'un mode d'emploi, en français de préférence,d'un contrôleur de batterie de marque Xantrex, modèle Link 10.
J'ai pas trouvé sur le site de Xantrex...
Avec mes remerciements
Mamaso

25 déc. 2005
0

Là :
www.xantrex.com[...]uct.asp

Puis "specs downloads" du Link 10 ;-)

_/)

25 déc. 2005
0

Merci
Bon, c'est en anglais,et mon vocabulaire technique a quelques lacunes...
Mais je devrais me débrouiller.
Encore Merci
Mamaso

26 déc. 2005
0

L'esssentiel en français :
J'en ai installé quelques dizaines, je les connais donc assez bien ! ;-)

Dans le doute et si quelqu'un a "joué" dans la programmation, mieux vaut tout recommencer en partant des valeurs d'usine. Pour cela, chercher la position "reset" appuyer sur "set" cinq secondes, les ampères-heures vont se remettre à zéro et "all" va s'afficher. En restant appuyé cinq secondes de plus, on revient aux réglages d'usine.

  • Action :

  • Appuyer sur "set" pendant trois secondes pour entrer dans "setup"

  • Par le bouton "sel" aller sur "Ah" pour régler la capacité de la batterie (origine = 200 Ah) On ne fait que monter jusqu'a 2000, et ça repart depuis zéro...

  • Ensuite aller sur "t", qui affiche d'origine "the time remaining" le temps en heures et minutes d'autonomie, c'est un peu gadget, mieux vaut choisir "04P" qui est "percent remaining", le pourcentage de la capacité disponible, bien plus ergonomique à l'usage.

  • Ensuite, aller sur "F2", et choisir "AU" pour automatique : au lieu d'appuyer sur une touche pour allumer l'affichage dix minutes, ce qui au bout d'un an ou deux aura détruit le plastique des touches, l'affichage restera éteint si aucune intensité circule, et s'allumera dès qu'il y aura charge ou décharge.

  • On saute directement à "F9", et on choisit 50%, ainsi, les leds du haut vont fonctionner de dix en dix pourcent au lieu de vingt en vingt pourcent. Lorsque la dernière led va clignoter rouge, cela signifiera qu'on a consommé 50% de la capacité déclarée, mais qu'il reste encore 50% dans la batterie. Inutile donc de démarrer le moteur à trois heure du matin en allant faire pipi et voyant la led rouge clignoter, on a bien le droit de descendre de temps en temps au dessous des 50% théoriques. La fonction "t" va donc afficher le pourcentage de 50% de la capacité déclarée, ce qui permet d'utiliser réellement la pleine échelle de 100 à zéro pourcent sans dommage pour la batterie, puisqu'il reste encore 50% !

Voili voilou, ce sont les fonctions importantes pour faire fonctionner correctement cet appareil. Il y en a plein d'autres pour affiner, mais ce n'est pas indispensable. :-)

_/)

26 déc. 2005
0

Merci pour ces conseils...
Le mien, qui était déjà installé sur mon bateau,indique uniquement la tension et l'intensité. Tout le reste ne fonctionne pas, parceque probablement jamais programmé, ce qui est dommage, car cet appareil me semble assez complet. Malgré mes nombreux "pianotages", je ne suis pas arrivé à comprendre les autres fonctions...
Ca devrait aller mieux maintenant, avec la notice (même en anglais!) et tes conseils éclairants!!!
Mamaso

26 déc. 2005
0

C'est en effet dommage
de se servir d'un tel appareil uniquement en volt et ampèremètre !

Si l'appareil est ancien, il est possible que la fonction pourcentage (04P) ne soit pas disponnible. Si c'est le cas, c'est le même modèle que celui commercialisé à l'époque par Mastervolt sous sa marque (fabriqué par Heart Interface racheté depuis par Xantrex)

Si le tien est de la marque Xantrex, c'est le nouveau modèle. Si c'est un Heart Interface, une chance sur deux, si c'est un Mastervolt c'est l'ancien modèle, dont j'ai d'ailleurs la notice en français ! ;-)

C'est un vrai "mouchard", qui garde en mémoire le nombre de cycles, la plus profonde décharge, la moyenne de celles-ci, et à chaque charge completée, il recalcule le rendement de la batterie ce qui permet de suivre son usure.

C'est pour cela qu'il vaut mieux repartir des données d'usine et de le reprogrammer lors d'un remplacement de la batterie. Un détail : si la batterie est vraiment naze, l'appareil va indiquer 100% de rendement car on a atteind la limite des possibilités d'analyse...

_/)

26 déc. 2005
0

C'est un vrai Link 10...
...De chez Xantrex. Il n'a pas l'air très ancien, même si la membrane qui recouvre les touches commence à se déchirer. Pour l'instant, il marche pas mal, mais il marchera beaucoup mieux après reprogrammation. Apparement, il possède la fonction pourcentage.
Mamaso

26 déc. 2005
0

Sont pas sympa chez Xantrex...
J'ai essayé des mois durant d'obtenir des membranes de rechange, elles sont juste collées, mais pas moyen ! :-(

Pour le fun : un détail qui n'est pas dans la notice, c'est la fonction du petit truc qui se trouve entre la led "A" et "Ah"... c'est une cellule photoélectrique qui mesure la luminosité ambiante, et qui ajuste en conséquence l'intensité de l'éclairage... la nuit c'est faible en plein soleil c'est à fond ! Pour vérifier, tu éclaires l'appareil avec une torche, et tu poses le doigt sur la cellule... l'intensité lumineuse des led's et des chiffres est divisée par deux ! :-)

_/)

26 déc. 2005
0

Génial,
Absolument. Il Y en a encore beaucoup comme ça?
M

28 juil. 201928 juil. 2019
0

histoire de réactiver un fil de conversation existant .... tableau électrique n'étant pas tout à fait ce que je cherche, mais bon ... je cherche ce type de "domino sur rail DIN " :
fr.rs-online.com[...]il-din/
www.phoenixcontact.com[...]rtal/us
ou mieux (pour moi) :
www.wago.com[...]341-000
certains préfèrent visser (mais il faut serrer à nouveau souvent) ... moi ça m'irait bien d'essayer les ressorts

La question : qu'est-ce qui est disponible, pas trop cher pour remplacer des rangées de dominos qui sont difficiles à gérer ??? vous connaissez ? :
www.wago.com[...]341-000

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Mouillage a cap Lardier dans une eau digne des plus beaux lagons

Souvenir d'été

  • 4.5 (176)

Mouillage a cap Lardier dans une eau digne des plus beaux lagons

novembre 2021