Tableau électrique bâtiment.

Voilà, je suis en train de refaire totalement l’installation électrique de mon bateau.

En ce qui concerne le tableau électrique, et pour des raisons de coût, j’envisage la fabrication d’un tableau à l’aide de disjoncteurs bâtiment, qui auront aussi, bien sûr, une fonction d’interrupteur. Ils existent à partir de 1 ampère. J’en ai d’ailleurs testé un qui fonctionne parfaitement sous 12 volts.

Certains d’entre vous ont-ils l’expérience de cette configuration ? Qu’en pensez-vous ?

Je précise que l’inconvénient d’une esthétique moins flatteuse m’indiffère, et que seul, le côté fonctionnel compte à mes yeux.

Merci d'avance pour vos commentaires.

L'équipage
22 mar. 2012
22 mar. 2012
0

Je crois que l'utilisation de fusibles comme interrupteurs n'est pas une bonne idée car ils peuvent se détériorer plus vite, n'étant pas prévus pour cette fonction. De plus, la dégradation des caractéristiques mécaniques due à des manips trop fréquentes affecte aussi le règlage de la fonction disjonction.

Ceci dit, à les utiliser comme disjoncteurs, et pour peu qu'on leur pulvérise une fois l'an un spray anti-corrosion, ils feront largement aussi bien l'affaire que des disjoncteurs payés au prix de l'or dans un ship.

Pour finir, il faut avoir sur le tableau des protections par disjoncteurs mais aussi par fusibles, notamment pour l'électronique. La précision grossière des disjoncteurs et leur lenteur opérationnelle ne satisfont en effet pas aux spécifications d'appareils délicats et couteux. De plus, la tentation est grande de réenclencher un disjoncteur sur appareil électronique, alors que vu les courants consommés, c'est sûrement qu'il y a du sérieux et donc on aggrave le risque au lieu de protéger.

C'est mon avis et je suis d'accord avec... :mdr:

22 mar. 2012
0

"leur lenteur opétrationnelle ne satisfait pas"

pas tout à fait d'accord : comme déja dit souvent, les disjoncteurs protègent la ligne, les fusibles propres des appareils (sur le fil rouge généralement ou bien interne), protègent les appareils.

22 mar. 2012
0

j'ai équipé mon le cata que j'ai construit avec un coffret étanche et disjoncteurs industriels, jamais eu aucun problème. Les branchements et les modifications d'installation sont beaucoup plus faciles à réaliser, il y a plus de place, j'ai même employé du fil rigide industriel (sous gaine naturellement) sans problème. J'ai vendu mon cata il y a dix ans le nouveau proprio n'a pas d'ennuis.

23 mar. 2012
0

Les fils rigides sont interdits à bord (div.240)

22 mar. 2012
0

Bonjour,

Un disjoncteur thermique déclenche lorsque le courant (en ampérage) est supérieur au courant de référence, quel que soit le voltage. Et, donc, un disjoncteur prévu pour couper à 10A en 230V alternatif coupera aussi à 10A en 13V continu.
Le seul problème peut être éventuellement que l'étincelle de rupture est plus importante avec un courant continu. Si le disjoncteur est sollicité très souvent en charge, ses contacts risquent de charbonner plus vite que s'il fonctionnait avec du courant alternatif. En pratique cela n'est pas gênant car le disjoncteur n'est sensé fonctionner à pleine charge qu'en cas d'anomalie (court-circuit par exemple) sur sa ligne ce qui, bien sûr n'est pas sensé survenir ou, en cas de malheur, seulement une ou deux fois dans la vie du disjoncteur.
Donc aucune objection à monter des disjoncteurs domestiques sur un bateau. C'est du reste ce que j'ai fait voilà 14 ans sur le mien (en particulier pour le guindeau qui réclamait un disjoncteur 120A bipolaire que j'ai été bien content de trouver sur eBay à un prix très raisonnable). C'est moins joli mais tout autant efficace.

Peio
Haize Egoa

22 mar. 2012
0

pas sur pour l'étincelle, la tension d'arc de 13 V ne doit pas donner grand chose.

22 mar. 2012
0

bonjour,
pour la protection thermique pas de pb pour une utilisation de disjoncteur bâtiment mais pas de bonne protection magnétique (court circuit) car pas calibré pour le courant continu (installer en amont de l'armoire électrique un fusible général qui limitera les conséquences d'un court circuit).Toutefois ne pas utiliser les marques 1er prix de chez casto et autres.
par expérience j'utilise du matériel Hager de bien meilleure facture que legrand (chez un grossiste en matériel électrique).
Pour les calibres, protéger la ligne, les divers appareils électroniques le sont par des fusibles dédiés.
cdt,david.

22 mar. 2012
0

Il y a un article là dessus sur le site...bonne lecture.

www.hisse-et-oh.com[...]-detail

22 mar. 2012
0

Un Plus : Sur mon bateau j'essaye de souder les contacts extérieurs (feux de navigations, prises de pont...). Car à l'usage l'oxydation finit souvent par faire de mauvais contacts.
La bise.

22 mar. 2012
0

Bon, ben, à priori, et à la lecture du lien indiqué par jeanmar, je vois beaucoup d’avantages dans cette configuration, et comme le dit claudio, je trouve que les branchements sont plus faciles à réaliser.
Par contre, l’argument de chti luma m’interpelle quand il dit qu’une utilisation fréquente comme interrupteur, risque de dégrader un mécanisme qui n’est pas prévu pour ça…

22 mar. 2012
0

Non chti'luma a fait une erreur il a pensé porte fusible qui s'ouvre aussi mais celui-là n'est pas un organe de coupure électrique il pourrais être assimilé à un sectionneur. ceci a été inventé pour pouvoir vérifier les fusibles et les changer sans mettre ses doigts sur les contacts et de prendre des bourres.
Un disjoncteur thermique étant un organe de coupure rapide tu peux les utiliser sans problème.

Pour les arcs électriques il faut de la tension pour soutenir l'arc et de l'intensité pour sa puissance comme le poste à souder vous pouvez mettre 300A si vous n'avez pas un mini de tension vous n'amorcerez pas. Un poste fonctionne en principe aux alentours de 70V et voyez il faut faire toucher la baguette pour amorcer.
Au moins en cas de panne tu trouveras facilement à changer.

cdlt

23 mar. 2012
0

Pour ce qui est du mécanisme, je pense que chti'luma a raison, le système mécanique d'accrochage de disjoncteur n'est pas conçu pour un très grand nombre de manoeuvres. C'est sans comparaison avec un interrupteur.
C'est certainement a cause de ce défaut qu'il faudra un jour changer les disjoncteurs.

23 mar. 2012
0

Bon c'est quand même 20000 manoeuvres pour un Merlin Gérin Multi9, reste à voir ces données dans des disjoncteurs de plus basse gamme.
(1 manoeuvre, c'est 1 ouverture + 1 fermeture)

23 mar. 2012
0

Je dois reconnaitre à la lecture du lien ci-dessous que mon information est sans doute quelque peu obsolète. Mais pas entièrement. D'après ce que je comprends, le disjoncteur thermique est out et le disjoncteur magnétique ne conviendrait pas non plus pour l'électronique car les circuits électroniques qui utilisent des tensions de l'ordre de quelques millivolts ne peuvent pas se permettre d'attendre de 30 à 50 millisecondes que le disjoncteur s'ouvre. Il semble par contre que le disjoncteur magnéto-thermique soit capable de réaction de l'ordre de la milliseconde, ce qui le rend adéquat même pour l'électronique.
fr.wikipedia.org[...]oncteur

Mais apparemment, c'est pas donné:
www.technic-achat.com[...]_XX.cfm et ça l'air plutot encombrant.

Le dossier trouvé sur ce site: crapelec.free.fr[...]urs.pdf est intéressant et fait que je resterai volontiers sur ma position, au magnéto-thermique près.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (79)

novembre 2021