SYMPHONIE : bras et écoutes spi en double, donc de chaque bord 2 winches : je mets où les 2émes??

Salut aux Symphonistes de tout poil,

Installation à bord de GwezGwern de deux winches 46 (occasion, proposés sur le site par Dorian et installés ce we, tout OK) en remplacement des 42 d'origine. Ce changement pour prolonger un peu la vie de mes embraques qui donnent leurs tripes à chaque virement ou presque...

En même temps décision de passer en double bras et écoutes spi (pour faciliter les empannages quand même un peu chauds au dessus de 20 knts); donc naturellement idée de récupérer les anciens 42 pour avoir 2 winches d'embraque de chaque bord, indispensable (à mon pas humble du tout avis).

La question qui tue : àbord d'un Symphonie, je les fixe où??
(J'ai bien une idée mais ce qui m'intéresse c'est la votre chers collègues!)

Bien cordialement
Symphoniquement vôtre
JM
FRA35450

L'équipage
23 déc. 2012
23 déc. 2012
0

Je comprends pas l'utilité du deuxième winch sur chaque bord. Avec un bloqueur pour chaque bras et un sur chaque écoute ça le fait.

24 déc. 2012
0

Pas sûr qu'on y gagne vraiment avec un deuxième jeu de bras, il y en a toujours un qui s'accroche ou qui s'enroule où il ne faut pas. Pourquoi pas la classique poulie volante réglable ?

29 déc. 2012
0

Merci tout plein à J-C et Kaj pour leurs réponses.
Oui, en multipliant les bloqueurs ça peut le faire; en même temps on est dans de la brise pour de vrai donc un peu chaud éventuellement quand même.
Kaj : je ne suis pas certain de bien comprendre ce que tu proposes avec" la classique poulie volante réglable"?
Si tu veux me parler de barber , OK, je, on se comprend; sinon redis moi stp (en même temps ça répond peut être pas directement à ma préoccupation mais bon on peut en reparler).
Amicales salutations à tous
JM

30 déc. 2012
0

Je n'ai pas pratiqué sur mono, mais en cata (donc sans tangon) ça rend le spi symétrique plus facile à empanner qu'un assy.

30 déc. 2012
0

Je ne comprends pas trop l'intérêt de doubler les écoutes et bras. As tu 2 tangons?

30 déc. 2012
0

Ecoute + bras sur chaque bourd pour faciliter l'empannage. C'était classique sur les "gros voiliers" dans les années 60 - 70 - avec obligatoirement 2 tangons et donc deux cloches sur le rail de mat. Avec une seul tangon, je ne vois pas bien l'intérêt. Avec deux tangons et tout en double on peut empanner en toute sécurité quelque soit la force du vent.

30 déc. 2012
0

Ben t'as tout bien vu, c'est exactement la config; si en plus tu connais le Symphonie et que tu sais "La" bonne position des 2èmes winches pour faire marcher tout ça je te l'achète pour au moins un apéro (c'est LA question -de la mort qui tue- que j'ai posée en créant le fil). Parce que bien sûr ça peut certainement se gérer, 2 ficelles et un winch de chaque bord, mais que, quand même, 2 winches pour 2 ficelles c'est pas idiot (et c'est probablement plus indispensable que 2 tangons finalement!).
Cdlt
JM

02 mar. 2021
0

L'interet est lors d l'empannage par vent supérieur à 15/18 noeuds, tu forece beaucoup moins. Moi j'applique ca en regate sur un first 405 avec un bas etai comme sur mon symphonie.

03 mar. 2021
0

Sur le OneTon où je naviguais en 89, le n°1 (Yul pour les amis) allait en singe accrocher le nouveau bras en bout de tangon, décrochait l'ancien bras et revenait fissa sur le pont. (Évidemment il avait aussi bien préparé les écoutes de génois pour ne pas faire de nœuds à la bouée sous le vent!).

Le n°2 au pied de mat montait la cloche le long du mat, le piano choquait la balancine pour faire passer le tangon sous l'étai puis la reprenait et le n°2 redescendait la cloche.

Pendant ce temps les 4 à l'embraque synchronisaient le largage/ reprise des anciens/ nouveaux bras et écoutes en faisant passer le spi en même temps que la bôme en les bastaques.
Bon, ok, on était donc 10 et chacun était occupé!

Mais il n'y avait donc aucun effort physique à fournir car le tangon toujours accroché au mat et à un bras et surtout aucun risque de perdre le contrôle du spi.

Bon, le seul truc délicat c'est le niveau du n°1 mais pas de soucis, on avait la chance d'avoir Yul!

31 déc. 2012
0

Les deux tangons ne sont pas tout à fait obligatoires, mais les deux écoutes et deux bras facilitent les empannages et le controle du spi quand ça souffle - surtout au delà de 25 noeuds. Nous utilisons ce système quand il y a tant de vent. Nos bras sont en Spectra d'environ 20mm (je ne les ai pas sous la main...), pour avoir moins d'élongation Pour les winches, nous en avons quatre dans le cockpit: deux devant pour les écoutes de foc, ou les bras, et deux vers l'arrière pour les écoutes de spi.

31 déc. 2012
0

C'est exactement ça que l'on met en place.
Cdlt
JM

31 déc. 2012
0

Sans mauvais jeu de mot, t'as des gros bras! Quel bateau?

02 jan. 2013
0

Il s'agit d'un J/36 - tu peux voir dans mon album. La grande taille fait qu'il y a moins de confusion pour les équipiers la nuit entre les bras et les écoutes, aussi.

31 déc. 2012
0

l'empannages a 2 bras/2écoutes est courant sur les bateaux de plus de 35 pieds en regate
mais moins cher que les winchs tu peux aussi avoir des poulie de renvoie avec coinceur ca te permet de liberer ton winch tranquille

31 déc. 2012
0

Ben oui, ça risque effectivement de se terminer comme ça car 2 winches de cockpit en plus c'est casse tête à loger dans un Symphonie... On sait pas où les mettre!! d'ailleurs c'était ça ma question et la réponse n'a pas l'air plus évidente pour les collègues que pour moi!
Cdlt
JM

03 jan. 2013
0

D'après ce que je vois dans les photos, il faudrait peut-être rajouter un support en "L" à l'exterieur du coaming autour du cockpit, environ 75cm en arrière des winches primaires, bien boulonné. ( Je pense qu'un metre en arriere serait peut-être trop. ) Tu attaches les winches secondaires sur le coaming et (parce qu'ils le dépassent) que le support également. Un support en metal (L) ou en bois (blocs solides ou laminés) marcherait.

03 jan. 2013
1

Sur notre SF 37 , il y avait le système double bras et double écoutes avec 4 winches , mais avec ce système , il y a un tangon assymétrique fixé au mat qui nécessite qu'un équipier aille tt à l'avant , décroche le tangon , le passe de l'autre bord , et le croche sur le nouveau bras . Bilan , beaucoup de complications pour pas grand gain , et nous sommes repassés en simple bras et simple écoute , par contre , on a travaillé l'empannage ,y compris dans le vent fort , en coordonnant parfaitement la manoeuvre et les gestes du n°1 et du piano + les embraqueurs .
Pour info , les figaristes , empannent par 30 nds et + en solitaire , et seul leur entrainement leur a appris à les réussir .

03 jan. 2013
3

Pourtant, avec un spi de 100 m2 sur un 37 pieds, l'empannage avec un seul tangon, et deux bras et deux écoutes se passe comme une fleur avec un équipage qui connait la manoeuvre. Quand c'est parfait, c'est l'affaire de 10 secondes et encore...

C'est plus simple qu'avec la méthode traditionnelle et beaucoup plus sur...

26 jan. 2013
0

Question résolue, les anciens winches de génois sont promus en remplacement des winchs de piano et on y met les écoutes; et tout ça marche sans en rajouter sur les hiloires de cockpit.
Cdlt
JM

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la tempête sur Toulouse, on a pu sortir la voile de notre drakkar !

Après la pluie...

  • 4.5 (175)

Après la tempête sur Toulouse, on a pu sortir la voile de notre drakkar !

mars 2021