Survie en eau froide

Pour ceux/celles qui naviguent en hiver ou au printemps, une petite video de nos amis canadiens sur le comportement et la survie en eau froide.
m.youtube.com[...]/watch
Brrrrr ...

L'équipage
22 déc. 2017
22 déc. 2017
0

exellent

22 déc. 2017
0

Perso, je retiens notamment le repère de la règle 1-10-1 :
• 1 minute pour reprendre son souffle,
• 10 minutes de nage possible (de façon dégradée), après on ne peut plus,
• 1 heure de survie, après on est fichu.
Approximation à moduler selon la constitution (les gros gras s'en tirent mieux que les maigres secs) et la température de l'eau.

23 déc. 2017
1

En cas d'impossibilité de rejoindre un site hors d'eau et avec l'espoir de pouvoir être récupéré pas trop tard, la consigne est au contraire de ne pas s'agiter, l'agitation consommant de l'énergie et augmentant de façon importante la déperdition calorique par circulation de l'eau glacée.

22 déc. 2017
1

assez longuet et montage à l'ancienne mais édifiant, con à dire mais ça fait du bien de le voir et remet les choses en place.
Je retiens qu'il faut bien manger à noël.

22 déc. 2017
0

:lavache:
:bravo:

22 déc. 2017
0

merci mille fois !
:pouce: :bravo: :bravo: :bravo:

23 déc. 2017
0

Lors de la 2iéme guerre mondiale les allemands avaient, à la demande de la Luftwaffe ( récupération des pilotes abattus en mer froide), effectué des tests sur personnes vivantes dans les camps de concentrations...Ces horreurs avait permis d'établir des abaques de survie en fonction de la températures...

23 déc. 2017
1

ici il y a des infos intéressantes www.google.com[...]/url

23 déc. 2017
0

Les Anglais ont aussi fini pas comprendre le phénomène de l'after-drop qui tuait les naufragés pourtant récupérés vivants, les méthodes traditionnelles et compassionnelles appliquées pour les réchauffer tuant par remise en circulation de sang glacé retournant au cœur et provoquant fibrillation ou arrêt cardiaque.

24 déc. 2017
0

En fait l'hypothermie produit des effets sur le cœur pouvant aller jusqu'à la fibrillation. Ca se voit sur l'ECG au-dessous de 35° de température centrale par une déformation du tracé appelée "onde J d'Osborne".
Ce qui est important, c'est que la fibrillation survient vers les 32°, et ceci tant à la baisse qu'à la remontée de température.
C'est une explication à cet after-drop: à 29° le mec est mal mais vivant, on le réchauffe un peu et il meurt brutalement en atteignant 32°. Il faut donc être très attentif dans cette zone de température... et avoir un défibrillateur prêt...

Une des techniques de réchauffement consiste à faire respirer de l'air chaud. La surface d'échange du poumon fait en effet un beau radiateur. Et une façon de le faire est de faire respirer (spontanément ou avec un respirateur) à travers une cartouche contenant de la chaux sodée, laquelle réagit avec le CO2 et chauffe. (Je ne sais pas si ça se fait toujours, il y a certainement quelqu'un qui a inventé un appareil beaucoup plus coûteux...). Chauffer les perfusions ne sert à rien, car vu le volume perfusé on n'apporte que peu de calories.
Reste ensuite la bonne couverture de survie etc... quand on est loin d'un samu.
Mettre le type à poil: ne pas lui garder de vêtement froids et mouillés. Le sécher sans le frotter vigoureusement (ce qui ne servirait qu'à réactiver la circulation périphérique de façon intempestive) L'emballer dans la couverture de survie (faire le tour, pas seulement couvrir). Ne faire boire que si parfaitement conscient (parle même mal), et surtout pas d'alcool bien sûr.
:doc:

23 déc. 2017
0

Exact: le fameux verre de rhum...

23 déc. 2017
0

:pouce: :pouce: :pouce:

23 déc. 2017
0

:pouce:

je rajouterais de toujours être attaché même par beau temps .
édifiant en effet .

23 déc. 2017
0

:pouce:

23 déc. 2017
0

A recommander ?

23 déc. 2017
0

bonjour
la semaine derniere , ont c'est baigne les pieds a saint malo ; et ca pique un peu , meme beaucoup , pas possible de rester 2 ou 3 minutes .
donc tomber a l'eau dans ces conditions !
les solutions a trouver ne sont pas evidentes a trouver .

salut

24 déc. 2017
0

En 1977/78, un pêcheur est resté 23 h dans l'eau en février au large de St Malo...Ses 4 collègues sont morts moins d'1 h après le chavirage aux Minquiers.

23 déc. 2017
0

Angoissant mais excellent. :pouce:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

parapluie de Cherbourg aux Hébrides

Après la pluie...

  • 4.5 (189)

parapluie de Cherbourg aux Hébrides

mars 2021