Surprotection electrolytique et conséquences.

Bonjour,

Je souhaite acheter un bateau en Aluminium. A la visite, j'ai décelé quelques cloques de peinture sur le tableau arrière. En lisant sur la protection contre l'électrolyse, j'ai vu que la surprotection peut faire cloquer la peinture, et donc dégrader les revêtements, voire même dégrader le métal en dessous.

Je n'ai pas de certitudes que ces cloques soient dues a une surprotection, mais j'ouvre ce sujet avec ces questions:

Quels sont vraiment les risques d'une surprotection?
Comment détecter un courant de fuite le cas échéant?

Et plus géneralement:

Un bateau métallique sera t'il toujours en situation "critique" electrochimiquement du fait des variations de mer, de ports, de voisinages, et d'age du capitaine?

Merci d'avance.

L'équipage
16 jan. 2021
16 jan. 2021
0

Tu parles de surprotection avec une PCCI ? (protection cathodique par courant imposé) Ce bateau en est équipé ?


16 jan. 2021
0

Je n'en ai aucune idée, et je ne sais même pas ce qu'est une PCCI. Je suis béotien en terme d'électricité, et c'est juste parce que j'ai vu des cloques, et que j'ai lu qu'une surprotection donne ces symptomes que je m'interroge...


16 jan. 2021
0

Bonsoir Benji Benji,

une sur-protection cathodique peut créer très très rapidement un décollement de peinture:
quand j' ai restauré mon Brise de Mer 31 (coque alu avec quille en fonte boulonnée), j' avais effectué sablage, traitement au Rustol CIP, puis peinture polyuréthane 2 composants, tout çà effectué dans les conditions idéales d' hygrométrie, de température et en respectant à la terre les préconisations des fabricants.
J' ai commandé les anodes de quille à la coop-mar de Concarneau, en précisant bien le type et matériau du bateau, et ils m' ont livré des anodes en... magnésium, en me disant que "c' était ce qu' il fallait"!
Dix jours après la mise à l' eau, la peinture était déjà complètement cloquée sur un rayon de vingt cm autour des anodes!

La photo a été prise moins d' une semaine après la mise à l' eau.

Gorlann


Calypso2:question gorlann les anodes étaient fixé comment sur la quille ? boulon alu ou inox ou plastique ·le 16 jan. 2021 20:53
gorlann29:Bonsoir José, elles étaient fixées par des vis inox, avec une feuille de caoutchouc entre elles et la quille en fonte.Gorlann·le 16 jan. 2021 20:56
Calypso2:bonsoir et les vis étaient en contact dans trous avec le zinc des anodes ??? ·le 16 jan. 2021 21:01
gorlann29:Oui, et montées avec de la graisse au cuivre pour améliorer le contact.Gorlann·le 16 jan. 2021 21:32
matelot@19001:Hein ? Tu as mis de la graisse au cuivre sur ta coque en alu ? 😮·le 16 jan. 2021 22:42
gorlann29:@matelot@19001,LES ANODES SONT SUR LA QUILLE EN FONTE, PAS SUR LA COQUE EN ALU!·le 16 jan. 2021 23:02
matelot@19001:D'accord, d'accord, pardon je n'avais pas bien suivi 🥺·le 17 jan. 2021 00:31
jdmuys:Euh magnésium? T’es sur? Le magnésium est un métal extrêmement inflammable·le 17 jan. 2021 09:27
Calypso2:@gorlann .une anode en al/magnesium se met sur la tole en alu pas sur la fonte ·le 17 jan. 2021 09:37
gorlann29:Ben oui, mais je n' avais pas demandé des anodes en magnésium!c' est quand j' ai vu le problème quelques jours après la mise à l' eau, et que j' ai recontacté le gars de la Coop-Mar, qu' il m' a dis qu' elles étaient en magnésiumRésultat des courses: à cause de son incompétence, j' ai acheté des anodes coûtant un bras et demi, pour que çà me flingue en quelques jours le beau traitement que je venais d' effectuer sur ma quille!Depuis, je me déplace à la fonderie Hélin pour acheter mes anodes, ils sont très sympas et hyper compétents, la qualité est garantie, et en plus c' est nettement moins cher.Gorlann·le 17 jan. 2021 11:56
Calypso2:ok je comprends mieux d'ou est venu le probleme ·le 17 jan. 2021 12:00
gorlann29:Maintenant que j' ai eu les deux types d' anodes en main, on ne m' y reprendra plus, car vu l' écart de masse, à volume égal, nul besoin de balance pour les reconnaître.Gorlann·le 17 jan. 2021 13:08
16 jan. 2021
1

La protection "cathodique" fonctionne avec un fluide conducteur de l'électricité au contact d'une cathode et d'une anode. Dans le cas d'un bateau le fluide est en général l'eau de mer mais ca peut etre aussi de l'eau douce dans les fonds du bateau chargée en impuretés.
Dans le cas des cloques du tableau arrière votre problème n'est pas du à une surprotection "cathodique" puisque le tableau est essentiellement au contact de l'air qui est peu conducteur. Il s'agit d'un problème récurrent sur les bateaux alu de tenue de la peinture sur l'aluminium avec une oxydation qui se développe a l'interface alu/peinture. Il faut au moins enlever les cloques et poncer pour stopper la corrosion. Ensuite repeindre en respectant les étapes de préparation préalables


Benji Benji:Merci pour cette réponse. J'espère que c'est cela!...·le 16 jan. 2021 20:55
faby9:D'accord avec Ecume. Il faut mesurer la protection (voir Galvatest ), régulièrement car cela change en fonction du lieu et des voisins (gros danger sont les coques protégées par du cuivre, par exemple).Mais de toutes façons, l'alu n'aime pas la peinture, et ça cloque après quelques années. ·le 16 jan. 2021 21:33
16 jan. 2021
0

Pour le choix de l'anode en fonction du matériau à protéger, voir les pages 6 et 7 de ce document. Les cas de sous protection et sur protection y sont expliqués :
www.google.com[...]/url

Gorlann, D' après le tableau en effet les anodes en magnésium ne sont pas adaptées pour coque en alu (différence de potentiel supérieure à 500mV).


Calypso2:les anodes dite en magnesium sont en alu avec du magnesium c'est un alliage alu ,magnesium mais pour leur fixation il faut isoler la boulonnerie dans le trou et entre l'anode et l'alu ·le 16 jan. 2021 21:27
faby9:J'ai du mal à comprendre comment une anode totalement isolée de la coque pourrait la protéger !!!·le 16 jan. 2021 21:30
16 jan. 2021
0

Je re-précise que la quille du Brise de Mer est en fonte, et est boulonnée sous la coque en alu.
Gorlann


16 jan. 2021
0

sur l'ovni 35 j'ai fixé des anodes en zinc pur à 99% avec des canons en plastique enfilés sur les vis ce sont les écrous qui établissaient le contact ,la partie de l'anode coté coque était peinte avec de la bycomposants (un reste de la bande blanche de la coque) .
bien que la dérive soit une tôle d'acier avec sa propre anode ,je n'ai jamais eu de problème de corrosion .
alain


Papy-Zoom:Une dérive en acier sur un Ovni? sur mon 32, et celui que j'ai eu précédemment, la dérive est en alu, on peut y fixer une anode. Contact électrique obligatoire entre l'anode et la coque, si on met de la peinture ou un joint entre l'anode c'est pour éviter que l'anode ne commence à se bouffer à ce niveau-là, ce qui aurait pour effet de la rendre "brinquebalante" : le contact se fait par la fixation, boulon+écrou.Je crois qu'on utilise des anodes en alliage de magnésium dans l'eau douce (Vilaine par exemple).J'ai bricolé une sonde pour mesurer la protection galvanique de mon bateau :avec les anodes fixes sur coque, et safran, je mesure -700 mVAvec deux anodes pendantes (au port ou au mouillage) : -900mVD'après ce que j'ai lu, c'est correct.·le 17 jan. 2021 16:19
faby9:@Papy Zoom : " avec les anodes fixes sur coque, et safran, je mesure -700 mV Avec deux anodes pendantes (au port ou au mouillage) : -900mV D'après ce que j'ai lu, c'est correct."pas tout à fait...www.galvatest.com[...]que.pdf page 12.·le 17 jan. 2021 16:56
Papy-Zoom:Pas tout à fait, mais pas loin; plus négatif, on risque la surprotection, non?www.plaisance-pratique.com[...]tection ·le 17 jan. 2021 22:22
17 jan. 202117 jan. 2021
0

Bonjour,
sur ma dérive, j'avais deux anodes posées de part et d'autre par l'ancien propriétaire. Du type de celles que l'on pose sur les flaps des vedettes.
Il y a quatre ans, je me suis rendu compte que ces anodes bouffaient la dérive.
Je m'explique: sur l'emplacement des anodes, la dérive perdait de la matière.
J'ai donc supprimé ces anodes. Qui en fait faisaient double emploi avec celles posées sur le saumon.
Depuis, c'est le statu quo, la dérive se porte bien, pas de jeu dans l'axe, et le truc le plus bizarre: je ne pouvais plus à cause de l'emplacement des anodes remonter la dérive complètement dans le saumon. ( en Med, on s'en fout ) Et toute la partie qui restait dehors était colonisée par les cascals, ce qui me coûtait la peau des fesses en acide chlorhydrique pour les éradiquer, et je te parle même pas du prix des gants résistants aux acides et du volume d'eau pour rincer ni du bicarbonate de soude pour neutraliser.
Ben depuis, plus une bestiole, alors qu'un autre problème m'empêche de remonter la dérive. Je n'irai pas jusqu'à en tirer de conclusions, simplement, je constate.
Alors quand même, à priori, trop d'anodes, ça ne le fait pas...


Benji Benji:Le fait que tu étais coloniser semble montrer une surprotection d'apres les symptomes disponibles ... As tu fait un calcul spécial pour ton nombre d'anodes?..·le 17 jan. 2021 15:22
Tangalo:Non, je n'ai pas les connaissances suffisantes pour calculer cela, j'ai simplement deux anodes sur le saumon, une anode noix sur l'arbre d'hélice et une anode radice devant l'hélice. Que je retrouve usées à 50% à chaque carénage, donc, je suppose que tout fonctionne bien sans me poser plus de questions.·le 17 jan. 2021 16:45
17 jan. 2021
0

bonjour ;46 ans d'utilisation de bateaux alu=romanèe puis passoa(garçia) quelques constatations et recettes personnelles =
une coque alu peinte dans les regles ne cloque pas ! si cloques =fuites electriques ou produits non conformes ou mal appliquès( on parle des oeuvres mortes=coque et pont ) les peintures d'avions ne cloquent pas meme apres 30 ans!
anodes= j'utilise des anodes en zinc et seulement fixèes sur des pas de vis en alu soudès a la coque et à la derive et des boulons en alu legerement graissès à la graisse hydrofuge; pour les reservoirs integrès à la coque des anodes en magnesium(anodes de chauffaux) fixès sur les plaques antibalan et filtrage de l'eau lors des pleins(le chlore attaque l'alu) ! depuis la fixation de ces anodes en magnesium dans les reservoirs à eau strictement plus le moindre chancre

peinture de coque(je n'aime pas les coques non peintes pleine d'alumine meme si celleçi est une autoprotection et demande moins d'entretien et de precautions,! question de gout)
pour qu'une peinture dure 20 ans ou plus= sablage de la coque,dégraissage immédiate apres celui çi et dépoussiérage, puis application dans la foulée d'une couche d'accrochage(j'utilise awll grip comme sur les boeings) puis apprêt epoxy et plusieurs couches de polyuréthane deux composants pour le pont et les oeuvres mortes j’emploie la perfection d'international mais une peinture polyurethane camion(comoda) fait aussi l'affaire et est moins chere! pour les œuvres vives apres la couche d’accrochage plusieurs couches d’apprêt epoxy et a f trilux 33 j'applique aussi tous les deux ans sur la coque une cire auto haut de gamme= marque "alchimist et polissage à l'orbital

c'est un peu de travail mais c'est sympa aussi de garder un bateau nickel ! quand j'ai vendu mon romanèe il est restè 8 jours et le premier acheteur n'a pas discutè le prix qui etait dans la fourchette tres haute, mais le bateau etait apres 55000 milles dans un etat plus que propre


17 jan. 2021
0

Merci pour cette réponse. J'ai en effet pensé a une fuite électrique quelque part, d'autant plus que l'argument de dire que le tableau arriere n'est pas en contact de l'eau est finalement faux. Le tableau arriere ainsi que toute la coque est en contact avec l'eau par le biais des ouvres vives...
Comment détecter cette fuite?... que risque t'on réellement avec une surprotection?... filtrer l'eau?...


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

2019, les Cabanes. L'été arrive, les travaux sont finis, demain on met les voiles

Souvenir d'été

  • 4.5 (44)

2019, les Cabanes. L'été arrive, les travaux sont finis, demain on met les voiles

novembre 2021