supression moteur

mon moteur fixe (rc 15) ayant rendu l'ame, j' aimerais savoir comment se comporteras le bateau(beneteau forban) à la voile si je l'enlève. avez-vous une idée sur le sujet? d'autre part je vends plusieurs pièces de ce moteur qui sont en état de marche ( dynastar, carburateur, pompe a eau, pompe a essence, inverseur)

L'équipage
08 jan. 2012
08 jan. 2012
0

Bonjour
je pense que pour vendre c'est dans les annonces...
Ton voilier se portera très bien sans moteur, mais toi, sais tu manoeuvrer à la voile suffisament ainsi que godiller_?
Alain

08 jan. 2012
0

Un Forban peut parfaitement être équipé d'un moteur HB de 4 ch sur chaise. C'est AMTHA la solution la plus raisonnable.

Quant à la navigation sans moteur :

oui, bien sûr que c'est possible. Sous les réserves suivantes :

  • un pêche-promenade n'est pas réputé pour sa bonne marche au près. Pour peu qu'il faille remonter au vent avec un peu de courant dans le nez, ce sont les bords carré assurés.

  • la pratique de la godille est bien sûr indispensable. Mais un Forban déplaçant quand même un certain poids, il est illusoire de vouloir godiller avec sur une longue distance.

  • si zone à marée (probable), les courants prennent une importance primordiale.

  • le cas le plus critique : plus de vent et un courant assez fort portant en côte ou sur des roches : prévoir de pouvoir mouiller (très) long.

  • si vent évanescent avant de rentrer au port en soirée et quelques milles à parcourir, s'attendre à passer éventuellement la nuit en mer en attendant qu'il revienne..

A méditer donc en côtière avant de supprimer totalement tout moteur..

10 jan. 2012
0

AMTHA ?

10 jan. 2012
0

ok encore merci. KENAVO

10 jan. 2012
0

à mon très humble avis .... :heu:

08 jan. 2012
0

Bien que le moteur soit le point le plus faible du voilier,
un moteur devient indispensable quand on a vraiment besoin (nombreux exemples).
Moitessier pour la course qui l'a rendu célèbre avait tout viré y compris son moteur.
Le moteur représente une charge qui influe sur le centrage, l'enfoncement et le redressement. En allègeant on a moins d'eau à pousser, moins de surface mouillée.
La disparition de l'hélice supprime aussi un frein.

08 jan. 2012
0

Anecdote: En panne de moteur traversée depuis la Corse sans problème MAIS arrivé juste devant l'entrée du port de Hyères, interdiction de rentrer à la voile et très peu de vent et le bateau du port ne sort pas des limites du port (principe du débrouillez vous). Mouillage catastrophe pour éviter un échouage devant le port. Remorquage possible à un tarif prohibitif par canot depuis Toulon(?). Heureusement le loueur joignable au téléphone est venu me remorquer. En Mer (qui commence en sortie de port), chacun pour soi, c'est connu!

08 jan. 2012
0

interdiction de rentrer à la voile

08 jan. 2012
0

bonjour, le moteur participe à la propulsion mais aussi à la recharge des batteries. le supprimer pour la propulsion ne pose pas de problème, ne pas oublier de boucher le tube d'étambot. Pour une propulsion à la voile ou à la godille tout a été dit. Pour la charge des batteries penser solaire ou alors HB avec alternateur. Si le budget est possible re motoriser avec un modèle moins puissant et plus léger. cordialement.

08 jan. 2012
0

J'admire la modération et le tact de tout les intervenants sur cette possible suppression d'un moteur. Bravo à tous. Pour ma part je serais beaucoup plus tranchant, du point de vue de la sécurité et de ce seul point de vue tout de même non négligeable, je dirais sans aucune nuance que c'est tout simplement irresponsable. Désolé d'être aussi catégorique. Mais un HB sur chaise peut très bien faire l'affaire comme déjà mentionné...

08 jan. 2012
0

la véritable sécurité (à mon avis) réside sur l'aptitude à justement pouvoir naviguer sans moteur, celui-ci pouvant faire défaut pour X raison.

avec quelque type de bateau que ce soit d'ailleurs, sans gêner personne, en eaux libres, effectuer des prises de corps-mort dans différentes conditions sous différentes allures, représente un très bon entraînement qui évite d'être pris au dépourvu le jour où l'on se retrouve sans moteur. Et de tirer les fusées de détresse (ce qui arrive pratiquement chaque année) alors qu'il s'agit de situations parfaitement gérables pour qui sait manoeuvrer à la voile..

08 jan. 2012
0

ce que tu décris est du savoir-faire de voileux! Cela contribue assez peu à la sécurité mais c'est flatteur, surtout sur les petites unités. En revanche savoir prendre des ris, c'est indispensable quand on navigue à la voile.
Le moteur est un équipement de sécurité car il permet de rallier un abri au plus tôt avec un malade ou un blessé à bord, sans compter les aléas météo, les passages à fort courant et tout ce qui a déjà été écrit.

08 jan. 2012
0

Sur un tel bateau il ne faut pas supprimer le moteur, il participe au couple anti chavirage par son poids, le remplacer par un petit hors bord est embêtant, sur ce genre de bateau qui tangue facilement, l'hélice sortira de l'eau dès qu'il y aura des vagues un peu menaçantes, même avec un arbre long et le poids sur l'arrière du bateau d'un tel moteur augmente le tangage.
Mais pour une sortie sans risque, à la journée, en baie un peu protégée ça peut le faire, on a vu pire. Mais il faut se montrer prudent.

08 jan. 2012
0

Re..

si comme le prétendent certains, le moteur est indispensable comme lest, tu peux laisser ce que tu n'auras pas vendu ou le remplacer par du lest intérieur fixe...
Alain

08 jan. 2012
0

sur un evasion 25 nous avons remplacé le moteur volvo md2b,(240kgs) par un vetus de 16cv (120kgs ) afin de ne pas desequiliber le canote nous avons coulé du beton dans la quille située juste en dessous environ 100kgs stratifié par dessus une jolie gate en polyester
avec un coup de peinture de cale .
sur le forban il faut faire la meme chose si on supprime le in board et que l'on passe au hb il faut tenir compte du bras de levier et compenser dans les fond par du lest ,le mieux c'est de le faire à flot pour voir la ligne de flottaison .il peut aussi passer à l'electrique et compenser le poids du moteur par des batteries et un chargeur de quai .
tout dépend du programme ,mais avec ce petit fifty qui remonte très mal au vent se passer de moteur c'est un peu une hérésie ..
alain

08 jan. 2012
0

quand je parle de supprimer le moteur ç pour passer avec un moteur HB et savoir ç que çà changera au niveau du comportement du bateau.

08 jan. 201208 jan. 2012
0

j'ai eu un Forban MK2 pendant 8 ans, avec un 12 cv in-board. Je pense que la manœuvrabilité, notamment en marche AR sera altérée, voire complexe avec un petit HB sur une chaise.Si il ya un peu de vent de face, ou du clapot,ou du courant, voire les deux ou les trois, la vie commencera à devenir compliquée. Le Forban ne remonte pas au vent donc oublie la voile pour maitriser ton cap dans ces conditions, et il te faudra au moins 8 à 10 cv pour ramener ton bateau si le temps se dégrade de ces façons .Comme expliqué précédemment, il faut également compenser avec un lest ( béton coulé excellent). Pour moi un HB sur ce bateau c'est un secours, pas un moteur principal.
Ce n'est que mon avis.

08 jan. 201208 jan. 2012
0

Si ce n'est pas supprimer mais remplacer, c'est différent, quoique ça peut toujours servir de savoir naviguer à la voile et à la godille.
;-)
Alain

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Perdu à Paris

Après la pluie...

  • 4.5 (108)

Perdu à Paris

mars 2021