sun fast 20 ou blue djin

Bonjour,

j'envisage l'achat d'un dériveur intégral, et pour le moment je lorgne du coté du sun fast 20 ou du blue djinn, ou peut etre un autre bateau
Je veux un bateau transportable (sans avoir besoin d'un gros véhicule) et dont la mise à l'eau ne soit pas compliquée et puisse s'effectuer avec la remorque de transport depuis une rampe de mise à l'eau.
Avez vous des remarques sur les deux bateaux évoqués plus haut? qualités défauts?
Avez vous d'autres suggestions de bateau?

Pour info, j'avais un SUN WAY 21 à ailettes, et je l'ai vendu à cause de la difficulté de le mettre à l'eau sans grutage, donc merci de ne pas me parler de first 210 211 ou autre dans ce genre avec appendice.

Merci pour vos conseils.

L'équipage
22 oct. 2019
22 oct. 2019
1

Il y a maintenant plusieurs années, nous avions regardé pour ce genre de bateau transportable , pour nous, sans hésiter, ce fut le blue djinn que nous avons gardé 10 années avec grand plaisir...

www.aspro-djinn.fr[...]/

www.aspro-djinn.fr[...]au.html

23 oct. 2019
0

Salut, j'ai moi aussi lorgné sur le Sun fast 20, j'ai appelé un vendeur qui m'a honnêtement dit que pour le mater seul fallait pas rêver...
Je me suis donc rabattu sur le Sun fast 17, je viens de l'acheter et n'est fais qu'un seul essai mais c'est concluant. Facile à mater (on était 2), et mise à l'eau aisé avec sa remorque cassante. Je tracte avec un diesel 2 litre de 140 cv, l'embrayage a fumé à la sortie d'eau !

23 oct. 2019
0

Il y a quand même une grosse différence entre un Sun Fast 17 et le Sun Fast 20 dans la mer formée,sûr que pour le sortir de l'eau c'est pas pareil !

23 oct. 2019
2

Un Blue Djin est vraiment un petit bateau bien pensé

23 oct. 2019
0

Si tu as des questions sur le Blue Djin, je serais heureux d'essayer d'y répondre. Je n'en suis pas directement propriétaire mais je squatte et j'aide à l'entretien, transport, mise à l'eau de celui de mes parents depuis 12 ans.
Très chouette bateau pour le programme pour lequel il est conçu, peu de vrais défauts et aucun vraiment problématique.

23 oct. 2019
0

Le Blue Djinn chantier B2 Marine répond parfaitement à ce programme. 4 vrais couchettes, un grand cockpit, c'est un dériveur intégral ce qui permet des mises à l'eau faciles. En plus tu trouveras plein de conseils auprès de l'association de propriétaires très dynamique et la possibilité de participer à des rassemblements et de naviguer en compagnie d'autres Blue Djinns aux" 4 coins de l'hexagone".

23 oct. 2019
0

Bonjour,
J'ai possédé un Blue-Djinn pendant 4 ans puis un Djinn 7 pendant 5 ans. De très bons bateaux costauds facile à transporter. Voir le Blog :
ladesirade3.blogspot.com[...]-7.html
Bonne lecture

23 oct. 2019
0

Bonjour,

Merci pour vos réponses, donc en fait le blue djinn retient l'attention de tous au détriment du sun fast 20.

c'est le fait d’être fabriqué en Pologne qui rebute ou est il vraiment moins bien?

Merci

23 oct. 2019
0

Un Sun Fast 20 dans la brise :-)

23 oct. 2019
0

:-D :-D Une vidéo de 17 minutes sur le même bord avec une voile super pourrie sûr que c'est pas flatteur pour le voilier.
thierry.labarre.pagesperso-orange.fr[...]il.html
et les vidéos de Makila :

23 oct. 2019
1

je ne pense pas qu il y ait de chauvinisme de la part des intervenants
le Blue Djinn est reconnu comme un digne successeur du corsaire , un vrai petit croiseur de poche

le Sun fast 20 comme beaucoup de bateaux Polonais , a été conçu comme un bateau de plan d eau intérieur , entre autre un mauvais point pour lui l absence de coffre de cockpit , un vrai manque pour la croisière côtière

chez Jeanneau je lui préfère grandement le Bahia( Start 6 ) dessiné par Philippe Harlé , aussi facile à transporter et à mettre à l eau mais bien plus marin; plus performant et aux emménagements bien plus conçus pour la croisière côtière , seul petit défaut ( et encore , cela permet de ne pas s échouer sur ses fonds et de limiter l emprise du puit de derive dans l espace habitable ) son petit brion de quille qui nécessite des petites béquilles pour se poser à plat , cela reste aujourd hui encore une référence dans cette taille

23 oct. 2019
0

bonjour j ai eu un sun fast 20 6 ans sur pour le mater il faut être au minimum 2 un au pied du mat et l autre tire le bout de spi plus la chandelle a l arrière le mat fait 9 mètre sinon bateau super vif et bien aménagé avec glacière hublot et 4 couchette rien a dire j ai déjà bitcher régulièrement cool

23 oct. 2019
0

j'ai croisé des sun fast 20 en régate, ils ne m'ont pas convaincu mais par contre bon petit bateau de pêche.
le Blue Djinn est d'une autre trempe, il m'a paru plein de qualités.

23 oct. 2019
0

Bonsoir,

oui effectivement j'avais déjà visionné ces vidéos, mais je m'interroge encore (concernant le sun fast 20) par rapport à sa catégorie de navigation (4) on est vite limité.

24 oct. 201916 juin 2020
1

First 18 évidemment!!!
avec 2/3 bricolages bien pensés, on en fait un bateau très habitable pour son volume. jusqu'à présent, nous partions 2/3 semaines d'affilées à 2 ou à 3.
bateau très marin et très facile a mettre à l'eau et mater à 2.
du ponton à la remorque dématé et sanglé pret a prendre la route, on met 1h montre en main en couple.
le minimum que l'on ait fait en laissant la GV sur bome et le genois sur l'enrouleur, c'est 1/2h mais on était pressés de partir...
On échoue facilement, on se paye même le lux de partir avec trotinettes et annexe AX3.
Et niveau navigations, on a prit énormémént de plaisir dans bien des lieux grace aux déplacements sur remorque. Les iles charentaises, Yeu, Belle ile, Houat, les glénans, les rias etc...
Et cerise sur le gateau, une asso de proprios ultra vivante et pleine d'entre aide!
avec une page FB très active et un forum et blog bien fournis d'articles et astuces!

25 oct. 2019
0

J'ai eu un sunfast 20 avec lequel j'ai navigué de Royan à Quiberon. Bateau facile, très vivant, notamment au portant. Sous spi assy avec de la brise le bateau part au planning avec des sensations exceptionnelles. Par ailleurs 20cm de TE c'est génial.

En revanche, raideur à la toile limitée. Je me suis fait peur au moins deux fois, bateau couché, moi accroché au filières en espérant que le bateau se redresse du bon côté. Les qualités de navigation au près sont très médiocres. Avec un vent et une mer de force 4-5, on est au près aux limites du bateau. Au delà, c'est de la survie.

Enfin, construction polonaise de qualité moyenne. J'ai sur mon bateau arraché les ferrures de safran, j'avais une voie d'eau introuvable, et l'aménagement est vraiment basique: pas de baille à mouillage, pas de rail de GV, pas de coffres. Ca reste un day boat, plaisant, mais avec lequel il faut être raisonnable.

Pour la mise à l'eau et le matage, ça doit se faire, mais c'est déjà un bateau assez conséquent. Moi je préférais gruter pour la;mise à l'eau et le matage.

25 oct. 2019
0

le first 18 n'est pas un dériveur intégral. Il a un truc qui pendouille sous coque, une dérive qui ne se rentre pas dans la coque je crois.

25 oct. 2019
0

Alors ça ne pendouille pas et ça rend le bateau marin.
Pour la mise à l'eau, c'est même plus simple que pour un microchallenger qui a un cul pincé.
On ne mouille pas les essieux malgré les 55cm de tirant d'eau.

Mais effectivement ce n'est pas un deriveur integral.

25 oct. 2019
0

Hello,

Pour développer un peu, les avantages du Blue Djin :
- Facile à mater et mettre à l'eau à deux: pour mater il faut juste un peu de méthode et de rigueur. On arrive même à mater sans toucher aux ridoirs et donc sans devoir régler quoi que ce soit (on utilise le treuil de la remorque pour finir de mettre l'étai en tension) et possibilité de ne pas du tout mettre l'essieu de la remorque dans l'eau. Par contre, il faut choisir avec soin la remorque, avec la notre (Mecanorem), ça a été assez galère au début pour les sorties de l'eau, il a fallut ajouter un rouleau au bout de la bascule et trouver quelques astuces comme soulever le timon de la remorque avec la roue jockey (attelée à la voiture bien sûr) pour gagner les 10 cm qui manquaient pour faire monter l'étrave sur la remorque.

  • Marin et bon marcheur: ce n'est pas un bateau de régate, mon paternel ancien régatier en dériveur ne voulait pas d'une caravane à voile, il n'a pas été déçu: on gratte régulièrement des bateaux de même catégorie et on se fait plaisir. Privilégier d'avoir un gennaker : ça permet d'animer la bête et celui vendu par le chantier en option a une plage d'utilisation assez large : par petit temps, on remonte même assez bien au près sous gennak Permet de se faufiller partout : tout remonté, il flotte dans moins de 20 cm d'eau. Nous ne sommes pas adeptes du gros temps mais jusqu'à 25 noeuds de vent avec un ris, le bateau est sain, on se sent en confiance. Marche bien sous génois seul au portant, travers, y compris dans un vent soutenu.

Les inconvénients qui ne sont pas majeurs :
- hors de question de le laisser longtemps sur corps mort à l'ancre, à l'échouage. Safran et quille remontés, c'est une savonnette, en cas de coup de vent il tourne autour de sa bouée avec des rappels très violent.C'est la contre partie de son petit tirant d'eau tout remonté.
On l'a fait 15 jours en Bretagne Nord la première année, on a vu depuis la terre, ce que ça donnait avec un gentil force 7, l'année suivante c'était corps-mort à flot, tout descendu histoire d'être tranquilles.
- La quille cogne et bas dans le puits, il faut juste se faire une cale de bois de la bonne épaisseur pour coincer la tête quand ça roule un peu.
- Si la couchette double à l'avant est spacieuse pour un bateau de cette taille, les deux couchettes "milieu" sont quand même un peu juste pour les grands gabarits en terme de largeur : avec mon 1m85 si je me retourne en dormant je me retrouve avec une épaule coincée sous l'équipet.

25 oct. 2019
0

Bonsoir,

Merci pour toutes vos infos, les blues djinn restent plus difficile à trouver que les sun fast. donc à voir.

Merci pour les infos.

25 oct. 2019
0

Normal,il y a eu plus de Sunfast 20 produits.
Pour la petite histoire,un journaliste avait fait un essai du Blue Djinn sur la revue bateaux,le seul reproche c'était sa dérive en alu !
:whaou:
Sauf que :Ce journaleu avait tout faux puisque la dérive est en acier galvanisé ! :mdr:

25 oct. 2019
0

comme autre bateau, il y a aussi le Rhodes 21 (idem dufour T6), ça cale 30 cm, facile à mettre à l'eau, lest galette en fonte pour beacher et dérive pivotante.

29 oct. 2019
0

Je ne sais pas si les Blue Djinn sont si difficiles que ça à trouver d'occasion Je n'ai pas regardé récemment mais il y a un an ou deux, il y avait chaque mois dans V&V une annonce pour l'un ou l'autre exemplaire à vendre.

29 oct. 2019
0

Sur le bon coin 6 Blue Djinn sur toute la France : www.leboncoin.fr[...]herche/

04 déc. 2020
1

Bonjour à tous,

A la lecture de ce post, une petite mise au point concernant le Sun Fast 20 s’impose. En effet, les propriétaires de Blue Djinn ne sont pas chauvins, non bien sûr, ce sont des gens sympas en général, ils ont simplement la langue bien pendue pour flatter d’une manière péremptoire leur monture sans apporter d’éléments tangibles pour étayer leurs propos (« pour nous, sans hésiter ce fût le Blue Djinn... », « le Blue djinn c’est une autre trempe… ») et égratigner gratuitement l’image du Sun Fast (« Un bon petit bateau de pêche... » ). Oui, quand on visionne les vidéos de Fabrizio Santornillos et son Sun fast 20 AfriKano qui en 9 jours de mer, en solitaire et sans escale, a fait le tour de l’Archipel des Canaries et que dans le même temps on lit ici, que les Sun Fast sont polonais donc conçus pour les plans d’eau intérieurs, on se dit que certains ont beaucoup d’humour. Enfin pour ceux qui pensent que force 4/5 c’est un maximum: Réglez vos voiles! et voyez cette vidéo : « sun fast 20 afrikano 30/40knd canary island », voyez l’état de la mer, et voyez le comportement du bateau sous GV seule. Les récits du Juben sur le site nauticaltrek.com sont aussi riches d’enseignements sur les aptitudes marines du Sun Fast. (nauticaltrek.com[...]rbihan/ )

Une chose est sûre à mes yeux, ces 2 bateaux sont par leur programme, leurs caractéristiques techniques et leur utilisation, très proches, et que vous achetiez un Blue Djinn ou un Sun Fast 20, vous aurez à coup sûr un bon bateau entre les mains et vous prendrez beaucoup de plaisir. C’est donc dans les détails des bateaux et des programmes qu’il faut aller chercher les spécificités.

D’abord la transportabilité. Les 2 se matent et se mettent à l’eau relativement facilement. Par contre le Blue Djinn pèse 950kg contre 780 pour le Sun Fast. Avec l’équipement et le moteur, on dépasse les 1000kg, il faut donc une galaxy G1260 (PTAR 1500 Charge utile :1080) . Une des conditions pour le tracter sans permis E, est que le PTAR de la remorque soit inférieur au poids à vide du véhicule. Avec une Duster par exemple de 1400kg, ça ne passe pas. Alors qu’avec un Sun Fast et une remorque avec un PTAR de 1400kg, CU de 980kg ça passe. La réglementation est compliquée et c’est à réfléchir en fonction du PTAR de sa voiture et de son P V, ça n’a rien à voir avec la puissance du moteur.

Il faut aussi affiner et savoir si transportable veut dire pouvoir le mettre une fois par an sur sa remorque pour l’hiverner ou changer de plan d’eau plusieurs fois par an. Quoi de plus merveilleux d’aller passer un week-end en baie de Morlaix, le suivant en rade de Brest et l’autre dans le golfe du Morbihan ? Rien à condition que cela soit simple. Sur le Sun Fast c’est simple et rapide grâce à ces jumelles de pied de mât (absentes sur le Blue Djinn). J’ai réalisé une chèvre qui me permet de le mâter seul sans aucun problème. J’utilise mon treuil électrique pour plus de facilité mais je pourrai très bien utiliser une drisse au winch avec une poulie de renvoi sur le balcon. Mon étai est installé avec un ridoir. Je donne du mou au démâtage, ce qui me permet de refixer l’étai sans problème au mâtage et de le raidir facilement sans toucher au réglage (fastidieux) des haubans et bas haubans.
(voir vidéo « Mâtage sun fast 20 »)

Entre le moment où j’arrive à la cale et le moment où j’appareille, il n’y a pas 2 heures. Et je suis seul pour toutes les opérations. Les mises à l’eau et les sorties d’eau avec ses D.I. et une remorque à multi-rouleaux comme une Sun Way Galaxy sont très facile, les moyeux ne sont pas mis dans l’eau, le bateau se cale automatiquement dans l’axe de la remorque, même avec du courant ou du vent de travers. Cela n’a absolument rien à voir avec les remorques à chemin de rouleaux (très difficile de centrer le bateau) et les bateaux à quille relevable type first 18, 210 etc, où la remorque doit être noyée.
(Voir vidéo « sortie d’eau Sun Fast 20 »)

La navigation en solitaire justement sur ce type de bateau, ce peut être un élément important du programme. Le Sun Fast possède un foc auto-vireur (absent sur le Blue Djinn). Au début on est sceptique, mais c’est comme avec les voitures automatiques, une fois essayées, on ne veut plus que cela. Je peux vous assurer qu’entre l’entrée du golfe du Morbihan et le passage de la Jument, quand ça monte sous l’effet du vent-courant et qu’il faut virer 20 fois pour éviter les « promènes couillons », c’est vraiment appréciable.

Son Spi asymétrique permet de le manœuvrer seul sans problème avec un système de blocage de barre pour être libre à l’envoi. A condition de savoir jouer des écoutes, il n’y a aucun risque de se retrouver accroché au filières en ce demandant si le bateau va se relever du bon côté ! Cela m’est arrivé de partir au tas dans des rafales en étant un peu travers, le bateau est très sain et réagi très bien en partant gentiment au loft. En faisant attention à rester bien au largue, on peut le porté jusqu’à 20Nds de vent en prenant un ris dans la grand-voile et en relevant à moitié la dérive. Là on part au surf à plus de 8Nds. Je doute que le Blue Djinn puisse procurer ces mêmes sensations, mais c’est à voir. Regardez la vidéo « de Sitges a Llança en Sun Fast 20 » c’est très démonstratif : surf à plus de 8Nds et réaction du bateau dans un départ au tas.

Certes, il manque de raideur, il est sûrement plus exigeant dans les réglages et la répartition des poids. Mais il doit être plus amusant et vivant, il ne faut pas hésiter à réduire tôt. Comme il doit en partie sa stabilité à la rondeur de sa coque, il a un peu de mal au près dans la brise et le clapot. Dans ces conditions, 20Nds de vent devient un maximum car il y a beaucoup de fardage et il manque de puissance quant on réduit, mais dès qu’on abat, ça part tout de suite. Le réglage du pataras (absent sur le B.D.) permet de retarder la première prise de ris. Sur le mien, j’ai posé un deuxième ris dans la GV et j’ai un foc de brise, plus plat et plus petit, ce qui améliore beaucoup les choses. J’ai aussi viré l’enrouleur de foc d’origine (une aberration sur ce bateau) qui met du poids là où il ne faut pas (à l’avant et dans les hauts) pour mettre les voiles d’avant sur un étai.

Coté vitesse, sur le papier le Sun Fast a légèrement l’avantage : sa longueur de flottaison est plus importante, le ratio voilure au près/poids est de 23 pour le B.D. contre 24 pour le S.F. Il y a plus de différences sur le même ratio au portant, 37 pour le B.D. contre 51 pour le S.F. Sur l’eau, ce que j’ai constaté : au près peu de différences en cap et en vitesse, au débrider par petit temps avantage B.D. (génois), au portant avantage S.F. les deux restent plus rapides que le Bahia (start 6).

Les aménagements sont moins présents sur le S.F. (pas de table de cockpit, pas de coffre). Certains (année1999) ont une baille à mouillage mais ce n’est pas la majorité.

Mes conclusions : Vous êtes souvent seul à naviguer, vous aimez vous amuser sur l’eau et changer de plan d’eau dans l’année, prenez un Sun Fast . Et n’hésitez pas à compléter son équipement de base : bonnes voiles, 2ème ris dans la G.V, foc de brise, gennaker, chèvre de mâtage, treuil électrique.

A l’inverse, vous naviguez plus en « Pépère de famille », vous êtes plus pique-nique que régate, vous avez une grosse voiture : prenez un Blue Djinn.

Bon vent à tous.

04 déc. 2020
0

De sitges a Llança en Sun Fast 20

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

punaise..!! c’est pas bien grand.. ilot de punaise au sud de Union island 🏝

Souvenir d'été

  • 4.5 (136)

punaise..!! c’est pas bien grand.. ilot de punaise au sud de Union island 🏝

novembre 2021