Sujet récurent ; l'étai largable....

(Pour une fois ce post est sérieux)

Donc, j'ai pris rendez avec mon voilier (celui qui fait les voiles) pour la pose d'un étai largable.

J'ai une totale confiance dans ce garçon trés compétent, mais cela ne m'enpéche pas de demander l'avis de cette docte assemblée dont les conseils sont toujours précieux.....
(oui,oui cette année j'ai décidé de cirer les pompes)

Ce qui important c'est quoi?
Ce qui on déja posé ça se sont plantés ou?
Les si j'avais su c'est quoi?
Le chariot du génois ça le fait ou pas?
Le/la............?

A vous lire........

L'équipage
03 jan. 2008
03 jan. 2008
0

la longueur
la longueur de l'étai... on peut retourner le problème comme on veut mais amha toutes les solutions que j'ai vues sont peu satisfaisantes

par définition l'étai largable doit etre largué, quand il n'est pas en fonction on l'amène généralement autour du pied de mat, comme la distance entre la tete du mat et l'étrave est plus grande que celle entre tete de mat et pied de mat, il faut soit:
1. rajouter une estrope sur la cadène avant, ce qui permet de garder un étai largable plus court dont la longueur est parfaite pour l'arrimer au pied de mat.
Par contre l'estrope gene pas mal si on a un foc à mousquetons, car ils doivent etre tous au dessus du manchon supérieur, donc selon le bateau on se retrouve avec un foc affalé à 1-1.5m de hauteur :-(

  1. faire l'étai de la bonne longueur pour arriver à la cadene/ridoir d'avant; là par con,tre il faut recuperer le mou de l'étai quand il est au repos au pied de mat, il y a des systèmes pour faire faire un gros L à l'étai mais on ne reussit pas à le tendre correctement il cogne partout :-(

donc amha il faut voir un peu à l'avant quelle solution choisir, sachant qu'une fois coupé le cable...

;-)

03 jan. 2008
0

Pas d'accord
"[i]rajouter une estrope sur la cadène avant, ce qui permet de garder un étai largable plus court dont la longueur est parfaite pour l'arrimer au pied de mat[/i]"
=&gt C'est ce que j'ai fait, ça marche.

"[i]Par contre l'estrope gêne pas mal si on a un foc à mousquetons, car ils doivent être tous au dessus du manchon supérieur...[/i]"
=&gt non. J'ai installé une estrope en câble reliée à l'étai largable par un mousqueton suivi d'un ridoir. Le mousqueton le plus bas est crocheté sur le câble de l'estrope, les mousquetons du dessus sont sur l'étai largable au-dessus de l'estrope. L'ajustement en hauteur de la voile permet d'ajuster la chose, mais en tout état de cause, la voile reste basse.

J'utilise une voile d'avant à ris sur mon étai largable. La prise de ris se fait facilement en faisant tout simplement passer le 1er mousqueton au-dessus du ridoir de l'estrope, en dessous.

03 jan. 200816 juin 2020
0

compris
c'est la meme chose que j'ai faite, le premier mousqueton du foc (après le point d'amure) tombe sur l'estrope, mais bon tous les autres sont vraiment hauts, regardes la photo :-(

(pardon pour la verdure)

l'étai au repos arrive pile au pied du mat

03 jan. 2008
0

questions:

ça sert à quoi?

qui a été contraint d'utiliser son étai largable parmi ceux qui font de la navigation cotiere?

josé

03 jan. 2008
0

le plaisir

ça permet de sortir quand il y a un peu de vent et de faire une belle nav avec une belle voile d'avant sérieuse et pas avec un pauvre génois semi enroulé qui prend la forme d'un demi spi :-)

03 jan. 2008
0

Mon objectif Calypso 2 c'est.......
......(sachant que j'ai un GSE) avec un vent &gt a 20/25 nd de continuer a avancer sans coucher le bateau et a avoir un cap correct.....j'ai pas bon?
Dis moi, si je pose la question c'est pour ça.
Aprés ce sera trop tard.....

03 jan. 2008
0

faire solide...
Ne pas oublier de renforcer très sérieusement le point d'accroche de l'étai, en étudiant la répartition des forces sur le pont. On voit de temps en temps des étais prévus pour une simple cadène visée sur le pont... Tout s'arrache.
Sur un Océanis 411 j'avais modifié l'étai largable en montant dessus un emmagasineur... En réalité ce n'était pas très pratique : Les voiles de gros temps s'y comportaient mal, c'était compliqué à installer et c'est justement là que l'on a besoin que cela soit simple. En revanche c'était pratique dans la brise avec un solent : le 411 demande une réduction très tôt.
Sur le centurion 32 j'ai installé un étai largable avec un ridoir pélican ramené au pied de mat, c'est très simple et pratique. Comme on réduit très tard sur ce bateau l'étai n'est à poste que s'il est prévu que le temps se gâte...
Voir également en fonction du gréement s'il n'est pas nécessaire de rajouter des bastaques...

03 jan. 2008
0

Contraint....

....non , mais je l'utilise avec un petit foc quand le vent monte ,ça économise le génois / enrouleur ,et ça marche mieux quand même !

Par contre j'ai coupé pour pouvoir le crocher sur une cadène de hauban au repos , c'est pas le top mais ça rallonge un peu par rapport au pied de mât . Malgrès ça des fois , j'aimerais qu'il soit un peu plus long... :reflechi:

Pour les ancrages ça dépend du bateau et du grément....

PS j'ai bien sûr aussi essayé le TMT ,pour voir !

Phil.

03 jan. 2008
0

Bête question (ou idée)
Pourquoi pas une cadène (costaude avec tirant)sur le pont et un foc de gros temps avec guindant câblé et une drisse en câble avec un winch emmagasineur de câble ? Un treuil, quoi...

Un réa ad hoc au point de drisse, bien sûr.

Les efforts seraient trop importants, à votre avis ?

Ca se fait sur dériveur où quand le foc est hissé, l'étai est mou. Ca n'irait pas sur un croiseur ?

03 jan. 2008
0

Je l'ai envisagé.......
....mais quand tu vois les contraintes je suis dubitatif sur le montage.

Mon objectif est principalement pour le vent &gt a 25 nd avec une voile d'environ 10m², méme si je commence a me dire que dans le petit temps il y a aussi une possibilité de voile surdimensionnée en fait en amont et aval de la plage raisonnable de fonctionnement du GSE.......

03 jan. 2008
0

Rachid, dis-nous
quel est le modèle de ton canote ?
génois de 20-25m2 = bateau de 9m environ?
d'expériencede qques miliers de M, j'ai tjrs regretté de nae pas avoir installé d'étai volant, à défaut d'avoir un vrai cotre
par force 6, un étai demi roulé( ou+) est souvent un sac à patates immonde, creux mal placé alors qu'il faudrait du plat avec un centre vélique assez bas
si tu peux, n'hésite pas
et croche dessus une bonne trinquette de bon grammage, à ris si possible, qui te permettra d'étaler jusqu(au moment du tourmentin
après, la boutanche de rhum et la cape ou la fuite !
A+

03 jan. 2008
0

Le probléme , bil 56, des voiles a endrailler et a ris ........
.....,enfin AMHA, c'est que c'est difficile d'avoir un bon profil....

Les caractéristiques bateaux sont en suivant;
Ecume de Mer
Version 1975
Longueur hors tout.........: 8.00 m
Longueur de flottaison.... : 5.90 m
Bau........................: 2.65 m
Tirant d'eau...............: 1.25 m
Poids......................: 1 900 kg
Lest.......................: 0 720 kg
Déplacement................: 1.800 kg
Grand voile................: 12 m²
Génois ....................: 22 m²
Génois inter...............: 17 m²
Foc de route...............: 12 m²
Tour mentin................: 6 m²
Spinnaker..................: 50 m²

03 jan. 2008
0

voiles a endrailler ------suite-------
des voiles bien coupées sur un étai bien raidi offrent un excellent profil
tous les régatiers d'autrefois fonctionnaient comme ça
le fait d'avoir des ris sur une GV ne détéroire pas son profil, au contraire elle devient plus plate, ce qui est meilleur quand le vent monte.
j'ai navigué une fois sur un cotre en acier (années 70)par vent fort bien établi, avec une trinquette arisée, on arrivait à faire un bon près, ce qui est quand même sécurisant (imagine la bourrique en anne, pas loin de la côte)...
c'est vrai qu'un Gen roulé en qques secondes, c'est pratique, par beau temps , en rentrant au port
tout dépend aussi des ses navs

03 jan. 2008
0

Ne serait-ce que pour
mettre le tourmentin, l'étai largable est un élément de sécurité.

Et vu la forme de mon génois semi enroulé, je n'hésite pas à le gréer trés vite pour mettre un bon foc de brise. (qui était un peu grand et auquel je viens de faire mettre une bande de ris)

Ca permet ainsi de beaucoup épargner le génois enrouleur qui fera peut être 2 ou 3 saisons de plus.

Pour le ranger facilement, je le descend verticalement le long du mat, le coince coté babord sur le projecteur de pont (n'importe quel crochet peut faire l'affaire) et je reviens coté tribord l'amarrer sur une cadène de hauban ou il y a le même crochet qui sert à l'avant.
Il n'y a pas de mou à ranger, et c'est trés pratique et vite installé.

03 jan. 2008
0

Sujet intéressant
Je suis dans la démarche qui précède celle d'avoir pris Rendez vous avec le voilier. Je m'interroge et interroge les autres sur le oui ou non d'un étai largable.

Je n'ai pas grand expérience ni de navigation, ni en étai largable. Cependant les réponses à ce sujet que j'entends le plus préconisent de ne pas mettre d'étai largable sur un bateau de 8m.

Les arguments divers et variés sont les suivants :

  • Fardage trop important sur un petit bateau
  • Va crocher ton étai largable quand ça tabasse fort. Si tu laches l'étai et qu'il va s'enrouler partout...ou dans ta tête.
  • Une bonne drisse en spectra ça suffit pour hisser un tourmentin.

Attention, ce ne sont pas mes arguments, mais ceux entendus quand je pose la question.

Donc, je me dis, comment faire si il y a du gros temps.

  1. Tu es au mouillage/port, tu sais qu'il y a gros temps de prévu. Tu enlèves le génois, tu mets une voile plus petite.

A)Une voile avec ralingue. (donc tu bascules toutes les voiles à mousqueton en voiles à ralingue)

B)Tu utilises le système énoncé ici :
www.hisse-et-oh.com[...]dex.php
Par Fabrice (Swanee), sorte d'anneau ou tu peux endrailler les voiles à mousqueton sur l'enrouleur vide bien sûr.

  1. Tu es déjà en mer...là, je ne sais pas. Rouler le génois ? J'en sais rien. Je n'ai jamais affaler un génois à enrouleur par gros temps. Mais mon petit doigt me dit que ça ne doit pas être une partie de plaisir. En tout cas, je pense que le maitre mot est d'anticiper.

Bref, j'aurais voulu savoir ce qui a poussé Rachid à faire la démarche de décider d'en monter un ? Si cela peut faire avancer ma réflexion. Merci

03 jan. 2008
0

Simple nolan........
....et j'ai commencé a l'évoquer plus haut.

J'ai un GSE 25 m² (dont je suis trés content et que je considére comme performant) qui va bien jusqu'a un peu plus de 20 nd (au prés et au dela du 3eme repére d'enroulement) aprés je me fais couché et vomir de mon cap.

Je souhaite donc envoyer une voile de 10 m² mais trés bon profil. (et peut étre 10m² avec ris possible).

Dans ce raisonnement j'ai developpé a l'inverse pour le petit temps (se rajoute un probléme de grammage)

04 jan. 2008
0

Alors, pour nolan.................
.......par manque de temps cette année je fais poser;

  • pose de l'étai :718 €
  • voile 10 M²: 520€ (mais n'est pas encore défini definitevement surface et prise de ris ou pas)

Pour l'installation (ou implémentation) j'ai pompé sur l'excelent site de Mr ALIO sur les EdM.

amd.alio.free.fr[...]e-1.htm

Bonne journée.

04 jan. 2008
0

Hé...... tout inclu et TTC.........
.....c'est mon cadeau de Noel mais faut pas exagérer !
:non:
Surtout que c'est mon cadeau a moi-méme....
:mdr:

03 jan. 2008
0

Parfois
Je me dis que la vraie solution c'est retrouver un vrai étai sans enrouleur. Mais je n'ai pas assez d'expérience pour en parler. Cependant, j'ai des questions pour toi Rachid :

Comme se passe l'installation de la cadène avec ton voilier ? L'effort est repris comment ? Tu utilises un ridoir comment ? A qu'elle distance est t'il de l'enrouleur ?

Enfin, sans indiscrétion, combien ça coûte clé en main ?

04 jan. 2008
0

merci Rachid
Je suppose qu'à cela il faut rajouter le prix du matériel ou c'est inclu ?

(le site de Mr Alio est une vraie mine d'information)

03 jan. 2008
0

Du vécu sur 25 pieds :
J'avais un jeu complet de torchons divers à mousqueton ( 1 tourmentin pour le règlement, 1 ch'ti foc de gros temps, 1 ch'ti inter à ris, 1 inter lourd, 1 inter léger, 1 génois lourd, 1 génois léger). Un beau jour, sur une claque lors d'un virement de bord, mon génois léger a décidé de se transformer en Marcel à trous (faut dire que c'est une voile qui me servait souvent, sur un F25 endraillé on peut garder tout dessus jusqu'à 18/20 noeuds). Merde me suis-je dit dans un premier temps.

Je tourne, je vire et je décide finalement de faire l'acquisition d'un génois neuf et, pendant que j'y étais d'un enrouleur (une certaine lassitude de faire le chimpanzé dans la mer qui mouille avec de l'eau jusqu'aux C...., pour la rime).

Sitôt dit sitôt fée. Premier vent, premier enroulage....beurk.

Etai largable. Vite fait, facile, pas cher, surtout quand on a déjà plétore de voiles.

C'est génial.

jusqu'à 20/22 noeuds c'est le génois avec un tour ou deux (2 ris GV). Ensuite, j'enroule tout et c'est l'étai lagable avec mon inter à ris.

Aucun problème.

Second avantage : vent arrière, génois à enrouleur déployé d'un côté, inter léger de l'autre sur l'étai largable, GV affalée. Ca stabilise le bateau, ça fait une surface analogue à celle du spi (en fait entre symétrique et asymétrique) et il n'y a pas d'ombre pour bronzer dans le cockpit.

A mon avis, l'étai largable, il ne faut surtout pas s'en priver.

04 jan. 200816 juin 2020
0

Suffisament reculé...sur 25 pieds...
Sur mon paquebot, j'ai implanté la cadène d'étai largable entre la baille à mouillage et l'étai.

En pratique, l'écart entre étai et étai largable est de l'ordre d'une trentaine de centimètre ( photo avec la voile d'avant à ris. Sur cette photo, l'enrouleur est recouvert d'une housse).

En nav, il y a certainement une perturbation du guindant de la voile endraillée sur l'étai largable, mais, l'enroulement du génois pour les virements de bords se fait sans difficulté et si il y a une petite perte de performance, tant pis.

De toutes les façons la présence de la baille à mouillage est incompatible avec un autre positionnement de l'étai largable qui serait, pour le coup, beaucoup trop en arrière si il était implanté devant.

Pour le renfort de cadène, j'ai un tirant traversant jusqu'à l'étrave qui se trouve exactement dans le prolongement de l'étai largable.

03 jan. 2008
0

3ème avantage et question.
Salut à tous,
J'espère ne pas être hors sujet en ajoutant deux trois trucs "plus" relatifs aux avantages liés à une trinquette sur un étai largable placé plus en arrière de l'étai que ce que les premiers posts et la photo de PYM envisagent:

3ème avantage PYM : et à condition que l'étai soit suffisamment reculé (et que l'on ait la place de le réaliser): tu (bon, après courte vérification le vouvoiement était lourd, désolé...) allèges réellement l'étrave.

Expérience : J'ai eu l'occasion de tester le système "étai largable et trinquette aux 2/3 environ de la distance pied de mat/étrave" sur un 46 mi-mai fin-mai 2006 ( dépression maous sur les Scilly, semaine de merde sur les anglo-normandes avec des rafales à 50nds au port, et un vent établi autour des 35nds parfois): du bonheur (hum, si, des fois) en comparaison des presques memes conditions sur mon 43 qui a supporté sans broncher des près avec 30nds établis et son génois enroulé au mini... ok, par contre,avec 10nds de vent, je fais moins le fanfaron avec mes 2nds de vitesse... hum...

Raisons : L'étrave lève plus souvent à la lame et ne se fait pas claquer ou emmener (ça passe en douceur sous la coque, et bien en arrière de l'étrave). Certains vous diront que c'est logique si l'on pense que le centre vélique est reculé. AMTHA : il n'y a pas photo et l'acquisition d'un étai largable et d'une trinquette réellement utilisable devrait être envisagé avant même celui d'un spi... nan je suis pas radical... La preuve, j'en ai toujours pas sur le mien. Donc, en fait, que de la gueule, le Cedrick... ;-) Le fait est que si je dois en poser (ou faire poser) un, ce sera bien en arrière de l'étai pour les raisons exposées ci-dessous :

Resultat : beaucoup (mais alors beaucoup) moins d'embardées ou de bande au passage des lames, un cap mieux tenu, moins de coups de frein, un pilote utilisable et soulagé, une cuisine plus facile à faire.

Délire HS: (Non parceque bon, on est pas de moules, quand même. Et on navigue pas aux Antilles... Le vin chaud, dans l'thermos ok, mais ça limite côté bien être... et conséquamment y rentre comment l'poulet au cidre, dans la grosse bouteille?!!! et les patates, on y pense aux patates?!! Vous imaginez l'équipage se passant le thermos et sirotant sa purée à la paille?!! On gagne en convivialité, c'est sûr... Axel me dirait : "t'as qu'à faire de la s'moule..." :-p c'est pourtant vrai... mais en même temps, la semoule à la paille...:jelaferme:).

Inconvénient, comme le souligne (et zut, je ne peux pas retourner voir l'auteur du post, désolé Nolan, je crois?...) : préparer son étai, sa toile, ses manoeuvres. Bah, au moins c'est pour une trinquette et pas pour désendrailler le génois, hein?

Pour la gène relative à l'étai à poste, le fait de le reculer laisse de la marge aux virements sous réserve de reprendre du génois avant (exception d'Akela entre autres, pour ceux qui on navigué dessus sous plan de voilure originel qui permettait de glisser la voile d'avant entière entre ses deux étais au virement par une petite gymnastique de barre, si mes souvenirs sont exacts. Doudou, si tu nous entends et que tu passes de temps à autres sur ce forum, on m'a dit que tu y arrivais?).

Pour les manoeuvres de port, on m'a toujours dit qu'il était plus facile de les faire sous gv. J'ai vu le résultat une fois sous génois : je vote pour la gv (et ses coulisseaux ; cette méthode ne s'appliquant bein sûr pas aux distraits comme moi qui se retrouvent avec une gv sur enrouleur par choix du chantier...) ; plutôt que les prières, le frein à main qu'on trouve pas et les pare-battes humains perfectibles...:doc:

En final, la vrai question que je me pose et à laquelle je n'ai pas la réponse, chers forumeurs : ok AMHA pour un étai reculé sur des unités de 35 pieds ou plus , mais est-ce réalisable et efficace sur plus petit?

Si oui, n'hésitez pas.

En espérant que ce post un peu long, un peu lénifiant et mal goupillé aura ajouté quelque slumières ;)

04 jan. 200816 juin 2020
0

Une autre photo pour visualiser l'écart..
.

04 jan. 200816 juin 2020
0

Et une autre pour visualiser l'estrope
.

04 jan. 2008
0

bonne question
moi aussi je me suis posé la question de l'était largable l'an dernier.
il fallait changer le jeux de voile d'avant alors j'ai envisagé de mettre un genois sur enrouleur et avec pose d'un étai largable (pour le troumentin et pour un foc quand il faut faire du cap).
j'en étais arrivé à la conclusion:
-quand ça bastonne la pose d'un étai largable c'est pas pratique surtout en équipage réduit ou tres reduit.
-en dicutant avec un voilier il m'a dit que pour un bateau de cette taille (8.70) un systeme de drisse en spetcra n'était jamais correctement étarqué, et donc il y avait toujours trop de creux dans la voile...
j'ai finalement décidé de rester avec des voiles à mousquetons, comme ça je n'est jamais de voile trop creuse et je peux donc faire du cap (en plus en cas de déchirure j'ai d'autres voiles...)

bonne reflexion à vous

03 jan. 2008
0

pour l'étai larguable .
OUI, un étai larguable permet de faire du près naviguer au-dela de 20 noeuds sans massacrer son génois, et de faire de la navigation cotière avec un BMS en cours, et de profiter des qualités nautiques de son cher boat; perso, j'ai un génois de 27 m² et une trinquette de .. 12 m² :-) cela marche super +++

MAIS, pas si simple à installer, au niveau du pont, cadènes, renfort ..etc..

AMHA, pour des matelots comme "vouzémoi" plus ou moins jeune & sportif, impossible ou dangeureux à installer en mer =&gt anticiper et le gréer au port, voile prête à être hisser.

03 jan. 2008
0

re-réflexions
sur un petit bateau, en principe on évite d'être dehors quand ça bastonne, mais on peut y être contraint.
sur un petit bateau avec un HB sur tableau, impossible de vouloir s'aider au moteur pour remonter au vent, on ne peut alors compter que sur ses voiles
sur un petit bateau, même par mer formée, on peut toujours (harnais+ligne de vie) aller à l'avant, quitte à changer d'allure.
sur un petit bateau, c'est la cata quand l'enrouleur de génois (même de 25m2) est bloqué en position tout déroulé (j'en ai vu sous l'orage!), ça peut envoyer le canote au tapis
c'est juste quelques réflexions ...
Rachid, si tu envisages des traversées musclées ou de la mer formée ou du gros vent près de la côte ?
de la réflexion nait (parfois) l'action !

03 jan. 2008
0

Ce que j'envisage comme MTO.......
....disons qu'en nav j'ai appris en Med de plus trop envisager et donc de subir parfois.
Je souhaiterais donc me donner l'illusion de maitriser qqchose avec mes voiles.

Par ailleurs pour les régates (modestes les régates) j'aurais l'air moins truffe avec les deux voiles sup.
Enfin j'envisagai en vent arriére de faire comme dit PYM mais j'osai pas en parler.....merci PYM de me confirmer dans des hypothéses que je croyais fumeuses.....

0

bonne option
que j'appliquais souvent sur mes anciens bateaux:
2 génois = environ la surface d'un spi, avec une grande facilité de manoeuvre.
Si un seul tangon, il suffit de tangonner au vent et de ne jamais faire du vrai vent arrière.
cela dit, je n'ai jamais utilisé d'étai largable pour cela, envoyer volant marche parfaitement.

03 jan. 2008
0

Sauf que
En regatte tu ne peut pas mettre "tout dessus", surtout que l'on risque de regatter au meme endroit... ;-)

04 jan. 200816 juin 2020
0

Regarde en plus comme c'est bô :
:-)

Pour les puriste intégristes, la GV n'est pas ferlée.
Elle est juste "en vrac", retenue latéralement par mon laizy escamotable maison.

03 jan. 2008
0

voiles en ciseaux,
comme Moitessier dans les alizés, Môssieur ne se refuse rien (je blague à tabac bien sûr)
c'est vrai que c'est une solution extra, génial avec un petit pilote électrique !
(ça empêche pas d'assurer une veille vigilante comme j'ai entendu sur le 16 par le Cross ! )

03 jan. 2008
0

Virement avec étai largable.
Bonjour à tous,

Je suis aussi convaincu de l'intéret d'un étai largable. La pose du mien est programmée cet hiver (pour les retours d'expérience, faudra attendre un peu).

Pour le fait que l'étai soit délicat à gréer en mer quand ça remue avec nos coques de noix, on peux, quand on soupsonne que ça va soufler (qui à dit, donc c'est tout le temps en med ?) mettre l'étai largable à poste en partant quitte à rouler le génois à chaque virement avant d'utiliser les voiles endraillées ?

En ballade tranquille ça devais pas être trop pénalisant non ?

A+,
harry.

03 jan. 2008
0

Tu affale
le grand genois sur enrouleur et tu remonte une voile plus petite. l'etai larguable (ca a deje ete dit) lorsqu'il est etarqué relache l'etai et avec la voile dessus ça "balote"...

03 jan. 2008
0

Erreur et étai largable, L'ESTROPE!
J'ai posé l'étai largable, et j'en suis content.
Je l’utilise régulièrement, dès 18/20KN.
C’est à mon avis indispensable.

Si je le refaisais, comme dit plus haut, je calculerai une longueur d’estrope afin de pouvoir ranger cet étai, en pied de mât, sur le pont, sur le rail de fargue, avec un petit pélican.

J’ai trouvé (bol) une solution satisfaisante (il m’a fallu fabriquer le ‘’pélican’’ à la bonne dimension, je le frappe en avant du mât, sur le rail de fargue.
Sinon, double cadène de 10 (WCHRD) renfort inox SUR le pont 3mm, renfort plaque inox épaisseur 10mm sous le pont, sous la pièce de fonderie en arrière du mât, ridoir repris sur la pièce d’étrave: je suis sûr de pouvoir suspendre mon bateau par cette pièce.
L’utilisation du crochet (WCHRD) à levier, permet de se dédouaner du problème de croche des mousquetons ;
:-p

03 jan. 2008
0

pour Now-Harry
où as-tu prévu de fixer tes cadènes sur ton biloup ?

03 jan. 2008
0

Cadènes
Je ne sais pas encore. Je compte prendre l'avis d'un gréeur près de chez moi pour l'étai largable.

Mais bon, sur le pont, ce sera probablement juste avant le taquet central avec contre plaque et tirant sous le pont fixé sur la cloison avant.

Je ne sais pas encore si je vais le poser moi même ou le lui confier (dépendra du temps que j'aurais pour le faire ou pas)

A+,
Harry.

04 jan. 2008
0

oh oui

c'est tout à fait ce que je vais faire :-)
surtout car le foc que j'ai n'est pas petit petit

j'ai mis en face du mat un deuxième support wichard à la deuxième barre de fleche (celui en deux morceaux en L pour l'étai), puis installé plus ou moins à la meme hauteur deux trous avec platine intérieure pour deux T sur les cotés du mat, pour pouvoir y mettre deux bastaques en textile (spectra gainé 10mm)

sur le pont je vais installer une cadène sur la cloison arrière de la baille à mouillage (sur laquelle je vais ajouter de la stratification et peut etre un omega car elle me parait un peu juste)

là-dessus une trinquette avec 70% de la surface du foc, un truc qui aille bien s'il souffle beaucoup, ou qui quand meme ne soit pas inutile à 100% pour des vents 25+noeuds, comme cela on reduit les manoeuvres: si on a la flemme on endraille celui là tout de suite, sachant qu'après on est tranquille pour un bout de temps, sinon si c'est plus moderé on met le foc sur l'étai plus ver l'avant.

Tout cela car j'ai trouvé le bateau déjà avec un certain equipement, autrement la solution trinquette (eventuellement arisable) avec deuxième étai en arrière me plait bcp plus que l'étai amené à l'avant; pour les bastaques tant mieux, comme la GV sera arisée il est fort probable qu'on puisse mettre les deux en tension (au vent et sous le vent) et les oublier comme ça, avec un mat aussi plus heureux

:-)

04 jan. 2008
0

expérience d'étai largable...
sur un 8 m, (Tarentelle)

J'avais le point d'amure sur un palan 4 brins avec retour au cockpit, très pratique .

04 jan. 2008
0

j'envisage un deuxième etais largable
j'ai exactement le même montage que sur la photo de Roberto ce qui me pose un problème:

Quand je veux transporter mon étai avec dessus ma trinquette déja prête (en endraillant la trinquette sur l'etai tendu au pied du mat)c'est impossible. En effet je suis obligé d'avoir à l'avant une estrope de 60 cms pour compenser la difference de longeur et c'est impossible par temps venté de tendre l'etai larguable sur lequel se trouve la trinquette: je ne peux pas l'accrocher dans le croc et aprés le tendre avec le levier en inox: l'étai avec le vent et le poids prend une forme courbe: bref je dois desendrailler, accrocher mon étai largable au tendeur, tendre l'etai (là aucun problème avec la démultiplication), et ...re-endrailler!

Bref,,,aprés avoir envisagé une deuxième enrouleur, je me demande si il ne serait pas mieux que je fasse un autre etai largable pour ma trinquette qui partirait de mon deuxième étage de barre de flèche (avec des bastaques)pour arriver sur le pont à environ 1 mètre derrière mon enrouleur
je me dis que je pourrais garder ma trinquette à poste dans un sac et que la la hauteur de l'estrope devrait plus faible...
Qu'en pensez vous?

Philou

04 jan. 2008
0

Nous sommes deux!
Tant mieux!
Effectivement pour le mat, j'ai eu une longue conversation avec un ingenieur de chez Sparcraft et il m'a confirmé que par gros temps il est bien meilleurs d'avoir des bastaques en dessous des barres de flèche (les deuxièmes) car c'est là ou la mat souffre le plus.
De plus avec un troisième ris bien posé on peut tendre les deux bastaques: la GV doit passer dessous.
Par contre ou je me pose des questions c'est pour les renforts de l'étai: J'ai un first 35 et de visser une contre plaque sous le pont me parait trés trés juste... j'aimerai plutot (mais c'est du boulot) faire un renfort en leger arc de cercle qui prendrait toute la largeur de la cabine avant et qui aurait environs 15cms de hauteur au milieu pour visser la cadène, et qui aurait dans les 30 cms en rejoignant la coque: une sorte de fausse cloison en hauteur...
Le tout en CP (de combien d'ailleurs?) et stratifié époxy.
Quelqu'un aurait'il un avis sur ce genre de montage?
philou

04 jan. 2008
0

Element de performance mais aussi de sécurité
Il m'est arrivé une fois par grosse mer au sud du Péloponèse -passage devant le Cap Mélas- de voir mon étai de génois casser, j'ai été bien content de pouvoir gréer et utiliser mon étai largable. C'était sur un Sun Fizz.
Je me souviens encore de la tête de mes équipiers qd c'est arrivé, silence de mort, ils ont du me prendre pour le père Noël qd on est reparti avec la trinquette ...
Le pb ensuite a été de trouver un endroit pour réparer et de se faire envoyer un nouvel étai de France, mais c'est une autre histoire...

RV

04 jan. 2008
0

Faire solide !.. et rationnel.
Pas de débat, pour un bon prés, étaler en sécurité : étai largable + voiles plates (foc de route, inter, solent, trinquette... au choix selon le programme, le bateau, l'équipage, les conditions de la zone de nav)... mais tout dépend de ce que l'on fait avec son bateau...
Rationnel et complet, ajouter un deuxième étai largable, plus bas (avec bastaques)et plus en arrière pour trinquette et tourmentin... mais faire solide, très solide : cadène reprise très-très solidement dans le prolongement de l'étai.

... ce n'est que mon avis...

04 jan. 2008
0

Faire solide !.. et rationnel.
Pas de débat, pour un bon prés, étaler en sécurité : étai largable + voiles plates (foc de route, inter, solent, trinquette... au choix selon le programme, le bateau, l'équipage, les conditions de la zone de nav)... mais tout dépend de ce que l'on fait avec son bateau...
Rationnel et complet, ajouter un deuxième étai largable, plus bas (avec bastaques)et plus en arrière pour trinquette et tourmentin... mais faire solide, très solide : cadène reprise très-très solidement dans le prolongement de l'étai.

... ce n'est que mon avis...

04 jan. 2008
0

Et l'étai textile
quelqu'un a-t-il l'expérience de l'étai textile pré étiré type kenrop. Il l'offre l'avantage de ne pas nécessiter d'estrope, de poser le pélican sur la cadène de pont, il peut être coudé sur une poulie ouvrante et tendu le long des haubans avec un petit palan quant il est inutilisé, il est plus léger...Pour mon SO 35 j'ai 2 devis pour environ 300€. Merci de vos avis.
Jean Louis

04 jan. 2008
0

désolé...
je ne sais pas réduire la taille de la photo... ne pas savoir réduire... avec un étai largable, un comble !

04 jan. 2008
0

désolé...
je ne sais pas réduire la taille de la photo... ne pas savoir réduire... avec un étai largable, un comble !

04 jan. 2008
0

désolé...
je ne sais pas réduire la taille de la photo... ne pas savoir réduire... avec un étai largable, un comble !

04 jan. 2008
0

mousquetons ! ! !
je voulais mettre un "textile" mais attention, les mousquetons habituelles en laiton (?) le bouffent :-(.
Il faut prévoir des mousquetons "spéciaux", à la commande de la voile, pour le foc, la trinquette, le solent, le tourmentin ..etc..avec un prix lui aussi spécial .....

Au final, j'ai mis du classique acier.

04 jan. 2008
0

J'ai ça....
... et avec mousquetons métal... pour l'instant (mais peu servi), ça fonctionne sans marquer la gaine du textile. C'est J. DUPIN de StarVoiles qui a fait cette préconisation (et réalisation) iconoclaste...
sur la photo (si elle passe) l'estrope est trop longue, raccourcie il y moins d'angle...

05 jan. 200816 juin 2020
0

voici la photo de blue note
normalement elle est là --------------&gt

04 jan. 2008
0

J'ai ça....
... et avec mousquetons métal... pour l'instant (mais peu servi), ça fonctionne sans marquer la gaine du textile. C'est J. DUPIN de StarVoiles qui a fait cette préconisation (et réalisation) iconoclaste...
sur la photo (si elle passe) l'estrope est trop longue, raccourcie il y moins d'angle...

04 jan. 2008
0

Merci a tous........
.......com'd'hab trés intéressant et enrichissant.
Bonne journée.
:pouce:

04 jan. 2008
0

Pourquoi faire simple,
quand on peut compliquer les choses ;-)
Je vais étre probablement le seul, mais je n'aime pas l'étai larguable pour un petit bateau(- de 10M, au dessus c'est plus pareil)
et je suis pas prés d'en remonter un à mon bord.

Pourquoi ? j'en ai eu un sur mon précedent rafiot(etap 28I), ce truc alourdi le gréement d'un bateau déjà bien gitard, grince et couine dans les barres de fléche, et la seule fois où j'aurais du l'installer, bin le vent etait monté brutalement à 50Kn au lieu des 30 annoncé, et le bateau sautait trop pour aller se promener dans le balcon avec pinces et ridoir dans les poches.

Sur mon boat actuel, la soluce c'est un profilé d'enrouleur et des ralingues de focs parfaitement apairés, ce qui permet de changer de voile aussi facilement qu'avec les anciens focs à mousquetons (t'es pas loin, Rachid, demo quand tu veux...)
Donc au printemps, ma voile par défaut est le solent sur l'enrouleur, et c'est un vrai bonheur de naviguer dans la plume avec un foc adapté (d'ailleurs chui pas sur que ton solent fonctionne correctement en arriére d'un genois roulé...:)

04 jan. 2008
0

Pour Kidd
"[i]...chui pas sur que ton solent fonctionne correctement en arrière d'un génois roulé...[/i]"

Moi non plus, mais c'est en dehors du problème.

Ce montage est la réponse à la question :
"[i]Est-ce que ma voile d'avant sur l'étai largable, perturbée par le génois enroulé fonctionne mieux et plus confortablement que mon génois réduis sur l'enrouleur[/i]"

La réponse est, sans aucune équivoque : oui.

En revanche, la finesse de la performance est en effet dégradée par rapport à ce qu'elle était avec les voiles endraillées , adaptées au temps, sur un étai sans enrouleur, mais bon...

  • Il y a suffisamment peu de monde sur l'eau ces jours là pour que l'écart de performance passe inaperçu et ne pénalise pas mon ego.

  • C'est quand même rudement plus confortable et sécurisant de pouvoir bénéficier tout à la fois des avantages et du confort de l'enrouleur pour les temps "raisonnables" et de l'efficacité d'une voile ayant une forme de voile quand ça commence à chauffer.

04 jan. 2008
0

Ce qui pourrait revenir a dire.......
..........le solent et les voiles en dessous sur l'étai largable et pour le petit temps sur l'enrouleur......ce qui veut dire aussi que mon budget explose.....
......Rachid il est bien embété maintenant.......

04 jan. 2008
0

pour Kidd
Dans ce cas, tu as affalé ton génois si je comprend bien.

Je me vois mal effectuer cette manœuvre sur mon génois de 25 m² entièrement déroulé, les petons dans la flotte...

Enroulé, il est sage, rangé et moi, je suis tranquille.

04 jan. 200816 juin 2020
0

tof 2
Valà, il est hissé...

04 jan. 2008
0

Alors cette manoeuvre là....
...je ne m'en sens pas la moelle, en mer, sur mes 7,5 mètres de bonheur.

C'est, peut-être, viable sur des unités plus "confortables", sur nos "petits bateaux" ce n'est pas "raisonnable".

Je comprends que tu refuses d'effectuer cette manœuvre sur moins de 10m.

04 jan. 2008
0

Pourquoi attendre pour installer l'étai largable ?
lorsque le temps commence à forcir (environ 18/20 noeuds établis) je vais tranquillement installer mon étai largable, et sa voile qui va bien.

Et je retourne au chaud dans le confort de mon cockpit.

Tant que ça reste comme ça, je laisse tout en place et je ré enroule le gégène pour les virements de bord.

Si ça monte, y'a plus qu'à.

Je ne m'aventure donc pas devant dans la plume.

En fait, je crois que chaque montage et chaque bateau implique un "process" particulier, qu'il faut définir et optimiser pour le rendre effeicace et satisfaisant. Et, selon :

  • le bateau
  • le navigateur
  • les goûts
  • les couleurs
  • etc...

ce n'est sans doute pas transposable d'un bateau à un autre.

04 jan. 2008
0

Bof...
J'ai rusé...

mon étai "normal" est en 4 ou 5 mm (je sais plus)

Le largable est beaucoup plus rigide, il est en 6 ou 7 mm (je ne sais plus mais c'est 2 de plus que l'étai normal).

Il est un peu plus cher (mais sur 9 m....c'est peu)
Il est un peu plus lourd (pour les fins régatiers...)

Mais, étant plus raide, il maintient correctement la forme du guindant de la voile, sans trop de tension. A moi d'être raisonnable sur le ridoir (j'utilise un ridoir de hauban à 15 euros sur lequel je serre les contre écrous avec une clef "espéciale" équipée d'un bracelet pour éviter les plongeons intempestifs. C'est pas jôli, c'est pas glamour, mais ça marche alors...).

De la même façon, histoire de faire hurler les puristes, je hisse ma voile sur l'étai largable avec ma drisse de spi.

Certes, le tirage ne s'effectue pas en ligne, mais la longueur entre la poulie en tête de mât et le point de drisse est suffisante pour que ça n'aie, en fait aucune autre importance que de faire jaser un voisin de ponton.
Donc, là encore : C'est pas jôli, c'est pas glamour, mais ça marche alors...

04 jan. 2008
0

En Atlantik vous avez le temps de préparer les manoeuvres
Et oui...on a la météo, même, parfois, avec des prévisions à plus de dix minutes !

Faut dire aussi qu'avec les mirlitaires ils mettent le paquet.

:-D

Plus sérieusement, quand je pars pour la journée, et que je ne suis pas certain de la météo, je prends les devants et j'installe à l'avance l'étai largable, au cas où.

04 jan. 2008
0

Pour Pym
"Moi non plus, mais c'est en dehors du problème."

Bin si, Rachid veut installer une voile efficace pour naviguer dans le medium...

Bon je reformule, je grée le solent SUR l'etai creux de l'enrouleur, il reste à 100% de 20 à 35Kn, pis au dessus je le roule ;-)

Je vais voir si je (re)trouve une tof.

04 jan. 200816 juin 2020
0

Bien sur, j'affale le genois
Mais c'est hyper facile, et ya juste à le ficeler dans les filiéres comme autrefois ;-)

Mais en pratique, je met le solent en place au port ;-)

Tof 1 : désolé, c'est pas le solent mais mon foc de mauvais temps (12m²) il est prolongé par une estrope.

04 jan. 200816 juin 2020
0

tof 3
Là le le roule (comme le genois)

Rachid, dans mon systéme, il n'y a pas d'étai larguable, d'où amha 500 roro d'eco ;-)

04 jan. 2008
0

Bin, justement
c'est pour les petits bateaux...Au dessus de 10M, le génois devient (trop) grand ;-) actuellement le mien fait 31M², et je peux t'assurer que ça se change facile, en tout cas bien plus aisément que d'aller gréer un étai larguable dans la plume.

04 jan. 2008
0

C'est ce que je suggérais
C'est ce que je suggérais plus haut, mais on m'a répondu que l'étai largable en tension rend l'étai principal "mou" et donc pas bon d'utiliser le génois tout en ayant l'étai largable à poste.

Visiblement cela n'a pas l'air d'être génant sur ton bateau ?

Harry.

04 jan. 2008
0

Tu oublies
la zone de nav ;-)
En Atlantik vous avez le temps de préparer les manoeuvres, en Med c'est beaucoup plus brutal, faut s'adapter !

04 jan. 2008
0

Kidd.................
....merci pour la proposition de démo c'est noté.

Je te remercie moins pour le petit doute que tu fais germer dans ma téte sur le bien fondé d'un étai largable...(je déc....bien sur).

Moi baucoup réfléchir encore.....mais trés fatiguant réfléchir !

04 jan. 2008
0

alors par contre

pour le mise en place de l'étai un ridoir pelican ou a volant coute dans les 300 à 400€ .

Alors qu'un simple crochet pelican fait tres bien l'affaire pour 10 fois moins cher.Mais pas les crochets pelican de chez Wi.... un crochet classique avec un anneau.

josé

04 jan. 200816 juin 2020
0

Crochet pelican ?
José,

Je ne fait pas bien la difference entre crochet et ridoir pelican.

Le crochet pelican, c'est comme sur la photo ? ---&gt

Si oui, comment se fait la mise en tension de l'étai ? il ne semble pas y avoir de possibilité de réglage comme sur le ridoir ?

Le devis que j'ai pour mon etai largable mentionne un ridoir mais à moins de 200 euros (de mémoire) du coup, j'ai un doute.

Harry.

04 jan. 2008
0

Merci
Merci pour la précision, j'y vois plus clair maintnenant.

Harry.

04 jan. 200816 juin 2020
0

non pas celui-ci

celui qui est sur la photo jointe l'axe de rotation est sur l'arriere en fermant le crochet ça tend .bon c'est sur qu'il faut un étai bien mesurer .

Mais l'interet de ce modele c'est le faite de tendre l'étai en fermant le crochet.

josé

04 jan. 2008
0

Bon, moi a ce stade...................
.....et au regard de ce qui est dit et considérant que je suis largué:

........JE ME METS AU JET SKI !!!!!

:goodbye:

04 jan. 2008
0

mdr
Une étoile pour le Jet Ski !

Tu n'as qu'à demander à être "satisfait ou remboursé" ? :-D

04 jan. 2008
0

Rachid, si tu es largué,
c'est que tu étais largable

04 jan. 2008
0

Bon avant...

..de gréer un étai largable sur ton jet-ski , à la relecture de ce fil , il me semble que ceux qui en ont un (étai largable , pas jet-ski ! ) sont contents de l'avoir ( j'en suis , comme dit + haut ) et ceux qui n'en ont pas s'en passent .
CQFD !

Phil.

04 jan. 2008
0

Etai lagable suite
En 6 années de nav sur 22000 milles, je n'ai jamais eu à utiliser celui qui avait été monté sur mon 39 pieds,sauf en ciseau ds la traversée du Pacifique . C'est juste un témoignage.

04 jan. 2008
0

bof
en 30 ans jamais d'accident, jamais eu a utiliser les ceintures de securite, alors ....la prochaine n'en aura pas :-(

05 jan. 2008
0

solutions possibles multiples...
un rail assez long, rentré au niveau des haubans. Mieux, un rail long avec 2 avale-tout reliés par un câble (un pour le génois, l'autre pour les voiles pus petites).
Possible aussi, 2 rail avec 2 systèmes...
Ou alors gréer un filoir libre sur textile réglé par poulies -technique à la mode en course et efficace-(normalement sur une voile réduite le point d'écoute n'a pas besoin d'être avancé ou reculé à la demande). Solution séduisante, légère, facile à installer... mais faut juste ranger du textile supplémentaire.
Tout ça dépend du programme, du bateau...

05 jan. 2008
0

tout à fait d'accord .....
mon voisin de ponton a du fixé un 2ème rail pour son étai largable, avec contre-plaque sur le roof ..etc..

Cela m'avait fait vérifier que pour mon farfa II, le rail de génois initial était suffisamment long (1 mètre 50) pour pouvoir border la trinquette :-)

Un truc à ne pas oublier "zossi" =&gt le nœud en 8 de l'écoute sous le vent est .. très loin sous le vent ! Au premier virement de bord, on est piégé =&gt penser à l'attacher au cokpit :-)

05 jan. 2008
0

Mais, il me semble
qu'il y a un truc qui n'a pas été abordé.
Puisque que nous sommes tous d'accord sur l'utilité de l'étai largable pour envoyer une petit voile bien taillé pour bien remonter au près, quid du rail ?
Parceque sans un 2ème rail plus recentré, je ne suis pas convaincu que tous les bateaux puisse régler une trinquette au près sur un rail dévolu en premier au génois...
Position du rail de génois, position des haubans, rentrent en ligne de compte dans la réflexion sur la localisation du pontet surtout si on veut s'éviter l'installation d'un 2ème rail pour border efficacement sa voile.
Non ?

05 jan. 2008
0

en fin de compte

si je suis vos raisonnements le mieux ne serait-il pas de virer l'enrouleur et de revenir aux bonnes vieilles voiles d'antant ça serait bien moins compliqué.

Par petit temps le genois et dés que ça se gate un foc plus petit .Qu'il soit sur l'étai largeable ou sur l'étai principal c'est pareil il faut aller sur l'avant de la m^me façon.

josé

05 jan. 2008
0

... le mieux...
c'est ce qui nous convient... en ce qui me concerne un mix des 2... un enrouleur et des génois adapté à la situation : 1 croisière, 1 régate, 1 réduit pour la maneuvre solo en zone cotière si nombreux virement de bord.
Solent sur étai largable TMT.
L'enrouleur c'est mieux -AMHA- que les voiles à endrailler car en équipage réduit ça permet de se "récupérer" sur une maneuvre rapidement... pont vite et bien rangé... mieux que l'enmagasineur car on peut naviguer voile roulée...
mais on peut mélanger le tout : genaker et trinquette sur enmagasineur, génois sur enrouleur, solent ou foc de brise sur étai largable... faut juste qu'il y ait la place à l'avant du boat et que ce soit utile ! :-p

06 jan. 2008
0

vite fait...
les caractéristiques : étai Kingrope 7,7 (Kevlar)
cap de mouton Précourt :pagesperso-orange.fr[...]-33.pdf
Bosse en Dyneema pagesperso-orange.fr[...]-43.pdf

La bosse revient au cockpit sur bloqueur et winch.

Le palan est un 8 brins mais que j'ai réduit à 6 (plus facile à gréer.)
Sur mon ancien boat j'avais un étai largable cable + ridoir à visser (Barbarossa). Le textile me convient mieux... mais ce n'est pas encore parfait...

06 jan. 2008
0

vite fait...
les caractéristiques : étai Kingrope 7,7 (Kevlar)
cap de mouton Précourt :pagesperso-orange.fr[...]-33.pdf
Bosse en Dyneema pagesperso-orange.fr[...]-43.pdf

La bosse revient au cockpit sur bloqueur et winch.

Le palan est un 8 brins mais que j'ai réduit à 6 (plus facile à gréer.)
Sur mon ancien boat j'avais un étai largable cable + ridoir à visser (Barbarossa). Le textile me convient mieux... mais ce n'est pas encore parfait...

06 jan. 2008
0

Ton étai largable......
tu peut nous en dire un peu plus ?
Quel est le type et le diamêtre de cordage qui a été utilisé ?
Et d'ou viennent ces espèces de cap de mouton que l'on voit sur la photo ?
Combien de brins sur ton palan et quel type de cordage pour ce palan ?
J'avoue que ce type d'installation m'intéresse fortement car je n'aime pas trop les installations avec cables et ridoirs : trop lourds, pas facile à aller installer sur la plage avant quand ça brasse.

06 jan. 2008
0

que faites vous de mon slootre ?
cherchez dans la bibliotheque, la documentation est importante.
pour des essais, il suffit de demander.
amicalement et bloavez mad!
jpierre

06 jan. 2008
0

Ton système..
me semble bien également, mais comme j'avais déja le génois sur enrouleur en bon état quand j'ai acheté le bateau. Je ne vais pas en changer tout de suite et je me tourne donc vers le système plus classique génois sur enrouleur + solent à ris sur étai largable.

06 jan. 2008
0

Rachid...
Avant que tu te mettes au jet-ski, voici quelques contributions sur un fil 'étai largable' du site des First 30.
D'où il ressort que sur ce bateau, l'étai largable est le genre de chose dont on se demande une fois installé comment on a pu s'en passer jusque là...

association-first30.org[...]pic.php

07 jan. 2008
0

Une petite question sur l'etai textile
J'envisage egalement l'instalation d'un etai largable et je me pose la question si je ne pouvais pas utiliser la deuxieme drisse de spi pour la remplacer par un etai textile ou une drisse en dynema inextensible qui ainsi revient au cokpit sur un winch .

Ainsi je blinde celle ci et je hisse dessus mes voiles de gros temps .Pas de crochet pelican , de cable à ranger le long du mat etc...

Cout des travaux reduit au minimum : prix du cable textile mais pour ceux qui en ont l'experience est ce envisageable ? Le cable peut il passer par les reas ?

07 jan. 2008
0

Bof ...
trouver un réa qui résiste pas simple ...
trouver un bloqueur qui tient la charge pas simple non plus ...
et le dyneema c'est raide pour un textile mais 4 fois moins que l'acier à charge de rupture identique ...

donc pas une bonne idée ... même si certains te diront le contrainre ;:)

07 jan. 2008
0

trop fort!..
j'ai enfin pu éditer un post sans qu'il se répète plusieurs fois !!! ;-) ;-) ;-)

07 jan. 2008
0

il y a textile et textile...
Sauf à dire une bêtise (à vérifier donc)la rigidité du textile spécifique de l'étai (kevlar ou même genre) ne permet pas de le passer par un réa.
Une solution serait d'hisser ce bout par la drisse de spi... mais pas sérieux car pour du gros temps il faut que ce soit solide. Autre possibilité pour ne pas avoir à ranger l'étai : le hook... mais les coûts dérivent alors...

07 jan. 2008
0

Quelles améliorations..
penses tu apporter à ton système.
Le principe me semble intéressant, moins lourd qu'avec du cable, plus facile à manoeuvrer qu'un ridoir à bout de bras sur la plage avant.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

punaise..!! c’est pas bien grand.. ilot de punaise au sud de Union island 🏝

Souvenir d'été

  • 4.5 (65)

punaise..!! c’est pas bien grand.. ilot de punaise au sud de Union island 🏝

novembre 2021