strip planking ... en contre-plaqué !

bonjour à toutes et tous,
je projette de réaliser un petit croiseur de 7,5m. J'aimerais "tenter" de le réaliser en strip planking avec des lattes de 50mmx15mm débitées dans du CP et collées à l'epoxy, avec bi-biais + epoxy en exter et inter.

Je vois d'énorme avantage à travailler avec des lattes débitées dans du CP: prix inférieur au redcedar, stabilité, meilleure résistance à l'humidité, meilleure resistance au poinconnement.

Par ailleurs, j'envisage de former au combiné à bois les arretes supérieures et inférieures des lattes en concave et convexe, afin de permettre un bon collage des lattes les unes sur les autres, sans le soucis d'équerrage (l'arrete convexe d'une latte venant s'emboiter dans l'arrete concave de l'autre et ainsi de suite ...)

Bref, à ma connaissance le strip planking se fait avec du bois massif, et avec le CP on fait de la coque à bouchain ou du bordé en clins ...

Cette approche combinerait les avantages du CP avec le mode opératoire du strip planking.

Commentaires bienvenus !

erwan

L'équipage
25 jan. 2005
25 jan. 2005
0

Si tu comptes
sur un prix moindre pour le CP par rapport au red cedar alors tu envisages un CP type CTBX et à ce moment là,le gain espéré en terme de tenue à l'humidité et de résistance au poinconnement est selon moi illusoire.
Le vrai CP MARINE multiplis tout acajou(khaya,sapelli,...) se paye mais propose des caractéristiques indiscutablement supérieures!
Mais ton idée est peut-être à creuser...
Amicalement.

25 jan. 2005
0

Merci
merci pour ta remarque. Je pense que du CP (vrai marine tout sapelli) en 15mm qu'il ne reste plus qu'à débiter en bandes ap. scarf des panneaux, revient moins cher que la quantité correspondante de lattes de RedCedar, pour une surface de bordé identique.

Je me trompe peut être. De plus, passer avec des lattes de CP de 50 ou 60mm de large, revient à poser 50% de moins de latte que pour du RedCedar (habituellement les lattes de RedCedar font une trentaine de mm de large), donc gain de temps ... et d'argent !

25 jan. 2005
0

pas CP marine mais ctbx-multiplis...
;-)

;-) ;-)

CP collage type 3 tout okoumé raide et LEGER

l'inconvéniant du cp par rapport au bois massif, c'est que la moitié des plis ne travaillera pas !

par contre on peu utiliser d'autres essence que le red cedar (de plus en plus rare et de plus en plus cher)

25 jan. 2005
0

Ca s'est déjà fait...
Je crois me souvenir que c'est évoqué dans l'excellent livre de Pierre Gutelle "LES METHODES MODERNES POUR CONSTRUIRE SON BATEAU EN BOIS"

Edition E.M.O.M

Le profilage des tranches est classique aussi. Il existe des variantes dont celle des anciens CMN qui construisaient les justement célèbres Maïca. Celà créé une "charnière", indispensable sauf à bourrer d'époxy les ouvertures que laisserait un franc-bord.

Profiter du CP pour faire des lattes plus larges est effectivement intéressant, mais tous les plans de formes et tous les endroits de la coque ne le permettent pas.

Les questions de prix rejoignent mes réflexions actuelles, mais on trouve peu de prix affichés sur internet pour comparer le bois brut et le CP, si ce n'est sur le site des Etablissements Charles (www.charles-acs.com[...]ome.asp ). Je me faisais récemment l'idée inverse : puisque le contreplaqué marine est aussi cher, ne vaut-il pas mieux se le fabriquer in situ, autrement dit construire en bois moulé (technique éprouvée)?

25 jan. 2005
0

juste pour savoir..............
je n'y connais pas grand chose,mais.

en ctbx,le bleme vien du fait que si de l'eau penetre dans une plaque,elle se repend ,et pourrit tout un paneau,c'est bien cela ?

alors,si on debite des tranches de ctbx et qu'elles sont collées entre elles,l'infiltration est limité au collage,donc plus de grandes surfaces à risque....

si en plus on decoupe les tranches dans le sens de la largeur,avec un bouvetage approprié,cela limite encor plus les risques,et doit certainement faciliter le travail.....

donnez moi vos avis.........

gg.

25 jan. 2005
0

c'est pas ça le soucis
salut gg,
la diférence majeure entre le ctbx et le "marine" tien au nombre de plis et à la dureté des bois mis en oeuvre.
par exemple, un ctbx de 10 mm compte 5 plis, le marine 7, voir 9.
pour la dureté, c'est simple, plus les bois sont mous,moins ils resistent au poinçonnement, mais aussi moins ils sont chers et dificiles à mettre en oeuvre.
revers de la médaille, le ctbx est en revanche plus "souple" que le marine, à épaisseure égale
jpierre

25 jan. 2005
0

Effectivement...
Il y a ce que dit Diaoulig et aussi des risques de "manques" dans les couches internes, un collage moins costaud, etc.
Une bonne page pour se fixer les idées :
cnsl.naoonet.free.fr[...]que.htm

P.Gutelle estime qu'un CTBX doit être 1,45 fois plus épais qu'un "marine" pour les mêmes propriétés.

25 jan. 2005
0

Gros gros pb

Le Cp de 15mm ne se cintre pas facilement surtout en bande de 5o ou 60 comme tu l'envisages.Si l'on fait des bandes de 30 en Redcedar c'est bien pour permetrre un cintrage facile.
d'autre part le cp est constitué biensur de plusieurs plis si tu as un pli qui est defectueux ou qu'il prend l'eau par la tranche t'es foutue .
Je suis tout à fait d'accord avec toi lorsque tu dit "le strip planking se fait avec du bois massif et le cp coque a bouchain (surface developpable).
par contre faire du bouvetage pour l'assemblage me semble la meilleur des solutions.
josé

25 jan. 2005
0

a voir..
si la coque est destinée a être ensuite finie par une couche de tissus de verre, le ctbx "chantier" est une bonne solution pas chere. Si elle doit juste recevoir peinture ou vernis, alors il faut du vrai marine (chez "charles" par exemple, mais beaucoup plus cher que castorama)

il existe de plans adaptés a cette technique "mixte" de cp: c'est du "bouchain rond" avec des panneaux larges pour les fonds et le haut du bordé, et des lattes en cp etroites sur le bouchain rond: on obtient un optimum d'économie de travail , avec une coque assez belle, qui ne fait pas "bouchain"

voir par exemple le site US "boatbuilding"

( pour éviter toute polémique, les bouchains c'est beau! bien sûr)

euh en fait amha c'est trés laid...

25 jan. 2005
0

rapport rapidité/prix
merci pour ta contribution. En fait, le but de mon approche (mais qui n'est pas nouvelle) est d'optimiser au max le temps de mise en oeuvre. C'est clair qu'il est dommage de multiplier le nb de lattes étroites (30mm) là ou un panneau ou des lattes plus larges (50 ou 60mm) passent ! Par contre, si les contraintes de forme imposent des petites lattes, le CP donne la grande flexibilité de permettre d'usiner des lattes de largeur adéquate.

Dans mon esprit, on part de panneaux de CP (du vrai marine, pas du CTBX)scarfés à la longueur qui va bien et on taille dedans, à l'avancement, des lattes à largeur constante ou variable.

Ensuite mise en oeuvre idem strip planking, mais j'imagine plus rapide, moins cher (à voir) et peut être plus simple ....

25 jan. 2005
0

oubli
Dans le strip planking, les latte de red cedar sont bouvetées concave convexe et on peut les trouver prètes à l'emploi.

André

25 jan. 2005
0

merci,
les infos que j'ai donnent une densité de 0,4 pour le RedCedar et 0,5 (500 kg/m3) pour le CP Poyomer tt Okoumé (Ets Charles).

Il est donc vrai que le redcedar est 20% moins dense, donc 20% plus léger si même quantité c'est à dire même épaisseur.

La question à se poser serait de border avec du CP de 12mm (20% de moins que 15mm) et voir si les specs mecaniques font pencher en faveur du CP ou du RedCedar pour cette appli spécifique et le fait que je compte mettre un bi-biais + epoxy (au moins en exterieur). Border avec du 12mm doit être bien plus facile qu'avec du 15mm.

hervé

25 jan. 2005
0

Attention il y a erreur technologique
Le bois moulé et le strip planking sont deux techniques qui n'ont que le bois en commun mais n'ont rien à voir dans la mise en oeuvre.

Le bois moulé n'est qu'un contreplaqué réalisé en forme alors que le strip planking est un composite où le red cedar ne joue le rôle que de support à la résine.

Sa porosité permet de le saturer de résine ce qui fait qu'in fine on obtient un matériau homogène. De plus il est ultra léger ce qui ne sera pas le cas du CP, marine ou pas, qui de plus par définition n'absorbera rien.

Le balsa qui pourrait jouer le même rôle est également très cher. Même l'Ayous ersatz africain du balsa qui sert de martyr en marqueterie est sans doute un peu cher aussi. Il faudrait te renseigner.

Avec des latte en CP, tu feras un procédé original qui n'aura rien à voir avec le srip planking et sa raison d'être.

André

25 jan. 2005
0

Hélas
André a raison.
Le cétépé ne s'imbibera pas plus qu'un bois dur.

Autre objection: les lattes de contreplaqué ne possèdent pas les propriétés idéales de flexion et de résilience du red-cedar (un faux cèdre rouge, en fait un cyprès) ou autre bois massif.
Les panneaux de cétépé étant collés à contrefil, un sur deux sera inutile pour résister aux contraintes de flexion latérale.
De ce point de vue, un panneau de 15mm de chant ne vaudra que ce que vaudrait un panneau de 8mm d'épaisseur.

En outre, j'ignore si les collures sont elles-mêmes flexibles ou si elles aggravent la rigidité de l'assemblage.

25 jan. 2005
0

bah alors..........
pourquoi ne pas prendre du cp de base,le moins cher,si il doit etre imbibé,c'est ideal,car il est assez poreux...............et coupé en bandes etroites ,genre 15 à 20 mm ,il serait facilement pliable et imbibable,et ceci me donne envie de realiser aini une petite barquette de loisir maison,juste pour voir ,et en polyester en plus,car les nouvelles resines sont plus adaptées au bois surtout en inpregnation,ou avec de la polyurethane,tien encore mieux,à tester.....

gg.

25 jan. 2005
0

Non
Sur du CP quel qu'il soit, n'espère pas qu'il va absorber la résine sur l'intégralité de son épaisseur. J'ai bien compris que dans la construction projetée, il ne s'agit pas de l'épaisseur de la feuille mais bien du sens perpendiculaire, sur chant. Donc seuls les plis en bois de bout s'imprègneront un peu plus, mais ni les plis en bois de fil, ni bien sur les joints de colle ne s'imprègneront non plus.

Donc tu n'aboutiras comme le dit Chébec qu'à un collage et non à une imprégnation totale. Il faudra donc des moyens de pressage, on en revient à la bande à clous du bois moulé.

Un moment, les loctudys au chantier du même nom étaient construits en petites lattes acajou bouvetées concave convexe, collées et pointées cuivre. C'était encore autre chose mais pas du srip planking

Je ne crois pas que vouloir le faire en CP soit un bon plan. Je pense qu'il convient même de consulter un chantier bois renommé (le Guip à Brest) pour éviter de faire une grosse connerie.

André

26 jan. 2005
0

contre sens technique !

La contribution de "Mr Chebec" sur ce sujet est parfaite de justesse et tous ces arguments techniques sont justes, il n'y a rien a ajouter !
Cordialement votre!

26 jan. 2005
0

strip planking en sandwich mousse
c'est aussi faisable.. et beaucoup des inconvénients cités disparaissent!
j'avais vu dasn un ancien loisir nautique, cette méthode. Des coques en formes facilement réalisable.. légéres, hyper rigide, et du coup pas forcément chères! car pas de scarf, les chutes des mousses sont récuprables

0

erwan
ton idée n'est pas si mauvaise mais au lieu de faire des lattes en longitudinal tu devrais plutot faire des plis a 45 degres comme pour le bois moulé ,comme ca tu utiliserais mieux les qualités structurelles du cp ,ca a deja éte fait d'ailleurs,dans le batiment il y a un tres bons ctbx qui sert a faire les coffrages et qui est peint en marron avec de nombreux plis comme le marine et un collage resistant a l'immersion
je suis a ta disposition pour plus de renseignements

26 jan. 2005
0

Attention aux résines...
On évoque plusieurs fois dans le fil l'hypothèse d'imprégner ou/et de revêtir avec des tissus et résines polyester. Il paraît que ça ne tient pas sur le bois à long terme : délaminage, bulles, entrées d'eau, galères.
Il faut utiliser des polyuréthanes (PPU) ou si on est riche des époxies.

26 jan. 2005
0

quel intérêt
OK Pierre mais dans ce cas, quel sera l'intérêt du CP par rapport au bois moulé classique ? De plus, il te faudra des moyens de contrainte sérieux pour les bouchains. Dans cette technique, des lattes de bois classique de 4/5mm d'épaisseur seront beaucoup plus faciles à mettre en oeuvre que du CP beaucoup trop raide.

Avec un revêtement polyester, on n'est pas obligé de prendre de l'acajou. !

Afc

26 jan. 2005
0

Mais si çà tient
Mais si çà tient à condition que le bois soit neuf, correctement préparé, c'est à dire non poli et suffisamment poreux.

Par contre ce n'est pas du tout recommandé pour rénover de vieilles coques en bois qui ont vécu de nombreuses alternances sec-humide et de multiples couches de peinture à cause d'une mauvaise adhérence et d'une différence de réaction aux alternances d'humidité et de température.

Mais comme dans notre cas, il s'agit d'une construction neuve, que l'imprégnation est réalisée à coeur et de part et d'autre, le bois étant saturé, aucun problème.

André

26 jan. 2005
0

CP coffrage
Ce CP est prévu pour que le béton n'adhère pas dessus! L peinture étant antiadhérente, point d'imprégnation sans rabotage pour retrouver le bois... Vaut mieux du marine, amha

cordialement
T.

26 jan. 2005
0

Poly sur bois oui mais avec primaire d'accrochage
Poly sur bois oui mais avec primaire d'accrochage ,le plus connu G4 (magazin de bricolage) :-|

0

encore une fois
il faut preciser: pas de polyester sur le bois mais de l'epoxy , ca tiens trestres bien l'epoxy depuis plus de trente ans maintenant, pour repondre a andré pour le contreplaqué moulé on utilise des bandes de 5mm d'epaisseur et ca viens tres bien

0

de plus
le bois n'est jamais saturé par la resine ,il faudrai une autoclave ,il est juste impregné et c'est deja pas si mal (sur quelques microns d'epaisseur )

26 jan. 2005
0

je ne comprends pas ?

que l'on puisse vouloir mettre de la "saloperie" sur une matiere noble comme le bois.Un bateau en bois bien peint dur 2 à 3 fois plus que du polyester.Le jour ou le polyester commencera à ce decoller d'abord personne ne verra rien et quand le mal apparaitera il sera trop tard.
Non vraiment je ne comprend cette "mode" qui consiste à proteger quelque chose qui n'en a pas besoin.Calypso à 35ans rien que de la peinture monocouche avec une remise à neuf tous les 10ans et roule.
josé

26 jan. 2005
0

tien,justement,puisque tu en parles....
de ton beau bateau.......

il serait peut etre temps de nous montrer des photos plus proches,voir des detail de ta "merveille," non ? ;-).

gg. :-D.

27 jan. 2005
0

Tu peux te moquer!
Il y a qq jours (16/01/05) sur un fil j'annoncais que je renoncais à construire à cause du cout.Donc desolé il n'y aura pas de photos
:-p
josé

26 jan. 2005
0

de 3 solutions, les bonnes ......
la mauvaise, faire du simili sandwich avec une ame en bois "travaillante" (par essence l'ame est un matériau neutre en fibre neutre servant à réunir deux peaux travaillantes)

la 1ère bonne solution si on veux du bois, cp , bois moulé ou si on a la foi le bordé classique

la 2ème bonne solution, c'est le sandwich verre - mousse PVC - verre (avec résine poly ou épo suivant sa bourse)

0

faire du bois moulé avec du contreplaqué
est un non sens ?pourtant herbulot l'a fait ;-) ;-) ;-)

27 jan. 2005
0

révolution dans la construction navale
Vous pouvez laisser le CP sans protection ni garniture des chants, les liquides ne penetreront que sur quelques mm à défaut d'autoclave dixit Pierre !!!! Çà c'est nouveau !

Sur le plan mécanique, faire du bois moulé avec du CP prévu pour travailler à plat est un non sens. Avec du CTBX dit marine 5 plis de 5mm, il y a 40% de l'épaisseur pour des prunes. L'intérêt du bois moulé étant de croiser des bois qui courrent de la rablure jusqu'au livet.

La question d'Erwan n'est pas de faire du bois moulé, mais du strip planking. Or le strip planking vrai n'a pas pour but de faire un bateau en bois, mais de se servir d'un matériau très poreux, en l'occurence le red cedar pour faire du strip planking, c'est à dire qu'il n'a comme rôle que celui de tenir la résine en forme, pas davantage de faire un sanwich.

Pour preuve que ce n'est pas équivalent au bois, sans vaigrage, la condensation est folle en hiver dans un vrai strip planking, il faut donc bien pour celà qu'il y ait un vrai pont thermique ....la résine pénétrant le bois, mais pas n'importe quel bois. Il y a des limites à ne pas franchir entre le bâtiment et la construction navale, çà se saurait.

Afc ;-)

27 jan. 2005
0

je ne pensais pas déclencher
autant de passion !!!

Un bateau classique en CP à bouchain présente bien de 3 à 7 ou 8 panneaux de livet à livet, le tout protegé ou non par une couche de tissu + résine epoxy. Tt est collé à l'epoxy avec joints congés et ca tient trés bien !

Le hic (peut être) serait le look, mais certains aiment (moi) et d'autres non. C'est la vie !

Mon idée est de multiplier les bouchains d'un bateau en CP au point qu'avec des lattes de 40 ou 50mm de large il devienne "en forme". C'est dans ce sens que je comparais au Strip Planking.

Il ne faut pas que cela énerve les foules !

27 jan. 2005
0

pas de quoi s'enerver
juste se passionner, car l'architecture plaisance est passionnante..

quelques remarques (on en fait ce qu'on veut..)

amha je ne ferais pas des lattes de cp, car outre les remarques plus haut, dans les zones a double courbure il faut obligatoirement poncer les arêtes résiduelles, mêmes minimes, et en cp le resultat est douteux (apparition des couches interieures). mëme si la resistance est obtenue par la strat externe , voire interne en plus

Une coque "mixte" en cp et lamellé peut être faite avec succè (je l'ai vue sur le site cité plus haut).
Mais ce n'est pas du strip planking au sens usuel.
Ce n'est interessant que si la carene a de grandes parties developpables en cp , et de petites zones rondes , sinon , autant tout faire en lamellé ou strip.
Les partier arrondies non developpables sont en deux plis croisés, scarfés sur les panneaux de cp.
Il s'agit en fait d'une coque lamellée, dont le cp fait les trois quarts , donc économie de travail. (une idée de paresseux, donc , les meilleures!)

et la strat polyester tient trés bien sur le cp non lisse, si on a appliqué le primaire (notre coque de 1970 n'a pas delaminé un poil). cependant la strat epoxy est plus logique si tous les collage sont déjà epoxy (mais c'est plus cher)

bah c'est tout pour moi sur ce fil (:&gt)

au fait, andré, tu sembles assez dans le coup, pourquoi ne pas t'inscrire , on te connaitrait mieux?
juré, je ne ferais pas comme gérard qui em... les non inscrits en permanence pour qu'ils se presentent, chacun est libre. C'était exceptionnel!! (:&gt)

27 jan. 2005
0

tu as raison Michel,
Il y a quelques lustres déjà, JJ Herbulot avait proposé cette méthode. Je ne me souviens plus sur quel modèle. La muraille des bordés était en CP et les bouchains, appelés "bananes" étaient façonnés indépendamment en bois moulé qui n'est qu'un CP en forme finalement.

Ton idée Erwan est intéressante au plan de la réflexion, mais je pense qu'au niveau de la durée de vie, tu multiplies les risques.

Compte tenu du façonnage très important à prévoir, je me demande si tu y trouverais ton compte finalement, que ta méthode s'apparente aux petites lattes façon loctudy ou construction CP normal à facettes multiples. En aucun cas on ne peut l'assimiler à du strip planking.

L'epoxy marche effectivement très bien pour coller le bois. Il faut toutefois se souvenir qu'il se dégrade aux UV (farinage) et qu'il faut le protéger par du polyester ou plusieurs couches de polyuréthane ce qui était le cas de tous les bateaux construits sur plan Harlé par Aubin.

André

27 jan. 2005
0

inscrit, pas conscrit..
principalement la protection de ton pseudo, qui ne peut être utilisé par un autre anonyme, ce qui évite certaines confusions

en plus , mais c'est facultatif, tu peut mettre tes photos, tes pensées , ton mail, etc sur ta fiche

et bientot les inscrits auront un symbole, signature icone personnelle, ça sera plus sympa..

27 jan. 2005
0

le maraudeur
Çà y est, le maraudeur, les premiers du nom étaient en CP avec les bouchains en bois moulé. Çà fait un bail.

A l'époque j'aimais bien le programme, j'étais encore souple pour me glisser dans l'étroite cabine. Mais l'esprit et le nom me plaisent bien, alors je maraude... s'inscrire çà fait quoi de plus ? on verra, maraudons, maraudons.

André

27 jan. 2005
0

Bon, ben puisque le Red Cedar n'est pas plus cher
que le bon CP tt Okoumé, je vais me commander la litterature qui décrit le strip planking. Il semble que mon idée de strip en CP ne vaille pas le coup, vive le massif ! Et en plus, ca doit sentir bon dans l'atelier du Red Cedar ou autre essence adéquate.

Merci à tous pour vos contributions

0

pour andré
imbibe biens ton red cedar dans la resine est quand c'est sec coupe le et constate si il est imbibé a coeur ,je confond pas batiment et marine mais j'ai travaillé dans les deux et il y a souvent des ressemblances !
je connais aussi bien le red cedar j'en ai fait des meubles et ce n'est pas une eponge

0

les boats de herbulot
en contreplaqué ployé etait les beauforts 14met 16mconstruits a pin roland au chantier gallian mais la methode etait surtout bonne pour les gros boats car c'etait dur de mettre en forme le cp sur de petits rayons de courbure

27 jan. 2005
0

tout à fait d'accord ! ! !
pourquoi prendre du red cedar leger si 'est pour le gorger de résine ????
l'imprégnation même avec des résines fluides et chauffées tel que je la pratique ne dépasse pas quelques dixièmes de mm et c'est bien suffisant pour l'accroche

d'autre part, le red cedar participe bien à la résistance longitudinale du bateau, puisque les archi nous préconisent du bibiais et pas du triaxial en couche ext.

et quand nous faisons des coques en Sandwich pvc (airex ou autre) le poids de verre par peau est bien supérieur à cequ'on met sur du strip

NB la résine n'est qu'un liant et même sur du strip, on met des tissus de verre

Signé
UN PRO un vrai

27 jan. 2005
0

allergie au red cedar
attention, si l'odeur du red cedar est sympa, ce bois peut provoquer des allergies occulaires et/ou des fièvres :-(

sérieux

27 jan. 2005
0

colle
On parle de colle epoxy et polyuretane et quid de la resorcine?
J'ai fait hier mon premier collage de lamellé collé avec de la colle PU mais pour un usage terrestre...sachant que cette colle est de la même composition que la mousse expansive j'ai des doutes sur sa tenue à long terme en milieu marin

27 jan. 2005
0

voir autre fils
mais colle PU très bonne même en milieu humide si très fort serrage et ajustements parfaits (pour éviter la "mousse")
ce qui est le cas pour un lamellé (mais il faut moule ET contre-moule pour un bon serrage

résorcine idem (cassante en épaisseur)mais la couleur persiste si il y a des coulure !!!

époxy pour tous les collage sans grosse pression et avec des "jours" (on peut charger avec de la microfibre de célulose -treecell de sicomin- et un peu de gel de silice si ça "coule", mais le moins possible car sa rend la colle + dure et + cassante

27 jan. 2005
0

Je bas ma coulpe
Tu as raison batelier, je bas ma coulpe. Par contre, je maintiens que pour diverses raisons, le red cedar se justifie pour une construction stip planking et que malgré la présence du bois il faut prévoir une bonne isolation. Ribadeau Dumas attire aussi l'attention sur la nécessité d'assurer un renfort latéral suffisant pour les bateaux larges, donc membrures et cloisons bien calculées.

André

27 jan. 2005
0

allergies
Les allergies sont bien connues de tous les gens qui travaillent le bois. Les acajous, le chêne, le bouleau etc. Perso c'est l'iroko qui me donne des démangeaisons pas possibles en des endroits très mal placés. Les résines aussi. Dans les ateliers, la réglementation oblige à des aspirateurs conséquents que l'amateur ignore souvent.

Mais ce qui est vrai pour un individu ne l'est pas nécessairement pour son voisin en la matière. C'est la fréquence qui conduit souvent à la mise en place de règle parfois draconniennes.

Il faut le savoir et tester ses propres réactions sur de petits échantillons. Il y a quelques jours, j'ai dû mettre en oeuvre de l'epoxy de chez sicomin précisément sous un évier, je n'ai pas eu de conséquence, mais m'est avis qu'il n'aurait pas fallu que j'entreprenne un chantier plus long.

André

28 jan. 2005
0

OK André
bien sûr car de nombreux ponts thermiques (entre chaque latte)

et si la raideur longi est très bonne, en transversal, malgrès les bibiais, c'est assez faible donc varangues remontant haut, cloisons .....

28 jan. 2005
0

resorcine
plus precisement "formaldhehyde" est la colle parfaite pour le lamellé collé , du batiment ou de marine:
deux composantes: un liquide noir et une poudre rose

trés fluide, facile a etendre au pinceau ou rouleau
avant prise, elle imprèghe le bois
elle est moins chère que l'epoxy
elle prends même a froid (faut pas qu'il gèle quand même!)
elle est moins dangereuse
elle se nettoie a l'eau avant prise (pinceaux , pots, gants,jamais perdus)

mais elle demande un serrage soigneux car c'est une colle "contact"
et elle donne une teinte noire definitive a toute coulure
et surtout elle ne permet pas les collages "approximatifs " genre joint congé etc

28 jan. 2005
0

mousse PVC
on a peut-être oublié un peu vite (avec l'angouement pour le strip) la bonne vielle méthode de construction sandwich en mousse PVC, posée par plaque sur manequin mâle et lisses provisoires, strate ext,enduits/ponçage, confection de bers, retournement, dépose des lisses, strate int, cloisonnement, pontage.

c'est plus simple AMHA que le strip (pas d'outillage lourd) c'est plus propre (pas de collage de lisses) c'est aussi solide (si bon matériaux) c'est moins de chutes, c'est moins de boulot,(en strip, 2 ponçages: bois + strate!!!)
:-) :-) :-) :-)

28 jan. 2005
0

quelle durée de la mousse
salut, moi j'ai un cata 28' en bois expoxy pour les coques, construit il y a bientot 15 ans, et franchement quand je fais une modif, avec un trou à percer par ex, je suis tout content de voir que le bois il est tout propre encore, alors que je sais pas ce que je trouverais comme mousse dans mon sandwich...
bref je suis ben content que qq un ai passé bien du temps en construction amateur à l'époque... mais si moi je dois en faire un pour moi, ca sera sans doute du sandwich car c plus rapide et moins casse pieds à ajuster chaque lame...

mais pour rever, je ferais peut etre du carbone plutot qu'un autre tissu (c ben plus cher, mais ) avec des lisses en bois .... et comme ca, pas l'ennui de toutes les lattes à jointer, ni la mousse à vieillir... enfin je dis ca, mais j'attends les sous !!! ca peut prendre long ... et pour pas rever, ca va etre plus classique la construction..

28 jan. 2005
0

Sintobois ou equivalent
Que pensez vous du Sintobois marine pour boucher des petits trous ? Il semble bien que la base de ce produit soit du polyester et qui soit fait pour aller sur du vieux bois ?Quelles sont les limites et la durabilité de ce type de produit ?

28 jan. 2005
0

Personnellement

le Sintobois est tres bien pour des grosses reparation pour des petits tous (voir 1cm) j'utilise de enduit Watertite époxy à séchage rapide c'est super.j'avais du sinto qui c'était detaché que j'ai remplacé par cet enduit et ça n'a pas bougé .l'on peut en mettre jusqu'à 2 cm par couche.
Lorsque le bois est un peu mou je met d'abord du durcisseur ebenisterie avec une seringue.J'ai pu recuperer comme celà du CP en bout qui commencait à pourrire celà devient dur et arret semble-t-il le mal.
josé

0

il n'y a pas que
le red cedar pour faire une ame de strip planking certain utilise le yellow cedar et le pin d'oregon et d'autres bois mais a mon avis quitte a faire du sandwich je crois ,comme batelier que le plus facile est la mousse de pvc lineaire surtout pour un amateur ,le surcout doit pas etre terrible

02 fév. 2005
0

commentaires sup
j'avais lancé ce fil il y a qqs jours. Suite à la consultation de ma revue favorite (LN) un beau dossier sur le SP se termine en disant que le voilier Biotonic était contruit en strip de lattes débitées dans du CP Poyolight en largeurs variables selon la zone à border. Ce cas n'était ni nouveau ni exceptionnel.

Ca me rassure de penser que d'autres ont fait cela avant que j'y pense !

erwan

0

je te le dis depuis le debut qu'on peut
le faire ,coquelin (un coureur )a meme fait un ship de 15m comme ca !avec du poyolight

02 fév. 2005
0

Poyolight et contreplaqué
sont deux choses différentes.
Le contreplaqué de marine est un millefeuille de panneaux de bois de fil et de contre-fil alternés et collés.
Ce sont des placages de bois dur. Si l'un d'eux vient à se dilater, son voisin va contrecarrer ce mouvement puisqu'il a tendance à se dilater à 90° par rapport à lui.
C'est pour ça qu'on a inventé le CTP: pour avoir des panneaux de bois qui ne se tordent pas trop.
(Il a d'autres avantages, comme de se découper autour de la bille de bois, d'être plus léger, de couper l'appétit aux tarets qui quittent la table à la première couche de colle rencontrée).

Les Poyolight et autres Balsalin sont très usités dans le second-oeuvre et la décoration intérieure.
Ils sont constitués de deux épaisseurs de placage dur, l'intervalle les séparant étant du balsa disposé si je ne me trompe, de bout (ni de fil, ni de contrefil: perpendiculaire au bordé cette fois). C'est dire que ce bois de remplissage n'a aucune résistance à opposer à la courbure donnée au bordé.

Et les parois dures sont stratifiées. Il s'agit de deux parois libres de se déformer indépendamment jusqu'à un certain point, l'âme de balsa ne jouant entre elles qu'un rôle de remplissage.
L'objection que les autres et moi faisions à l'emploi du CTP, tombe dans le cas du Poyolight: la technique en question est celle du sandwich.

Pour la construction nautique, il faut commander du poyolight Hydro d'une qualité plus marine.
Ca ne se trouve pas chez Bricorama, c'est fabriqué selon les spécifications de l'architecte qui en précise l'épaisseur voulue.

La découpe des lattes est de largeur variable, et le choix des largeurs dépasse en général les aptitudes du pur amateur, puisqu'elle se confond avec le dessin de la coque même.
Ce matériau est en général réservé à la construction de voiliers de régate, pour lesquels la légèreté l'emporte sur la solidité comme souci premier.

o]-}

02 fév. 200516 juin 2020
0

Coque en CP et en forme
Bonjour,
Les coques en CP et en forme existent sans passer par le strip.
Voir les sites :
www.icarai.net[...]/
dixdesign.com[...]/
www.naese.com[...]/

Le premier est un site français, le suivant est celui d'un archi US et le dernier un site amateur suédois.

Si ça t'intéresse, on peut en parler.

Serge

02 fév. 2005
0

tornado
construit en CP ployé, technique connue depuis des lustres ;-)

25 sept. 2006
0

Bois dur epoxy
Bonjour à vous
je suis en train de realiser un voile-aviron de 4,60m en strip Planking. J'ai pris comme base du Mélèze qui est un bois recommandé pour la construction nautique (et qui n'est pas trés cher.)
Je m'en trouve fort satisfait (à condition de choisir des lattes sans noeuds car sinon gare à la casse)
Les problèmes d'équerrage sont faciles à résoudre avec les epoxy chargés modernes (je me sers ches Epoxy tech à Colombes qui a des produits identiques au West System pour 4 fois moins cher!)
J'ai peur que pour vous, vu le martyre que j'ai fait subir à mes lattes, le contreplaqué ne soit pas assez malléable pour votre construction si elle est en Strip Planking.
Cordialement Jeff

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Peinards dans les Hébrides

Souvenir d'été

  • 4.5 (106)

Peinards dans les Hébrides

novembre 2021