Stockage des bouteilles

Bonjour à tous, comme vous le savez déjà, en bateau, il faut gérer les 4 F : la Fatigue, le Froid, la Faim et la Foif et justement où et comment stockez vous vos bouteilles en verre (vin et autres alcools) ? En général, c'est dans la cale mais comment les fixez-vous, comment évitez-vous qu'elles se cassent ou se baladent en cas de retournement à 180 ?

L'équipage
03 juin 2018
03 juin 2018
03 juin 2018
0

... oui ça bien sûr mais ça ne marche que si ta cale est pleine et que tu ne la vide pas. On peut aussi entourer les bouteilles de papier bulle.

03 juin 201803 juin 2018
5

Passe au cubi !!!!
Cubi ne rime pas toujours vin bas de gamme !!!
Et avant d’etre En bouteille il était en cubi géant !!!! : :alavotre:

03 juin 2018
0

Pas de verre sur le bateau.

03 juin 2018
1

Hello,

Nous faisons de escales assez fréquentes ce qui nous permet de jeter les bouteilles suffisamment souvent pour ne pas se poser cette question d'entreposage.
Je me pose quand même une question, toute théorique puisqu'on jette tout.
Est ce qu'une bouteille en verre est vraiment un polluant en mer ?
Si on la jette et qu'elle coule, ça ferra un abri à poisson, elle ne sera pas mangée par la faune comme le plastique, et après tout c'est de la silice. Ce serait donc plus positif que négatif, alors qu'une bouteille en plastique c'est l'inverse.
On pourra toujours objecter à juste titre que la bouteille, même en verre est un objet humain et qu'il n'a rien à faire dans le milieu naturel.
Mais le bilan d'une bouteille en verre qui coule au fond est il positif ou négatif ?

Amicalement.
FX

03 juin 2018
0

Tout à fait d'accord avec toi fxvt, le moins d'emballage plastique possible à bord ! Je suis aussi d'avis q'une bouteille jetée à la mer loin des côtes ne pollue pas du tout.
@Jonathan69; cubi va pour le vin mais pour le pastis ou le rhum (ti-punch) ?

04 juin 2018
0

J'ai un très très vieux livre La Cambuse à bord, ou l'auteure nous écris qu'il vaut mieux acheter de la nourriture en boite de conserve plutôt qu'en plastique. Pas par esprit écologique, mais parce que les boites de conserves, ça peut se remplir de pleins de déchets et en les jetant par dessus bord, ça coule. Alors que les emballages en plastique flottent et c'est gênant pour les hélices. Une autre époque :langue2:

5

"Je suis aussi d'avis q'une bouteille jetée à la mer loin des côtes ne pollue pas du tout. "
:heu: :oups: :lavache:
C'est une hérésie, car l'industrie de la bouteille va devoir prélever encore plus de sable pour fabriquer nos précieux contenants... :jelaferme:
(Sans compter la charge environnementale induite...)

03 juin 201803 juin 2018
2

Ah mais pour le Rhum cela fait longtemps que les distilleries font aussi des cubis

03 juin 2018
0

Pour le Ricard c est l’exception qui confirme la règle !!!! Après on plie pas une bouteille de Ricard par jour quand même !!!

Pour le rhum cubi aussi !!!!

03 juin 2018
0

Il suffit d'avoir une seule bouteille qu'on remplie. Pour le rhum, le cubi existe.
Enfin en Martinique, et le pastis aussi existe en cubi, mais bon il y a des gens qui veulent une seule marque.

03 juin 2018
0

Heu, pour le pastis, je sais pas mais pour le Rhum, y'a des des cubi de trois litres sur la Martinique, Marie galante et Gwada.
Et c'est dur...

03 juin 2018
1

Biochimiquement le bilan est neutre, et naturo logiquement, il est que la bouteille en verre n'est pas à une place naturelle.
D'ou les réserves bien compréhensibles pour valider une pratique pas absolument nécessaire et vitale (on peut faire autrement) de balancer des éléments neutres dans la mer..
Ou est la limite, le verre mais pourquoi pas le métal, puis le bois puisque la nature fait qu'il y a du bois flotté ?..

Amha, le fait de le limiter c'est un choix sans risque, un peu comme en sécurité industrielle on prend des mesures d'interdictions drastiques pour ne pas avoir à gérer en permanence des cas ou on se demande je peux ou je peux pas ?
Le coup de l'abris à poisson je ne suis pas sur que cela corresponde à une réalité, quitte à balancer du verre, je le ferai sous forme concassée..

0

La règle n'a jamais été 4F, mais 5F... :non: :jelaferme:

03 juin 2018
0

le cinquième c'est quoi ?
Mais bon jusqu'à maintenant, ma question est restée sans réponse valable !

0

Le mal de mer : 5 F
Fatigue, Froid, Faim, Frousse et Foif...
Le B.A.B.A....

03 juin 2018
1

On écrit le B.A.BA
c'est la base... :acheval:

0

Un point de trop...coquille...

1

Ouf, tu as mis le "q" :langue2:

03 juin 2018
0

En cale ou coffre et entouré de plastique bulle.

J'ai fait cela pendant six mois... puis pendant 20 ans ce fût réservoir d'eau dans la quille ou jerricans d'eau du robinet en coffre. Plus de problèmes de plastique ou de verre. A bord c'est eau, café ou thé, et puis finit!

03 juin 2018
0

Je ne bois que très peu d'alcool mais on a quand même parfois besoin d'un petit remontant/réchauffant (aussi pour gérer le cinquième "F") et puis quand on rencontre des navigateurs sympas, c'est chouette de pouvoir partager une bonne bouteille.

03 juin 2018
0

Il y a les résilles fournies dans les duty free des aéroports .
Les chaussettes ce n'est pas mal aussi.
Pour un calage léger , les bouteilles plastiques vides sont efficaces.
Le verre , c'est certes neutre et fournit un abri aux petits poissons, mais c'est surtout du pétrole qui a servi à fondre la silice, tandis que recycler le verre consomme dix fois moins d'énergie , car il suffit de fondre et non de changer d'état chimique.
Enfin , les cubis , c'est tellement pratique , même si le contenu n'est pas toujours aussi bon qu'en bouteille ...
Yammas, à la vôtre , en grece.

03 juin 2018
0

les bouteilles c'est à l'avant et les poulaines à l'arrière ou nice et versailles
alain

03 juin 201816 juin 2020
03 juin 2018
1

J'utilise ça et cale les bouteilles dans un coffre. Pas de problème www.mon-camping-car.com[...]teilles

03 juin 2018
0

Bonjour: moins luxe il y a aussi cela en polystyrène que l'on peut recouper en hauteur ou largeur ou empiler

03 juin 201816 juin 2020
0

oups j'ai oublie photo

04 juin 2018
0

Avoir un bateau bien conçu: sur l'Arpège, le contre moulage structurel présente d'origine des berceaux à bouteilles dans deux des équipets! C'était l'époque où tous les aspects de la navigation étaient pris en compte dès la conception... :pouce:

04 juin 2018
0

chez moi ,j'ai beau en embarquer ,il n'y en a jamais ...
je me demande ou elles passent ,ça doit s'évaporer .
maintenant j'embarque des cubis dont j'enlève le carton ,
je met ça dans ma cale et ça prend la forme
comme ils sont tous pareils pour savoir la couleur dès fois ,je suis obligé d'en gouter deux avant de trouver le bon .(excuse)
:alavotre:
alain

0

Tu n'as pas le porte bouteilles dans l'équiper à gauche de la salle de séjour? :tesur:

04 juin 2018
0

oui mais ça c'est le bar réservé au spiritueux qui d'ailleurs s'évaporent aussi .
les bouteilles c'était dans la cale .
alain

04 juin 2018
0

Bonjour à tous ,
Pour caler prendre la poche à l'intérieure du cubis quand il est vide la rincer et après vous la mettez entre vos bouteilles ou autres choses à caler vous la gonflez avec la bouche et le tour est joué .

04 juin 2018
0

Si le poids ne pose pas de problème (il ne faut pas s'étonner ensuite d'être si souvent au moteur), alors à défaut de pouvoir limiter ce qui est en verre (exemple remplacer par un cubi) il faut bien caler.
Remarque : le sujet de la bouteille d'huile en verre n'a pas été abordé. "Solution" : on trouve des contenants métalliques pour l'huile d'olive.

Pour ce qui de jeter ou ne pas jeter à la mer :
Il faut partir du principe que tout ce qui n'existe pas naturellement en mer ne doit pas être jeté en me (ceci afin de réduire notre impact, ou de participer le moins possible à la pollution déjà existante), c'est d'ailleurs la définition même du mot "pollution".
La notion de "c'est du verre donc de la silice donc du sable donc..." est une fausse excuse, car on pourrait avoir le même mauvais raisonnement sur le plastique (plastique, pétrole, vieux végétaux de tres longue date) ou sur plein d'autres choses (fils de fer, etc).

Concernant l'excuse bien rassurante du "ça fera un abri pour les poissons" (je ne remets pas en doute la bonne volonté/intention de la personne qui dit cela), là il s'agit de notre interprétation humaine : on balance en mer quelque chose qui n'y existe pas à l'état naturel, de la vase se forme dessus, puis des concrétions, des coquillages, et des petits poissons, et des plus gros poissons, et comme tous les corps de métiers et les particuliers y voient leurs intérêts eh bien tout le monde dit «tu vois c'est écologique puisque la vie se développe dessus». Non. L'autre interprétation possible (et qui biologiquement tient la route) c'est que la nature "ronge" pour faire disparaitre.

Mes propos ne se veulent pas dogmatiques, au contraire je nous invite chacun a remettre en question nos certitudes.

04 juin 2018
0

Quand j'ai lu "les petits abris pour les poissons", je me suis imaginé, à l'extrême, que si on jetait un milliard de bouteille au même endroit, ça pourrait potentiellement faire des abris pour une population de poissons qui habituellement se fait bouffer, et amener à une prolifération de cette population et donc à un dérèglement de l'écosystème. Et que donc même si une bouteille ne pollue pas chimiquement, elle impacte négativement la nature.
En exemple les perruches vertes par la fenêtre au boulot, et quand j'étais petit un Thalassa qui parlait de la catastrophe des tourteaux Russes en mer du nord, que les Russes avait filé aux Norvégiens après la 2ème guerre mondiale pour les remercier de leur aide, un truc comme ça. Je ne me souviens plus. Cela fait bien 20 ans et je n'en ai plus jamais entendu parler d'ailleurs.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

août 2017 de retour d’Ecosse vers Bangor

Après la pluie...

  • 4.5 (150)

août 2017 de retour d’Ecosse vers Bangor

mars 2021