Sterling et les câbles

Bonjour,
Je suis un peu surpris par les conseils de Sterling qui préconise, dans sa notice de montage du AtoB, de multiplier les câbles si on n'a pas la bonne section sous la main : "Please note that if there is a problem obtaining for example 90 sq mm cable,simply use 2 x 50 sq mm or 3 x 35 sq mm. The cable is simply copper, and
all you require is the copper. It does not matter if it is one cable or 10 cables as long as the cross-section adds up. Performance of any product can be improved by thicker cable, so if in doubt round up."
C'est autorisé par les normes en construction navale?
En électricité "bâtiment" c'est formellement interdit!

L'équipage
25 oct. 2010
25 oct. 2010
0

normal
procede utilisé en elec batiment

25 oct. 2010
0

normes
Non, vous ne pouvez pas dans le cadre d'une installation domestique doubler des câbles en parallèle pour obtenir une section supérieure : c'est interdit par les normes. Mais peut-être que le problème ne se pose pas de la même façon pour du courant continu ?

25 oct. 2010
0

normal??
vous pouvez??? eh ben je dormirais jamais tranquille moi avec une instalation de mon batiment dans de tels conditions.
en Belgique verbotten!! interdit!! ;-)
et sur mon bateau, je ferais pas non plus :-(

25 oct. 2010
0

autorisé ?
je dois dire que je ne me suis pas posé la question lors de l'installation. J'ai dédoublé les petites longueurs et triplé les grandes longueur. ça fait un an que ça tourne sans problème et sans échauffement particulier, même après plusieurs heures moteur.

25 oct. 2010
0

Risque
Le risque est qu'en cas de défaillance (indétectable) d'un câble ou d'une connexion, toute la puissance soit reportée sur l'autre câble, d'où échauffement et risque d'incendie. Normalement interdit aussi par Veritas.
Le conseiller est assez irresponsable. C'est vous qui voyez...

25 oct. 2010
0

D'accord
C'est bien ce que je pensais. Doubler ou tripler un câble pour obtenir une section supérieure est certes concevable théoriquement mais le risque est grand d'avoir, à un moment ou à un autre, un câble qui présentera une résistance différente des autres et dans ce cas le courant passera préférentiellement dans celui qui présentera la moindre résistance, d'où risque d'échauffement et plus si affinité...
Je trouve Sterling un peu léger sur cette préconisation.

25 oct. 2010
0

le cas particulier du bateau
Dans le cas du 12V dans un bateau, la situation est très différente du bâtiment.

Dans le bâtiment le courant autorisé par unité de section est lié à l'échauffement acceptable.

Dans le cas du bateau le courant acceptable par unité de surface est lié à la chute de tension acceptable (typiquement 0.1 à 0.2V sur la ligne). Dans ce cas du bateau on est TRES loin de la limité de sécurité d'échauffement du cêble pour cette raison.

Si donc on a doublé un câble, même si l'une des deux est défaillant, on est toujours encore TRES loin de la limite de celui qui reste.

Le cas qui serait dangereux sur un bateau serait de doubler un câble fin par un câble 10 fois plus gros, car à ce moment là la défaillance du gros mettrait le fin en péril.

Donc, soyons réaliste, même si c'est interdit par Véritas (et c'est logique que ce soit interdit !), il n'y a pas vraiment de risque si on double un câble par un second IDENTIQUE au premier dans un bateau en 12V.

26 oct. 2010
0

Câblage bâtiments
Pour les alimentations de fortes puissances en basse tension (400 volts triphasé), il est courant d'installer deux ou trois câbles en parallèle par phase !

Les raisons : imaginez la section équivalente à 3 x 240 ou 300 mm²... (si ça existe) et la difficulté de mise en œuvre ?

En outre, trois câbles chauffent moins qu'un seul de section équivalente.

Dans la littérature des câbliers on trouve d'ailleurs toutes les abaques et les instructions de mise en œuvre...

Pour les bateaux, voire l'analyse très pertinente de Robert plus haut !

En ce qui me concerne, lorsque il est avéré qu'un câblage de puissance 12 ou 24 volts est un peu juste et génère une chute de tension inacceptable, par exemple pour un démarreur, un guindeau ou un gros chargeur, au prix du cuivre je ne remplace pas les câbles s'ils sont longs et en bon état : je les doublent sans hésitation ! ;-)

_/)

26 oct. 2010
0

Logique que ce soit interdit
Si "c'est logique que ce soit interdit",comme dit Robert, et même si le risque est faible, je ne comprends toujours pas qu'une société comme Sterling préconise un montage qui ne soit pas conforme aux normes. Maintenant chacun fait comme il veut, mais en cas de pépin je ne suis pas sûr que l'assurance prenne en charge un sinistre si une installation d'origine a été modifiée de cette façon...
Ceci dit ça ne met pas du tout en cause la qualité des produits de cette société.

26 oct. 2010
0

Mea culpa
Veritas autorise bien la mise de câbles en parallèle, comme quoi il ne faut pas parler de mémoire :

9.9.8 The current carrying capacity of cables connected in parallel is the sum of the current ratings of all parallel conductors but the cables must have equal impedance, equal cross-section, equal maximum permissible conductor temperatures and follow substantially identical routing or be installed in close proximity. Connections in parallel are only permitted for cross-sections of 10 mm2 or above. When equal impedance can not be assumed, a correction factor of 0,9 is to be applied to the current carrying capacity.

26 oct. 2010
0

Pas tout à fait
Le texte dit que les câbles doivent avoir la même section, la même classe de température et la même impédance, soit, en continu, la même longueur et qu'il doivent emprunter le même cheminement ou être proches. Si la même impédance ne peut être assurée, coefficient à appliquer 0,9. Le texte n'autorise donc pas des câbles de section ou classe différente. Mais je pinaille...

26 oct. 2010
0

OK Robert
On est bien d'accord, mais ce que je voulais dire c'est que la notice de Sterling qui s'adresse à Mr tout le monde ( on est plutôt dans du "do it yourself") devrait au moins être plus précise : même section obligatoire et si possible même qualité, parce que si on double par exemple un 32² en place depuis 10 ans (avec un degré d'oxydation plus ou moins avancé) par un tout neuf on ne sera plus en équivalence de résistance.
Bon puisque on est d'accord je pense que le débat est clos...
Bonne journée à tous.

26 oct. 2010
0

Quelle logique ?
Manifestement, tu n'as pas bien lu l'explication de Robert, alors reprenons en détail :

En électricité bâtiment, on considère qu'il ne faut pas dépasser 10% de chute de tension pour éviter que le câble ne chauffe et abime son isolation à la longue. 10% de chute de tension en 230 volts n'empêche pas les appareils de fonctionner.

En 12 volts, 10% de chute de tension est inadmissible et peut générer de gros problèmes de fonctionnement !

Pour un chargeur de 100 A à 14,5 volts, câblé en 35 mm² sur une longueur de 5 mètres, soit 10 mètres aller et retour, on aura une chute de tension de 0,5 volts, soit ~~3%, [b]ce qui est loin d'être dangereux[/b] mais bien trop pour que ce soit efficace.

Ce que préconise Sterling, c'est de doubler ou tripler la section afin de réduire au minimum la chute de tension pour obtenir un [b]fonctionnement optimum[/b], soit dans l'exemple de 3x35 mm² une chute de tension de ~~1% ! [b]Rien d'autre[/b] !

Ceci dit, rien n'empêche le plaisancier riche de câbler son machin en 150 mm², ce qui sera conforme au manuel... si ça rentre dans les borniers ! :langue2:

_/)

26 oct. 2010
0

ben voilà ...
Pour les purs frenchie qui ne parlent pas le rosbif, la norme donnée par Negofol dit que la mise en parallèle est autorisée si les sections des câbles sont identiques. Si elles ne le sont pas il faut appliquer un coefficient de correction de 0.9.

26 oct. 2010
0

"Logique que ce soit interdit "
Jacques, la "Logique que ce soit interdit" que je disais est basée sur le fait qu'il faut imposer que les câbles soient identiques pour qu'il n'y ait pas de risque. Si on n'impose rien sur leur section, alors il est "Logique que ce soit interdit".

Voir le post de Negofol un peu plus bas.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (77)

novembre 2021