Station GPS différentiel?

Qui peut m'expliquer en langage non "medical" à quoi servent les "stations GPS differentiel" reprisent dans l'Almanach du Marin Breton?

L'équipage
17 mai 2018
17 mai 201817 mai 2018
4

En Anglais c'est Differential Global Positioning System : DGPS dont le sigle est assez connu.
Des stations terrestres qui savent exactement leur coordonnées Latitude/longitude, reçoivent les position calculées avec les satellites. Ils mesurent l'erreur et envoie vers des satellites géostationnaires SBAS, ces corrections à appliquer.

Le récepteur DGPS lui va calculer le point avec les constellations de satellites classiques GPS, GLONASS BEIDOU ... et appliquer les corrections que les stations terrestres auront envoyées, en utilisant les corrections de la station terrestre la plus proche de sa localisation. La précision est bien meilleure, de l'orde de 10 à 15m pour un système sans DGPS et 1 à 3m avec le DGPS.

Selon les continents, les systèmes terrestre sont différents. Par exemple le WAAS qui couvre tous les USA et l'Alaska. EGNOS pour l'Europe entière, GAGAN pour l'Inde, MSAS pour la Chine, SDCM pour les Russes. Rien pour l'Afrique ni Amérique du Sud.

Par exemple le superbe GPS MLR FX412 est avec DGPS, le FX312 ne l'est pas. Dommage que MLR n'existe plus...

Nos tablettes avec GPS intégré, n'ont pas le DGPS. Il faut utiliser un GPS externe relié en Bluetooth qui possède cette capacité. Comme le bad-elf
bad-elf.com[...]-detail

Dans ce cas tu auras une précision de 1m. C'est ce qui équipe les tracteurs agricoles pour tracer de superbes sillons.

Il y a aussi le iSXBlue II+
sxbluegps.com[...]_fr.pdf

et d'autres.

On devrait arrêter de dire GPS, il faut dire GNSS, qui est le matos pour écouter les constellations de satellites. Américain, Russes, Chinois, Indiens et bientôt Européens pour te donner ta meilleure position sur le globe. Le GNSS est l'outil qui peut aussi recevoir le DGPS s'il est équipé du microprocesseur qui marche bien.

Une VHF avec récepteur AIS et GPS reçois aussi tous les satellites DGPS.
le IC-M605EURO de chez Icom. OK c'est 1300€ la bête qui fait tout.

Pour suivre toutes les évolutions des sytème de positionnement je me suis abonné à un magazine gratuit sur le Web ;..en Anglais of course.
gpsworld.com[...]/

17 mai 2018
0

Donc si je te comprends bien, quand j'utilise ma bonne vieille tablette samsung avec navionics ma précision est "bof" en fonction des satellites qu'elle reçoit?

L'idéal est de trouver un bon vieux MLR pour mouiller la pioche au bon endroit.

Ou ajouter un gps externe qui a le DGPS. (ton lien ne fonctionne pas)

Merci à toi.

17 mai 201817 mai 2018
0

Oui c'est cela, avec une tablette quelconque ou un smartphone on a plein d'erreurs selon le temps qu'il fait, l'heure, les erreur d'horkloge des satellites etc ... A terre le système d'assistance au GPS, le fameux aGPS Il utilise les émetteur des spots wifi et de téléphone portable qui connaissent bien leur position pour faire des triangulations et donner un point plus précis. En mer il ne faut pas utiliser le aGPS car on ne capte pas ces spots, ou des fois 1 émetteur en côtier.
Sur mon bateau j'ai le vieux MLR depuis l'année 2000 qui affiche mon point sur un traceur avec cartes C-MAP et un iPhone cartes NAvionics et iPad carte du SHOM avec Avalon . Je ne vérifie la précision du point de l'iPad que les belles journées de brume, pour passer au milieu des cailloux

Pour le lien:
bad-elf.com[...]-detail

Il y a un point en trop dans le message initial.

17 mai 2018
0

Merci à toi, le lien fonctionne le prix aussi. Je pense que je vais me mettre à la recherche d'un bon vieux MLR!

17 mai 2018
0

Houps, j'oubliais la fameuse VHF Standard horizon GX 2200e qui elle aussi reçoit les SBAS pour avoir un point GPS plus précis. Il reçoit WAAS MASAS et EGNOS.

11 juin 2018
0

@courtox56 : Merci pour ces explications. Je suis en train de chercher si le XB8000 de VesperMarine fait uniquement GPS ou DGPS....

... en fait loin des côtes on s'en fout d'avoir un positionnement précis à 1m ou à 15m. Par contre pour mettre l'ancre au meilleur endroit possible (et sous réserve d'avoir une cartographie numérique RASTER), là la précision est utile.

Question : Au moment de poser l'ancre, si j'ai le choix entre l'indication aGPS ou dGPS, lequel des deux sera le plus précis ?

Sur ma tablette j'ai une puce aGPS (iPad récent avec carte sim), et j'utilise l'application Weather 4D 2.0 (sur laquelle j'utilise la cartographie numérique SHOM). Ce Weather 4D 2.0 me propose d'utiliser soit la position provenant du XB8000, soit la position provenant de la tablette.

Egalement, sauf erreur, il me semble que dans les trames GPS (ou GNSS) il y a l'information du "rayon de précision" de la position (je crois même qu'il existe une trame NMEA2000 sur cette info). Peu d'appareils l'affichent.

11 juin 2018
1

@ Steph. Attention à ne pas se faire trop d'illusions sur la précision des cartes qui est souvent trés inférieure à celles des GPS.

11 juin 2018
0

@Lulu2 : tu fais bien de le rappeler. Rappelons au passage que ta remarque vaut d'avantage pour les cartographies numériques vectorielles et moins pour les cartographies numériques raster.

(je ne pense pas dire de sottise. Rectifiez si je me suis trompé)

11 juin 2018
0

Au départ le DGPS avait pour but de contourner l'imprécision volontairement dégradée du GPS à usage civile (précision allouée autour de 100m) le GPS de précision étant initialement à l'usage de la sécurité militaire des USA. Cette dégradation peut toujours être réactivée globalement ou en zône de menace. La précision initiale des infos est obtenue par pilotage sur une horloge atomique étalon

11 juin 2018
0

Petite question : quels sont les émetteurs qui fonctionnent encore ?
Mon MLR 412 ne capte plus l'émetteur du Cap Béar ...

11 juin 2018
0

Bonjour,

Je ne pense pas que les cartes raster soient d’une précision à toute épreuve, les relevés sont anciens, bien antérieurs à la naissance du gps.
Les cartes vectorielles grand public sont tracées à partir des cartes raster.

Les nouvelles cartes numériques des services hydrographiques sont probablement de meilleure précision, mais hors de portés pour les plaisanciers.

Pour éviter les cailloux il y a toujours le compas de relèvement et les alignements.

11 juin 2018
1

Il est utile de lire le fascicule du SHOM "Navigation et GPS". Il y est indiqué que lorsque les levés sont anciens, c'est à dire antérieurs au GPS différentiel, la localisation des cailloux peut être erronée de plus de 100m, donc même la carte papier n'est pas exacte dans ce cas, sinon au travers des alignements utilisés depuis des lustres avec succès.
La base de toutes les cartes est constituée par ces cartes "papier". Les raster sont scannées et les vectorielles reprennent les mêmes données. Dans ce dernier cas, on s'expose à des erreurs de codage ou à des bugs divers. Sans oublier les "fantaisies" de certains fournisseurs de cartographie électronique. Souvenons nous seulement de "l'affaire Navionics" de l'année dernière où (ce n'étais pas un problème de coordonnées en fait) un magnifique chenal était indiqué entre l'île de Tatihou et la côte près de St Vaast la Hougue, là où les tracteurs des ostréiculteurs passent à marée basse!

Ne jamais oublier que tout cela n'est "qu'aide à la navigation" et qu'il faut garder un sens critique et recouper systématiquement surtout dans les zones un peu compliquées et mal pavées! La bonne vieille "règle du pouce" est en fait la meilleure sécurité.

11 juin 2018
0

Entièrement d'accord avec le "sens critique". Pourquoi y a-t-il eu des "fantaisies" sur certaines cartes électroniques, c'est simple:
La convention SOLAS donne des priorités à la production des cartes électroniques. C'est à dire que la priorité est donnée (de mémoire) aux gros cargos, aux navires à passager, les pros, et à la fin, nous.
Le bureau des cartes électroniques au Shom, c'est 10 fois moins de personnes qu'à l'UKHO. Donc on n'a pas réussi à suivre la production et dans ce cas certains éditeurs privés ont numérisé eux-même leurs cartes. Sans avoir le même savoir-faire. Donc on a numérisé en priorité une carte confidentielle de Koumac (car il y avait un NGV qui passait par là) alors qu'on n'avait toujours pas numérisé la carte du golfe du Morbihan.
Faut pas oublier qu'une ENC sortie du Shom engage au même titre la responsabilité de l'Etat qu'une carte papier.
Donc il y a quelques années sont apparues ces cartes des côtes de France numériques, mais faites "maison". Mais pas la maison Shom CQFD :-)
Tout est rentré dans l'ordre, tout le portefeuille français est numérisé maintenant.

12 juin 201812 juin 2018
0

Bonjour,
les cartes ENC sont les seules à être conformes à SOLAS.

"Les cartes électroniques de navigation officielles (ENC) sont établies sur la base de données cartographiques vectorielles (format S57) contenant la description détaillée de chaque objet (marque de balisage, épaves, câbles sous-marins, zones réglementées, sondes, etc ...) "
La moindre petite carte va vous couter un bras? Non, seulement 40€ HT au minimum la carte avec sa mise à jour pour 12 mois. Soit 1500€ HT en gros pour les cartes de la zone Atlantique.
Faites vos courses ici:

diffusion.shom.fr[...]/id/207

diffusion.shom.fr[...]57.html

Les cartes scannées (Raster) même par le SHOM ne remplacent pas les cartes papier.... se sont des assistances à la navigation.
Idem pour nos logiciels.

"Un ECDIS certifié est considéré comme l’équivalent légal de la carte papier dans la mesure où il est utilisé avec des ENC (officielles et à jour) et est accompagné d’un dispositif de sauvegarde approprié (back-up)"
ECDIS = sytèmes de visualisation des cartes électroniques et d'informations.

J'ai toutes les cartes Raster du SHOM (à jour) pour l'Atlantique sur mon ipad pour 100€ et les mêmes en papier (Pas à jour donc) pour une valeur de 1500€, achetées au fur et à mesure de mes navigations.

Ces règles SOLAS sont faites les gros navires commerciaux. Nous on est une poussière dans ce business.
De plus le matériel à embarquer (en double) va remplir votre bateau...

www.shom.fr[...]ichage/

11 juin 2018
0

@Gildas_Shom : quid de ton avis concernant les plaisanciers qui ont tout le catalogue SHOM en version électronique ? (via Weather 4D/Geogarage)

(je pense qu'on va retourner sur les propos de 'ecumeur', mais je pense que trop peu de personnes pensent/savent qu'il existe tout le catalogue SHOM en version numérisé accessible aux plaisanciers)

12 juin 2018
0

Juste quelques précisions...

Les cartes officielles sont "en général" des cartes vecteurs car oui, des cartes raster peuvent être utilisées par des bâtiments SOLAS comme carte officielle.

Seul exemple que je connaisse: les ARCS (ADMIRALTY Raster Chart Service).
Un bâtiment de la Royale navigue avec deux SENIN indépendants couplés à des centrales inertielles indépendantes et deux GPS indépendants. Le back-up est assuré par du papier. Les SENIN sont les systèmes de nav des bateaux militaires conformes aux règles ECDIS.
Si un bateau doit naviguer dans une zone non couverte par une carte vecteur ( aka navigation ECDIS) , il passe sur une raster anglaise (aka navigation NO-ECDIS)

Ces "ARCS" sont fournies au Shom par l'UKHO, puis vérifiées par notre service de carto puis délivrées aux bâtiments de la marine. On en fournit toutes les semaines.

Pour les moins de 24 mètres, (salauds de pauvres), on peut tout à fait naviguer sur des raster. Et là, on va encore rentrer sur l'interprétation de l'article 240-2.5 :mdr:

"La ou les cartes marines, ou encore leurs extraits, officiels, élaborés à partir des informations d'un service hydrographique national. Elles couvrent les zones de navigation fréquentées, sont placées sur support papier, ou sur support électronique et son appareil de lecture, et sont tenues à jour."

Sachant que la quasi totalité des cartes proposées par Garmin/MaxSea/Geogarage viennent du Shom ( ça répondra à Steph753) , je pense qu'un navigateur de plaisance est au vent de la bouée.

11 juin 201811 juin 2018
0

Le DGPS utilisait initialement des émetteurs à terre qui faisaient des transmissions en grandes ondes. MLR 412 par exemple. Sur l'antenne GPS classique était installé une antenne fouet. Maintenant les corrections Waas, EGNOS et autres trucs sont envoyés vers des stations terrestres à des satellites.

Le aGPS
-a comme assisté permet de recevoir rapidement les éphémérides des satellites si le GPS ou la tablette a été arrêtée plusieurs jours.
-a comme assistance pour faire des triangulations en utilisant les émetteurs WiFi et GSM. En mer il faut mettre GPS seul dans les paramètres sinon on risque d'avoir un point artificiel avec les coordonnées d'une station GSM ...Normalement les applications MArine ne prennent que la puce GPS comme source.

Effectivement le programmeur d'application peut faire une requête à la puce GPS pour avoir le point le plus probalble et son erreurs en pourcentage. C'est affiché avec Avalon offshore. Pas chez Navionics.

En mer, à la Montagne et dans nos campagnes et forêts, le plus précis est le dGPS, à terre en ville le aGPS.

Sur les iPAd, on a depuis la génération 3, les satellites du vieux GPS et GLONASS. Les militaires US utilisent GPS II et bientôt comme nous le GPSIII (avec de nouvelles puces donc de nouvelles tablettes) .
La précision du vieux GPS ne sera plus "jamais " dégradée par la marine US.

La précision des cartes papiers est assez mauvaises, certains cailloux que je connais sont à 100m de la position GPS. Le SHOM a préféré supprimer ces cartes de détails que d'aller sur place refaire les sondes et les points précis.

Donc dans une crique ouverte du style grande plage de Houat, pas de soucis avec le GPS et cartes raster. Par contre faire au GPS l'entrée de la rivière de Pénerf est très risqué à marée basse.

Les amers et alignements sont plus précis ...à mi marée.

12 juin 2018
0

A quand la navigation "tête haute" ou avec lunette 3D ??

12 juin 2018
0

ça existe déjà ... enfin presque ;-)
Il me semble avoir lu/vu qu'il existe une application B&G pour smartphone.
L'application va à la fois utiliser la caméra du smartphone, à la fois le compas intégré, et à la fois les infos du traceur (sur lequel il y a navionics par exemple), et ça affiche le tout sur l'écran du smartphone.

On met le smartphone dans notre champs de vision vers l'horizon, on tourne sur soi-même, et on voit les indications des phares, des balises, des caps, et la route à suivre.

Si tu veux l'avoir intégré à la tête "sans les mains" (et avoir l'air d'un idiot ;-) ) il suffit d'utiliser un casque de réalité virtuelle type Oculus VR et d'y accrocher ton smartphone dessus.

...
P.S. : il me semble que c'est B&G qui fait cette application mais j'ai un doute

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie en Patagonie

Après la pluie...

  • 4.5 (17)

Après la pluie en Patagonie

mars 2021