Statification bord de fuite safran

Bonjour à tous.

J'ai entrepris la réfection du safran de mon voilier.
C'est un safran polyester moussé polyuréthane avec mèche et peigne en inox.
Plein de flotte, mousse complètement dégradée sur la moitié inférieure, j'ai retiré environ un saladier de vase :-(
Je ne vous dis pas l'odeur de sulfures, à tomber par terre !

Quelques questions :

Comment refaire correctement le bord de fuite ? Celui ci à un rayon d'environ 1cm. Peut-on faire adhérer un ou plusieurs tissus de verre de chaque coté de la pelle, tissus qui feraient le tour du bord de fuite ?
Ou bien faut t-il coller d chaque coté et faire "mourir" vers le bord de fuite ?

Je vais certainement utiliser pour le moussage de la mousse époxy de chez Sicomin, la PB250 avec durcisseur DM02.
Cette mousse, une fois expansée, se shappe-t-elle bien avec des cales à poncer ?

Je dois faire des renforts internes entre les lames du peigne et l'intérieur de la stratification. Est-ce qu'un mélange résine/micro ballon convient à cet effet ? (Je devrait avoir à certains endroits une épaisseur de renfort de 2.5cm)

Coté fermeture de l'ouverture que j'ai pratiquée, Sicomin me préconise du bi axial 300g et un taffeta 165g. Combien de couches, et dans quel ordre ?
J'ai chanfreiné les cotés de l'ouverture sur environ 3 à 4cm de largeur pour coller mes tissus en dégradé. Est-ce la bonne méthode ?

Faut-il retravailler (chanfrein ?) la jonction mèche / haut du safran, et boucher avec de la résine microballon ?

Ai-je intérêt, avant moussage, de passer une ou deux couches de résine pure à l'intérieur du safran pour assurer son étanchéité ?

Merci d'avance pour toutes les infos que vous pourrez me donner, et bon vent à ceux qui sont sur l'eau !

L'équipage
29 jan. 2021
29 jan. 2021
1

Pour moi
Moussage in-situ => risque d'hétérogénéité de la mousse après expansion.
Je privilégierais la taille d'un pain de mousse à la forme à combler.
La mousse projetée ou expansée ce taille bien. Attention, quand la forme souhaitée est atteinte, le moindre appui de doigts marque.

Résine + micro-ballons ne donne comme résistance à la traction que celle de la résine.
Je mettrais des fibres de renforts pour les efforts, puis ensuite s'il reste du vide à combler, pourquoi pas des micro-ballons!

Si ton dégradé présente une pente de 10% cela devrait aller.

Pour le nombre de couches, il faut connaître l'épaisseur à obtenir et additionner les épaisseurs unitaires des couches à stratifier.

A l'étanchéité par l'intérieur, je préfère celle par l'extérieur car cela protège de l'eau les couches de la peau.
Si tu shapes un pain de mousse à incorporer dans le volume à combler, il faudra le coller, donc la question à sa réponse.

Pour fermer la peau extérieure, rien de mieux que la pose d'une fibre. Car si des fissures existent, c'est qu'il y a eu des efforts; qui sont à reprendre. Ce n'est pas la résine chargée de micro-ballons qui sera suffisante.

Pour la finition de la forme supérieure, limiter l'espace entre coque et safran est une bonne idée; mais sans restreindre la rotation maximale de la pelle.

Mais ce n'est que mon idée.


29 jan. 2021
1

Un bord de fuite arrondi génère davantage de turbulences qu'un bord de fuite tronqué avec des angles vifs.
Supprimer l'arrondi (époxy + microballons), stratification de chaque côté, et tu couper les fibres qui dépassent.

L'époxy moussant est dur, donc pas de shape. C'est plutôt fait pour remplir un volume fermé, en laissant des évents pour évacuer l'air et l'excès de mélange. Donc coulage de résine après avoir restraté le couvercle et mesuré le volume à remplir. Si pas de couvercle, il faut trouver une moyen de faire un moule en mettant en forme une feuille flexible sur des gabarits, et ensuite couler la résine.

Pour coller le peigne, la résine + microballons c'est bien mais la résine moussante fera ça très bien.

Pour fermer l'ouverture, ça dépend si tu as gardé le couvercle et qu'il faut juste stratifier une bande, ou s'il faut stratifier toute la face.

Si c'est une bande, biseauter de chaque côté sur une largeur égale à 10 fois l'épaisseur, et stratifier des bandes de largeur dégressive. On peut mettre un peu moins épais que la peau originale car le biaxial + époxy est plus résistant que le polyester d'origine, mais il faut au moins les 2/3.

S'il faut stratifier toute la face, les mêmes principes (biseau et largeur dégressive) restent valables.


29 jan. 202129 jan. 2021
1

Bonjour,

Une remarque sur la forme du bord de fuite.

Pour des raisons de mécanique des fluides assez sioux à développer là maintenant, il est conseillé de les tronquer carrés bien net, et non pas arrondis.

Edit : croisement de posts avec FredericL, mais ça confirme ;-)


29 jan. 2021
0

Merci beaucoup pour ces précisions qui me permettent d'y voir plus clair.
Ca m'évite une grosse connerie avec la mousse époxy non shapable.
Que pensez vous d'une mousse polyuréthane bi composants ? Coté hétérogénéité évoqué par Polmar, si je travaille en plusieurs passes, je limite le risque, non ?
Je ne me sens pas de faire un moule comme tu me le préconise Frédéric.

Je note pour le bord de fuite plutôt à bords francs; même si mon bateau n'est pas une bête de régate, il n'y a pas de petit profit :-)


29 jan. 2021
1

Tu n'as pas gardé le "couvercle" ?
Même en 2 ou 3 parties, on doit pouvoir s'en servir.


Bigjack:Non, j'ai été contraint de découper le flanc en plusieurs petits morceaux, inutilisables.·le 30 jan. 10:03
29 jan. 2021
1

avant de refermer la boite contrôle les soudures des peignes ,s'il y a eu de l'eau dedans elles on peut être souffert
Alain


Bigjack:Merci Fritz, j'ai vérifié, inox nickel. Aubin devait prendre du bon matos à l'époque.·le 30 jan. 10:03
29 jan. 202129 jan. 2021
1

La mousse epoxy pb250 sicomin se shape de mémoire. C'est pas forcément fait pour ça mais elle se ponce sans difficulté. J'ai moussé à la pb250 sicomin une partie de mon safran de selection 37. J'avais juste fermé le volume à mousser. Le pb250 sicomin ne pousse pas pendant son expansion.
Bien sur toute la stratification doit se faire à la résine epoxy ! Surtout pas de résine polyester...


Bigjack:Intéressant ton commentaire Yves. Quand tu dis qu'elle ne pousse pas, ça signifie qu'elle n'exerce pas d'efforts sur le moule, ou bien que le volume résine/catalyseur ne varie pas ?Si je l'utilise, je travaillerai sur le safran complètement ouvert, donc avec un volume de mousse à "rectifier" assez important. Si la mousse est trop dure, galère assurée.·le 30 jan. 10:07
James :Cette mousse pousse peu (4 fois environ son volume de départ ) et c'est une augmentation progressive ,pas comme la polyuréthane qui est plus brutale. Faut quand même pas négliger son expansion...·le 30 jan. 10:28
Recidive:Oui, la PB 250 se shape, même si elle est plus dense et plus dure que la polyuréthane qui ne fait que 40 kg/m3.Elle a aussi l'avantage d'être bien plus adhérente que la PU.Pour éviter d'en avoir trop à poncer, tu peux aussi refermer ton safran avec une plaque de cp ou d'isorel fin protégée par du film polyane.Ne pas oublier de protéger aussi le pourtour de l'ouverture pour ne pas avoir à gratter et poncer l'excédent de mousse qui ne manquera pas de déborder.·le 30 jan. 10:51
30 jan. 2021
1

Oui la pb250 ne pousse pas, elle n'exerce pas d'effort sur le moule. Elle gonfle jusqu'à 6 fois son volume initial ? Il faut aller voir les spécifications sur le site de sicomin. Pour moi c'est LA solution pour refaire des sandwich délaminé sur nos bateaux...


30 jan. 2021
0

Pour savoir jusqu'où shaper, faire des gabarits à partir de la face conservée du safran permet de faciliter le travail.

Pour shaper l'intérieur d'un fourgon moussé au polyuréthane projeté, j'avais fait une planche à clous utilisée à la main.
Cela avait été rapide pour dégrossir.


Bigjack:Excellente idée. J'avais l'intention de faire cela au feeling, avec des gabarits, je vais pouvoir assurer un semblant de symétrie.·le 30 jan. 18:32
30 jan. 2021
1

Toutes les mousses se shapent aisément. Il suffit d'avoir le bon outil. La base est le rabot électrique : l'un de vous connaît il une mousse dure qui y résiste ?
Attaquer une épaisseur importante de mousse époxy à la cale à poncer, c'est moyen. Au surform, ça passe. Au rabot électrique, les doigts dans le nez ( un moyen parmi d'autres d'eviter de respirer la poussière...).


Bigjack:Merci pour l'info, j'ai un rabot électrique, je vais tester quand j'en serai là.·le 30 jan. 18:33
25 fév. 2021
0

Bonjour à tous.

Bien avancé sur mon chantier de réfection de mon safran, moussage époxy et polyuréthane et shappe terminé.
J'arrive maintenant à la phase "fermeture" du flanc découpé.
J'ai à disposition un bi-biais 300g/m² en longueur suffisante, et un taffetas 150g/m².
J'ai préparé avec un gabarit carton 6 découpes de bi-biais en dégradé et 1 découpe de taffetas pour la peau extérieure.
Ca vous parait suffisant , excessif, trop juste ?
Je stratifie époxy toutes les couches dans la foulée ? Ou bien je laisse "poisser" chaque couche avant d'ajouter la suivante ?

Je me pose peut-être trop de questions ... :-)))


25 fév. 2021
0

Ça parait largement suffisant.
Pour le mode opératoire, sur une surface bien préparée, je mettrais les 6 couches de bi axial, avec les plus larges en premier, en une seule fois, avec un tissu d'arrachage pour finir.
Ensuite ponçage, enduit à l'époxy chargé aux microballons ou au mélange enduit pour rattraper les derniers défauts, ponçage et pose du dernier taffetas, toujours avec un tissu d'arrachage.


Bigjack:Merci pour les infos.J'avais prévu plutôt de mettre les plus petites laizes en premier, mais, tout réfléchi, ta méthode doit être meilleure.Pas bête non plus de fignoler avec résine et charge avant de mettre le dernier taffetas. ·le 26 fév. 00:04
FredericL:En mettant les grandes pièces en premier, on maximise la longueur de fibres continues collées sur la pièce à réparer. ·le 26 fév. 08:48
cowboy bebop :Frederic, mieux vaut largement chanfreiner et mettre les petites en premier :-) ·le 26 fév. 09:01
Bigjack:Cowboy, j'avais chanfreiné la strat d'origine mais ce chanfrein a disparu suite au moussage.J'avais scotché le chanfrein avant moussage pour pouvoir le remettre à nu. Puis j'ai comblé avec un mélange résine micro-sphères pour avoir une bonne liaison nouvelle strat/chanfrein.J'ai au final une surface lisse à recouvrir. Peut-être que la disposition grandes/petites laizes n'a pas beaucoup d'importance ?·le 26 fév. 09:40
26 fév. 2021
0

Il est nécessaire qu'il y ai du recouvrement entre l'ancienne et la nouvelle strat. C'est pour ce là que l'on chanfreine :-)

ensuite on couvre de manière graduelle du plus petit au plus grand tissus.


26 fév. 2021
0

C'était bien sûr avec un chanfrein large, sur environ 10 fois l'épaisseur. S'il a disparu il faut le refaire.
Je pense que c'est plus solide en mettant les couches les plus larges en premier, comme sur le dessin joint.


26 fév. 2021
0

Une école ou l'autre (peut-être que les deux sont bonnes selon les cas), une chose est sûre, ca doit être largement chanfreiné. :-)


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

Après la pluie...

  • 4.5 (82)

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

mars 2021