Stages de voiles, combien d'heures et pour qui ?,

Je me lance dans la fosse et je me livre aux dents acérées des grognons.Il est bien entendu que la sécurité n'a pas de prix. Ceci dit il est tout aussi vrai que nous n'avons pas tous le même programme de navigation. Question naïve, un novice qui envisage une nav. côtière, genre triangle Fouras-Belle ile-Oléron pour se faire les dents as-t-il besoin d'autant d'heures de formation que celui qui envisage bora-bora et autres iles?.Doit-il avoir une formation Hauturière pour ce programme si il envisage de naviguer en solo?.Sachant que bien entendu si il le ressent il peut appronfondir sa formation si il change de programme de nav.Bien entendu le livre des Glénans serat son livre de chevêt"dépèche toi facteur"J'ai entendu ici et ailleurd des navigateurs racontant qu'ils s'étaient lancés avec uniquement l'expérience de voile légère genre 420 ou 470 voire pas du tout j'ai lu il y a quelque temps l'histoire d'un parisien nommé Auroux je crois qui s'était lancé sans aucune formation! dans les années 50 et qui a bouffé des Milles.
Quelques uns d'entre vous ont-ils une expérience dans ce style?

L'équipage
04 sept. 2004
04 sept. 2004
0

A gébé
Merci de ton avis l'éclairage de gens compétent est toujours appréçiable.Dans mon imaginaire je voyais plutôt les problèmes au large, par grosse mer, ou la nav. de nuit.

04 sept. 2004
0

l'ennemi, c'est la côte
hello,
pour en rajouter sur ce que t'as dit gébé, fais ce simple constat:
quel sont les risques réels au large?
la densité de bateaux est faible donc le risque d'accident aussi.
il n'y a pas de risque de s'echouer ou de taper un rocher (le probleme du conteneur ou de la bille de bois est cependant à prendre en compte)
en cas de panne on a du temps devant soit vu qu'on a de la place.
enfin la nuit on risque moins de heurter un obstacle non eclairé, puisqu'il n'y a pas d'obstacles.
bref la coteire est la part la plus difficile de la navigation et cela s'apprend de quelque maniere que ce soit, certaine façon d'apprendre sont juste plus rsisquées que d'autre.
a toi de savoir quel niveau de risque tu est pret à accepter
bon vent et bienvenue sur la mare aux canards
jp

04 sept. 2004
0

Un stage de croisière...
me semble être la meilleure formation.
Généralement une semaine, il permet d'apprendre, en situation, aussi bien la règlementtation de base, le balisage, la navigation, les marées, la manoeuvre, etc.. permettant de disposer d'une bonne base pour démarrer.
Ensuite, commencer par sortir avec des navigations simples par beau temps pour mettre en pratique...sans moniteur.
Deux principes de base : prudence et anticipation.
Puis, il faut tout une vie pour apprendre et en savoir un peu plus.
Ravi de voir arriver un nouvel adepte.
L'Amiral

05 sept. 2004
0

Je suis d’accord avec tout le monde.
Je suis d’accord avec tout le monde. Le plus dur est d’éviter les cailloux, les casiers etc…

Il est clair qu’un stage embarqué de 15 jours d’affiler te donnera pas mal de théorie « en situation » ainsi qu’un début pratique.

Si tu es dans cette région, il y a la case ponton qui est pas mal non plus pour ce faire de l’expérience.

Soit les régates d’hiver où il manque toujours un équipier de dernières minutes lors du départ.
Soit une petite annonce à la capitainerie. Il y a toujours qq’un près a vous embarquez pour le week end.

Bon vent, bonne mer

Kenavo

05 sept. 2004
0

Pourquoi pas aussi les permis

Pratiquer est evidement une bonne école , rien à ajouter,mais prendre le temps de passer les permis même si celà n'est pas obligatoire pour la voile ,est source d'apprentissage fort interessant et utile.
josé

05 sept. 2004
0

Pour Calypso 2
Je n'ai aucune opposition de principe mais il se trouve que ma situation géographique et les règlementations Suisse en font un peu le parcours du combattant. Je fais courts car cela a déjà été débattu sur le site:Chezzzz noussss en suisseeee il faut passer le permis voile "Lac" et une extension pour la mer tout ceci valider en justifiant dans un délai de 3 ou 5 ans de 1000 Milles parcourus et attestés par écrit par des skippers de voiliers!. Moi je n'ai personne dans mes relations qui ai un voiliers, je m'imagine mal arpenter les pontons demander à un proprio"je suis novice, vous voulez bien me prendre à bord! ou alors comme les chomeurs ici qui doivent courirent les entreprises pour avoir une signature attestant de leurs passage dans l'entreprise comme demandeur d'emploi!.Et en couche de plus une extension moteur si tu as + de 10 ch. Comme dans un délai à +ou- 5ans je vais m'établir en Bretagne sud, je me donne comme choix soit un pavillon Belge, ou le permis côtier Français mais je dois attendre d'être établi en France pour pouvoir le passer.Voilà mon problème perso. Salutations Michel

05 sept. 2004
0

J'ai compris

Mais à mon sens peu importe d'avoir le parchemin valider ou non l'essentiel c'est d'apprendre .je pense que des cours de navigation genre permis peuvent dejà degrossir.j'ai même pour ma part lorsque j'ai commencé à rendrer dans ce milieu fait un stage de secouriste car à 10 milles de la cote tu te trouves à 2h d'un secours possible.
bon vent
josé

05 sept. 2004
0

écoles de moteur ?
Une question que j'ai posé l'autre jour sur f.r.b, sans réponse...

En France, il n'y a pas de permis voile, mais des écoles de croisière, avec de multiples niveaux de perfectionnement. D'autre part, il y a un permis moteur, et des bateaux-école. Il me semble que les bateaux-école se cantonnent à la "formation" minimale pour obtenir le permis. Me trompe-je?

Ca semble un peu court, ce n'est certes pas en faisant une manoeuvre d'homme à la mer sur la Seine qu'on apprend à gérer un bateau puissant dans une mer formée, par exemple.

05 sept. 2004
0

encore faudrait-il qu'il y ait un marché...
... Eternelle polémique sur le permis. Une théorie est que, une fois passé le permis obligatoire, le plaisancier motorisé se croit exonéré de toute formation. Le permis déresponsabiliserait.

A partir de là, y aurait-il de la demande pour des formations plus poussées ?

05 sept. 2004
0

Rien de commun entrre un stage et les épreuves du permis....
Au cours d'un stage d'une semaine par exemple, seront abordés en situation pratiquement tous les aspects de la navigation.
Pour le permis, épreuve de manoeuvre en eaux calmes (récupérer une bouée, prise de ponton etc...) et des épreuves EN SALLE avec des questionnaires à choix multiples, ce qui n'a rien à voir avec une nav. à la gîte dans un coin que l'on ne connait pas, ou quand on n'arrive pas à trouver l'alignement...et qu'en plus, on a envie de g..
Pour moi, le permis n'est qu'un autorisation de manoeuvrer dans le port et sortir pour commencer à apprendre et pour cela, une vie ne suffit pas.

05 sept. 2004
0

stage et cours par correspondance
moi j'ai démarré la voile par une semaine de stage en méditérranée.
j'ai fait les stages théoriques proposés par les glénans et qui sont trés bien fait. il y a deux séries de quatres sujets avec un petit bouquin sur chaque sujet et il faut répondre par écrit à des questions posées, tu envoies tes réponses et tu reçois le corrigé avec explications. si tu n'as pas compris tu peux tél. à ton correcteur.
j'ai toujours conservé ces petits facicules qui bien en vues dans ma bibliothéque bateau.
la lecture de la presse spécialisée avec ses dossiers spéciaux est trés enrichissante et BIEN SUR ,JE NOUBLIE PAS LE SITE HEO........
puis j'ai acheté mon 1ér bateau et je ne suis débrouillé seul et puis avec le contact chaleureux des pontons j'ai appris trés vite plein de trucs et astucesen tous genres.
je sais aussi que ce n'est pas avec de la théorie qu'on apprend à naviguer , mais quant tu sais que lorsque tu rentres dans un port tu laisse à tribort une boue verte ou que tu sais reconnaitre une cardinale Nord d'une Sud , tu as déja fait un petit pas

07 sept. 2004
0

jet et permis
en réponse à Gébé
à ma connaissance, tous les jet sont à permis (&gt6cv), mais il y a des petits malins qui ont trouvé la solution en organisant des sorties avec un moniteur et là plus besoin de permis.
de même, je crois qu'il n'y en a pas besoin pour en faire sur des plans d'eau privés.

07 sept. 2004
0

Mais helpingu...
... puisque tu es Suisse, fais comme ton pays le recommande, c'est à dire école de voile et certification de ton apprentissage.

Maintenant àmha, une semaine de stage me semble un peu court pour apprendre à faire de la voile, c'est tout juste bon pour devenir un équipier débutant confirmé.

Mais d'un autre côté Meffre a écrit un bouquin : "Qui n'avait jamais jamais naviguer".

07 sept. 2004
0

Suisse
Les stages glénans (qui sont très bien) sont reconnus par le CCS. Donc les milles parcourus au glénans peuvent etre pris en compte dans les 1000 milles

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Mouillage a cap Lardier dans une eau digne des plus beaux lagons

Souvenir d'été

  • 4.5 (7)

Mouillage a cap Lardier dans une eau digne des plus beaux lagons

novembre 2021