Spring water tide: qui connait ?

Les documents anglais mentionnent : astronomical tide et spring water tide.

Je pense que l'"astronomical tide" correspond à notre zéro des cartes. A me confirmer.

Mais à quel coefficient correspond une "spring water tide"?

L'équipage
31 jan. 2010
31 jan. 2010
0

de mémoire (et elle défaille souvent ... )
marée de vives-eaux ...

31 jan. 2010
0

spring = printemps
c'est la marée d'équinoxe du printemps.

31 jan. 2010
0

J'en doute
Je ne pense pas, car sur les graphiques, l'"astronomical tide" est supérieure aux pleines mer dénommée " spring tide" et inférieure pour les basses mer.

Ce qui correspond au coeff 120 est plus probablement l'"astronomical", d'où mon interrogation.

31 jan. 2010
0

j'ai déjà oublié
mais aux etats unis en tout cas on utilise pas les coefficients comme chez nous, sont pas cartésiens, revez pas

il y avait un truc comme le mean low water tide et un autre comme le mean high water tide

correspondant à la moyenne des marées basses et la moyenne des marées hautes

si la marée était supérieure à la moyenne des marées hautes il y avait un coeficient correcteur ... et lycée de versailles

vu que j'avais à peine assez d'eau dans le chenal avec une marée basse moyenne j'y accordais de l'importance

je ne sais pas si c'est pareil chez nos amis grands bretons

31 jan. 2010
0

lien sur spring tide
à san francisco c'était 2 marées par 24 heures, 4 fois 6

Tides with the greatest range between high and low levels are called spring tides, although they occur during all seasons of the year. Spring tides occur twice each month, during the full and new phases of the moon (Figure 1A). Tides with the smallest range between high and low levels occur during the first and third quarter phases of the moon (Figure 1B) and are called neap tides.

funnel.sfsu.edu[...]x6.html

31 jan. 2010
31 jan. 2010
0

et l'autre...
neap tide, maree en morte-eaux ;-)

31 jan. 2010
0

120
c'est donc pour nous un coefficient de 120

31 jan. 2010
0

Spring tide = marée moyenne? A confirmer SVP
L'hypothèse de Nrs,m'apparait plausible mais cela mérite confirmation. Merci

31 jan. 2010
0

spring tide = les 2 marées avec la plus grand amplitude
sur un mois lunaire

ça n'a rien à voir avec le printemps (spring)

31 jan. 2010
0

Spring = ressort
aussi en mécanique :-D :-D :-D

31 jan. 2010
0

génial
ce site ... Merci Aica. :-) :-) :-)

31 jan. 2010
0

bonsoir,
pourriez pas trouver des trucs qui causent en Français une fois.....ou bien faire une traduction compréhensible.

Vive les Francophones.

31 jan. 2010
0

Spring tide...
C'est une marée de vives eaux. Neap tide est une marée de morte eau.
Astronomical tide est effectivement la même que chez nous. Lorsque le "datum", cad le zéro des cartes correspond à l'astronomical tide, c'est le même zéro que sur nos cartes.
Sinon, le zéro correspond à la basse mer moyenne d'une marée de vive eau.
On ne peut parler de correspondance avec nos coefficients.

31 jan. 2010
0

spring water tides
= marée moyenne de vives eaux soit en gros notre coef 95

31 jan. 2010
0

ouais c'est le mean low water
le zéro n'est pas le zéro mais la basse mer moyenne, il faut avoir la correction dans les infos pour la journée

on s'y habitue mais ce n'est pas logique ni rassurant

01 fév. 2010
0

merci ils s'y mettent comme
le systeme métrique !

1 partout, eux ils ont l'habeas corp et nous la garde à vue, on peut pas tout avoir
;-)

31 jan. 2010
0

je confirme ce que dit Ecumeur...
c'est d'ailleurs un peu le fouillis, il faut bien regarder les cartouches des cartes.
Pour encore embrouiller, les hauteurs a terre sont calcules a partir de la hauteur de la PM moyenne en vive eaux...
va faire des calculs, avec ca !!! :litjournal:

01 fév. 2010
0

Sur les cartes anglaises récentes...
le datum est au niveau de la LAT : lowest astronomical tide, comme sur les cartes du SHOM.
Alors il faut faire attention lorsque l'on a des cartes gibis à bord... surtout si elles sont anciennes!

01 fév. 2010
0

pardon
habeas corpus

01 fév. 2010
0

lexique
spring tides, (ou springs) = vives eaux, coeff 95 pour nous
neap tides (ou neaps) = mortes eaux, coeff 45 pour nous

"astronomical tide" en lui même ne veut pas dire grand chose, il y a:

lowest astronomical tides (LAT)= plus basses basses mers, zero des cartes, coeff 120

il y a aussi "highest astronomical tides", plus hautes hautes mers, coeff 120, mais ce n'est pas tellement utilisé

important aussi MHWS, Mean High Water Springs, niveau moyen de PM de vives eaux, niveau sur lequel sont indiqués les tirants d'air (ex pont, cables suspendus, etc)

01 fév. 2010
0

Merci à tous
Une fois de plus, nous avons rapidement des réponses à des questions pourtant peu évidentes.

01 fév. 2010
0

Le plus rigolo
c'est quand les revues anglaises type PBO ou Yachting Monthly tentent d'expliquer "nos" coefficients à leurs lecteurs... Ca leur paraît très compliqué et à peine sérieux.

16 mai 201416 mai 2014
0

Au cas où on ne vous aurait pas répondu et que vous cherchiez toujours à savoir :
- "Lowest astronomical tide" = le zéro des cartes.
- "Astronomical tide" = les marées dues à la position des astres entre eux et non les mouvements de marées dues aux effets terrestres ou locaux. Donc ça désigne tout simplement ce qu'on entend communément les marées.
- "Spring water tides" = marées de vives eaux (coefficient supérieur à 75).
- "Neap water tides" = marées de mortes eaux (coefficient inférieur à 75)
NB : Les Anglo-saxons ne fonctionnent pas avec un coef. de marées comme les Français. On ne peut pas dire qu'il y un système meilleur que l'autre, ce sont des questions d'habitude et de dénomination.

16 mai 2014
0

"- "Spring water tides" = marées de vives eaux (coefficient supérieur à 75).
- "Neap water tides" = marées de mortes eaux (coefficient inférieur à 75)"
.
Ce n'est pas formellement correct.
D'un point de vue général oui, springs correspond génériquement aux VE, neaps génériquement aux ME.
Si par contre on utilise les amplitudes de marée pour déterminer par exemple l'intensité d'un courant de marée, springs et neaps correspondent précisément à des amplitudes de marée coéff. 95 et 45. Avec la méthode UK on n'utilise pas le coéfficient directement mais on passe par des rapports d'amplitude du jour sur celle springs ou neaps (ce qui revient absolument au même résultat).
:alavotre:

17 mai 2014
0

on va dire coéfficient 70 plutot que 75 pour les marées moyennes? :alavotre:

17 mai 2014
0

Ben oui, en France les coefs vont de 20 à 120 !

18 mai 2014
0

au fait (coefficients vs disons "méthode anglaise") c'est une différence qui n'en est pas tellement une, de chaque côté de la Manche on regarde avec surprise ce qui est fait de l'autre, finalement du point de vue pratique les résultats sont absolument les mêmes.
Le coefficient quantifie de manière plus précise "combien" une amplitude de marée est plutôt VE ou ME, Les anglais passent en faisant chaque fois des "rapports aux amplitudes moyennes, springs/neaps", ce qui équivaut à calculer indirectement un coefficient. :-)

17 mai 2014
0

On ne peut pas toujours faire du "formellement correct" en traduction, surtout quand les systèmes ne sont pas les mêmes. Cependant dans le système anglo-saxon de calcul de marées (et de définition), on parle de "spring water tides" et de "neap water tides". Il n'y a rien au milieu. Donc c'est bien la limite qui correspond au coefficient 75 du système français.
A l'intérieur de ces 2 niveaux d'eaux, pour détailler, on parle de "mean water springs" et de "mean water neaps", ce qui correspondrait à ce que vous donner comme coefficient respectivement 95 et 45.

17 mai 2014
0

Effectivement, le SHOM définit la moyenne à 70. Autant pour moi !

19 mai 2014
0

Oui, mais rien n'est linéaire !

19 mai 2014
0

Heureusement quand même que ça donne la même chose !

A peu près la même d'ailleurs, et non exactement ! Chaque système à son degré de précision à un niveau mais le perd à d'autres... La précision que donne les coefficients dans le système français est perdu par la règle des 12ème quand les Anglais utilise des courbes sinusoïdales propres à chaque port de référence.
Il n'y pas un système mieux que l'autre. Les 2 empêchent d'aller se mettre dans les cailloux, à condition de considérer un pied de pilote !

Les Anglais comme les Français ont une traduction maritime très ancienne et bien éprouvée et les marins de chaque coté de la Manche sont réputés ! Faut dire que la Manche est une sacrée école !

19 mai 2014
3

"la précision que donnent les coefficients...est perdu par la règle des 12è". Alors là, je ne comprends pas, et pourtant je suis un vieux manchard.
On n'utilise absolument pas les coefficients pour calculer la hauteur d'eau, quelle que soit la méthode. On utilise la hauteur d'eau à BM et à PM donnée par les tables du SHOM et c'est à la différence entre les deux que l'on applique les 12è. On trouve également les marégrammes de chaque port dans les ouvrages du SHOM ou sur Internet alors que les anglais les mettent dans les guides, notamment le Reed's.
En fait, le coefficient nous sert à savoir si on est en morte eau ou en vivve eau et on l'utilise pour intrapoler les vitesses de courants.
Mais dans tous les cas de figure, on part de valeurs approximatives et soumises à de nombreux aléas (pression baromètrique, vent de terre ou du large, configuration locale etc...) auxquelles on applique des calculs approchants (la méthode des 12è, qui a l'avantage de ne pas nécessiter un niveau élevé en mathématiques fournit une approximation raisonnable, tout autant qu'un beau marégramme qui subit les mêmes aléas) et un pied de pilote de pointure variable qui croit avec l'expérience.
Vouloir une précision du centimètre est complètement aberrant et relève de pratiques immorales sur de petites mouches.

20 mai 2014
0

Là encore, le coefficient de marée n'est pas utilisé (utilisable) pour les calculs de hauteur d'eau dans les cas de courbes "exotiques", je pense à la tenue du plein, que les anglais dénomment "double tide". Dans le cas de la baie de Seine, en prenant l'exemple du Havre qui est bien documenté, on constate que l'on atteint sensiblement le niveau de PM environ 3h30 après BM en vives eaux. On utilise cette information globalement sans plus. Pour connaître la hauteur d'eau effective, il faut alors lire le marégramme du jour, je ne vois pas d'autre solution. En marée de morte eau, le marégramme est une sinusoïde normale.
Dans le Solent, on a des marégrammes totalement exotiques et qui varient à peu de distance entre deux lieux.
Dans mon coin, les marégrammes du Havre, de Deauville et Honfleur peuvent être assez différents en vives eaux.
La chose à retenir toutefois est que, en général, le niveau monte plus vite à marée montante et on a donc plus d'eau que selon le calcul des douzièmes ou autre. En revanche, après l'heure "officielle" de PM, le niveau décroit à peu près normalement.

20 mai 2014
0

Nous nous rejoignons en fait!
J'ai écrit que la seule solution à peu près précise était de se référer au marégramme du jour pour le lieu considéré.
Il est bien évident que la méthode des douzièmes qui fournit des valeurs raisonnablement précises pour une sinusoïde n'est plus valable pour les courbes "extramathématiques"!

19 mai 2014
0

+1
.
le seul moment ou le coefficient (ou le fait qu'on se trouve plutôt en VE ou en ME) rentre dans les calculs de hauteurs de marée, est dans les endroits à marée "mixtes" (donc pas semidiurne classique): selon l'amplitude/coefficient de la marée considérée, la courbe des hauteurs/temps peut varier considérablement en forme (voir tenue du plein, ou les anomalies du SOlent, ou en général dans des stations où l'onde de marée est considérablement modifiée par plein de facteurs).
Là oui, savoir si on est plutôt en VE ou ME, coefficient grand ou petit, peut changer l'estimation de l'hauteur d'eau car la courbe n'est plus du tout la même.
Dans tous les endroits à courbe semidiurne "classique", sans anomalies notables, coeff grand ou petit la courbe hauteur/temps est la même.
.

20 mai 201416 juin 2020
0

"Là encore, le coefficient de marée n'est pas utilisé (utilisable) pour les calculs de hauteur d'eau dans les cas de courbes "exotiques""
.
Sans doute un refus, mais bon ce sont plutôt les 12èmes qui ne peuvent pas être utilisés avec les courbes exotiques, les coefficients par contre ce sont eux qui permettent de choisir (voir interpoler) la courbe à utiliser.
Par ex. dans l'image il y a différentes courbes selon l'amplitude (avec des valeurs springs neaps), en France ils auraient pû indiquer les différents coefficients pour chaque courbe

20 mai 201416 juin 2020
0

Quand tu explique a un Anglais notre système de coefs 20/120, il aimerait (souvent) bien avoir la même chose car ils galèrent a approximer leur position du jour entre Near (45) et Spring (95) juste en fonction du nombre de jours à la pleine/nouvelle lune ou d'être proche des premier/dernier quartiers. Sans compter que cela sert pour la précision des courants (comme le dit écumeur) mais aussi pour les valeurs a ajouter/retrancher des corrections de ports principaux/rattachés (ils ont le même principe).
De même, si leur courbes de marée sont plus précises, ils manquent totalement de précisions sur les heures marées car ils se contentent de découper en six tranches d'une heure ronde là ou nous prenons le temps de découper en six tranches d'heures marée (enfin dans un calcul de marée digne de ce nom).
Mais a leur décharge, les différences entre Neaps (45) et Spring (95) dans les valeurs de courant, les valeurs de corrections de ports en temps et en hauteur, ne sont pas significatives dans leurs eaux, sauf de rares endroits éloignés de leur port de référence (ile de Jura, ile de Gigha avec Port Ellen comme réf par exemple) ce qui fait que le coef du jour ne leur importe peu. Par contre quand ils arrivent dans leurs Anglos ou sur nos côtes ou de fortes disparités en fonction du coef apparaissent, là ils voient l'intêret de notre echelle de coef...
A quand un système commun (leur marégramme - ils existent déjà pour Brest, st Malo, Cherbourg, le Havre, Dieppe,Dunkerque - nos coefs )?
Je joins un exemple d'utilisation de leur système de calcul tiré du reeds /mac millan

20 mai 2014
0

Je m'apercois que j'ai fait une imprécision et je ne peux plus editer le post.
Je corrige avant que les Ayathollas ne me tombent dessus (j'en suis aussi un)
J'ai écris Neaps (45) et Spring (95) mais il aurait été plus juste d'écrire Neaps (Mortes Eaux) et Spring (Vives Eaux).
Donc pour reprendre toutes les abréviations de marée Anglaise et dans le but d'éclaircissements, on a :
Spring (Vives Eaux)
Neaps (Mortes Eaux)
.
MHWS (Mean High Water Spring) = Pleine mer coef 95
MHWN (Mean High Water Neaps) = Pleine mer coef 45
.
Mean Level = Mi-marée (raccourci, car c'est calculé sur la moyenne des MHWS+MHWN+MLWS+MLWN/4)
.
MLWN (Mean Low Water Neaps) = Basse mer coef 45
MLWS (Mean Low Water Spring) = Basse mer coef 95
.
Chart Datum(CD) = LAT (lowest astronomical Tide = zéro des cartes (sur leurs cartes en mètres. Les anciennes en "fathom and feet" (brasses et pieds) que l'on trouvait encore il y a peu pour les Antilles avaient une autre référence.
A noter que les tirants d'air sous les ponts/cables etc sont basés sur le MHWS.

20 mai 2014
0

Correction :
Sur les cartes de l'Admiralty (GB), les hauteurs de tout ce qui n'est jamais recouvert par la mer (ponts, phares et tout autres amers) sont calculées non pas à partir des MHWS (Mean High Water Springs) (ça c'était vrai du temps où les sondes étaient calculées à partir des MLWN) mais du HAT (Highest Astronomical Tides), qui sont les plus hautes hauteurs d'eau enregistrées (sous des conditions atmosphériques moyennes et normales). L'idée est comme pour les sondes : la carte donne les pires données, sous l'eau (LAT) comme sur l'eau (HAT)... dans des conditions tout de même normale.

20 mai 201416 juin 2020
0

???
Ce n'est pas ce que dit le Reeds, mais les choses ont peut-être changé? Si tu as des sources validant tes dires...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

la Bisquine La Cancalaise, en 2008

Souvenir d'été

  • 4.5 (43)

la Bisquine La Cancalaise, en 2008

novembre 2021