Spinnaker et accastillage

Toujours dans la série des question "cloches"...

Mon bateau est équipé d'un spi, mais son ancien propriétaire ne l'a jamais vraiment utilisé. Mon bateau précédent n'avait pas ce genre de luxueux équipement :alavotre:

j'ai donc gréé et navigué avec cette voile en découvrant son fonctionnement, mais je vois déjà quelques trucs qui clochent...

D'abord, il n'y avait pas de hale-bas de tangon, j'ai donc installé un bout de l'extrémité du tangon à une poulie en pied de mât, retour au cockipt sur un clamcleat. La balancine est elle aussi frappée à l'extrémité du tangon.

  • J'ai constaté que dans beaucoup (la majorité ?) des cas, HB et balancine sont frappés sur des anneaux au milieu du tangon, ce qui me semble bien mieux, ne serait-ce que pour empanner : Est-ce que c'est bien un anneau, un noeud ou quoi ou caisse ? Ou mon installation est aussi bonne ? Question subsidiaire, le hale-bas devrait être frappé sur une cadène au milieu du pont, mais je me dis qu'au pied de mât c'est mieux (ça simplifie l'interaction avec le bras ?)

  • J'ai une chaussette de spi (ça, c'est bien !). Pour étouffer le spi alors que ça commençais à devenir "un peu tendu", j'ai galéré pour récupérer la drisse de chaussette, qui volait sous le vent... :reflechi: je me suis dis que le mieux serait de passer le tangon dans la boucle de cette drisse, elle resterait ainsi au clair et à un point "connu". Quelle est "la" bonne pratique ?

  • Le voilier est équipé pour le spi mais je n'ai pas de poulie de renvoi à l'arrière : j'avais à défaut passé les bras/écoute par les chaumards mais je me demande comment ça pouvait être prévu à l'origine... (sur la doc, des renvois sont très schématisés aux angles du tableau, mais c'est tout). Des taquets sont présents à côté des chaumards qui eux sont vraiment à l'extrémité du bateau, les 3 options seraient : Des renvois sur un bouts accrochés au chaumards, un renvoi sur bout sur le taquet (20 cm devant le chaumard) ou des cadènes dédiées à ces renvois... ?

pour compléter, manœuvrant seul, l'envoi et l'affalage du spi doit se faire avec un minimum de manoeuvre et idéalement qu'un seul aller/retour à l'avant...

Merci pour vos avis éclairés

:litjournal:

L'équipage
21 juin 2011
21 juin 201121 juin 2011
0

Eh beehh, bien des questions...

Sur le hale bas. Non, pas au pied du mat, mais sur une cadène costaud au milieu du pont.

Au pied du mat, tu vas générer une compression trés forte sur le point de fixation du tangon au mat, alors qu'il n'y a rien pour reprendre l'effort. Le mat va flamber.

Le clam m'inquiète. La tension du hale bas peut être assez forte, il faut déja un winch pas loin, et un bloqueur sérieux. Si le hale bas sort du clam, tu vas droit au carnage (le tangon se mate, le spi creuse et monte, et tu pars au lof).

La solution de fixer balancine et hale bas au milieu de tangon est valable pour les petits bateaux (moins de 9 m). Dans ce cas, le mieux est de fixer deux cables aux deux extrémités du tangon, un dessus et un dessous, avec un anneau au milieu. La solution d'un pontet sur le tangon marche pour les bateaux de 6 m ou moins. en dessus, cela fragilise trop le tangon. Pour les bateaux de + de 9 m, la solution est de frapper balancine et hale bas en bout de tangon.

Je n'ai pas de pratique des chaussettes.

Pour les renvois, la bonne solution est soit un poulie sur les taquets d'aussières, soit une poulie sur un pad eye que tu poses exprès. Cette dernière solution est bonne si tu veux laisser les poulies en permanence. Les rails de fargue ne sont généralement pas assez costauds pour tenir une poulie de renvois de bras de spi. Attention, je ne comprends pas ton montage sur le chaumard. Pour moi, un chaumard est ouvert. Il faut évidement que la poulie soit bloquée pour rester en place si le spi fasseye.

Voila.

Bon spi !

Jacques

21 juin 2011
0

1) Pour le tangon, dans ta taille, il faut faire deux pattes d'oies avec des anneaux pour y frapper balancine et tangon. Fais les en spectra pas gros et très costaud (les forces peuvent être importantes)
j'ai trouvé un schéma:
imageshack.us[...]o5.png/

2) pour le hale bas. Sur ta taille de bateau pas besoin d'un winch. Le mieux c'est de poser une poulie sur l'anneau de la patte d'oie du dessous. Tu pars d'un poulie à ergo fixée sur une solide cadène (comme dit Erendil) - tu passe dans la poulie de la patte d'oie - tu reviens dans la poulie de cadène et tu file au cockpit. Un taquet coinceur et basta.

3) je suis pas trop d'accord avec Erendil. Sur un bon rail de fargue costaud tu peux mettre des poulies de renvois de spi sans soucis. A voir comment il est construit. Si tu les met sur les taquets frappe les avec des manilles textiles (facile à enlever, tu peux trouver la bonne taille etc...). Attention manille textile sur rail de fargue = risque de ragage

4)tu n'as pas mentionné l'existence de Barbers pour ton bras de spi. Je pense que c'est indispensable. Très important: ne pas mettre le bras en appui sur les haubans

En solo:
Envoi: depuis l'avant avec un sac trois points (c'est génial, zéro cocotte depuis que je l'ai).
Affalage: dans la descente. Allure abattue, le bras file, je récupère la bordure sous la GV, je tombe la drisse.

21 juin 2011
0

Pour les renvoi de bras/spi, les chaumards étant effectivement ouverts, c'était juste pour essayer différents points de tirs, et le rail, je suis d'accord, je vais éviter... Les padeyes ont l'air pas mal du tout.

Ok pour le hale-bas de tangon au centre de la plage avant (y'a la cadène), je vais rectifier le plan de pont, le retour se fera sur un bloqueur à came utilisé actuellement par l'enrouleur... ...qui ira sur le clam ou un taquet.

Sur les divers méthodes de maintiens du tangon, vu que ce qui me paraissait évident est une méthode "normale", je ne vais peut-être pas chercher midi à 14h... Balancine et bale-bas en bout de tangon, ça me va aussi.

Pas de Barbers ! Pas de ça chez nous ! :langue2: Vraiment indispensable ? (je vois ce que c'est, mais j'ai pas cherché, c'est pour rentrer le point d'écoute ? Aplatir le spi ??) bon, 2 poulies, 2 renvois, 2 taquets...

Bon, ça me semble plus clair, reste juste a élucider la méthode d'envoi (je suis devant pour manoeuvrer la chaussette, il faudrait que je sois instantanément derrière pour régler les écoutes dans la foulée... peut-être qu'en faisant des repères...

Sympa la vidéo de la manille en specta ! :bravo:

21 juin 2011
0

pour le hale bas je maintiens l'intérêt d'un petit palan avec taquet au cockpit plutôt que de revenir au winch avec bloqueur à câme (montage < 90m2 de spi après je sais pas) . Pour bien régler un spi on y touche beaucoup (bcp plus que la balancine) et on doit le raidir rapidement (surtout en solo !).

La méthode sur les pattes d'oies me semble indispensable pour pouvoir empanner facilement. Les gros bateau qui mettent la balancine et le hb en bout de tangon ont tout en double.

Utilisation des barbers (en gros):
1) (la plus importante) empêcher le bras de se foutre dans le habanage et de tout casser. En marche classique on fonctionne barber au vent (bras) repris à fond et barber sous le vent (écoute) laché à fond.

2) on reprend les deux pour empanner (quand y'a du vent surtout)

La vidéo est mieux détaillée ici

21 juin 2011
0

les barbers servent aussi à avancer le point de tire de l'écoute et éviter le balancement du spi, ce qui engendre un roulis rythmique quand il y a de la mer

21 juin 2011
0

Ok ! Ben j'ai pratiquement une réponse à chacune de mes question ! :bravo:

21 juin 2011
0

Pour la bosse d'enrouleur,le clam risque d'échapper et c'est danger. Le taquet peut être difficile et dangereux à défaire pour les mains.

21 juin 2011
0

...hummmm...remarques constructives, je crois qu'il y a un taquet coinceur inutilisé pas trop loin... du bon diamètre... ;-)

Papat : Oui, je confirme, il faut un petit palan pour le hb de tangon, le montage testé était trop raide. Ok pour le reste, anneaux à installer...

La vidéo est un noeud dont j'ai perdu le nom français, si tu as quelques chose sur l'utilisation des barbers...

...instructif (pour moi !) ce topic :pouce:

21 juin 2011
0

la vidéo est celle d'une manille textile ou erse à bouton

21 juin 2011
0

utilisation ou montage ?

l'utilisation c'est simple, haut vent il est prit sous le vent il est lâché.
Pour le montage, je pourrais prendre des photos sur le bateau mais je sais pas où j'ai mis mon appareil photo.... Sinon au port regarde les bateaux de régates grées, souvent c'est bien pensé. Il faut s'en inspirer.

21 juin 201116 juin 2020
0

Le lien n'est pas cliquable...
Voilà le pdf


21 juin 2011
0

erse à bouton, c'est ce nom là que je cherchais :)

Pour la doc, merci, je l'avais déjà parcouru de long en large, mais entre la théorique bien écrite (c'est vrai, elle est claire cette doc) où il y a des équipiers affutés partout sur le pont, et la pratique où le seul équipier disponible (moi !) manque de pratique quand il faut envoyer le pépin...

En tout cas, j'y vois bien plus clair, je sais comment réaménager les manoeuvres pour être pèpère et définir mes procédure de spi efficaces... Au final, le but est d'éviter les boulettes comme celle évoquée par Erendil (tangon qui mâte, spi qui se rempli généreusement...) ou Margot (écoute au taquet, salade de doigts assurée...)...

Donc : Merci ! :pouce:

22 juin 201116 juin 2020
0

Pour protéger mes petits doigts fragiles, j'utlise ce systême de blocage pour le bout de l'enrouleur

22 juin 2011
0

ok, le circuit actuel sur Horus utilise les filoirs du hb de tangon de spi... je vais donc le déplacer le long du rail de fargue et faire quelque chose de semblable à ton installation ;-)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

le beau temps...

Après la pluie...

  • 4.5 (126)

le beau temps...

mars 2021