Spi et foc en même temps en régate. Autorisé ou pas ?

Bonjour,

Dans ma quête sans fin d'une solution pour laisser dans mon sillage mes petits camarade de jeu lors de nos amicales confrontations, mon esprit tordu a imaginé utiliser en même temps le spi et une partie du génois.

La question n'est pas de savoir si c'est utile ou pas. De toute façon, quoi que vous disiez, en bonne tête de bois maritime, j'essayerai. Non, la question est de savoir si c'est autorisé ou pas en régate.

Dans mon jeune temps, je crois me souvenir que c'était interdit. Mais beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis. Et quand je vois les mini ou les imoca, entre autre, avec 2 voiles d'avant, je me dis que les règles ont peut-être changé.

Merci de votre aide.

L'équipage
21 juin 2017
21 juin 2017

Oui c'est autorisé mais ça sert à rien.

21 juin 2017

Merci. C'est peut-être même pour ça que c'est autorisé ? :scie:

Bonne journée

21 juin 2017

Pas d'accord sur la seconde partie du message. Tout dépend du spi, du bateau, et de l'angle par rapport au vent. Il ne faut pas généraliser.

07 sept. 2017

Les Figaro ...

21 juin 2017

Avec un spi symétrique, je n'ai quasiment jamais vu de bateaux en régate qui gardaient la voile d'avant. Avec un spi symétrique sur bout dehors c'est différent.

07 sept. 2017

Comme Herver, ça dépend... A tester

21 juin 2017

Cela peut être un petit plus mais aussi un inconvénient. Cela dépend du spi. En tout cas, rien ne l'interdit.

21 juin 2017

Sous spi nous avons besoin d'une concentration maxi et l'ajout d'un bout de génois ne me semble pas être de nature à améliorer les choses. Cela dit, hors régate et à l'abri des regards (pour éviter le ridicule), pourquoi pas essayer ? MM

21 juin 2017

Quand je courais en IMS et IRC c'était interdit, sauf au moment de l'envoi et affalage du spi.
Dans d'autres classes comme les minis c'est autorisé .

21 juin 2017

un genois partiellement déroulé est une assurance contre les coquetiers;
Dès qu on abandonne le plein vent arr et qu 'on fait du largue , une trinquette apporte un petit plus . A plein Arr , ça gêne plutôt .

21 juin 2017

Dans la grosse brise cela permet de diminuer un peu la puissance du spi et de le stabiliser dans les claques.

21 juin 2017

le nombre de voiles et leur surface est défini par la jauge et le règlement de course
en course on peut les utiliser comme on veut ..
alain

07 sept. 2017

Je ne sais pas si c'est autorisé mais Alcyon a adopté ce plan de voilure samedi et franchement le résultat à été bluffant. Il est revenu sur plusieurs bateaux très facilement.
En tout cas rien que pour l'audace je trouve que cela doit être autorisé ( et pourtant je faisais partie des bateaux déposés par Yohann et se femme)
Par contre ce samouraï est grée avec un ptit spi symetrique en tête et effectivement la partie basse était occupé par le génois. L'ensemble des voiles portaient. ..
Malheureusement je n'est pas eu le temps de dégainer la photo....

Je vois que tu es au taquet. ...

A samedi. ...
Stéphane

07 sept. 2017

Au taquet, et pourtant, samedi je n'ai pas pensé à essayer, alors que c'était sans doute l'occasion rêvée. Mais le bateau marchait bien sous spi seul, alors...

D'un autre coté, le Sun Fast 32i Phivero était gréé lui aussi foc + spi et il s'est fait dépassé par 5 bateaux, dont nous, sur le bord de spi. Il avait beaucoup de mal à tenir son spi. Il aurait du au moins résister au retour de Dadou (F 31.7) et de DMK Team (F 300 spirit) qui étaient assez loin et sont des bateaux de taille comparable.

A samedi.

07 sept. 2017

C'est autorisé dans les RSS, donc pas de problème règlementaire.

En revanche, il faut quand même passer du temps hors course à tester les bords sur lequel tu as un gain véritable en vitesse, parce que c'est loin d'être évident!

Avec des points d'amure de soi/génois au même niveau (gréement fractionné) ça marche asssez rarement, le mieux et un 7 ou 9/10 avec spi en tête.

Si les Figaro n'affalent pas, c'est surtout que le temps et l'énergie passés à affaler/hisser en solo avec tous les problèmes probables n'en vaut pas la chandelle. Pareil pour empanner: impossible avec le foc à poste sans merder quelque part.

La plupart du temps le dévent du foc fait plutôt perdre en puissance, surtout au vent arrière. cela étant sur les bords de largue serrés en offshore on avait tendance à garde le foc pour garder de la puissance sur l'avant quand le guindant s'effondrait.

Le TP est venu avec une trinquette de spi sur enrouleur en toile de spi et au point d'amure reculé. On a passé 4 ou 5 jours à faire des tests, à part un léger plus dans le medium clapot, on a vu Zéro bénéfice, pourtant si elle était là, c'est qu'il y avait une raison. Après 5 jours de spi en TP, on a pas vraiment perdu notre temps!

Sur un bord de spi assez court court et/ou serré, ca vaut la peine de garder le foc, parce que la plupart des concurrents n'oserons pas une manoeuvre potentiellement foireuse, mais si tu as l'équipage pour, vas-y, il y a un paquet de places à gagner et le dévent foc/GV et la non-multiplication de manoeuvre rend le coup plus facile à jouer.

Sinon pour gagner des places sous spi à la bouée sous le vent, le truc qui paye VRAIMENT c'est de s'entrainer à spier sans tangon: tu empannes autant que tu veux (super pratique pour choisir ton tribord au contact en passant la GV), et tu affales le dernier en plaquant le spi dans ton génois. Passes-y quelques jours, ça te changera la vie

Bref: reglementaire oui, utile pas forcément.

07 sept. 2017

Dites mon bon docteur, quand venez-vous enseigner dans nos barbares Zet lointainres contrées ?

08 sept. 2017

Quand la marée permet de sortir / rentrer d'Arzal (BM entre midi)
Tu klaxonnes, ça se fera !

07 sept. 2017

:-) pour un tour en Figaro je suis prêt à tout! Pas de retour prévu dans l'immédiat mais un petit entraînement d'hiver ne serait pas de refus!

07 sept. 201716 juin 2020

Plusieurs voiles d'avant ? Un superbe souvenir de l'arrivée de Cammas sur Lorient (si je ne m'abuse...) :

07 sept. 2017

En fait c'est plutôt spi+solent que spi+génois.

07 sept. 201707 sept. 2017

C'est encore mieux en vidéo.



Je crois qu'ils avaient 3 voiles d'avant parce qu'ils avaient un pb de hook de GV qui les empêchait de renvoyer la GV en haut.
Pour réponde à la question initiale, dans les courses de bateaux à la jauge IOR dans les années 70/80, les bateaux utilisaient au vent arrière un foc non endraillé coupé dans du tissu à spi appelé big boy, en plus du spi.

Phare du monde

  • 4.5 (104)

2022