Spi en chaussette

Bonjour à tous,; j'en appelle à vos lumières : concernant le spi en sac, pas de problème, mise en place, navigation, empannage, affalage, tout est OK. Là où j'ai besoin de vous c'est pour un spi en chaussette : pouvez-vous m'expliquer par le menu (comme si j'étais votre petit frère de 4 ans) la procédure ? Je vais en avoir un pour la première fois cet été sur un 9m.
Merci d'avance

L'équipage
24 juin 2009
24 juin 2009
0

Le plus simple :
- Prends un sac
- extyrait le spi de lachaussette et mets le dans le sac
- lance le spi depuis le sac

Voili, voilu.

24 juin 2009
0

Pour PYM :
www.knitwitetc.com[...]tes.htm

De rien, c'est avec plaisir...
:mdr:

24 juin 2009
0

Mais
personne ne t'oblige à utiliser de la laine à l'haleine des gradés.
Un esther bien poly fera la faire.

24 juin 2009
0

Attention
Si c'est mal porté, ça peut donner une allure de morue et solliciter le regards des maquereaux...

24 juin 2009
0

je n'en attendais pas moins de ta part.
C'était juste pour me rassurer...
que l'improbable soit à coup sûr impossible...

Je n'ose pas t'imaginer de la vilaine à LR en tenue de "cabillaud salé" durant 27 heures...

24 juin 2009
0

Ah oui ???
Belle passe ... ;-p

24 juin 2009
0

très important le retour coupé
surtout pour un poste de numéro 1...

24 juin 2009
0

tout à l'avant, et dos tourné ...
sous le regard attentif et critique de tous....
...aux prises avec la chaussette ou les mains dans le sac, suivant les options en cours de discussion ici...

24 juin 2009
0

Chaussette et humidité
1°) ne crains-tu pas que la laine rétrécisse à l'humidité ?
2°)si le spi sent des pieds, est-ce que c'est l'haleine de la chaussette qui est dégradée?
:reflechi:

24 juin 2009
0

Alors en fil des causses
façon résille.

24 juin 2009
0

Bien sûr....
l'aile et gance doit être une seconde nature sinon, ça fait factice.

24 juin 2009
0

et pourtant...
...

24 juin 2009
0

oui.
...retour coupé au ras derrière le filet. ;-)

24 juin 2009
0

Ben tiens... si tu le dis.
c'est quoi "un poste de numéro 1" ?

24 juin 2009
0

Aucun risque, alors :
je lance et affale depuis le cockpit dans la descente . :-)

24 juin 2009
0

tu as une vidéo sur le site atn inc
www.atninc.com[...]ve.html

laisse les anti chaussettes faire rouler leurs muscles

c'est un outil génial, facile et sur

par ailleurs le spi est TOUJOURS rangé et respire mieux que dans un sac

par contre ca ne supporte pas la mauvaise qualité de réalisation

avec la chaussette je n'hesite pas à envoyer pour une petite distance

24 juin 2009
0

en solo
bien sur mais meme en equipage en croisiere pourquoi s'emm ....

24 juin 2009
0

Bonne question
Non, ce n'est pas toujours aussi évident. Des fois, tout s'emmêle dans la chaussette.
Le montage pour dérouler et enrouler la chaussette ? Il y a à l'intérieur une navette. On tire d'un côté pour hisser et de l'autre pour descendre.

24 juin 2009
0

j'ai une atn
jamais rencontre le moindre probleme, faut juste s'assurer que la bande blanche montre que la chaussette ne fait pas de tour (élémentaire)
par ailleurs les bonnes chassettes ont un émerillon en haut qui évitent toutes difficultés meme avec une manip hasardeuse

24 juin 2009
0

ouais
mais ça c'est juste le résultat d'un mauvaise prépa. Tu auraios pu avoir la même avec un sac.
Voire pire ???
On m'a toujours dit "tu prends la drisse et les écoutes d'une main et tu vérifies que tout est à l'extérieur".

Non?

24 juin 2009
0

j'ai un top climber aussi
je prevois de m'en servir bientot, pour le moment j'ai juste fait un essai dans un salon sur le truc de démo

j'ai aussi le patin d'amures , seule chose que je n'ai pas : la housse de genoa

plus de budget ...

24 juin 2009
0

culot....
Ouais, bah, envoyer de la toile ballon en solo, j'ai même pas le culot d'en rêver... :-( :-(

24 juin 2009
0

Est-ce que c'est toujours
aussi simple que l'on voit sur la vidéo ?
J'ai pas encore capté le montage pour dérouler et enrouler la chaussette.

Bien vu aussi la chaise de mât (TopClimber).

24 juin 200916 juin 2020
0

Quand je dis tout s'emmêle
j'exagère un peu. Je veux dire la navette et les écoutes. Voilà ce que ça donne parfois.
Maintenant, je fixe les écoutes une fois seulement la voile sortie. Comme on ne sort le spi que par petit temps, c'est faisable.

24 juin 2009
0

Pas aussi simple que ça
avec une chaussette de spi quand les écoutes sont restées fixées à la voile à l'intérieur de la chaussette. Mais c'était effectivement une mauvaise préparation. A noter que cela ne m'est arrivé qu'une fois.

25 juin 2009
0

Emerillon
La mienne n'en avait pas, tu as bien raison d'insister sur son indispensable présence.

Pour moi la chaussette doit être indépendante du spi, je veux dire par là que si la chaussette fait des tour, elle ne doit pas embarquer le spi dans sa valse.

Par mer formée, à cause du roulis, une fois lorsqu'on envoi la chaussette, cette dernière vient s'enrouler autour de l'étai du génois.

Comment faites-vous pour l'éviter ?

24 juin 2009
0

même en solo
pas de chaussette
et pourtant le spi fait 120 m²
mais c'est vrai que c'est un asymétrique. ça simplifie la manoeuvre.

24 juin 2009
0

préparation
un symétrique avec tangon, bras, hale-bas et haut, etc. Trop pénible.

Mais un asymétique, ce n'est jamais qu'un maxi genois. Alors avec peu de vent pour commencer, pas de soucis. Je le fais seul jusque 4 bft grand max. Au dessus, c'est trop de toile pour mon bateau.

Mais le tout est d'avoir bien préparer le spi. Surtout pas de torche. Après c'est une chose à la fois. Bon aussi faut avoir un bateau qui soit un peu tolérant sans directement se coucher.

24 juin 2009
0

Pas une question de
Quand je lis : "...concernant le spi en sac, pas de problème, mise en place, navigation, empannage, affalage, tout est OK..." , je ne vois vraiment pas l'intérêt de faire autrement.

:-)

24 juin 2009
0

"Si", effectivement.
... :-)

24 juin 2009
0

Dans ce cas,
si c'est aussi simple que depuis le sac, ce serait en effet idiot de ne pas l'utiliser.

24 juin 2009
0

Mouais...
1 =&gt pareil si établi depuis la descente derrière la GV.

2 =&gt kif kif

3 en dehors du "laissé à poste", bof.
Pour empanner, tout dépend du système de liaison entre le tangon et le mât.
Avec un tangon symétrique la manœuvre est tellement simple que je ne vois paas pourquoi affaler.

25 juin 2009
0

BateauPegase plus haut
envoie 120M2 solo... :reflechi:

25 juin 2009
0

Photo
+1 pour la photo de la tétière.

Celle d'ATN semble donner satisfaction

24 juin 2009
0

Ni ni...
N'étant ni un spécialiste, ni un acrobate et ayant toujours pour ce poste la crainte de faire un manip qui va tout mettre en vrac, j'ai simplement l'impression que quand c'est en chaussette, si tu vois que l'affaire se profile mal tu peux peut-être revenir en arrière et ramener la chaussette.
En sac, c'est mort. A peine ça part que tout sort.
Où j'dis une connerie quelque part?

24 juin 2009
0

bah, pour affaler
ça a l'air plus simple de partir du haut.
Idem pour l'envoyer.
Tout est dans la progression et surtout le contrôle de cette progression.
Mais encore une fois, je me méfie de l'effet vidéo ou de sa mise en scène.

24 juin 2009
0

Pour PYM
Comme je l'ai dit, c'est parce que je vais avoir un voilier équipé de cette façon. Je ne vais pas défaire cette installation, je préfère apprendre à m'en servir. En plus si c'est plus simple...

24 juin 2009
0

"Si" quoi?
Tout comme Jean Littlewing, je trouve que la chaussette simplifie la vie et m'incite à mettre le spi plus souvent. Pas de problèmes à signaler.

24 juin 2009
0

Ce que j'aime bien avec la chaussette, ...
1. Spi hissé dans sa chaussette, on peut vérifier tranquillement que tout est correctement installé avant de l'établir. A l'expérience, ca évite bien des bêtises.

  1. Le spi est quasiment rangé après l'affalage, et donc prêt à être réutilisé directement.

  2. La chaussette permet d'étouffer le spi avec un minimum de manoeuvres, tout en le laissant à poste temporairement dans sa chaussette. Pratique dans ma zone au traffic commercial intense, si on doit loffer fortement pour laisser passer un cargo par exemple. Pratique aussi quand il y a un peu d'air, si on veut prendre l'apéritif sans se stresser. Ou éventuellement pour empanner.

25 juin 2009
0

Oui avec un petit spi, ça le fait sans chaussette
Au delà de 80 m2 c'est quand même parfois sport en solo sans chaussette dans 20 nds de vent.

Mais AMHA la chaussette a quand même 3 autres avantages :

  • moins de risque de déchirure à l'affalage (gare aux têtes de vis ou rivets sous la bôme, au hale-bas)

  • Plus besoin de passer du temps à ranger proprement le spi sans son sac une fois affalé(le mien fait 120 m2, tout seul c'est un peu le bazard).

  • Elle fait marcher le commerce...

Par contre j'espérais que le Spi prendrai moins de place rangé dans la chaussette, il n'en est rien bien au contraire. Et je ne sais jamais quoi faire du bout quand le spi est hissé.

Si quelqu'un pouvait faire une tof de la tétière d'une ATN ça serait bien utile pour améliorer la mienne qui est très basique (mais très bon marché)...

24 juin 2009
0

Tout ne sort pas.
Il suffit de lancer derrière la GV.

24 juin 2009
0

Perso j'ai...........
........, mais je dis ça pour info car finalement je ne serais pas dans le sujet, mais bon perso j'ai une chaussette fixe sur les filiéres et un bout (garcette) frappé au millieu du spi, on envoie comme avec un sac classique et on étouffe avec cette garcette, en solo c'est pratique........heu voila je l'ai dit........
:heu:

24 juin 2009
0

pas avec un sac classique !
mais COMME un sac classique!
Désolé.

25 juin 2009
0

avec la chaussette
j'enroule le genoa avant d'envoyer car tout est clair, justement
;-)

25 juin 2009
0

je l'ai fait aussi au début
ca peut aider si il y a de la houle mais bof j'envois seulement le spi dans de bonnes conditions

25 juin 2009
0

non
ce serait seulement pendant le moment ou tu hisses la chaussette

ensuite je pré régle le spi je le devente derriere la gv et c'est parti

je me sers aussi de la chaussette pour empanner

25 juin 2009
0

Avec le génois établi, ...
... tu élimines toutes possibilités que le spi ne s'entortille sur l'étai avant qu'il ne soit gonflé. Une fois le spi gonflé, il s'éloigne naturellement de l'étai et ce risque disparaît largement.

Une chaussette est une autre manière de réduire ce risque. Et lancer le spi derrière la GV encore une autre.

24 juin 2009
0

Je viens de regarder la vidéo
avec bcp d'intérêt.

2 bémols par rapport à ladite vidéo:

1) on est sur un catamaran où chaussette ou pas, c'est hyper facile d'envoyer un spi par rapport à un monocoque où il faut gérer le tangon et les ficelles qui vont avec

2) un peu étonné que le spi soit envoyé alors que le foc est roulé. Ceusses qui ont essayé de faire comme ça ont eu à gérer des cagattes pas possibles un jour ou l'autre.

RV

25 juin 2009
0

bah je vois pas
comment tu pourrais l'envoyer génoa à poste ?

25 juin 2009
0

Ca peut aider.... Pourquoi?
Parce qu'à l'"abri du vent" par le génois tu retardes le gonflement du spi en question ?

25 juin 2009
0

Je suis bien content
mon fil a fait déplacer du monde (45 contributions), mais malheureusement personne n'a répondu à la question. Tant pis...

25 juin 2009
0

bah ... lamikaouet
faut lire quand même .... c'est un peu marqué quand même mais bon c'est peut être pas détaillé.
pour un asymétrique en solo c'est ce que je fais :
bon alors j'amène le sac avec la chausette dedans a l'avant.
j'attache le sac.
je sors la chaussette du sac.
je hisse la chaussette.
je vérifie qu'elle est bien orientée
je désentortille éventuellement le va et vient
je vais le bout va et vient de la chaussette à un taquet.
je mets l'écoute et le point d'amure, je les borde un peu sinon ça va fasseyer à la montée.
je roule ou affale la voile d'avant.
je prends le va et vient
je retrousse la chaussette en me plaçant bien en dessous de celle-ci.
je refous le va et vient de la chaussette au taquet.
je vais régler les écoutes.

Pour affaler :
je place un peu le canot pour masquer le spi.
je choque l'écoute en grand.
je descend la chaussette en prenant bien soin de me placer à sa verticale.
je détache le point d'amure et l'écoute. je les fixe aux filières.
je descend la chaussette avec le spi dedans et place la chaussette au fur et a mesure dans le sac.
je remet la drisse au taquet.

bon cela dit ce n'est certainement pas parfait mais en quelques milliers de MN je n'ai jamais eu de souci.

PS j'ai aussi une chaussette ATN.

25 juin 2009
0

au fait
moi je ne met qu'une seule écoute, l'autre peut être à poste mais en générale je ne la crée pas : trop lourd.

si tu veux tu peux mettre les deux écoutes en même temps si tu veux empanner.
dans ce cas tu fais passer l'autre écoutes devant l'étai bien sur ....

25 juin 2009
0

C'est aussi ce que je fais
sauf que je sors la chaussette du sac dans le cockpit (il est stocké dans un coffre arrière) et que je la mets devant le mât avant de partir quand je sais que je vais pouvoir m'en servir.
Donc l'astuce, c'est de ne pas laisser les écoutes fixées au spi quand il est dans la chaussette.
Une ou deux questions quand même. Pourquoi fixer le va et vient (et non la navette comme je l'ai dit hier par erreur) à un taquet avant de fixer le point d'amure ? A quelle hauteur bien régler le point d'amure ? Moi j'ai tendance à le faire descendre le plus possible pour bien tendre le guindant quand on se rapproche du travers, mais c'est un peu au pif.

25 juin 2009
0

En réponse à Wrenna
En ce qui concerne la hauteur du point d’amure au vent de travers, il faut affiner le bord d’attaque pour pouvoir serrer le vent, donc il peut être utile de remonter un peu le point d’amure. Ceci dans le petit temps, car si le vent monte on sera très vite en surpuissance, et il faudra alors tendre le guindant en abaissant le point d’amure et moins serrer le vent ;

Cela dit il peut y avoir des variantes en fonction de la coupe des spi, et de toute façon le juge de paix c’est l’équilibre du bateau et le speedo.

25 juin 2009
0

laisser les écoutes attachées au spi
ne m'est jamais venu à l'esprit, je ne vois pas l'interet, ca fait un gros paquet !

25 juin 2009
0

wrenna
tu es tout excusé !
:-)

25 juin 2009
0

Je suis bien d'accord
Mais quand j'ai acheté le bateau, il y avait ce spi (en fait un "stromer" de chez Elvström) tout neuf à bord, et les écoutes étaient fixées à la voile dans la chaussette, complètement emmêlées avec le va et vient. Je m'en suis servi en l'état les premières fois, avant de comprendre que ce n'était pas la bonne solution.

25 juin 2009
0

mettre (frapper?) le va et vient au taquet
ben, une fois que j'ai hissé la chaussette, comme j'ai pas encore mis les écoutes, il n'y a rien pour tenir la chaussette. elle va se balader un peu partout avec les mouvement du bateau (elle a d'ailleurs une facheuse tendance à se foutre derrière une barre de flèche !!), donc je fixe le va et vient et ça maintient la chaussette, comme ça j'ai tout le temps d'installer l'amure et l'écoute.
pareil pour affaler, je refixe le va et vient une fois la chaussette descendue pour pouvoir enlever l'écoute et l'amure tranquillement avant de descendre le tout sur le pont.
pour régler le point d'amure, je fais comme toi. au travers si tu choque l'amure, le spi part de travers et sa force propulsive n'est plus dans l'axe ...

25 juin 2009
0

pourquoi j'attache pas avant ?
parce que comme je le disais j'amène la chaussette à l'avant dans son sac ... c'est quand même plus pratique et moins risqué de porter le sac par les deux poignées que la chaussette en bordel dans les bras. ensuite j'attache le sac. la chaussette est toujours dans le sac, les points d'ecoute et d'amure sont tout au fond !! alors je hisse la chaussette, elle sort du sac et les deux oeillets sont saisissables facilement. voili voulou ..

25 juin 2009
0

Et ça mouille pas trop ?
En nav' et sauf de très courts instants, le temps d'extirper une voile, je ferme toujours pour éviter d'embarquer.

J'ai conservé un très mauvais souvenir d'une vague qui a lâchement profité de l'ouverture pour venir se blottir à l'intérieur.

Et c'est gros, une vague.

Remarque, mon bateau est bas sur l'eau, et quand je suis sur la plage avant, il accuse le coup.

25 juin 2009
0

Oeuf corse...
le mien n'en fait que 25...:langue2:

25 juin 2009
0

Ecoutes
Tu grées aussi les écoutes dans la cabines avant ?

25 juin 2009
0

c'est la meilleure solution
mais uniquement pour les spi que tu peux effectivement gréer de l'intérieur. sinon pour le reste ça peut aller si tu es en équipage. Parce qu'en solo il te faut aller dans la cabine avant, sortir les voiles sur le pont, filer à l'arrière remonter sur le pont et aller à l'avant ... et le temps de faire ça tu peux voir disparaitre tes voiles par dessus bord.

25 juin 2009
0

OK
J'ai bien compris. Ce n'était pas évident dans la succession des manœuvres décrites ci-dessus.

25 juin 2009
0

atlante pourquoi tu n'attaches pas les écoutes
avant de hisser la chaussette ?
pour ma part, j'ai un sym mais je démarre toujours sans tangon avec patin d'amure et une écoute, ensuite j'envisage de tangonner et de mettre une deuxieme ecoute si ca vaut le coup

en gros avec cette méthode, j'ai le spi en l'air en moins de 5 mns tranquille

25 juin 2009
0

Encore plus simple
Moi, je stocke mes voiles légères dans la cabine avant. Je ne sors même pas le sac sur le pont. Je grée mon spi et mon gennak directement à partir de la cabine!
:-)

25 juin 2009
0

Jusqu'à présent, ...
... ca mouille pas du tout. Mais c'est un bateau de 45 pieds, et je n'ai pas encore eu l'occasion de mettre le spi par plus de 15 nds de vent.
;-)

25 juin 2009
0

Effectivement, ...
... je ne navigue pas en solo, mais en équipage réduit. 2 ou 3 personnes en général.
:-)

25 juin 2009
0

je vais faire un essai, en aout
mais la chaussette + les 2 ecoutes ça afait un gros paquet meme avec un spi raisonnable (dit faire 75 / 80)

25 juin 200916 juin 2020
0

l'emerillon
L'emerillon, c'est çà qui m'a sauvé!
150M2 de spi, quand çà part en cocotte, c'est l'enfer, chaussette ou pas. Cette année, j'ai tout refait. Le "va" dans une gaine à l'intérieur de la chaussette, et le "vient" à l'extérieur. Déjà un pb de réglé. Ensuite, l'emerillon entre le spi et la chaussette. Depuis zero tracas. Même par gros vent sous pilote, çà fonce.

Je roule le génois, je prépare le tangon, je hisse la chaussette, le va et vient au taquet, je prépare les écoutes. Cap gd largue pour rester masquer sous la gd voile, et zou je hisse la chaussette,va et vient au taquet puis je cours pour régler les écoutes (sans me prendre les pieds dans le bazar...) et je coupe le pilote après avoir ouvert une bière.

Pour affaler, le largue le bras complétement (il part à la flotte ss le vent), le spi se dégonfle derrière la GV et j'affale la chaussette dans le poste avant

27 juin 2009
0

Interessant
Il ressemble à quoi ton emerillon? Car il faut que ce soit costaud sans peser 10kg.

25 juin 2009
0

Autour du génois
Il n'y a que moi qui ait la chaussette qui parfois va s'enrouler lorsque je la hisse autour du génois roulé ?

Pour affaler un spy symétrique j'ai l'habitude de choquer l'écoute mais je viens de lire que certains choquaient le bras. Qqun a t'il essayé les 2 pour comparer ?

26 juin 2009
0

Ok avec PYM
Si on envoie le spi derriere la grand-voile pour qu'il soit déventé il n'y a pas de souci.

Et si on est tout seul, il suffit de tout faire par étape: hisser derriere la GV, puis si tout est clair brassé tranquillou et si tout est toujours clair alors seulement reprendre l'écoute. C'est seulement là que le spi va se mettre a tirer.

Pour l'affalage pareil.
Si on est bien abattu et qu'on l'affale derriere la GV qui est bien choqué, il suffit de lacher le bras, puis relacher la drisse pendant qu'on ramene le spi par l'écoute en étant sous la descente et en passant le spi sous la bome.

Je vois pas l'interet de rajouter du tissus et des bouts au risque de tout emmeler.

Evidemment si le bateau en est déjà équipé pourquoi pas essayer par curiosité ;-)

27 juin 2009
0

fblc, ce que tu dis me fait plaisir,
voir ce que j'ai écris plus haut:
"un peu étonné que le spi soit envoyé alors que le foc est roulé. Ceusses qui ont essayé de faire comme ça ont eu à gérer des cagattes pas possibles un jour ou l'autre."

No more comment

RV

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

Après la pluie...

  • 4.5 (15)

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

mars 2021