Speed 944, vrai tri semi-hauturier ?

Bonjour à tous,
Je voudrais savoir ce que vous pensez du Speed 944 de chez Ocqueteau ? Perfs, solidité, habitabilité, points à surveiller, etc…
J'ai lu un fil et des articles à son sujet, mais plus j'aurai d'éléments, surtout du vécu… plus je serai armé au cas où ;-)
D'autre part, avec de la houle formée, ce bateau est-il fiable ? a-t-il un comportement sain ? Garde-t-il de la vitesse ? Essai dans les prochaines semaines possible… en attendant je collecte de l'info.
Merci d'avance

L'équipage
04 mai 2011
04 mai 201104 mai 2011
1

Pierre, il ne t'a pas échappé qu'en tapant Speed 944 sur Glouglou, il y a plein d'articles HéO.
J'ai en particulier noté des interventions très détaillées (et fort négatives) denotre ami Viking.
Mais, comme il le dit, "autres temps, autres moeurs".

Si tu as besoin d'un équipier débutant en tri pour un essai, je suis ton homme.

PS- Je viendrai avec mes outils de nav dernier cri, à ces vitesses, on peut en avoir besoin.

Amicalement

RV

05 mai 2011
0

Je suis en partie d'accord, j'ai lu le fil en question... pas sûr que ce soit entièrement négatif quand même… je peux même dire qu'au contraire, ça m'a presque donné envie (comme quoi)… disons que j'aimerai bien avoir davantage de détails, en particulier sur les capacités hauturières, au sens fiabilité et passage par mer formée. Et pourquoi pas d'autres expériences… même s'il y en a eu peu de construits…

Pour l'essai, pourquoi pas et avec plaisir :-)
Par contre, avoir la vitesse fond peut faire peur, pas sûr que ce soit recommandé d'être trop conscient :doc:

05 mai 201116 juin 2020
0

SPEED: quelques éléments de vitesse
16 août 2004:
- Régneville - Chausey au louvoyage par 10/15 nds de vent réel .
- Chausey - St Hélier à 110 ° du vent par 15 nds mollissant à 10 de vent réel.
Navigation sans spi (faute d’en disposer) à 11 nds puis 7/8 en remontant un courant de 2 à 3 nds !
17 août :
- St Hélier - Régneville (24 milles) au louvoyage par 8 à 30 nds de vent réel .

COMPORTEMENT A LA MER
Le bateau est très agréable tant que la mer est peu agitée. D’une manière générale, le cap constaté bord sur bord est de 110/120°, soit 55 à 60° du vent avec 10/15 nds de vent, et la vitesse estimée de 7,5 à 8 nds. Avec moins de cap, la dérive est importante.

Il faut naviguer de manière à ce que la barre soit la plus neutre possible. C’est à dire chariot sous le vent et palan de grand voile bordé au maximum.( Un palan fin serait le bienvenu ) On navigue au prés à 7,5 nds ) dès 12/15 nds de vent si la barre est neutre.

Au près avec 27 noeuds de vent réel, le bateau a un comportement sain avec 2 ris et génois roulé à 30 %.
Sa limite doit se situer autour de 32/35 nds de vent réel. Mais plus que le vent, c’est la mer qui est déterminante.

A partir de 25 nds de vent et avec le clapot correspondant, il devient délicat de virer. Il est indispensable de maintenir le foc à contre et d’inverser la barre quand le bateau cule doucement pour passer le lit du vent.

D’une manière générale, il mouille peu sauf quand le bras avant au vent percute une vague.
Les manœuvres de port sont délicates car le rayon de giration est important et le safran inefficace à une vitesse inférieure à 2 nds. A la voile, il est très évolutif sous génois seul.

A noter que lors du retour au louvoyage St Hélier-Regnéville, nous avons mis 5h15 soit 45 mn de moins qu’un Feeling 29 (ex Kelt 8.5) qui a tiré sensiblement les mêmes bords que nous dans la brise et effectué 6 milles au moteur dans le petit temps du départ alors que nous louvoyions à la voile.

Plus précisément, pour les pratiques locaux, de St Hélier à la NE Minquiers (11 milles), le vent était de Est/Sud Est de 5 à 10 nds et la mer plate. Le Feeling était légèrement sur notre arrière à la NE Minquiers alors qu’il avait effectué les 6 premiers milles au moteur.

2 à 3 milles avant la NE, le vent est monté progressivement et régulièrement jusqu’à 27 à 29 nds réels en tournant Sud/Sud-est ( c’est rare, mais cela arrive !) . Progressivement, nous sommes passés à un puis deux
ris, le génois enroulé à 30%. Du fait, de problèmes de structure inhérents au bateau, j’ai cherché à barrer en limitant les chocs en pointant au maximum pour limiter la vitesse. Progressivement le Feeling a disparu sur notre arrière.

A notre grande surprise, nous étions très peu mouillé, nettement moins que sur un monocoque en tout cas. Seulement quand le bras au vent était frappé par une vague.

Dans la soirée, nous sommes arrivés à la pointe d’Agon en tirant des bords. Le Feeling 29 est arrivé alors qu’il faisait nuit soit au moins 45 mn après nous.

Avec le recul, je pense que nous allions à la vitesse d’un voilier de régate de 33 à 35 pieds. Pas mal pour un trimaran sans dérive avec des voiles de 20 ans hors d’état et un génois sur enrouleur !

05 mai 201116 juin 2020
0

Merci Daniel :-)
J'avais lu tes interventions avec très grand intérêt sur ce bateau, qui reste performant malgré ses défauts...
j'espère avoir d'autres retours d'expérience à son sujet, histoire de bien appréhender la bête.
J'ai récupéré son essai dans "bateau"… je met en pièce jointe son vmg et une grille comparative avec des bateaux de l'époque.

Quand tu dis " Mais plus que le vent, c’est la mer qui est déterminante."
Tu signifies quoi ? Il butte ? Son comportement change beaucoup ?

05 mai 201116 juin 2020
0

Effectivement dans la mer formée, ce n'est pas le tri idéal. En effet, les bras de liaison avant sont bas et freinent le bateau dans chaque vague.

D'autre part, bien que j'ai toujours constaté un comportement sain, je pense qu'il faut être particulièrement prudent au portant car les flotteurs, d'anciennes génération,
manquent de volume sur l'avant.

05 mai 201105 mai 2011
0

Refaire des flotteurs est en effet une alternative… le précédent proprio les a un peu allongé et injecté de la mousse dedans… mais en ce cas, seul le changement de volume présente un réel intérêt. Il faut que je sois attentif pendant l'essai, et que je ne me contente pas d'une zone sous le vent… un tour dans un canal s'impose, que je jauge un peu ce que cela donne dans la mer…

05 mai 2011
0

Speed,Corneel 26, Edel Cat 33...

De la relativité de courbes théoriques...
En effet, j'ai navigué sur ces trois multicoques et suis très étonné de constater que le Corneel et le Speed 9.44ont les mêmes vitesses théoriques alors que le Corneel fait une tonne de moins!

Si j'ai dépassé les 20 nds sur mer plate sur un Corneel, mon maxi sur un Speed a du être de 16/17 (faute de speedo). Par contre, il est certain que l'Edel 33 (ancien modèle) est un ton en dessous.

05 mai 2011
0

Mon objectif est principalement de prendre du plaisir à la barre et de faire de la croisière rapide et stable. Pourquoi pas de la régate… à l'occasion… Les perfs donnent une idée, ce n'est pas mon seul intérêt pour ce bateau. Il semble assez habitable pour des week-end à bord en famille, il a l'air simple de conception, rustique et confortable en mer.

05 mai 201105 mai 2011
0

S'il s'agit de prendre du plaisir à la barre, c'est un mauvais choix... La barre est particulièrement dure sur celui que je connais.

07 mai 2011
0

Aïe
Le propriétaire m'a vanté le plaisir de barre… je vais essayer de me rendre compte par moi-même de la chose. J'espère d'ici un mois.
Merci encore Daniel :)

Pas d'autre expériences, pas de propriétaire de speed sur Héo ?

07 mai 2011
0

Pas d'info sur le speed, mais je viens de faire Dives/mer Regnéville en F27 (dont Raz de Barfleur et Raz Blanchard). Nous sommes super content du bateau. Agréable à vivre, facile à mener, rapide et sûre. Bref un bon bateau, plus cher qu'un speed, mais sans avoir essayer un speed, je pense que c'est un meilleur rapport qualité prix.

Pour info, viking35 est bon marin et bon régatier, et ses moyennes ne sont peut être pas atteignables par d'autres. Pour avoir discuter du speed944 avec lui, il l'apprécie beaucoup, bien qu'il est navigué sur pas mal de bateaux de croisière ou de course.

Alex

07 mai 2011
0

ben voyons ,plus cher le F 27? juste une paille ...

07 mai 2011
0

Pour ce qui est du mien, pas tant que ca mais certes il y a avait un peu de boulot.

Je pense qu'il vaut mieux une bonne plate forme sur laquelle on bosse un peu d'un point de vu cosmétique, qu'un bateau pas cher, sur lequel on refait des flotteurs pour qu'il soit correct en qualité de nav et n'est plus aucune valeur de revente.

Mon choix s'est porté sur un trimaran avec un certain volume dans les flotteurs et je ne regrette pas mon choix. Les flotteurs du speed sont peut être un peu petits, mais je n'ai pas navigué dessus.

07 mai 2011
0

Merci Tangnard
Mais effectivement le choix est très restreint en Martinique pour ce genre de multis… Je rechercherais une caravane de 45'… pani pwoblem :-) mais un multi léger et habitable pour le raid côtier et les traversées des canaux… dur.
J'ai lu le compte rendu de Viking35 avec attention et je connais ses qualités de marin, donc son avis compte. un autre avis pourrait être utile quand même :-)
C'est vrai que les flotteurs ont l'air un peu maigres… à voir si des modifs peuvent être apportées à la portance…

07 mai 2011
0

Solution simple

coller une ame en mousse PVC de 20-30mm de chaque coté puis strater un peau par dessus. Ca fait comme un sandwich, et tu donnes un peu de volume facilement. Il faut juste bien penser la forme des ailerons ou faire des puits de dérives et mettre des dérives.

Alex

07 mai 2011
0

Et faire attention à ce que les bras puissent encore se replier… mais ça doit être jouable sur de telles épaisseurs…
Je n'en suis pas encore là ;-)

07 mai 2011
0

Amusant...

Il y a longtemps que je n'ai pas rencontré Tangnard et je ne me souviens pas en aaor parlé avec lui mais c'est exactement à cette solution à laquelle je pensais.

08 mai 2011
0

Maintenant que mon bateau est à Regnéville on se vera surement plus souvent.

Tu m'avais parlé qu'il serrait souhaitable d'augmenter le volume des flotteurs. Pour le reste, ca semble être la solution la plus simple. Je pensais aussi qu'en ne mettant du volume que côté intérieur du flotteur, tu crées un flotteur asymétrique porteur comme sur les hobbies ou le dernier dragongly28 ce qui aide à remonter au prés.

Voir photos du dragonfly ci joint

oceanshaker.com[...]ailing/

Alex

08 mai 201116 juin 2020
0

Photos d'un flotteur de Speed 9.44.

On voit bien que sa finesse ne correspond pas du tout aux standards actuels.

24 avr. 2021
-1

Bonjour
Je cherche des infos concernant la cote argus du speed 944.
Cdlt
Clom

24 avr. 2021
3

Bonjour,

cote argus ? sur 1 bateau de +30 ans ça ne veut plus rien dire, surtout sur 1 multi, c'est uniquement l'état du bateau et la demande qui font le prix, c'est 1 marché de niche, comme pour 1 plan Newick ou Green .

24 avr. 2021
-1

A la louche je dirais 15k€ +- 5k€ en fonction de l'état.

Encore faut-il trouver un vendeur et un acheteur prêts à s'entendre ! Penloch a raison : on ne peut pas parler de côte d'occasion.

24 avr. 2021
0

merci ,cela me donne une fourchette raisonnable.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le navire école allemand Mansfeld en flammes dans le Golfe de Gascogne. Assistance.

Après la pluie...

  • 4.5 (118)

Le navire école allemand Mansfeld en flammes dans le Golfe de Gascogne. Assistance.

mars 2021