Soupape cassée sur Yanmar 3GM30F

Bonjour,

Nous venons de remplacer une soupape fendue sur notre Yanmar 3GM30, installé au milieu des années 2000 et 2000h au compteur. Il s'agit de la soupape d'échappement sur le cylindre 3 (celui le plus proche de l'avant du moteur). L'injecteur correspondant était encrassé par une saleté. On s'interroge quand même sur la cause de cette rupture de soupape, déposer la culasse au mouillage fut une belle aventure, mais on ne voudrait pas avoir à la répéter. Avez-vous des lumières à ce sujet ?

Les symptômes lors de l'incident :soudain bruit métallique, puis impossible de monter dans les tours et gasoil à l'échappement. Juste avant la crise : bruit anormal du moteur pendant une dizaine de minutes alors qu'on progressait au moteur dans un chenal, contre le clapot. Peut-être plus de fumée blanche au démarrage dans les semaines qui précédaient (mais le moteur était froid). On venait de déposer les 3 injecteurs pour nettoyage et tarage (qui a d'ailleurs été mal fait, on s'en est aperçu en les faisant re-réviser après l'incident) et le moteur avait tourné une dizaine d'heures depuis, sans problème apparent.
Merci pour vos réponses !

L'équipage
22 juin 2017
22 juin 2017
0

vous avez eut de la chance que la soupape ne casse pas et descende dans le cylindre en pliant la bielle et rayant le cylindre... pas vraiment d'explications à vous donner, sur les moteurs qui ont beaucoups plus d'heures il arrive que les soupapes s"usent au niveau des guides et cassent, il est donc préconisé de changer les guides et les soupapes (surtout échappement) à un certain moment mais nos moteurs ne tournent pas vite et la corrosion a eut raison d'autres parties du moteur avant.. dans votre cas je ne sais pas ..

22 juin 2017
0

Il peut toujours y avoir des problèmes métallurgiques insoupçonnés mais les soupapes sont mises à rude épreuve et particulièrement celles d'échappement qui subissent des températures autour de 700°, et l'appauvrissement d'un mélange fait monter la température. Il faut aussi que le bon guidage mécanique soit maintenu et que le refroidissement via la lubrification des soupapes soit bien assuré.
Parfois on change toutes les soupapes en s'assurant que les nouvelles portées soient bonnes et les guides OK .

22 juin 2017
2

si un injecteur fuit il y a la combustion qui continue dans l'échappement et la soupape grille ,le siège aussi .
il se peut que le mauvais tarage soit à l'origine de la panne .
alain

23 juin 2017
0

C'est tout à fait ça, je mise aussi sur un lien de cause à effet entre un mauvais tarage et l'avarie...
Ce genre de truc m'est arrivé sur une vieille Harley : mauvaise carburation avec une entrée d'air (+mauvais allumage dans ce cas) et j'ai grillé une soupape...Ce n'est pas exactement la même chose, mais ça montre le lien entre carburation/combution et bris de soupape

22 juin 2017
0

Effectivement, comme cela a été dit plus haut, il,est très difficile de déterminer les causes d'une telle avarie. Elles peuvent être multiples : fatigue du métal, défaut de fabrication, problème d'injection..... Hasard ???? Onpeut se poser la question, car l'avarie à eu lieu peu de temps après un (mauvais) tarage d'injecteurs.
Dans votre cas, et comme le dit Motus, vous avez eu beaucoup de chance que la soupape, ou un morceau de celle-ci, ne tombe pas dans le cylindre.....
Personnellement, je m'assurerai du bon tarage des injecteurs et du bon calage de la pompe d'injection. Il s'agit de vérifier que l'injection se produit bien avant la Point Mort Haut (PMU) au nombre de degrés prévu par le constructeur. Le but de ces contrôles étant d'evier le "coup de chalumeau " (cf. l'avis de Fritz the Cat).

22 juin 2017
0

Je veux dire: "éviter le coup de chalumeau " et non " évier......"

23 juin 201723 juin 2017
0

Bonjour,
Merci pour toutes ces réponses, qui tendent toutes vers la même direction : "paille" dans le métal +/- variation brusque de température. Ce que j'en retiens, c'est que, sauf adoption d'un lagomorphe à bord, ça a peu de chances de se reproduire.
Les injecteurs et pompe à injection ont été révisés (pas par ceux qui l'avaient fait la première fois) avant qu'on se lance dans le déculassage, on cherchait la cause de panne...Effectivement, on a eu de la chance que le cylindre soit intact, le piston a juste 3 impacts sur sa surface. (je mettrais bien des photos mais ma connexion internet est péniblement lente, Calédonie oblige). Merci encore pour vos avis !

23 juin 2017
0

La rupture brutale d'une soupape d'échappement peut aussi être due à un brusque refroidissement de celle-ci, par exemple une présence d'eau qui aurait provoqué un choc thermique.
Lors du démontage, veiller à contrôler toutes arrivées d'eau dans la culasse, le collecteur d'échappement, le joint de culasse, etc.

26 juin 2017
0

Ok, la culasse était belle et le joint est à présent neuf, mais on va rajouter un clapet anti-retour sur notre waterlock, apparemment il serait situé trop haut par rapport au moteur.

0

cette soupape d'échappement est souvent la première touchée quand la circulation d'eau de refroidissment dans le collecteur se réduit, plus vite du côté échappement quand le coude s'obstrue et réduit l'injection d'eau dans l'échappement, la température dans le collecteur monte, l'eau de mer est trop chaude et cela se colmate.

quand vous aurez changé la soupape (et sans doute refait son siège) il faudra démonter le couvercle du collecteur et voir l'état à l'intérieur

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

Après la pluie...

  • 4.5 (160)

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

mars 2021